AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Dim 15 Jan - 11:43


Chez elle, 11.13 du matin

Quand on est au service des Services Secret Omoisiens et qu'on est de surplus la "petite" vice-co' c'est souvent très treès très chiant pour se faire respecter, méfiez vous de l'eau qui dort, on ne sais jamais.

Eyleen était chez elle ,sur son bureau a manger une grosse Kidikoi avec un bon, goût... Bref. Elle travaillait sur un rapport qu'elle devait donner au plus vite par ordre de la vieille bique galeuse et sadique de commandant. Elle écrivait, écrivait et écrivait relatant les faits et les erreurs commises. Narë était tranquillement couché a côté d'elle, en regardant attentivement ce qu'elle écrivait -mais quel vocabulaire développé!- et baillant de temps à autres. Son rapport était vraiment bouzique... Démonstration ? [j'ai vraiment du lire dans les rapports de mon père ,c'était presque mission impossible...]

Nom complet et prénom: Ildril Eyleen.
Qualité[le grade en gros] : Alpha du groupe Oméga et Vice-commandante.
Rapport du: 15/01/2012 DT. 13/03/5149 DA
Nom de la mission: Feu Follets

Rapport:
Début de l'opération: 17.31 HT
Ruelle des Tolis...

Je marchais tranquillement pour rejoindre mon domicile quand soudain, un Sangrave qui me suivait aparament depuis quelques minutes déjà sortit une arme a feu et me tira a plusieurs reprises dessus. J'eu reçut une balle dans le mollet et une en dessous des côtes. Cherchant un abris sur, j'ouvrit une porte et entra. J'était dans un motel...


Et bla et bla et bla... Elle se repassait inlassablement les scènes du combat dans sa tête et les transcrivait sur le papier. Sa boule de cristal sonna

_Sauvée par le gong!

Sauf que... C'était pas le bon gong apparament. Elle décrocha dans l’insouciance de la taille de la bouse qu'elle allait avoir devant elle...

_C'est ...Stan?Dit-elle d'une voix hallucinée.

Et la ...C'est le drame. Stan, le-chieur-professionnel-qui-aimais-sa-soeur-et-qu-Eyleen-aimais. Vive les relations compliqués... Pourquoi il l'appelle? Eyleen se posait la question [Et la j'ai eu dans ma tête :be or not to be ,that is the question...]

_Pourquoi tu m'appelle Stan? Et ou t'a trouvé mon numéro de boule de cristal?

Vive les annuaires quoi...Elle s'assit sur son lit , les jambes en tailleur et attendit la réponse, patiemment mais sûrement

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stanley A. Dyson

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Dim 15 Jan - 16:25


Il était vers 11h du matin, c’était une certitude pour Stan. Pour se repérer, il avait regardé la lumière du soleil et par rapport à l’absence de sa sœur. Ils avaient beau habités un peu nulle part, ils louaient un petit studio histoire de savoir où se loger. Inutile de préciser qui payait la majorité du loyer … 8D. Il glanda quelques minutes dans son lit, ne sachant pas bien quoi faire, il regardait le plafond, cherchant des formes diverses et variées, c’était son activité préférée quand il s’ennuyait. Le problème, c’est que les propriétaires du studio venaient de tout repeindre impeccablement … Donc le seul truc que voyait le locataire était une étendue blanche. Super … Il tenta de se rendormir pour tuer le temps mais il avait le soleil en pleine tête, on ne les avaient prévenus de la médiocrité des volets …
C’était dans une flemme pas possible qu’il attrapa sa boule de cristal pour regarder ses messages et qu’il fouilla son répertoire. Première chose, il avait envie d’appeler Faith, rien que pour la saouler, histoire qu’elle soit déranger en plein boulot. Quand il essaya de l’appeler, une autre sphère sonna, elle avait oublié son portable … Et c’était ainsi qu’il trouva le jeu du siècle : Il prit les deux trucs et s’éclata à parler dedans, ce qui faisait donc un écho. Lassé pour finir, il fouilla le répertoire de sa sœur –pas biiien …- et ne trouva rien de bien suspect en fin de compte. Il se remémorait sa dernière semaine, il avait rien foutu, sauf peut – être ces deux jours dans cet hôtel à se faire poursuivre par des Sangraves et deux unités avec des fous pervers … Il cherchait le numéro d’Eyleen, si vous savez, la jeune blonde qui avait souhaité sa mort et qui l’avait sauvé un nombre incalculable de fois ? Bah voilà c’était elle …
Au bout de quelques minutes, il avait trouvé son numéro et –donc- l’appela :

« Allô Lyleen ?
- C'est ... Stan ? »


Il sourit, amusé. Qui d’autre ça pouvait bien être aussi …

« Non c’est le pape …
- Pourquoi tu m'appelles Stan? Et où t'as trouvé mon numéro de boule de cristal ?
- Pourquoi tu me poses pleins de questions à la suite ? Plus sérieusement, je t’appelles parce que je t’expliquerais après, j’ai eu ton numéro en cherchant un peu, c’est pas compliqué maintenant. Et donc … Oui … Pourquoi je t’appelle … »


C’est surtout abruti et totalement débile quand on a oublié la raison de son appel en fait.

« AH OUI ! C’est pour le truc machin là … Tu sais le truc que tu m’as parlé avec le gens bizarre qui te sert de … Merde comment ça s’appelle … »

Oui, les mots à caractère indéfini comme truc, machin, gens et autres étaient les mots que préférait Stan. Il se racla la gorge un bon coup. Quand faut y aller …

« Euh … Comment dire … ? J’suis paumé là en fait … » on avait remarqué. « En gros, tu m’as parlé d’un truc aux SSO non ? Un … EMPLOI DE COMMUNICATION VOILAAAAA ! » Il était content d’un coup. « Bref. J’suis intéressé, tu me dis quand je peux commencer pour une journée. A propos, t’as pas vu Vayley ton-pote-que-t’aimes-trop-de-ta-life-de-la-mort qui s’est ramené avec plein de marqueur sur la tronche ? On m’a toujours dit que j’aurais pu faire des études d’art, à ce qui parait je dessine plutôt bien … Bref, hâte de vous revoir, toi, les Tangos, Taylor … Et ses grands ongles, pense à lui rappeler l’usage des ciseaux et autres please et Vayley, un conseil emmène le en cure de Désintox un obsédé en rue ça fait mal. »

Stan, ou l’art de faire des hors sujets au téléphone.

« Sinon toi ça va :3 ? Tu faisais quoi, t’avais pas l’air contente de m’avoir au téléphone on dirait … »


Il s’étira et décida de se lever pour finir, tenant la sphère d’une main –trop fort o/ *PAN*- et il enfila un truc vite fait en coinçant la boule de cristal entre son oreille et son épaule, lui tordant à moitié le cou.
La journée commençait bien …

_♣ _______________ ♣_
A quoi tu sers je t'aime encore
bataille déjà perdue une histoire déjà entendue c'est pas qu'je crois en rien j'crois plus tout court ça me convient chez moi j'vote pas, j'suis pas chez toi y fait trop froid j'ai perdu mon drapeau j'crois plutôt qu'j'l'ai brûlé j'ai oublié d'trouver ça beau j'ai oublié qu'c'était sacré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Dim 15 Jan - 16:59

Quand on s'appelle Stan et qu'on parle a une dénommée Eyleen Ildril c'est mieux de savoir ce qu'on a a dire surtout quand elle travaille

- Pourquoi tu me poses pleins de questions à la suite ? Plus sérieusement, je t’appelles parce que je t’expliquerais après, j’ai eu ton numéro en cherchant un peu, c’est pas compliqué maintenant. Et donc … Oui … Pourquoi je t’appelle … »
_Stan t'est un boulet -_-...
« AH OUI ! C’est pour le truc machin là … Tu sais le truc que tu m’as parlé avec le gens bizarre qui te sert de … Merde comment ça s’appelle … »
_Un vrai boulet...
« Euh … Comment dire … ? J’suis paumé là en fait …En gros, tu m’as parlé d’un truc aux SSO non ? Un … EMPLOI DE COMMUNICATION VOILAAAAA ! Bref. J’suis intéressé, tu me dis quand je peux commencer pour une journée. A propos, t’as pas vu Vayley ton-pote-que-t’aimes-trop-de-ta-life-de-la-mort qui s’est ramené avec plein de marqueur sur la tronche ? On m’a toujours dit que j’aurais pu faire des études d’art, à ce qui parait je dessine plutôt bien … Bref, hâte de vous revoir, toi, les Tangos, Taylor … Et ses grands ongles, pense à lui rappeler l’usage des ciseaux et autres please et Vayley, un conseil emmène le en cure de Désintox un obsédé en rue ça fait mal. »

Elle soupira... Oui elle avait vu Vayley qui voulait la mort de Stan a tout prix. Oui elle avait recommandé a Taylor le coupe-ongle et oui elle voudrait envoyer Vayley en cure de désintox... Il tiendrait pas deux jours.

_Donc oui j'ai vu Vayley qui veut te tuer...J'ai offert un coupe-ongle a Taylor et je vais certainement envoyer Vayley en cure de désintox...Il tiendrait pas longtemps ...Le pauvre. Bref pour ton "stage" si on appelle ça comme ça, faut que j'en parle mais tu peut être presque sûr que ça va être oui ,le vieille bique va se faire un malin plaisir a torturer le petit nouveau. N'ai pas peur il est plutôt gentil au fond ,comme Taylor ou Vayley quoi ...

Elle gratifia ses paroles d'un magnifique sourire a la Lyleen .

« Sinon toi ça va? Tu faisais quoi, t’avais pas l’air contente de m’avoir au téléphone on dirait … »
_J'était en train de faire mon rapport pour le vieille bique ...Tu sais je dois faire un rapport pour le truc qui c'est passé a l'hotel... Oui, avec les Sangraves itoo itoo. Bref sinon moi ça va a part que depuis que Vayley a essayer de me déshabiller a l'hôtel j'ai du mal a dormir mais bon ça va passer ...Et toi ?Quoi de neuf ?

Elle se frotta le visage et s'étira, en faisant craquer ses os du dos. Oui elle avait du mal a dormir a cause de ce br*nleur mais bon, c'est la vie .

_T'est mieux en forme que la dernière fois qu'on c'est croisé? Perso', je finit mon rapport et je vais aux SSO tu peut venir si tu veut! Je vais te présenter tout le monde a part ceux que tu connait déjà... Genre Beta et Tango qui sont en service aujourd'hui... Bon bah a toute peut être...

Elle attendit sa réponse et ferma sa boule de cristal. Eyleen finit son rapport, mit un sweat noir, une veste , ses chaussures et partit avec son sac mit en bandoulière sur elle. Elle marcha pendant quelques minuteset croisa Stan, dans la rue.

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stanley A. Dyson

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Dim 15 Jan - 21:09

Longtemps, Stan avait essayé de comprendre le mécanisme de pensées d’Eyleen. Mais c’était avec déception qu’il n’avait jamais rien compris. En fait, beaucoup de garçons et d’hommes disaient « les filles c’est trop compliqué », mais au fil du temps, il avait remarqué que la gente féminine disait de même pour eux.

« Donc oui j'ai vu Vayley qui veut te tuer... J'ai offert un coupe-ongle a Taylor et je vais certainement envoyer Vayley en cure de désintox... Il tiendrait pas longtemps ...Le pauvre. Bref pour ton "stage" si on appelle ça comme ça, faut que j'en parle mais tu peux être presque sûr que ça va être oui, la vieille bique va se faire un malin plaisir a torturer le petit nouveau. N'ai pas peur il est plutôt gentil au fond, comme Taylor ou Vayley quoi ... »

Il perdit son sourire direct, et c’était sensé le rassurer …

« Ouais c’est l’incarnation de la gentillesse en gros c’est ça ? »

Stan soupira, elle avait pas envie qu’il rente dans les SSO elle … Et pour répondre à sa dernière phrase …

« J'étais en train de faire mon rapport pour le vieille bique ... Tu sais je dois faire un rapport pour le truc qui c'est passé a l'hôtel... Oui, avec les Sangraves itoo itoo. Bref sinon moi ça va a part que depuis que Vayley a essayer de me déshabiller a l'hôtel j'ai du mal a dormir mais bon ça va passer ...Et toi ? Quoi de neuf ? »

N
ouveau sourire. Oui, il se foutait à peine de sa tronche.

« Moi je dors nickel. Quoi de neuf rien de spécial.
- T'es mieux en forme que la dernière fois qu'on c'est croisé ? Perso', je finis mon rapport et je vais aux SSO tu peux venir si tu veux! Je vais te présenter tout le monde à part ceux que tu connais déjà... Genre Beta et Tango qui sont en service aujourd'hui... Bon bah a toute peut être...
- Mais … Eyleen, les ser… EYLEEEEN ! »


Il soupira une seconde fois, ouais, pour le coup il l’a détestait là. Elle éteignit sa boule de cristal et il fit de même. Il s’habilla un peu moins à la va vite, passa à la salle de bain, se mit un coup de khôl –(a)- sur les yeux et quitta le studio.
Dans la rue, y a les pires hasards qui arrivent. Et c’est là où il croisa Eyleen, oui, l’autre avec qui il parlait tout à l’heure. Bah il l’a vu dans la rue, quel beau hasard … -ironie-

« EYLEEN ! » comment faire passer pour un psychotique en quelques secondes version Stan. « C’est impossible de trouver les … SSO … »

Il se mit à marcher à côté d’elle, c’est en suivant les gens renseignés qu’on trouve où aller.

