AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fury ð Helena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Billie Lewis Iero

isolated soul ▬ So gimme coffee and TV...
isolated soul ▬ So gimme coffee and TV...



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Fury ð Helena   Dim 10 Juin - 22:15


Fury
Un jour, j'ai eu le courage de me bouger le cul pour lui dire. J'aurais juste pas du.


Billie était dans une des rues principales de Kria, il cherchait la boutique de sa soeur, pour lui passer un bonjour comme chaque fois par mois. Déviant entre les ruelles étroites, il la trouva enfin, mais décida de ne pas entrer tout de suite, il devait d'abord réfléchir aux mots qu'il devrait emprunter pour dire la vérité a Helena. Car, oui, pendant tout ce temps, il avait gardé le secret enfouit au fond de lui. Si elle l'apprenait, elle allait péter un câble, mais pas un petit, et il le savait. Il se cala contre le mur en pierre en face de la boutique et réfléchit assez longuement, choisissant ses mots comme... Comme si c'était supra méga giga important, ce qu'il l'était, d'ailleurs. Répétant mentalement une dizaine de phrases, il trouva les mots et soupira un bon coup avant d'entrer dans la boutique et de sourire en voyant la femme plongée dans des dessins de cercueils.

- Toujours aussi passive a ce que je vois...

Un magnifique sourire éclaira le visage de Billie avant de s'avancer vers son amie et de lui faire la bise. Il se recula et examina les dessins d'un oeil professionel avant de laisser échapper un petit rire nerveux.

- Hum...Helena, je dois te parler, et c'est franchement très sérieux...

Vu l'air de sa soeur, il venait de l’intéresser, et maintenant, plus question de reculer. Quand Billie dit que c'est sérieux, attendez vous un un truc gros comme une maison, et aujourd'hui... C'est ce qu'on appelle être dans la merde. Profonde, oui, très profonde. Il était sur le point de faire une crise d'hyperactivité,vu comment ses doigts qui tapait le bureau de bois vernis, Helena pouvait s'attendre au pire de la pars du jeune homme, qui, d'habitude disait les choses franco, sans se voiler la face.

- Je sais que c'est pas toujours bien de revenir sur le passé...Mais...Hum...La c'est super super important...

Son regard fuyait celui de Helena, craignant ses yeux noirs dans les siens, redoutant sa colère. Aujourd'hui, Billie avait simplement peur, comme quand il était enfant. Ses doigts arrêtèrent de taper sur la table et, son poing de ferma. Une lueur décidée passa dans ses yeux.

- Tu...Tu sais a l'orphelinat? Quand j'étais revenu complètement choqué et énervé des archives...Que t'avais pas su me calmer... C'est parce que...

Bordel, c'était d'un difficile a dire... Dans son élan de stress, il alla se taper légèrement la tête contre un cercueil d'un air désespéré.

Elle va péter une durite, elle va péter une durite, et j'vais m'en prendre plein la tronche et j'vais m'en prendre plein la tronche ♪ :happy:

Joyeux dis comme ça nan? Beh, si. Et, quand faut y aller, faut y aller.

- Bon, ok en fait, au pensionnat, dans les archives, un jour avant qu'on parte, j'ai appris... Qu'on-était-jumeaux-et-que-nos-parents-nous-ont-abandonnés-parce-qu'il-manquaient-d'argent.

Ca y est, c'est dit. Cependant, sa soeur, elle avait l'air choquée, et, ses yeux noirs commençait a s’emplir d'un colère intense. Il était, désormais dans la merde puissance 100[...]0000. Mais bon, la,je suis gentille encore... Disons que si il ressortait vivant de la boutique, ça serait une grande victoire pour sa vie.

Spoiler:
 

_♣ _______________ ♣_


    ON THE GROUND I LAY
    MOTIONLESS IN PAIN
    I CAN SEE MY LIFE FLASHING BEFORE MY EYES
    DID I FALL ASLEEP ?
    IS THIS ALL A DREAM ?
    WAKE ME UP, I'M LIVING A NIGHTMARE
    TIME OF DYING - THREE DAYS GRACE.

    ✎ SHUNSHINE-LOVE
    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Helena Iero

Hear the sound, the angels come screaming.
ஒ Hear the sound, the angels come screaming.



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Fury ð Helena   Lun 11 Juin - 12:55

    OH WELL, OH WELL.


