AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mais où est Charlie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Luka Goran

~ hello, I’m Bruce from Nemo ~
~ hello, I’m Bruce from Nemo ~



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Mais où est Charlie ?   Dim 25 Mar - 14:03

Mais où est Charlie ?
OUKISON ? Pour Mymy



Jamais eu le mal des transports. Ja-mais, sisi madame, je vous jure, jamais eu mal au ventre ni rien, sauf pour le mal de mer, mais alors là je jure plus de rien, le bateau c'est ma bête noire. J'avais essayé les bateaux mouches, et avais vomi sur la dame de devant,et même les condol ( on dit « gondol » ? pfff ces terriens )de Venise, ça avait pas marché mais après tout, sur AutreMonde, qui est assez vieux jeu pour prendre le bateau ?
Ba pas moi.
Moi je préfère ...les Portes de transfert !
Un jour, pour arrondir mes fins de mois, j'avais même fais une pub pour la compagnie Transforplus° , c'était bien marrant : je me plaçais devant le Gardien avec un air réjoui et je...me transférais avec un grand sourire digne d'une pub pour dentifrice. Ah ! Qu'est ce qu'on ne ferait pas pour manger !
Bref.
Revenons à notre sujet principal : les transports. Et dans notre cas précis, notre transport.
Parce que je n'étais pas seul. Enfin, Luka Goran est rarement seul – sauf sous sa douche mais là c'est pour le bien public vu qu'il chante – mais là, Luka Goran est avec une fille.
Une fille drôlement jolie et drôlement couleur rubis, d'ailleurs, et qu'il a précipitamment prit sous son bras pour passer la Porte.
Ce n'est pas très galant, certes, mais il était dans une situation d'urgence ( et Luka Goran va arrêter de parler de lui à la troisième personne, même s'il aime ça.). Donc j'étais dans une situation d'Urgence ( remarquons la majuscule, parce que trêve de plaisanterie, hein, dans la vie faut être sérieux de temps en temps, oh!), et cette fille aussi. Elle faisait d'ailleurs grandement partie de la situation, vu que nous étions devenus assez proches au court de la soirée, enfin aussi proches que peuvent le devenir un sangrave et son otage.
Quand la situation a commencé à déraper légèrement en ma défaveur, j'ai décidé de m’éclipser, discrètement d'abord, puis ensuite raisonnablement, c'est-à-dire en courant très vite sans vraiment faire attention à ce qui ce passait autour de moi.
Ne me demandez pas pourquoi j'ai cru bon de l'emmener avec moi. Je ne serais pas vous répondre, peut être parce que je ne me rendais pas bien compte que je la traînais, peut être par soucis de faire les choses jusqu'au bout, je n'en sais rien.
Mais nous nous sommes engouffrés dans une Porte de Transfert.
Qui apparemment était déjà activée.
On m'avait bien dit de ne jamais faire ça, que ça pouvait être très dangereux et que je pouvais en ressortir à pleins d'endroits différents et assez éloignés.
Sauf que là, nous étions en situation d'Urgence.
Et par chance, comme si situation d'Urgence et Grosse situation de Catastrophe Gore ne pouvaient s’additionner, nous nous sommes retrouvés – en un seul morceau si je puis dire – dans un autre endroit.
Enfin dans une autre Porte de Transfert.
Le vide et le calme nous sont tombés dessus, et c'est à ce moment là que j'ai commencé à me dire que je n'avais même pas eu mal, et que j'ai repensé à mes expériences en bateau.

_♣ _______________ ♣_
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Mais où est Charlie ?   Dim 25 Mar - 19:17

C’est bon. Les Autremondiens étaient tous tarés, elle en avait désormais la certitude. Encore un complètement timbré. Elle commençait à douter de son propre état mental maintenant. Il faut dire qu’elle s’en était prise plein la poire niveau folie. Un de plus, un de moins, au final, cela revenait au même. Enfin bref.

Le séduisant « jeune » homme, elle ne savait pas franchement s’il était jeune parce qu’avec la magie, on pouvait tout faire maintenant, l’avait littéralement prise pour un sac à patates et l’avait embarquée avec lui juste avant que les choses ne se gâtent lors du Sacre. Chic, encore un homme qui avait le sens de la galanterie (ou pas…).

Ils durent jouer des coudes afin de parvenir à la porte de transfert la plus proche. Encore les portes de transfert. Pas les portes de transferts. Myrrha, elle, ne ressentait aucunement l’envie de s’enfuir par les portes. Qu’est-ce que ça faisait mal au cœur…
Elle était néanmoins son otage et elle n’était pas vraiment dans une position adéquate pour réussir à lui échapper. Non que sa compagnie la dérangeait mais bon. Elle avait une vue directe sur ses charmantes chaussettes colorées. Ils étaient d’une de ces classes comme ça. Les rares personnes qui avaient eu la chance de les apercevoir les avaient observés d’un air pour le moins dubitatif. Tu m’étonnes. Malgré l’attachement omoisien pour l’exotisme et l’excentricité, leur attitude les avaient un peu surpris. D’ailleurs, il courrait vite ce Luka. Malgré la charge qu’il portait.

La charge en question se demandait d’où venait son nom. Elle ne l’avait encore jamais entendu. Pas de grande surprise de ce côté-là non plus, elle n’avait l’habitude que des patronymes elfiques ou vampyriques. Donc peut-être était-ce commun dans une contrée inconnue à ses yeux. Vive les questions qui ne servaient strictement à rien.
Donc.

Ils arrivaient à la porte de transfert. Elle se prépara mentalement aux nausées qui n’allaient pas tarder à poindre.
Il l’avait gentiment reposée au sol et ils parcoururent en courant les quelques mètres qui les séparaient de la porte. Tiens, le voyant était déjà allumé. Ils n’avaient pas besoin de l’activer alors.
Par contre, la destination n’était pas indiquée. Rester plus qu’à espérer que Luka détenait la réponse.
Hope like you’re the last person who can be saved.

Le départ fut assez précipité. Le voyant s’éteint rapidement et un tremblement leur indiqua qu’ils partaient. Puis, comme aspirés par un tourbillon, le décor tourna et s’arrêta.
Myrrha releva la tête et vit des choses qu’elle ne s’attendait pas du tout à voir.
Des Salterens. Du sable. Des gens. Et Luka. Mais lui, c’était prévu de le voir.
Elle se retourna vers lui et lui demanda d’une petite voix :

- C’était prévu ça ?

Ils étaient bien partis pour leur aventure….
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Luka Goran

~ hello, I’m Bruce from Nemo ~
~ hello, I’m Bruce from Nemo ~



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Mais où est Charlie ?   Lun 26 Mar - 17:14

Je relâchais mon fardeaux, en pliant les genoux et en y posant mes mains pour me reposer.

- Vous savez, j'ai toujours préféré les Portes aux ba....

Je me relevais doucement, un peu courbatu des épaules ( portez une fille pendant 10 minutes en courant, on en reparle après ) et mon souffle reprenais une vitesse à peu près normale, quand je m'arrêtais net en plein milieu de ma phrase.

- C’était prévu ça ?

- Plait il ?

Je relevais le torse, puis la tête, de manière à me tenir bien droit, un poil décoiffé, certes, mais je n'avais même pas fait un pli à mon costard, et mes chaussettes irradiaient avec une élégance non dissimulée et très personnelle, en bas, à mes pieds pour être tout à fait précis.
D'un geste nonchalant, je tirais sur mes manches pour qu'elles retombent parfaitement sur mes poignets, et essaya - sans succès, mais ça faisait dix ans que je tentais ma chance sans y parvenir - de rétablir ma coupe de cheveux en passant une main dedans.
Perdu.
Autour de nous, une Porte de Transfert, assez banale et semblable à toutes les autres, peut être un poil plus chaude ( mais ça ne nous renseignait pas vraiment plus sur notre localisation ) et des Salterens, et du sable, et des gens.
Salterens + sable + chaud = désert des Salterens !
Franchement, je m'épatais moi même par mon intelligence, là.
On avait eu de la chance : le désert des Salterens n'était pas vraiment réputé pour sa facilité d'accès, et là, pof, nous tombions sans le faire exprès sur une de ses rares Portes !
Yep. Enfin c'était bien joli tout ça, mais je n'avais pas que ça à faire.
Je coulais un regard sur le côté pour surveiller du coin de l'oeil mon otage ( ou ex-otage, je n'avais pas encore décidé).
Elle semblait un peu décalée avec sa longue robe rouge, comme je devais l'être moi même avec mon costumes, et ses yeux lançaient des éclairs.
Un Salterens, qui semblait être le Gardien de la Porte, s'avança vers nous.

- Que votre marteau sonne clair ! le devançais-je en regrettant tout de suite cet excès de courtoisie.

Parce qu'en fait je ne me souvenais plus du tout de leur formule à eux,là tout de suite ("bonjour, que votre mine soit remplie d'esclaves ?" " et que vos tsils périssent" ? nan ça devait pas être ça ).

- Monsieur, grondât il, je peux connaître votre point de passage ? Et pouvez vous aussi me montrer votre accrédiation ?

Je lui dis un sourire de requin ( avec un regard à la Sherlock Holms du plus bel effet) en attirant vers moi la jeune fille.

- Mais bien sur ! c'est ma compagne qui l'a, je vous la montre tout de suite....nous sommes partis d'Omois.

Et je brandis le poignet de la belle sous ses yeux de chat, un peu certain que l'un des deux n'allait pas vraiment aimer.


