AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Our time is running out × PV Céline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Our time is running out × PV Céline   Jeu 31 Mai - 21:49

Et blah et blah et blah. J'vous jure, devoir emprunter de métro Omoisien quand on est presque claustrophobe, c'est la mort. Tout ça pour le clebs de son frère qui avait attrapé la mort, car, oui, son frère n'avais pas de familier, il avait adopté un chien. SUPER L’IDÉE /o\. La petite boule de poil sable était sur ses jambes, couchée, ne bougeant qu'un peu la queue pour donner un minimum de signe de vie. Elle caressa son poil doux et chaud et le mit dans sa veste pour descendre du métro jusqu'au vétérinaire. Dans l'air polluée de Tingapour, elle marcha jusqu'à trouver l'endroit désiré. Soupirant, elle entra et alla au guichet d’accueil.

-Huum...Bonjour, je viens pour la consultation pour mon chiot c'est au nom d'Eyl...
-Oui, patientez en salle d'attente.

Euké, ça fait toujours plaisir, un bonjour merci au revoir ça t’arracherais la gueule pouffiasse? Nan mais je vous jure les gens d'aujourd'hui. La jeune femme alla donc patienter en salle d'attente, pendant un petit quart d'heure. Elle se faisait, sans vouloir être vraiment vulgaire, chier, mais puissant quoi, ça vous ai déjà arrivé de compter les carreaux du par terre parce que vous vous faites chier ? -Perso, j'ai compter les briques a l'église, c'est pire xD- Bah, Eyleen venait de commencer, espérons que ça ne soit pas comme de la drogue et qu'on en deviennent indépendant, sinon, c'est la bouzzeuuh ♪. Hum, bref. La brune caressait le poil du jeune chiot sur ses genoux, jusqu'à ce qu'on l'appelle pour entrer dans la salle ou il n'y avait toujours personne... Non mais sérieux la? Elle avait glandé pendant un quart d'heure et elle devait encore attendre... Bveuh. Bon bah, autant prendre son mal en patience. L'Omoisienne attendit pendant deux a trois minutes, grand maximum et quelqu'un entra, enfin. C'était la secrétaire, qui lui disait de patienter encore deux minutes. NYEUH! Le sort s’acharnait sur elle, c'est dégueulasse D:.

Enfin, bref. La jeune femme patienta encore deux minute, fixant le petit chiot qui s’amusait a lui mordre les doigts, fortement, il faut dire, ses petites canines s'enfonçait dans sa peau, mais Eyleen ne dit rien, elle n'avait pas vraiment mal et elle pensait clairement a autre chose qu'à ses doigts. Quand elle sentit enfin une douleur au niveau de ses doigts, elle sentit un liquide couler sur sa main, du sang. Bawi, super, le chiot l'avait mordu, et bien. Eyleen retira rapidement sa main de la gueule du chiot et suça son doigt ensanglanté.

Un homme arriva, les cheveux en bataille, frisés et châtains, le nez dans des fiches. Quand il releva la tête et qu'elle aperçut ses yeux, elle faillit se mordre son doigt dans sa bouche. CÉLINE ! C'était lui! Ses yeux s'ouvrirent grand et elle retira son doigt de sa bouche.

-Céline ?! Tu fout quoi ici ?!

Mode choquée de la life ON. Elle ne l'avait pas vu depuis...depuis un bail ouai. Une dizaine d'année environ, il s'était rencontrés et avait fait connaissance, jusqu'à un jour ou elle n'eu plus aucunes nouvelles de lui. Et là, aujourd'hui, Eyleen le retrouvait, pour une fois que son frère servait a quelque chose... Enfin, voilà quoi. Vu la mine dubitative de Céline, elle sourit. C'est vrai qu'elle avait changé de couleur de cheveux.

-Tu te rappelle pas de moi ? Eyleen, ça te dit quelque chose?

Un sourire en coin s'accrocha aux lèvres de la jeune brune, attendant la réponse, caressant toujours le dos du petit garnement de chiot qui l'avais mordu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Céline Duval

You ask me to believe in something fake ?
ಎ You ask me to believe in something fake ?



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Our time is running out × PV Céline   Ven 1 Juin - 20:16

Son odorat de canidé ne supportait pas cette odeur. Il avait beau admirer profondément la société humaine et l'observer d'un oeil curieux et émerveillé, leurs villes sentaient affreusement mauvais, et dix fois plus pour lui. Il fronça le nez, l'air de désapprouver cette décadence chez les êtres humains. Personne ne fit attention à lui, dans le métro. Il devait en plus prendre cette saloperie. Le métro. Non, sans rire. Il ne savait pas conduire, donc il prenait les magiques transports en commun. C'était serré, d'autant plus qu'il les prenait à des heures de pointe - il n'avait pas encore intégré le concept d'heure de pointe, pardonnez-lui. Lui qui avait l'habitude et l'amour des grands espaces, il se sentait terriblement confiné dans cet espace clos où les gens parlaient fort, s'amusaient à mettre leur musique à fond et à s'insulter copieusement entre eux. Le respect, j'aime le respect. C'est tellement cool, le respect. Tellement primordial. Franchement, le respect, j'adhère :DD.

Il avait décidé de remplacer un confrère malade. Lui qui n'avait presque pas eu de programmations de rendez-vous pour aujourd'hui, il avait gentiment accepté de remplacer son comparse. Il avait redirigé tous ses clients vers ce cabinet et avait pris cela pour opportunité pour observer les êtres humains au coeur-même de leur environnement. C'était une expérience à ne pas manquer ! Mais pour le moment, il devait avouer qu'il n'aimait pas trop. Voire pas du tout. Bref, les êtres humains puent, et ça lui déplaît. Première chose à noter en rentrant au bercail. Cependant, arrivé à destination - et en retard -, il put apprécier quelques instants le bureau qu'il occupait, ouvert sur la rue qu'il pouvait observer à loisir. Comme un enfant, il flânait d'un coin à l'autre de la pièce, provoquant un retard plus grand encore. Finalement, une mégère vint le prévenir d'un ton sec qu'il était en retard sur son programme. C'était, à ce qu'elle disait, sa secrétaire.