Helena avisa du coin de l'oeil l'entrée de sa probable prochaine victime. Tiens, sa victime préférée, même. Billie entra dans la boutique de la Vampyr, comme environ une fois par mois. Elle avait beau se cacher devant un voile de sarcasmes et d'insultes, il était le seul à savoir dignement la supporter et sans rechigner qui plus est. En bref, elle l'aimait bien. Elle fit mine de l'ignorer en se plongeant dans les esquisses de cercueils qu'elle peaufinait depuis un petit bout de temps déjà. Méticuleusement, elle effaçait les traits superflus et rajoutait quelques détails. Elle était particulièrement fière de l'énorme cercueil noir, qui aurait pu aisément accueillir sept personnes à vue d'oeil, orné d'une énorme tête de mort à l'intérieur de laquelle on pouvait observer une myriade de roses rouges.

Oui, elle était éternellement passive dans ses activités. Même son poignet semblait faire des arabesques molles et sans âme. C'était sa manière de vivre. Elle avait toujours l'air légèrement amorphe, sans émotions, presque sans vie parfois. Elle le laissa lui embrasser la joue en grognant. Le rire nerveux qu'il émit ensuite lui fit instantanément détourner le regard de ses croquis. Il était sérieux. Est-ce que ce guignol de première avait déjà réussi à être sérieux ? Oh, peut-être bien une ou deux fois dans sa vie. Helena se dit qu'elle aurait dû compter. Ça lui aurait fait une belle jambe. Elle observa intensément Billie, l'air de vouloir lui arracher ses propres pensées.

Le mot " passé " fut prononcé. Et par lui en plus. Le crayon qu'Helena tenait en main se brisa en deux sous la force de sa poigne. Pas contente :kiwi:. Un truc super important sur son passé. Il voulait vraiment crever, lui ? Il aurait pu lui dire plus tôt. Elle aurait été plus tendre. Son regard était fuyant, et la Vampyr mourrait d'envie de planter ses yeux enflammés par la colère dans les siens. Le bruit de ses doigts pianotant sur le bureau se stoppa soudain. Mec, tu vas crever.

« Tu...Tu sais a l'orphelinat? Quand j'étais revenu complètement choqué et énervé des archives...Que t'avais pas su me calmer... C'est parce que... »

Il tremblait presque sous la peur. Ça aurait amusé Helena. Dans d'autres circonstances. Il se frappa très légèrement la tête contre l'un de ses chefs-d'oeuvre. Elle se retint de lui prendre la tête et de la taper franco contre un mur. SON CERCUEIL BORDEL. Et l'air désespéré du pauvre Billie ne changea rien à l'humeur d'Helena.

« ... on-était-jumeaux-et-que-nos-parents-nous-ont-abandonnés-parce-qu'il-manquaient-d'argent. »

Un instant, elle resta interdite. En mode pause. Plus rien ne passa dans son regard, plus aucune émotion ne l'anima. Comme morte. Puis elle se reprit, et ce fut ... l'explosion ? Non, PIRE qu'une explosion. Elle se jeta littéralement sur Billie et lui colla un poing magistral dans l'estomac. Tout contrôle sur elle-même l'avait quittée.

« C'EST ... »

Elle le prit par le col.

« QUOI ... »

Elle le repoussa jusqu'à ce que son visage touche le mur.

« CES CONNERIES ? »

Elle lui compressa sa pauvre boîte crânienne contre le divin mur. Elle l'empoigna de nouveau par le col et le projeta contre le mur - eh ouais, j'l'aime bien ce mur :kiwi:. Elle fixa Nox d'un regard noir. Sans demander son reste, l'animal s'envola. Elle se prit la tête dans les mains, souffla d'un air tout à fait calme, comme si elle n'avait absolument pas démonté son meilleur ami - et frère, et jumeau aussi - en le buttant à l'aide d'un mur %D. Heureusement, elle n'avait pas de batte de baseball à disposition. Elle retourna près de lui, se disant qu'elle y avait quand même été un peu fort. Bah. Elle le fixa, le même regard haineux empourprant encore plus que de coutume son visage blanc comme neige.

« Lève-toi. »

Sans lui offrir la moindre assistance, elle revint s'asseoir à sa place initiale. Y s'est rien passé, ici ♥️.

_♣ _______________ ♣_
Quand on exécute, au mois d'mars, de l'autr' côté des Pyrénées, un arnachiste du Pays basque, pour lui apprendre à s'révolter, ils crient, ils pleurent et ils s'indignent de cette immonde mise à mort. Mais ils oublient qu'la guillotine, chez nous aussi, fonctionne encore.

Hexagone, Renaud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Billie Lewis Iero

isolated soul ▬ So gimme coffee and TV...
isolated soul ▬ So gimme coffee and TV...