Spoiler:
 
Spoiler:
 

_♣ _______________ ♣_
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Mais où est Charlie ?   Mer 28 Mar - 10:24



Diantre. Il était vraiment complètement fou. Ils voulaient qu’ils meurent tous les deux ou quoi ? Les Salterens n’étaient pourtant pas réputés pour leur sens de l’hosptalité... Ni pour leur amour des étrangers d’ailleurs… Ils étaient réputés pour quoi en fait ? Ah oui. Pour leur manière de traiter les esclaves. Qui étaient souvent des étrangers qui les avaient un peu trop importunés. Chouette alors.
S’ils ne mourraient pas, Myrrha ferait une danse de la joie.
Vu le regard suspicieux de celui qui se trouvait devant eux, ils allaient en prendre pour le compte…

Néanmoins, un point pour Luka parce qu’il avait été courtois avec le sympathique félin qui se rapprochait dangereusement d’eux.
Bon. Après, ce dernier était libre de ne pas apprécier la courtoisie, on pouvait d’ailleurs remarquer qu’il n’en était pas du tout adepte. Malotru.
Il ne se donna même pas la peine de leur répondre, ne serait-ce qu’avec un « Que votre enclume résonne ». En même temps, il ne pouvait peut-être pas répondre à une formule de politesse qui n’était pas la sienne… Quel boulet, quand même. Utiliser celle des Nains au milieu du désert des Salterens… C’était comme aller sur Terre, et chanter l’hymne de ce club de Foot… le PSG à Marseille. Bien aimable, mais bon. C’était un peu suicidaire…
Enfin bref.

Le Salteren les observait néanmoins avec le regard de killeur qu’ils possédaient tous. Pour mettre dans l’ambiance...
Lorsqu’il leur demanda une accréditation, Luka, toujours galant, prit avec force le poignet de la jeune femme. C’est pas ça qui allait les innocenter…
M’enfin bon. Le Salteren examina l’accréditation avec la plus grande attention puis consentit à les laisser passer.

Il fallait bien que quelqu’un s’excuse :
- Excusez-nous, Monsieur, nous ne sommes que de passage dans votre doux désert. Désolés pour le dérangement occasionné.
Pour faire bonne mesure, elle lui lança un regard plutôt aguicheur… Le félin la considéra avec attention, sourit (pour peu qu’un félin puisse sourire) et les regarda s’éloigner.
Elle prit la main de Luka, pour bien faire comprendre qu’ils étaient ensemble et elle l’entraîna avec elle, calmement mais sûrement.
Au bout de quelques mètres passés dans des sortes de couloirs un peu distordus, elle s’arrêta brutalement et secoua sa robe qu’elle n’avait pas pu quitter vu la vitesse à laquelle ils s’étaient enfuis et qui donc avait absorbé un peu de sable.

Elle se redressa et fixa son compagnon.
- Et maintenant, on fait quoi ? Vous avez un plan ? Vous allez me remettre à votre Maître ? Vous ne m’avez pas emportée pour mes beaux yeux. Qu’est-ce que vous avez l’intention de faire avec mon accréditation ? Juste passer dans les différentes contrées ? Ou m’offrir à Magister ? Chic, je vais pouvoir rencontrer Selemba alors.

Elle soupira. Elle n'arrivait pas à ne pas être ironique.
Un jour, elle cesserait d’être idiote. Mais pas aujourd’hui. Elle était trop fatiguée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Luka Goran

~ hello, I’m Bruce from Nemo ~
~ hello, I’m Bruce from Nemo ~



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Mais où est Charlie ?   Sam 31 Mar - 13:05



"Personnellement, je vous trouve très jolie dans votre robe"


Elle ne m'avait MEME PAS TAPE !
Woaw, grand progrès, franchement j'étais épaté là, mademoiselle avait un comportement de vraie otage ! Un peu plus et j'applaudissais.
Thank ! Je glissais en terrien ( ou en américain, enfin bref, en une langue étrangère) à notre hôte, qui fit un gracieux pas de chat (muaamuaMUA) sur le côté pour nous laisser nous éclipser ( admire la richesse de la rime intérieure ).

Je lâchais la donzelle, qui se retourna vers le Salteren :

- Excusez-nous, Monsieur, nous ne sommes que de passage dans votre doux désert. Désolés pour le dérangement occasionné.

Owaaaa ! Et moi ? J'avais pas le droit au regard de braise de la mort qui tue ?
C'était pas juste.
Pour un peu je lui aurais tapé sur l'épaule pour lui réclamer. Non mais bon, j'avais ma fierté quand même, fallait pas pousser, son regard là, elle me le réservait peut être pour plus tard, je n'allais pas m'abaisser à supplier non plus !
C'est alors que la belle se retourna...et me prit tranquillement la main, pour bien signifier que nous étions en couple.
Heu......et elle venait pas de faire du gringe à l'autre, là, sous mes yeux en plus ? Puré j'étais vraiment avec une saleté !
Ba deux saletés ensemble, ça devait être drôle ! ( et en avant pour de nouvelles aventuuuuuuures).
Il y avait quoi, dans les verres du Sacre ? Pas que de l'eau sucrée, apparemment les enfants...
Dehors, derrière le sas d'arrivée de la Porte, se dressaient des couloirs un peu désertiques ( c'est-à-dire avec personne dedans et recouvert de sable XD) , et mon ex-otage – et ex tout court c'est elle continuait comme ça avec l'autre chat) lissa sa robe et se retourna vivement vers ma charmante personne.

- Personnellement, je vous trouve très jolie dans votre robe, si j'étais vous je la garder...

- Et maintenant, on fait quoi ? Vous avez un plan ? Vous allez me remettre à votre Maître ? Vous ne m’avez pas emportée pour mes beaux yeux.
Qu’est-ce que vous avez l’intention de faire avec mon accréditation ? Juste passer dans les différentes contrées ? Ou m’offrir à Magister ? Chic, je vais pouvoir rencontrer Selemba alors.
 

Je haussais les sourcils et agitais mes mains sous ses yeux rouges.

- Ho, ho, HO, du calme là ! Dites donc, vous démarrez au quart de tour, vous ! Et pourquoi vous me parlez de Selemba ? Nan mais oh, pourquoi j'irais lui offrir la charmante perspective de vous ouvrir les veines ? On dit que ce n'est pas une expérience tout à fait agréable, et je suis assez fou pour croire ceux qui ont déjà essayé. Et qui ne sont pas morts, soit dit en passant.

Avec un air désinvolte, je fixais toute mon attention sur mon petit doigt, avant de faire quelques pas dans le couloir.

- Faut vivre le moment présent un peu ! L'instant T, voyez-vous ? Et pour l'instant, le problème, c'est «  comment sortir de cet endroit glauque pour aller galoper sur les dunes ? ».

Je fixais les murs, qui étaient recouverts d'objets divers atrocement accrochés à l'aide de fines cordes, peut être pour imiter le concept de décoration. Il y avait une hache, un bouclier, un truc non identifié et une lance.

- Ah, oui, et heu, franchement, j'aurais pu vous emmener ici rien que pour vos beaux yeux...

Grand fou ! là, j'avais peut être franchi la grosse ligne rouge. Ou pas.



Spoiler:
 

Spoiler:
 

_♣ _______________ ♣_
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Mais où est Charlie ?   Sam 31 Mar - 23:38

C’était bon d’avoir des amis. Ou au moins des personnes avec qui on pouvait rire tranquillement sans se soucier de l’apparence, des impressions ou du regard extérieur. Oui, elle aimait être avec cet homme.


- Ho, ho, HO, du calme là ! Dites donc, vous démarrez au quart de tour, vous ! Et pourquoi vous me parlez de Selemba ? Nan mais oh, pourquoi j'irais lui offrir la charmante perspective de vous ouvrir les veines ? On dit que ce n'est pas une expérience tout à fait agréable, et je suis assez fou pour croire ceux qui ont déjà essayé. Et qui ne sont pas morts, soit dit en passant.

Myrrha pouffa de rire, ne pouvant retenir sa joie.
Qu’est-ce qu’il était drôle ! Elle en avait les larmes aux yeux.

- Luka. C’est une vampyr. Je suis une vampyr aussi. Elle n’ouvrira pas les veines d’une de ses congénères. Elle va simplement la faire souffrir jusqu’à ce que mort s’ensuive. C’est joyeux dit ainsi. Oh, mais, serait-ce de l’inquiet que je vois dans vos yeux ? Vous vous faîtes du souci pour moi ? Ah mais il faut pas… Je n’ai pas besoin qu’on m’aide. Mais merci d’essayer de me dissuader…

Elle conclut un sourire un peu contrit aux lèvres, ses yeux remplis d’une douleur inexplicable. La vampyr ne savait même pas comment elle faisait pour changer d’émotion du tout au tout en l’espace de quelques minutes. Priant pour qu’il n’ait rien remarqué, elle passa sa main dans sa chevelure et ébouriffa sa sorte de chevelure. C’est avec un immense sourire qu’elle se tourna vers son compagnon.


- Faut vivre le moment présent un peu ! L'instant T, voyez-vous ? Et pour l'instant, le problème, c'est « comment sortir de cet endroit glauque pour aller galoper sur les dunes ?


Elle haussa un sourcil, interloquée.

- L’instant T, dites-vous ? T pour quoi ? Tempête ? Temps ? Triomino ? Triangle ? Au fait, et si on se tutoyait. Ça fait un couple étrange si on ne se tutoie pas...

- Ah, oui, et heu, franchement, j'aurais pu vous emmener ici rien que pour vos beaux yeux...
Surprise, elle rougit un peu. Puis le regarda la regarder. C’est vrai qu’il était pas mal. Et qu’est-ce qu’il sentait bon… Ça ne changeait pas avec les jours qui défilaient. Fichtre.

