AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sous la cape, il y a un petit un coeur tendre qui bat :3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Sight Once

Darkness is Heaven
Darkness is Heaven



MessageSujet: Sous la cape, il y a un petit un coeur tendre qui bat :3   Mar 10 Juil - 13:39

Sous la cape, il y a un petit cœur tendre qui bat
LUKA GORAN & SIGHT ONCE



Certes, il était sublime. Magnifique même. Mais là, il avait frappé fort. Lui, le viril, le ténébreux, le beau blond mystérieux, voilà qu’il se retrouvait dans une splendide robe bustier fuschia qui mettait beaucoup sa poitrine en valeur… Sa quoi ?? Et en plus, il avait transformé son corps. Faudrait qu’il fasse tourner parce que franchement, là, c’était assez grave.
Les talons qu’il lui avait assignés n’étaient cependant pas plus hauts que ses grandes chaussures pointues à talonnettes et il n’était pas gêné pour marcher.

Sight tourna la tête vers l’homme, un vrai, lui, qui l’accompagnait. L’air un peu rêveur, il semblait perdu dans ses pensées.
Il repensa à la mission qu’ils avaient acceptée – quoiqu’ils n’auraient pas pu refuser – et sourit au souvenir de son maitre quand il lui avait demandé de se faire passer pour une fille.

Le troll qu’ils étaient chargés de retrouver était un trafiquant de bang bang qui avait provoqué Magister et qui devait maintenant en accepter les conséquences. Trurlkik, le troll en question, était censé donner aux Sangraves une poudre qui allait amplifier le pouvoir de la magie démoniaque mais il s’est avéré après avoir vu ses confrères sauter comme des chèvres et se prendre pour des lapins – au sens propre – qu’il s’était bien joué de lui. Heureusement, ils n’en avaient absorbé qu’en petite quantité comme ils étaient très nombreux et aucun n’avait encouru de risques. Magister, lui, se moquait de savoir si certains allaient mourir comme sa première dent de lait mais il n’avait pas apprécié du tout le petit stratagème de Trurlkik.

Soit. Sight était finalement peut-être plus humain que lui.
Le troll était un grand amateur des femmes humaines et le maitre avait semblé penser qu’il serait tout à fait adapté à la situation. Après tout, c’était une mission, il devait la mener jusqu’au bout. En revanche, c’était l’attitude de son compagnon qui le surprenait. S’il semblait dans la Lune, le chagrin perçait néanmoins sur son visage. Or, s’il y avait une chose qu’il détestait, c’était les sentiments au travail.
Il se retourna vers lui, et parce que son partenaire commençait à lui chauffer les écoutilles, lui cria dessus, oubliant qu’il était à présent une fille.


« Bon, écoute. On est en mission, tu arrêtes de pleurnicher ou je t’explose ta poire contre l’arbre qui se trouve là. Je suis pas ravi ravi d’être là non plus, mais bon. Alors soit tu arrêtes de faire ta tête de désespéré et tu te tais, soit tu me dis ce qui va pas et tu arrêtes de faire de désespéré aussi. C’est maintenant. Sinon, je te laisse ici. »


Ah non mais oh. Lui, il avait pas à être habillé comme ça alors que c’était pas du tout confortable. Vilain. Mignon. Vilain. Mignon. Sa conscience bataillait contre lui. *Vilain* lui soufflait-t-elle. Son cœur, lui n’était pas d’accord. *Mignon*. Il avait presque envie de se taper, lui, la tête contre le mur.
Ils étaient arrivés dans le Krankar et déjà il avait envie de partir.
La mission allait être longue. Très longue.

Spoiler:
 

_♣ _______________ ♣_
I Will Dream of You
Turn into winter lights. Keeping your strength when it gets dark at night.
What are you made of water and glass. Keep it in your sights   now. It’s keeping you up
TAZER.


Dernière édition par Sight Once le Ven 13 Juil - 16:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Luka Goran

~ hello, I’m Bruce from Nemo ~
~ hello, I’m Bruce from Nemo ~



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Sous la cape, il y a un petit un coeur tendre qui bat :3   Mar 10 Juil - 15:12


Déprime amoureuse et autres drogues


Luka était au bord du suicide.
Ca lui était déjà arrivé cinq fois auparavant, mais là il était tellement au bord bord bord qu'un pas de plus et il tombait dedans. Tombait d'une falaise. Tombait d'une chaise avec une corde autour du cou. Bref, il avait pleins d'options, et il pouvait choisir la meilleure façon de finir sa misérable existence.
Car Luka Goran était misérable, voilà. C'était dit.
Rien que de penser à son innocence de nounours gâchée, ça lui faisait monter les larmes aux yeux.
Car on l'avait trompé sur la marchandise. Quand ça lui arrivait d'habitude, il renvoyait le paquet.
Mais là c'était plus difficile : un jour en mission on lui avait dit de prendre en otage une jeune fille – qui apparemment – n'avait rien d'extraordinaire. Sauf qu'elle était tout sauf banale. C'était son âme sœur ! Sisisisijevousjure. Allez renvoyez le paquet après ça.
Impossible.
Il avait donc vécu une nuit exquise, une aventure mouvementée et l'avait libéré. Ah oui, car il aurait dû, normalement, la faire passée directement par la case Forteresse Grise. Perdu. Passes ton tour. Il l'avait donc libéré, puis l'avait perdu de vu.
Et c'était très triste.
Luka avait donc glissé dans son blazer bleu un mouchoir rouge dans lequel il se mouchait dès que sa compagne de mission regardait ailleurs.
Car oui ils étaient en mission. Une histoire de troll bang-bangiens qu'il avait la flemme de résumer. Et il n'y allait pas seul, si je puis me permettre, mais avec une jolie demoiselle. Mais il s'en moquait un peu. Il se contentait de marcher entre les arbres.

Cette mission était sa dernière chance pourtant de rester dans les rangs sangraves. Et même de rester dans les rangs des «  je suis encore vivant » tout court. S'il échouait, il serait renvoyé. Définitivement.
Parce que c'était bien inutile de préciser que le boss n'avait pas été super content qu'il ai laissé filer Myrrha ( vui c'était comme ça qu'elle s'appelait, c'est pas trop joli ? Il aimait beaucoup. Ca sonnait très doux mais tr....). Donc il était en mission rattrapage.

Son boulot était de trouver le Troll qui avait trompé Magi, de lui dire «  ok mon pote tu vas plus jamais refaire ça, sinon.... ». Normalement le troll, à ce moment là, prenait un air imbécile et demandait d'une voix stupide «  sinon quoi ? » et là ils avaient un sort tout prêt, bien enfermé dans une mallette de cuir noir que Luka tenait à la main. C'était un peu l'équivalent d'une grosse bombe pesticide humaine. Le truc qui détruit les arbres quand ça explose.
De quoi les dissuader de recommencer, nan mais oh.

Mais Luka n'était pas d'humeur à se la péter grave. Il aurait pu : car il était le porte parole tout puissant du non moins tout puissant Magister. Il était bien habillé pour l'occasion ( blazer bleu, pantalon noir impec', chaussettes oranges) et savait son texte par cœur.
Mais il était triste.
Très triste.
Très très triste.
Très très très très triste.
Très très très très très très trèèè...

« Bon, écoute. On est en mission, tu arrêtes de pleurnicher ou je t’explose ta poire contre l’arbre qui se trouve là. Je suis pas ravi ravi d’être là non plus, mais bon. Alors soit tu arrêtes de faire ta tête de désespéré et tu te tais, soit tu me dis ce qui va pas et tu arrêtes de faire de désespéré aussi. C’est maintenant. Sinon, je te laisse ici. » 

Mais heuuu il n'avait rien dit !
Et c'était quoi cette mode de vouloir faire du mal à sa tête ?
Au même moment il se souvint que Myrrha portait une robe rouge, comme la sangrave avec lui, et il sentit les larmes couler sur ses joues. Dans un grand geste dramatique il sortit le mouchoir de sa poche et souffla bruyamment.

- C'est un chagrin d'amour mademoiselle. Si on croise du bang-bang, je ne suis pas sûr de pouvoir résister à la tentation. Ca me fera penser à autre chose.

Puis il lui accorda un petit regard de chien mouillé, et constata doucement :

- C'est étrange, je ne t'ai jamais vu à la Forteresse. Tu es nouvelle ? Ça m'étonnerais pas : pour qu'on t'ai mis en mission avec moi, c'est que tu dois être nouvelle. Ou punie.

Il s'imaginait Magister faisant tirer les nouveaux à la courte paille : perdu ! Allez on l'envoi avec Luka Goran mwwamwaamwaa. Il sourit devant cette charmante vision. Il commençait à avoir une réputation du tonner.

_♣ _______________ ♣_
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sight Once

Darkness is Heaven
Darkness is Heaven



MessageSujet: Re: Sous la cape, il y a un petit un coeur tendre qui bat :3   Mar 10 Juil - 16:07


« C'est étrange, je ne t'ai jamais vu à la Forteresse. Tu es nouvelle ? Ça ne m’étonnerait pas : pour qu'on t’ait mis en mission avec moi, c'est que tu dois être nouvelle. Ou punie. »

Peut-être était-ce la perspective de la punition qui fit monter un sourire au blond mais en tout cas, il avait maintenant un air assez hilare. Mais oui, bien sûr. Tous des petits pervers ces blonds. Sight était blond, mais blond bouclé alors ça changeait tout. Et puis Sight, c’est la classe même. Donc bon. Lui à côté, pfuuuit, c’était de la dentelle. Il allait lui remettre les idées en place. A sa manière.

« Certainement pas. Je suis dans les rangs du Sombre Saigneur depuis dix ans. Mais toi, je ne t’ai jamais vu. Tu as de la chance d’être tombé sur moi. Un autre que moi t’aurait déjà gifflé pour pleurnicher ainsi en mission. Mais je serais gentil aujourd’hui. M’enfin bon, chenapan. D’accord pour le chagrin d’amour, mais c’est comme ça. Les femmes sont toujours comme ça. Egocentriques, pleurnichardes, bref, de vraies femmelettes. Tu vas en retrouver, vous en retrouvez toujours. Allez, ressaisis-toi. Et tu touches au bang-bang, je te bouffe. Merci. »

C’est qu’il en faisait du bruit le gringalet ! Il se mouchait, il pleurnichait. Deux choses que Sight ne faisait jamais. Il n’était jamais malade et il détestait se lamenter sur son sort. Mais qu’est-ce qu’il était chou avec son petit air de cocker, et ses beaux yeux bleu-vert, il ne voyait pas très bien, il aurait fallu qu’il s’approche de beaucoup plus près. Et c’était pas sûr que ça passe inaperçu.

Ils ne savaient pas exactement où ils étaient mais les trolls étaient nombreux. Très nombreux. Un peu comme Omois un jour de soldes mais avec que des trolls. Surprenant.
Sight repéré un troll qui restait seul et se dévoua pour aller lui parler avec son plus beau sourire – il priait pour que cela fasse séduisant mais comme il n’avait jamais été femme de sa vie, c’était pas certain non plus :

« Bonjour, beau troll. Nous cherchons, mon frère et moi, un troll du nom de Trurlkik. Saurais-tu où il est ? »

Il préféré le placer en tant que frère parce que peut-être, si la force était avec eux, il serait tenté de répondre juste pour le plaisir de parler à une sublime femme comme el… comme lui. Comme Sightounette quoi.
Le troll la regarda, bouche bée et aventura son regard sur toute la hauteur de Sight (HS : je savais pas si ça se disait XDD). Il s’approcha d’elle, qui tentée de reculer, marcha sur les pieds de Luka. Et une débile de plus, une !

« Moi, le connaître. Si toi boire avec moi, je indiquer toi Trurlkik. »

Son regard fuyait vers une maison, non loin. Intéressant. Il était par là-bas. Soit. Il n’avait pas vraiment envie du tout de boire avec Tarzan toute seule, aussi il s’inventa une excuse.

[colorcornflowerblue] « Je dois absolument garder mon frère pour ne pas le perdre, enfin, il sera aussi ravi que moi de parler avec un être doté d’une aussi grande intelligence. J’en suis sûre. [/color]

Le troll accepta avec un grognement de méfiance.
Sight se retourna vers son « frère ».

« Je suis désolé pour ton pied. Vraiment. »

Puis, avec un sourire narquois :

« Avoue, tu vas pouvoir admirer le troll pendant de longues minutes. Ça va te changer les idées. »

Il adorait l’embêter ce gars trop mignon. Qui ressemblait un nounours. S’il arrêtait de l’embêter, il allait lui sauter dans les bras de force alors il valait mieux continuer.

_♣ _______________ ♣_
I Will Dream of You
Turn into winter lights. Keeping your strength when it gets dark at night.
What are you made of water and glass. Keep it in your sights   now. It’s keeping you up
TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Luka Goran

~ hello, I’m Bruce from Nemo ~
~ hello, I’m Bruce from Nemo ~



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Sous la cape, il y a un petit un coeur tendre qui bat :3   Mer 11 Juil - 18:21


Comment s'éclater avec un Troll

« Certainement pas. Je suis dans les rangs du Sombre Saigneur depuis dix ans. Mais toi, je ne t’ai jamais vu. Tu as de la chance d’être tombé sur moi. Un autre que moi t’aurait déjà gifflé pour pleurnicher ainsi en mission. Mais je serais gentil aujourd’hui. M’enfin bon, chenapan. D’accord pour le chagrin d’amour, mais c’est comme ça. Les femmes sont toujours comme ça. Egocentriques, pleurnichardes, bref, de vraies femmelettes. Tu vas en retrouver, vous en retrouvez toujours. Allez, ressaisis-toi. Et tu touches au bang-bang, je te bouffe. Merci. » 
De rien.
Elle commençait à lui taper sur les nerfs là, sa camarade. Et en plus elle ne savait même pas faire les bons accords dans ses phrases. Il secoua la tête d'un air désolé : c'était même pas la peine d'essayer d'amorcer un dialogue normal, vu qu’apparemment elle ne savait s'exprimer qu'en le menaçant.
Tant pis pour elle : elle ne savait pas ce qu'elle ratait. La verve, la rime, la prose d'un Luka Goran dépressif, c'était toujours une expérience en soi qu'un être humain devrait être honoré de vivre.
Il secoua la tête, mais rangea son mouchoir en le pliant soigneusement et en le faisant gentlemaniser – c'est à dire dépasser- de sa poche ( oui, Luka Goran inventait des mots, entre autres. Ca vous pose un problème ? Mécréants).
Car ils étaient arrivés à destination ( le GPS mental du Sangrave le pria de bien vouloir détacher sa ceinture et lui souhaita une bonne mission).
Ils arrivaient donc dans le village troll, avec ses maisons dans les arbres et ses....trolls. De quoi faire un agréable accrobranche, mais ces gros trucs verts n'avaient pas cette intelligence magnifique qui caractérisait Luka.