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Fury ð Helena   Mar 12 Juin - 6:17

Ca fait...Mal.

« C'EST ... »

Helena le prit par le col.

« QUOI ... »

Elle le repoussa jusqu'à ce que son visage touche le mur.

« CES CONNERIES ? »

Et la, ravalage de façade et bouffage de mur. Si Billie avait un peu de chance, il finirait avec le nez pété et l'arcade fracturée. Au mieux. Et la... Ca faisait mal. Elle l'avait claqué plusieurs fois contre le mur, son nez saignait, sa boite crânienne était démontée et avait fait un bruit sourd contre la pierre légèrement tachée de son sang. Le jeune homme était par terre, sonné et ensanglanté. La tête de Billie tournait affreusement et il ne se sentait vraiment pas bien, il avait du sang plein les mains a force d'appuyer a sa plaie sur sa tête Sa soeur lui lança un très sympathoque « Lève-toi. ». Il se leva, s'appuyant contre le mur.

- T'est vraiment une pétasse de réagir comme ça. Je viens me bouger le cul pour te dire un truc supra important et toi tu m'explose la tronche comme ça tranquillou pépère. NAN MAIS PUTAIN T'EST VRAIMENT TROP ... Trop conne .__.

Essuyant le sang qui coulait sur ses paupières, il s'avança vers Helena et lui décolla une magnifique baffe. Pendant toutes ces années il l'avait supporter, maintenant, il aurait le droit de le lâcher un peu.

- Ok je sais que c'est dur, tu pense pas que j'étais choqué moi? Tu te rappelle, j'étais revenu les bras en sang. J'avais défoncé les archives. Et toi aujourd'hui, tu viens me péter la gueule. Péter la gueule a ton meilleur ami, frère et JUMEAU de surplus. T'est vraiment devenue une gros CONNE Helena.

Ca fait du bien de dire la vérité en face. Helena avait le visage baissé, regardant le carlage par terre, trois doigts dessinés avec du sang sur sa joue blanche, ce qui donnait un contraste affreusement... Horrible. Les poings serrés, il tapa d'un coup sec contre le bureau et fixa sa soeur d'un oeil mauvais.

- Arrête de faire ta gamine qui c'est pris une baffe, j'y suis vraiment pas allé fort, j'aurais bien le droit de chialer pour ce que tu m'a fait, je ne dis mot. Tu devrais faire pareil.

Billie s'approcha d'elle et s'accroupi, mettant ses yeux dans les siens et, posant une main sur son genou droit. De son autre main libre il releva la tête de sa soeur, lui essuya d'un coupe de doigt une petite larme qui coulait sur sa joue et... câlin I love you . Pour une fois, Helena ne le repoussa pas, mais ne passa pas pour autant ses bras autour de son frère. Le jeune homme se décala et regarda la jeune fille devant lui.

- Juste... T'aurais un mouchoir ou un truc dans le genre? Parce que la, je me sent juste un peu poisseux, et, se balader comme ça dans la rue pour rentrer chez moi, ça le fait juste pas. Sinon, tu peux me lancer un Réparus, c'est bien, aussi.

S'essuyant son crane ensanglanté d'un coup de main, il sentit que sa plaie était bien... profonde. Helena avait du bien se lâcher pour faire ça... Mais bon, osef.

_♣ _______________ ♣_


    ON THE GROUND I LAY
    MOTIONLESS IN PAIN
    I CAN SEE MY LIFE FLASHING BEFORE MY EYES
    DID I FALL ASLEEP ?
    IS THIS ALL A DREAM ?
    WAKE ME UP, I'M LIVING A NIGHTMARE
    TIME OF DYING - THREE DAYS GRACE.

    ✎ SHUNSHINE-LOVE
    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Helena Iero

Hear the sound, the angels come screaming.
ஒ Hear the sound, the angels come screaming.



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Fury ð Helena   Mar 12 Juin - 19:28

Elle n'avait pas vraiment conscience de ce qu'elle était vraiment. De ce qu'elle n'avait jamais cessé d'être. Une gamine capricieuse, qui avait horreur qu'on la contredise, qu'on lui dise quoi faire ou tout simplement d'être contrariée. Si elle allait mal, si tout avait été mal, elle s'était automatiquement déchaînée sur les autres. Ils étaient tous responsables de son malheur, tous des réceptacles pour sa colère. Pas un seul n'exceptait à la règle. Mais il y en avait quelques-uns pour lesquels elle regrettait plus que d'autres ...

