AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Deux assassins, une cible ? On coupe en deux ? [Laana & John]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Laana Equen

la rose noire



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Deux assassins, une cible ? On coupe en deux ? [Laana & John]   Jeu 19 Juil - 0:07

Deux assassins, une cible ? On coupe en deux ?

La lune était pleine dans un ciel nébuleux. Un vent froid soufflait emportant avec lui une pluie fine. Il n’y avait personne dans la rue. Personne aux alentours d’ailleurs. Laana était assise sur un toit à guetter le moindre mouvement. Elle avait une mission importante à remplir ce soir. Quelqu’un devait mourir pour le bien de nombreux assassins et chasseurs de primes. Un ancien des leurs, Mike Flyn, avait trahis. Il y avait de cela quelques jours, il avait pris contact avec un membre des services secrets omoisiens. C’était demain qu’il devait donner des noms et ça, ce n’était pas acceptable. Elle resta là quelques minutes sur le toit en attendant le retour de Slypher. Le serpent ré-apparut, apportant avec lui une vision d’une petite maison aux murs sals devant laquelle dormait un clochard. Elle remercia son familier qui reprit sa place originelle, en s’enroulant autour de sa taille. Laana referma son manteau avant de se diriger vers le bord du toit. Elle accéléra et sauta pour atteindre le suivant qui n’était pas fort éloigné. Les maisons ici n’étaient pas haute, à peine trois étages. Lorsqu’elle arriva au bon endroit, elle sauta et atterrit sans bruit sur le sol. Elle se colla au coin du mur et regarda ce « clochard » qui dormait. Ce n’était sans doute pas un clochard mais un garde omoisien déguisé pour ne pas attirer l’attention. Ce fut à Slypher de jouer. Il quitta son emplacement habituel pour sinuer sur le sol discrètement avant de frapper et mordre sa cible. L’homme se débattit, se releva et se mit en garde. Mais trop tard, le venin était inoculé. La cible devait déjà voir floue. Laana s’approcha et retint l’homme par le col et lui dit :


-Si tu veux l’antidote, répond. Il y en a d’autres des gardes ?


-Non … articula difficilement l’homme. Je suis le seul.


La tueuse le lâcha et ordonna d’un signe de la tête à son familier de reprendre sa place.


-Le .. l’anti … souffla la victime qui venait de perdre le contrôle de sa bouche.


Laana ne daigna même pas le regarder et le laissa à terre. D’ici quelques minutes, il serait mort. Elle sortit d’une poche interne de son manteau un pistolet chargé. Elle sortit également un petit couteau qui lui permit de forcer la serrure.

Elle entra. Tout était sombre et il était difficile de voir quelque chose. Elle avait étudié les plans de sa maison. Et une heure avant, Slypher lui avait apporté la vision de Mike qui dormait dans sa chambre, presque serein. Quel idiot. S’il pensait être de taille face à la rose noire, il se trompait. Alors que son pistolet en main, elle se dirigeait vers les escaliers, elle sentit une autre présence. Une proie de type humaine. Un autre garde ? C’était fort possible. A moins qu’elle ne soit tombée sur un collègue qui souhaite également voir son anonymat conservé. Elle s’était préparée à cette éventualité mais c’était sa proie. Elle ordonna mentalement à Slypher de se tenir prêt. Pour l’instant, il était totalement indécelable sous son manteau. Laana passa sa main sur le mur et trouva l’interrupteur.

La lumière jaillit dans toute la pièce éclairant chaque recoin. Normalement, elle ne devrait pas avoir atteint le dernier étage. La proie humaine apparut enfin. C’était un homme plus grand qu’elle, blond avec des yeux bleus comme la glace. Il n'était pas désagréable à regarder mais bon, elle n'était pas là pour ça. Elle ne le connaissait pas et pensait que lui non plus ignorait son identité.

-Qui es-tu ? Demanda-t-elle d’un ton neutre sans trop hausser la voix.

Elle aimerait bien savoir qui est-ce qui s’amusait à marcher sur ses plates-bandes. Elle baissa à moitié son arme pour montrer qu’elle n’était pas hostile. Pour le moment du moins. S’il était également ici pour avoir la peau de Mike, elle n’avait aucune raison d’ouvrir les hostilités. Elle se contentera simplement de faire ce qu’elle avait à faire avant lui.