« Bonjour, beau troll. Nous cherchons, mon frère et moi, un troll du nom de Trurlkik. Saurais-tu où il est ? » 

Voilà. Il s’intéressait deux secondes à la végétation et miss rabat-joie faisait déjà des conneries.
Sans lui, en plus. Égoïste. Op op op ! Fit il en courant vers elle et le troll vert qui la détaillait des pieds à la tête.
Il lui agrippa le bras et fixa le nouveau venu de son regard de killer n°3.
Au moment où il allait demander «  quel frère ? Ne soit pas stupide, il voit bien que nous ne sommes que deux », il comprit que c'était lui, le frère. Et de toute façon miss rabat-joie lui marcha sur les pieds tellement fort qu'il en eut les larmes au yeux. Sa tentative d'intimidation se transforma illico en l'air du Chat Potté. Le chapeau et les poils en moins.

« Moi, le connaître. Si toi boire avec moi, je indiquer toi Trurlkik. »

Chantage. C'était bas. Luka secoua la tête avec toute la force dont il était capable, en profitant pour faire disparaître son air de minet.

- Merci, mais il y a pleins d'autres trolls beaucoup plus agréables que vous à qui nous pourrions demander. Et peut être qu'après, pour les remercier, elle boira un verre avec...

« Je dois absolument garder mon frère pour ne pas le perdre, enfin, il sera aussi ravi que moi de parler avec un être doté d’une aussi grande intelligence. J’en suis sûre.

Maiiiseu. Et en plus c'était même pas vrai.

- Nan pas du tout !

Mais personne ne fit mine de l'entendre.
Miss rabat-joie-je-te-marche-sur-le-pied-je-mens-sans-peurs-et-sans-reproches se tourna alors vers lui, un petit air désolé – et bien naturel – sur le visage.

« Je suis désolé pour ton pied. Vraiment. »

- Moins que moi, je t'assure. Fit il sans la regarder.

Elle l’énervait à un point ! Un peu plus et il montrait les dents en grognant. Et elle ne s'excusait même pas pour avoir prit les devants de l’opération et pour avoir accepté le chantage du géant vert ?
Il y en avait qui vraiment hein....

C'est ainsi qu'il se retrouva à boire un vert avec un troll à l'hygiène nettement discutable et une sangravette méprisante.
La taverne troll était à moitié pleine et à peu prêt calme.
A peine sa compagne eut elle terminé sa première gorgée, il posa une main sur son épaule et déclara :

- Voilà ! Maintenant on va vous laisser, hein, nous n'allons pas vous importuner plus longtemps. On a une mission plus important à accomplir...

_♣ _______________ ♣_
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sight Once

Darkness is Heaven
Darkness is Heaven



MessageSujet: Re: Sous la cape, il y a un petit un coeur tendre qui bat :3   Mer 11 Juil - 20:24

Très bonne idée que de le faire boire. Sight ADORAIT l'alcool. Mais ça le rendait encore plus amer, encore plus asocial, encore plus machiavélique.

Le troll lui tendit un verre de whisky qu'il avala cul-sec. Enfin en une gorgée. C'était passé inaperçu mais il avait une très très bonne descente en matière d'alcool. Il était prêt à en redemander mais son partenaire n'était visiblement pas d'accord.

Il l'arrêta alors qu'il venait de poser son verre :

- Voilà ! Maintenant on va vous laisser, hein, nous n'allons pas vous importuner plus longtemps. On a une mission plus important à accomplir...

Et ce disant, il l'entraîna plus loin. Génial. Ils venaient de perdre leur guide. Et encore pire, la fausse-femme venait également de perdre son alcool. Goujat. S'il y avait une chose qu'il ne supportait pas, c'était qu'une personne, aussi attirante qu'elle soit, lui pique son verre ou lui ôte sa capacité à boire.
Sight était un peu dépendant à l'alcool, pardonnons-le.

Un poil énervé sur les bords, juste sur les bords, il se laissa trainer jusque derrière la taverne - un peu repoussante mais bon, c'était des trolls après tout - et attendit la colère de son compagnon d'infortune. Qui n'arriva pas. Soit. Ca n'allait pas l'empêcher lui, de s'énerver.

Il commençait à lui courir sur le haricot. Parce qu'il était trop trop mignon avec son air de nounours un peu perdu et ses grands yeux tout gentils. Parce qu'il l'empêchait de boire. Parce qu'il pleurnichait - certes, il avait arrêté. Peut-être la menace du "j'te bouffe" avait bien fait son effet.

En même temps, lui ausi était un peu beaucoup pénible sur les bords.
Grand choc pour lui. Il était pénible. Bon bon bon. Que de joie aujourd'hui. Soit il s'énervait, soit il se taisait.

Pour l'instant, c'était un spectacle d'émotions. La peur. La tristesse. La colère. L'envie. La tristesse à nouveau. La surprise. L'incompréhension. Bref. La haine. L'envie. La haine. Oh, un oiseau !
Son esprit se ferma finalement et il vit que Luka avait gardé sa main sur son épaule.

- Hum, hum. *tousse* Tu pourrais, s'il te plait, enlever ta main de là ? Non qu'elle me dérange, hein mais c'est pas très pratique pour marcher.

_♣ _______________ ♣_
I Will Dream of You
Turn into winter lights. Keeping your strength when it gets dark at night.
What are you made of water and glass. Keep it in your sights   now. It’s keeping you up
TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Luka Goran

~ hello, I’m Bruce from Nemo ~
~ hello, I’m Bruce from Nemo ~



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Sous la cape, il y a un petit un coeur tendre qui bat :3   Mer 11 Juil - 21:44

Cours de diplomatie



Très intelligente, vraiment, sa gentille ( ou pas ) companionne : elle avait cédé à ses désirs ( non Luka, non, tu arrêtes de penser à n'importe quoi !) et les entraînait dehors.
What ?
Et le troll ? Il faisait quoi le troll ? Parce que, devait il rappeler pourquoi ils avaient suivi un troll dans un endroit de débauchés ? Juste comme ça, pour l'envie, parce que, -apparemment- la méchante sangrave était chaude pour se descendre des verres d’alcool trolliens ?
Faux !
Parce qu'ils avaient une mission à accomplir, par les cuisses de sa grand-mère ! et ils avaient suivi le troll pour qu'il leur donne des informations !
Et maintenant la minette faisait " yep c'était super merci mais on se tire" ?
Mais elle avait quoi sous sa jolie chevelure brune ? Un confettis ?
Pas content, qu'il était, le nounours.
Luka la traîna - ou se laissa traîner, il n'analysait pas très bien la situation - derrière la taverne.

- Hum, hum. Tu pourrais, s'il te plait, enlever ta main de là ? Non qu'elle me dérange, hein mais c'est pas très pratique pour marcher.

Ah oui. Il avait gardé sa main sur son épaule. Il la regarda un instant, puis croisa les yeux de la b...fille. Positionné derrière elle, il avait une vue plongeante sur le décolleté pigeonnant, et même si ça n'avait jamais été son intention, son regard allait être mal interprété.
Gaffeur intergalactique bonjour.
Il enleva sa main fissa.

- Oui ba en attendant, ton ami le troll t'a pas dit où été Trurlkik. Alors on fait quoi maintenant ?

Luka posa sur elle un regard très calme. C'était une de ses (innombrables, comme vous pouvez l'imaginer) qualités : il était capable de rester zen et de garder un air mature dans n'importe qu'elle situation. Il la regardait en levant les yeux - car il avait baissé la tête d'un air adulte - et en faisant une petite moue embêtée avec les lèvres.
Du genre " regarde ce que tu as fais. C'est pas joli du tout. Je vais appeler maman, tu vas voir. " Il avait toujours voulu être papa. Pour un jour ou deux. Puis après abandonner les gosses pour aller se boire une tequila sur une île chaude avec la maman. Mais ça c'était parce qu'il était encore jeune. BREF.
Donc il la regardait. Alors, tu as une solution miss J'ai-le-contrôle-de-la-situation-mais-j'arrive-pas-à-marcher-avec-une-main-sur-l'épaule ?
C'est à cet instant que leur ami le troll débarqua, un verre dans une main, un bout de chaise cassée dans l'autre.

- Ba. Pourquoi être partis ? Moi par finir seul m'amuser.

En soupirant, il effectua un quart de tour tout en dérapage contrôlé sur le pied droit. La classe à la française.

- Ah oui. S'amuser, tout ça, c'est vrai. Mais faudrait penser à garder les idées claires pour nous donner les informations qu'on recherche.

Le troll fronça les sourcils comme pour se souvenir de leur accord de départ, puis fit un sourire idiot. Bien : apparemment l'alcool ne lui réussissait pas.

- Si fille revenir, moi dire à frère où Trurlkik.

Luka hocha la tête et indiqua le chemin à sa compagne d'un geste ridiculement élégant. Il fallait qu'il lui demande son nom, un jour, par hasard, au détour d'une engueulade. Ca pouvait toujours servir.

- Bien sur. Mais dépêchez vous parce qu'on est un peu pressés. On est pas là pour le plaisir.

Le troll s'avança vers la demoiselle et lui tendit son verre, où était visible la marque de ses lèvres vertes. La classe à la troll.

- Fille rester avec moi. Pas partir. Frère partir chercher Trurlkik pendant que fille et moi s'amuser.

Et slurk. Le moi Tarzan toi Jane commençait à lui taper sur les nerfs. Surtout quand c'était pour traduire un raisonnement aussi tordu. Merci Magi de m'avoir envoyé ici, je t'aime de tout mon coeur.

- Non, non, non, ce n'était pas l'accord du départ, ça. Fit il en lui envoyant des éclairs avec les yeux ( enfin en essayant. Avec son chat ça marchait en temps normal : il courait se cacher sous le canapé. Mais il n'avait jamais testé sur un humain. Et encore moins sur un troll. Mais le troll et le chat n'étaient pas, à son humble avis, si éloignés).

Mais son ami vert ne broncha pas, et se rapprocha dangereusement de la sangrave.

- Moi dis : fille rester s'amuser et frère partir chercher. Si pas d'accord, pas Trurlkik.

Et moi dis gros poing dans ta gueule, toi comprendre ?
Mais Luka n'avait pas envie de se battre. Il n'avait pas la foi. Surtout pas contre un gros colosse vert de trois mètres de haut. Il y a des jours comme ça.
Alors il se mit à réfléchir. Oui. Rien que d'y penser ça le mettait tout drôle : ça n'arrivait pas souvent.

Chez les trolls, il y avait des règles très strictes. Des principes - familiaux notamment - qui étaient encrés dans leurs meurs. Si on ne les respectait pas, on était soit déshonoré, soit puni.
On ne piquait pas la femme du voisin, par exemple. On demandait à un frère avant de partir avec sa soeur.
Ca, il avait comprit.
Restait à vérifier l'hypothèse de la première affirmation.




_♣ _______________ ♣_
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sight Once

Darkness is Heaven
Darkness is Heaven



MessageSujet: Re: Sous la cape, il y a un petit un coeur tendre qui bat :3   Jeu 12 Juil - 12:54

Super. Maintenant les deux hommes se battaient pour lui. Enfin pour elle.
Le troll, qui avait un cerveau malgré tout, essayait de le prendre avec lui mais son partenaire n'était pas d'accord. En même temps, il venait de se faire lâcher par ses amis de boisson, il était donc un peu normal qu'il ait été tenté de les suivre. Il aurait agi de même mais il serait directement allé à la case "DOUBLEUPPERCUTCROISEDANSLAMACHOIRE" sans passer par la case départ. Mais bon, il était peut-être un de ces pacifistes qui détestaient frapper les gens, gardaient son calme en toutes circonstances. Peut-être. Mais avec son allure de géant vert, il n'y ressemblait pas grandement. Il ne faut pas juger aux apparences, il se pouvait qu'il buvait son thé de jus de chaussette tous les soirs en compagnie de ses trois filles, Pimprenelle, Flora et Pâquerette juste avant de leur lire une histoire. Mais évidemment, c'était tellement réaliste.

Sight, au milieu, ne savait pas trop quoi faire. S'il partait en courant sous prétexte que des petits sangliers bleus avec des ailes lui avaient demandé de galoper comme dans la maison dans la prairie, est-ce que quelqu'un allait le croire ? Certainement pas. Bon.

Son nounours semblait absorbé dans ses pensées, aussi, il se demanda et évalua ses chances. Il jeta un coup d’œil à sa robe, à ses chaussures et au troll. Hinhin. Ça passe ou ça casse.

Sa robe, objet du roi des Limbes l'énervait au plus haut point. Y avait-il vraiment des gens qui portaient ça toute la journée ? Non parce que c'était de la torture ce truc. Heureusement que c'était la dernière mission qu'il réalisé enchevêtré dans une chose pareille. Heureusement. Il avait pas bien vie de renouveler l'expérience de sitôt.
En plus avec son partenaire qui paraissait vraiment croire qu'il était une femme. Comment il pouvait lui annoncer qu'en fait, c'était un homme - très viril et magnifique de surcroit- ?
"Bonjour, en fait, je suis pas la femme avec le décolleté pigeonnant et à la lourde poitrine, mais je m'appelle Sight, tout ce qu'il y a de plus homme, tu veux venir vérifier ? What a Face Non parce que bref, c'est pas que ça m'énerve que ce troll laid comme une crotte de nez me regarde comme ça mais presque. Merci, au revoir." Non, ça allait pas. Définitivement.

Bon, cessons de tergiverser. Il la voulait. Le troll, hein. Son partenaire ne voulait pas la laisser partir. Cerveau en action mode on. Le requin qu'il était ne voyait qu'une option.
Non pas se jeter sur le troll et tenter de l'étouffer avec sa poitrine (mais il avait mis quelle taille Magister ? Du 110 W ? Il voyait plus ses pieds...) mais bien commencer à bastonner. Oh yeah.