S'appuyant contre le mur, Billie réussit à se relever. La Vampyr se mordit discrètement la lèvre. Elle y avait été vraiment trop fort. Mais plutôt mourir que de s'excuser. Les excuses, c'est pour les faibles. Na. Cette meuf est un gosse, oui oui oui. Le frérot se lâcha totalement sur les termes. D'abord, Helena fut royalement outrée par la rébellion du peuple. Puis une voix, légère, très légère en elle lui dit que ce n'était que justice. Ehway, elle a un brin de lucidité et de maturité. Un brin. Un soupçon. Il la traitait de conne. Eh bah tiens, première nouvelle :kiwi:. Il lui avait fallu tant d'années pour se rendre compte qu'Helena se comportait avec lui comme la dernière des salopes ?

Elle l'observa essuyer le sang qui coulait un peu partout sur son visage. C'était assez esthétique, de son point de vue. Après, les autres trouvaient ça dégueulasse, maybon ... Chacun ses goûts. Mais Helena trouvait les siens très bons. Voire même excellents. Bref, elle était sa propre déesse. L'égocentrisme, c'est cool :B. Et il lui colla une gifle. Un instant, elle fut prise de l'envie de lui en refoutre une, mais son bras resta ballant. Depuis quand elle ne frappait pas quand elle en ressentait l'envie ? Peut-être depuis qu'il avait pris le statut de frère. De jumeau, même.

Bon, en soi, la croque-morts détestait entendre la vérité. Ça sous-entendait implicitement qu'à un moment ou l'autre, elle avait eu tort, ou elle n'avait pas eu toutes les cartes en mains, et ça l'horripilait. Oui, elle se souvenait. Même si elle détestait se souvenir, elle se souvenait. Elle se rappelait de ses yeux qui s'étaient agrandis devant les bras barbouillés de rouge de son ami. Apparemment, il tenait spécialement à l'insulter avec le mot " conne ". A priori, elle le méritait. Maybon. N'abusons pas des bonnes choses :kiwi:.

Joli, le carrelage. Devant son bras immobile et son absence de sarcasme tranchant, elle se mit à admirer le sol. Ça devenait une vilaine habitude. Et de reluquer son carrelage, et de se prendre des baffes. Billie utilisa l'impératif - chose peu commune - et disait des choses fortement véridiques, mais l'égo de la Vampyr avait été atrocement atteint. Pour une fois, les mots lui manquaient totalement. Elle ne put éviter le regard de son frère lorsque celui-ci se mit à son niveau. Comme une enfant boudeuse, elle refusait d'admettre qu'elle avait tort, ou plutôt qu'il avait raison, ou peut-être bien les deux. Sans qu'elle l'ait voulu, une larme coula sur son visage. Avant même qu'elle s'en rend compte, Billie l'ôta d'un geste doux. Puis, chose impensable, il lui fit un ... comment on appelait ça ? Câlin ? Ouais, ce truc-là. Est-ce qu'elle avait déjà câliné quelqu'un, à part une peluche ou deux dans sa toute petite enfance ? Trop troublée pour esquisser un geste, une fois de plus elle ne fit rien. Cependant, elle sentit les larmes. Cela faisait des années qu'elle n'avait plus eu la nécessité de pleurer. Toutes ses émotions néfastes se résumaient à la colère, la haine, la hargne.

« Juste... T'aurais un mouchoir ou un truc dans le genre? Parce que la, je me sent juste un peu poisseux, et, se balader comme ça dans la rue pour rentrer chez moi, ça le fait juste pas. Sinon, tu peux me lancer un Réparus, c'est bien, aussi. »

Réparus ? ... Hin hin. Elle avait jamais fait ça de sa VIE. Il voulait tenter :kiwi: ? Elle eut un rire saccadé, plus proche du rire satanique que du rire joyeux des jeunes filles, maybon. Y'a un début à tout. Elle regarda la plaie du frérot, et fila sans dire un mot une trousse de secours - ça traînait là depuis des lustres. Elle pensa paisiblement les contours et soupira. Elle fit même une légère grimace en découvrant qu'elle avait frappé bien fort. Sa bouche se tordit pour prononcer quelques mots - et il devait savoir combien c'était dur pour elle de dire des trucs pareils.

« 'Suis désolée. »

C'était plutôt mâché-marmonné, mais la forme y était. D'une voix calme, posée et même sans la moindre trace de froideur ou de moquerie, elle reprit la parole - ô miracle !

