AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Color of Death ♣ ( Eyleen )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Helena Iero

Hear the sound, the angels come screaming.
ஒ Hear the sound, the angels come screaming.



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Color of Death ♣ ( Eyleen )   Dim 6 Mai - 13:14

Elle n'aimait pas le soleil. Vraiment pas. Cette saloperie lui cramait la peau. Et puis, c'est quoi cette idée de vouloir se baiser la peau sous ses rayons UV ? Ça sert à avoir la couleur du sable. Même pas, en fait. Juste à avoir la peau comme un croissant fraîchement sorti du four. A quoi cela sert-il ? Helena plongea son regard dans le vide. Ils avaient tous des idées loufoques ... Et c'était elle qu'on traitait d'originale. Allons donc ! Si ils avaient un oeil un brin plus lucide et objectif sur leur société immonde, ils se rendraient bien compte de tout cela ... Êtres humains comme autres races avaient des coutumes étranges. Elle fit courir ses doigts sur ses lèvres. Avait-on peur des Vampyrs, dans les autres contrées ? Elle ne s'était jamais intéressée à la réponse à cette question. Qu'on craigne son espèce ou non, elle était à part, loin d'eux tous. Croque-morts, c'était un métier louable, selon elle. Et ils étaient bien peu à partager son avis ...

Elle pensa à aller se dégourdir les jambes. Danser un peu. Elle observa l'horloge murale. Seize heures. Elle fermait vers dix-huit heures. Elle s'en irait après avoir clos sa boutique. A cette heure-ci, pas un chat. Elle invita Nox à se poser sur son doigt. Son familier chauve-souris l'observa, l'air de se questionner sur ce que la Vampyr avait une fois de plus en tête. Ils communiquèrent par la pensée quelques instants encore, puis l'animal s'en fut se reposer à nouveau sur son perchoir, laissant la jeune fille vaquer à ses occupations horriblement ennuyeuses. Elle jouait avec un crucifix lorsqu'un client pointa enfin le bout de son nez. La dentelle de sa robe descendait en cascades autour de sa chaise finement ouvragée. Elle se leva, vint jusqu'à l'homme qui la regardait, troublé.

Ils discutèrent tranquillement. La mère du client était décédée peu de temps auparavant. Il cherchait un cercueil blanc. Quelque chose de bien lumineux, visiblement. Était-il Vampyr ? Elle en doutait. Par son apparence, il y ressemblait fort peu. Et puis, pour demander une couleur si exubérante ... Elle l'observa avec intensité. Il se troubla. Il acheva rapidement les négociations et il partit en hâte. Un sourire qui imitait l'air de ravissement se dessina sur les lèvres de la demoiselle. Elle se rassit, tranquillement. Elle lançait une balle en cadence au-dessus de sa tête. Seize heures trente six. Que le temps paraissait long ...

Une autre personne encore entra dans l'antre de la Vampyr. Celle-ci décida de ne pas laisser passer sa chance, cette fois-ci. Elle allait profiter au maximum de la distraction qui s'offrait si ponctuellement à elle. Elle se leva à nouveau, l'air aussi charmante que d'habitue ( c'est-à-dire très peu avenante ).

« Bonjour. Puis-je vous aider ? »

Le rictus qu'elle arborait souvent s'esquissa sur ses lèvres. Ni air neutre ni véritable sourire, cette mimique lui était propre.

_♣ _______________ ♣_
Quand on exécute, au mois d'mars, de l'autr' côté des Pyrénées, un arnachiste du Pays basque, pour lui apprendre à s'révolter, ils crient, ils pleurent et ils s'indignent de cette immonde mise à mort. Mais ils oublient qu'la guillotine, chez nous aussi, fonctionne encore.