Le requin avança vers le troll et lui déclara de sa voix la plus suave (en fait, ça tirait plus du cri du cochon qu'on égorge mais bon, chuuut) :

" Viens ici, mon mignon. "

Il la suivit, en fait, il s'éloignait juste pour pas qu'il puisse toucher à Luka.
Il craqua ses doigts, son cou et fixa le troll. Il courut vers lui et tadam, un beau coup de pied avec talon renversé dans la face.
Il adoptait typiquement la philosophie des nains "Tapons d'abord, posons les questions ensuite. "
Le troll était déjà un peu... anesthésié (le coup du bout pointu géométriquement bien placé avait bien eu ses effets) et il le regardait d'un air... d'autoroute.

"Maintenant mon gaillard, tu vas me dire où il est ton copain. Merci."

Le petit coup dans le nez qu'il avait eu (le whisky, il s'était pas fait frappé, enfin à part son épaule qui s'était un peu déboitée, il allait bien) l'avait déchaîné.

Il s'éloigna pour laisser son "frère" régler tout ça.
Ah ouais, en se débattant, le troll lui avait carrément déboité l'épaule. Joie. Il devait attendre un peu pour se la remettre. Aie. Son membre semblait tomber. Il était complètement décalé par rapport au reste. Que c'était appétissant.

_♣ _______________ ♣_
I Will Dream of You
Turn into winter lights. Keeping your strength when it gets dark at night.
What are you made of water and glass. Keep it in your sights   now. It’s keeping you up
TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Luka Goran

~ hello, I’m Bruce from Nemo ~
~ hello, I’m Bruce from Nemo ~



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Sous la cape, il y a un petit un coeur tendre qui bat :3   Ven 13 Juil - 10:35

Docteur Luka est dans la place


"Maintenant mon gaillard, tu vas me dire où il est ton copain. Merci." ( de rien. Il ne pouvait vraiment pas s'en empêcher).

BASTOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !
Luka se mit en mode commentateur de boxe et décrivit la scène dans son cerveau supra -développé. Quel beau coup ! cette fille avait un magnifique coup de pied latéral !
Il ne connaissait pas beaucoup de filles capables de déstabiliser un troll - si bourré soit il - avec un talon de quinze centimètres.
Mais c'était une bonne technique. Luka devrait essayait d'en porter. Le ridicule ne tue, pas n'est ce pas ? comme ça, si un troll ayant un coup dans le nez voulait encore toucher à sa soeur -supposons un instant qu'il en ai une - il se ferait destroyer/éclater/enfoncer la face d'un coup de Louboutin ( car on ne déconne pas avec la qualité).
Par contre il n'était pas certain d'arriver à marcher avec ces échasses. Et quand on ne peut pas courir - c'est-à-dire fuir - dans le métier, on est vite dans la bouse de Traduc.

Mais bon, il fallait positiver dans la vie ( et en plus il doutait que les trolls ai un magasin de chaussures de marque dans leur village, ce qui mettait fin à la question, aussi pertinente soit elle).

En attendant, la gentille fille ( on remarquera l’évolution des thermes la caractérisant en attendant de connaître son prénom ) en avait terminé avec lui.
Mais alors qu'elle reculait en se tenant l'épaule, il fit l'amère constatation que le troll n'était toujours pas mort, baignant dans son sang, une chaussure plantée dans l'oreille ( charmante vision).

Heu....supposait - elle un instant qu'il le finisse ?
Enjoy !

Avant de commencer une mission avec Luka, il fallait savoir deux choses :

1) que Luka ne se battait jamais. Il prenait la fuite, incentait à la limite, immobilisait trois secondes si possible, séduisait, mangeait, courait la plupart du temps. Mais que c'était lui le chef de mission, par contre.

2) que Luka était vraiment chiant sur les bords.


Le deuxième point semblait s'être déjà imposé entre eux, mais elle n'avait pas l'air de connaître le premier. Damned.

* Allez Lulu, it's time. Montre lui que tu es un homme, par tous les dieux des Lymbes !*

Heureusement pour eux, le jeune homme n'était pas compliqué : il suivit la voix de sa conscience sans réfléchir. Il faut savoir qu'il suivait de temps en temps cette voix mais que c'était rare. La plupart du temps il écoutait la voix de son coeur et se barrait en courant.
Comme quoi les miracles c'est comme les emmerdes : ça arrive.

Il s'élança donc vers le troll, qui, bien qu'encore vivant et l'oreille intacte, ne semblait pas au meilleur de sa forme.
Il se tenait le ventre et était devenu tout vert ( LOL). Au moment où le guerrier intrépide allumait sa magie, son adversaire se plia en deux et vomit sur le mur de la taverne.

Quand on ne tient pas l'alcool...

Il maîtrisa son dégoût ( le vomit de troll a une odeur encore plus horrible et tenace que le pipi de chat) et incenta en se bouchant le nez ( entreprise à haut risque, pour ceux qui n'ont pas comprit : la magie sort de ses mains. En se bouchant le nez il risquait de se faire éclater le visage. Mais bon. Fallait pas trop lui en demander non plus )

- Par le Bouratus que le troll ai une énorme gueule de bois, et qu'avant six jours qu'il ne s'en remette pas !

Que de poésie spontanée.
Heureusement pour notre héros (oh je vous en prie, arrêtons de le flatter), son bouchage de nez ne lui fut pas fatal, et le jet de magie verte toucha bien sa cible.
Qui finit de vomir, se tint la tête en hurlant de douleur, puis s'écroula dans un sommeil d'ivrogne.

Voili voulou.

Il souffla sur ses doigts d'un geste digne des plus grand western puis fit mine de les ranger dans sa ceinture. Il ne pouvait pas résister : c'était un vrai gosse.

Puis il se tourna vers la demoiselle au coup de pied latéral.


Elle n'allait pas bien du tout.
Son visage avait prit une teinte verdâtre - moins que le troll quand même mais elle accédait à la deuxième marche du podium - et elle vacilla en se tenant l'épaule.

- Ne paniquez pas ! je suis médecin ! hurla ( fort inutilement) Luka en accourant presque au ralentit dans sa direction.

Il était dans son trip là, fallait pas faire attention.
La Louboutingirl s'affaissa en grimaçant, et il lui tata le pouls pour savoir si elle respirait bien.

Nan mais Luka arrête de faire n'importe nawak. Elle a mal à l'épaule, andouille.
Ah oui. Très bonne déduction, Watson.

Il fit mine de lui toucher l'articulation mais s'arrêta en la voyant grimacer. Elle se l'était déboîtée.

Ca lui était déjà arrivé, une fois en ski, et ça lui avait fait un mal de chien.
Le médecin lui avait expliqué comme à un débile comment il allait faire pour la lui remettre. Il lui avait dit que ça allait faire vraiment mal, mais qu'il fallait qu'il pense à autre chose.
Luka avait demandé à la jolie infirmière si elle ne pouvait pas l'embrasser pendant l'opération, suite à quoi ils avaient explosé de rire. Luka avait suivit le mouvement, et le médecin perfide avait profité de ce moment de faiblesse pour la lui remettre en place.

BREF.

Il lui offrit donc un joli sourire et annonça :

- Ca va faire mal, mais je vais vous la remettre en place. On va compter jusqu'à trois, souffler un bon coup. Pensez à autre chose. Désolé, mais il n'y a pas de jolis infirmiers pour vous embrasser, mais ça ira. Moi je m'en suis passé et je le vis très bien.

_♣ _______________ ♣_
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sight Once

Darkness is Heaven
Darkness is Heaven



MessageSujet: Re: Sous la cape, il y a un petit un coeur tendre qui bat :3   Ven 13 Juil - 11:24

NON. NON. MAIS NON. Ca n’allait pas du tout. Sight n’était pas d’accord du tout. Il s’était enfin rendu à l’évidence. Son partenaire était complètement timbré. Mais pas dans le genre folie douce, comme par exemple danser dans la rue sous un lampadaire avec un parapluie ou se balader avec un panneau « FREE HUGS » ou même chanter à tue-tête un air connu de tous. Non, là, c’était plutôt du genre folie furieuse, ceux qu’on envoie dans un endroit spécialisé.

- Ne paniquez pas ! je suis médecin ! avait-il dit.

Mais LOL. Certainement pas. Il touchait son bras, il le bouffait. Certes, il avait mal. Mais soit il souffrait un peu soit ce fou lui arrachait carrément le bras.
Son épaule semblait vouloir entrer en collision avec son cou tellement elle remontait. Mais super. Incroyable talent : Je démonte mon épaule et je peux toucher mon nez avec mon épaule. Avec un peu de chance, il pourrait passer à la télé et avoir la gloire qu’il méritait.

La douleur lui faisait perdre la raison. Il délirait complètement mais il s’en fichait. Est-ce qu’il avait une chance de pouvoir partir en courant sans se prendre les pieds dans le troll qui gisait dans son vomi –très sympathique, d’ailleurs à regarder, rien qu’à le voir Sight sentait l’intérieur de ventre se convulser de dégout. Et deux vomis, deux ! Mais non, il avait déjà mal à l’épaule, il valait mieux éviter de regarder les choses qui auraient pu aggraver son cas. Il retint donc son souffle avec difficulté et se retourna vers son médecin particulier. Vu comme il le surveillait, ses chances de pouvoir s’échapper étaient minces. Très minces. A peu près autant que celles qu’il avait de se mettre à faire la polka avec son nounours habillé en hawaïenne.

- Ca va faire mal, mais je vais vous la remettre en place. On va compter jusqu'à trois, souffler un bon coup. Pensez à autre chose. Désolé, mais il n'y a pas de jolis infirmiers pour vous embrasser, mais ça ira. Moi je m'en suis passé et je le vis très bien.

A quoi pouvait-il donc penser ? Il regarda son infirmier particulier et vit son grand sourire. Il n’aurait pas eu l’habitude de voir des sourires ironiques, il aurait cru que c’en était un. Mais non, il essayait juste de le rassurer.
Mais c’est vrai quoi, qui n’a jamais rêvé de se faire démembrer par un fou qui ressemble à un nounours et qui lui promettait de commencer comme pour un sprint ?

Sight était habitué à tuer les autres mais comme il ne se faisait jamais blesser, la douleur physique n’entrait pas en compte dans ses sensations favorites. Pauvres petites victimes.

Ooooooh, un zouli papillon. Lorsqu’il lui avait tenté de lui toucher le bras pour le remettre en place, les frissons qui l’avaient parcouru avaient amplifié la douleur. Que de la joie. Tenté une dernière fois par le diable –c’est fou ce qu’il souffrait le martyr, tout ça à cause du Sombre Saigneur -, il fit une blague pour le moins fantaisiste :

- Toi tu me suffis. Pas besoin d’infirmiers. UN. DEUX. TROIS.

Il attendit que son compagnon s’occupe de son épaule et prit un grand bol d’air. Et pour occuper son esprit il embrassa son partenaire. Vive les papillons qui semblaient s’amuser à se poser sur sa raison. Et à voler sur ses sensations. Sacrés papillons.

_♣ _______________ ♣_
I Will Dream of You
Turn into winter lights. Keeping your strength when it gets dark at night.
What are you made of water and glass. Keep it in your sights   now. It’s keeping you up
TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Luka Goran

~ hello, I’m Bruce from Nemo ~
~ hello, I’m Bruce from Nemo ~



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Sous la cape, il y a un petit un coeur tendre qui bat :3   Sam 14 Juil - 10:25





Bon. Alors. Concentration médicale activée.
Il détailla l'épaule remontante en lui dit droit dans le blanc des yeux " petite articulation, je vais te remettre en place avant que tu ne puisse dire "ouf". Déconne pas et tout ira bien " . Non, Luka n'était pas du tout en train de parler à une épaule. Très jolie épaule, soit dit en passant, bien qu'un peu violette et déboîtée, mais dans la vie faut pas faire son difficile partout.
Il posa ses mains avec précaution sur le membre de la blessée et lui fit une petite moue signifiant : " je suis super chaud là, tu compte jusqu'à trois quand tu veux et yeaaaa en avant pour une nouvelle aventure de folie" ou quelque chose dans ce goût là. Ou peut être était-ce : commence à prier. Qui sera jamais ?

- Toi tu me suffis. Pas besoin d’infirmiers. UN. DEUX. TROIS.

Okkkyyyyy ! gentille fille bien courageuse.
Un peu plus elle le grillait au poteau en comptant si vite ! mais bon, on ne loupe pas un départ comme ça, et surtout pas quand on s'appelle Luka Goran ( hum. Bien qu'en fait ça soit nettement discutable). D'ailleurs ça lui faisait penser qu'il ne connaissait même pas son prénom. Et qu'elle non plus. Trop bête.
D'une main presque experte, il tira l'articulation comme il le fallait pour la lui remettre en place ( non. Cela n'est pas du tout une mauvaise pirouette pour éviter de d'écrire l'opération. Que pensez vous donc ? je suis une spécialiste en épaule déboîtée !)

Le membre se remit en place en en "crac" tout à fait engageant.
Il s'apprêtait à lever les bras en hurlant : taddaaaaaaaam, ça mademoiselle c'est du travail bien fait ! quand il se passa vraiment un truc bizarre.

Sa coéquipière l'embrassa.
Jusque là, tout allait bien. Il n'allait pas se plaindre : il venait de lui sauver l'épaule, c'était tout à fait naturel.
Et quand bien même ça ne l'était pas, le jeune homme était en pleine dépression, rien de tel qu'un petit baiser pour vous remonter le moral et vous faire oublier vos soucis. Passer du bon temps quoi.
Mais ce fut la suite qui fut vraiment anormale.
Les lèvres de la sangraves bougèrent. Vuiiiii ça va tout le monde suit ? C'était une feinte ! Ca aussi c'était naturel ( quand on embrasse Luka Goran, on a tout de suite envie d'approfondir le contact sivousvoyezcequejeveuxdire /maistagueuleLuka/ ).
C'était donc ce que se disait fort ingénieusement Luka en se faisant embrasser par des lèvres qui bougeaient. Mais elles bougeaient vraiment d'une façon étrange. Elles remuaient, comme si la demoiselle tremblait de tous ses membres.
Il lui faisait vraiment cet effet là ou bien c'était la douleur ?
Encore une question à approfondir..