_♣ _______________ ♣_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Inico





Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Deux assassins, une cible ? On coupe en deux ? [Laana & John]   Jeu 19 Juil - 0:37

J'avançai rapidement vers la maison (si on peut appeler ça une maison) de mon contrat. Un certain Mike Flyn qui voudrait trahir les sangraves. Non, mais c'est un idiot complet ce gars, quelle idée. J'étais vêtu d'un long manteau, le col relevé. Je voulais être le plus discret possible, je n'avais pas envie de me faire repérer, je comptais le tuer vite fait sans rester papoter un moment. Irla était blotti dans mon cou, à l'abri de la pluie fine qui commençait à tomber. Les yeux fixé sur le taudis à quelques mètres de moi, je remarquai une sorte de clodo posté à l'entrée. Comme si j'allais pas rôder que c'était un garde. Non mais on me prenait pour qui ?
Je me cachai à sa vue et contourna la maison jusque sur le coté. Une fenêtre était entre-ouverte. Quelle bande d'imbéciles heureux ! C'est limite pitoyable de tuer un mec aussi pitoyable. Je lançai un sort sur la fenêtre pour qu'elle s'ouvre entièrement et me glissai à l'intérieur.
J'étais en train de remettre en ordre mon manteau quand j'entendis un bruit derrière moi. Je ne m'étais pas fait repérer. Ce n'était pas possible. Je me retournai tout lentement sur mes gardes pour me retrouver devant une charmante jeune fille. Je la regardai de haut en bas quand je vis un serpent autour de sa taille, ce qui cachait une jolie forme. Je fronçai les sourcils de contrariété et la fixa. Bon, qu'est-ce qu'elle voulait elle ? Et puis c'est qui ?
Oh et puis, je m'en fous même si son regard me perturbe un peu. Elle parla enfin :

-Qui es-tu ?

Neutre. Sympathique.
Non mais c'est moi qui devrait poser cette question, j'étais là avant. Je haussai les sourcils, comme si j'allais répondre. Non mais n'importe quoi.

- Vu que j'étais là avant, c'est plutôt à vous de me dire qui vous êtes. Je sais que je vous impressionne mais vous présentez serait la moindre des choses.

Je remarquai enfin son arme. Et meeeerde. Bien sûr, je ne regarde pas le superflu, comme d'hab'. Au pire, j'étais armé moi aussi, une longue dague était coincé dans son étui à ma hanche mais le temps que j'ouvre mon manteau, elle va me tuer. Chiottes.
Je fis un petit sourire :

- Alors comme ça, on est collègue ?

Oui bon, j'avoue, j'essayai de me rattraper.

_♣ _______________ ♣_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Laana Equen

la rose noire



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Deux assassins, une cible ? On coupe en deux ? [Laana & John]   Jeu 19 Juil - 1:08


- Vu que j'étais là avant, c'est plutôt à vous de me dire qui vous êtes. Je sais que je vous impressionne mais vous présenter serait la moindre des choses.

Elle haussa un sourcil. Elle ? Impressionnée ? Il s'attendait à quoi? Qu'elle lui déballe sa vie ? Laana repéra direct le type de mec prétentieux et à l'ego énorme. Elle n'allait pas critiquer. On ne pouvait pas non plus dire que son égo à elle était de taille normale. 

- Alors comme ça, on est collègue ?

Laana ne répondit pas. S'il essayait de se rattraper après sa première réaction, c'était raté. Slypher se déroula de sa taille et glissa sur le sol avant d'emprunter les escaliers. Elle attendit quelques dizaines de secondes et eut la vision de son familier qui venait d'atteindre le troisième étage et qui venait de pénétrer dans la chambre de Mike pour le surveiller. Cet idiot dormait toujours. Laana avait presque honte de devoir tuer une loque comme lui. Mais bon, il avait quand même des renseignements qui ne devaient pas tomber dans n'importe quelles oreilles. 

Elle releva le bras lentement et appuya sur la détente. La balle sortit a une vitesse phénoménale et alla se planter dans le mur juste derrière lui. Elle aurait visé cinq centimètres à gauche, il l'aurait eut en pleine tête. Laana avait mis un sort sur son arme et ses balles pour qu'aucun bruit ne soit produit par un coup de feu ou le choc entre la balle et un objet qui éclate. Ce coup n'était qu'un avertissement. Laana avait un orgueil suffisamment important pour ne pas laisser les gens lui parler sur ce ton. Elle parla de sa voix toujours aussi calme et neutre :

-Je ne me suis pas montrée hostile ou agressive. J'ai simplement posé une question et tu m'as répondu comme si j'étais ton chien. Et cela, je ne l'apprécie guerre. 