- C’est vrai ? Vous êtes vraiment chou en fait. Même si vous dites ça pour me faire plaisir, ça me touche.
Et pour la suite de votre question, j’ai une idée, mais je ne sais pas si vous allez accepter. Alors, vous voyez…


Et disant ces mots, elle l’attira vers lui de sorte à ce que son oreille soit proche de ses lèvres.

- Je propose qu’on aille dans une chambre de l’hôtel se changer et se reposer un peu. Comme un couple normal, je dirais. Puis, on pourrait se diriger, après quelques jours, vers la porte de transfert et aller dans l’endroit que vous souhaitez. Si vous avez d’autres idées, dites-moi.

Oui, c’était super d’avoir des amis… Ou un semblant d’amis.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Luka Goran

~ hello, I’m Bruce from Nemo ~
~ hello, I’m Bruce from Nemo ~



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Mais où est Charlie ?   Dim 1 Avr - 14:19



oh yes !

- Luka. ( vuiiiiiiii ? ) Fit la belle avec un regard amusé. C’est une vampyr. Je suis une vampyr aussi. Elle n’ouvrira pas les veines d’une de ses congénères. Elle va simplement la faire souffrir jusqu’à ce que mort s’ensuive. C’est joyeux dit ainsi. Oh, mais, serait-ce de l’inquiétude que je vois dans vos yeux ? Vous vous faîtes du souci pour moi ? Ah mais il faut pas… Je n’ai pas besoin qu’on m’aide. Mais merci d’essayer de me dissuader

Oh vous êtes une vampyr ? Une vraie de vraie ? Supeeeeeer ! Extraordinaire ! Amazing ! Je me disais aussi que les yeux c'était un chouilla anormal. Mais bon, avec la magie et des lentilles, de nos jours hein...
Et comment ça du souci ? Du souci pour qui, pour vous ? Que né-ni ! Elle avait fumé quoi la vampirette là ? Hé ! Fais passer, j'en veux !

Pauvre choutte.

- L’instant T, dites-vous ? T pour quoi ? Tempête ? Temps ? Triomino ? Triangle ? Au fait, et si on se tutoyait. Ça fait un couple étrange si on ne se tutoie pas..

Heu...T pour instant, nan ? Aaaaaaah non, T pour temps ! Slurk, alors, là, c'était pas sympa, elle lui coupait l'herbe sous le pied. T pour quoi, déjà ? Non de Demiderus...
Bref.

- J'aime bien aussi le vouvoiement. Ca fait couple bourge, mais j'aime bien. Mais si vous voulez, vous pouvez me tutoyer, vous, et moi je continuerais à vous vouvoyer.

….et ça fera comme si vous étiez ma déesse et comme si j'étais votre gentil toutou !
Pauvre choutte. Parce qu'avoir Luka Goran comme toutou, perso, j'aimerais pas. Luka, arrête de parler de toi à la troisième personne !
Je la regardais, de haut en bas – bas en haut- diagonale-vecteurs-, en me faisant la réflexion qu'elle avait pile la bonne taille : pas trop grande, pas trop petite, juste un chouilla en dessous de mon front peut être...
Arrête de rêver, pov'type.


- C’est vrai ? Vous êtes vraiment chou en fait.

C'est celui qui dit qui est !

- Même si vous dites ça pour me faire plaisir, ça me touche. 
Et pour la suite de votre question, j’ai une idée, mais je ne sais pas si vous allez accepter. Alors, vous voyez


Oulaaaa ! Panique a Disneyland, alerte rouge, nous avons un problème, issues de secours et siège éjectable : elle se rapprocha de moi, me frôlant presque le derrière de l'oreille avec son charmant petit nez :

- Je propose qu’on aille dans une chambre de l’hôtel se changer et se reposer un peu. Comme un couple normal, je dirais. Puis, on pourrait se diriger, après quelques jours, vers la porte de transfert et aller dans l’endroit que vous souhaitez. Si vous avez d’autres idées, dites-moi.
 
Une....chambre d'hôtel ?
CHAMPAGNE !
Puré, elle n'y allait pas pas quatre chemins....
Moi, sous la charme ? Non mais pas du tout ho ! c'était moi où elle venait de me proposer un petit voyage à deux ?
Luka, tu bosses, je te ferais remarquer. Luka, tu reviens d'une mission, qui apparemment, c'est pas très bien passée, et tu voudrais courir les Portes avec une bombe aux yeux rouges ?

- Ohhhhhhhh yes !

Je lui fis un sourire à peu près complètement idiot et lui tandis la main.
Sauf que la belle - faudrait que je pense à lui demander son prénom en passant - ne bougeait pas.
Et alors me vint à l'esprit que c'était une vampyr ( pauvre choutte) et que ses lèvres étaient formidablement près de mon cou.


Spoiler:
 

_♣ _______________ ♣_
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Mais où est Charlie ?   Dim 15 Avr - 17:23


Damned. Il sentait diablement bon. Elle ne pouvait pas s’empêcher de le remarquer. Enfin, en même temps, à défaut de se mettre en apnée pour quelques minutes – Myrrha n’y était jamais arrivée, à ne plus respirer -, comme elle avait le nez juste au-dessus de son cou, c’était un peu dur de ne pas le humer. Elle l’entendit vaguement répondre mais elle était plus concentrée sur autre chose. Donc c’est dans une espèce de flou auditif qu’elle perçut un :

- Ohhhhhhhh yes !

Surprise, elle se tourna un peu vers son kidnappeur qui lui tendait une main. Pourquoi, aucune idée mais il la tendait. Elle haussa un sourcil mais elle ne savait même pas pour quelle raison il lui offrait sa main. Elle réfléchit quelques instants. Qu’est-ce qu’elle lui avait dit déjà ? … … Par la barbe de Trebidus. La chambre d’hôtel. Il avait mal interprété ses propos. S’il croyait que c’était son genre de proposer ça comme ça… Il allait en prendre pour son grade avec son sourire bizarre. Pourquoi qu’il la fixait comme ça ?
Elle rougit un peu sous l’effet de la colère mais aussi à cause de la situation. Qui l’amusait quand même.

Elle pouffa de rire. Puis elle fut partie dans un immense fou rire, si bien qu’elle dut se plier en deux pour calmer le mal de ventre qui débutait à force. La vampyr en avait les larmes aux yeux et c’était ça qui la surprit le plus. Le coude collé à un pilier, c’était une des premières fois où elle riait aux éclats comme ça… Elle avait dû se reculer de Luka pour pouvoir respirer un peu et elle ne parvenait pas à voir ce qu’il en pensait. Sûrement avait-il un air profondément atterré sur le visage…

Prise soudain d’un vertige, elle perdit vite son sourire. Et s’il la prenait pour une folle ? Et si elle lui faisait peur ? Qu’est-ce qu’elle allait faire ?
Qu’est-ce qu’elle avait à s’inquiète pour ça ? Genre c’était important. Bah. Tant pis.

Elle s’avança vers lui, un sourire tendre aux lèvres. On aurait vraiment cru qu’elle était timbrée. Juste un peu. Un tout petit peu. Après un fou rire, quelques pleurs, voilà qu’elle se baladait avec un sourire guilleret aux lèvres. En mode « On est plusieurs dans ma tête mais on le vit bien, vous inquiétez pas ». En même temps, c’était pas comme si elle en avait quelque chose à faire du regard des gens. Tant mieux, parce que ce n’était pas fini pour aujourd’hui, la crise de folie aigüe. Chic. Elle se frotta les mains en perspective.
Son sourire dévoila des crocs sensiblement différents des canines humaines. Non, non, elle n’allait pas faire ce que vous pensez. Pas du tout. Non, non, vraiment. En plus, le sang humain n’était pas bon pour les Vampyrs. Donc, non, ce n’était pas ça qu’elle allait faire.
Arrivée à sa hauteur –enfin elle était un peu dessous de lui, elle ne faisait pas sa taille -, elle leva les yeux vers lui. C’est vrai qu’il était quand même assez grand.
Elle tendit une main vers lui et d’un doigt, elle toucha sa joue, d’un geste léger, presque un frôlement.

- Luka. Qu’est-ce que vous avez compris dans ce que j’ai dit. J’ai dit SE REPOSER. Est-ce que vous ne comprenez pas un des mots ? Mais si vous avez d’autres idées, dîtes les moi. Je me répète, je sais. Maintenant, si vous vouliez bien ne plus bouger pour quelques instants, ça serait mignon de votre part.

Oui, c’était un otage. Oui, elle était censée être sa prisonnière. Mais elle n’avait plus l’habitude qu’on lui marche dessus. Sens figuré. Et s’il la provoquait encore comme ça, il pourrait renoncer à son otage. Mais elle ne savait toujours pas comment partir de ce satané désert. Saperlipopette.

Elle déplaça son nez vers son cou tout en nouant ses bras derrière celui-ci. Et elle respira. Miam.
Myrrha aura fait sa bêtise du jour. En plus de la fuite avec Luka. Tant pis.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Luka Goran

~ hello, I’m Bruce from Nemo ~
~ hello, I’m Bruce from Nemo ~



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Mais où est Charlie ?   Jeu 3 Mai - 17:06



elle me tuera, elle me tuera !



- Luka. Qu’est-ce que vous avez compris dans ce que j’ai dit. J’ai dit SE REPOSER. Est-ce que vous ne comprenez pas un des mots ? Mais si vous avez d’autres idées, dîtes les moi. Je me répète, je sais.