Mais, curieux comme il était, il ouvrit les yeux pour vérifier ( histoire de s'écarter si elle se mettait à vomir sous l'effet du choc.).
La demoiselle n'était plus là.
Heu.....
Elle était partie. Remplacée par un homme. Brun, aux cheveux très sombres, aux yeux d'un bleu gris fantastique et à la barbe de trois jours. Ah ! c'était pour ça que ça piquait !

Luka cligna des yeux d'une façon assez ridicule, resta deux secondes éberlué à embrasser ce parfait inconnu puis se décolla comme s'il l'avait brûlé.
Il tomba sur les fesses, à la renverse, elle commença à glisser en arrière jusqu'à être à bonne distance de la bombe masculine qui venait de se matérialiser devant lui.

Elle était passée où la dame ?

Puis il porta la main à ses lèvres en essayant de donner une logique à la situation. Il venait d'embrasser un garçon. C'était la première fois, mais si ça n'avait pas été si surprenant il n'en ferait pas tout un monde. Mais là, sans prévenir, quand même, ça ne se faisait pas...
Il fixa l'homme qui semblait reprendre ses esprits.
C'est quand il remarqua que son épaule était violette qu'il parvint à articuler :

- Qui êtes vous et qu'avez-vous fait de miss coup de pied latéral ?



_♣ _______________ ♣_
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sight Once

Darkness is Heaven
Darkness is Heaven



MessageSujet: Re: Sous la cape, il y a un petit un coeur tendre qui bat :3   Dim 15 Juil - 15:09

Entre son nounours et le Sombre Saigneur, la question de Sight était très simple mais pourtant assez sensée : lequel des deux était le plus stupide ? La question semblait de plus en plus importante.
Le nounours parce qu’il lui avait littéralement démonté l’épaule et qu’il cherchait désespérément une femme qui n’avait existé que dans ses rêves et Magister pour avoir utilisé un sortilège qui ne tenait que lorsque le sujet avait le cœur qui battait normalement. IL y pensait, lui, aux pauvres petits Sangraves amoureux ? Que ? Quid ? Non mais non. Attirés, seulement. Il n’était pas amoureux.

Il fixa son nounours et se toucha les joues, regarda son torse (yeeeeeaaaaah, plus de poitrine !) et sourit. Il était lui-même. Il aurait bien voulu, même beaucoup entamer une danse de la joie mais son épaule désormais violette n’était pas d’accord.
Et le pire avec son nounours c’est qu’il lui avait rendu son baiser. Peut-être aussi parce qu’il était alors une splendide femme. Mais bon. Là, c’était son corps à lui. Le splendide, le divin, le magnifique… Le sien quoi.
Le nounours le fixait intensément. Il avait mangé un poisson ou quoi ?
Finalement, il lui posa THE question.
- Qui êtes vous et qu'avez-vous fait de miss coup de pied latéral ?

Il se racla la gorge. Essaya de ne pas rire mais répondit quand même.
- Moi ? C’est Sight Once. La Miss coup de pied latéral ? C’est moi aussi. Je l’ai mangée. Elle fait partie intégrante de moi maintenant.

Son sourire narquois sur les lèvres, il se demandait s’il allait le croire.
Bwarf. Il s’en fichait.
- Je plaisante. C’était moi aussi. C’était une couverture. Mais comme je t’ai embrassé, elle est partie cette fichue couette. Voilà.

Et il se rapprocha encore plus près de son partenaire :
- Alors mon coco, on est surpris ?

Et il passa son bras sur son épaule, c’était finalement bien drôle.

_♣ _______________ ♣_
I Will Dream of You
Turn into winter lights. Keeping your strength when it gets dark at night.
What are you made of water and glass. Keep it in your sights   now. It’s keeping you up
TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Luka Goran

~ hello, I’m Bruce from Nemo ~
~ hello, I’m Bruce from Nemo ~



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Sous la cape, il y a un petit un coeur tendre qui bat :3   Dim 15 Juil - 17:04

On a dit non, Luka !


- Moi ? C’est Sight Once. La Miss coup de pied latéral ? C’est moi aussi. Je l’ai mangée. Elle fait partie intégrante de moi maintenant.

Mon dieu ! Un cannibale ! il avait affaire à un cannibale ! C'te classe internationale !
Il se la jouait façon gros méchant dégelasse ! dieu que c'était excitant...
Enfin NON, il compatissait à mort pour la fille qui venait de se faire manger...mais heu...c'était assez illogique. Mais dieu que c'était excitant ! ( il ne l'avait pas déjà dit, ça ? ). Mais illogique ( hum...son cerveau était en mode binaire. ). Comment elle avait fait pour être mangée comme ça, sans qu'il ne s'en rende compte ? Non mais parce qu'il était vraiment proche quand ça c'était produit....mais alors est ce qu...


- Je plaisante.

Slurk. Il se disait aussi. Ouh le vilain plaisantin. Il s'était encore fait avoir ! Il lui lança un regard blasé pour camoufler sa petite déception. Pas de cannibale. Une autre fois peut être...En même temps ses yeux bleus ne lui faisait pas regretter le gros monstre mangeur de jeunes femmes, étrangement. Nonnnnnn rien de rien, noooooon je ne regrette rien...

- C’était moi aussi. C’était une couverture. Mais comme je t’ai embrassé, elle est partie cette fichue couette. Voilà.

Ni le biiiiiiien qu'on m'a fait ! ni le maaaaaaaal, tout ça m'est bien égaaaaaaaal.
Brefeu. Ce qu'il pouvait être dissipé.
Merci de m'avoir averti avant, sale petit pervers !!
Il fallait rester positif. Maintenant il connaissait son prénom. Il se serait attendu à Germaine, Léa, Lucie, Clara, et il avait Sigth. Il pourrait toujours l'appeler Sisi s'il était vraiment en manque de féminité.

Sisi, donc, se rapprocha doucement de lui, et il s'aperçu qu'il était dans une position pour le moins dangereuse. Couché par terre, s'aidant de ses coudes pour se redresser, il faisait très jeune homme au réveil.
C'était pas super niveau défense. Mais il était sous le choc le pauvre ! vite, apportez de l'eau, une serviette, des sels, du bangbang, quelque chose qui le remette sur pieds !

Sigth se laissa tomber à côté de lui, et avant qu'il n'ai le temps de demander ce qu'il foutait ( à bas les bonnes manières, c'était un mec, il ne voyait pas pourquoi il prendrait la peine de lui parler poliment après ce qui venait de se passer à l’insu de son plein grès), il passa un bras autour de son épaule.

Il tourna lentement la tête pour voir sa main posée sur son torse, un peu près totalement tétanisé.

- Alors mon coco, on est surpris ?

Tu ne peux pas imaginer à quel point, Sigthounet.
Parce qu'étrangement, il aimait un peu trop quand il mettait son bras autour de son épaule. Au souvenir de sa barbe qui piquait, de son odeur ( une eau de toilette typiquement masculine qu'il pouvait respirer vu sa proximité) et de ses lèvres, il se senti rougir, tandis qu'une gênante chaleur lui parcourait tout le corps.
Nan mais oh on se calme !
Dois-je te rappeler que tu es hétéro, mon cher Luka ?
AH OUI c'est vrai.
Il se releva, essayant de se dégager de son bras. Il ne pouvait pas supporter que cet homme super sexy le touche.
Il était perturbé. Parfaitement madame, per-tu-rbé. Mais c'était peut être à cause de l’apparence féminine qu'il avait eu. C'était sans doute ça qui devait le mettre dans tous ses états : il avait été attiré par la fille, et maintenant ça se faisait sentir car il n'avait pas encore dissocié les deux.
Voilà ! c'était tout à fait ça l'explication !
Excuse bidon va !

- Vous pourriez enlever votre bras de mon épaule ( il me gêne pour marcher OO). Et je trouve vos plaisanteries d'assez mauvais goût en fait.

Il se leva et se libéra de son bras.
Il essuya ses mains moites contre les poches arrière de son jean et s'humecta les lèvres.
Il avait soudain peur, car par association d'idée, il venait de se rendre à l'évidence : il avait éprouvé beaucoup plus de plaisir en embrassant Sigth homme que Sissi femme.

Et slurkeu.

- Et puis, s'il vous plait...

Il se tourna vers lui, et eu un choc en le regardant de haut, lui assit avec nonchalance par terre. Il était vraiment mignon en fait, et il se sentait tout puissant de haut comme ça. Rien qu'à la pensée qu'il n'avait qu'à se baisser et..Merci Luka. Mais stop on a dit.
okok.
Il plongea avec beaucoup de retenue son regard vert dans les deux trucs bleus renversant qui lui servaient d'oeil.

-...On oubli ce qui vient de ce passer, d'accord ?

_♣ _______________ ♣_
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sight Once

Darkness is Heaven
Darkness is Heaven



MessageSujet: Re: Sous la cape, il y a un petit un coeur tendre qui bat :3   Dim 15 Juil - 21:14


OH. MON. DIEU. Il était trop mignon ! Il était tellement attendrissant avec son air gêné ! //MISSILE//

Sight perdait complètement les pédales. Ca lui arrivait de temps en temps, ne lui en voulons pas. Il sautait sur un petit nuage. Il adorait voir les gens perdre leurs moyens, ce sadique. Son partenaire, lui, était tout retourné malgré ses efforts pour ne pas le montrer. Héhé. Trop chou.
Il aurait bien voulu le détendre mais il n’était pas sûr qu’il apprécie grandement. Bon bon bon. C’était pas faute d’essayer.

- Vous pourriez enlever votre bras de mon épaule. Et je trouve vos plaisanteries d'assez mauvais goût en fait.

C’est ça. Mauvaise foi. C’est juste parce qu’il l’avait cru au vu de sa tête choquée quand il lui avait annoncé qu’il avait mangé la fille. Orgueilleux en plus. Mais c’est qu’il avait décidément tout pour lui plaire.

- C’est cela. Va falloir vous y habituer parce qu’on doit finir la mission ensemble que vous le vouliez ou non.

Il avait repris le vouvoiement. Soit. Le Sangrave faisait de même. La distance se creusait.

- Et puis s’il vous plait, on oublie ce qui vient de se passer, d'accord ?

Après la distance physique, c’était la mentale qui s’amenuisait. Super.
En plus, il le scrutait avec appréhension mais quand même de l’attention. Ses beaux yeux tout choupinous. Sight sentait son petit cœur se remuer dans son corps de pierre. Ah mais non. Il fallait pas.

S’il se tapait le cœur, une chose à redire ? Tant pis.
Il se cogna à grands coups de poing dans le torse. Il voulait oublier ça ? Mais bien sûr. Et puis quoi encore ? La place du Sombre Saigneur ? Non parce qu’il fallait le dire. Lui n’avait pas du tout envie d’oublier. Grrrr.

- Mais bien sûr. Tout ce que vous voulez, Monseigneur. Ah, vous voulez oublier ? Pas moi.

Et il l’embrassa à nouveau mais de façon plus passionnée en lui emprisonnant les bras de sorte qu’il ne puisse pas se soustraire à son étreinte.
Non mais oh. C’était Sight tout de même. Il n’allait pas se laisser faire.





Spoiler:
 

_♣ _______________ ♣_
I Will Dream of You
Turn into winter lights. Keeping your strength when it gets dark at night.
What are you made of water and glass. Keep it in your sights   now. It’s keeping you up
TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Luka Goran

~ hello, I’m Bruce from Nemo ~
~ hello, I’m Bruce from Nemo ~



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Sous la cape, il y a un petit un coeur tendre qui bat :3   Lun 16 Juil - 17:01




- Mais bien sûr. Tout ce que vous voulez, Monseigneur. Ah, vous voulez oublier ? Pas moi.

Je vous en prie, appelez-moi Dieu.
La tête de killer que faisait Sigth, s'en était tout bonnement effrayant. Du genre : je vais te manger tout cru et prendre mon pied. Et en plus il était pas d'accord avec lui. Plait il ?
Non mais oh. C’était Luka tout de même. Il n’allait pas se laisser faire.

- Heu et bien il va falloir décider qui on écout...

Fail.
Le loup ( oui, c'était bien le genre d'animal qui le représentait. Luka avait fait le test et son animal était le paresseux. Oui c'était moins imposant, mais au fond de lui, un petit coeur de paresseux battait. Mais le loup c'était bien pour lui, très classe, très mortel) s'approcha de lui. Son air avait changé.
Si, la minute d'avant, il était un peu mignon avec son air hagard ( il venait quand même de se faire remettre l'épaule en place et de se transformer ), maintenant il faisait carrément flipper. Plus personne n'aurait osé le qualifier de "mignon".

La nuit était légèrement tombée sur la ville troll, et son visage était devenu fantomatique et baigné d'ombre. Ses yeux brillait d'une lueur vaguement malsaine et même son pas était celui du prédateur.
Luka fut tenté de regarder derrière lui, histoire de se convaincre qu'il n'était pas sa cible, mais il devait se rendre à l'évidence : le paresseux était dans la merde.
Il avala sa salive avec difficulté, sentant son coeur battre plus encore que celui d'un coureur olympique après un deux cent mètres.
Il était totalement fébrile, mais ce n'était pas la peur qui le mettait dans cet étrange état ( ah bon ba ça alors ! c'était quoi alors ? une idée ? Vous voulez appeler un ami ? " allo, Mymy, dis, j'étais dans quel état avant de te rejoindre sous la douche ? " " ok merci ma chouchoute !").
Le loup s'approcha, lui prit le bras, et avant qu'il n'ai pu le taper avec la vigueur fougueuse d'une danseuse classique, il l'attira contre lui, l'emprisonnant de son autre bras.

Oh Dieu.
Il était vraiment très près là. Il sentait son souffle sur ses lèvres et le son d'une respiration saccadée - ah effectivement c'était la sienne - lui fit oublier les bruits de la taverne.
Mais ce fut surtout ses yeux à lui qui lui dire oublier de se tirer vite fait. Deux trucs qui scintillaient et qui étaient résolument fixés sur sa tête de hamster.