Bon, les choses étaient mises au clair. Alors qu'elle allait parler pour se présenter, une vision s'imposa à son esprit. Slypher lui annonçait que Mike remuait dans son sommeil. Il ne semblait pas réveillé mais il ne lui restait plus énormément de temps. 

Elle se dirigea vers l'humain et s'approcha de lui, sa main droite tenant toujours son pistolet sauf que cette fois, son bras était baissé. Elle plongea sa main dans sa poche et en ressortit une rose noire, une de celle qu'elle laissait sur ses cadavres en signature. Elle lui mit dans la main, fixa son regard bleuté avant de se détourner. Alors maintenant, soit il avait compris qui elle était, soit il était con. 

Elle se dirigea vers les escaliers et les grimpas silencieusement. Elle avait une mission à accomplir, elle n'était pas venue pour faire la conversation à un mec, très beau elle devait l'avouer, mais qui avait un ego encore plus grand que le sien. 

_♣ _______________ ♣_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Inico





Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Deux assassins, une cible ? On coupe en deux ? [Laana & John]   Jeu 19 Juil - 22:23

J'observai son familier, un serpent d'une assez grande taille, glisser par terre et monter au premier. Je le suivis du regard nullement impressionné par un reptile.
J'entendis Irla :

*Tu peux pas être plus sympa ? Non mais, je comprends pourquoi t'as pas d'amis, espèce d'idiot ! A ta place, je me méfierai et resterai sur mes gardes.*

Je soufflai doucement. En fait, il n'y avait que Irla qui avait le droit de m'engueuler, les autres, je les tuai. Il faut avouer que je tenais à elle malgré tout.
Je portai enfin mon attention sur l'inconnue. Je la fixai droit dans les yeux, un sourire au coin des lèvres.
Elle leva lentement son bras, avec son pistolet au bout. Je gardai mon assurance. Elle n'allait pas me tuer, je le savais, c'est tout. Elle tira enfin, je sentis sur le coté de mon visage le souffle provoqué par la balle. Tiens sors anti-bruit.
Elle parla enfin :

-Je ne me suis pas montrée hostile ou agressive. J'ai simplement posé une question et tu m'as répondu comme si j'étais ton chien. Et cela, je ne l'apprécie guerre.

Parce que la balle qui est passé un 5 centimètres de moi, ce n'était pas de l'hostilité ni de l'agressivité. On a pas du tout la même façon de voir les choses. Qu'elle me dise ça, ne change rien à la chose, il y avait en haut, un gars a tué et on était deux. Moi je vous le dis, ça va pas le faire et ce n'est pas une femme qui allait me voler mon contrat.
Elle s'approcha de moi et me glissa quelque chose avant de se diriger à l'étage.
Une rose noire. Ah bah oui, ça devenait tout de suite plus censé, je la connaissais de nom mais je n'avais pas cherché à en savoir plus. J'émis un petit rire et jetai la fleur par terre, tu veux que j'en fasse quoi aussi ?
Je la rattrapai en haut le plus silencieusement et la retins par le bras. Irla descendit le long de mon bras à l'extérieur mais elle foutait quoi elle ?
Je chuchotai :

- Crois pas que ça va se passer comme ça alors maintenant tu me laisses le liquider et tu pars loin, ce n'est pas parce que tu es connue ou respectée que je vais faire pareil que tous ces pigeons pitoyables.

Irla me mordilla et je l'entendis :

*...Con comme un balai...*

Je levai les yeux au ciel et l'ignora, j'avais gardé mon air assuré et je ne pouvais m'empêcher de faire un petit sourire.

_♣ _______________ ♣_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Laana Equen

la rose noire



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Deux assassins, une cible ? On coupe en deux ? [Laana & John]   Jeu 19 Juil - 23:44

Laana l’entendit monter dans les escaliers. Quel pot de colle celui-là. Il l’attrapa par le bras et elle se tourna vers lui pour le fixer. Un genre de lézard noir et jaune descendit de son épaule, parcourra son bras et vint mordre la main de son maître. Ah, même un animal trouvait sa réaction stupide. Bien.