« Comme tu l’as si bien dis, services secrets c’est sensé être secret … Après tu me rectifie si je me trompe hein … »

Sourire con, bonjour. C’est sûr que c’était logique en fait, le mot secret signifiait quelque chose dont personne ne devait connaître l’existence, donc dire à quelqu’un qui ne connait pas les services secrets d’aller à leur QG hm …
Mais c’était Eyleen, n’essayons pas de comprendre 8D.

« Alors comme ça les deux unités les plus cools et respectueuses du monde sont en service ? » fit – il d’un ton amusé.

Ironie, oh … I love you 8D.

_♣ _______________ ♣_
A quoi tu sers je t'aime encore
bataille déjà perdue une histoire déjà entendue c'est pas qu'je crois en rien j'crois plus tout court ça me convient chez moi j'vote pas, j'suis pas chez toi y fait trop froid j'ai perdu mon drapeau j'crois plutôt qu'j'l'ai brûlé j'ai oublié d'trouver ça beau j'ai oublié qu'c'était sacré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Mar 17 Jan - 21:37

Oui, être chiante est une occupation à plein temps pour Eyleen… Elle avait raccroché au nez de Stan, les services secret, c’est censé rester secret non ? A partir d’un certain moment ça devenait lassant… Calculer environ combien de temps met une personne a se préparer, se préparer sois même puis marcher et croiser comme par « hasard » la personne cherchée.

« EYLEEN ! »
« Mais quelle discrétion… C’est inné chez toi… »
« C’est impossible de trouver les … SSO … »
« Sans blague… »
Elle recommençât à marcher, sans attendre Stan, bien-sûr. Le jeune homme se mit en route et lui parla, comme à une débile… Elle était blonde, certes, certes mais pas à ce POINT LA !
« Comme tu l’as si bien dis, services secrets c’est censé être secret … Après tu me rectifie si je me trompe hein … (il se mit à marcher à côté d’elle) Alors comme ça les deux unités les plus cools et respectueuses du monde sont en service ? »
« Secret… ah… quel mot… compliqué, tu sais Stan tu es tellement prévisible… Tu es partit de chez toi il y a 10 minutes après t’être mit du khôl, fait tes cheveux et mit tes chaussures. Puis tu à longé ta ruelle et tu à atterrît sur la grand place, de mon côté, j’étais en train de terminer mon rapport en quelques petites minutes c’était plié. J’ai tout mit dans ma sacoche, aller me coiffer vite fait mit ma veste et mes chaussure et je suis partie de chez moi. J’ai marché pendant 2 minutes puis tu à crier comme un débile mental EYLEEEEEEN … Et pour en revenir à ta question, oui les deux unités les plus cools et respectueuses du monde sont en service… Vayley va être content de te revoir et les Services de communications, heureux de voir celui qui a griffonner sur le front ce celui-ci… Bref… Suis moi et tait toi.»

Elle continua de marcher et regardait sans cesse derrière elle pour voir si quelqu’un la suivait… Après quelques minutes de marche silencieuse, elle tourna dans une ruelle, sombre à souhait.
« Stan ,don’t panic ,suis moi et ne dit pas un mot dans le bar, pas un mot même pas un bonjour ou un salut ,pas un mot… »

Elle entra dans le bar et regarda l’assemblée de buveurs de bière [ S’trop horrib’ ce truc D8] et s’approcha du comptoir

« Besoin d’entrer. »
Sec, froid, net, précis. Le barman ouvra le comptoir et elle prit Stan par la manche, il était occupé à regarder la lugubre décoration. Elle passa le scan rétinien et entra dans la grande salle, enfin plutôt dans le grand et interminable hall d’entrée. L’entrée, de marbre rouge veinée de blanc et les grandes tapisseries était somptueuses… Vayley arriva et ouvrit grand les yeux en voyant Stan , il avançât jusqu’à arriver a leur niveau, Eyleen mit la main sur son arme et fixa Vayley dans les yeux

« Vayley ,occupe-toi de la nouvelle recrue et emmène le au services de renseignement ,je vais voir la bique et je rend mon rapport. Aucune violence s’il te plaît ! »

Elle partit en direction du commandant.

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stanley A. Dyson

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Mer 18 Jan - 16:24

    Hey! Hey! We are a hurricane!
    Drop our anchors in the storm.
    Hey! They will never be the same,
    Fighting abreast to keep us warm.
    Cause they know, I know
    That they don't look like me.
    Oh, they know, I know
    That they don't sound like me.
    Hurricane • Panic! At the Disco


Comme d’habitude … Comme à sa Sainte Habitude presque, Eyleen lui déballa le pourquoi du comment d’une hypothèse que Stan avait du mal à comprendre l’utilité ou le sens. Toute façon, elle était incompréhensible et ça n’allait pas changer.

« … Sinon toi ça va :3 ? »

Soit « tu m’emmerdes un peu là » en version gentil et foutage de gueule. Good. La jeune blonde emprunta une ruelle, si vous savez, le genre de rue qu’on voit que dans les films d’horreurs ou les films d’actions vraiment poussés avec des personnages très stéréotypés ? Bah c’était pareil, on aurait presque pu croire que c’était la zone de tournage tellement la ressemblance était frappante. Bref. Dedans, Stan se mit à tousser quand il sentit l’odeur immonde de la grasse, d’une sorte de drogue Terrienne nommée cigarette et d’autres choses toutes aussi répugnantes. Son regard s’arrêta sur une horloge –vive les horloges- aux tons sombres mais dégageant un certain style. Une magnifique horloge en fait, aux aiguilles noires avec des reflets dorés, au cadran parsemé de fissures mais qui paraissait bien d’époque … Bref, une belle harmonie qu’admirait Stan tandis qu’il entendait à moitié les mots que disait Eyleen.
D’un coup, sans savoir pourquoi, il se retrouva dans une autre salle, sombre, encore plus effrayante et glauque que la précédente … Mais l’aspect sombre se dégageait peut – être de sa fréquentation : Son cher pote Vayley était là et fit des yeux de poissons en voyant le nouvel arrivé. Coucou Vayley o/

« Vayley ,occupe-toi de la nouvelle recrue et emmène le au services de renseignement ,je vais voir la bique et je rend mon rapport. Aucune violence s’il te plaît ! »

C’était au tour de la « nouvelle recrue » de faire des yeux énormes.

« QUOI ?! »

Elle était partie. M*rde. C’est dans ses moments là qu’il la détestait. Il tourna sur ses talons en faisant un grand sourire à Vayley.

« T’as pas le droit de me toucher :DD »

Vu la mine défaite du soldat, ils étaient deux à râler de la situation.

« T’as un teint bizarre là Vay on dirait que t’as pas dormi depuis trois jours … Un peu noir … Comme cette table un peu … » fit – il en pointant la table centrale de la salle, ou plutôt le côté qu’occupait le Beta.

Ce côté de table, justement, était tout sale, un peu noir …

« On dirait qu’on t’as refais la tronche au marqueur indélébile …
- Ouais y a un con en face de moi qui m’en a mis plein la gueule.
- C’est sûr … Tu sais on a inventé le savon et la douche c’est pas pour rien.
- Le marqueur ça part pas facilement.
- Oui justement c’est pour ça qu’il a prit un marqueur le gens qui t’as fais ça. »


Grand sourire, ça promettait … Vayley soupira, sûrement en train d’enterrer ses envies meurtrières envers Stan et ouvrit la porte, emmenant le clandestin dans une autre salle.

« Mais avec un truc bien fort, ça part hein. Puis ça peut se dissimuler aussi.
- J’ai une gueule à me mettre du fond teint ?
- Maintenant que tu le dis …
- Tu sais c’est pas parce que tu te fous plein de khôl sur les yeux qu’on se maquille tous hein … »


La guerre était déclarée.

« OK, je m’en met mais je me prend pas pour un mannequin pour me bourrer la tête de laque. »

Il fit un large sourire, dans ta tronche Vay …

« Et t’as pas le droit de me taper. »

C’était bien de le rappeler. Ils arrivèrent dans une immense salle, deux fois plus grand que le gigantesque hall d’entrée et une sorte de croisé entre Bruce Lee et Mister Hyde les accueillis. Ca s’annonçait bien. Pas un mot, juste un silence qui faisait bizarre … Il prit quelques instruments qui firent blanchir Stan et sourire l’autre Beta, des instruments qui semblaient plus remonter du domaine médical qu’à la vraie torture. Toute façon, avec les services secrets, il fallait juste se poser la question du « pourquoi sont – ils si secrets ? » et on trouva rapidement la question. Des psychopathes dans leur genre on en trouve plus beaucoup.
Donc l’autre homme passa un truc autour du bras de Stan tout en le bombardant de questions du genre « Comment vous vous appelez ? Quel âge ? Famille ? Voisins ? Familier ? Animaux quelconque ? » et le clandestin commençait vraiment à s’inquiéter à partir des « Attentats commis ? Attaques envers l’Empire ? Appartenance au rang des Sangraves ? Tentative de trahison ? », mais quel abruti allait répondre oui … Même si Stan était bien tenté de le faire rien que pour rigoler, mais au fond de lui, il savait que s’il le faisait, il n’allait pas rester à rire longtemps.

Les tests étaient finis, et l’autre disait qu’il en aurait d’autre à lui faire passer bientôt, médical ou autres. En attendant, Stan était libre. Il sortit de la salle en limite sautillant, snobant totalement Vayley et il trouva tout seul, comme un grand -8D- l’entrée du commandant, soit « vieille bique sadique qui va bientôt partir en retraite » d’après Eyleen. Malgré qu’elle avait limite commis une tentation d’homicide involontaire envers lui, il ne lui en voulait pas. D’un côté, ici, c’était son seul repère donc … A part elle, y avait pas beaucoup de gens qui ne voulait pas le tuer, biiiien …

_♣ _______________ ♣_
A quoi tu sers je t'aime encore
bataille déjà perdue une histoire déjà entendue c'est pas qu'je crois en rien j'crois plus tout court ça me convient chez moi j'vote pas, j'suis pas chez toi y fait trop froid j'ai perdu mon drapeau j'crois plutôt qu'j'l'ai brûlé j'ai oublié d'trouver ça beau j'ai oublié qu'c'était sacré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Mer 18 Jan - 21:44

Eyleen partit ,en laissant Stan tourner autour de Vayley comme un fou autour d'un objet "sacré" bref. Elle alla jusqu'à la salle ou était le commandant ...Elle toqua trois fois a la porte

_Entrez...
Elle entra doucement et ferma consciencieusement la porte.
_Voilà mon rapport Commandant.
_Bien, bien.
_Nous avons une nouvelle recrue...
_Ah? Qui est il ?
_Stanley Dyson monsieur.
_Il viens pour les services de communication? Vous lui en avez parler?
_Oui, en effet .J'ai confiance en lui, mais c'est juste pour un essai, il ne dira rien de l'endroit. De toute façon je ne lui ai pas parler pendant le trajet.
_Bien, vous pouvez disposer.

Elle hocha rapidement la tête et partit. Il ne lui avait pas gueuler dessus! MIRACLE! Faut fêter ça au champagne. Mais son comportement l'intriguait, elle ne l'avait jamais vu comme ça, il était plus...préoccupé que d'habitude. Elle ne savait pas pourquoi, mais bon bref passons a autre chose. Ey' fit le tour des unités en service et leur demanda un rapport de la matinée... Rien de spécial ne c'était passé. Bien bien. Elle partit au services de renseignements/ communications, Stan sortait de l'enceinte de verre. Elle passa a côté de lui et lui sourit rapidement avant d'entrer, sans même lui adresser un mot.

_Alors les gars quoi de neuf? Des nouvelles du palais impérial? Et ,la nouvelle recrue vous en pensez quoi?

Un homme, roux les cheveux courts la barbe rasée et les yeux malicieux se retourna vers elle et lui sourit

_Eyleen! Alors, pour répondre a tes question ,il n'y a rien de neuf ,c'est le calme plat, au palais impérial tout ce déroule pour le mieux. Quand a la nouvelle recrue... Elle m'a l'air un peut molle mais on va arranger ça... Et toi de ton côté? Quoi de neuf ?
_Tu sais, la nouvelle recrue c'est celui qui a gribouiller sur la figure de Vayley...
_NOOOOON ,t'est sérieuse ?C'est lui le suicidaire? Hééé mais faut faire péter le champagne! C'est fantastique! Rhôô ce mec c'est mon héros!
_Hé ho calme toi Kerns ce type est un boulet fini t'a intéret a faire gaffe a ce que tu lui donne comme boulot!
_Rhôô espèce de rabat-joie!
_Pfff...On peut même plus rigoler !
_C'est bon, c'est bon je me calme! Va le cherche j'ai encore une série de test a passer.
_C'est normalement moi qui donne les ordres ici!
_T'est dans ma section c'est moi qui commande! Et puis t'a même pas était mettre tes galons

Il lui tira la langue et elle fit de même. Eyleen partit de l'enceinte de verre et chercha Stan ...Ou c'était-il encore fourré? Elle partit voir dans le vestiaire, la ou les bêta et les tangos était le plus souvent... Stan était la ,encerclé par les mastodontes ... QUEL BOULET CE TYPE! Elle se raclât la gorge pour se faire remarquer et s'appuya contre l'encadrement de la porte.

_Besoin d'aide messieurs?

Tous se retournèrent et se mirent au garde a vous, mis a part Stan qui était en train de regarder les gros-bras-sans-cervelle d'un air enjoué.

_Stanley, filez au renseignements, et que ça saute! Quand a vous Bêta et Tango ,à vos poste avant que je ne m'en charge moi même .

Elle regarda les deux unités partir en vitesse et Stan qui restait un milieux en train de regarder les mouches qui pétaient. Eyleen ne fit pas attention a lui et pris ses affaires : un polo blanc ,une chemise militaire avec ses galons et son treillis. Elle se changea et s'étira, une bien longue journée l'attendais.