Et merde, ça sert à quoi, une secrétaire ? C'est pas une bonne femme qui aide les types, médecins et tout le bordel ? P'têtre. On va faire diversion, pour le moment. Qu'elle se casse, la vieille.

« Allez chercher un café, s'il-vous-plaît.
- Très bien. Un cappuccino, ou quelque chose d'autre ?
- Oh, mais faites comme vous voulez. Il est pour vous. »

Et voilà comment rembarrer la vieille avec un sourire tout ce qu'il y a de plus amical. Elle l'a plus emmerdé, après, elle. Juste pour la prévenir que truc ou bidule est arrivé et faire patienter les autres trois plombes. Apparemment, elle n'aimait pas vraiment Céline. Il défila un nombre incroyable de clients avec leurs bestioles de toutes sortes. La prochaine fois, il compterait le nombre de races animales qu'il examinerait, ça ferait un joli record à battre. C'était incessant, jamais il ne s'était payé une journée pareille ! Il avait rarement droit à un instant de répit, et enfin vint le tour d'une jeune femme rousse. Il la regarda de loin, puis sortit des fiches sur l'espèce qui se présentait à lui. Bizarrement, il n'avait pas encore eu affaire à un seul chien de toute la journée - les gens de la ville devaient aimer la fantaisie. Et cela le ravissait, par ailleurs, car l'anatomie du chien se rapprochait fort de celle du loup.

« Céline ?! Tu fout quoi ici ?! »

L'homme relève la tête. Qui c'est, elle ? Céline l'observa avec les sourcils froncés. Son visage lui disait très vaguement quelque chose, maintenant qu'il regardait bien ... Mais sans plus. Mais pour connaître son nom - bien qu'il marque facilement les esprits, vu que c'était un prénom de meuf - il fallait bien qu'elle ait partagé un minimum de temps avec lui. Elle eut un sourire aussi amical que celui qu'il avait bénévolement servi à sa pétasse de secrétaire. Avec l'esprit en plus.

« Tu te rappelle pas de moi ? Eyleen, ça te dit quelque chose ? »

Un moment encore, il n'en fut pas plus éclairé. Puis les souvenirs lui revinrent. Il devait avoir entre seize et dix-sept ans, lorsqu'il l'avait rencontrée. Une des premières humaines qu'il avait osé aborder ... Et il avait disparu sans lui dire un mot. Exactement comme pour Iris. Le souvenir de sa meilleure amie le poignarda. Cependant, il chassa cette idée de son esprit et reprit un air posé. Il rendit son sympathique sourire à Eyleen et la détailla de haut en bas, notant les flagrants changements qui avaient opéré chez elle. Après son minutieux bilan, il prit la peine de répondre à la demoiselle.

« Ey ... Ça en fait, un bail. En fait, je t'ai plus parlé depuis ... Près de dix ans, non ? Qu'est-ce que t'es devenue, depuis tout ce temps ? Ah, et puis bah, c'que j'fous ici ... je suis vétérinaire, maintenant. Tu as de la chance de venir aujourd'hui, je remplace une confrère malade ... Tu as bien changé, dis donc ! :kiwi: Déjà, les cheveux ... C'est roux ou rouge ? Oh, mais dis-moi donc, même si ça fait dix ans, faudrait pas oublier la bête. Hello, boy. ♥️ »

Sans laisser le temps à Eyleen de réagir, il s'abaissa au niveau du chien. Il ne savait pas trop quoi lui dire ... La raison de son silence, déjà. Elle ne savait pas qu'il était un loup-garou, et il n'était pas près de lui dire, oh que non. Il avait trop peur de l'effrayer. Il posa le chiot sur la table et fixa ses yeux dessus, ne sachant que faire. Un, beau et grand dadet que nous avons là.

_♣ _______________ ♣_



EASILY ☼ The story of a woman on the morning of a war, remind me if you will exactly what we're fighting for. Calling, calling, for something in the air, calling, calling, I know you must be there. I don't want to be your little research monkey boy, the creature that I am is only going to destroy. Throw me to the wolves because there's order in the pack, throw me to the sky because I know I'm coming back
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Our time is running out × PV Céline   Sam 2 Juin - 11:18

Pwarf, dix ans... C'est long. Céline la regarda de haut en bas, avant de prendre la parole

« Ey ... Ça en fait, un bail. En fait, je t'ai plus parlé depuis ... Près de dix ans, non ? Qu'est-ce que t'es devenue, depuis tout ce temps ? Ah, et puis bah, c'que j'fous ici ... je suis vétérinaire, maintenant. Tu as de la chance de venir aujourd'hui, je remplace une confrère malade ... Tu as bien changé, dis donc ! Déjà, les cheveux ... C'est roux ou rouge ? Oh, mais dis-moi donc, même si ça fait dix ans, faudrait pas oublier la bête. Hello, boy. ♥ »

Un petit rictus amusé s'afficha sur les lèvres de la militaire, roux ou rouge... C'est brun s'pèce de daltonien! Enfin, bref, le petit chiot fut pris des genoux de la jeune femme et mit sur la table. Elle se leva et s'appuya contre, regardant Céline qui avait l'air dubitatif, encore une fois.

-Oui, j'ai bien changé, a ce que tu vois, t'a rien perdu de ton sens de l'observation , c'est inné chez toi, dit-elle d'un ton ironique. Mes cheveux c'est ni roux ni rouge, c'est brun déjà. Je suis devenue Militaire et, j'ai eu mon familier, a ce que je vois t'en a toujours pas... Bref, j'te présente Narë.