Nan mais oh, c'était pas ma faute si elle me tendait des perches ! Elle était peut être très mignonne, mais ça se voyait qu'elle ne côtoyait pas de garçons tous les jours, parce que m'inviter à l'hôtel pour se reposer, c'était légèrement tordu comme proposition.
Ahlala heureusement que j'étais pour lui apprendre un minimum de savoir vivre parce que sinon la pauvre elle allait en baver...
La belle tira une tête anxieuse avant de se reprendre, de froncer ses sourcils et de sourire de nouveau, ce qui donnait un drôle d'effet. Puis elle se rapprocha de moi comme jamais auparavant et ses bras délicats ( et étrangement forts !) se nouèrent autour de mon dos.
Heu.

- Maintenant, si vous vouliez bien ne plus bouger pour quelques instants, ça serait mignon de votre part.

Heu.
Moi. Pas. Bouger.
Elle fronça son petit nez, et le colla littéralement à mon cou !
Stoppé comme ça, j'avais jamais été.
En même temps je n'avais jamais été reniflé d'aussi près par une vampirette aux cheveux rouges, alors pour une première fois je m'en sortais pas trop mal.
( Je me donnais 8/10 pour la maîtrise et l'arrêt total de pensées sordides).
J'avalais ma salive, immobile et tendu comme un string. Et elle allait faire quoi maintenant, hein ? Parce que j'avais pas bien envie de me faire mordre par une pré-BSH qui était censée être mon otage à moi, par dessus le marché (nan mais OH ).

Mais les choses ne s’arrangeaient pas, parce que j'avais soudain très chaud. Instinctivement, j'enroulais mes bras autour de ses hanches, me disant que si c'était le dernier geste que je devais faire, au moins serait il agréable.
J'avais l'envie stupide de l'embrasser, mais le petit ange dans ma tête ( que j'avais amoureusement appelé Tangy) tira la sonnette d'alarme.

- Luka, arrête des conneries, elle te mène par le bout du nez, là !

En parlant de nez, le sien fureta sur la naissance de ma jolie veste de smoking. Mes jambes décidèrent de jouer des claquettes et je fermais les yeux en un sourire neuneu au possible.

- Luka ! Si ça ce trouve elle va s'échapper, et tu diras quoi à Magister ?

Heu..." je voulais vous ramener une otage mais elle était trop mignonne...je l'ai perdu ? et sinon quand est ce qu'on mange ?"
Une partie de moi me disait que ça n'allait pas passer.
Je tentais de reprendre une contenance contenue ( UHUHUH) et m'éclairci la gorge.

- Heu...mademoiselle....dite, vous allez pas me transformer en beaf' haché pur beurre tout de suite tout de suite, si ? Enfin pas que je ne trouve pas ça agréable, mais un peu plus et je ne répond plus de moi !

J'étais quand même un gentleman, je prévenais avant d'embrasser une jolie fille. Histoire de ne pas me ramasser une baffe au passage. En même temps un vieux proverbe me revenait en mémoire : " tu travailles sans filet, mais tu n'as peur de rien".
Elle allait me tuer, celle là, elle allait me tuer !

_♣ _______________ ♣_
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Mais où est Charlie ?   Dim 6 Mai - 13:43

- Heu...mademoiselle....dites, vous allez pas me transformer en beaf' haché pur beurre tout de suite tout de suite, si ? Enfin pas que je ne trouve pas ça agréable, mais un peu plus et je ne réponds plus de moi !

- Beaf pur beurre ? Qu’est-ce donc ?

Un sourcil levé, Myrrha regardait Luka, interloquée. Elle saisit le sens de la fin de sa phrase et ne put s’empêcher de rougir. Surtout qu’il la fixait très intensément. Elle avait une tâche sur le coin d’une joue ou quoi ?
A bien y réfléchir, ses actions étaient elles aussi un peu étranges. Comme elle s’était accrochée à lui… Et quand elle lui avait collé son pif sur son cou… C’était très très étrange. Possédée, qu’elle était en ce moment. Elle le vivait plus ou moins bien.
Ses bras encerclaient maladroitement ses hanches et elle ne savait pas très bien comment les lui faire enlever. Un. Deux. Trois !
Elle prit les mains de son ravisseur pour avoir son bassin libéré. Elle les lui colla contre le torse et ajouta, à peu près calmement :

- Doucement, vieux. Ce n’était pas ce que je voulais dire. Vous avez beau être… *rougit* pas mal du tout, dans votre genre… Et vous avez des super chaussettes… Mais… Je ne cherche pas à vous… séduire ou autre chose du genre.

La vampyr reprit les mains de son interlocuteur (décidément, il était très facile à manipuler. Au sens propre…) et l’entraina à sa suite pour trouver une chambre.

- Vous pouvez penser ce que vous voulez, je ne vous fais pas d’avances. Je veux juste manger. Et dormir. Voilà.
Mais bon. Myrrha était faite de contradictions, ce n’est pas aujourd’hui que ça allait changer. Elle se hissa sur la pointe des pieds et frôla de ses lèvres celles de son… ami.

Elle vit un Salterens au loin, le héla et s’approcha de lui. Il la regardait d’un air suspicieux. Vu la couleur de ses joues, c’était un peu normal.

- Est-ce que vous auriez une ou deux chambres de libres pour mon mari et moi ? Nous venons de faire un long voyage et nous sommes un peu fatigués.

Au moins, c’était clair. Et même si ce n’était pas les meilleurs hôtes d’Autremonde, ils n’allaient pas refuser deux personnes qui semblaient assez riches. C’était donc à prendre ou à laisser.

- Oui, bien sûr, venez par ici.

Elle se retourna vers Luka mais ne savait plus comment agir. Elle se sentait un peu mal en fait. Elle ne contrôlait plus trop ses pensées. Donc bon. Comment faire ?

- Luka ? Vous êtes vraiment super comme gars.

Voilà, comme ça, s’il la prenait pas pour une folle, c’était bon maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Luka Goran

~ hello, I’m Bruce from Nemo ~
~ hello, I’m Bruce from Nemo ~



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Mais où est Charlie ?   Dim 6 Mai - 19:57


Je l'avais pas vu venir, celle là



- Beaf pur beurre ? Qu’est-ce donc ?

J'allais me lancer dans une description archi détaillée du mode de cuisson terrien mais le moment me semblait mal choisi, bizarrement.
Rooooo ce qu'elle était mignonne la vampirette ! bon, quelques secondes avant je n'en menais pas large - et je n'en menais toujours pas large en fait - mais au moins maintenant j'avais bien envie de déraper avec classe. Quand on rentre dans le mur, autant y aller à fond pour faire le plus de bruit possible.
Oui, ma théorie était discutable, mais je n'étais pas dans le meilleur des état pour me lancer dans une thèse, s'ivousvoyezcequejeveuxdire.
Reprenons ma pensée number one du moment : rooo ce qu'elle était jolie la vampinouchette ! avec ses deux yeux rouge sombre, ses lèvres toutes aussi rouges et toujours aussi proches de ma peau, ses mèches de feu et sa robe élégante....
J'étais bien dans ses bras, en fait, et je devais la regarder comme Gros minet tombant sur la clé de la cage à Titi.
Bon, je reconnais que la comparer à un poussin jaune n'était peut être pas LA technique de drague à adopter, mais bon, pour l'instant je n'avais pas vraiment de technique à adopter avec elle....c'était plutôt à moi de rester sur le cuuuu....
Elle saisit alors mes mains, sagement posées sur ses hanches ( pas fou non plus je n'étais pas descendu plus bas) et les positionna entre nous, croisées sur mon torse. J'aurais bien voulu garder ses petites mains dans les miennes mais elles m'échappèrent trop vite pour que je les retienne.

- Doucement, vieux. Ce n’était pas ce que je voulais dire. Vous avez beau être… pas mal du tout, ( YES !!! ) dans votre genre… Et vous avez des super chaussettes… Mais… Je ne cherche pas à vous… séduire ou autre chose du genre.

Ah bon ? Are you so shure ? je l'aurais pas dis, mademoiselle. Parce qu'avec de telles manières, elle n'était pas des plus claires. Puis moi je suis comme ça : je suis ultra influençable, faut pas me chercher non plus, quoi !
Et puis bon, ce n'était pas moi qui m'étais collé à elle en reniflant son décolleté ( même si techniquement le mien était largement plus plat que le sien, mais je n'allais pas commencer à comparer parce que j'allais vraiment m'en recevoir une si je continuais).
Bon, positivons : elle aimait mes chaussettes. Et elle me trouvait mignon. Dans mon genre.
Si c'pas beau la vie tout de même.
Mais j'étais un peu resté sur ma fin là.

- Vous pouvez penser ce que vous voulez, je ne vous fais pas d’avances. Je veux juste manger. Et dormir. Voilà. Fit elle en me poussant sur le côté.

- Ouai, comme les chats* quoi, manger - dormir - remanger - redormir, vous êtes vachement binaire comme....

Je l'avais pas vu venir, celle là.
Elle venait de poser, doucement, ses lèvres sur les miennes.
Mes jambes décidèrent d'aller se boire un café et mon ventre faisait du trampoline avec mes organes.
OWAO.

- Ah ba bravo. Fit Tangy de toutes ses forces.

Je ne l'aurais pas contredit.
Elle mit fin à notre chaste baiser aussi rapidement qu'elle l'avait commencé, et se dirigea vers l'autre extrémité du couloir.
J'étais encore un peu sous le choc et avais soudainement l'envie de me mettre à danser en hurlant de partout.
Mais je n'allais pas ternir ma merveilleuse image de killer auprès de ( ma bloooonde qui fait bon faitbonfaitbon ) la jeune fille.