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stanley A. Dyson

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Dim 22 Jan - 0:29

Après une autre série de test passée –notamment du médical-, on lui demandait d’aller aux vestiaires se changer. Tenue militaire, super … Il poussa la porte, la referma, fit volte face et …

« … Coucou les gars … »

Beta et Tango au grand complet. Taylor était là et le fusillait du regard, Stan laissa divaguer son regard vers ses mains et eut un rire nerveux.

« Visiblement Eyleen t’as bien enseigné l’usage du coupe ongle. »

Il sourit, vous savez, ce sourire bien énervant qui veut t’enfoncer directement … Bah le brun le fit et brisa la foule en deux pour se diriger vers le banc le plus loin tandis que les autres s’admiraient mutuellement. La nouvelle recrue attendait, pas question qu’il se change devant eux, ça serait plus que suicidaire en fait. Tandis qu’ils se vantaient de leurs carrures d’athlète, Stan releva la tête et sourit lentement, il était comme des buffles en fait … C’était des bêtes, oui, et les animaux de charrette, ça n’avait pas beaucoup de cervelle :

« Vous savez, vous êtes peut – être bâtis comme des buffles, vous êtes aussi cons qu’eux. »

Bam, dans vos gueules. Les hommes se retournèrent en même temps, ce qui leur donnait un étrange sentiment d’unicité. En militaires et avec des gants rembourrés pour frapper, le clandestin sourit nerveusement. Il était mort, mais il serait mort en parlant (a). Pour finir, arrivant pile quand Stan allait se recevoir le poing d’la mort qui tue, Eyleen calma tout le monde.

« Besoin d'aide messieurs? »

Ils se retournèrent et elle eut le droit au garde-à-vous traditionnel. Braves bêtes. C’est pour cette raison qu’il aurait détesté être militaire, les règles … Il supportait pas ce simple mot.

« Stanley, filez aux renseignements, et que ça saute! Quand a vous Bêta et Tango, à vos postes avant que je ne m'en charge moi-même . »

Il fit des yeux énormes, encore des tests ?! Ils avaient pas encore compris qu’il ne voulait pas faire un attentat au QG ? Il attendit que tout le monde parte, se changea et sortit pour aller vers les renseignements. C’était vraiment pénible là … C’était dans une étrange béatitude qu’il se dirigeait vers les bureaux et examinait les plaques de la porte … Pas super esthétique, mais bien pour la pratique. Cette même porte s’ouvrit, Stan faillit se la prendre dans la tronche, quand on est un boulet aussi …

____________
C’est pas qu’on s’en fout de ce qu’il fout dans ce bureau mais un peu v.v


Il sortait de la salle d’un air visiblement bien emm*rdé. Deux heures d’entretien sans intérêt à ses yeux avec une femme/homme/sexe indéterminé psychorigide, bienvenue à l’armée. Il était sensé être des communications aux bureaux, on l’avait visiblement mis dans les communications sur le terrain pour une mission. Mais je suis con moi des fois …. C’est dans ses moments là qu’on devient totalement masochiste. Il devenait tellement masochiste qu’il se surprit de jouer de sociabilité en allant vers un groupe qui l’appelait. En fait, Eyleen avait bien vanté ses exploits avec Vayley et son art de manier le marqueur sur la tronche des gens.
Après une heure de discussion plus ou moins philosophique –surtout moins en fait- (je coupe encore, j’essaie de pas faire long o/), il croisa vite fait Eyleen qui le snoba magnifiquement. Super … Il s’arrêta et se mit à marcher avec elle.

« Tu me fais la gueule ? »

C’est sûr qu’avec elle, on savait jamais. Eyleen, la fille qui changeait d’humeur plus vite que son ombre /o\.

_♣ _______________ ♣_
A quoi tu sers je t'aime encore
bataille déjà perdue une histoire déjà entendue c'est pas qu'je crois en rien j'crois plus tout court ça me convient chez moi j'vote pas, j'suis pas chez toi y fait trop froid j'ai perdu mon drapeau j'crois plutôt qu'j'l'ai brûlé j'ai oublié d'trouver ça beau j'ai oublié qu'c'était sacré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Dim 22 Jan - 21:15

Eyleen mit sa sacoche dans son casier et pris son oreillette, élément indispensable pour tous grades hauts-placés. Elle alla dans son bureau et se creusa la tête pour finir les plannings des prochains mois. Kerns l'appela pour lui faire un compte rendu des tests, elle se détacha les cheveux ,se passa une main sur le visage et partit en direction du bureau des communications.
Arrivée la-bas, elle souffla un graand coup et entra dans le grand (oui je sais je me répète -__-) dôme de verre. Eyleen alla directement vers Kerns qui était, encore une fois, en train d'essayer de trouver le QG des Sangraves. Elle s'appuya sur sa chaise et dit:

_Arrête de te tuer a la tache, c'est pas le moment.
_C'est toujours le moment.
_Avec toi...C'est sur! Bref les entretiens ?
_Alors... On l'a affecter aux renseignements sur le terrain ,il va donc de soit que tu lui donne son arme même si c'est pour seulement quelques jours... Et il m'a l'air assez clean dans l’ensemble.

Renseignements sur le terrain... Dans quelle bouse de traduc, malade qui plus est, c'était-elle mise? elle allait l'avoir sur les bras a moins qu'il ne soit mis avec une autre unité... Ce qui l'étonnerait plus que très très positivement.

_Et j'ai envoyé une requête pour l'intégrer dans les Bêta.
_Tu l'a foutu dans la m*rde si je comprend bien ?
_Ouai.(il sourit bêtement) A moins que tu veuille qu'il intègre ton unité ?
_Dans les deux cas ,a la fin il sera HS... Mais je préfère encore qu'il vienne dans mon unité parce que avec Vayley au commande des bêta ce mec va s'en prendre plein la tronche... T'a envie de vois ton héros mourir sous la poigne du violeur ?
_Ok, j'envoie la demmande au grand manitou.
_Bon...Ok a la prochaine.

Elle sortie du dôme de verre et croisa Stan. Elle passa devant lui mais il avait l'intention de lui coller au basques toute la journée.

« Tu me fais la gueule ? »
_Non ,c'ets juste qu'au boulot t'est pas toujours mon centre d'occupation. Comme d'habitude quoi. Bref, t'est intégré dans mon unité, t'a échappé de peut a Vayley qui aurait signé ton arrêt de mort direct. Bref suis moi.

Elle partit a grands pas vers la salle d'armes et entra. Les grandes portes en bois grinçaient fortement mais tenait le coup des années. Eyleen ouvrit un coffre et regarda plusieurs armes a feu... Trop petites...Trop grandes... Trop lourdes... HAHA ! Trouvé! Elle sortit l'arme, noire, vernie avec plusieurs chargeurs de 8 balles. Il était poussiéreux ,certes mais parfait pour Stan.

_Bon ...Faut que je t'apprenne a démonter une arme maintenant...

Elle démonta le pistolet très très très vite et regarda le canon... Il était assez poussiéreux... Un petit nettoyage s'imposait.

_Va chercher la mallette dans le tiroir la bas ,un nettoyage s'impose...

Elle le fixa dans les yeux jusqu'à ce qu'il bouge ...Un regard froid, sec franc et direct.

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stanley A. Dyson

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Dim 22 Jan - 21:53

Visiblement, non, elle lui faisait pas la gueule. C’est juste lui qui, en bon suicidaire qu’il était, avait prit une décision énormissime sur un coup de tête. Bon, c’est Stan, on le changera pas, lui, ou l’art de prendre des gros choix en main et de s’en débarrasser d’un coup.

« Je sais que je t’emmerdais mais pas au point que tu m’envoie me faire défoncer par Vayley. »


La salle des armes arriva, et Stan était dans son monde là, en train d’admirer les armes et les trucs qui pouvaient tuer les gens. Eyleen ouvra un coffre et le fouilla, bon, aussi, qu’est – ce qu’on peut faire d’autre avec un coffre à part chercher des trucs dedans … Elle en sortit un révolver, joli, noir, neutre, banal, mais beau … Et joli, tout en noir même, bref, on se répète. La nouvelle recrue sourit et la regarda comme une espèce d’œuvre divine, c’est beau, un flingue …

« Bon ...Faut que je t'apprenne à démonter une arme maintenant... »


C’est chiant, un flingue, et sourire con, au revoir, regard noir, bonsoir. Là, il était dégoûté.

« Et c’est quand qu’on apprend à tirer ? C’est le plus important, ça sert à quoi de savoir démonter une arme franchement ? Tu vas pas balancer un chargeur ou une détente à la tronche de ton adversaire non … ? »

Il fit un grand sourire, allez, sort ta connerie, on l’attend …

« ATTENTION ON NOUS BALANCE UNE DÉTENTE ! WOAAAH TROP PUISSAAAANT ! Oh mon dieu on va tous mourir … »


Et à part ça, il se foutait à peine de sa tronche. Elle commença à démonter l’arme avec une rapidité très, très, très … Rapide, extrêmement en gros et il la regarda simplement. La vie, c’est dure, surtout quand on doit apprendre un truc donc on ignore le sens et l’utilité.

« Va chercher la mallette dans le tiroir la bas, un nettoyage s'impose... »


Regard de blasé, sourire neutre, juste une sorte de fausse énervement qui se voyait. Il se traîna jusqu’au tiroir, l’ouvrit, prit la mallette –moche en plus- et retourna vers Eyleen. Il attendait, qu’est – ce que c’était chiant …

« T’étais plus sympa à l’hôtel. »

A l’hôtel, c’était ambiance bon enfant en fait. Ils s’engueulaient mais se réconciliaient à chaque fois … Félicitations ! Votre Eyleen-Presque violée a évolué en Eyleen-IceBerg ! (Dédicace 8D.). Sauf que les icebergs, c’est agressif, voyez ce qu’ils ont fait au Titanic les sal*uds. Une fois l’arme nettoyée, il la prit dans ses mains et l’admira.

« Et c’est quand qu’on tire ? »

C’est quand qu’on arrive, version Stan. Oui, c’est la phrase que tout le monde dit quand ils savent pas quoi faire dans une voiture « C’est quand qu’on arrive ? C’est quand qu’on arrive ? », bah lui, il demande « c’est quand qu’on tire ? ». Après tout, il trouvait d’utilité que dans ça. Après tout, c’était lui qui avait voulu venir, il cherchait encore la raison et quelle folie l’avait atteint, ou s’il avait bu/fumé/s’était drogué juste avant, mais il était généralement bien clean. Il regarda en arrière et voyait l’unité Beta –enfin ce qu’il en jugeait en voyant leurs habits et Vayley en tête d’affiche- arriver. Ceux là, ils leur voulaient du mal, c’était pas possible autrement. Stan se contenta de tourner la tête et de les ignorer. Inutile de le dire à Leen, toute façon, ses mecs, c’est pas le genre de présence qui se veut discrète. On le remarque trèèès facilement.

_♣ _______________ ♣_
A quoi tu sers je t'aime encore
bataille déjà perdue une histoire déjà entendue c'est pas qu'je crois en rien j'crois plus tout court ça me convient chez moi j'vote pas, j'suis pas chez toi y fait trop froid j'ai perdu mon drapeau j'crois plutôt qu'j'l'ai brûlé j'ai oublié d'trouver ça beau j'ai oublié qu'c'était sacré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Lun 23 Jan - 21:15

Eyleen nettoya consciencieusement l'arme et soufla une fois dans le canon, elle vérifia que le chargeur était plein et la donna a Stan qui avait l'air complètement blasé.

« T’étais plus sympa à l’hôtel. »
_ Je bosse la tu vois tu veut que je sois aussi chiante qu'a l'hôtel? Re-ballance moi une armée de sangrave a la gueule.

Il admira l'arme pendant quelques minutes et releva la tête. Il eu un sourire con... Mauvais ça.

« Et c’est quand qu’on tire ? »

Elle ne répondit rien. Pour la simple raison qu'elle n'avait rien a répondre. Il regarda derrière Eyleen et eu un sourire con bis. Elle se retourna pour voir ce qu'il y avait. Enfin ,qui il y avait plutôt. Les Bêta avec Vayley en tête de liste. Celui-ci s'avançât vers Eyleen qui avala assez bruyamment, il l'a pris dans ses bras et commençât a l'embrasser dans le cou. Eyleen, en toute froideur sortit son arme et lui tira dans le pied. Ses balles, heureusement -Ou pas...- était en caoutchouc.

_La prochaine fois, soit plus discret mec... Ou sinon c'est des vraies balles que tu va te prendre et pas dans le pied.
_Mmmm... Tu sais que quand t'est comme ça ,tu m’excite ?

Elle se retourna et lui décolla une splendide baffe, splendide, vraiment! Elle fit craquer ses os de mains et pris une bonne respiration. Elle était en mode énervée... Mais c'était assez puissant.

_T'sais mec tu peut pas réfléchir deux minutes avant de parler? Oh, pardon j'ai oublier tu n'a pas de cerveau ,tu ne peut pas réfléchir du coup. T'a vraiment le don de m'énerver puissant espèce d'ordure! T'est bon qu'a faire les trottoirs espèce de bouse finie.

Elle en avait marre et elle allait dire ses quatre vérités. Pour tout le monde... Elle mit le Lieutenant par terre et lui tourna autour,comme un félin qui tournait autour de sa proie.