Puis le loup embrassa le paresseux d'une façon vraiment vraiment érotique. Du genre qui ne laisse pas douter de ses attentions. Luka, qui avait une certaine fierté tout de même, fit un pas en arrière par réflexe. Raté. Les deux bras du sangrave le retenait fortement contre lui.
Il leva ses deux mains, les appliqua contre ses épaules et essaya de pousser, mais ce ne fut pas plus efficace. Sigth était plus fort que lui, et, bien qu'il ne s'en rendait pas compte, il n'était tout simplement pas en état de taper ne serait ce qu'un gamin de 5 ans.
Tout son corps n'était pas vraiment chaud pour se battre, mais plutôt chaud tout court.
Il vibrait, ses lèvres s'entrouvrirent, ses mains saisirent son col pour attirer son compagnon à lui.
C'était enivrant toute cette chaleur, ce tremblement qui agitait tout son corps, le désire qui montait. Il lui rendit son baiser, à bout de souffle, n'arrivant plus à respirer.
Il sentit un mur derrière lui, et il se rendit contre que leur étreinte les avait emmener de l'autre côté de la taverne, vers une maison voisine. Il était plaqué contre le muré mais s'en fichait comme de son premier bavoir magique.
Frénétiquement, il embrassa les lèvres, le menton puis le cou de Sigth, ne se rendant même plus compte de ce qu'il faisait.
Il n'était pas censé dire non ?
Que néni ! et pourquoi donc ? c''était tellement bon, pourquoi y mettre fin ? Il n'était pas bête à ce point quand même ! et puis c'était un vrai égoïste, il ne voyait pas pourquoi il devrait stopper son plaisir.

Ce fut là qu'il fut surprit, car il se rendit compte que justement, il n'y avait pas que son plaisir qui comptait. Celui de Sigth, qu'il écoutait instinctivement comptait autant que le sien.
Mais il était un peu frustré.
Il avait beau l'embrasser de toutes ses forces, ayant à peine le temps de reprendre sa respiration, il n'avait pas les même possibilités qu'avec une femme. Une femme, il l'aurait serré contre lui avec toute sa force, l'aurait emprisonné entre ses jambes, aurait sentit ses forces à elle abandonner.
Ba là pas du tout.
En fait c'était carrément le contraire.

C'était lui la femme ici ( ce n'est en rien sexiste : Luka imaginait la femme comme ça, nous en sommes réduits à sa petite vision de nounours. C'est triste mais la vie est dure les enfants). Lui qui se sentait tout petit entre les bras se Sigth, qui embrassait son cou en tremblant, qui sentait tout le poids de son corps sur le sien et qui était un peu totalement dépassé par ses émotions.

Même ses mains, qu'il n'aurait pas oublié de faire balader sur le corps de sa partenaire si s'en avait été une, était simplement posées à plat sur son torse, enfoncées dans son pull comme si il était en train de se noyer.

Sa répartie, son humour pourri, son assurance, tout s'était envolé. Le cannibale les avait avalé tout cru.
Diantre.
C'était fort en chocolat.

Il se calma d'un coup, pour une raison bien mystérieuse, resta simplement hors d’haleine et tout tremblant entre ses bras.
Et il remercia simplement le mur d'exister, sinon il se serait écrouler aux pieds de son amant ( op ! il était monté en grade ) et ça aurait sans doute conduit à une autre situation beaucoup plus pour les adultes qu'il n'était pas prêt d'encourager pour le moment.


Spoiler:
 

_♣ _______________ ♣_
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sight Once

Darkness is Heaven
Darkness is Heaven



MessageSujet: Re: Sous la cape, il y a un petit un coeur tendre qui bat :3   Mer 18 Juil - 18:46

Plus rien n’existait pour Sight. Plus rien. A part ce désir qui le tiraillait et le dévorait de l’intérieur. Il embrassait son nounours avec une telle ferveur, une telle passion qu’elles semblaient aspirer ses forces continuellement.

Il l’embrassait, donc, langoureusement, son corps collé au sien. Bien qu’il ait été tenté de refuser son étreinte au premier abord, son partenaire avait finalement abandonné et cédé à ses impulsions.
Le Sangrave avait donc pu faire ce que bon lui semblait. Ses baisers étaient de plus en plus profonds et de plus en plus sensuels.

Au fur et à mesure de leurs… actions, ils s’étaient reculés - pour être franc, c’était Sight qui, à force d’avancer et de pousser son amant, avait accéléré le mouvement - contre un mur et il ne cessait de ressentir la force de son désir mêlé à celui de son partenaire. Les jambes de celui-ci étaient placées contre son entrejambe et il devait sûrement se rendre compte de l’état dans lequel il était. Son jean devenait tendu et il ne savait pas trop quoi faire pour mettre fin à ce qui le torturait. Il n’oserait quand même pas faire ça. Non. Il ne savait même pas son nom. Quand diable le Sombre Saigneur allait-il légaliser le port de badges sur les masques pour savoir qui était qui ?

Il réduisit encore la distance entre eux deux en plaçant ses hanches proches des siennes. Il priait pour que son compagnon ne se remette pas à l’embrasser dans le cou, son cœur avait pulsé tellement fort qu’il avait cru qu’il finirait par le violer sur place. C’est lui qui fit ce qui lui avait tant plu. Il se mit à poser ses lèvres contre son cou et lui souffla dans l’oreille, lui susurra des mots doux tout contre lui et lui lécha le creux du cou. Il posa ensuite son front contre son épaule et prit son compagnon par la main.

Lui était complètement dévasté d’avoir dû mettre fin à leur étreinte mais vu les tremblements de son amant, il n’avait jamais eu ce type d’expériences. Et il n’allait définitivement pas le blesser. C’était une des premières fois qu’il se souciait de quelqu’un d’autre que lui-même. Après tout, si cette personne était n’importe qui, est-ce qu’il en aurait quelque chose à faire si il lui faisait l’amour, là, tout de suite, dans la rue, contre un pauvre mur ? Rien. Pourtant, il ne pouvait se résoudre à cette perspective si peu romantique. Voilà qui ne lui ressemblait pas. Il n’était jamais tombé amou… Non. IL N’ETAIT PAS AMOUREUX. Hors de question. Pourtant, vu l’allure de ses rythmes cardiaques… Mais non.

Il entraina son compagnon dans une chambre, le jeta sur le lit, plus ou moins brutalement et enleva son T-Shirt. Il vérifia que tout était en place dans la poche de son grand manteau – genre je me balade avec ce genre de choses dans mon manteau – et regarda son amour sur le lit. Il déboutonna son jean.
LUKA. Voilà. Le Sombre Saigneur l’avait dit. C’était très beau comme prénom. Des sonorités étrangères. Bref. Beau comme lui.

Il se mit à genoux sur le grand lit qui trônait dans la pièce calefeutrée aux couleurs bleu ciel et turquoise, un décor qui lui plaisait. Et fixa Luka.

_♣ _______________ ♣_
I Will Dream of You
Turn into winter lights. Keeping your strength when it gets dark at night.
What are you made of water and glass. Keep it in your sights   now. It’s keeping you up
TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Luka Goran

~ hello, I’m Bruce from Nemo ~
~ hello, I’m Bruce from Nemo ~



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Sous la cape, il y a un petit un coeur tendre qui bat :3   Jeu 19 Juil - 10:48





Olé ! TÉLÉPORTATION DANS CHAMBRE D'HOTEL ACTIVÉE
Il ne l'avait vraiment pas vu venir.
Non, en fait il avait eu un gros trou noir. Le genre de trou qui te fait totalement oublier le fait que tu as marché dans le hall d'entrée de l'hôtel, que tu as dis "bonjour" à l'employé, que tu lui as demandé une chambre, et que, roulez jeunesse ! tu t'y es enfermé.
Mais il avait une hypothèse : peut être qu'un peu de BangBang était tombé dans son verre accidentellement pendant qu'il parlait au troll. Vui, voilà, ça devait être ça : il devait être sous l'emprise d'une drogue tenace.
Donc, logiquement, il n'était pas maître de ses actions. Il pouvait donc faire ce qu'il voulait - enfin non ce que la drogue lui faisait faire - le coeur léger et la main sûre ( NON espèces de gros dégelasses vous avez que ça à lire ? fermez ce sujet, vils voyeurs ! <--ceci est une figure de style, j'expliquerai ce placement par la suite, au deuxième alinéa).
Au moment où il en arrivait à cette amusante conclusion ( je suis complêteeeeemmment dans les choooooux) il se sentit basculer en arrière. Sur un lit. Bleu. C'était beau, il aimait beaucoup les couvres lit de couleurs douces. Il n'en avait pas chez lui, ayant toujours considéré la décoration comme un art surfait. Mais il faut toujours apprécier les belles choses dans la vie. Confusius disait souvent...
Il n'avait plus de tee-shirt.
Enfin, pour être plus précis, il n'avait plus de veste, de gilet et de chemise. Il releva un peu la tête et les aperçu, tranquillement dispersés au sol. Petits chanceux. Ils n'avaient pas à faire ce qu'il était sur le point de faire, eux.
Car, bien que le désirs et la certitude d'avoir consommé de la drogue le laissait légèrement dans les vapes, il avait bien conscience de la situation. Il allait faire l'amour avec un homme.
Pour la première fois de sa vie, car il s'était toujours considéré, naïf et innocent, comme un hétéro bien dans sa peau. Faux ! ( <-- ceci est une autre figure de style que je développerais dans le deuxième paragraphe. Pour les impatients, je vous propose de sauter ces quelques lignes et de passer directement à cette explication grammaticale).

Il était donc relativement présent, et assistait à toutes les préparations de son partenaire. Mais il ne se sentait pas bien : il avait peur. Peur de ne pas savoir quoi faire, de lui faire mal, d'être ridicule, de ne pas ressentir de plaisir ou de ne pas en donner, d'être dégoûté à vie etc....C'était très divers, et ça lui faisait trembler les mains.
Mais apparemment Sigth savait ce qu'il faisait lui. Il avait enlevé son jean, et se tenait prêt de lui, le regardant avec ses yeux qui faisait peur.
Sauf que notre ami était trop stressé pour perdre son temps. Il avait bien retenu la leçon avec leurs baisers : avant, c'est nul, pendant, c'est extra.
Donc autant ne pas trop traîner et passer directement aux choses sérieuses.
Il essaya de ne pas se mettre en mode " je me jette sur toi et youpeee je te fais tomber hors du lit", il l'attira simplement à lui. Si il lui avait sauté dessus, ça aurait pu rapidement dégénérer ( il aurait testé les ressorts du matelas et serait parti dans un jeu totalement enfantin qui n'avait pas sa place dans ce rp). Il l'embrassa doucement, passant ses mains sur son dos et commença à le caresser.
C'était étrange, car pour savoir quoi faire, il ne se posait pas (trop) de questions. Il se demanda, au début, ce que lui même aimait et le reproduit. Puis il laissa tomber et se laissa simplement guider par Sigth, qui lui avait beaucoup plus d'expérience.
Il tâtonna pour enlever son jean, caressant la peau du jeune homme, sentant le plaisir naître sous ses doigts. Il gémit doucement, surprit de ses réactions : s'il l'avait su plus tôt, cela ferait belle lurette qu'il aurait couché avec un homme !
Luka, voyons.
Ses hanches commencèrent instinctivement un mouvement de va et viens contre celles de son amant, ce qui lui fit constater que ses efforts ne tombaient pas à côté de la plaque : il semblait aussi excité sur lui.
Alors il arrêta de se poser des questions stupides, ne se formalisa pas en réalisant que Sigth murmurait son prénom au creux de son oreille, et se mit dans la tête l'idée d'embrasser chaque parcelle de sa peau en moins de trois minutes.
Chiche ?


Mais revenons à nos moutons, si vous le voulez bien, car je sais très bien que vous aimez ça et que vous ne désirez qu'une chose : approfondir le sujet ! Pour répondre à vos attentes, voici le paragraphe :

Une allitération est la répétition d’un son identique, ici le "v" contenu dans "vils voyeurs". Le terme « allitération » est généralement employé pour la répétition de consonnes.
D’une manière générale, l’allitération produit un effet harmonique ou de soulignement.
Un exemple, pour bien faire comprendre la chose ?
" Luka tomba du lit mais ne s'en formalisa pas, il préféra assouvir ses fantasmes en agrippant Sigth de ses doigts".

Ceci est une assonance en "a". Il s’agit ici d’une harmonie imitative, qui, par exemple peut faire référence à un cri.
Mais continuons, le français n'attend pas, et j'espère qu'à votre prochain cours sur les figure de style vous me remercierez de vous avoir tant aidé à progresser dans la joie et l'allégresse ( hein les garçons ? ).

Luka ne m'aurait pas démenti. Il était super joyeux et rempli d'allégresse. Syper essoufflé aussi, mais c'était assez surfait.
Ca n 'avait jamais été aussi bon ( désolé Myrrha ). Jamais il n'avait ressenti autant de plaisir d'une simple caresse, d'un baiser. Sigth lui avait fait découvert, non seulement son corps à lui, mais aussi le sien. Il avait apprit plus de chose en deux heures qu'en quinze ans de pirouettes féminines. Sous ses doigts, il avait eu l'impression d'être assez faible, totalement à sa merci, mais jamais être une proie n'avait été aussi agréable.
Sigth avait quelque chose du loup ( outre une gran....rhum non j'allais faire une blague très douteuse, mais je suis sûre que vous la ferait sans mon aide) et il réveillait en lui un instinct assez primaire. La défense. Étrange, diriez vous ? pas du tout, il en était tout excité rien que d'y penser. Il avait besoin de ses grandes mains, de son corps souple mais lourd sur le sien, de ses mots, parfois crus, chuchotés à l'oreille.


Enfin, ils échangeraient peut être les rôles la prochaine fois, mais cette fois ci, c'était vraiment ce qui lui avait plu.
Attendez....Luka avait pensé " prochaine fois" ? Fichtre. Il devrait peut être demander à Sigth avant de tirer des plans sur la comète.
Mais pour l'instant, un sourire débile sur le visage, les cheveux en pétard, nu sous le drap bleu, la main posé sur son ventre essoufflé, il se dit simplement qu'il était très bien comme ça.