Elle revint rapidement et je suivis d'une démarche de zombie le salteren qui nous indiqua une chambre.

- Pour vous, mademoiselle, et votre mari.

Il semblait se retenir d'ajouter " qui a l'air complètement shooté ", mais il semblait vouloir lui laisser le temps de le remarquer.
Il nous ouvrit la porte, qui était une chambre toute blanche avec....un unique lit au milieu.
Ok.
C'était vraiment une journée pourrie de chez pourrie.

- Je....je vais aller me prendre une douche. Fis-je en essayant de reprendre mes esprits ( ça devait donc plus ressembler à un grognement inaudible).

Mais, parce que je ne rigolais pas avec mon job, je glissais la clé de la chambre dans ma poche arrière, après avoir verrouillé la porte.

- S'il y a le feu ( je me retins d'ajouter " ou si vous voulez encore m'embrasser) je suis dans la salle de bain.

Mais je doutais qu'elle ai besoin de moi.


* tu remarqueras le clin d'oeil ;)

_♣ _______________ ♣_
Spoiler:
 


Dernière édition par Luka Goran le Lun 7 Mai - 8:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pétronelle H. Fox

Sopalin Okay
Sopalin Okay



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Mais où est Charlie ?   Dim 6 Mai - 21:34

C'est mignooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooon ♥

(Oui je sais je suis super énervante... Mais vous m'aimez quand même pas vrai (a))

Au fait Mymy, saute lui dessus on est tous avec toi èé /PAN/

Oui, oui je m'en vais ♫

_♣ _______________ ♣_
Exercices gives
you
endorphins.
Endorphins
make you
happy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Mais où est Charlie ?   Lun 7 Mai - 9:54

Mauvais plan finalement l’hôtel. Un seul lit. Pour deux personnes. Ca voulait dire automatiquement qu’ils allaient devoir dormir ensemble. Techniquement, c’était certes très sympathique mais c’était aussi assez… déroutant. Bon, bon, bon.

Elle remercia d’un hochement de tête le Salterens et pénétra dans la chambre. D’un blanc cassé, celle-ci était immense mais surtout un peu vide. Une commode ici, deux lampes là, et le lit qui trônait au milieu, la narguant.
Luka avait l’air aussi surpris qu’elle, quoiqu’en fait, ce n’était peut-être pas les mêmes raisons qui le poussaient à regarder le lit, soucieux.

- Je....je vais aller me prendre une douche.

Et sur ce, il partit vers la petite pièce à côté contenant le nécessaire pour besoins tout aussi nécessaires. C’était le moment ou jamais. Pour agir.

La vampyr fonça vers la porte qu’elle entreprit d’ouvrir. Elle tira sur la poignée, donna des coups de pieds dedans (comme quoi, même les plus jolies femmes pouvaient avoir des accès de colère), reprit son action précédente, rien à faire, la porte ne voulait pas s’ouvrir. Dans une dernière crise de colère, elle tapa de toutes ses forces avec ses poings contre cette satanée porte puis s’effondra, épuisée contre le seuil de la porte.

Quel ingrat, elle était toute gentille avec lui, elle allait même jusqu’à l’embrasser (une arrivée de folie, sûrement) et lui, il l’enfermait. C’était un peu son ravisseur, en même temps, mais bon.
Saperlipopette. Qu’est-ce qu’elle pouvait faire ? Et si il appelait son maître pendant qu’il était soi-disant sous la douche ? Diantre.

Soit. Il allait en pâtir. Il fallait qu’elle se change avant parce que cette robe poussièreuse et déchirée, elle en avait un peu marre maintenant. Elle incanta un Séchus mais comme sa magie, super comme d’habitude et aussi parce qu’ici la magie était différente, semblait être trafiquée par on ne sait quel truc, le résultat obtenu était assez peu commun. Sa… Robe avait beaucoup, beaucoup, beaucoup rétréci. Elle essaya de l’enfiler mais bon. Elle s’était coincée à peine mise donc très mauvaise idée. Solution de repli : les draps. Elle les enroula autour d’elle, enveloppant tout son corps ou presque – sauf sa tête – et alla vers la salle de bains. Elle avait pas trop le choix mais ça la gênait un peu quand même.
Elle toqua légèrement à la porte blanche et n’attendit même pas la réponse de Luka. Il lui avait dit qu’elle pouvait l’appeler, si besoin il y avait.

- Luka ? Monsieur ? Euh… J’aurais besoin de vous… J’ai eu un petit problème avec ma robe… Euh… Atttention, je vais rentrer chercher une serviette.

C’était assez débile comme question mais elle ne pouvait pas rester comme ça, drapée comme un fantôme sans rien en dessous. Autant prendre le taureau par les cornes comme on dit. (HS : moi : 8DDDDDD)
Par chance, la porte était ouverte. Elle ne savait même pas si elle rentrait parce qu’elle avait besoin d’aide, envie d’aller aux toilettes, ou juste envie d’être avec Luka. Donc bon.

Elle rentra dans la salle de bains les mains sur les yeux, parce que quand même, elle était polie et tâtonna pour trouver une serviette pour s’enrubanner encore plus. Parce qu’elle-même était encore plus gênée. Elle était complètement timbrée aujourd’hui….

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Luka Goran

~ hello, I’m Bruce from Nemo ~
~ hello, I’m Bruce from Nemo ~



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Mais où est Charlie ?   Lun 7 Mai - 10:45

Donc j'étais sous ma douche.
je sais pas vous, mais moi quand je suis sous ma douche, et ça peut très bien être dans toutes les situations possibles, je chante et je me fais la coupe de M avec du shampoing.
C'est puéril, je sais, mais après tout l'homme n'est il pas "un éternel enfant qui, pendant la partie médiane de sa vie, a la puérilité de jouer à l'adulte." ? Non non c'est pas moi qui vient de l'inventer, c'est un citation, mes très chers.
Donc j'étais en pleine adaptation de " I believe in love " ( ne me demandez pas pourquoi cette chanson, peut être parce que j'étais légèrement chamboulé par la fille qui était dans la pièce à côté), au refrain plus exactement, et je me tartinais la tête avec entrain quand j'entendis des bruits étranges venant de la pièce d'à côté.
Tel le bonhomme michelin, je suis sorti couvert de mousse pour coller mon oreille contre la porte.
Je la déverrouillais, des fois qu'il me faille intervenir avec rapidité ( même si lui sauter dessus nu et plein de mousse n'était pas des plus meurtrier, j'étais résolu à maîtriser la situation).
Mais apparemment aucun geste héroïque ( et nudiste muaamuaamuaaa. Rhum) n'était nécessaire : le bruit se calma.
Et je retournais en faisant attention à ne pas glisser dans la douche pour continuer mon concert privé in the bathroom.
Je me rinçais la tête en essayant de maîtriser l'Elementaire, qui avait plus l'envie de se barrer en se bouchant les oreilles que de m'arroser, et quand la porte s'ouvrit, j'avais de l'eau plein les oreilles.
Ce qui donna à peu près ça :

- ...uka ? Mon mous… problème... robe… chercher une.....serviette.

Je fis dépasser ma tête du rideau de douche avec consternation.
Mes cheveux me dégoulinaient dans les yeux, et je devais ressembler à un ourson en peluche passé au lave-linge.
Et elle était dos à moi, mains sur les yeux ( des fois que je lui saute devant les yeux en levant les mains en l'air et en hurlant wazaaaaa nu comme un vers...nanmaisjevousjure),
et elle était vêtue de...heu...d'un truc blanc.
Dans l'état dans lequel j'étais, je mis plusieurs secondes avant de faire le rapprochement avec les draps du lit.
En fait j'avais les yeux rivés sur le petit bout de cuisse qui dépassait des plis.
Le savon m'en tomba des bras.
Bon.
J'avais été super galant jusqu'à présent, donc elle allait pas commencer à se plaindre, mais là je pouvais plus trop me cacher les yeux et faire " oh pardon " et faire comme si de rien n'était.
Comme dirait l'autre, elle avait dépassé la ligne rouge.
C'est alors que je fis quelque chose d'atrocement stupide. Ca m'arrive comme ça, quand je stress trop. Ca part tout seul.
Je brandis le pommeau de douche à l’extérieur ( l'Elementaire était allé voir ailleurs si j'y étais) et arrosais copieusement la jeune fille.
Au même moment le rideau de douche glissa sur le côté.
Réalisant le geste d'auto défense ridicule que je venais d'avoir, je fis la deuxième action stupide de la journée :
Je sautais hors de la douche, trébuchait sur son drap trempé et m'affalais, à quatre pattes, devant elle.
C'était beau, on aurait dit un tableau.

_♣ _______________ ♣_
Spoiler:
 


Dernière édition par Luka Goran le Lun 7 Mai - 12:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Mais où est Charlie ?   Lun 7 Mai - 12:03

Sapristi. Il était aussi fou qu’elle. Et ce n’était pas peu dire.
Comme dans les films, en la voyant entrer dans la salle de bains, il brandit quelque chose dans sa direction. Ce n’était même pas une arme à proprement parler, du genre revolver, mitraillette ou on ne sait quoi, c’était encore pire. Surtout qu’elle était dans un tissu blanc.
Non, non, c’était le pommeau de la douche.