« T'es absolument certain de ce que t'as vu ? Mais c'est tout à fait possible ... Y'a qu'à voir comment on se ressemblait quand on était gamins. Ces enfoirés nous on rien dit, tiens ... J'avais raison de dégommer tout ce qu'ils construisaient. Ils nous ont caché la vérité, j'leur ai pas caché que je les détestais. Fallait bien équilibrer la balance. Bouge pas, ça va p'têtre bien piquer un peu ... »

Yay, vive l'alcool. Elle improvisa un bandage grossier et l'observa. Une sorte d'esquisse de sourire se dessina sur son visage - un truc informe, quoi. Elle comprenait pourquoi il y avait toujours eu ce lien impossible à identifier, ce quelque chose qui n'avait rien qu'elle avait jusqu'alors pu observer chez les autres. Pas de sentiment amoureux, mais pas d'amitié " normale ", si l'ont puis dire. Un truc plus fort qu'une amitié mais pas aussi passionné que de l'amour. Alors c'était ça. Elle avait toujours su au fond d'elle qu'il était son frère.

« Personnellement, je trouve que le rouge te sied à merveille, mais bon ... »

Elle lui offrit un sourire un peu plus moqueur qu'avant. En parlant d'amour, tiens ... Helena avait dix-neuf ans, et elle ne savait toujours pas exactement ce que cela représentait. Elle pensait ne l'avoir jamais éprouvé. On l'avait bien accostée, mais cela lui avait fait la même impression que de se faire faire la cour par un âne. En gros, ça ne lui faisait absolument rien. Pas le moindre sentiment de béatitude. Que dalle. Son sourire se métamorphosa encore pour se faire plus malicieux. Elle n'avait pas conscience d'aborder un sujet peut-être délicat pour son jumeau ...

« Dis-moi, très cher frère, as-tu déjà été amoureux ? »

Elle resta debout mais posa les coudes sur son bureau pour être à la hauteur de Billie, toujours accroupi, guettant la réponse avec un air moqueur, mais teinté d'affection, pour une fois.

_♣ _______________ ♣_
Quand on exécute, au mois d'mars, de l'autr' côté des Pyrénées, un arnachiste du Pays basque, pour lui apprendre à s'révolter, ils crient, ils pleurent et ils s'indignent de cette immonde mise à mort. Mais ils oublient qu'la guillotine, chez nous aussi, fonctionne encore.

Hexagone, Renaud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Billie Lewis Iero

isolated soul ▬ So gimme coffee and TV...
isolated soul ▬ So gimme coffee and TV...



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Fury ð Helena   Mer 13 Juin - 21:15

Warning, Helena a dit pardon. Putain, mais sortez le champagne! Après quelques pansements, arrachage de tronche par l'alcool sur les plaies du visage, elle recommença a parler et, attention, ça envoie du boudin :kiwi:

« T'es absolument certain de ce que t'as vu ? Mais c'est tout à fait possible ... Y'a qu'à voir comment on se ressemblait quand on était gamins. Ces enfoirés nous ont rien dit, tiens ... J'avais raison de dégommer tout ce qu'ils construisaient. Ils nous ont caché la vérité, j'leur ai pas caché que je les détestais. Fallait bien équilibrer la balance. Bouge pas, ça va p'têtre bien piquer un peu ... »
- Jenesuispascomplètementcon sœurette. Je sais ce que j'ai vu, je pense que je suis pas bigleux.

Ouai, sauf que quand on pose une compresse pleine d'alcool sur une plaie bien ouverte et saignante, ça pique, ça pique fort. Il serra les dents et les poings, pour essayer de ne rien dire avant qu'elle lui enlève la compresse et qu'elle lui mette un bandage, qui lui serait plus a le rendre aveugle qu'autre chose. Il l'enleva et le garda en main, fixant sa soeur d'un oeil moqueur.

« Personnellement, je trouve que le rouge te sied à merveille, mais bon ... »

Haha, drôle la soeurette. enfin, bref. Appuyant avec sa manche de pull sur sa plaie au crâne, il regardait sa soeur, toujours avec ses yeux vitreux et sans couleurs pour le moment. Ce qu'il lui arrivait quand il était sonné ou pas en forme. Et la, sa soeur déballa un truc mais... Vraiment inattendu. Le style d'exploit qu'il n'avais jamais cru entendre sortir de sa bouche

« Dis-moi, très cher frère, as-tu déjà été amoureux ? »

WHAT?! Helena, ça va plus bien? Jenfoutiste de première qui disait ça? WTH?! Billie était presque choqué et, un petit rictus triste s'afficha sur les lèvres du brun.