La boule de poil blanche qui était enroulé autour du cou d'Eyleen descendit sur la table en métal avec un bruit de griffe. Il s'assit sur la table et fixa le jeune homme de ses grands yeux dorés.

J'l'aime pas.
T'est con Narë, comment tu peux le juger comme ça?
J'sais pas, je le sent pas ce gars.
Tu est VRAIMENT con, ça a été un de mes meilleurs amis
Ah...En tout cas, il est zarb.


La conversation mentale avec son compagnon d'âme s'arrêta la. La militaire soupira et regarda son doigt mordu qui saignait toujours. Elle leva les yeux vers Céline et lui demanda

- T'aurais un truc pour couvrir ça? Ce garnement de chiot m'a mordu...

Il se leva et lui donna une compresse dont elle en entoura son doigt. Elle réajusta son tee-shit noir qui lui était remonté sur le ventre et se passa une mains dans les cheveux et reporta son attention sur le chiot. LA question lui brûlait les lèvres... Elle se décida a la poser.

- Pourquoi t'est partit comme ça?

Le ton affreusement calme qu'elle avait employé la surpris elle même et, la militaire attendit sa réponse, les yeux rivés dans les siens, sans faillir.

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Céline Duval

You ask me to believe in something fake ?
ಎ You ask me to believe in something fake ?



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Our time is running out × PV Céline   Sam 2 Juin - 16:35

Apparemment, il avait dit quelque chose de drôle, car elle eut l'air amusé. Céline analysa le contenu de ses paroles et n'y trouva rien qui puisse prêter au rire. Légèrement agacé par ce qui pourrait bien être un sourire de moquerie, il reporta son attention sur le chiot, l'examinant sous tous les angles. Il était tenté de se transformer en loup juste pour communiquer avec lui - et se faciliter grandement la tâche - sauf que voilà, Eyleen était juste à côté de lui, bien appuyée à la table, et il n'allait pas la congédier non plus. Et puis, sous quel prétexte ? Ca me gêne de te voir après dix ans, casse-toi deux minutes s'il-te-plaît. Mayhway c'est ça. Il fronça les sourcils, un brin frustré de devoir se compliquer le travail.

Il l'écouta sans quitter la bête des yeux. Elle ironisa sur le sens spectaculaire de l'observation de Céline, et celui-ci lui décocha un regard du genre et toi, t'as rien perdu de ton sens de l'humour. Ses cheveux étaient bruns. Aaaah bon. De loin, on dirait roux, navré. Militaire ? Rien que ça. Et elle tint à lui préciser qu'elle avait obtenu son familier. Narë. Bizarre, comme nom. Enfin, faut dire, celui de Céline était pas mal dans son genre non plus ... Et oui, il n'avait toujours pas de familier. Normal. Ce qu'elle ne savait pas, c'est qu'il n'en aurait jamais. A moins qu'il fasse semblant qu'un animal quelconque soit son frère d'âme. Les humains étaient très accrochés à ces bestioles qui partageaient leurs pensées et qui possédaient les mêmes moeurs qu'eux. Lui, il n'en avait rien à battre. La chose blanche descendit des épaules d'Eyleen et se posa sur la table. De là, la chose le fixa. Il se sentit agressé sur son propre territoire. Réaction lupine. Il voulait dégager ce truc qui avait l'audace de le défier dans sa propre demeure. Il résista en décochant un regard haineux à la bestiole, et un grognement très léger lui échappa. Assez léger pour qu'Eyleen ne l'entende pas - Dieu merci ! Pour ce qui était de la chose, il n'en savait rien.

Elle lui demanda poliment quelque chose pour couvrir sa blessure. Il observa son doigt. Morsure de chiot. On dirait que le jeune canidé commençait à savoir se défendre ... Il fouilla dans ses affaires et lui tendit une compresse sans un bruit. Il n'osait toujours pas parler, muré dans son silence. Si ça se trouve, ils se sépareraient, et ils ne se parleraient plus jamais, comme si ils ne s'étaient jamais rencontrés à nouveau. Et tout se déroulerait comme d'habitude. Sans la moindre embrouille.

« Pourquoi t'es parti comme ça ? »

Vous venez de gâcher officiellement la journée de Céline. Bravo ! L'homme détourna le visage pour cacher la tête typique du touché ! C'était exactement la question qu'il ne voulait pas entendre. Il passa sa main dans ses cheveux, comme à chaque fois qu'il était gêné ou qu'il ne savait pas quoi faire d'autre. Il fixa intensément le chiot, écrivit quelques mots sur une feuille et fit face à Eyleen. Quel mensonge inventer ? Il ne pouvait pas lui dire les réelles raisons de son silence, c'était certain. Un mensonge plausible, et vite. C'était beaucoup demander.

« C'est ... compliqué à expliquer, vois-tu ? Déjà, je me suis investi à fond dans mes études, je voulais me casser de chez moi ... Mes parents me tapaient sur le système, et quand je te connaissais j'essayais déjà de repérer des coins dans la ville, pour plus tard. Et comme j'avais un retard scolaire énorme, j'ai dû délaisser toute ma vie sociale et tout ... »

Léger, comme argument. Très léger, même. Il ne s'attarda pas plus sur la question. Même le plus fameux des imbéciles pouvait saisir qu'il ne voulait pas en parler plus que nécessaire. Mais si Eyleen insistait, il faudrait qu'il brode. Il réfléchissait déjà à d'autres arguments qui conviendraient à un humain tandis qu'il prenait le papier sur lequel il avait écrit.

« Ton chiot, il a vomi, ou des trucs comme ça ? J'ai déjà une hypothèse de maladie, mais vaut mieux être sûr de ce que je dis. Ah, et tant que j'y suis, elle s'appelle comment, la bête ? Tu as oublié de me le dire ... »

Après cette question, il tourna le regard vers le familier d'Eyleen. Il le fixait toujours intensément. Ca en devenait vraiment très gênant, là ...