Et peut-être le savez-vous mais un tissu blanc mouillé à une grande tendance à devenir transparent. Et à mouler encore plus les formes. C’est génial. Absolument. Génial.
Donc en plus d’avoir un « vêtement » transparent qui lui collait à la peau, elle était aussi complètement trempée. Ses cheveux dégoulinaient le long de son cou et elle ne savait plus où se mettre. Surtout que Luka n’avait pas l’air décidé à lâcher son arme et elle continuait de tenter d’esquiver le jet qui ne la lâchait plus. Stupide Elémentaire.

Soudain, Luka se prit les pieds dans le rideau de douche. Ou alors, il tomba juste. Mais bon. Myrrha pouvait donc apercevoir le corps, certes très… athlétique ou du moins… très miam quoi, nu de son agresseur, malgré les quelques centimètres de mousse qui le recouvraient. Il était sacrément bien proportionné… Il ne prit même pas la peine de cacher les recoins un peu suspects de son anatomie. Non, bien sûr, il préféra plutôt s’étaler devant elle, les fesses en l’air, à ses pieds. Il devait se piquer à autre chose que de la farine…

Première réaction : Se reculer. Il la regardait avec un œil un peu trop fixe. Elle s’était donc reculée jusqu’à l’entrée ou plutôt la sortie de la pièce.
Deuxième réaction : Surprise, elle revint à sa place initiale, et se mis à la hauteur (ou plutôt à la basseur) de son « ami » pour le regarder. Sous-entendu : C’est stressant, hein, d’être regardé comme ça !

A défaut de paraître débile, elle fit ce qu’elle avait envie de faire depuis le début : lui tirer les joues (je suis désolée, c’était obligé que je le mette). Donc, elle lui tira les joues. Puis elle vit sa tête et explosa de rire.

- Vous êtes trooooooooooooop beau comme ça ! Désolée de vous avoir dérangé pendant votre douche au fait…

Elle s’efforçait de rester concentrée sur la partie haute du visage et de ne pas regarder sur le côté ou en dessous. Elle n’avait pas l’air désolé du tout en fait. Pas du tout du tout. Pas après ce qu’elle avait pu voir…

Elle le regarda droit dans les yeux. Et rougit encore un peu. Tomate mode on.
- Je peux ? Chuuuuuuuut.

Y en avait pas un pour rattraper l’autre. Elle le réembrassa. Tous les deux à quatre pattes, ils avaient pas l’air débile du tout.
Puis elle s’écarta, se releva et se saisit d’une serviette.

- Maintenant, si vous voulez bien m’excuser, faudrait que je me douche.

Elle rentra dans la douche et accrocha la serviette en haut, parce que bien sûr, le rideau était kapput, donc bon.
Elle espérait vraiment qu’il parte. Ou qu’il reste… Elle espérait vraiment… qu’il se relève parce que là… Il devait la prendre pour une déesse grecque ou un truc dans le genre. Elle n’était pas si belle quand même.
Il était vraiment trop bien pour elle. Miam.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Luka Goran

~ hello, I’m Bruce from Nemo ~
~ hello, I’m Bruce from Nemo ~



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Mais où est Charlie ?   Lun 7 Mai - 12:23

J'étais dans tous mes états, limite réduit au mode de réflexion du chien : je saute sur tout ce qui bouge.
Je fermais la bouche ( oui ba vous auriez fait quoi à ma place ? c'était pas vraiment ma faute si elle était super jolie !) et essayais d'aligner deux pensées cohérentes. Du genre : dans qu'elle position je suis là ?
A plat ventre. Les jambes en l'air. Et elle, en mode " Le cri " en plus calme, enroulée maladroitement dans son tissus transparent.
Ne pas penser à des trucs comme ça. Surtout pas à ça, j'étais déjà assez chamboulé comme ça.....Mais en fait pour être honnête je m'en fichais pas mal.
Elle me regarda avec insistance et je me sentis rougir jusqu'à la racine des cheveux. Et je crachais discrètement un peu de mousse.

- Vous êtes trooooooooooooop beau comme ça ! Désolée de vous avoir dérangé pendant votre douche au fait

Oh ba c'est rien, on me la fait tous les deux jours celle là !
Elle était drôle....elle était très drôle...elle me tuait !
Et peut être faudrait il que je lui demande son prénom un de ces jo...

- Je peux ? Chuuuuuuuut.

Son baiser avait le goût du savon et était agréablement mouillé. J'étais à deux doigts de lui dire " j'en reprendrais bien encore mademoiselle s'il vous plait".
Sauf que mon assurance avait fondue encore plus vite que les bulles de savon qui dégoulinaient sur ma peau. Je ne rétorquais plus rien, pire encore, je n'avais plus envie de rétorquer quoi que ce soit !
C'est grave docteur ?
Vous m'auriez demandé comment tout ça avait commencé, je n'aurais pas pu vous répondre.

- Maintenant, si vous voulez bien m’excuser, faudrait que je me douche.

L'heureux garçon !
Elle se releva et rentra dans ma douche. Piqueuse de place, ouai, je n'avais pas fini !
Mais j'étais bien décidé à y remédier.
Parce que l'air de petit chien battu ça va bien deux secondes, Luka Goran, mais puré, là tu vas laisser filer une super fille. Qui prend sa douche à côté de toi. Slurk, atterris !
Je soufflais un bon coup, me relevais et écartais la serviette qu'elle avait étendue à la place du rideau ( c'était sur ce truc que j'avais trébuché ? ah AH ! tout s'explique mon cher Watson) et la rejoignis dans la douche.
L'espace était petit, mais je m'en moquais éperdument.
Je pris une grande poignée de savon et m'appliquait à lui faire une coupe à la princesse Leila dans le film terrien.
Il ne fallait surtout pas que je parle, sinon j'allais lui dire une connerie. Encore.
L'eau chaude devait me monter au cerveau parce que j'étais quand même en train de lui faire des dessins dans le dos avec du savon...Mais bon, j'ai toujours eu une âme d'artiste.
Puis bon, parce que j'étais quand même un adulte, et qu'à un moment donné faut bien passer à choses sérieuses, j'embrassais la belle, essuyant du même coup les dessins mousseux. Je devais avoir des moustaches, mais étrangement j'avais pas envie de vérifier.
Tel Sissi face à son Destin, je la serrais contre moi en l'entraînant sous l'eau.




_♣ _______________ ♣_
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Mais où est Charlie ?   Lun 7 Mai - 14:12

Il l'avait suivie sous sa douche. Et il la tenait fermement, elle ne pouvait plus partir. Cela dit, c'était prétentieux de sa part d'avoir voulu se doucher tranquillement avec un homme à moitié... Non, entièrement nu de l'autre côté. Elle s'y attendait un peu, en fait.
Par contre, elle n'avait pas du tout prévu qu'il passerait ses mains dans son dos, la faisant frissonner avec ses dessins.

Pour une raison quelconque, il avait toujours de la mousse mais seulement à certains endroits, comme s'il était tâché, comme une vache.
Elle même était trempée - normal - et leurs corps se collaient.
"Pour ceux qui veulent rester collés à leur conjoint, plus besoin de colle ou de téléphone : l'eau suffit" *PAN*

Bref. Elle ne savait pas ce qu'il tentait de faire avec ses mains mais il s'amusait comme un petit fou. Myrrha se retrouva avec des coiffures dignes du plus grand styleur du monde avec successivement : la princesse Leila, Minnie, Cendrillon, Jimmy Neutron et des chanteuses de gospel. Mais c'était vraiement trop la classe...
Finalement, décidant qu'il avait aussi donné à ses élans artistiques, il passa aux choses sérieuses. Il l'embrassa. Trois dans la même journée. Mais c'était une journée de folie, dites donc.

Et là, c'était plus le léger baiser du bout des lèvres, certainement pas. Il y allait avec l'ardeur d'un chien qui avait enfin trouvé son os (Excuse-moi pour les comparaisons peu flatteuses...) et toute la passion qui l'étreignait.
Bien sûr, la vampyr essayait de pas lui percer une lèvre en lui rendant ses sentiments. Elle avait accroché ses bras sur ses épaules et l'Elémentaire devait avoir une sacrée vue d'en dessus. 'Spèce de voyeur, dit la fille qui ne s'était pas gênée pour rentrer dans la salle de bains alors qu'il se douchait.
Soudain, il l'avait enlacée, la tenant par les hanches et l'avait poussée dans l'eau. Toute petite baignoire, bien sûr, sinon c'était pas drôle.
Donc ils continuaient à s'embrasser à pleine bouche mais dans un espace très réduit.

En fait, ils étaient tombés d'un coup et de la mousse accompagnée de beaucoup d'eau avait giclé de partout autour de la baignoire.
Elle ne voulait plus le lâcher, elle restait agrippée à lui comme si sa vie en dépendait et elle était d'ailleurs un peu en train de se noyer.
Elle essaya de remonter pour reprendre son souffle mais Luka était musclé. Donc assez lourd. Elle le souleva un peu et l'effet fut saisissant. Elle était au dessus de lui maintenant. Et du coup, il pouvait saisir ce qu'il voulait. Génial. (C'est de l'ironie, hein)

Myrrha lui tira gentiment le bras, le forçant à remonter à la surface. Et elle prit une grande bouffée d'air pur. Et rougit. Encore. Toujours.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Luka Goran

~ hello, I’m Bruce from Nemo ~
~ hello, I’m Bruce from Nemo ~



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Mais où est Charlie ?   Lun 7 Mai - 14:31

Dadudadidadu....

Je fronçais les nez sans ouvrir les yeux, bailla, manqua de m’étouffer avec un truc qui était entré dans ma bouche à ce moment là et du coup ouvris les yeux pour le retirer aussi sec.
C'était une mèche de cheveux. Rouge.