P.S : et la deuxième figure de style, demandez-vous, les yeux striés de larmes ? Je vous la mettrais dans le prochain post, parole de Goran ! ;)







_♣ _______________ ♣_
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sight Once

Darkness is Heaven
Darkness is Heaven



MessageSujet: Re: Sous la cape, il y a un petit un coeur tendre qui bat :3   Mar 24 Juil - 21:21

Spoiler:
 

Spoiler:
 

_♣ _______________ ♣_
I Will Dream of You
Turn into winter lights. Keeping your strength when it gets dark at night.
What are you made of water and glass. Keep it in your sights   now. It’s keeping you up
TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eden-Jezabel Hepburn

+ love, hate, such a fine line
+ love, hate, such a fine line



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Sous la cape, il y a un petit un coeur tendre qui bat :3   Mer 25 Juil - 8:51


_♣ _______________ ♣_

      IS IT WRONG THAT I THINK IT'S KINDA FUN WHEN I HIT YOU IN THE BACK OF THE HEAD WITH A GUN ?
      femme fatale, always on the run. diamonds on my wrist, wisky on my tongue. before i give back, i gotta get drunk, so get over here, pour me a cold one. babe you can see that i'm danger. glamorous, but i'm deranged, yeah. teetering off of the stage, yeah. i said it really nicely so can you be my savior? (c) sunday.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Luka Goran

~ hello, I’m Bruce from Nemo ~
~ hello, I’m Bruce from Nemo ~



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Sous la cape, il y a un petit un coeur tendre qui bat :3   Mer 25 Juil - 10:50

Une fois que le bouquet final du feu d'artifice fut terminé, il resta allongé, un sourire débile sur le visage, les cheveux en pétard, nu sous le drap bleu, la main posé sur son ventre essoufflé, en se disant simplement qu'il était très bien comme ça. ( non ce n'est pas du tout du replacement de phrase. Vous rêvez, allez vous prendre un café).

C'était la nuit (vous regardez Arte. C'est la nuit) et il aurait pu faire quelque chose de très logique dans une telle situation et à une heure pareille : dormir.
Étrangement, il n'en avait pas vraiment envie. Ses jambes tremblaient, son corps était tout mou et ses veines étaient en feu. Savoir Sigth allongé près de lui le rendait très peu enclin à fermer les yeux pour se mettre à ronfler ( sauf que Luka Goran ne ronflait pas, nan mais oh !).
Ils venaient de passer une grande heure délicieuse, mais il n'avait pas envie de s'arrêter. "Et si on remettait ça, grand fou ?" ne lui paraissait pas l'idéal des phrases d'accroche, alors il resta bêtement silencieux.
Pendant quelques minutes on entendit que le bruit de leurs respirations.


« J’espère que je ne t’ai pas fait… mal. » Fit soudain Sigth en brisant le silence.

Mal ? heuuuu...je ne sais pas. Je peux appeler un ami ?
Sérieusement, il n'avait pas du tout eu mal. Il aurait pu, après tout c'était la première fois qu'il faisait l'amour comme ça, mais il ne devait pas être sensible , parce qu'il n'avait rien senti de vraiment désagréable. L'excitation, le contact de Sigth contre lui, ses baisers et ses caresses étaient bien plus efficaces que le BangBang pour le déconnecter avec les sentiments négatifs.

La pénombre avait envahie la chambre sans qu'il ne s'en rende compte, et il fut tenté de tâtonner pour mettre la main sur son compagnon (dans tous les sens du terme) ce qui aurait pu devenir, vous en conviendrez, très intéressant par la suite.

Mais non, il était vachement raisonnable. Il se contenta donc de se tourner sur le côté pour le chercher du regard ( on touche avec les yeux oO).
Il discernait simplement ses yeux, brillant dans le noir, les beaux contours de son visage anguleux, et devinait la forme de son corps sous les draps (perfides. Les draps).
L'entendre lui parler le faisait rougir, parce que ça lui renvoyait les mots qu'ils avait prononcer pendant qu'ils oeuvraient.
Des mots qu'il avait susurré à son oreille entre deux gémissements ( calme toi Luka, tu essai d'être lucide je te signal, donc arrête de t'exciter plus encore) et qu'il n'avait pas vraiment relevé sur le moment ( ce qui était tout à fait compréhensible, il se voyait mal tout arrêter, se retourner vers lui, croiser les mains et demander : " tu m'aimes ? qu'entends tu par là ? tu veux en parler ? " tu veux du café ?).

Mais chaque chose en son temps.

- Mal ? ce que tu m'as fait fait parti des expériences qui m'encourageraient presque à enlever "mal" de mon vocabulaire. Je n'ai pas dû être assez explicite mais en fait, j'ai vraiment adoré.

Il essaya de sourire dans le noir, mais il ne savait pas si Sigth le voyait, donc se sentit un peu ridicule. Et puis sa main, qu'il avait sagement laissé le long de son corps, le démangeait.
Il avait envie de la passer autour de sa taille et de se blottir contre lui, mais il ne savait pas comment Sigth allait réagir.
Le désir fait faire bien des choses que l'on peut regretter par la suite, et si ça se trouvait, le loup avait des remords et se demandait comment il allait faire pour le virer sans compromettre la suite de la mission.

Mais Luka réfléchit ( nan c'est vrai ? *bruit de trompettes*) et ajouta deux et deux en quelques secondes. Il lui avait soufflé qu'il l'aimait, avait prit les devants ( pas au sens réel du terme d'ailleurs) et venait de lui demander s'il lui avait fait mal. Ce n'est pas vraiment ce genre de choses que l'on dit quand on regrette.
Donc il se rapprocha du corps tout chaud de Sigth, que les plis du drap éloignait malheureusement de sa peau, se blotti contre lui et passa un bras sur son torse.
Il se cala contre son cou et fut envahi par un sentiment tout nouveau tout beau.
Celui d'une certaine justesse. Quelque chose qui lui disait qu'il était à sa place. Quelque chose comme une évidence.
Puis la vision d'un Troll allongé dans du vomi se fraya un chemin dans son cerveau, ce qu'il trouvait très déplacé. Il se mordit les lèvres pour ne pas pouffer, ce qui n'arrangea pas du tout la situation. Il fut prit d'une quinte de toux, se pinça la bouche, secoué par un rire incontrôlable et muet.
Shit, se dit l'anglais qui sommeillait en lui.
Mais il s'arrêta brusquement, car les sursauts que provoquait son fou rire le faisait se frotter contre son compagnon, et ça calma son hilarité aussi sûrement que si on lui avait planté un truc tranchant dans le ventre.
Il ferma les yeux et commença et le caresser doucement. Mais il ne voulait pas presser les choses en hurlant : et la chenille redémarre tralalalalala.
Non, c'était un geste tout à fait tendre et résonné, qui n'encourageait absolument rien, qui n'était pas du tout un appel exigeant une réponse, et qui émanait d'un paresseux et pas du tout d'un chaud lapin.
lol.

Car il fallait peut être qu'ils parlent, juste histoire de clarifier les choses, au lieu de se monter dessus. Enfin, non, qu'ils parlent, qu'ils clarifient un peu la chose et que pour fêter ça ils se montent dessus.
Très bon programme.
Parlons parlons.

- Tu m'aimes ?

Non mais merde Luka. Tu me déçois là.
Il voulait éviter de foncer dans le tas, user de la subtilité qui le caractérisait et en déduire des réponses, mais pas formuler le problème de cette façon !

De temps en temps il se donnait envie de courir chez le Roi Merlin ( magasin lancovient) s'acheter une tronçonneuse.


_♣ _______________ ♣_
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sight Once

Darkness is Heaven
Darkness is Heaven



MessageSujet: Re: Sous la cape, il y a un petit un coeur tendre qui bat :3   Mer 25 Juil - 21:34

Un sourire presque timide, il ne savait plus où se mettre. Avec en plus son désir qui n’était pas décidé à partir, c’était assez gênant de bouger. La respiration saccadée, il attendait que Luka lui réponde enfin. Il croisait les doigts.

- Mal ? ce que tu m'as fait fait parti des expériences qui m'encourageraient presque à enlever "mal" de mon vocabulaire. Je n'ai pas dû être assez explicite mais en fait, j'ai vraiment adoré.

Il avait « adoré ». Il avait adoré. Des lapins roses semblaient galoper après des sucres d’orge à la menthe et les mots se répéter dans sa tête. Limite il aurait voulu aller gambader avec eux. Un large sourire se dessina sur son visage et il avait presque envie de pleurer. Il avait donné du plaisir à un nouveau venu, c’était pas rien. Luka avait adoré, Luka avait adoré, Luka, Luka, Luka avait adoré.
Oulah. Là c’était lui qui adorait. C’était trop bon. Son amant avait pris possession de sa partie la plus intime et commençait à s’amuser avec. Stop. Pas bon ça. Pas bon du tout. Pour son esprit.

Il l’arrêta d’un long baiser. Sauf que ce qu’il lui dit fut encore plus dévastateur. On l’aurait assommé avec une batte de baseball que ça l’aurait pas plus refroidi. Avec Vanish, dites au revoir à la saleté. C’était pareil. A sa déclaration d’amour qui lui avait coûté, lui , l’homme sans cœur, il eut droit à ça. Un enfant aurait répondu pareillement.

- Tu m'aimes ?

Trolololo. Mais c’est qu’il se foutait de lui. Soit. Pas content le Sight. Pas content du tout. Il se dégagea de son étreinte aussi froidement et rapidement qu’il le pouvait, remit son jean à la vitesse de l’éclair et scruta son « partenaire » de toute sa hauteur.

- Oui. Tu connais pas le mot ? C’est en général ce que tu dis quand tu es bien avec une personne, que tu envisages qu’il fasse partie intégrante de ta vie. Quand tu la vois, ton cœur bat plus vite, tu veux juste la prendre dans tes bras, tu veux juste la chérir ou l’avoir près de toi… Bah pour moi cette personne, c’est toi. C’est un peu précipité, je l’avoue. C’est pour ça que je m’en vais. Si je suis là juste pour te donner du plaisir, tu sais où tu peux te le mettre maintenant que tu t’y habitues. Donc voilà. Tu veux pas de mon amour. Soit. Je finirais la mission tout seul. A plus.

Il sortit en courant de l’hôtel, parce que courir lui avait toujours fait du bien. Il avait remis ses vêtements très vite, il était un peu dépitraillé mais il devait partir. Il n’eut aucun remords à abandonner Luka là-bas. Aucun.


_♣ _______________ ♣_
I Will Dream of You
Turn into winter lights. Keeping your strength when it gets dark at night.
What are you made of water and glass. Keep it in your sights   now. It’s keeping you up
TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Luka Goran

~ hello, I’m Bruce from Nemo ~
~ hello, I’m Bruce from Nemo ~



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Sous la cape, il y a un petit un coeur tendre qui bat :3   Jeu 26 Juil - 18:26



- Oui. Tu connais pas le mot ? C’est en général ce que tu dis quand tu es bien avec une personne, que tu envisages qu’il fasse partie intégrante de ta vie. Quand tu la vois, ton cœur bat plus vite, tu veux juste la prendre dans tes bras, tu veux juste la chérir ou l’avoir près de toi… Bah pour moi cette personne, c’est toi. C’est un peu précipité, je l’avoue. C’est pour ça que je m’en vais. Si je suis là juste pour te donner du plaisir, tu sais où tu peux te le mettre. Donc voilà. Tu veux pas de mon amour. Soit. Je finirais la mission tout seul. A plus.

MAIS EST CE QU'IL AVAIT DIT CA ? non ! jamais ! Maiseu Sigth reviens !
Le jeune sangrave se rhabilla plus vite que l'éclair et le planta là. Il était encore dans une position étrange, les bras ouverts sur le vide.
Il n'avait pas comprit.
S'il avait été dans un film, il aurait mit pause et aurait rembobiné pour se repasser la scène, histoire d'être sur de ne rien avoir manqué.
Sauf que-ô surprise- il n'était pas dans un film. Et de toute façon il ne trouvait pas la télécommande.
La porte se referma dans un bruit définitif et assez angoissant.
Nan mais Sigth oh, mais faut se calmer dans la vie ! si on a même plus le droit de poser une question sans se faire lyncher...
Luka ne voyait vraiment pas ce qu'il avait fait de travers. Il se redressa à demi, perdu et un peu choqué.
"Si je suis là juste pour te donner du plaisir"? MAIS A QUEL MOMENT IL AVAIT DIT CA ?
Jamais. Luka n'avait pas l'habitude de se laisser aller comme ça dans le plaisir charnel ( qu'elle classe) et qu'on lui face le reproche d'être trop exigeant le blessait vraiment. Il se donnait l'impression d'être un gros dégueulasse qui ne pensait qu'à ça.
Mais en même temps, on ne pouvait pas dire qu'ils avaient prit le temps de se connaître avant de passer aux choses sérieuses. Ils n'avaient ni joué aux échecs, ni aux loups garous, ni pris une tasse de thé avant de tester le grand lit de l’hôtel
Mais était-ce uniquement de sa faute ? Avait il précipité les choses ?
Pas du tout ! c'était Sigth, si je ne m'abuse, qui l'avait embrassé et amené ici.
Pas qu'il regrettait hein, mais il trouvait l'accusation un peu grosse.
"tu envisages qu’il fasse partie intégrante de ta vie".....Oh slurk. Personne ne lui avait jamais dit ça. Jamais avec ces mots là et avec cet air si sérieux et blessé.
Ca le mettait tout drôle rien de d'y songer.

Dans sa tête, ça fit "tilt", et il se dit que si personne ne lui avait jamais dit ça, alors que sûrement personne d'autre ne recommencerait.
Étrange, comme révélation, mais c'était très clair dans sa tête.

Il venait de passer un très bon moment avec un homme - lui qui n'avait jamais été attiré par les hommes c'était quand même un comble - et ce même homme venait de lui faire ce qui semblait être une déclaration d'amûr ( oui il l'avait aussi engueulé, mais Luka est comme ça, il a l’esprit sélectif).
Deux bonnes raisons de s’accrocher, me diriez vous ?
Luka se leva dans le noir, manquant de se prendre les pieds dans les draps. Il se retourna et murmura : non, vous ne m'aurez pas comme ça Sankokai... et accepta la mission difficile qui s'imposait : retrouver ses vêtements dans l'obscurité.
Il fallait qu'il se dépêche un minimum, s'il voulait que l'homme de sa vie ne prenne pas une méchante avance, et que du coup il perde son surnom définitivement.