- Crois pas que ça va se passer comme ça alors maintenant tu me laisses le liquider et tu pars loin, ce n'est pas parce que tu es connue ou respectée que je vais faire pareil que tous ces pigeons pitoyables.


Oh, encore plus stupide. Elle ne pensait pas que c’était possible. Il ne se disait pas que si elle avait réussi à se forger une réputation pareille, c’était peut-être qu’il y avait une raison. Pour qui se prenait-il à se croire au-dessus du monde ? Il ne cessait d’afficher un air assuré et un petit sourire. Pff, ce mec était le portrait type du dragueur en masse. Même dans un cas pareil, il ne pouvait s’empêcher de sourire."Tu crois vraiment que c’est avec un pauvre sourire que tu vas m’avoir ? " Pensa-t-elle. Elle aurait très bien pu lui sortir mais ce n’était pas le genre de phrase qui ébranlera son égo. En fait, peu de choses pouvaient y arriver et ce n’était sans doute pas une phrase qui allait y arriver. Mais bon, elle n’était pas là pour donner une leçon à un gars de ce genre. Elle pouvait se défaire facilement de son étreinte mais cela risquait de faire du bruit. Elle appela mentalement Slypher qui redescendit et s’enroula autour d’elle avant de siffler en direction de l’enquiquineur. Il n’aimait pas beaucoup qu’on s’en prenne à Laana. Il emprunta le bras de Laana, remonta par celui de l’oppresseur, évita le lézard et s’enroula trois fois autour du cou de sa futur victime et ouvrit la gueule, n’attendant qu’un ordre de Laana pour mordre.

La rose noire esquissa le même sourire qu’il avait avant de dire d’un ton presque amusé :


-Lâche-moi s’il te plaît. Ton courage est impressionnant mais il ne faut pas confondre courage et stupidité. Tu sais très bien que Slypher t’aura mordu avant que tu n’aies pu faire le moindre geste.


Elle tendit sa main libre et lui caressa la joue avant d’ajouter :


-Et si par le plus grand des miracles tu aurais un antidote sur toi et que tu arrivais à le prendre avant de mourir, ton beau visage serait définitivement mutilé ce qui pourrait te poser quelques problèmes dans tes parties de chasses.


Voilà, maintenant soit il la lâchait, soit il mourrait c’était réglé. D’un autre côté elle n’avait rien à retirer de cette mort. Elle n’avait que rarement tué des « collègues » et ce n’était que lorsqu’ils passaient à l’attaque qu’elle mettait fin à leurs jours. Mais bon, elle n’allait pas retirer sa menace ou changer d’avis s’il ne lâchait pas pour si peu.

_♣ _______________ ♣_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Inico





Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Deux assassins, une cible ? On coupe en deux ? [Laana & John]   Ven 20 Juil - 0:25

Oh, je crois bien que je viens de faire une gaffe là. Parce que bon, faire l'autoritaire et tout, ça marche pas avec tout le monde apparemment.
J'observai son familier s'enroulait autour d'elle avant de glisser sur mon bras, évitant Irla, jusqu'à entourer mon cou.
Merde. Mais alors grosse merde. Mais là, je ne souriais plus du tout, je fronçai plutôt les sourcils de m'être avoir comme un débutant. Resté calme et ne surtout pas bouger. J'entendais Irla ricané dans tout mon esprit et un magnifique "Démerde-toi !".
C'était l'inconnue qui souriait maintenant. Ça m'énervait tellement de savoir que j'étais en infériorité, je soufflais et expirai lentement juste pour me calmer. Si je bougeais, j'étais mort.

-Lâche-moi s’il te plaît. Ton courage est impressionnant mais il ne faut pas confondre courage et stupidité. Tu sais très bien que Slypher t’aura mordu avant que tu n’aies pu faire le moindre geste.

Et blablabla. Je sais, merci. Je suis pas non plus un idiot fini. Mais il fallait que je riposte, je me sentais obligé de le faire maintenant mais comment faire sans mourir.
Elle me caressa joue avant de me dire :

-Et si par le plus grand des miracles tu aurais un antidote sur toi et que tu arrivais à le prendre avant de mourir, ton beau visage serait définitivement mutilé ce qui pourrait te poser quelques problèmes dans tes parties de chasses.