_Non mais essaye même pas de te justifier tu va t'en prendre plein la gueule mec. De un arrête de me prendre par derrière ,je déteste ça ,surtout quand c'est un gros moche pas beau a dégueuler comme toi qui me prend. De deux arrête de me parler comme si j'était ta meuf, je suis loin ,trèèèès trèèès loin d'être ta meuf et tu peut toujours rêver pour que je sois ta meuf. De trois , la première chose que je ferait quand je serait commandante sera de te virer et de te mettre en centre de désintox parce que t'est vraiment qu'un attardé mental. Et de quatre DÉGAGE DE MA P*TAIN DE VIE DE MEEERDE!!! J'ai déjà une vie assez bousique comme ça ! J'en ai vraiment raz-le-cul d'avoir un gras plus que pervers sous mes ordres.

Elle shoota un penalty dans le ventre a Vayley qui se plia en deux et gémit faiblement. Elle lançât un regard noir, très noir au groupe Bêta qui se mirent au garde a vous et laissèrent une allée pour que Stan et elle passe.

_Stanley ,suivez moi ou je vous butte.

Elle partit a grand pas vers la salle de tir et arriva dans la salle.Elle était de couleur grise anthracite , grande et sans décorations. Parfaite, c'était le havre de paix d'Eyleen. Elle s'assit sur une chaise et se mit la tête entre les mains.

_J'ai une p*ta*n de vie de merde... Pfff... J'ai envie de me suicider la c'est phénoménal. Et Stan, dit toi que c'est presque tous les jours comme ça...

Elle jeta un regard mi-désespéré mi-souriant a Stan. Jamais elle ne re-ramènerait un "civil" dans la base, y a trop de problèmes après...

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stanley A. Dyson

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Mar 24 Jan - 19:07



Stan et Eyleen pénétrèrent dans une salle, une grande salle étrangement vide. Il n’aurait pas pu identifier sa fonction première, sûrement un endroit prévu pour le calmage des nerfs, mais il éradiqua sa première hypothèse pour cause de réalisme. Du gris, partout, un frisson le parcourait, on aurait presque dit la vision qu’il avait eut quand il était à la limite de la mort, dans une sorte d’inconscience. Il agita la tête pour chasser ses pensées, ne sachant pas analyser ses détails. La salle était fonctionnelle, froide et sans âme. Eyleen avait l’air de s’y sentir bien, Stan n’était pas rassuré et regardait partout autour de lui.
Cet endroit était une vision de la mort.
Ca ne le rassurait pas du tout.
La jeune femme alla s’assoir sur une des chaises isolées qui savait remplir un peu le néant de la pièce. Un peu sur les nerfs en dépit de cet étrange sentiment de déjà vu qui ne le rassurait pas du tout, le brun la suivit. Il n’avait que ça à faire aussi. Dans un silence presque religieux, elle restait là, sa tête dans les mains, sûrement pour passer sa colère.

« J'ai une p*ta*n de vie de merde... Pfff... J'ai envie de me suicider la c'est phénoménal. Et Stan, dis toi que c'est presque tous les jours comme ça... »

… Ou donner une sorte d’espoir à un éventuel bonheur. Son problème, c’était son boulot en fait. Devoir garder le secret, être dans des services où on a que des reconnaissances personnelles, être constamment rabaisser à cause d’être une fille, pas facile non. Il décida de prendre sa phrase, petit bout par petit bout. « J’ai une p*tain de vie de m*rde », bon, pas besoin de décorticage particulier, on a tous compris le message omniprésent, « J’m’aime pas ». Eyleen avait – elle un problème sur l’estime de soi ? La question, là tout de suite maintenant, ne se posait pas … « J’ai envie de me suicider là, c’est phénoménal », phénoménal, tiré de phénomène, jamais elle a eu envie de se suicider comme ça, l’envie relève du phénomène, mauvais signe. « Et Stan, dis toi que c’est presque tous les jours comme ça … », teinte de regret malgré tout, presque tous les jours comme ça, elle se plaignait ouvertement. Et le Stan était revenu, surnom familier, elle avait enfin abandonné pour une phrase le Stanley qu’il ne supportait pas. Oui, il avait un réel problème avec son vrai prénom. En clair, en conclusion à cette mini-analyse, elle implorait son aide dans le réconfort à sa vie de m*rde comme elle disait.
Bon bah quand faut y aller …
Il sourit, pas comme un con non, il a pas un sourire de con gravé sur le visage quand même –Baway è__é-. IL OSAAAAA, il l’attira lentement vers lui et … Câlin (aa) –C’est bien con comment je le dis, je sais v__v-. Timidement, il posa sa main sur sa hanche, amicalement, va rien voir du suspect là dedans è__é *CREVE*

« Je comprend ton pétage de câble, tu sais, c’est que des cons et tu le sais. La vieille bique comme tu dis qui vous sert de commandant va pas tarder à partir, ce sera la première unité que tu ferras dégager non ? Dis toi que bientôt ils seront plus là. »


En fait, c’était des mecs machos et débiles à souhait. C’était ça, le « truc ».

« Ils se croient supérieurs parce que c’est des machos, y aurait vraiment une supériorité masculine s’ils arrêtaient d’hurler et de serrer les jambes devant le danger. »

Oui, donnez un coup de pied à un homme là où ça fait mal, il est plié en deux, une femme se relève et ira jusqu’au bout de ses forces. Un chef militaire avait dit un jour qu’un homme n’égalera jamais une femme sur un point de vue moral, elle se relève pour sa famille et saura aller contre le danger, la gente masculine aura peur et se dira impuissant face à ce danger. C’était l’unique différence entre leurs forces.
Pour Stan, la donne pouvait changer, il y avait des exceptions. En ce moment, tout le monde devient un peu flemmard et n’ose pas se lancer des nouveaux défis. La gente féminine est souvent obnubilée par son apparence, la plupart du temps, tandis que les hommes jouaient de leurs muscles en se croyant supérieur. Stan riait de cette société qu’il détestait, il se jugeait comme une de ses exceptions en fait. Il haïssait ses mecs machos qui se prenait pour des … Trucs –oui, les mecs musclés, excusez moi mais ça ressemble à rien à mon pur avis-.
Des fois, il se sentait mal de cette différence de pensée.

Spoiler:
 

_♣ _______________ ♣_
A quoi tu sers je t'aime encore
bataille déjà perdue une histoire déjà entendue c'est pas qu'je crois en rien j'crois plus tout court ça me convient chez moi j'vote pas, j'suis pas chez toi y fait trop froid j'ai perdu mon drapeau j'crois plutôt qu'j'l'ai brûlé j'ai oublié d'trouver ça beau j'ai oublié qu'c'était sacré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Mar 24 Jan - 21:24

Every Teardrop is a Waterfall~Coldplay.

Définition de Stan : Mec qui passe sa vie a analyser le sens de votre phrase pour ensuite dire exactement ce que vous avez dit quelques minutes/heures/jours/semaines/mois/ans/décennies/siècles... au part avant. Et qui, aussi s'éclate a dire: Je vous ai compris 8D (Non je ne suis pas en train de faire Charles de Gaule en histoire !)

Après avoir pendant quelques minutes fermer les yeux puis souffler un coup, elle relava la tête en direction de Stan. Il sourit, non pas comme un con cette fois mais un sourire franc, amical et direct. Il s'approcha et ...lui fit un câlin. Elle avala de travers et remit encore une fois son nez dans son cou. Il se retira et mit sa main sur ses hanches ce qui l'a fit rougir assez fortement a vrai dire.

« Je comprend ton pétage de câble, tu sais, c’est que des cons et tu le sais. La vieille bique comme tu dis qui vous sert de commandant va pas tarder à partir, ce sera la première unité que tu ferras dégager non ? Dis toi que bientôt ils seront plus là. »
_Ça dépend ,je pense que je peut être encore gentille et rétrograder que Vayley, au final il n'y a que lui qui me fait vraiment du mal psychologiquement et physiquement...
« Ils se croient supérieurs parce que c’est des machos, y aurait vraiment une supériorité masculine s’ils arrêtaient d’hurler et de serrer les jambes devant le danger. »
_...Je pense que c'est le cran qui fait ça...Pas le machisme. Réfléchit un peut, prend mon exemple je ne suis pas macho, impossible je suis une fille. J'ai OSE braver Vayley qui est un con fini, je lui ai légèrement arracher la tête. A l'hôtel, j'ai osé te donner mes dernières forces pour te garder en vie, en sachant que je mourrait peut être .De toute façon on meurt bien un jour, alors autant mourir en faisant un truc bien. C'est ça le cran, défier quelque chose qui est matériellement ou physiquement plus fort que toi et gagner.C'est ce que je définit de "Cran".

Après cet entrevu philosophique, Eyleen pris son arme et alla vers une porte au fond du stand de tir, blindée et fermée a double tour.

_Viens, on va tirer !

Elle pris son trousseau de clés et ouvrit la porte. Avec un léger grincement, elle s'ouvrit donnant lieux a un beau terrain plein de mannequins en gélatine balistique qui n'attendait que de se faire tirer dessus. elle fit entrer Stan et attendit que celui çi finisse d'observer le champs de tir. Leen pris son arme .

_Regarde un peut comment on fait ...

Elle chargea son pistolet et tira sur les mannequin en avançant rapidement et silencieusement, l'arme tirait a coups réguliers. Elle arriva au bout et regarda Stan qui avait pas vu la moitié de son parcours ,enfin a ce qu'elle pensait, et Eyleen s'accroupit doucement, elle n'avait pas formé quelqu'un a l'arme a feu depuis un bon bout de temps et Stan allait lui donner du fil a retordre. Mais ça allait certainement pimenter ses journées... Elle regarda Stan fixement dans les yeux...

_Alors, t'essaye ?

Elle gratifia ses paroles d'un joli sourire innocent et attendit que le brun ses bouge.

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stanley A. Dyson

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Mar 24 Jan - 22:10

    Break • Three Days Grace.

Et un débat d’la mort qui tue se déclencha, à vrai dire, Stan avait bien lancé le sujet : La gente masculine est – elle vouée à l’échec sentimental par son machisme ? En attendant, Eyleen venait de lui déballer sa vision du cran. Le brun resta quand même étonné, le cran était – il relatif au machisme ? Venant d’une femme, le cran peut – être une sorte e machisme, sauf qu’on a pas inventé de terme féminin, car généralement, c’est les hommes qui ont ce réel problème de surestime de soi.
Godness mais quel débat passionnant dites moi … v__v. Bref, elle prit son arme –personnelle vu la qualité qu’il devait être, les SSO devaient pas être aussi riches pour payer une arme comme ça à tous ses fonctionnaires- et elle alla vers une porte. Mais où elle va elle (encore) … ?

« Viens, on va tirer ! »

Stan fit un grand sourire heureux –faut – il que je précise à chaque fois le pas c*n du c*n XDD ?- et se retenait de lancer un petit cri d’euphorie. Tirer, c’était juste le truc qu’il attendait depuis le début quoi … La salle était grande, immense. Certes, c’était pas la salle par excellence pour y installer un salon et papoter pendant des heures, mais elle avait une certaine simplicité, des fausses collines avec des mannequins qui était sensé monsieur et madame tout le monde qui représente une menace. Il se retint de poser une question existentielle : C’est sensé représenter quel camp les bonhommes ? Ils ont pas de capes, c’est pas des Sangraves alors. Mais il avait assez réfléchi pour aujourd’hui et commença à être déshydrater à force de parler et parler … Donc non, Stan, envoie pas de débat, tais toi et écoute.

« Regarde un peu comment on fait ... »


Le typique air de blasé au visage, toute son expression semblait vouloir dire une chose : Mais je sais faiiire … Quand on est un flemmard d’apprendre et pour ce qu’on veut, qu’on supporte pas apprendre des trucs sans utilité à nos yeux et qu’on a qu’une hâte depuis le début : Tirer, on sait obliger de savoir comment s’y prendre. Sinon, ça dépasse la logique de la populace générale. –Bien débile cette phrase, je sais .- Il se contenta de la regarder faire, ne sachant pas s’il devait regarder le mannequin rien que pour voir l’impact de la balle ou regarder le parcours d’Eyleen. Pour finir, il comprit quand elle tira qu’il fallait faire les deux, et la détonation du révolver faillit assourdir Stan pendant un moment. Dehors, ça résonnait moins, et ça faisait surtout moins de bruits.

« Tu viens de me défoncer les tympans avec ton flinguue D : »

Félicitations, votre … *Crève*. Grand moment de tension d’après lui, le regard fixe dans les yeux. Ca le stressait ça, avec Eyleen, ça voulait surtout dire « Bon tu te bouges ou j’t’en fous une ? », généralement, ça exprimait qu’elle allait lui demander quelque chose. Et bingo, elle lui demanda d’essayer. Il se leva avec un sourire qui aurait pu signifier un « Avec plaisir », il voulait tirer depuis le début, il allait pas refuser non plus. Il s’avança vers le mannequin comme l’autre l’avait fait et, miracle de la nature, miracle du monde, miracle du siècle, du millénaire … HEADSHOOT. Il se retourna, visiblement fier de lui.

« J’aime bien tirer, c’est cool … »

Surtout quand on y arrive et qu’on gère dans le domaine. Démonter une arme, Stan était une vraie bouse dans le domaine, recharger, ça allait mais tirer, comme il aimait ça, bah il s’appliquait. Oui, il s’entraînait que quand une discipline était intéressante à ces yeux.

« Par contre t’aurais pas une bouteille d’eau ? J’vais crever de soif là. »

_♣ _______________ ♣_
A quoi tu sers je t'aime encore
bataille déjà perdue une histoire déjà entendue c'est pas qu'je crois en rien j'crois plus tout court ça me convient chez moi j'vote pas, j'suis pas chez toi y fait trop froid j'ai perdu mon drapeau j'crois plutôt qu'j'l'ai brûlé j'ai oublié d'trouver ça beau j'ai oublié qu'c'était sacré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Mer 25 Jan - 13:58

The Ballad Of Mona Lisa~Panic! At The Disco.