Il avait prit plus de 20 secondes pour se rendre compte que cet homme comptait, et son escarmouches avec les couvertures lui avait mangé 5 secondes ( pour ceux qui suivent sans calculette je vais le faire pour vous, c'est les vacances et je vais en L, mais soyons fous ! ) soit le total de ( 45, tout le monde est d'accord ?) 25 secondes de trop ( ce que je suis drôle).

Et en 25 secondes, Sigth avait très bien pu incenter un Transmitus, et alors il le perdrait à jamais ( sortez les mouchoirs les filles).
Alors il fit une chose passablement stupide, mais après tout c'est Luka vous devriez être habitués depuis le temps : il ouvrit la porte et couru dans les couloirs.
Vêtu de l'habit d'Adam ( il avait toujours rêvé d'employer cette expression), il descendit dans le hall de l'hôtel, s'attirant le regard angoissé de deux licornes décornées qui attendaient leurs clés. Admirez la richesse des rimes intérieures.
Il sortit dans la rue, toujours en courant, et se félicita d'avoir un corps de rêve fait de l'exercice pendant ses vacances. Il pouvait donc tenir un rythme soutenu assez longtemps, ce qui est difficile quand on essai de cacher ce-qui-doit-être-caché ( mode Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom on ) de ses deux mains.

Il repéra Sissi qui faisait exactement la même chose que lui. Enfin non, il ne se cachait pas Voldy n°2 mais courrait.
Plus vite que lui apparemment, et c'était sans compter les 30 secondes d'avance qu'il avait sur Luka.
Mais la force était avec lui.
Il le rattrapa, ce qui lui arracha la plante des pieds vu l'état du sol troll, et posa une main libre sur son épaule.
Sigth se retourna et Luka lui fit face, s’apercevant du même coup qu'il faisait vachement froid la nuit dans ce fichu pays.
Tout nu, un peu près complètement frigorifié et essayant de se donner une contenance en croisant ses mains sur son bas ventre, il s'éclaircie la gorge et se rendit compte qu'il n'avait pas prévu de discours poignant.
Moi non plus si vous voulez tout savoir mais je vais improviser quand même.

- Heu...Sigth, s'il te plait ( qu'elle belle introduction, la suite est plus que prometteuse !) je...rhum...ouais, j'ai été maladroit. J'étais pas vraiment super concentré bizarrement, et faudrait que j'apprenne à tourner 7 fois ma langue dans ma bouche avant de dire une connerie plus grosse que moi ( nan mais c'était nul ). Je....ba quand tu m'as dis que tu te voyais bien vivre ta vie avec moi, je me suis dis que même si c'était un peu rapide, c'était une fichtrement merveilleuse idée.

Des touristes ( ils étaient dans une des seules rues touristiques trolles petits chanceux qu'ils étaient) commençaient à s'arrêter autour d'eux. Luka ne se démonta pas. Il se jeta à l'eau.

- Je ne sais pas si tu m'en veux à mort, si tu supporteras de vivre avec moi, parce que j'ai vaguement conscience que ça peut être....pleins de rebondissements. Je ne sais pas si je ferais pas d'autres conneries, mais je te promets d'essayer. Parce que tu vois, ce que tu m'as dis..bein personne me l'avait jamais dit avant, et ce que je ressens pour toi, en dehors de ce qu'on a fait dans la chambre je veux dire, c'est aussi très nouveau. Très agréable et très fort aussi. Je sais pas si tu veux toujours de moi, mais en tout cas avant que tu ne m'échappe, je voulais te dire merci. Merci de m'avoir dit toutes ces belles choses et de m'avoir montré que ça pouvait exister. Voilà.

Voilà. Kiss.

_♣ _______________ ♣_
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sight Once

Darkness is Heaven
Darkness is Heaven



MessageSujet: Re: Sous la cape, il y a un petit un coeur tendre qui bat :3   Lun 6 Aoû - 21:32

Les commissures de ses lèvres – quelles traîtresses celles-là – se relevaient inexorablement. Ce moment, épique, aurait dû être filmé et Sight l’aurait regardé inlassablement quand il n’allait pas pour le mieux. Rien que voir Luka les fesses à l’air était en soi un évènement, alors le voir en plus courir après lui, les bras tendus, le regard des passants – aussi vicelards que lui, soit dit en passant, parce qu’ils regardaient… très intensément. -… C’était indescriptible. Pourquoi n’avait-il pas emmené son appareil pho… Ah mais il n’en avait pas. Autant pour lui.

BREF. Son amant aux fesses à l’air lui parla soudain très vite, on aurait pu croire qu’il tentait de lui réciter la Littérature Française pour les Nuls en allemand et à l’envers mais son air triste lui fit signe d’écouter plus attentivement. Et de ne pas se concentrer sur ses fesses. Très dur. De décrocher ses yeux, pas autre chose :kiwi: *BAM* Et ses mains la cachaient d’ailleurs *BAM*

- Heu...Sight, s'il te plait. Je...rhum...ouais, j'ai été maladroit. J'étais pas vraiment super concentré bizarrement, et faudrait que j'apprenne à tourner 7 fois ma langue dans ma bouche avant de dire une connerie plus grosse que moi. Je....bah quand tu m'as dit que tu te voyais bien vivre ta vie avec moi, je me suis dit que même si c'était un peu rapide, c'était une fichtrement merveilleuse idée.
Je ne sais pas si tu m'en veux à mort, si tu supporteras de vivre avec moi, parce que j'ai vaguement conscience que ça peut être....pleins de rebondissements. Je ne sais pas si je ferais pas d'autres conneries, mais je te promets d'essayer. Parce que tu vois, ce que tu m'as dit... Ben personne me l'avait jamais dit avant, et ce que je ressens pour toi, en dehors de ce qu'on a fait dans la chambre je veux dire, c'est aussi très nouveau. Très agréable et très fort aussi. Je sais pas si tu veux toujours de moi, mais en tout cas avant que tu ne m'échappe, je voulais te dire merci. Merci de m'avoir dit toutes ces belles choses et de m'avoir montré que ça pouvait exister. Voilà.


Préciser qu’il avait ses écouteurs dans les oreilles aurait été la meilleure chose à faire. Mais il avait tout entendu. Ses pommettes rougirent un peu quand il réalisa la portée de ce que venait de lui dire Luka. Il avait compris en fait juste trois phrases dans tout ce bazar – la mémoire sélective sûrement – mais en gros, il voulait bien vivre avec lui. Si c’est ti pas meugnon. Même si c’était lui qui avait tout déclenché, c’était peut-être un peu précipité. Son cœur dansait le chachacha dans sa cage thoracique et… Bref, il était heureux.
Par contre, il ne savait pas quoi dire. C’était un peu bête ça par contre. Il hésitait à aller l’embrasser. Hum hum. Au point où les touristes en étaient, un peu de spectacle n’allaient pas les choquer plus. Soit.
Et il courut vers lui pour l’embrasser, passa sa main dans ses cheveux et tout le tintouin. C’était biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiieeeeeeeeeeeen. Mieux que le bang-bang ce machin-là.

*TILT* *TILT* *TILT* *TILT* « Votre correspondant est en réflexion intense, veuillez ne pas le déranger. »

*TILT* Merci petite ampoule. Il s’était arrêté de l’embrasser et il vit soudain la mission s’étendre devant lui. Le gars. Tout à l’heure. Le troll plus exactement. Il a dit qu’il le connaissait. Le vilain. Mais.

Il jeta un coup d’œil dans les passants. Des vampyrs. Des elfes. Des humains. Des trolls. CE troll. Il les avait suivis. Et slurk. Il prit Luka dans ses bras, tel un prince avec sa dulcinée et partit en courant.

Puf puf puf. C’est qu’elle était lourde la dulcinée. Il avait à peine fait 100 mètres qu’il était déjà fatigué. Diantre. Une méduse, qu’il était. Il reposait sa princesse qui était toujours habillée… Et bien de rien du tout en fait, et lui revêtit sa veste. Il ne vit pas le troll s’avancer vers lui et lui donner un grand coup de poing derrière la tête. Sacré nom de dieu. Il tuerait pour pouvoir assommer les gens d’une baffe. Lui c’était son sourire qui faisait tout *BAM*

Il s’effondra avec des étoiles plein les yeux. Et des narines de troll en plein la poire. Charmante vision.

Spoiler:
 

_♣ _______________ ♣_
I Will Dream of You
Turn into winter lights. Keeping your strength when it gets dark at night.
What are you made of water and glass. Keep it in your sights   now. It’s keeping you up
TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Luka Goran

~ hello, I’m Bruce from Nemo ~
~ hello, I’m Bruce from Nemo ~



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Sous la cape, il y a un petit un coeur tendre qui bat :3   Lun 13 Aoû - 10:38


Discussion trollienne au clair de lune
Bon. Petit conseil : la prochaine fois que vous aurez un discours super important à dire, pas la peine de le prévoir à l'avance, foncez, ça marche. Enfin, seulement si vous êtes aussi classe, sexy et nu que Luka Goran Cool ( je vous en prie, appelez moi Dieu.)
Parce que ça avait super bien marché.
Enfin il était encore un peu dans le flou, mais il le sentait bien. Peut être parce que Sight s'était rué sur lui pour l'embrasser. YES ! Il lui rendit son baiser un peu timidement, ce qui fit très gentil garçon. Les touristes devaient en avoir pour leur argent. Il imaginait très bien la plaquette touristique : Venez visiter notre doux pays ! Nos deux mascottes vous enchanterons avec leur spectacle chaudchaudchaud dans les rues trolles ! De quoi attirer pleins de bus de retraités omoisiens en quête d'un show émoustillant. Les trolls les remercieraient à coup sûr.
Viens par là Sissi, qu'on tienne notre rôle.
BREFEU.
Malheureusement son partenaire n'avait manifestement pas envie de lui donner la réplique. Enfin, si, mais non. Enfin. Luka si tu pouvais être clair deux petites secondes ça nous arrangerait un minimum, histoire qu'on puisse suivre l'action. Mais il fallait l'excuser : il avait froid, bien que les mains baladeuses de son amant menacent de le réchauffer. Et puis lui non plus ne comprenait pas tout : il était là, bien installé près de Sight, et puis la seconde d'après – il était toujours bien installé- mais le sol avait décidé d'aller voir ailleurs. Il le portait et courait pour fuir quelque chose. Ou quelqu'un.
Sauf que Luka n'aurait pas dû forcer sur les muffin de Mémé Nova, car apparemment le jeune homme de taille respectable qu'était Sight ne pouvait pas le porter longtemps. Ba quoi ? Il n'était pas trop lourd quand même ! Il faisait super attention à sa ligne, donc la conduite de son amant le blessait un chouilla, juste là, là où se cachait son amour propre ( LOL. Comme si Luka Goran avait encore de l'amour propre, on aura vraiment tout entendu....).
Tout ça pour dire qu'il n'était pas au top de la réactivité. Comme prévu, il ne tint pas bien longtemps : Luka style princesse, décidément, ça ne le faisait pas. Il était vexé, mais reposa docilement les pieds sur le sol froid. Car oui, il commençait à y repenser souvent mais c'était à cause de l'air glacé qui s’abattait sur lui : il était nu.
Et op. Télépathie mode on : son âme sœur ( on ne pouvait plus en douter) lui fit tomber sa veste sur ses épaules. D'abord je te porte, après je te couvre. Son côté masculin en prenait un coup. Mais bon, il n'allait pas commencer à se plaindre, car il n'avait plus froid. Sight étant en plus plus grand que lui, la veste lui redonnait un semblant de dignité en cachant l'essentiel.
Puis il se retourna car il entendit un gros « splatch » dans son dos.

- Plait il ? Demandât il à la masse verte qui venait d’assommer son fournisseur de veste officiel.

Mais le troll n'avait -étonnement- pas envie de discuter. Il contourna Sight qui faisait connaissance avec le sol, et le saisit par le col de la veste ( il n'avait pas beaucoup le choix vu qu'il n'y avait rien d'autre à attraper).
La situation devenait critique : le col ainsi relevé, le public avait une vue imprenable sur ses fesses.
On a la classe ou on ne l'a pas.

- Toi dire moi où est fille. Articulât il rageusement près de son visage.

Prends un mentos et discutons après mon pote, se retint de dire notre courageux nudiste. Il se retint également ( que de sagesse) de désigner Sight en annonçant : elle est là. Ce n'était pas la chose à faire.

-Heu...la fille ? Qu'elle fille ? Oh ! Cette fille ! Mais heu...elle n'est pas là.

Charmant sens du dialogue Luka. Tu m'épateras toujours ( rappelle moi la première phrase de ce post ? la prochaine fois que vous aurez un discours super important à dire, pas la peine de le prévoir à l'avance, foncez, ça marche. Tu disais?)

-Moi bien savoir qu'elle pas là ! Moi veux savoir où elle est !

Que de remarques constructives.
Vu qu'il ne pouvait pas hausser les épaules sans se démembrer le dos, il ne bougea pas, mais lui fit le regard de Sherlock Holms quand il arrête la coke.

- Moi te dire toi où elle est quand toi lâché moi. Dealât il avec le plus grand des sérieux.

Apparemment le troll apprécia moyennement, car il le lâcha vite fait. Sans prendre le temps de le reposer avant. Une fois lourdement éclaté sur le sol, il remit la chemise en place et se traîna non sans grâce vers Sight.

- Chichon ? Je crois qu'on a un gros problème vert. Mais t’inquiète pas, dors mon chéri, je m'occupe de tout.

Moi franchement ça m'aurait pas rassuré, mais chacun fait comme il le sent.
Sur ce, il incenta un Reparus :
Par le Reparus que Sight soit sur pieds pour qu'il puisse me sortir de ce gros merdier.
Voilà, ça c'était fait.
La magie colorée entoura la tête de son namoureux, qui fronça le nez et retomba dans un sommeil apparemment moins douloureux.

- Toi laissé lui ici. Fit le troll qui avait suivit l'action avec un sachet de pop-corn.

Bon. Il était temps de fixer des limites. Soit fort Luka, montre qui est l'homme ici
.
- Heu.....d'accord. Mais je reviens le chercher après.