Comme si je me trimballais avec des antidotes sur moi. Et mes parties de chasse ne regarde que moi. Et les pigeonnes. Mais ça, c'est encore autre chose. Bon, j'étais face à un dilemme. Soit je rabaissais ma fierté et je ne meurs pas soit je la garde mais je meurs.
J'ai pas trop envie de mourir en fait.
J'entendis Irla se moquer de moi :

*Haha ! Tu vas faire quoi maintenant ? J'ai hate de voir ça!*

Je relâchai tout doucement mon étreinte.

- Ok, j'avoue que ce que j'ai fait était légèrement stupide seulement vois-tu, j'ai un contrat à respecter et comme tu dois le savoir, un contrat est un contrat. C'est juste que je n'aime pas trop qu'on empiète sur mes plates-bandes.

Des fois, j'arrive à parler comme ça, c'est assez fort mais c'est parce que je suis fort. Je n'avais plus envie de sourire, ça devenait enfin sérieux tout ça.

_♣ _______________ ♣_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Laana Equen

la rose noire



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Deux assassins, une cible ? On coupe en deux ? [Laana & John]   Ven 20 Juil - 14:44

Il avait perdu son beau sourire. Il comprenait enfin la gravité de la situation. Il relâcha doucement son emprise sur son bras. Laana allait ordonner à Slypher de se retirer et il fit fort : il avoua que ce qu’il avait fait était stupide. Il n’était peut-être pas si stupide et si narcissique qu’il le paraissait aux premiers abords. Intéressant.


- Ok, j'avoue que ce que j'ai fait était légèrement stupide seulement vois-tu, j'ai un contrat à respecter et comme tu dois le savoir, un contrat est un contrat. C'est juste que je n'aime pas trop qu'on empiète sur mes plates-bandes.


Elle sourit, il avait la même expression qu’elle. Sauf qu’elle, elle avait quand même un serpent en familier. Elle lui caressa à nouveau la joue et Slypher emprunta à ce chemin pour revenir se nicher à son emplacement habituel après un dernier sifflement.

*Il est con mais il est gentil* siffla Slpyher dans son esprit.

Ouais, il est gentil, lui répondit-elle mentalement. Elle retira sa main et lui dit :


-Je sais quelle est la valeur d’un contrat et pour cette cible, je n’en n’ai aucun. Je te laisserai donc le tuer. Ce n’est pas que j’ai le moindre doute sur tes capacités mais plus qu’on ne sait jamais qui peut être ami avec qui.


Laana rangea son arme et se retourna pour grimper les escaliers quatre à quatre avant d’arriver à quelques marches du troisième étage. Elle s’arrêta et se tourna vers lui :


-Tu as avoué que ce que tu avais fait était stupide alors que je ne te l’avais même pas demandé. Je me suis peut être trompé sur ton compte. Quoi qu’il en soit, après toi.


Après vous était une expression inventée par les hommes pour mater le cul des filles, cette fois, c’était l’inverse et elle n’allait pas se gêner. Elle le laissa passer et le suivit lorsqu’il entra dans la chambre et fit son travail. C’était réglé. Elle se détourna et se dirigea vers une fenêtre et l’ouvrit. Elle grimpa et se tourna pour lui dire avec un sourire :


-J’espère que ce léger accrochage avec Slypher ne nous empêchera pas de nous revoir.


Elle allait sauter lorsqu’elle remarqua une ombre bouger au sol. Il y avait quelqu’un. Non, rectification, il y avait plusieurs personnes. Elle demanda à Slypher d’aller voir et il envoya une vision d’une trentaine d’homme et d’autres encore qui arrivaient chaque secondes par un transmittus. Il revint et Laana se dirigea vers la fenêtre de l’autre côté et l’ouvrit. La même chose.


-Nous sommes encerclés, souffla-t-elle.


Elle referma la fenêtre et s’appuya contre. Une explosion retentit trois étages plus bas. Ils étaient vraiment cons, la porte était déjà ouverte. Elle sortit deux pistolets de son manteau et vérifia qu’ils étaient chargés et rouvrit la fenêtre et commença à tirer.


-Retient ceux qui entrent par en bas et moi je nous ouvre un passage d’ici.


Elle lui lança un regard avant d’ajouter :


-Sans vouloir te commander hein.