Bah oui, entendre un flingue tirer,ça fait toujours mal aux n'oreilles...

« Tu viens de me défoncer les tympans avec ton flinguue D : »
_Tu va t'habituer, t'inquiète...


Il commençât son parcourt et tira dans la tête de quelques mannequins, visiblement très fier de lui, il se retourna vers Eyleen et sourit

« J’aime bien tirer, c’est cool … »
_Quand on sait recharger c'est cool aussi ,ça t'évite de perdre la vie bêtement...


Elle fit un sourire provoquant et se releva en attendant qu'il finisse son parcourt. Il était doué, elle le reconnut mais Stan devait savoir recharger au lieux de forcer sur le chargeur a chaque fois, c'est comme ça qu'on casse le beau joujou qu'on a dans les mains. Et qui, par la même occasion vous explose joliment a la tronche.

« Par contre t’aurais pas une bouteille d’eau ? J’vais crever de soif là. »
_J'ai la tête d'une fontaine a eau ?Si tu veut il y en a dans la salle de tir d'a côté!



Elle descendit de la butte ou elle était assise et remontât son treillis, il était un peut trop grand et lui tombait sur les fesses. Voilà ce que c'est de travailler dans les SSO ils ne prévoient rien pour les femmes... Donc il faut prendre des tailles d'hommes qui sont, évidement, trop grandes. Elle se passa sa main sur sa figure et attendit que Stan revienne... 5 minutes, 10 minutes... Elle vit la porte s'ouvrir, Stan n'était pas seul. Vayley le tenait par le bras et la regardait , tel un boeuf enragé.

_Wo...wow. Qu'est ce qu'il se passe?

Elle vit que Stan avait la tête vers le sol et que Vayley appuyait son arme contre sa tête. P*ta*n de m*rde...

_Vay...Vayley arrête... Tu te rend compte de ce que tu fait? Tu va tuer un mec qui ne t'a absolument rien fait...
_Il m'a enlever celle que j'aime.
_Je ne suis pas avec ce mec. Il ne m'a jamais enlever et je ne t'appartient pas Vayley, je ne t'ai jamais appartenu, et jamais je ne t'appartiendrait


Il appuya encore plus l'arme sur le tête de Stan qui commençait a trembler.

_Lieutenant Vayley lâchez le!C'est un ordre Soldat!
_Crève
_Tuez le et vous partirez crever en prison jusqu'à la fin de vos jours.
_Je préfère crever en prison que de voir ce c*n avec toi.


C'était trop. Elle s'avançât jusqu'à 4-5 mètres de Vayley, il serra les deux bras de Stan pour ne pas qu'il bouge. Eyleen s'arrêtât et regarda le Lieutenant dans les yeux.

_Lieutenant...
_Jamais
_Comment osez vous?
_J'ose, c'est tout
_Et bien osez tirer.


Il regarda tour a tour Stan et Eyleen qui espérait qu'il ne tirerait pas. Tirera, tirera pas...Telle est la question

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stanley A. Dyson

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Mer 25 Jan - 15:11



« J'ai la tête d'une fontaine à eau ? Si tu veux il y en a dans la salle de tir d’à côté ! »

Des fontaines d’eaux dans des salles de tir ? Sans vouloir dénoncer l’alcoolisme aigue des architectes, Stan ne voyait pas l’utilité d’en mettre un dans une salle où on tirait. Sans trop se poser de questions, il se dirigea vers la porte qui donnait sur l’autre salle et il la trouva, cette fontaine qui n’était pas du tout à sa place … Il prit un peu d’eau dans ses mains et but, ça faisait du bien …
D’un coup, il sentit une présence derrière lui, désagréable, une aura … Malsaine. Il savait qu’ici, il ne devait pas trop avoir confiance aux autres, il ferma un moment les yeux pour oublier cette ombre, pour se faire une fausse réalité et se pencha vers la fontaine. Il regardait un moment la surface de l’eau et il la vit, ou plutôt le vit. Son ennemi, il était relevé, ce type était une force de la nature. Vayley était derrière lui. Il soupira un bon coup et prit une grande inspiration, là, il allait avoir mal. Il ne l’avait pas encore fait trèès mal aujourd’hui, essayer de le tuer méchamment comme les autres fois. Ce type croyait qu’il était avec Eyleen, et Stan en payait souvent les frais. Mais quand – est – ce qu’il comprendra cet espèce de truc ? Il tenta de l’ignorer et mit sa main sur son révolver, au cas où … Il continua à boire tranquillement puis, d’un coup, il sentit un coup brusque et puissant sur sa gorge. Il étouffa un cri de douleur et voulut prendre son arme, mais l’autre fut plus rapide et il bloqua la main en une prise compliquée. Il était entraîné depuis longtemps, il était dans l’unité Beta, et d’après ce qu’on lui avait brièvement appris, les Tangos étaient pour la force et les Beta pour la rapidité. Le soldat était donc un vrai serpent.
Stan baissa la tête sous la douleur, sa gorge était bloquée et il craignait de bientôt manquer d’air. Au fond de lui-même, malgré l’arme qui était contre sa tempe, il se savait hors de danger, l’autre n’allait pas se priver de montrer son otage à la jeune femme, rien que pour faire le grand romantique tiraillé par l’amour. Jusqu’à preuve du contraire, ce sentiment rendait toujours con.

Il se sentait traîné, il essaya de lever la tête, de voir et savoir combien de temps s’était écoulé. Il sentait une vive douleur à l’arcade gauche qui devait bien être amochée et à une de ses épaules. Vayley devait s’être défoulé sur lui, le brun ne comprenait pas d’où il tirait cette haine, puisqu’il aimait une femme qui était l’ami à son ennemi. Quand on aime quelqu’un, on lui veut du bien, son bonheur, malgré qu’elle soit heureuse avec une autre compagnie. Le soldat était un jaloux maladif, et il ne comprendrait jamais que ça n’allait pas arranger sa relation avec la jeune femme. C’était une sorte de gouffre entre lui et Stan, c’était pour cette raison là qu’ils n’allaient jamais pouvoir s’entendre.
Un peu dans les vapes, il ne fallut pas beaucoup de temps au brun pour deviner qu’il était revenu à son point de départ, et que Vayley était en train de s’arranger sur sa remise en liberté avec Eyleen. Il avait les yeux un peu perdu et essaya de voir s’il pouvait s’en sortir. Donner un coup de pied serait dénudé d’intérêt, trop brusque, trop visible, pas assez puissant. Comment signer son arrêt de mort en deux secondes et demi. Il cherchait une de ses mains qui traînait, il pourrait le mordre, tout le monde était à peu près égaux sur la force de la mâchoire, même si une morsure de vampyrs faisait beaucoup plus mal que celle d’un humain. L’autre le tenait par le bras et l’immobilisait totalement. Qu’il haïssait ce type n’empêche … L’échange commença, Stan n’essayait pas de suivre la totalité de la discussion, il allait crever d’une manière ou d’une autre donc … Ses avant bras furent contorsionnés et il retint une grimace de douleur. Il voulut ouvrir la bouche pour sortir une insulte mais vu l’instabilité de la situation, il préférait éviter de parler et laissa Eyleen décider.

« Et bien osez tirer. »


Choc. Stan releva brusquement la tête et il entendit un petit déclic sur la sécurité de l’arme. Il venait de débloquer le révolver, mauvais signe. Grand moment de tension numéro deux, mettre Vayley au défi, c’était comme … Bref, aucune comparaison possible, c’était pas conseillé.

« Tu sais qu’il est capable en plus … »
fit Stan d’une voix étouffée.

C’était ça, le pire dans l’histoire. Mettre un type méga jaloux d’un mec et qui éprouve une haine énorme envers cette personne au défi de lui tirer une balle dans la tête, c’était suicidaire. Il déglutit, voyons combien de temps il lui restait à vivre … Il essayait d’évaluer le temps que Vay prenait à réfléchir. S’il réfléchissait, c’est qu’il avait une conscience. Bon point.

« Je peux pas. »

Choc numéro deux. Vayley, l’homme le plus narcissique, machiste, cet homme détestable aux yeux de Stan et qui rêvait de le mettre en pièces, refuser de lui exploser le cerveau ? Généralement, quand les gens disent ça, ils se justifient après.

« Je peux pas, parce que je sais qu’après tu seras triste Eyleen. Je t’aime et je veux pas que tu sois triste. »


Félications, Vayley a découvert … LA CONSCIENCE. Oui, ce type avait un esprit, un cerveau, un cœur, des poumons, un intestin grêle, … Comme tout le monde. Ce mec était normal. Stan sentit qu’on le lâchait violement et il heurta le sol dans un léger crac. Peut – être qu’il l’avait pas tué, mais il l’avait bien amoché avant et après sa mini tirade. Stan porta sa main sur son épaule droite, déboîtée et avec sûrement un magnifique bleu. Vayley et Eyleen semblaient avoir une discussion passionnante, très mouvementée, et vu les regards noirs que ce premier lui lançait, il préférait rester en arrière à se frictionner l’épaule qui commençait à saigner lentement et qui était dans une position … Etrange. Un magnifique angle droit tout déformé, étrange oui.

_♣ _______________ ♣_
A quoi tu sers je t'aime encore
bataille déjà perdue une histoire déjà entendue c'est pas qu'je crois en rien j'crois plus tout court ça me convient chez moi j'vote pas, j'suis pas chez toi y fait trop froid j'ai perdu mon drapeau j'crois plutôt qu'j'l'ai brûlé j'ai oublié d'trouver ça beau j'ai oublié qu'c'était sacré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Mer 25 Jan - 21:10

Smells Like Teen Spirit~Nirvana.

Stan leva la tête pour la regarder et la baissa aussitôt, au pris d'un horrible effort.

« Tu sais qu’il est capable en plus … »
_Je ne le sais que trop...
« Je peux pas. »
_Dégonflé.
« Je peux pas, parce que je sais qu’après tu seras triste Eyleen. Je t’aime et je veux pas que tu sois triste. »
_Oh parce que t'a un coeur maintenant ?


Il lâcha violemment Stan qui tomba par terre avec un gros CRAK et se retourna sur le dos, assez loin de Vayley. Il était amoché, sa tempe saignait, son épaule était déboîté et il saignait a l'épaule. Vayley allait payer.

_Vayley, vous êtes rétrogradé.
_Mais...
_Il n'y a pas de mais, dégagez sur-le-champ Adjudant.


Vayley jeta un regard daigneux a Eyleen et Stan. Elle soutint son regard et il partit. Dès qu'il fut partit, Eyleen Se précipitât au près de Stan et regarda sa tempe, une énorme éraflure lui zébrait le haut du front jusqu'à près de son oeuil. Elle lui aplicat un réparus sur son visage ,elle lui effleura la joue et essaya sur son épaule... Ça ne bougeait pas et ce réparus faisait plus de mal que de bien. Vive les méthodes a l'ancienne...

_Ca va faire assez mal, excuse moi.

Sans attendre sa réponse, elle remit son épaule en place. Ce qui fit gémir fortement Stan. Elle se retira pour le laisser se remettre de ses émotions. Si elle avait pu, elle aurait démonté Vayley sur le champ mais Stan avait grandement besoin d'aide. Vayley serait viré dès qu'elle sera au commandement, ce mec est un danger public, c'est comme lâcher une meute de loups enragés dans les rues. Sauf que Vayley fait la meute a lui seul. Cette perspective fit frisonner Eyleen, elle regarda Stan qui se relevait.

_Bouge pas.

Elle alla dans la salle d'a côté et pris une chaise, elle l'amena sur le champ de tir et laissa Stan s'asseoir dessus. Il était choqué, le pauvre il avait (encore une fois) vu la mort de près. Encore une fois a cause d'elle.

_Je suis complètement c*nne de t'avoir laisser aller tout seul. Je me doutait pas que... P*ta*n je suis complètement inconsciente... Je me tait, reprend toi je m'éloigne.

Elle partit en direction de la butte et grimpa dans l'arbre -le seul, l'unique qui ai résister aux balles- et grimpa dedans. Eyleen regarda Stan qui avait sa tête dans ses mains. Il était en état de choc, elle le comprenait c'était exactement les mimiques qu'elle avait eu après que Vayley l'ai déshabillée. L'angoisse a chaque fois qu'elle le voyait, la oeur qu'il recommence, le sentiment d'insécurité qui grandit en toi... Voilà comment cela se traduisait chez Eyleen. Pour Stan c'était différend. Il n'est pas comme tout le monde, pas du genre a se fondre dans la masse. Comme Eyleen voudrait être , unique en son genre et qui est un esprit libre... La chose qu'elle ne pouvait pas être a cause de son travail. elle envisageait de changer de métier mais son esprit de commandement ne la quitterait jamais elle en était sûre. Chaucun sa vie ,on en epeut petre comme tout le monde, mais il faut savoir se démarquer des autres. Elle chantonat en attendant que Stan la rejoigne.

