AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vous avez une cuisine ? ★ JOYEUX NOËL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Vous avez une cuisine ? ★ JOYEUX NOËL   Lun 5 Déc - 2:15

    Le barman regarda passivement l'homme chauve rentrer d'un pas déterminé. Il lui tendit une lettre (cette fois Pinocchio avait trouvé une enveloppe) et sourit. Le barman comprit et la saisit. Le cordonnier repartit pendant que le gérant grimaçait : il ne pouvait même pas la lire.







Hotel du Poisson bleu, 5 dec.

Mademoiselle,
J'espère que tout va bien de votre coté car du mien tout roule. Je dois partir dans deux heures et je ne savais pas comment les tuer alors je vais finir ma semaine comme je l'ai débutée : en vous écrivant. Elle a aussi commencé par une très agréable rencontre et une escapade plutôt particulière (je vous laisse deviner de quoi je parle). Je dois avouer que ce genre d'évènements vous rendent le quotidien plus fade, s'il ne l'est pas déjà.
J'ai visité les Jardins Majestueux, tout à fait splendides, j'ai déjeuné sur la grande Place au milieu des pigeons, ai remonté l'Allée Pégase illuminée...
Mais ce ne fut que pour le plaisir des yeux, pas pour celui du cœur, comme ce que nous pouvons vivre à New York, si vous voyez ce que je veux dire...
J'ai vraiment apprécié mon séjour, même le barman un peu étrange de votre café me fait sourire aujourd'hui.
Je n'ai pas franchement envie de partir, mais le monde court vite maintenant, il lui faut de bonnes chaussures, même si c'est la dernière chose qui le préoccupe. Vous comprenez certainement.
Ce matin, assez tôt quand même, j'ai été pris d'une insomnie. Pas de raison particulière, mais j'étais tout excité, comme un enfant de cinq ans. Alors je me suis levé et je suis allé courir. Il faisait frais, l'exercice m'a vite réchauffé et j'ai pu avancer sans avoir envie de mourir. Je ne cours pas généralement, c'est assez rare en fait. Mais parfois je le fais pour me sentir en vie. Je fais bien attention à ce que ce genre d'instants soient bien séparés par une grande marge de temps. Quand quelque chose devient régulier, permanent, on ne savoure pas bien ses saveurs. Il a le goût fade de la banalité. Parfois, je trouve que ce serait même mieux d'oublier. Pour mieux redécouvrir. On a cette sensation de déjà-vu, de souvenir, de temps passé...
Souvenir d'un souvenir.
Je suis donc allé courir. Je n'ai pas fait attention à combien de temps a duré ma course, au nombre de mètres parcourus, j'ai plus pris garde à mon rythme cardiaque. Il y a la gravité qui alourdit votre corps, vos muscles douloureux, les poumons en feu, la respiration saccadé, votre coeur qui voudrait s'échapper de votre cage thoracique pendant qu'il résonne dans tout votre corps et votre estomac qui tressaute, assis sur vos pas.
Je pense à beaucoup de chose quand je cours. Je ne m'en étais jamais rendu compte. Au bout d'un moment, quand vous ne sentez plus vos jambes, que vous êtes dans cet état un peu second, votre esprit se libère. Ce qui m'est arrivé. Comme à chaque fois que je cours.
J'ai pensé à mes bêtises d'enfants : je croyais qu'en faisant des bulles, l'eau deviendrait gazeuse, je croyais à ce train qui emmenait tous les enfants chez le Père Noël, je croyais à mes peluches qui s'animaient la nuit pour tisser mes rêves... je croyais en ces particules d'or qui ne sont en fait que de la poussière suspendue dans l'air. Je disais, en regardant mes cheveux blonds (car oui, j'ai eu des cheveux) que j'étais l'accumulation de ces "particules d'or".
Et je croyais aux Dragons. Vous savez, j'ai été élevé dans un univers sans magie. La seule qui existait était dans ma tête.
Je ne sais plus comment j'en étais arrivé à songer cela mais quand j'étais petit et que je regardais les rues étranges parce qu'inconnues défiler sous mes yeux, je croyais que c'était l'empire des Dragons. L'inconnu est un Dragon. Je ne sais d'ailleurs pas pourquoi je mets une majuscule...
Quoiqu'il en soit, ces choses qui n'existent pas, ces gens qui ont existé, ces personnes qui vivent sans que je ne le sache... sont des Dragons. Les Dragons sont là sans l'être... Ils sont irréels.
Ce doit être ça. Je crois que c'est ça. Vous dégagez quelque chose de dragonnier puisque vous en êtes une. Cette aura terriblement saisissante et attirante d'irréalité, avec vos joues surannées, comme le chant du cygne.
Je doute que je vous aurais lâché. Si je ne vous avais pas abordé dans ce café, je l'aurais profondément regretté. C'est comme l'enfant qui rencontre le Père Noël.
Vous ne pouvez pas savoir comme je vous aime, vous et votre aura. Qui vous rend belle.
Je suis très difficile vous savez. Pour moi, une femme belle est une femme qui ressemble à un ange. Vous pourriez être une de ces femmes : votre visage est rond mais fin, vos yeux grands et transparents, vos lèvres adorables sans être trop tentantes... mais pour moi un ange n'est pas brun, je suis désolé ne le prenez pas mal. Les femmes qui ne ressemblent pas aux anges mais qui ont un physique agréable sont juste jolies. Un mannequin brun sera pour moi juste joli.
C'est ce que j'ai pensé de vous au début, vous étiez juste jolie. Puis on a passé la journée et je vous ai trouvé belle, vous et votre sourire.
Donc j'ai pensé à vous, comme vous le voyez... en tout bien tout honneur naturellement.
Puis je crois que je me suis arrêté, je n'en pouvais vraiment plus. Alors je suis rentré, j'ai pris une douche, je suis resté debout au centre de ma chambre longtemps puis j'ai commencé cette lettre.
C'est beau une lettre je trouve.
Bob vous embrasse et moi je vous souhaite un bon début de semaine.


Libérez-vous Chami' et n'hésitez pas à aller courir dans les rues en riant avec les enfants. Surprenez-moi (comment ça je suis plus là ? Mais si voyons, je suis les particules d'or suspendues dans votre cuisine. Vous avez une cuisine ?)

Pinocchio




Revenir en haut Aller en bas
 

Vous avez une cuisine ? ★ JOYEUX NOËL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AutreMonde :: Tralala et Kidikoi :: Un joyeux non-anniversaire...-