- Ouai, deux ou trois fois... Une fois avec un mec et deux fois avec des filles. Enfin. Et toi? Tu t'est jamais fait abordé ou est tombée amoureuse? Même si venant de toi, te faire accoster m'étonnerais pas.

Un grand sourire moqueur s'afficha sur les lèvres de Billie qui cru qu'il allait se prendre une baffe. Il se retint de rigoler franchement au nez de sa soeur qui avait une mine de choquée de la vie. Il ne pu s'empêcher de rire et du s’asseoir pur ne pas se casser la tronche par terre. Quand il se calma, il regarda sa soeur en se mordant les joues pour ne pas rigoler.

- Hum, excuse moi, mais ta tête étais épique. Bref, donc, oui?

_♣ _______________ ♣_


    ON THE GROUND I LAY
    MOTIONLESS IN PAIN
    I CAN SEE MY LIFE FLASHING BEFORE MY EYES
    DID I FALL ASLEEP ?
    IS THIS ALL A DREAM ?
    WAKE ME UP, I'M LIVING A NIGHTMARE
    TIME OF DYING - THREE DAYS GRACE.

    ✎ SHUNSHINE-LOVE
    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Helena Iero

Hear the sound, the angels come screaming.
ஒ Hear the sound, the angels come screaming.



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Fury ð Helena   Mer 20 Juin - 22:51

    WE'RE BORN TO DIE.

Tranquillement, elle enroulait les bandages autour de ses doigts, s'amusant en quelque sorte à tordre et retordre les innocents morceaux de tissus. Elle trouva soudain un intérêt particuliers à l'admiration des banderoles blanches, étirant leurs mailles pour analyser leur structure. Passionnant, en bref :kiwi:. Elle fut légèrement frustrée que le divin frère ôte son oeuvre splendide. Elle avait fait un effort D:. Maybon, c'était pas encore fortement réussi. Voire même carrément foiré, comme premier bandage. En général, elle ne se blessait jamais - personne allait lui taper sur la gueule, en fait, on avait juste envie de demander à quelqu'un d'autre de s'en occuper. Et puis, elle ne soignait jamais ses victimes - si il y en avait. Faut pas rêver, quand même. Ce serait une forme d'excuse. Non mais.

Un truc qui devait être marqué par la tristesse - ouais, ce sentiment de ... d'abandon, non ? Un truc bizarre, bref - apparut sur le visage de Billie. Helena ne se troubla pas, mais ne manqua pas pour une fois de le remarquer. Deux-trois fois. Bref, ça arrive pas souvent, apparemment. Si même le guignol de service se trouve que deux-trois copines, ça va, c'est pas encore trop insupportable :B. Avec un mec. Ahbahoui. Gay sur les bords. C'est pas que la soeur chérie savait pas mais ... Elle savait pas. Et elle ? Et elle. Il en avait de bonnes, lui. Et elle. Genre, elle allait draguer les types qui venaient chez elle ou aguicher le premier con qui avait une belle gueule dans la rue. Elle s'en foutait, des gens. Mais royal. Qu'il soit le sex-symbol de sa génération ou pas, le mec reste le mec, et reste une personne, et par équation, nous obtenons l'indifférence totale d'Helena.

« Même si venant de toi, te faire accoster m'étonnerais pas. »

Tu vas ... tellement mourir :kiwi:. Nan mais, il la cherchait, sa baffe, là. Balancer des conneries pareilles. A Helena. Petit inconscient. Pendant qu'un sourire moqueur détrônait le rictus triste, la Vampyr arborait au fur et à mesure un air hébété et désarçonné par la réplique du frère. Nan mais ... Mais il les sort d'où, des énormités pareilles ? Comme si elle avait une gueule à attirer les gens. Elle se fout de la gueule des gens, elle aime pas les gens, elle repousse les gens, elle se fout des gens. Bref. Elle n'avait même pas l'envie d'être aimée. Pour elle, le reste de l'humanité était un amas d'êtres stupides. Seuls ceux qui avaient - par des moyens divers et exceptionnels - gagné un semblant d'amitié ou de relation amicale avec Helena était soit suicidaires, soit très cons, soit très altruistes. Ou les trois. Ou alors elle n'était pas si terrible qu'elle pensait pouvoir l'être. Bref. Cétrokoul.

Et là, il se marrait, l'autre là. Elle voulait lui faire un croche-pied et le foutre à terre deux secondes pour qu'il arrête de produire ces bruits horripilants - ces rires qui ne retentissaient habituellement jamais ici - mais il était déjà assis et il ne pouvait malheureusement pas tomber plus bas. Elle se contentait donc de le fusiller du regard avec un air de duchesse vexée.