Elle ne savait jamais, il pouvait par narcissisme faire autre chose. Mais bon dans ce cas-là, ils risquaient de mourir.

_♣ _______________ ♣_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Inico





Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Deux assassins, une cible ? On coupe en deux ? [Laana & John]   Ven 20 Juil - 17:26

Son familier se déroula quand elle me toucha à nouveau la joue, bon apparemment j'avais plus que gérer. Ah, comme je suis trop fort. Ça changeait pas grand-chose au problème présent mais s'imposer était une mauvaise idée avec elle en tout cas.
Elle enleva sa main et me dit :

-Je sais quelle est la valeur d’un contrat et pour cette cible, je n’en n’ai aucun. Je te laisserai donc le tuer. Ce n’est pas que j’ai le moindre doute sur tes capacités mais plus qu’on ne sait jamais qui peut être ami avec qui.

Oui, elle pensait comme tout le monde en gros. J'étais pas trop dépaysé, c'est bon. J'allais pour monter mais elle fut plus rapide que moi et quand elle arriva vers le troisième étage, elle se retourna.

-Tu as avoué que ce que tu avais fait était stupide alors que je ne te l’avais même pas demandé. Je me suis peut être trompé sur ton compte. Quoi qu’il en soit, après toi.

Je levai les yeux au ciel. Bien une femme qui croit tout savoir. Je suis même sur que c'est une féministe acharnée.
Je montai rapidement et passai devant elle sans un regard. Bon alors, il était où l'autre balance ?
Je rentrai dans la chambre, ça puait la sueur. Je fronçai le nez et marchai jusqu'au lit. Je déboutonnai mon manteau et sortit ma dague, je la plantai directement dans le coeur, ça m'énervait d'un coté qu'il ne souffre pas un peu avant.
Je sortis de la chambre tout en essuyant ma dague avec un mouchoir blanc avant de le remettre dans son étui.
Je regardai la jeune femme grimper à une fenêtre et se retourner vers moi :

-J’espère que ce léger accrochage avec Slypher ne nous empêchera pas de nous revoir.

C'est ça, compte sur moi. Je commençai à descendre les escaliers quand je l'entendis ouvrir une autre fenêtre. Mais il se passait quoi encore ? Je me retournai sur le point de demander ce qui se passait mais elle répondit avant que je ne pose la moindre question.

-Nous sommes encerclés

Tain, c'est quoi encore ce bordel ? Je grimpai rapidement et regardait par la fenêtre au-dessus de son épaule. Ouais, c'était un peu la loose là, ça le faisait pas du tout. Je n'eus pas le temps de réfléchir qu'une explosion retentit au rez-de-chaussé. Quelle bande d'idiots.
Elle sortit deux pistolets et commençait à tirer par la fenêtre.

-Retient ceux qui entrent par en bas et moi je nous ouvre un passage d’ici.

Non, non, je suis pas dans l'embrouille à la base.

-Sans vouloir te commander hein.

Encore heureux. Je levai les yeux au ciel et répliquai avec un petit rire.

- Je le savais. Personne ne peut se passer de moi. Allez, à toute à l'heure !

Je descendis le plus rapidement possible sortit ma dague et en position d'attaque, je courus vers trois gars qui entrait entre les petits feux de l'entrée. Je ne me posai pas de questions et les poignarda tous à des points vitaux. Morts. Je suis trop fort !
J'allai dehors et éliminai un par un dans l'ombre ceux qui étaient encore vivants. Je fis un coucou à la fenêtre d'où tirait la Rose Noire et lui montrai mon plus grand sourire.

_♣ _______________ ♣_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Laana Equen

la rose noire



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Deux assassins, une cible ? On coupe en deux ? [Laana & John]   Ven 20 Juil - 21:43

Il rigola légèrement avant de dire :


- Je le savais. Personne ne peut se passer de moi. Allez, à toute à l'heure !


Il descendit les escaliers et elle l’entendit faire des dégâts en bas. Elle se repositionna à la fenêtre et tira. Chaque balle perforait soit le crâne, soit le torse. Les quelques lampes dehors n’étaient suffisamment puissantes pour éclairer tous les cadavres mais Laana imaginait très clairement à quoi le sol pouvait ressembler. Savoir que le sang de quelques personnes coulait ne la dérangeait pas. Mais là, elle imaginait des litres et des litres s’écouler sur le sol. Elle se retira de la fenêtre et s’appuya contre le mur. Non, perdre le contrôle maintenant n’était pas du tout une bonne idée. Elle ferma les yeux et inspira profondément.