« Et ton Narë arrête pas de me fixer ... J'ai une tête qui lui revient pas ? »

Il défia l'animal du regard en arborant une expression faciale typiquement lupine, une sorte de méthode d'intimidation, qui pouvait ressembler à une simple grimace pour un être humain. Quand il connaissait Eyleen, à l'époque, il avait souvent eu ces expressions faciales qu'elle n'avait jamais observées sur un autre humain. Il espérait donc qu'elle ne s'en formaliserait pas aujourd'hui non plus ...

_♣ _______________ ♣_



EASILY ☼ The story of a woman on the morning of a war, remind me if you will exactly what we're fighting for. Calling, calling, for something in the air, calling, calling, I know you must be there. I don't want to be your little research monkey boy, the creature that I am is only going to destroy. Throw me to the wolves because there's order in the pack, throw me to the sky because I know I'm coming back
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Our time is running out × PV Céline   Mer 6 Juin - 21:15

“Hear the sound, the angels come screaming.”


Apparemment, Eyleen avait mit mal a l'aise Céline, elle s'en rendit compte et baissa la tête, gênée de l'avoir gêné -C'est profond xD-

« C'est ... compliqué à expliquer, vois-tu ? Déjà, je me suis investi à fond dans mes études, je voulais me casser de chez moi ... Mes parents me tapaient sur le système, et quand je te connaissais j'essayais déjà de repérer des coins dans la ville, pour plus tard. Et comme j'avais un retard scolaire énorme, j'ai dû délaisser toute ma vie sociale et tout ... »
-Ah...

Mwi,mwi, c'est ça. Et moi c'est JAMBON :kiwi:. Enfin, bref. Soupirant, la jeune femme releva la tête et posa ses yeux sur le jeune homme qui reportait son attention sur le chiot...

« Ton chiot, il a vomi, ou des trucs comme ça ? J'ai déjà une hypothèse de maladie, mais vaut mieux être sûr de ce que je dis. Ah, et tant que j'y suis, elle s'appelle comment, la bête ? Tu as oublié de me le dire ... »

Son frère lui avait dit ce qu'il avait fait et pas fait, et, il n'avais pas vomi, mais, il n'arrêtait pas de tousser et de se rouler.

-Nan, il a pas vomi, mais il arrête pas de tousser et de se rouler. Et, il s'appelle Titan.

Ouai, son frère et la mythologie humaine, c'était THE kiffe de son petit frère, enfin, faut pas chercher.

« Et ton Narë arrête pas de me fixer ... J'ai une tête qui lui revient pas ? »
Narë arrête de le fixer!
Oui...


Céline osculta encre quelques temps le chiot et fit un tas de trucs avec des machines zarbi. Eyleen repensait a comment ils c'était séparés, cela lui brisait encore le coeur, elle sentit une larme couler sur sa joue, ses cheveux cachait son visage blanc. Sa respiration devenait sifflante a cause des larmes, et le jeune homme en face d'elle du s'en douter car il arrêta sa consultation et la fixa. Elle essuya rapidement les petites perles d'eau sur ses joues et releva son regard rougis sur Céline

-Sinon, t'est devenu quoi dans ta vie? Tu vis ou, t'est en couple, tu gagne bien ta vie...?Enfin...Voilà quoi, qu'est ce qu'il c'est passé pendant ces dix années?

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Céline Duval

You ask me to believe in something fake ?
ಎ You ask me to believe in something fake ?



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Our time is running out × PV Céline   Dim 10 Juin - 21:23

Il se roulait et toussait ? Bien. Céline se dit avec intelligence qu'il aurait pu le demander dès le début. Ça lui aurait fait gagner du temps. Enfin, ça lui permettait de ne pas rester penaud, à fixer Eyleen comme un con … bon, certes il avait l'air con, mais un peu moins quand il était occupé. Titan ? D'où venait ce nom ? Le jeune homme en fut intrigué mais n'osa pas relever le nom étrange dont était affublé l'animal. C'était peut-être une question qui paraîtrait déplacée … Mais sinon il ne saurait peut-être jamais. Il hésitait, admirant le canidé sans la moindre expression faciale.

Pour son plus grand bonheur, le truc blanc finit par détacher son regard de sa personne. Apparemment, quand certains disaient avoir un lien d'esprit avec ces bestiaux, ce n'était pas du pipeau. C'était une des choses qui l'intriguaient le plus et qui semblait la plus inexplicable de toutes. Les scientifiques, aussi doués soient-ils, semblaient rester sans réponse devant ces phénomènes de reliages d'âmes. Il s'occupa à tâter le poil du dénommé Titan et, lorsqu'il fut sûr de ses théories, il marqua sur un morceau de papier la maladie correspondant aux symptômes. Il effectua quelques autres vérifications - à priori inutiles mais on n'est jamais trop sûr - puis, captant très rapidement un sifflement anormal, enfin il se retourna vers Eyleen.

Il tira une tête assez comique, si on la considérait hors contexte. Le loup-garou l'observa intensément, ne comprenant pas la provenance de ses larmes. Étant assez brut au niveau des sentiments, mais malgré tout capable de les comprendre, il s'approcha de la jeune femme d'un air confus et perdu. Il écouta à peine sa question et eut un sourire mi-doux mi-amer. Amusé par sa fierté et attristé par ses larmes. Il posa les mains sur les oreilles d'Eyleen, dirigeant son regard dans le sien, il desserra son étreinte sur le délicat visage. Il soupira avec un sourire, toujours à moitié amusé et à moitié mélancolique.