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stanley A. Dyson

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Jeu 26 Jan - 21:43

Le vide. Cette sensation dérangeante d’avoir perdu quelque chose, un sentiment ou un ressenti. Stan venait de perdre cette envie d’être toujours dans les pires situations. Là, maintenant, il voulait juste prendre une pelle, creuser un trou et sauter dedans pour rester seul. L’expression du visage totalement neutre mais choquée à la fois, Eyleen semblait avoir comprit le message. Elle le laissa seul. Il réfléchissait, comment Vayley pouvait être aussi taré de quelqu’un au point de vouloir tuer une autre personne ? Cette pensée le mettait un peu hors de lui, dans un état second et il ne comprenait pas sa façon de pensée. C’était un soldat, certes, avec tous les défauts qu’on pouvait lui attribué, et même s’il venait d’avoir un minimum de conscience, il ne comprenait pas pourquoi on voulait la mort à quelqu’un pour une autre personne. Généralement, un meurtre en entraîne un autre, ou pire, un suicide. Soit il était totalement suicidaire au point de vouloir mourir des mains d’Eyleen, soit ce type avait un grave problème. Tout bien réfléchi, les deux solutions étaient fortement possibles. Le brun resta là, la tête dans les mains, à ne rien faire. Il s’imaginait toutes sortes de scénarios, Vayley dans un airbus qui allait s’écraser, Vayley avec une hache à travers la tête, Vayley en train de tomber d’une falaise, Vayley qui allait se tirer une balle, Vayley qui se faisait carboniser, Vayley qui buvait un truc et qui mourait intoxiqué dans d’affreuses circonstances, des déformations physiques et des troubles mentaux … Inutile de le préciser, au fond de Stan naissait une sorte de haine et de dégoût intense envers cette personne qui ne comprenait pas, et qui ne comprendrait sûrement jamais. D’un côté, ça l’arrangeait, il se voyait pas ami avec un macho de sa sorte.
C’était un de ses hommes où on signait son acte de vie, il était né sûrement avec une cuillère d’or dans la bouche, et c’est ce genre de personnes qu’on juge pourri jusqu’à la moelle des os, ce genre de personnes à qui on ne peut pas vraiment éprouver de sympathie si ce n’est que l’envie de sa force physique. A part ses muscles et sa puissance, Stan ne trouvait pas grand-chose qui pouvait faire monter l’estime de soi de ce soldat qu’il jugeait dégueulasse. Après tout, la débilité de cet homme ne le concernait pas, c’était pas son problème.
Les deux n’étaient pas du tout sur la même longueur d’onde, un vivait pour la liberté, l’autre pour la sécurité. Ils étaient condamnés à se haïr mutuellement, et vu la jalousie qu’avait le soldat pour lui, ça n’arrangeait en rien les choses.



Stan se releva de la chaise et foutu un coup de pied dedans pour la faire tomber. Je vous laisse noter la pertinence de l’action et il alla vers l’arbre où était Eyleen, y grimpa et se mit à côté d’elle. Il savait quoi dire, aujourd’hui, ils allaient refaire le monde -Cool-.

« Dis Lyleen, t’as jamais eu envie de faire un truc de taré un jour ? Le genre de truc que tu fais une fois dans ta vie et que tu te défonces à fond dedans ? »

Aujourd’hui, ils allaient démontrer selon le théorème de la liberté que les lois ne sont faites que pour être enfreintes. Il se leva sur la branche et en arracha une petite.

« Tu vois ce morceau de bois ? Avant c’était une branche, cette branche allait sûrement grandir. Elle a été faite pour un but précis. Jusqu’à là tu me suis hein ? Mais un jour, elle allait se casser, comme tout le monde, elle est pas éternelle. Tu vois, c’est comme les lois, on les signent, elles sont inutiles, personne les respectent, et on continue de les faire malgré tout. Parce qu’on a de l’espoir, et cet espoir, des fois, faut le vivre et le briser. Des fois, il faut savoir … Briser la loi. »


Il brisa la branche en deux pour illustrer son idée. Il sourit et descendit de l’arbre. Elle aura pas duré longtemps la période « omg je suis trop choqué là » dis donc … Stan attendit Eyleen, il comptait bien la virer de son boulot pendant une journée.

« Prend une journée, on va défoncer les règles un peu. Puis avoue que tu préfères être dehors plutôt qu’être cloîtrée ici à voir des tronches de cakes qui te regardent comme des taureaux enragés en plein bandage. »


C’était sa façon de pensée d’un côté. Il regardait le plafond, l’arbre, le sol, ses chaussures, Eyleen, la chaise … Bref, ce qu’il avait sous les yeux. En entrant, il était sûr d’avoir vu une fenêtre ou un truc dans le genre pour pouvoir se barrer en vitesse ici. Cet endroit clos et gris l’insupportait.

« Comment tu fais pour bosser ici sérieux o__o ? »


Pas étonnant qu’elle devienne à moitié tarée après …

_♣ _______________ ♣_
A quoi tu sers je t'aime encore
bataille déjà perdue une histoire déjà entendue c'est pas qu'je crois en rien j'crois plus tout court ça me convient chez moi j'vote pas, j'suis pas chez toi y fait trop froid j'ai perdu mon drapeau j'crois plutôt qu'j'l'ai brûlé j'ai oublié d'trouver ça beau j'ai oublié qu'c'était sacré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Ven 27 Jan - 22:36

Basket Case~Green Day.

Quand quelqu'un comme Stan se relève après avoir vu la mort de ...Assez près et shoote un grand coup dans sa chaise... Ça annonce un beau renversement de situation.

Stan s'avançât vers elle, montât dans l'arbre et se mit a côté d'elle. Il avait l'air déterminé, à quoi? Eyleen se posait la question et vu le sourire enjoué qu'il faisait, elle s'attendait au pire du Pire.

« Dis Lyleen, t’as jamais eu envie de faire un truc de taré un jour ? Le genre de truc que tu fais une fois dans ta vie et que tu te défonces à fond dedans ? »
_Heeeu...Pas vraiment.
« Tu vois ce morceau de bois ? Avant c’était une branche, cette branche allait sûrement grandir. Elle a été faite pour un but précis. Jusqu’à là tu me suis hein ? Mais un jour, elle allait se casser, comme tout le monde, elle est pas éternelle. Tu vois, c’est comme les lois, on les signent, elles sont inutiles, personne les respectent, et on continue de les faire malgré tout. Parce qu’on a de l’espoir, et cet espoir, des fois, faut le vivre et le briser. Des fois, il faut savoir … Briser la loi. »
_Les lois sont faites pour êtres transgressées.


Il sautât de la branche ou ils s'était campés et l'attendit

« Prend une journée, on va défoncer les règles un peu. Puis avoue que tu préfères être dehors plutôt qu’être cloîtrée ici à voir des tronches de cakes qui te regardent comme des taureaux enragés en plein bandage. »
_C'est sur...Mais... Oh et puis m*rde !
« Comment tu fais pour bosser ici sérieux o__o ? »
_Je le fait, c'est tout (aa)


Elle descendit de l'arbre et se plaçât a côté de Stan et la jeune femme lui lançât un regard malicieux. Ils allait voir ce qu'ils allaient voir.

_Viens!

Elle le pris par la manche et sortit des salles de tirs. Les deux jeunes gens arrivèrent dans le hall principal et Eyleen se dirigea vers Vayley qui rageait comme un malade.

_Stan , t'a un marqueur ?

Elle le regarda avec un sourire gourmand et se plantât pile poil devant Vayley

_Alors adjudant, on rage?
_Rmmmrrmm
_Mais c'est qu'il est ronchon le petit.
_Ta gu*ule.
_Le respect tu connait gros porc?
_P*t*sse.
_C*nn*rd.
_S*l*pe.
_On peut continuer longtemps comme ça Duc*n.Donc ,casse toi tu pue et marche a l'ombre dorénavant.


Elle pris un crayon qui traînait sur la table et gribouillât sur sa face un: ADJ Vayley ,le plus c*n des ADJs et partit avant que la bombe a retardement n'explose. Eyleen alla vers vers le bureau du Commandant, elle entra .

_Commandant,je pose mon aprés-midi. A demain mes respect.
Ou pas...

_Bien, circulez alors.


Elle ressortit aussi vite qu'elle était entrée et repassa devant Vayley qui fulminait de rage, elle pouffa de rire et alla vers les vestiaire, suivit de Stan qui se fendait la poire.

_Bon, on fait quoi maintenant ?

Elle se changea vite fait bien fait et attendit Stan qui mettait décidément un temps fou pour se changer. Elle était appuyée contre son casier, la porte grinçât, quelqu'un entra et vint se changer. C'était une fille du groupe Oméga, une bonne amie a elle . Elle parlèrent pendant 2-3 minutes jusqu'à ce que Stan arrive.

_Tu t'es refait une beauté ou quoi? Ça fait un bail que je t'attend!

Elle sortit des SSOs par le même endroit ou elle était entrée et attendit que Stan lui donne des indications, elle ne savait ni quoi, ni ou ni qu'est ce qu'ils allaient faire mais ils allait le faire et pas qu'a moitié!

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stanley A. Dyson

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Sam 28 Jan - 17:49

    I was chained and bound with a blindfold around
    So the judge wouldn't catch my stare.
    And they hung my soul from the gallows pole
    But the witch they never found.
    So to those who don't fit society's mold,
    Learn to swim or you will drown.
    The Dead Can't Testify • Billy Talent


Vayley, si on est soldat, ex lieutenant et qu’on s’est déjà pris du marqueur dans la tronche, on a intérêt de mettre un casque de moto au cas où –bouh le début pourri pas très français o_o- . Sauf que quand on s’appelle Vayley et qu’on est un peu suicidaire sur les bords, on reste dans une pièce avec deux gens fans de l’emmerdement massif. Eyleen lui gribouilla un truc sur la tronche et Stan sourit. Copiteuse va … Visiblement mort de rire, les deux allèrent se changer. La jeune femme et lui se séparent, chacun son vestiaire –Oui, maggle-. Il passa devant la glace et se regarda un moment, qu’il détestait les habits militaires comme ça n’empêche … Il retrouva ses affaires et s’étonnait qu’on lui avait rien enlevé, avec les têtes qu’il y avait aux SSO aussi … Il prit tout son temps pour se changer, juste pour saouler un peu tout le monde –à propos heureusement qu’on prend pas cette expression au pied de la lettre-. Quand il sortit, il fut accueilli par un formidable :

« Tu t'es refais une beauté ou quoi ? Ça fait un bail que je t’attends! »

A ce moment là, précis, il dut vraiment résister à l’envie de prendre une voix féminine vraiment exagérée et de dire « Bah oui faut bien que je fasse attention à mon cooooorps ». Le truc, c’est que y avait un gens qu’il connaissait pas, et il avait aucune envie de s’attarder devant une inconnue. Aujourd’hui, c’était un Stan versus Eyleen, pas Stan versus Eyleen versus Inconnue. Oui, un duo à trois ça existe pas. Elle sortit, Stan derrière elle, il connaissait pas vraiment l’endroit et ils arrivèrent dans le bar du début (rappelons nous … 8D). La jeune femme semblait attendre quelque chose, et le brun ne fit que sourire.

« Maintenant, on fait ce qu’on a toujours voulu faire. »

A
utrement dit, maintenant on fait le plus de trucs interdits qu’on peut faire. Il ne comptait qu’endommager très peu la taverne, les alcooliques énervés c’est reconnu pour leur violence, et il n’était pas un suicidaire d’aller troubler leur moment de détente autour de leur boisson taaaant appréciée. Un jour, on va boire tellement d’alcool qu’on sera plus comment en refaire, et ce jour là, les alcooliques se suicideront.
Au lieu de parler de l’avenir des accros à la bouteille, Stan n’avait pas vraiment envie de s’attarder ici, juste faire un peu montrer à tous ses gens la haine qu’il avait envers les alcooliques. N’oublions pas que son père l’a limite abandonné pour une bouteille. Il se dirigea vers une table et monta dessus, jusqu’à là, rien de bien anormal pour attirer l’attention des gens. Il shoota dans un verre de whisky –ou du moins ce que ça semblait être dans le quasi noir- et le consommateur, très énervé pour le coup et totalement désorienté, commença à frapper son voisin de gauche. L’agresseur se mit à taper toute sa table et Stan sauta de son perchoir d’un air content de lui.

« Maintenant, on se barre d’ici à moins que tu veux te faire taper dessus. » fit – il avec un ton détendu et un petit sourire.

Ils sortirent du bar, à la joie du brun qui ne supportait pas ses endroits et … Horreur, ils étaient en pleine ville, soit là où y a le plus de conneries à faire 8DD. Pour faire la désolation sur le monde, il n’y avait pas réellement de règles. C’était ça, la beauté de la chose. Il regardait les gens dans la rue, inspirait profondément et expirait, c’était beau, la liberté. Soudain, il se retourna vers Eyleen et vit une jeune femme brune passer à côté d’elle. Lara Croft était brune, et son allégorie Autremondienne était blonde. Il fit un petit sourire de coin, il comptait bien régler ce léger détail.

« J’suis sûr que le brun ça t’irait trop bien. »


Ca serait magnifique que t’essaie. C’était ce qu’il comptait lui faire faire d’ailleurs. Ils passèrent devant un coiffeur et il déglutit. Premier point, les prix … Pour couper les cheveux ou mettre une teinture, ils y allaient pas de main molle les gens … Deuxième point, la décoration, à l’image d’Omois. Trop de chic, trop de luxe tue le luxe. Finition en or, même une petite tasse de café avec les murs presque transparents et les murs couvert de tableaux de célèbres coiffeurs. Les gens, à la base, on vient pas pour dîner ou faire le riche qui a du mal à finir ses fins de mois, les cheveux ils sont tous pareil, y en a pas qui sont né avec de l’or dans les racines. Stan soupira devant l’image même du ridicule.