*Tiens le coup Laana.* siffla Slypher dans son esprit. *D’ici quelques heures tu auras l’occasion de te rassasier*

Elle se laissa glisser au sol et serra les poings jusqu’à s’enfoncer les ongles dans la chaire. Elle réussissait lentement. La vision de ces mares de sang disparaissait et la soif naissante avait pris fin. Elle desserra les poings et ouvrit les yeux. Mauvaise idée. Elle eut alors sous les yeux plusieurs ouvertures légères qui se coloraient déjà de rouge. Elle serra les dents et se releva. De toute façon, il n’y avait plus une seule proie vivante dans le secteur et boire le sang des morts ce n’était pas top. Après avoir vérifié qu’il ne restait plus personne dehors, elle grimpa et s’apprêta à sauter. C’est là qu’elle le vit sortir de l’ombre, cet humain, celui de tantôt. Elle l’avait totalement oublié. Il lui fit un signe et lui adressa un grand sourire. Pourquoi souriait-il ? Il avait tué des gens. Il était peut être fier. Mais bon, ça limite, elle s’en foutait un peu. Qu’est-ce qu’elle pouvait faire ? Il n’y avait pas énormément de solutions. Soit elle descendait et lui prenait son sang. Soit elle restait là jusqu’à ce qu’il parte. Soit elle descendait et gardait le contrôle. Bon, la première solution ne lui semblait pas une bonne idée. Il ne se laisserait pas faire et un combat risquait d’attirer l’attention sur eux. Rester dans cette pièce pouvait être une idée mais d’autres soldats n’allaient sans doute pas tarder à arriver. Et avec un peu de chance, il viendrait voir après elle. Il ne lui restait que la troisième option.

Laana rangea ses armes dans une poche intérieure de son manteau et sauta. Elle avança vers lui. A chaque pas qu’elle faisait, elle sentait de plus en plus son odeur, elle imaginait de plus en plus tout ce sang dans son corps. C’était une véritable torture. C’était comme obliger un homme perdu dans le désert depuis des jours à tenir une bouteille d’eau dans ses mains sans la boire. Enfin, dans son cas, elle avait déjà bu il y a plusieurs jours et normalement, elle ne devrait pas ressentir une soif aussi intense. Elle n’était générée que par tous ces cadavres autour d’eux. En venant ici, elle n’imaginait pas qu’elle serrait tentée à ce point. Elle n’avait pas encore une fois levé les yeux vers lui, se contentant de fixer le sol, essayant d’oublier tant bien que mal qu’elle avait six litres de sang en face d’elle. Non, aller, un effort. Ce n’était pas six litres de sang, c’était un humain. Mais merde c’était la même chose pour elle.

Elle s’arrêta face à lui et une forte odeur de sang lui parvint. Elle avait tout fait pour l’éviter mais là, elle ne pouvait plus l’ignorer. Pitié qu’il n’en n’ait pas sur lui. C’était sa dague, elle était recouverte de sang frais qui coulait encore sur le métal.


-Ranges-ça ! Hurla-t-elle sans le vouloir. S’il te plait, ajouta-t-elle plus bas.


Elle détourna le regard de la dague, s’obligeant tant bien que mal à penser à autre chose. Slypher tentait également de l’aider en lui envoyant des visions de tout et de rien. Enfin, de tout ce qui n’avait pas de sang. Arriva le moment où elle eut la vision d’un tabouret. Le pauvre serpent était vraiment en manque d’inspiration.

Laana n’était vraiment pas bien mais elle se refusait à perdre le contrôle. Sans lever la tête, elle souffla :


-Il faut partir d’ici.


S’éloigner de ce cimetière tout frais, de cette boucherie aux odeurs plus qu’enivrantes l’aiderait à garder le contrôle. Non, ce n’était pas une boucherie qui offrait du sang frais. C’était une simple rue normale où il n’y avait rien du tout. Elle se concentra sur l’image d’une rue vide.


-D’autres soldats risquent d’arriver. Ajouta-t-elle.