« Arrête de pleurer, on dirait une gosse. J'sais pas ce que tu peux penser de mes excuses bidons - elles sont bidons mais vraies, mais je sais que ça suffit pas à tout expliquer - mais sérieusement, je ne peux pas tout te dire. C'est pas un manque de confiance, okay ? Allez, allez, sèche tes larmes … »

Il n'avait pas l'air amoureux, non - comment aurait-il pu tomber amoureux ? Céline n'avait pas encore la moindre envie d'une relation. Il avait plutôt l'air du frère qui connaît si bien sa fratrie mais à qui certaines choses échappent. Il lâcha le visage d'Eyleen et s'éloigna quelque peu, oubliant totalement l'animal qui trépignait sur la table au centre de la pièce.

« Pour te répondre, je vis quelque part pas loin d'un territoire de loups-garous, un endroit un peu paumé quoi. Toujours pas en couple, éternel solitaire. Et tu parles, véto, ça rapporte ! Mais j'en fais rien, de mon pognon pour être honnête … J'sais pas bricoler, j'ai pas envie de retaper ma baraque. J'suis un peu seul là où j'vis, mais bon. Et j'ai la vie sociale d'un misanthrope sourd-muet. Pour te donner une idée. »

Il haussa les épaules. Il n'allait pas commence à s'installer dans la ville, si c'était pour se taper des colocs horripilants ou des voisins pas vraiment cool … Nan, se ramener alone sans rien connaître du mode de vie des êtres humains, tout seul ça allait vraiment mais alors là vraiment pas le faire. Et puis quoi ? Ils allaient voir un loup débouler de chez lui de temps à autres. Nickel. Il est véto, après tout. Rien d'anormal, hein ? Demain, on adopte un tigre les enfants :kiwi:.

_♣ _______________ ♣_



EASILY ☼ The story of a woman on the morning of a war, remind me if you will exactly what we're fighting for. Calling, calling, for something in the air, calling, calling, I know you must be there. I don't want to be your little research monkey boy, the creature that I am is only going to destroy. Throw me to the wolves because there's order in the pack, throw me to the sky because I know I'm coming back
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Our time is running out × PV Céline   Mar 19 Juin - 20:00

I'm on a sentimental journey
Into sight and sound
Of no return and no looking back or down
A conscientes objector to the
War that's my mind
Leaving in the lurch and
I'm taking back what's mine
CASTAWAYGreen Day

Céline, un de ses meilleurs ami, qui n'y connaissait pas vraiment grand chose en sentiments trouvait toujours les mots justes pour la consoler, et des amis comme ça, il n'y en avait pas des masses... A part... Ah, non, pas penser a Lui, ça faisait trop mal. Son petit discours pour lui sécher ses larmes terminé, il éloigna sa main de son oreille et de ses cheveux et parla, toujours avec sa voix calme et apaisante

« Pour te répondre, je vis quelque part pas loin d'un territoire de loups-garous, un endroit un peu paumé quoi. Toujours pas en couple, éternel solitaire. Et tu parles, véto, ça rapporte ! Mais j'en fais rien, de mon pognon pour être honnête … J'sais pas bricoler, j'ai pas envie de retaper ma baraque. J'suis un peu seul là où j'vis, mais bon. Et j'ai la vie sociale d'un misanthrope sourd-muet. Pour te donner une idée. »

Ah...SUPER LE SOCIAL /o\. Ah, nan, sérieux, ce mec vit en mode forever Alone mais il le vit bien. Bah euké. Eyleen savait pas vraiment pas trop quoi répondre, un simple « Ah... » tout con mais qui voulait en dire long sur le presque désespoir pour son ami. Sérieusement, il aurait pu AU MOINS nouer quelques contacts... Enfin, c'est Céline, cherchons pas. D'un coup, une idée lui venu. Sa maison serait un gros squat, alors autant inviter autant de potes que possible, t'façon, y aurait la place! Alors... Comment dire ça en finesse? oh, et pis merde.

- Je viens d'avoir un éclair de ...Génie, si on peux appeler ça comme ca... Tu viendrais pas habiter chez moi? J'ai une amie qui sera la aussi, et certainement des autres squatteurs qui vont venir s'ajouter, ça serait sérieusement trop cooooool que tu vienne Céline.

Chat poté mode. Limite les pupilles qui se dilate tu vois. enfin, en espérant qu'elle se prenne pas un gros vent, Eyleen fixait son ami, un sourire jusqu'aux oreilles collé aux lèvres.

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Céline Duval

You ask me to believe in something fake ?
ಎ You ask me to believe in something fake ?



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Our time is running out × PV Céline   Mer 27 Juin - 18:22

Il n'avait jamais vraiment souhaité se rapprocher plus encore de la société des êtres humains. Peut-être par peur d'en être trop vite lassé, de ne pas s'intégrer, d'être perdu dans ce milieu qu'il ne connaissait que trop peu. Il évitait tout de même d'être trop immergé dans cette société qu'il ne comprenait pas totalement. Il se sentait trop dépourvu d'aide et de soutien pour se lancer dans cette entreprise. Et puis, il n'était pas si mal, dans son coin paumé ... Bien que les clients râlaient souvent parce qu'ils devaient se taper bien des bornes. Mais il n'empêchait personne de ne pas venir chez lui ... L'argent ne le motivait pas énormément. N'ayant pas évolué dans un milieu à les choses se monnayaient, mais fonctionnaient plus par troc, il n'en voyait pas réellement la valeur. On se foutait parfois de lui vis-à-vis de cela, mais tant pis. Il était friqué, et c'était tout.

Et puis merde. Ils pensaient ce qu'ils voulaient. Un léger « Ah... » qui voulait ... tout dire. Genre elle devait limite avoir pitié pour lui et pour son côté légèrement ... totalement asocial :kiwi:. Il avait pas d'amis, c'était clair. Si on connaissait son passé en détails, ça s'expliquait très aisément. Or il manquait une partie de l'histoire à Eyleen, et on ne pouvait pas l'en blâmer. Donc, elle le prenait pour un gros alone qui savait pas causer aux gens. Eh D: Il avait pas tant de mal que ça ... Eukay, un peu quand même. Bref.