« Hum, excuse moi, mais ta tête étais épique. Bref, donc, oui ? »

Elle grogna quelque chose d'incompréhensible et tira une chaise d'un geste brutal afin de s'y asseoir - ou plutôt pour s'y effondrer, comme à son habitude. Elle bouda quelques instants en fixant obstinément le sol, cherchant quoi dire et quoi répondre, un peu refroidie par le foutage de gueule franc de Billie.

« Etçasecroitdrôle. J'aime pas les gens, et y'a des spécimens particuliers de types coincés ou de machos qui rentrent ici. En général, ils se cassent d'eux-mêmes les oreilles couchées. Faut dire, je fais tout pour. Ils m'amusent, sinon je m'ennuie ferme, ici. Forcément, avec une chauve-souris qui se prend pour mon père et un frère pas drôle qui me rend visite une fois par mois, j'm'ennuie un peu ... »

Elle offrit un sourire sarcastique à Billie. Retour de Helena version originale, on reprend :kiwi:.

_♣ _______________ ♣_
Quand on exécute, au mois d'mars, de l'autr' côté des Pyrénées, un arnachiste du Pays basque, pour lui apprendre à s'révolter, ils crient, ils pleurent et ils s'indignent de cette immonde mise à mort. Mais ils oublient qu'la guillotine, chez nous aussi, fonctionne encore.

Hexagone, Renaud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Billie Lewis Iero

isolated soul ▬ So gimme coffee and TV...
isolated soul ▬ So gimme coffee and TV...



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Fury ð Helena   Dim 19 Aoû - 16:19

Bouh, pas contente la soeurette. Va falloir s'habituer, Billie est de retour, et bien décidé a le faire un peu sortir de son trou a morts et a cercueil, qui respire pas du tout la joie. Oui, parce que Billie sans joie... c'est pas Billie. BREF. Sortir Helena de son trou, c'est mission impossible, faut limite appeler l'agence tout risque tu vois... Bref. Revenons a nos moutons,

« Etçasecroitdrôle. J'aime pas les gens, et y'a des spécimens particuliers de types coincés ou de machos qui rentrent ici. En général, ils se cassent d'eux-mêmes les oreilles couchées. Faut dire, je fais tout pour. Ils m'amusent, sinon je m'ennuie ferme, ici. Forcément, avec une chauve-souris qui se prend pour mon père et un frère pas drôle qui me rend visite une fois par mois, j'm'ennuie un peu ... »

Boum, dans tes dents. Billie leva les yeux au ciel et soupira, l'air désespéré. Sa soeur se faisait chier. Elle faisait rien pour s'occuper en même temps, a part son travail, elle ne bougeait pas, n'essayait pas de nouer des contacts, ne sortait pas. Faut pas se plaindre quand on fait rien pour avoir son bonheur. Ca le faisait rire, elle se plaignait mais... Enfin, n'épiloguons pas.

- En même temps, Mademoiselle ne fait rien pour s'occuper non plus, t'as jamais penser a te faire des potes? Ou tu sais pas ce que c'est?

Un partout balle au centre. Maintenant, fallait essayer de faire passer le truc du "Viens on va sortir et on va s'amuser un peu." en douceur, et la convaincre de le faire, surtout. Chose juste impossible avec Helena, mais avec force de conviction on peux y arriver. Faut du courage aussi... beaucoup de courage. A la une... a la deux... a la deux et demi... a la deux trois quart.... a la trois.

- Ca te dirais pas de sortir un peu, de voir du monde? Aller, viens on va sortir de ce trou a morts et a cercueil, associable va.

Cet homme est mort a cause de sa soeur, il était suicidaire oui.... Billie, si tu crève pas, t'est un dieu :kiwi:.

[Excuse moi pur le temps et la qualité, mais j'ai rep, enfin \o/]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Helena Iero

Hear the sound, the angels come screaming.
ஒ Hear the sound, the angels come screaming.