Hexagone, Renaud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Color of Death ♣ ( Eyleen )   Lun 7 Mai - 13:47

Le regard sombre, le cœur lourd, la jeune brune marchait dans les rues qui baignaient sous le soleil chaud du pays des Vampyrs. Elle cherchait un cercueil pour une amie a elle, décédée d'une crise cardiaque lors d'une opération plutôt périeuse, a en juger les multiples blessures et plaies qu'Eyleen portait sur sa peau blanche comme de la porcelaine. Oui, depuis cet accident, elle était blanche, des cernes violettes c'était placées sous ses yeux qui vous jetait un regard lourd et glacial. Ses yeux, souligné d'un trait de khôl -khôl addict *PAN- qui lui donnait un regard de mort, si ses yeux bleus-gris n'avait pas cette étincelle, on la mettrait dans un cercueil, ça serait pareil, on verrait pas la différence. Elle trainait les pieds, lissant les plis de sa robe noire dentelée regardant ses pieds chaussés d'une paire de ballerine vernie, tout aussi noires que la nuit. Ses cheveux cachait son visage de porcelaine, la jeune femme se sentait aussi fragile que ce doux matériel.

Relevant la tête, elle aperçut un magasin mortuaire, peut-être qu'elle y trouverait ce qu'elle cherchait après tout. Traînant des pieds, Eyleen ouvrit la porte Narë sur son épaule, lui aussi perdu de son beau poil blanc comme cette neige qu'on trouve dans les pays froids d'Autremonde, il était devenu d'un gris terne et déprimant. Celui ci sauta dans les bras de sa sœur d’âme, espérant trouver un peut de réconfort auprès d'elle. La brune ramena ses bras contre son torse, de la sorte a ce qu'il soit placé confortablement. Une jeune femme se leva et sourit, plus ou moins, prenant la parole :

« Bonjour. Puis-je vous aider ? »

Eyleen ne répondit pas, fixant toujours les cercueils de toutes formes, tailles et couleurs diverses. Elle soupira, l'air infiiment triste et lui répondit :

-Oui...Je cherchais un cercueil pour une...amie, fraichement décédée.

Fraichement décédée..MAIS ON PARLE PAS DE BOUFFE BORDEL. Mais, Eyleen s'en fichait un peut, le message était passé, une personne était morte et, elle demandait a la jeune femme si elle pouvait lui tailler un cercueil. Elle fixait la jeune femme, sapée comme la mort, les yeux entouré d'un rouge puissant, laissant en fond une peau blanche comme neige. Une sorte se sourire s'étirait sur ses lèvres rouges comme sang. L'ambiance était pesante, pas un bruit, glauque. Narë brisa ce silence, sautant des bras de la brune et allant fureter un peu partout. Celui-ci s’arrêta quand il remarqua la chauve-souris, dressant les oreilles, il s'assit et le fixa.

Narë, qu'est ce que tu fait?
J'observe...
Mais encore?
J'observe ce truc...
Une chauve souris s'pèce de lapin sans cervelle.
Eyleen, ferme la.


Ce fut tout, fermant son esprit a son compagnon d'âme, la jeune femme fixa la fille aux cheveux jais devant elle, sans vraiment s’intéresser a la jeune femme. La chauve souris voletait autour de son compagnon se posa par terre, reniflant le gel'e acrtique avec un œil...intrigué. Ne s'y intéressant pas plus, elle se dirigea vers la chaise en face du bureau et s'assit, posant ses coudes sur ses genoux, les regard toujours aussi vide et sombre.

Spoiler:
 

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Helena Iero

Hear the sound, the angels come screaming.
ஒ Hear the sound, the angels come screaming.



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Color of Death ♣ ( Eyleen )   Jeu 17 Mai - 21:09

La Vampyr appuya sa main contre un meuble en un geste tout à fait indélicat au possible. Elle n'était minutieuse que lorsqu'elle avait à faire des dessins complexes sur certains cercueils, pour quelques-uns de ses clients un brin excentriques. Elle se moquait souvent de cette manière que beaucoup avaient d'acheter la mort de leurs prochains avec un stupide cadre de bois qu'il ne verrait probablement jamais. Peut-être cela soulageait-il leur douleur. Toujours était-il qu'ils étaient tous assez niais et coupables pour lui acheter des fleurs et des cercueils, et cela lui convenait bien. Elle n'allait tout de même pas les détromper. C'était bien grâce à leur stupidité qu'elle gagnait son pain. Autant en profiter au maximum, quitte à avoir des pensées aussi formidablement égoïstes et hors de leur éthique.