La proposition d'Eyleen. Truc de dingue. D'inconscient. De très con. Céline l'observa avec des yeux ronds comme des soucoupes. C'était une idée de génie et une idée très stupide et folle à la foi. C'était assez brutal et inconsidéré. Genre " Yo mec, tu veux habiter chez moi ? " nickelchromesuper. Ou alors elle aimait beaucoup être entourée, ou alors elle avait beaucoup de place à combler. Ou alors elle avait pitié de Céline à un degré plus qu'extrême. En fait, il s'en foutait légèrement. C'était une bonne occasion, non ? Il serait pas trop paumé et il se plongerait enfin totalement dans la société humaine. Mais sur le coup de l'émotion, il rit comme un enfant amusé par une bonne blague. Il finit par se calmer et répondit à Eyleen, une lueur toujours hilare dans les yeux.

« T'as pas froid aux yeux, Eyleen, à ce que je vois. Remarque, pourquoi pas ? Je pourrais me déplacer plus vers le centre que dans la banlieue paumée où je me trouve en ce moment ... Et les autres squatteurs, ils sont pas trop envahissants ? Fait gaffe quand même aux gens que t'invites à squatter ... J'espère que je m'entendrais pas trop mal avec, quand même. »

Il eut un sourire-grimace assez comique, comme sceptique. Il s'appuya contre la table, pensif, passant la main dans ses cheveux, comme à sa fière habitude. Il songea soudain que ce serait trèèès ballot si il se transformait en loup-garou sous les yeux d'un de ses colocataires. Ce serait cool de savoir quand même si y'avait pas trop de risques qu'ils se fasse débusquer ...

« Mais à priori, on serait combien ? Parce qu'après ça risque de faire la masse de bruit, si on est trop ... Et moi et le bruit, c'est pas trop ça. »

_♣ _______________ ♣_



EASILY ☼ The story of a woman on the morning of a war, remind me if you will exactly what we're fighting for. Calling, calling, for something in the air, calling, calling, I know you must be there. I don't want to be your little research monkey boy, the creature that I am is only going to destroy. Throw me to the wolves because there's order in the pack, throw me to the sky because I know I'm coming back
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Our time is running out × PV Céline   Ven 13 Juil - 18:19

Les yeux, c'était juste... Fun. Ouai, fun. Voir hilarant. Non, réctification, c'était juste tordant. Tu vois des billes? Bah c'est comme ça, deux billes noisettes a la blace des yeux et la bouche a moitié grande ouverte. Eyleen se mordit l'intérieur de les joue pour ne pas lui rire au nez, il l'aurait mal prit, a ce que pensait la brune.

« T'as pas froid aux yeux, Eyleen, à ce que je vois. Remarque, pourquoi pas ? Je pourrais me déplacer plus vers le centre que dans la banlieue paumée où je me trouve en ce moment ... Et les autres squatteurs, ils sont pas trop envahissants ? Fait gaffe quand même aux gens que t'invites à squatter ... J'espère que je m'entendrais pas trop mal avec, quand même. »
- Tu sais très bien que j'ai jamais eu froid aux yeux...

Céline soupira et s'appuya sur la table de consultation, se passant une main dans les cheveux, l'air bien pensif selon Eyleen.

« Mais à priori, on serait combien ? Parce qu'après ça risque de faire la masse de bruit, si on est trop ... Et moi et le bruit, c'est pas trop ça. »
- Aucune idée. Mais vraiment aucune idée. Mais bon, ça te permetra de voir du monde au lieux de rester comme un gros Alone chez toi :DD.

Grand smile, la tête de Céline la fit rire, c'était bien fun. Enfin, bref. Ca faisait du bien de revoir d'anciens amis, les souvenirs remontaient et ceux-ci lui redonnait de la bonne humeur dans ce moment bien maussade de sa vie. La jeune femme se leva et alla caresser le toutou, s'appuyant aussi sur la table, souriante et en pleine forme.

- Bon, alors, oui ou non ?

Lyleen, elle aime avoir les réponses rapidement :kiwi:.

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Céline Duval

You ask me to believe in something fake ?
ಎ You ask me to believe in something fake ?



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Our time is running out × PV Céline   Mer 22 Aoû - 0:32

Elle confirma l'hypothèse de Céline. Elle ne se privait pas d'exposer ses fantaisies. Ainsi donc, il allait peut-être bien - voire très certainement - vivre aux côtés d'Eyleen et d'illustres inconnus. Il réfléchit quelques instants. Fatale erreur. Il se rendit compte que cette perspective était stupide, inconsidérée, précipitée, nullement planifiée. C'était du tac-o-tac, le must du rien n'est prévu, on improvise les mecs. Pour une fois, ça ne le dérangeait pas. Mais royalement pas. Il avait retrouvé son amie d'enfance et il avait une confiance totale en elle. C'était une des seules humaines à avoir su l'apprivoiser, lui le loup solitaire si ... bah, solitaire. Franchement, au fond, c'était un alone, mais grave. Il ne crachait pas sur les conversations, mais il était rare qu'il l'engage de lui-même. Sauf par obligation, ou par gêne. Ou les deux.

Mais sincèrement, elle, elle n'avait pas l'air inquiète. Pas le moins du monde. Eyleen n'avait pas l'air d'être exigeante sur les critères que devaient avoir les gens qui venaient habiter chez elle. T'es mon pote et tu vis tout seul comme un cassos dans ta campagne paumée ? Mais viens habiter chez moi quoi :kiwi:. Beaucoup auraient envié cette insouciance, d'autres auraient méprisé cette inconscience, et Céline riait de ce caractère attachant et imprévisible qui caractérisait Eyleen. Elle lui servit une phrase où elle le traitait amicalement de gros alone. Ce qu'il était, certes. Mais il fit sa mine de renfrogné de la life qui aime pas entendre ce qu'il sait de la bouche des autres. Et puis elle n'avait pas tort. Pendant que lui arborait une mine légèrement vexée, elle affichait un sourire radieux. Elle alla caresser l'animal, et finalement, reposa clairement la question.