« Soit on va vite fait s’acheter une teinture et on le fait. »
A ce qui parait il aurait pu être coiffeur, oui, il sait faire quelque chose de ses dix doigts. « Soit tu vas chez le coiffeur que voici, à qui tu payeras quasiment tout ton salaire juste pour un machin que tu paies quelques crédits muts argent au magasin. »

Son avis était plutôt marqué. Il supportait pas les airs dédaigneux des employés à l’intérieur de ce salon, s’il pouvait, il rentrerait et s’éclaterait à tout démonter. D’ailleurs, il fit un pas en avant pour le faire, aujourd’hui, c’était leur journée. C’était dans une marque d’humanisme qui avait refusé de le faire, en pensant aux gens qui ne doivent pas être plus avancés que lui en voyant les prix et qui auront payer pour rien. Oui, à croire qu’entre temps il avait trouvé une pitié dans un Kinder Surprise –Crève-.
Sans vraiment attendre l’avis d’Eyleen, il commençait à chercher un supermarché, n’importe lequel. Toute façon une teinture c’est une teinture, y en a pas trente six milles et les permanentes servent à rien car le cheveu repousse et on voit les racines. Des fois, la stupidité des gens fait mal à la tête.

_♣ _______________ ♣_
A quoi tu sers je t'aime encore
bataille déjà perdue une histoire déjà entendue c'est pas qu'je crois en rien j'crois plus tout court ça me convient chez moi j'vote pas, j'suis pas chez toi y fait trop froid j'ai perdu mon drapeau j'crois plutôt qu'j'l'ai brûlé j'ai oublié d'trouver ça beau j'ai oublié qu'c'était sacré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Sam 28 Jan - 22:01

New Born~Muse.

Quand un gars comme Stan a envie de faire des belles conneries, emmenez le dans un bar, il s'éclatera bien.

Stan monta sur une table ou trois ou quatre -vive la pénombre- hommes était assis a boire leurs whisky et a roter comme des porcs. Il shoota dans un verre et le buveur, désorienté par la chute de son verre rempli du précieux liquide qui vous fait devenir complètement violent frappa son voisin, il devait en avoir bu quelques-uns avant qu'ils n'arrivent. Stan ,visiblement content de lui descendit de son perchoir et sourit .

« Maintenant, on se barre d’ici à moins que tu veux te faire taper dessus. »
_Je suis pas maso a ce point.


Ils sortirent du bar et marchèrent a peine une minute, et Stan, en grand observateur vit une fille , brune passer a côté d'elle.

« J’suis sûr que le brun ça t’irait trop bien. »
_Ha, ha que t'est drôle
, fit-elle d'un ton ironique.

Il eu l'air pensif pendant quelques secondes puis commença à marcher. Le brun passa devant un salon de coiffure, il fit des yeux de ...poissons en regardant les prix. Il était décidé a lui faire changer de couleur de cheveux .

« Soit on va vite fait s’acheter une teinture et on le fait. Soit tu vas chez le coiffeur que voici, à qui tu payeras quasiment tout ton salaire juste pour un machin que tu paies quelques crédits muts argent au magasin. »
_Je préfère aller chez le coiffeur que tu me le fasse, c'est pas que j'ai pas confiance mais bon... Si je le fait, je le fait bien non? Et mais ...Attend!


Stan commença a partir pour aller dans un supermarché. Elle l'attrapa par la manche et le retourna pour voir sa tête.

_Si tu regarde en centre ville c'est sur que ça sera cuculapraline mais si tu va chez le bon coiffeur, tout change.

Sans -non plus- attendre sa réponse, Eyleen s'éloigna du centre ville en empruntant les petites ruelles. Ils arrivèrent devant une petite bâtisse avec une enseigne de couleur pourpre , il était marqué en assez grand : Chez Eliorna... C'était la ou elle se faisait coiffer depuis qu'elle était jeune, Eyleen se souvenant bien de son premier rendez-vous ici, c'était un joli bazar. Elle avait renverser toute les teintures par terre et avait fait gentiment fait tourner en bourrique la coiffeuse. Bref.

_Stan, attend toi a ce qu'elle te fasse un gentil relooking de tes cheveux et de ton style, te vexe pas.

Elle entra dans la bâtisse qui était comme une fourmilière en ébullition et fit un grand sourire a la femme qui était au comptoir.

_Eli'! Comment va ?
_Ey'! Je suis heureuse de te voir! Ça va tranquillement. Tu nous apporte de la compagnie a ce que je vois!
_Oui c'est un ami a moi, aujourd'hui on va briser la loi...
_Oh mais dit donc, on fait sa rebelle? Ca me rappelle ton premier rendez-vous il y a ...21 ans? Tu t'étais mise en mode rebelle... Enfin, bref tu viens pour quoi ?
_Une teinture Eli, une teinture
_Humm...Oui ,quelle couleur?
_Brun .
_Mouiii...(elle leva la tête de son carnet) Oh , mais ce jeune homme a besoin d'une coupe lui aussi, et regardez-moi ce tas de gel qu'il a dans les cheveux, il y a de quoi attacher un éléphant au plafond! Nom d'un p'tit bonhomme, ses pointes, non mais regardez moi ça, elles sont rêche et cassantes! Depuis combien de temps n'êtes vous pas allez chez un coiffeur jeune homme? Depuis looongtemps aparament ! Venez tout les deux, mettez vous aux shampoing, on ne discute pas jeune homme...


Eyleen lançât un regard amusé a Stan qui faisait une tête de poisson rouge choqué -Imaginez le truc...-. Elle pouffa de rire et se dirigea vers le fond de la pièce éclairée, des lavabos avec des pomeaux et de beaux sièges en cuir était installés. Le salon était bruyant, d'un côté les sèches cheveux et de l'autre la musique qui marchait assez fort, au grand plaisir d'Eyleen c'était son groupe favori, terrien bien-sûr: Muse ses mecs était des dieux... Elle s'installa dans un siège et se cala la tête contre la lavabo. Stan était assit a côté d'elle, le regard attentif au moindre bruit. La blonde -futur brune Cool- regarda Stan et étouffa un fou rire qui lui montait a la gorge, ce rendez-vous au salon allait être drôle...

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stanley A. Dyson

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Dim 29 Jan - 1:15

C’était dans ses cas là qu’on avait envie de se balader avec un bazooka et d’atomiser une fille qui se trouvait devant soi, par conséquence la coiffeuse, et Eyleen qui ne l’avait pas bien aider. Oui, Stan aurait voulu se balader dans un char d’assaut. Il commença à reculer, mine de rien, sûrement en train d’admirer l’intérêt magnifique des coups de peintures du plafond ou la virtuosité de celui qui avait enfoncé le clou du bureau. C’est fou les intérêts qu’on a quand on se sent en « danger » (Le danger d’la mort qui tue /o\.) Eyleen le regardait en souriant d’un air amusé et il lui envoya un regard bien noir pour cacher son malaise. Maintenant, il avait envie de lui balancer toute sa haine envers la coiffeuse à la tronche.

« Ouais mais non, j’suis contre le conformisme. »

L
’excuse qui tue. Mais il avait raison, il préférait crever dans d’affreuses douleurs et d’une façon bien indigne plutôt que se fondre dans le moule. Faisons le schéma du mec normal d’Autremonde o/. Grand, musclé, cheveux bien impeccables sans un épi de travers, sourire d’ange et voix douce et calme. Pour la voix, Stan était de l’avis de la populace normale, on peut la changer, c’est pas un problème, et il aimait la sienne. Grand et musclé, ne nous foutons pas de sa tronche, mais il s’aimait aussi, il était en mode « C'est un grand mec, plus grand que moi. Mais j'y travaille. », la taille ça se travaille pas, et il trouvait la phrase, bien qu’incompréhensible sortie comme ça, très adapté à sa façon de pensée. Quoique qu’il en soit, il se contrefichait bien ce que les gens pouvait penser de lui.
Tout ça pour dire qu’il voulait pas qu’on touche à ses cheveux, vous avez vu les longueurs que je fais pour résumer tout en une phrase 8D ? Il comptait bien rester là, mais vu les regards de killeurs que lui lançait les deux gens, il finit par les suivre, ce qui l’étonnait désagréablement. Après tout, soyons fous o/.
Dans son imaginaire et dans la vision de la salle glauque à souhait, le salon aurait pu être haut classé. En effet, tous les éviers et les trucs divers et variés lui fichait la chair de poule. A croire que des mecs travaillent toute leur journée sur l’orientation de l’encoche de l’évier, les types ont que ça à fo*tre de leur vie, puis c’était une vocation à la base ça ? « Plus tard, je suis être fabricant d’encoches d’évier 8D ». Pas sûr. Mais Stan partait du principe que le seul sous métier qui existait était Sangrave, vendre son âme aux Ténèbres c’était pas très intelligent … Et c’était irrévocable (Et leur sentence est irrévocable /o\) Il était arrivé au point culminant de son énervement, les gens parlaient et parlaient, il voulait sauter sur un évier et gueuler « MAIS VOS GUEULES ! », il voulait vraiment le faire, quitte à être virer. Il s’était même avancé vers le promontoire pour le faire, mais à la place, il jeta un regard de serial killeur genre « Fermez là ou je vous bouffe » aux alentours et le volume sonore baissa un peu. La populace a un cerveau, magnifique … Pour finir, il se laissa tomber sur le fauteuil et faillit se prendre le lavabo, vive les réflexes. Il remarquait que les gens qui font cette encoche qu’on voyait que chez les coiffeurs, justement, faisait pas grand-chose de leur temps sûrement, car il était en train de se faire super mal à la tête. Pour faire un truc de taré là il était servi. La coiffeuse (le ? Toute façon il était occupé à admirer la régularité du plafond, comme d’hab :B) arriva et … Méga chute du Niagara à moitié dans les yeux. P*taiiiiiiin … Ils savaient pas régler le jet d’un évier non, et ils avaient pas compris l’utilité d’une paume. Dix minutes plus tard, étape trempage de cheveux, shampooing de sadiques qui te défonce les yeux et rinçage qui te trempe à moitié finie, mode sèche cheveux. C’était certainement une des étapes qu’il allait détester le plus. L’employé mit le truc (admire la richesse de mon vocabulaire o/) en marche et … VIOUUUUUUUUUU … Déprime totale, Stan avait un mal fou à ne pas prendre son machin, le débrancher un bon coup et le balancer à travers la salle en gueulant un « OH TOI TA GUEULE HEIN ! ». Rien que le fait d’imaginer la scène avec les cheveux trempés ça le faisait plus rire qu’autre chose. D’un côté il regardait l’engin qui lui balançait de l’air brûlant dans la tête et il avait réellement des envies de meurtres. Tuons ce truc avec une belle tronçonneuse, jetons le par la fenêtre, brûlons le, foutons lui un bon déréglage histoire de le démonter un bon coup, anéantissons le avec un marteau, claquons le contre un mur, les choix de destruction d’un objet étaient diverses et variées.
Opération séchage de cheveux réussie, Stan soupira de plaisir quand l’outil de son … Martyr (c’est le cas de le dire) s’arrêta. Moins deux milles cinquante décibels, que c’est bon le silence … Le presque silence, on retire les gens qui racontent leur vie on est dans le silence total (combo de silence :L). Direction structurage, l’étape la plus « importante » d’après la majorité de la populace. Question habituelle :

« Vous savez à peu près ce que vous voulez ?
- Le même truc qui vous a horripilé quand je suis arrivé, quelle question … »
fit – il d’un ton acide et au tac au tac.

Il aimait pas cette fille, il savait pas pourquoi mais il savait pas se l’encadrer. Vu la mine défaite qu’elle faisait, ce n’était pas la réponse qu’elle attendait. Pour l’instant, Stan se sentait bien, temps que la laque était à plus de dix mètres d’eux. Les cheveux méga tirés en arrière avec pleins de laques à asphyxier les passants non merci. « Bonjour, my name is Ken and you ? », oui, les Ken à deux sous il supportait pas. Mais ça, inutile de le répéter, on l’avait bien compris (Je radote et j’aime ça C: )

_♣ _______________ ♣_
A quoi tu sers je t'aime encore
bataille déjà perdue une histoire déjà entendue c'est pas qu'je crois en rien j'crois plus tout court ça me convient chez moi j'vote pas, j'suis pas chez toi y fait trop froid j'ai perdu mon drapeau j'crois plutôt qu'j'l'ai brûlé j'ai oublié d'trouver ça beau j'ai oublié qu'c'était sacré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Dim 29 Jan - 21:39

Teenagers~My Chemical Romance.

Stan, le seul mec au monde coiffeurophobe...

C'est ce qu'avait remarqué Eyleen a la réaction de la demande de la coiffeuse. Il n'aimait pas qu'on touche a ses cheveux et ça ,elle l'avait déjà remarqué, dès qu'elle lui ébouriffait sa touffe de cheveux bruns, il grognait presque. Elle sourit et alla s'asseoir dans un fauteuil pour sa teinture, un grand changement s'annonçait. La coiffeuse arriva...

_Vous voulez plutôt quelle couleur?
_Plutôt brun avec quelques reflets cuivrés, enfin faites comme vous pouvait.


La coiffeuse partit dans une arrière-garde de la bâtisse, Eyleen souffla un grand coup et ferma les yeux. Elle allait subir des remarques de partout, au boulot, a la maison, de ses amis ect. Franchement, on pouvait dire qu'elle s'en foutait royalement. Des remarques, blessantes ou pas elle les supporterait, ils n'aiment pas sa nouvelle couleur de cheveux eh bien ils n'ont cas pas regarder, un point c'est tout.