Elle se laissa aller quelques instants à des pensées lointaines, comme cela la prenait souvent. Et elle détestait plonger dans ses souvenirs. Pourtant, c'était comme la vague qui s'écrase brutalement sur la plage sans crier gare, en un rythme affreusement régulier. Elle ne pouvait échapper au cycle de sa mer intérieure. C'était comme s'y noyer à chaque fois. Et ces putains de flashbacks. Et ces putains de souvenirs, ce putain de passé. Elle refusait d'y songer à nouveau. Mais la nature s'acharnait.



Flashback ;

« Adeliiiiine !

Elle pouffait, les yeux remplis de malice. Et elle hurlait, cette pouffe en mauve.

- Adeliiiiiiiiiine ! Sors d'où tu es, il est l'heure de manger ! Adeliiiine !

Et elle s'éloignait. La gamine éclatait de rire, hilare devant la stupidité de cette dinde violette. Son visage vermeil était à mourir de rire. Tout en elle était susceptible de la faire rire. Elle était tellement grossière et hideuse ! La fillette détestait cette bonne femme et s'amusait follement à lui jouer et mille et un vilains tours. Entre ses dents, elle murmura :

- Pouffiasse, tu peux toujours me chercher, avec ta gueule de dindon sans plumes. Tu m'fais rire ...
- Moi aussi, elle me fait rire.
- Je t'ai pas demandé ton avis, le brunet. »

Elle regarda le garçonnet brun qui l'avait rejointe d'un air dédaigneux. Et elle vint vers lui, cette fois-ci en souriant ...




La damoiselle secoua légèrement la tête. Son regard redevint fixe, cessant de se poser vaguement dans le vide. Elle détestait ces absences indésirables de son esprit. Elle détestait ce passé qu'elle s'évertuait à faire disparaître de sa vie. Qu'elle avait tenté en vain d'éradiquer. Ses ongles crissèrent légèrement sur un cercueil, laissant une trace indélébile sur le bois. Elle pesta intérieurement de sa maladresse. Le brunet n'existait plus. Il n'avait jamais existé. Il fallait qu'elle s'en convainque. Son passé était un poids, et elle était persuadée qu'elle réussirait à s'en délester un jour ou l'autre. Avec du temps, et énormément de volonté. Nox l'observait de loin, tentant d'entrer en communication avec elle, mais la Vampyr refusait. En levant de nouveau les yeux, elle vit une jeune femme qui avait l'air plus fragile qu'une poupée d'albâtre. Ses préoccupations s'envolèrent soudain.

Une amie fraîchement décédée. Oh, que la formulation était délicieuse ! Tout à fait au goût de la Vampyr. Ce qui n'était pas du tout à sa fantaisie, par contre, c'était le regard que la bestiole de sa cliente lançait à Nox. D'un air mauvais, la jeune femme fixa l'animal. La chauve-souris voleta nonchalamment autour de l'autre. Helena savait pertinemment qu'il voulait avoir l'air sûr de lui, alors qu'il ne l'était absolument pas. Certaines mimiques trahissaient son angoisse. S'approchant alors d'un geste vif du volatile, la Vampyr mit Nox au creux de ses mains. Elle le pria d'une manière sèche de cesser de faire l'enfant, ce à quoi Nox répondit par un haussement d'ailes. Il l'observa quelques instants, l'air inquiet pour elle. La jeune femme grimaça pour lui montrer d'une manière explicite qu'elle ne lui parlerait pas de ces moments d'absences et des colères discrètes et passagères qui s'en suivaient.