Luka, t'es pathétique. Tu devrais avoir honte.
Il se tourna vers son nouvel ami et leva considérablement la tête pour le fixer ( Dieu que ça peut être grand un troll).

- La fille, elle a continué la mission. Elle est donc partie chez Trurlkik.

Mais son copain n'était pas dupe ( ah bon?), il cilla et demanda :

- Pourquoi toi pas parti avec elle ?

- Heu....magrandmèreestmaladeetcematinalorsquejedormaislesextraterrestresilssontvenusj'airienpufaire

Silence impénétrable.
Là, il fallait sortir la carte joker. Il désigna Sight inanimé :

- J'avais un rancart avec lui.

Le troll décida qu'il était temps de se manier, et passa outre. Il le prit fermement par le bras pour le faire avancer. Ils pouvaient faire deux choses en même temps : parler et marcher. Il l’amenait chez Trulkik. Luka priait très fort pour que Sight ne face pas son ronchon et qu'il ne lui en veuille pas à mort de l'avoir laissé à l'écart. C'est pas comme s'il avait vraiment eu le choix.

- Moi pas comprendre quelque chose. Fit le troll d'une manière tout à fait naturelle en marchant à ses côtés ( ba vi ils étaient potes maintenant). Toi avoir rancart avec...lui ?

Luka leva les yeux aux ciel. Si on lui avait dit trois heures avant qu'il allait avoir une discussion sur l'homosexualité avec un troll, il aurait répondu : woa c'est fort, fais passer !
Mais il inspira un bon coup et décida qu'il devait faire son devoir : expliquer à ce bougre la vérité, lui faire changer de point de vu et donc éclairer sa vie. Peut être qu'il allait faire son coming out grâce à lui. Chasse cette vision de ton esprit Luka, c'est dégueulasse ( si vous l'avez eu aussi, tapez sur la touche Q de votre clavier, espèce de pervers).

- Et bien oui. On sors ensemble quoi. C'est du sérieux, on est un vrai couple ( allez op brodons un peu ça fait jamais de mal). Ca faisait longtemps qu'on avait pas eu le temps de passer un moment ensemble, et donc ma coéquipière a gentiment décidé de nous donner cette belle occasion. Rien de bien méchant. Juste de l'amour quoi.

Il alluma la bande son jouée par un orchestre à cordes derrière. On en était à la scène de la fin, où le grand frère avoue son amour pour un garçon à son gros père italien. La salle est en larmes.

- Ah, vous être ensemble ? Ca est...inhabituel.

Ils auraient pu continuer longtemps, mais le troll s'arrêta devant une maison arbre plus grande que les autres.

- Ca est maison Trurlkik. Moi rentré avec toi pour voir fille.

Ah oui c'est vrai, il avait complètement zappé ce gentil mensonge. Il passa devant son nouvel ami, remarquant au passage qu'il le regardait avec un peu plus de curiosité qu'avant.
Ils se présentèrent dans une grande salle qui ressemblait à une salle à manger. Ou a un bureau avec une grande table au centre. Assit à cette même table, un gros troll parlait avec une trollette. On les annonça. Le troll qui l'avait emmené chercha la fille fictive des yeux. Ne la trouva évidement pas. Serra un peu trop fort le bras de Luka.
Tout allait bien se passer. Il inspira un bon coup et débita le texte que Magister lui avait fait apprendre par cœur.

- Bonjour Trurlkik. Je suis le porte parole de Magister, et je viens vous délivrer un message de sa part.

Trurlkik plissa les yeux et se tourna vers lui, intrigué.
Dans le plan, c'était à ce moment là qu'il sortait la valise et annonçait : vous allez arrêter de vous foutre de lui sinon il va vous écraser comme des insectes.

Sauf qu'il n'avait pas la mallette.
Sa main tata le vide, ses yeux s'écarquillèrent de surprise.
Merde.
Sight, revient, j'ai fichtrement besoin de toi. Sinon quand tu me retrouveras, tu ne pourras même pas me tuer car on aura déjà tout le travail à ta place.
Avouons que ça serait salaud.
[img][/img]

_♣ _______________ ♣_
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sight Once

Darkness is Heaven
Darkness is Heaven



MessageSujet: Re: Sous la cape, il y a un petit un coeur tendre qui bat :3   Mar 28 Aoû - 22:34


- Bonjour toi. On est bien dur ce matin. Et tout… poisseux. Et plein de… sable ?

Il se réveilla, un peu hagard sur les bords, les lèvres défoncées par le… quid ? Que diable fichait-il à parler avec le sol ? Il tâtonna en tentant de retrouver ses esprits et en priant pour que sa tête arrête de résonner dès qu’il faisait un mouvement. La quantité de sang qu’il avait perdu était étrange pour une simple blessure portée à la tête… Chic alors. Le troll l’avait bien amoché.

Bon. Un regard sur la rue lui fit comprendre que Luka n’était pas là – même si ce doux rêve semblait si réel, pensa-t-il en reniflant- et qu’il n’avait même pas laissé de traces. Merci Luka. Vraiment.
Bon. Le mieux était de le retrouver (non, sans déc ? :kiwi: La prochaine fois qu’il pensait à une hypothèse aussi rationnellement mathématique, il se promit de s’assener lui-même une claque – digne des plus grandes de l’histoire) et il n’avait pas de temps à perdre.

Mais oui mon grand. Pars sauver ta donzelle avec ta tête qui a décidé de repeindre la rue dans un ton semblable à la veste du Père Noël. J’allais te le dire.

Il se rassit, non sans un craquement des genoux plutôt saississant, et réfléchit – vous savez, cette action étrange que font les grands esprits ? Ça lui arrive de temps à autre, à Sightounet, ça lui arrive. En général, c’est le tempérament des nains qu’il adopte : on tape d’abord, on interroge ensuite. Parfois pas très pratique quand la victime de ses charmes mourraient des suites de ses blessures. Le Sombre Saigneur aimait pas trop ça d’ailleurs… Allez savoir pourquoi – à comment qu’il allait le retrouver. A moins qu’il ne soit retourné à l’hôtel… C’était assez vraisemblable mais c’était lui qui avait les clés. Bon.
Réfléchissons. S’il ne le trouvait pas, le meilleur à faire était de finir la mission. Bon bon bon.
Il se leva, tout doucement et se mit en route, claudiquant et s’appuyant contre le mur.

Il revint vers la taverne à laquelle Luka et lui s’était arrêtés avant de se faire tabasser, lui sous forme féminine et Luka, sous forme… jesorssanségratignuresetjeteremetstonépauleoncoucheensemblejusteaprès ?

Il stoppa net et demanda au barman, fort sympathique de tout à l’heure :
- Excusez-moi (Sight qui s’excusait, on aura tout vu…), vous n’auriez pas vu un blond aux yeux verts avec un gros troll ? Je les cherche. (apparemment, plus on était gros, plus c’était bien chez eux. Décidément, il fallait vraiment qu’ils inculquent cette bonne idée chez les Terriennes qui se mettaient en tête de ressembler à des bouts de paille.)
- Bien sûr, beau blond. Ils sont passés par là tout à l’heure, mon ami emmenait le tien par la main. En échange de cette info, ça te dirait de revenir à la fin de mon service ? Que je te montre que mes mains ne servent pas qu’à faire des boissons alcoolisées.
- Merci, ça va aller.

Et il partit en courant. Quelle chance. Il avait une touche. Et en plus il était stupide. S’il était ne serait-ce qu’un peu sensé d’esprit, il aurait marchandé l’info. Mais non, pas du tout. Comme quoi, les gays étaient de partout. Chic, il n’était plus seul. Non qu’il ait été seul, mais que les Trolls, qui n’étaient pas connus pour leur présence d’esprit accepte les homosexuels… Chouette quoi. Il pouvait partir en voulant. Ah mais non. Le troll l’avait emporté par la main. Pas content.

Il courut jusqu’à perdre haleine quand il vit de la lumière au loin. Il s’approcha et vit Luka parler avec le troll vilain pas beau. Kékidise ?

Luka tourna la tête et fixa la porte d’un air implorant comme s’il l’attendait. *tintintin en avant les gars*
Il s’avança dans la maison (VIP en plus, c’te klasse) et prit la main de Luka – c’est ti pas mignon :

- Troll, nous représentons le Sombre Saigneur. Vous vous êtes foutus de lui. Soit vous venez maintenant, soit, vous êtes morts. Vous avez le choix. Que choississez-vous ?
- Moi avoir rien fait.
- C’est cela oui. Et moi je suis pas amoureux de Luka. C’est cela bien sûr. Donc. Trulkik. Arrêtez de faire l’andouille et venez. Vite. J’ai pas beaucoup de patience.
- Nan.

Têtu le bougre. Bon. Bon. Bon. Diantre. Que faire. Mourir. Bonne idée.
Il s’élança vers Trulkik, lui dégaina un coup de pied dans la poire – ça fait toujours mal – et lui tordit une oreille.

- Tu as dit quoi ? Que tu venais pas ? Mais oui, bien sûr. *lui tord à nouveau l'oreille*
- Je… je… je viens.
- Bien. Luka, ligote le, j’ai pas assez de force pour ça. Magie kapput.
Une fois fait, ils sortirent tous les trois, le gros troll au milieu, dégoulinant de sang vert fluo. Il était tombé dans la marmite de kryptonite ou qué lé troll ? *BAM*
- Luka, envoie le à la porte de transfert. Merci.

Et il se révanouit. Peut-être que cette fois, ce serait vraiment sa princesse qui le réveillerait…

_♣ _______________ ♣_
I Will Dream of You
Turn into winter lights. Keeping your strength when it gets dark at night.
What are you made of water and glass. Keep it in your sights   now. It’s keeping you up
TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Luka Goran

~ hello, I’m Bruce from Nemo ~
~ hello, I’m Bruce from Nemo ~



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Sous la cape, il y a un petit un coeur tendre qui bat :3   Mer 29 Aoû - 8:43

On dit que quand la fin approche, on revoit sa vie défiler devant ses yeux. Franchement, Luka pensait que ceux qui se repassaient le film entier au lieu d'essayer de se sauver méritaient bien ce qu'il leur arrivait. Mais bon, c'était une question de point de vue. Tout ça pour dire que lui, même dans une situation extrême, ne se referait pas l’intégral LukaGoranEtCie. Il pensait à ce charmant débat, car il était un peu (voir beaucoup) dans une situation dans ce genre.
Il était face à un Troll en colère, et n'avait rien pour lui démontrer que ça ne serait pas sage de lui taper dessus. Mais ça, vous le savait déjà, si vous avez tout suivi.
A ce moment, alors qu'il ressortait piteusement les doigts de ses poches en se moquant de ceux-qui-voient-leur-vie-repasser-avant-de-crever, une musique bien reconnaissable résonna dans sa tête.
Un cavalier qui surgit au devant de la nuit....part à l'aventure au galop...
Oui. Il fronça les sourcils, se demandant bien pourquoi le générique d'une série terrienne lui revenait soudainement.
La réponse surgit très vite. Sous la forme d'un homme. Et pas n'importe lequel. Sight. Qui articula bien fort en lui prenant la main :

- Troll, nous représentons le Sombre Saigneur. Vous vous êtes foutus de lui. Soit vous venez maintenant, soit, vous êtes morts. Vous avez le choix. Que choississez-vous ?

Il ne signait peut être pas d'un Z, mais il avait une certaine classe de sauveur qui lui allait fichtrement bien. Luka mit son cerveau en mode "diaporama", et se contenta de l'admirer, d'un air....admiratif ( je suis en pleine forme niveau vocabulaire aujourd'hui, petits chanceux). Il se repassait avec de jolies transitions toutes les images de son namoureux depuis qu'il l'avait rencontré. Bon, il en venait également à la conclusion qu'ils ne se connaissaient pas depuis des lustres. Mais qu'elle importance ? l'amour, comme disait l'Autre, n'attend pas le nombre des années.
Heu non, ce n'était pas ça.
Bref.

- bien. Luka, ligote le, j’ai pas assez de force pour ça. Magie kapput.

Il obéit automatiquement, un sourire béat sur le visage.
Cet homme est magnifique. Il est beau. Il est courageux. Il est fort. Il est gentil (enfin avec moi). Il est
Tombé.
Slurk.


4 heures plus tard
ou non, je ne fais pas une ellipse simplement pour m'arranger

Sigth ouvrit les yeux. Enfin il battit des paupières, fronça son joli nez. Les coudes sur le lit, le menton posé dans les paumes de ses mains, Luka le regardait avec une tendresse à peu près totalement ridicule.

- Alors la Belle au bois dormant, la vie est belle ?

Elle pouvait l'être, car leur mission était accomplie : Luka avait envoyé le Troll à l'endroit-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom et à partir de là un collègue l'avait expédié à la Forteresse, directement à la case prison. Enfin, il n'allait pas y rester bien longtemps, juste le temps que Magi aille lui faire un petit coucou. Puis il allait être renvoyé chez lui, bien gentiment, et il n'allait plus les chercher. Nan mais. Et après il avait porté la grande perche qu'était Sight jusqu'à leur maison.
Pendant que le méchant Troll était chez eux, Luka était allé chercher la mallette super dissuasive ( qui ne leur avait servi à rien soit dit en passant, mais il ne fallait pas le dire). Car si la mallette ne va pas à Luka Goran, alors Luka Goran va à elle.
Ils l'avaient oublié dans la chambre d'hôtel, à côté de son caleçon, et il avouait avoir regardé la pièce d'un air ému, la main sur le coeur, avant de repartir.
Du coup, là ils se trouvaient dans la chambre de Sight, que le Chaman Sangrave avait autorisé le malade à regagner après avoir soigné sa tête. Il portait un joli bandage qui lui donnait un air très "militaire".

-J'espère que tu as retrouvé la forme, parce que les gardes malade, c'est pas trop mon créneau...

_♣ _______________ ♣_
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Sous la cape, il y a un petit un coeur tendre qui bat :3   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sous la cape, il y a un petit un coeur tendre qui bat :3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Poussin de sucre ou de sel [PV]
» Les poésies que j'aime Campanule
» tuto le petit haldir a la cape verte
» A quels autres jeux sympa jouez-vous sous Android ?
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AutreMonde :: AutreMonde :: Krankar-