« Bon, alors, oui ou non ? »

Il la regarda droit dans les yeux, l'air grave, puis ne pu empêcher un éclat de rire. Il riait tant la situation était absurde et la demande aussi, tant sa réponse allait l'être aussi. Tout ce qui se passait était inconsidéré et stupide. Au lieu d'en être désolé et de remettre ses idées en ordre, il trouvait cette perspective magnifiquement idéale. Il allait vivre au sein même de cette société qu'il avait tant admirée, et son intégration serait à tous les coups affreusement difficile. Et tout cela le faisait rire. Une telle énormité ne pouvait prêter qu'à rire, et sa totale acceptation de cette situation était encore plus tordante. Après s'être calmé, il observa Eyleen, goguenard, comme si il relevait un défi idiot qu'elle lui avait proposé de relever.

« Oui, j'accepte de venir vivre chez toi, mais tu risques de le regretter. »

Et cette dernière phrase, dans la bouche d'un loup-garou asocial, sonnait tout sauf faux ...

_♣ _______________ ♣_



EASILY ☼ The story of a woman on the morning of a war, remind me if you will exactly what we're fighting for. Calling, calling, for something in the air, calling, calling, I know you must be there. I don't want to be your little research monkey boy, the creature that I am is only going to destroy. Throw me to the wolves because there's order in the pack, throw me to the sky because I know I'm coming back
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Our time is running out × PV Céline   Dim 26 Aoû - 17:58

Après le regard du killeur de Céline, l'éclat de rire... Bwhy mec, if you want, a croire qu'il était lunatique :kiwi:. Oui, la demande d'Eyleen était absurde et totalement conne, mais elle pouvait pas le dire autrement. A croire que sa maison allait être un chenils pour chiens people égarés. Céline était toujours a moitié mort de rire, s'appuyant contre la table de métal ou était le chien, qui le fixait, faisant les yeux ronds. Eyleen continua a le regarder pendant une minute ou deux se marrer, tout seul. Il avait bien l'air con n'empèche :kiwi:. Se calmant, il lui répondit d'un ton presque amusé :

« Oui, j'accepte de venir vivre chez toi, mais tu risques de le regretter. »
- Je ne regrette jamais les choses que je fais... Quoique...

D'un coup, les souvenirs de Stan remontèrent dans son esprit, chaque souveir lui donnait un gros coup de massue dans les côtes. Sa respiration devenait sifflante et laborieuse. Elle cacha son visage avec ses cheveux, essayant tant bien que mal de reprendre son souffle, repensant a tout ce qu'il c'était passé. C'était du passé maintenant, fallait oublier. La brune était en ruines, ravagée par un truc totalement con, elle se ruinait la vie, a cause d'un truc totalement con, il fallait le dire. Elle en avait un peu marre en fait. Elle allait tout, absolument tout aller envoyer chier et elle allait recommencer. Et, elle allait déjà envoyer chier Stan, car l'idylle qu'elle avait eu, n'était qu'un simple tas d'emmerde qu'elle avait (entre nous) bien cherché. Désormais, elle avait tourné la page et ça, c'était une sorte de victoire. Stan n'était qu'une connaissance, rien de plus. Relevant la tête, elle fixa Céline dans les yeux, une lueur espiègle traversant les siens.

- T'as enocre des consultations ou pas? Parce que, dans ce cas, je voudrais bien venir te faire visiter la maison :kiwi:. Et pis, même si t'en a encore, tu viens quand même !

Eyleen lança un rapide Transmitus sur le chien, réajusta sa veste sur son dos et enleva la blouse de Céline, qui n'était pas décidé a se bouger les fesses. Elle attrapa la veste du jeune homme et lui la ballança, puis elle l'attrapa par la main et le tira dehors. Ils sortirent du bâtiment et Eyleen le regarda l'air espiègle :

- Tu sais monter sur les toits j'espère !

Et c'était pas une question. La jeune femme l'emmena dans une ruelle et s'agrippa sur des briques, gravissant brique par brique. Un moment, baaah... Les briques dépassait plus. Fallait sauter. A 5-6m de hauteur. YEAH. Eyleen regarda le point le plus proche... C'était un lapadaire, a 3m de la. La brune sauta d'un coup, tel un chat et se rattrapa, avant d'arriver sur le toit et de regarder Céline qui était en bas.

- Bon, tu t'bouges ?

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Céline Duval

You ask me to believe in something fake ?
ಎ You ask me to believe in something fake ?



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Our time is running out × PV Céline   Sam 6 Oct - 21:35

Il sembla au vétérinaire, pendant un traître instant, qu'Eyleen avait l'air triste. Il mit cela sur le compte de son imagination. Il ne devait pas encore savoir très bien déceler les émotions sur les visages. Il passa sur ce détail et recentra son attention sur la dernière phrase prononcée par la jeune femme. Ah oui, elle ne regrettais jamais rien ? Céline médita quelques instants sur ses dires. Au fond, si on avait fait quelque chose, c'est qu'à un moment, on avait voulu sincèrement le faire, non ? Alors, en soi, les regrets pouvaient paraître inutiles. Mais que pouvait-on faire contre la nature humaine ? Bref. Après ce passage fort philosophique, passons à autre chose. Il pensait bien qu'elle ne se rendait pas compte de ce qu'il était vraiment. Un : c'est un loup-garou, détail notable tout de même. Deux : plus bordélique, c'est compliqué à faire. Trois : c'est un asocial vétérinaire qui aime pas être enfermé. En résumé, ça va être la joie dans l'appart :kiwi:.