L'autre jeune femme s'assit sur la chaise face à son bureau, l'air encore plus sombre qu'à son entrée. Helena s'approcha d'elle à pas étonnamment élégants, et se posa sans bruit sur sa chaise. Elle se balança en arrière, admirant le plafond d'un air amusé.

« Comment était cette amie fraîchement décédée ? Elle aimait une couleur en particuliers ? Son caractère, en quelques mots ? Vous êtes tellement plongée dans votre morosité que votre façon de parler m'en surprend. Et dites à votre bestiole d'arrêter de fixer Nox comme ça. Il en est horriblement gêné. Cet animal est sensible, malgré sa stupidité et son immaturité. »

D'un air offusqué, la chauve-souris tenta de l'invectiver par la force de la pensée, mais elle repoussa ses tentatives de communication. Sa façon de passer du coq à l'âne d'un instant à l'autre pouvait en dérouter plus d'un. Et qu'en serait-il de cette demoiselle-ci ? La décevrait-elle, ou lui offrirait-elle le divertissement qu'elle quêtait depuis le début de la journée ?

_♣ _______________ ♣_
Quand on exécute, au mois d'mars, de l'autr' côté des Pyrénées, un arnachiste du Pays basque, pour lui apprendre à s'révolter, ils crient, ils pleurent et ils s'indignent de cette immonde mise à mort. Mais ils oublient qu'la guillotine, chez nous aussi, fonctionne encore.

Hexagone, Renaud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Color of Death ♣ ( Eyleen )   Dim 3 Juin - 1:40

Toujours les yeux vides en pensant a son amie, la jeune femme en face d'elle qui, sans vouloir véxer, avait le mental d'un caillou en plein milieux de l'antarctique, bougea, mais Eyleen n'y prêta pas attention. Jusqu'à ce qu'elle s'assit en face d'elle et qu'elle lui parle...

« Comment était cette amie fraîchement décédée ? Elle aimait une couleur en particuliers ? Son caractère, en quelques mots ? Vous êtes tellement plongée dans votre morosité que votre façon de parler m'en surprend. Et dites à votre bestiole d'arrêter de fixer Nox comme ça. Il en est horriblement gêné. Cet animal est sensible, malgré sa stupidité et son immaturité. »

La militaire releva ses yeux animé d'une colère intense vers la femme aux cheveux de jais. Elle se prenait pour quoi la?

- Il va falloir vous accommoder de ma façon de parler mademoiselle. Et, si ma "bestiole" comme vous dites si bien, veux fixer votre chauve-souris, elle le fait, ce n'est pas moi qui vais lui interdire. Maintenant, revenons sur le sujet de départ je vous prie. Son caractère... Elle était réactive, franche et droite. Sa couleur préférée était le rouge sang et le blanc.

Eyleen rappela Narë a côté d'elle et elle fixa la jeune femme qui avait un rictus narquois sur les lèvres. Ce rictus l'exaspérait au plus au point. Les yeux bleu électriques de la jeune femme vinrent se poser sur le visage de la fille aux cheveux de jais, la défiant du regard. La militaire eu un sourire mauvais avant de se lever et d'appuyer ses mains sur le comptoir. Ses ongles tapèrent contre le bois froid pendant quelques petites minutes, devant le regard insuportant de la fille en face d'elle, la jeune brune arrêta et pouffa d'un discret rire.

- Enfin... Auriez vous un cercueil a me proposer qui conviendrais? A moins que vous puissiez me faire un sur-mesure...

Un grand sourire provoquant s'afficha sur les lèvres d'Eyleen devant l'air de la jeune femme devant elle. C'était pathétique...

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Color of Death ♣ ( Eyleen )   

Revenir en haut Aller en bas
 

Color of Death ♣ ( Eyleen )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Commande Death at Koten
» Cities of Death
» Mes Death Skullz
» Death Guard contre Crimson Fist de Tarkand
» [Validée]Death The Kid

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AutreMonde :: AutreMonde :: La Krasalvie-