DADIDADUDIDA

Je la reposais sur l'oreiller et m'étirais, avant de contempler mon empire. Le grand lit blanc quelque peu foutraque, la chambre rangée et les deux serviettes tombées en boule au pied du lit.
Et bien sur, Myrrha, qui avait le visage enfoncé dans l"oreiller à côté de moi. C'était beau : on aurait dit une image de pub terrienne. Un peu plus et je voyais un ours débarquant pour nous proposer du café.

- C'est l'ami du petit déjeuné....l'ami Ricoré. Je fis doucement en repensant à nos activités de la veille, dans la salle de bain. Et dans le couloir. Et dans la chambre. Et dans le lit. Et dans la soucoupe volante ( c'était pour voir si vous suiviez).

DADIDADUDADA

J'embrassais l'épaule qui dépassait de sous les cheveux rouges et me levais pour me faire apparaître un pantalon et une chemise blanche.
J'avais encore les cheveux mouillés, et ça me fit bien marré. Ca avait été fort et formidable.
J'avais l'impression d'être tombé dans un autre monde.
Mais bon. La réalité s'imposa rapidement. Myrrha n'était pas ma petite amie, mais mon otage. Alors que j'étais censé la ramener à la Forteresse Grise, on s'était arrêté dans un hôtel....et on avait couché ensemble.

Et maintenant monsieur le malin, tu fais quoi ?
Heu. Joker. Avis du public.
J'avais soudain super peur qu'elle se réveille, et pour me donner une contenance, je m'assis sur le bord du lit et enfila mes chaussettes. Une pourpre, une grise.
Si c'est pas un signe ça.

_♣ _______________ ♣_
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Mais où est Charlie ?   Lun 7 Mai - 15:09

[justify]Qu’est-ce qu’elle avait mal à la tête… Dur. Et elle avait les membres tout engourdis.
Elle entendit une voix qui chuchotait à ses côtés mais ne comprit pas ce qu’elle disait. Dans un bruissement, elle s’éloigna.

Le pif dans l’oreiller, elle émergea. Et la première chose qu’elle fit en se réveillant fut de tâter la place à ses côtés. Luka. Il n’était plus là.
Ah si. Il se tenait, soucieux, au bord du lit. Elle s’assit, se recouvrit d’un drap parce qu’elle ne pouvait pas improviser de vêtements et lui déposa un léger baiser sur sa joue. Elle enroula ses bras autour de son cou.

- Qu’est- ce qu’il y a ? C’était pas bien ? Je suis désolée d’avoir fait quelque chose qui t’ait déplu…

A cette idée, son sourire, heureux dix secondes avant, disparut.
Après cette nuit fantastique, elle ne savait pas quoi dire, elle n’avait plus de vêtements, elle voulait partir…

Elle s’écarta de lui et retourna sous la douche. Mais elle ferma à clé cette fois. Elle voulait être tranquille. Rien que de repenser à la veille, un sourire remonta puis disparut. C’était son ravisseur. Elle avait eu un comportement inqualifiable. Et elle ne pouvait rien faire, il avait gardé la clé. Que de joie en perspective. Après maintes reprises, elle parvint à obtenir un long pantalon noir et un haut turquoise. Avec ses cheveux carmin, elle pouvait représenter la France. Mais ça lui convenait.

Elle avait envie de partir en courant, de fuir...


Dernière édition par Myrrha Llenidor le Mar 8 Mai - 12:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Luka Goran

~ hello, I’m Bruce from Nemo ~
~ hello, I’m Bruce from Nemo ~



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Mais où est Charlie ?   Lun 7 Mai - 20:46

Ca bougeait sous les draps.
Bientôt deux bras se nouèrent autour de mon cou et elle posa sa tête sur mon épaule.

- Qu’est- ce qu’il y a ? C’était pas bien ? Je suis désolée d’avoir fait quelque chose qui t’ait déplu

Non ! à peine levée et déjà malheureuse.
J'étais un champion, on devrait me remettre une médaille. On viendrait de pleins de régions d'AutreMonde pour me prendre en photo ou pour m'affronter sur le thème " qui arrive à anéantir une fille en moins de 10 secondes sans ouvrir la bouche ? " sauf que je gagnerai à chaque fois, champion of the world, ma carrière était tracée. Enfin bref.

Je n'avais pas bien envie de m'expliquer, même si je n'étais pas d'accord avec elle. Elle se trompait, elle n'avait rien fait de mal ( ça serait plutôt le contraire d'ailleurs), non le fautif c'était moi.
Et rien que de l'admettre ça m’énervait. Et puis je n'étais pas d'humeur.
Tout de suite tout de suite je me recoucherais bien avec Myrrha pour tout envoyer valser.
Parce que les remords façon Twiligth ça allait pas trop avec mon image de bad boy.
( Et comme dirait le slogan terrien : dites STOP au virus deslendemainsquidéchantent)
J'allais lui embrasser le bout des doigts quand elle se leva, plus rapide que la lumière ( un peu plus et je m'attendais à la voir chanter tournicoti tournicota vu comme elle filait ).
J'avais du mal à la suivre.
Elle s'enferma dans la salle de bain.
Pas que je fus assez fou ( quoi que.) pour aller essayer d'ouvrir sa porte, mais ce fut le bruit du verrou tournant qui me renseigna.
Résigné et avec la tête d'un gamin qui se voit privé de désert, je tombais sur le lit et m'enfouis la tête sous l'oreiller.

Mourir étouffé serait peut être une bonne alternative.
Mais la technique de l'autruche ne m'avait jamais réussi. Ou alors très rarement, et c'était pas qu'à cause d'elle que j'avais réussi alors.
Non, il fallait que j'affronte la vampyr avec qui j'avais passé la nuit, et ce droit dans les yeux ( qu'elle avait très jolis d'ailleurs, l'avais-je déjà signalé ?).
Je profitais du relatif silence que me procurait l'oreiller pour réfléchir.
Oui ça m'arrivait rarement, je l'avouerais.

Je fis des listes bien ordonnées dans ma tête, le genre de listes qui mettraient en émoi Bree Van de Camp et toute la clique si elles avaient été présentes.
1) Que dois-je faire là maintenant tout de suite ?
a/ défoncer la porte de la salle de bain et remettre ça ( ou pas, mufle !)
b/ attendre qu'elle sorte et lui sauter dessus après ( et en plus elle sentira bon)
c/ fuir en courant
d/ attendre qu'elle sorte et lui
parler
Réponse d/
Gentil garçon.
Oui mais lui dire quoi ?
( c'est reparti pour un tour : )
a/ lui dire que ce n'était qu'une connerie et qu'il faut tout oublier ( mais que c'était super quand même, no panic)
b/ lui dire que c'était cool, mais que opopop on allait être en retard pour la livrer à Magister alors qu'elle se grouille un peu, slurk.
c/ lui dire que c'était pas bien du tout, que je détestais le rouge, les vampyrs en général et qu'elle me mettait dans tous mes états ( lui mentir, donc, sauf peut être sur le dernier point..)
d/ lui dire qu'elle était libre.

Heu.
Non. Objection. Elle en'était pas libre, et c'était le coeur du problème. Elle était mon otage et je venais de faire un méga dérapage.

- Oui, mais un dérapage contrôlé ! fis-je en émergeant du lit.

J'étais bien décidé à assurer pour la première fois de ma vie.
J'allais boucler cette mission qui devenait dérangeante et obéir aux ordres ( parfaitement !).
Et Magi serait fier de moi () !

Je terminais donc de m'habiller dans les règles ( chemise blanche bien boutonnée, écharpe grise et veste noire).
Et l'attendis du pied ferme devant la porte de la chambre. Je me refusais à penser "notre" chambre.



_♣ _______________ ♣_
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Mais où est Charlie ?   Mar 8 Mai - 14:29

Ses cheveux carmin trempés, une serviette enroulée entour d'eux, elle se posta devant le miroir, très peu détendue. Sa douche ne lui avait pas rafraîchi l'esprit, bien au contraire.
Habillée, propre et légèrement maquillée, elle se trouvait bien mieux que la veille quand ils étaient arrivés. Ils ne savaient d'ailleurs pas ce qui allait se passer...

Le cœur lourd de remords, elle franchit le dernier obstacle qui la séparait de Luka, anxieuse. Qu'est-ce qu'elle allait faire ? Partir en courant ? Se laisser livrer à son maître sans opposer de résistance ? Ou alors devait-elle tenter de le séduire ? Même cette dernière option ne lui semblait pas envisageable. Il ne lui restait plus que les deux premières... Comme s'il allait la laisser partir aussi facilement. Elle n'était pas optimiste d'ordinaire, ce n'allait certainement pas changer.

Elle ouvrit la porte qui la maintenait dans son monde pour rejoindre Luka, quand elle vit son regard. Ce n'était plus le même que la veille quand ils étaient passés aux choses sérieuses, non. Il était mortellement sérieux et aussi très déterminé.Pourquoi, excellente question... NON. IL NE POUVAIT PAS FAIRE ÇA. Pas après la nuit qu'ils venaient de passer. Il n'avait pas le droit.
Elle le fixa droit dans les yeux, telle une cow-boy... bah une vache et l'apostropha :

- Ah c'est comme ça ? On passe la nuit ensemble et tu me livres galamment à ton maître ? Merci, ça m'évitera de payer le voyage ! C'était rien tout ça pour toi ?

Elle lui désigna la chambre d'un grand geste du bras.
Elle fulminait, elle voulait lui faire payer l'humiliation cuisante qu'il était en train de lui infliger. Myrrha partit en courant en direction de la porte. En oubliant qu'elle n'avait pas les clés. Quelle imbécile...