Bref. Mon loup-graou d'amour ne savait que faire, et restait planté là, comme ... comme ... bah comme un con. Comme les trois quarts du temps, en fait. BREEF. Lorsqu'elle releva la tête, Céline vu rassuré de la voir lui lancer un sourire. Il ne présageait théoriquement rien de bon pour lui, mais tant que ce n'était pas un sentiment qui se rapprochait du désespoir qui s'affichait sur son visage, il se sentait bien. Il n'aurait pas su quoi faire si la jeune femme en était venue à pleurer devant lui ou à lui exposer ses problèmes. Je pense la solution de la lâcheté, mais ... *sblam*. Non, Céline n'est pas un chacal. Pas du touuuut.

« T'as encore des consultations ou pas ? »

Bonne question. Il n'eut pas le temps de s'intéresser à la réponse à donner qu'elle continuait.

« Parce que, dans ce cas, je voudrais bien venir te faire visiter la maison. Et pis, même si t'en a encore, tu viens quand même ! »

Bon, bah le problème a été vite réglé, hein. Elle marmonna un truc incompréhensible, et Céline avait à peine intégré l'information qu'il se reçu une veste en pleine figure. Surpris, il observa ladite veste et vit que c'était la sienne. Fabuleuse observation, Sherlock :kiwi:. Dans un geste machinal, il l'enfila, se rendant seulement compte de ce que Eyleen lui avait proposé. Abandonner le cabinet, sans personne, et mettre dans l’embarras son confrère qu'il avait voulu aider, et aussi tout simplement lui, par la même occasion. Il était légèrement sonné par la détermination d'Eyleen et ne put que la suivre lorsqu'elle le tira au-dehors. Au fond, ça commençait à sincèrement le gaver, cette ville pourrave. Mais remarque, dehors, c'était pas vraiment Byzance non plus.

« Tu sais monter sur les toits j'espère ! »

Question cocasse, il fallait dire. Pour un loup-garou, l'escalade n'était pas réellement un problème, ainsi qu'à peu près toutes les tâches physiques qu'on pouvait lui assigner. Le soucis, c'était principalement de cacher ces grandes ressources physiques, justement. Pour pas se faire buter, toussa, parce que les humains portent pas vraiment les bestioles dans son genre dans leur coeur. Une fois arrivés dans une ruelle, Eyleen fit preuve d'une agilité presque féline que Céline n'avait jusqu'alors jamais pu observer chez un être humain. Il avait presque oublié à quel point la jeune femme l'avait autant impressionné dans sa jeunesse. Décidément, elle n'avait pas tant changé que cela. Elle lança un regard de sa position au loup-garou.

« Bon, tu t'bouges ? »

Il hésita quelques instants, de peur de faire preuve d'une agilité trop surnaturelle, mais il se souvint qu'Eyleen l'avait connu dans sa jeunesse. Ce n'était pas comme si c'était une parfaite inconnue de laquelle il fallait se méfier. Il eut un sourire et prit un air de défi. Effectuant les mêmes mouvements que l'humaine, il mit un peu moins de temps et éprouva certainement moins de difficultés qu'elle à effectuer le parcours. Avec un sourire de gamin, il observa Eyleen.

« T'as rien d'autre à me proposer, débutante ? »

Sur le chemin qui menait à la demeure de son amie, Céline la défia encore de nombreuses fois à des exercices d'agilité, et quelques défis de gamins, aussi.

Une pierre dans la main, il regarda Eyleen d'un air bonhomme, et lança le caillou vers une poubelle. Le soucis, c'est qu'elle n'atterrit pas dans la poubelle - son adresse lui faisait grandement défaut - mais bien dans la vitre, un peu plus haut, à gauche. Et avec sa force de bourrin, ça n'avait pas manqué. Il avait explosé la fenêtre en simple vitrage. Il observa deux secondes Eyleen, entre la panique, l'incrédulité et l'hilarité, et il attrapa son bras pour partir en courant, tandis que les résidents de la maison sortaient en vociférant contre les deux vandales. Une fois loin du lieu du sinistre, il éclata de rire, comme un enfant - vous savez, ceux qu'il déteste *sblam*.

« Je n'avais pas fait de trucs aussi cons depuis des lustres ! »

Une fois calmé, il sourit à Eyleen, une sorte de gratitude dans les yeux.

« Faut bien avouer que j'ai jamais fait de trucs aussi inconscients avec quelqu'un d'autre que toi. Tu dois avoir une sale influence :kiwi:. Si on y regarde de près : 1) je suis parti de mon boulot sans prévenir, 2) j'ai laissé en plan pas mal de clients qui avaient eu le soin de faire le déplacement, et 3) je vais me foutre mon confrère et moi dans les emmerdes. Elle est pas belle la vie ? »

Il respira enfin, se disant que oui, décidément, demain ça allait être l'enfer. Ce qui était bien, c'est qu'il était toujours aujourd'hui, à pouvoir faire ce qu'il voulait jusqu'à ce qu'il doive retourner chez lui, obligations professionnelles, toussa toussa. Il lança des regards autour de lui, se rappelant la raison de cette déambulation dans les rues.

« Au fait, c'est encore loin chez toi ? »

_♣ _______________ ♣_



EASILY ☼ The story of a woman on the morning of a war, remind me if you will exactly what we're fighting for. Calling, calling, for something in the air, calling, calling, I know you must be there. I don't want to be your little research monkey boy, the creature that I am is only going to destroy. Throw me to the wolves because there's order in the pack, throw me to the sky because I know I'm coming back
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Our time is running out × PV Céline   

Revenir en haut Aller en bas
 

Our time is running out × PV Céline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Our time is running out [ Silk ].
» IV, 2. Time is running out (D1, Bloom, Sappho, Tywin)
» *Time is running out* {Ezreal&Irélia}
» Time is running out [Pv Ultear]
» Who is running Haiti for whom?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AutreMonde :: AutreMonde :: Omois-