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Fury ð Helena   Mar 4 Sep - 21:39

Rappelez-moi pourquoi Helena s'affligeait de la visite de son frère chaque mois ? Je ne sais même pas, en fait. Peut-être par charité chrétienne ... Quoique non, Helena n'est ni charitable, ni chrétienne. Peut-être parce qu'elle aimait beaucoup l'emmerder. Solution plus que probable. Peut-être finalement parce qu'au fond, elle l'aimait bien, son jumeau. Ouais. Peut-être. Bref. Toujours est-il qu'il est là. Et que la Vampyr regrettait sincèrement de l'avoir laissé rentrer. A chaque fois, elle regrettait. Et pourtant, la fois suivante, elle l'accueillait dans son lieu de travail plutôt glauque et le cycle était éternel. Elle se disait qu'elle ne le supportait pas par principe. Parce que dans sa tête, il y avait elle, et puis tous les autres. Elle s'aimait, elle n'aimait pas les autres. Ainsi, le classement était aisé. Et puis elle ne devait plus se casser la tête à retenir mille informations sur des prétendus amis qui vous vendraient pour une bouchée de pain. Pour elle, un ami, c'était le must de l'instabilité et de l'imprudence. Pas qu'elle soit prudente, mais se faire blesser par quelqu'un d'autre, ça la tuait. Son égo, vous voyez, toussa ...

Mais soit, passons à quelque chose de plus intéressant que les moeurs d'Helena - et si ça vous intéressait, allez vous faire foutre :kiwi:. Après un soupir et un regard implorant vers le plafond, Billie eut l'air de se dire des choses pas très chouettes parce qu'il avait l'air sincèrement apitoyé. Il la sermonna gentiment sur sa tendance légèrement ... carrément asociale. Elle savait ce que c'était des potes. Eh. Quand même. C'était ... euh ... des gens quoi :kiwi:. Comme elle et lui. Quoique plus comme lui que comme elle. Ouais. Comme ça c'était mieux. Des gens avec lesquels on passait du bon temps quoi. Elle n'en avait pas spécialement envie. Elle considérait les potes comme de purs hypocrites, quels qu'ils soient. L'idée d'une sincère amitié ne lui avait pas traversé l'esprit. En étant si critique, il était aisé de s'imaginer qu'elle n'avait pas vraiment d'amis. Il sembla hésiter. Helena le fusillait du regard d'avance.

« Ça te dirait pas de sortir un peu, de voir du monde ? Allez, viens on va sortir de ce trou à morts et à cercueils, associable va. »

Elle respira un grand coup. Un trèèèès grand coup. Il lui parlait comme ça. A elle. Mais l'idée de la baffe de tout à l'heure et de l'humiliation splendide lui fit ravaler son envie de lui en coller encore une. Et puis elle voulait pas le tuer non plus. Ça aurait fait beaucoup de papiers à remplir, toussa. Bref, des trucs chiants. Autant faire plaisir au gamin. C'est Noël avant l'heure. Ou pour tous les Noël où il n'a rien reçu de la part de sa jumelle. A voir.

« Ton idée est stupide, mais tant pis. Je te suis. »

Elle attrapa une veste légère et avant de fermer la porte de son magasin, elle planta son regard dans celui de Billie.

« Et ce n'est pas un trou à morts. A cercueils peut-être. Mais pas à morts. Compris ? »

Après s'être battue contre la serrure qu'elle avait toujours sue difficile, elle se rendit compte qu'elle fermait très peu sa porte de l'extérieur, en fin de compte. Elle ne sortait que pour aller acheter à manger et assurer des besoins primaires de survie. Outre cela, elle ne se promenait quasiment jamais, sauf par de grands vents, de grands froids ou de grandes pluies. Mais jamais par grande chaleur. En été, elle restait toujours enfermée chez elle, mis à part pour les provisions. Enfin. Sauf aujourd'hui. Il y avait souvent trop de monde dehors. Elle prit une longue inspiration d'une air plus ou moins détendu. Genre warrior time.

« Bon. Où va-t-on ? Et si tu m'arnaques, je me casse en t'ayant laissé un souvenir impérissable sur ta figure. Vu ? »

Elle ne savait elle-même pas trop ce qu'elle tendait par ' arnaque '. Sûrement plan drague à deux balles ou endroit où on l'accostait bien trop à son go)ut, ou un endroit typiquement pas fait pour elle - elle rirait bien si il avait le courage de l'emmener dans un restaurant réputé, elle lui foutait plus la honte à lui qu'à elle-même. Bref. Elle attendait patiemment, observant les alentours comme si elle n'était jamais venue ici. Touriste.

_♣ _______________ ♣_
Quand on exécute, au mois d'mars, de l'autr' côté des Pyrénées, un arnachiste du Pays basque, pour lui apprendre à s'révolter, ils crient, ils pleurent et ils s'indignent de cette immonde mise à mort. Mais ils oublient qu'la guillotine, chez nous aussi, fonctionne encore.

Hexagone, Renaud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Billie Lewis Iero

isolated soul ▬ So gimme coffee and TV...
isolated soul ▬ So gimme coffee and TV...



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Fury ð Helena   Jeu 4 Oct - 21:37