Ey' rouvrit les yeux quand la coiffeuse revint et lui fit un grand sourire, le changement allait commencer. La coiffeuse commença a lui mettre la teinture sur les cheveux, ça n'avait aucune odeur mais ça lui piquait un peut a la tête... Environ une demi-heure plus tard, la teinture avait finit de poser. C'était le moment de la révélation. Elle alla vers les lavabos et se fait rincer les cheveux, encore une fois elle retourna s'asseoir pour se faire lisser et sécher les cheveux. Ey' était impatiente de voir le résultat qui, celons elle, serait surprenant. Le brushing et le lissage terminé, elle se regarda dans la glace...

Et la...

La brune -oui,dorénavant brune- eu un hoquet de surprise en voyant sa tête, non elle n'avait pas ouvert les yeux pendant le brushing et le lissage, volant laisser la surprise au moment final.Elle sourit, comme une petite fille et se dirigea vers Stan qui était dans le hall a s'impatienter en regardant tout autour de lui, comme a son habitude. Elle s'avançât vers lui et le regarda timidement.

_Alors, tu me trouve comment?Je trouve que c'est plutôt réussit... Après faut voir.

Elle se tourna sur elle même et sourit, comme une c*nne. Elle redescendit son maillot sur ses fesse et partit pour payer. Depuis l'incident a l'hôtel, elle avait un fou rire nerveux qui lui montait a la gorge dès qu'elle voyait un comptoir. Eyleen s'avançât en se retenant de rire comme un dindon.

_Ça fera combien pour les deux coupes?
_Vingt crédits-muts d'argent pour vous deux.
_Entre nous ,il t'a pas donner trop de fil a retordre?
_Ce mec est un vrai chieur-chiant c'est abusé!
_Tu viens de remarquer seulement maintenant?
_Gné.


Eyleen sourit et paya. Elle se retourna vers Stan et retint un fou rire en voyant ça tête complètement blasée. Oui, aujourd'hui ils allait rigoler et ça allait être ...Fandart. Pas révolutionner le monde non, juste faire bouger un peut le monde qui se traîne et qui ne fout plus rien de peur de ne pas plaire a la société. Mais qu'est ce qu'il plaît a la société dites moi? Être tous pareil et rentrer dans un moule. Être beau, intelligent et avoir du fric. Voilà ce qu'il plait a la société. Bref.

_Bon, qu'est ce qu'on fait maintenant? On commence a faire bouger les choses? Ou on reste la a rien faire et a attendre le dégèle? Comme tu veut, en tout cas, je me bouge les fesses moi.

Elle lui jeta le regard "Bon-tu-te-bouge-ou-je-vais-te-faire-bouger-et-ça-va-être-jojo"- regard de killeur quoi /PAN/- et sortit du bâtiment les mains dans les poche. Stan la suivit aussi avec sa nonchalance habituelle. La brune -ça me fait zarb d'écrire ça maintenant- inspira un grand coup et regarda Stan, elle ne savait toujours pas ce qu'ils allait faire,mais ils allait le faire. Et pas dans la dentelle. Ça allait être... Pas mignon, pas mignon du tout du tout du tout. Ça allait faire MAL.

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stanley A. Dyson

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Mer 1 Fév - 17:37

    Welcome to the jungle we've got fun and games
    We got everything you want honey, we know the names
    We are the people that can find whatever you may need
    If you got the money honey we got your disease
    Welcome to the Jungle • Guns N'Roses


Première réaction en se voyant, envie d’assassiner la coiffeuse. Payer des crédits argent pour deux ou trois centimètres en moins et un shampoing, la torture au sèche cheveux qui vous brûle la moitié du crâne payait bien le truc. Pour finir, il se leva avec un sourire –c’était inespéré- en se disant qu’après tout, c’était Eyleen qui allait payer, lui il pouvait pas. Quand on fout rien et que le peu d’argent qu’on gagne avec un boulot de misère sert à payer un loyer, pas le temps ni l’envie d’aller pourrir son argent « inutilement ». Sa façon de pensée avait réussi à se façonner dans cette idéologie, bientôt, il adoptera la manière « Bouffons des pâtes joyeusement pendant tout le mois ! ». Il arriva dans le hall et la jeune blonde –pour l’instant- n’était pas là. C’était connu, là c’était démontré par a+b que les filles étaient plus longues au coiffeur généralement. Les mecs, c’était deux minutes pour trois coups de ciseaux, et même le prix variait, même les employés avaient compris le truc. Dix minutes d’attente passionnantes … Pour finir, Eyleen vint, le changement était … Oh my godnessien, c’est vrai. Il la regarda de bas en haut, le changement était fantastique …

« Alors, tu me trouve comment ? Je trouve que c'est plutôt réussit ... Après faut voir. »


Stan resta là en mode choc total. C’était très bien réussi même … Il se retint d’hurler un « OH P*TAIN MAIS CA GERE ! », mais vu la tonne de gens un peu bourges et raffinés, qui ne supportait pas ses « termes argotiques et déplacés ». Mais le brun n’était pas du genre à calculer ses mots pour faire plaisir à ses gens qu’il ne supportait que très peu. Les riches qui se croient supérieurs l’agaçaient, sous leurs airs dédaigneux et leurs pensées très arrêtés sur la basse classe. Il préféra sourire, elle paya et il la prit par la manche d’un air précipité pour la tirer dehors et là … Explosion …

« P*TAIN CA TE VA TROOOOP BIEN *______* »

Les smileys parlent pour nous chers gens. Pour la première fois de sa vie, il avait proposé un truc très intelligent à quelqu’un. Bien.

« T’as déjà vu une impro qui se prépare toi ? »

Foutre la m*rde c’est de l’improvisation, avouons le. Ils se remirent à marcher, il réfléchissait au pire truc à faire. Il regardait les murs, écrire dessus aurait été trop simpliste. Une illumination lui parvenait … Il fut ébloui par la lumière d’une petite pièce et se pencha pour la ramasser. Un crédit mut bronze, quelle personne s’intéressait à cette monnaie ? Personne. Tout se qui est inutile emm*rde les gens.

« J’ai un truc … »

Il sonna à la première porte qu’il vit. Une vieille dame ouvrit.

« Bonjour. Nous venons de retrouver cette pièce devant votre porte. » fit – il d’un ton adorable. « Nous pensions qu’elle appartiendrait à vous ou à votre mari …
- Mon mari est mort, je suis veuve.
- Donc à vous.
- Ecoutez jeune homme, je ne sais pas à qui est cette pièce.
- Nous vous la confions pour retrouver le propriétaire. Peut – être est – ce un autre dirigeant, peut – être vous tenez une richesse devant vous ! Ne faisons pas de discriminions, nous sommes des anti racismes, ne sous estimons pas les pièces de bronze. Tenez, prenez en soin et retrouvez son propriétaire. Faîtes des recherches, ne laissez pas cette pauvre pièce égarée seule. »


Sous l’air halluciné de la vieille femme, il lui mit la pièce dans la main.

« On compte sur vous. »

Il prit la poignée de la porte et dans un dernier sourire, il la ferma. Il espérait échapper aux insultes et à la claque, mais le temps que l’information atteigne le cerveau de cette femme visiblement peu futée, il avait encore de la marge.

« Et voilà, on vient de donner un sens à sa vie. »

Il était content là. L’autre semblait moins stupide qu’il ne l’avait prévu, et une dame grisonnante sortit de sa maison en hurlant. Stan fit une moue réfléchie, combien de temps elle allait tenir à gueuler avant que ses cordes vocales faiblissent sous ses hurlements … ? A son âge, c’était pas raisonnable, voyons … Il mit ses mains dans ses poches et la regarda. Elle avait rien remarqué, trop occupée à déverser sa haine sur le monde. Pour finir il se retourna et regarda des vitrines de magasins. Ecrire dessus, quelle perte de temps, sans vraiment de recherches d’idées … Mais … Il entra à l’intérieur d’un air calme tandis que les cris hystériques de la vieille femme se rapprochait et que les clients s’inquiétaient. Il cherchait un vendeur, ce qu’il trouva dans les dix minutes qui venait.

« Bonjour madame, nous sommes poursuivis par une psychorigide anarchiste du troisième âge super active. »

Ou comment dire « Au secours on a encore de vous emm*rder profondément et débrouiller vous avec ça ». Vu la mine défaite de la vendeuse qui, a première vue, avait la capacité sentimentale d’un rocher en plein Antarctique, ça s’annonçait bien tout ça … Stan avait déniché la perle rare de la fille qui détestait les « perturbeurs de vie calme. »
Venez dans ma vie et je vous le rendrais. Prenez la sortie de secours et je vous file cinquante crédits muts or. C’est ce que semblait vouloir lui dire le regard de glace de la blonde en face de lui.

« … Je déconne pas hein … »

Mamie venait de défoncer -enfin avait essayer- la porte. Allez ça allait se fighter là /o\

Spoiler:
 

_♣ _______________ ♣_
A quoi tu sers je t'aime encore
bataille déjà perdue une histoire déjà entendue c'est pas qu'je crois en rien j'crois plus tout court ça me convient chez moi j'vote pas, j'suis pas chez toi y fait trop froid j'ai perdu mon drapeau j'crois plutôt qu'j'l'ai brûlé j'ai oublié d'trouver ça beau j'ai oublié qu'c'était sacré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Ven 3 Fév - 23:28

Decode~Paramore.

Stan était tombé amoureux de sa nouvelle couleur de cheveux et il l'avait clairement montré...

« P*TAIN CA TE VA TROOOOP BIEN *______* »
_Ah, bon...
« T’as déjà vu une impro qui se prépare toi ? »
_C'est quoi s'te question sérieux ?
« J’ai un truc … »
_Tu sais que tu me fait affreusement peur quand t'es comme ça ?

Il trouva un credit-muts de bronze par terre... Ne donnez jamais un crédit-muts , un porte avec une personne du troisième (vois quatrième) âge et un brin de cervelle, jamais...C'est dangereux pour votre santé

« Bonjour. Nous venons de retrouver cette pièce devant votre porte. » fit – il d’un ton adorable. « Nous pensions qu’elle appartiendrait à vous ou à votre mari …
- Mon mari est mort, je suis veuve.
- Donc à vous.
- Ecoutez jeune homme, je ne sais pas à qui est cette pièce.
- Nous vous la confions pour retrouver le propriétaire. Peut – être est – ce un autre dirigeant, peut – être vous tenez une richesse devant vous ! Ne faisons pas de discriminions, nous sommes des anti racismes, ne sous estimons pas les pièces de bronze. Tenez, prenez en soin et retrouvez son propriétaire. Faîtes des recherches, ne laissez pas cette pauvre pièce égarée seule. »

Eyleen explosa de rire et mit son écharpe jusqu'à son nez pour ne pas offenser la vieille dame,, elle avait les larmes aux yeux et commençait a s'asphyxier. Elle se calma en regardant ailleurs mais recommençât en entendant le :

« On compte sur vous.(Il ferma la porte et se retourna vers elle) Et voilà, on vient de donner un sens à sa vie. »
_Tu va me...tuer un jour, tu te rend... compte?

Elle repris son souffle et du se mordre l’intérieur des joue pour ne pas rigoler a la mine réfléchie et,-il faut le dire- complètement absurde et abrutie de Stan. Il regarda la vitrine qui était en fasse et fut perdu dans ses pensés pendant quelques secondes. La grand-mère hystérique sortait de chez elle en criant comme une dératée. Stan partit dans le magasin et chercha un vendeur, pendant que la folle-hystérique leur criait après. Pauvre femme... Une autre pauvre femme se tenait devant Stan qui avait l'air de vouloir le claquer contre un mur. Les cris de vieille femme s’amplifiait ...

« Bonjour madame, nous sommes poursuivis par une psychorigide anarchiste du troisième âge super active. »

Stan, ou avoir l'art et la manière de te dire tu te démerde avec ma merde et pis basta. Les cris s'amplifiait, c'était assez glauque comme ambiance en fait. Des cris et juste a côté une belle petite musique d'ambiance...

« … Je déconne pas hein … »

La femme blonde haussa le sourcil quand la Grand mère défonçât -Bien joli mot... Hum- heeu... ouvrit avec fermetée la porte du magasin en hurlant :

_Malfrat, anarchiste, vous êtes bons a envoyer en prison!

Eyleen sourit et pris des affaires a vu d'oeil elle devina la taille de la vieille. Eyleen choisit un slim en cuir, une chemise super moulante et des Snykers. Elle donna les affaires et la poussa vers une cabine.

_Essayez ça madaaaaame, ça vous ira à meeeeerveiiiille !

Et mon c*l c'est du poulet 8D. Elle revint vers Stann et lui dit:

_Bon, on continue a énerver El vieux toros ou on s'en vas et on va foutre la m*rde ailleurs ?

Elle haussa un sourcil et jetta un regard vers la cabine d'essayage. La grand mère sortait, les yeux grand ouverts et elle regardait paaaartout pour retrouver les deux "malfrats". Elle posa ddes yeux de psychopathe sur eux.

_Stan, on se casse...

Elle le pris par la manche et partit rapidement vers la sortie. La vieille se remit a crier comme une folle furieuse :

_BAAANNNDEEE DEEE VOOOOYYYYOUUUUUS !!!!

Eyleen accéléra encore la marche et se mit sa capuche sur sa tête, non pas parce qu'il faisait froid, juste par dissimulation , c'était drôle de voir la grand mère tourner sur elle même en criant bande de voyous en agitant les poings. Elle regarda Stan et sourit.

_On est des fouteurs de m*rde...

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Terrae: Portail de l'Enfer ou du Paradis?
» BANSHEE ▲ « On ira tous au paradis foutre l’enfer. »
» Pollux et le manège de l'enfer! [mission]
» DEREK (+) Tu es mon paradis, mais je suis peut-être ton enfer...
» Chine: Amérique, va en enfer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AutreMonde :: AutreMonde :: Omois-