Elle repartit en courant dans l'autre direction mais elle se prit les pieds dans un drap qui traînait. Encore ce satané drap. Il voulait la maudire ou quoi ? Cette fois, c'était elle qui s'était rétamée par terre. Sublimement.

Satanée journée.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Luka Goran

~ hello, I’m Bruce from Nemo ~
~ hello, I’m Bruce from Nemo ~



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Mais où est Charlie ?   Mar 8 Mai - 14:35

Si je te fais ça pour sortir de l'hôtel, ça te va ? ( à la toute fin)


_♣ _______________ ♣_
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Mais où est Charlie ?   Mar 8 Mai - 14:53

Si tu veux XDDDDDDDD.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Luka Goran

~ hello, I’m Bruce from Nemo ~
~ hello, I’m Bruce from Nemo ~



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Mais où est Charlie ?   Mar 8 Mai - 15:04

Quand elle sortit de la salle de bain, cheveux encore mouillés, elle se stoppa devant moi, me concidera pendant une seconde avant de clamer en brandissant ses bras en l'air :


- Ah c'est comme ça ? On passe la nuit ensemble et tu me livres galamment à ton maître ? Merci, ça m'évitera de payer le voyage ! C'était rien tout ça pour toi ?

Faux. Justement, ça commençait à devenir un peu trop de choses, alors mieux valait arrêter tout de suite le délire. C'était bien mais c'est fini. J''étais prêt à me mettre à genoux, mains sur le coeur pour hurler : tout, tout est fini entre nous, TOUT !
En chantant, bien sur.
Je détournais le regard en feignant l’indifférence - voir le méprit - le plus total.
Mais étrangement j'avais les yeux qui piquaient. Je reniflais avec impatience et fouillais dans ma poche à la recherche de la clé.

- Ecoute....ez. Ecoutez. Voilà ce qu'on va faire...

Mais elle ne m'écoutait pas, mais alors pas du tout. Telle une furie, elle se précipita vers la porte, secoua la poignée puis reparti dans l'autre sens...puis je dû baisser les yeux, parce qu'elle venait de se rétamer au sol.
Mais c'est que ça devenait une habitude, le coup du drap.
L'adrénaline fusa dans mes veines et je me jetais quasiment au sol à mon tour. Je visais mal, atterri derrière elle, me fit mal aux genoux au passage mais la serrais contre moi de toutes mes forces.

- Voilà...ce qu'on va faire. Fis-je, essoufflé. Myrrha....Myrrha ( yea +1) ...Myyyy...

On venait de me débrancher là. Cerveau mode off.

- Myrrha...

Je m'attendais à quoi ? A ce qu'elle me réponde "vui ? quoi ? " avec un grand sourire.
Pov'con que j'étais. Oups. C'est parti tout seul oO
J'étais super essoufflé tout à coup, comme si je venais de courir un cent mètres. Ca me semblait vital de la serrer contre moi et simplement de lui montrer que je ne voulais surtout pas qu'elle parte. Et surtout pas à la Forteresse. On l'enfermerait, on la torturerait sans doute pour avoir des informations. Et moi je me taperai la tête contre les murs.
Ce programme n'était pas des plus réjouissant.

Je la berçais contre moi, l'écrasant plus que lui faisant un câlin, mais profitant quand même de cette dernière proximité.
Super ! ampoule qui s'allume sur le coin de la tête ! j'étais de plus en plus barré ! A croire que sa présence faisait empirer les choses...
Je bouclais mes sentiments à double tour, mais cette fois pour la protéger. Et surtout me protéger, en fait.
Je me levais, envoyais valser le méchant drap trébucheur et la saisis par le bras pour l'entraîner à ma suite.

Luka Goran allait se comporter en gentleman, mesdames et messieurs ( cris hystériques de la foule, murmures de stupeur).
Je sortis de la chambre, les cheveux en pétard, tout rouge mais déterminé. Je la serrais très fort, peut être lui faisais-je mal, mais j'étais comme envoûté.
Je me dirigeais vers la Porte de Transfert et fit signe aux deux Salterens que nous voulions partir.

- C'est pour qu'elle destination ?

Je ne réfléchis pas. Surtout pas.

- Omois. Tingapour.

Il hocha la tête et m'ouvrit la porte de la Porte ( déliiiiiiiiiire).
Je traînais toujours Myrrha derrière moi et la fis avancer vers le centre de la pièce. Les tapisseries commencèrent à s'allumer.

- Transfert dans 30 secondes. Fit le gros chat en se glissant derrière une vitre de protection.

- Mademoiselle. Fis d'un ton ironique en lui serrant les mains très fort. Ce fut...un honneur de partager votre douche avec vous. Cette nuit a été parfaite et ne vous inquiétez de rien : je règle la chambre.

Et je fis deux pas en arrière pour me poster derrière la vitre. Le Salteren plaça le sceptre.
Et voilà. Je venais de faire le geste héroïque le plus malheureux de toute ma vie.
Franchement, j'aurais préféré avoir à me jeter d'une falaise façon 007.


_♣ _______________ ♣_
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Mais où est Charlie ?   Dim 20 Mai - 9:40

Non mais quelle andouille ! Mais il voulait mourir dans d’atroces souffrances ou quoi ? Genre passé à travers une vitre avec un cactus enfoncé dans le derrière ? Ou alors écouter du Justin Bieber et du One Direction pendant 48 heures jusqu’à ce que mort s’ensuive ? Suicide auditif, plutôt.

Déjà il l’avait plaquée contre lui alors qu’elle aurait pu mourir étouffée dans ses bras (quelle mort romantique, tout de même…) et ne la lâchait plus. Comme s’ils étaient les deux seuls êtres à rester vivants sur cette graaaaaaaaaaande planète. En même temps, ça serait pas mal, ils pourraient faire pleeeeeeeeeeeeeeeeein de petits Myka (Mymy+Luka :3) mais enfin bref.

Après leur câlin un peu trop… collant au goût de Myrrha, il s’arrêta (Dommage, ils auraient pu recommencer ce qu’ils avaient fait cette nuit) et la traîna. Oui, oui, il la traîna. Comme un vulgaire sac à patates. Que de comparaisons flatteuses aujourd’hui. Donc, il l’emporta à sa suite jusqu’à la porte de transfert, celle qui leur avait déjà joué un tour alors qu’ils n’étaient pas censés DU TOUT arriver dans ce désert où les gens trouvent amusant d’asservir toute personne qui leur causait du tort, la preuve qu’ils ne sont pas si civilisés que ça, ces lions. Il fit un signe aux Salterens qui gardaient la porte et là, horreur, la vampyr comprit ce qu’il voulait faire. Têtue comme une bourrique, ni une ni deux, elle lui mordit le bras. Entre fauves, on se comprend, n’est-ce pas messieurs les demis-lions ou un truc du genre ?

Mais rien à faire, Luka n’en avait à peu près rien à cirer et il lui dit galamment :

- Mademoiselle. Ce fut...un honneur de partager votre douche avec vous. Cette nuit a été parfaite et ne vous inquiétez de rien : je règle la chambre.

- Oui, c’est cela. Mais je m’en fiche de la chambre ! Pourquoi tu m’envoies valser comme ça ? Je suis qu’un sac à patates ? (Tais-toi, Leeloo, tais-toi XD.) Tu te fous de moi là, non ? C’est même super drôle, ouille, j’en ai mal aux côtes.

Ironie, un jour, on se mariera ensemble.
Elle lui demanderait de danser la samba un dictionnaire Larousse dans une main, un ananas dans l’autre à cloche-pied sur un air d’opéra qu’il en aurait été plus impressionné.

- Omois. Tingapour.

- Ouais, c’est ça. Abandonne moi, ça fera jamais qu’une autre personne. Méchant. Je te préviens, si on arrive à destination, tu auras ta tête accrochée à tous les murs.
Elle se redressa quand elle vit que Luka s’en était allé du champ de transfert et cria aux Salterens :

- Non ! S’il vous plait. Ne laissez pas partir ce malotru ou vous allez tâter de mon poing. Oui, vous là, vous deux, dit elle en les désigna du menton.

Ca y est. V’là qu’ils couraient après elle. Heureusement, il n’y avait pas de drap aux tendances meurtrières. Telle une athlète des Jeux Olympiques, elle sprinta en direction de son ex… de son ex quelque chose, quoi, excellente question… Lui prit la main, lui décocha une baffe, parce que finalement la violence, c’est pas mal non plus et réfléchit très très vite.
S’ils étaient à la porte de transfert… Y avait de la magie. Bon. Un petit test ne fera pas de mal.

- Par l’Incantus, que les cheveux de Luka soient aussi frisés qu’un Cumulo Nimbus !

Et ça marche. Digne d’un des plus frisés des moutons terriens. Mais c’est qu’il était tout choupinou comme ça ! Bon, et bien, en avant, mauvaise troupe.

- Par le Transmitus, qu’on ne voie plus ces satanés cactus !

Et ils disparurent. Comme Myrrha ET sa magie étaient totalement imprévisibles, le résultat allait être épique. Après le tour qu’il lui avait joué, Luka pouvait bien voir ce que c’était d’être vraiment dans la bouse de krakdent.
Ils ne furent pas déçus.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Mais où est Charlie ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mais où est Charlie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Mais où est Charlie ?
» Mais où est Charlie & Co ?
» CHARLIE ▲ Mais tu avais dit qu'on ferait des knackis ! mais Mimi, il est 10h.
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AutreMonde :: AutreMonde :: Désert des Salterens-