C’était du beau, elle n’arrivait même pas à faire des phrases complètes. L’image de la rue vide ne l’aidait plus et elle sentit une soif sauvage renaître et grandit. Il fallait qu’elle se concentre sur quelque chose de réel. Mais bon, tout ce qu’il y avait c’était des cadavres avec du sang, une rue avec du sang et six litres de sang au parfum enivrant face à elle. Si elle ne voulait pas lever les yeux, c’était parce qu’elle ne voulait pas voir son cou. C’était le meilleur endroit pour mordre, tous les vampires le savaient. Ah non, il ne fallait pas non plus penser à son cou. Son beau, délicieux, tendre et magnifique cou. Elle se mordit les lèvres. Aïe, ça fait mal. Ah bravo, maintenant la soif la rendait débile. T’as des crocs pauvre idiote, normal que ça fait mal.

La rose noire finit par craquer et leva la tête. Elle fixa son cou, s’imaginant pouvoir planter ses crocs dedans, s’imaginant le sang couler à flot. Un sang délicieux, un met succulent, une douceur sans nom. Elle devait avoir une tête à faire peur à ce moment-là et sans doute la bave aux lèvres. Elle fit un pas en avant, prête à attaquer avant de se ressaisir. Non, elle ne devait pas. Elle trouva assez de force pour détourner son regard de son cou et arriva sur ses yeux. La première fois qu’elle l’avait fixé, elle n’avait pas remarqué qu’il avait de très beaux yeux. Ils étaient très bleus. Comme un mélange entre une eau pure et chaude et la plus froide des glaces du nord. Laana vit le voile rouge sur son regard disparaître peu à peu. Bon, elle n’avait plus qu’à fixer ce gars dans les yeux jusqu’à ce qu’il se décidé à bouger. Sa phrase de tout à l'heure lui revint en tête. Ah bah là, c'était sûr qu'elle ne pouvait pas se passer de lui. Que ce soit pour étancher sa soif ou pour la contrôler. Ce mec était un paradox à lui tout seul.

_♣ _______________ ♣_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Inico





Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Deux assassins, une cible ? On coupe en deux ? [Laana & John]   Lun 23 Juil - 22:40

Bon, il fallait le dire, j'étais fier de moi. Je n'allais pas mentir quand même, je les avais liquidés en même pas quelques minutes, on ne pouvait pas faire mieux. Je n'attendais plus que la Rose Noire daigne bien descendre. Je ne voulais pas partir comme ça, c'était malpoli. Oui, c'est moi qui dit ça, je sais.

*Arrête un peu de te jeter des fleurs, tout résonne dans mon esprit, c'est très désagréable.*

Je soufflai. Bon, d'accord, j'arrête mais je n'en pensais pas moins. J'attendis quelques minutes encore que la jeune femme descende. Je ne savais même pas l'heure et je détestais ça, je me sentais désorienté.
Quand je la vis, je sentis que quelque chose n'allait pas, elle ne me regardait même pas en face et préférait regarde le sol. Je ne relevai pas son attitude bizarre et attendit qu'elle dise quelque chose.
Mais le seul truc qu'elle me dit se fut :

-Ranges-ça !

Trop surpris, je n'entendis pas la suite. Elle avait presque hurlé en le disant. Je sortis mon mouchoir de la poche de ma veste et essuyais ma dague après avoir compris que c'était cela dont elle parlait. Je la rangeai dans mon étui à la ceinture et fronçai les sourcils. Elle, qui était une tueuse, voulait que je range mon arme parce que apparemment, elle ne supportait pas sa vue. Bon, d'accord. Je préférai ne rien dire et m'exécuter. C'était tellement bizarre que je ne savais plus quoi dire.
Je ne bougeai pas. Remarque, si elle avait des problèmes autant qu'elle les règle toute seule, je n'étais pas assistant social.

-Il faut partir d’ici.

Bon, si elle le disait, j'allais pas la contredire. De toute façon, je en comptais pas passer ma vie ici. Surtout que d'être entouré de cadavres, il y avait meilleur comme délire.

-D’autres soldats risquent d’arriver.

On aurait dit un robot. Elle parlait phrase par phrase. Ne pas faire de remarques. Je m'obligeai de ne pas ouvrir ma bouche. Elle me regardait enfin dans les yeux mais elle avait un regard plutôt inquiétant que je préférai ignorer.

- Oui, de toute façon, je ne vais pas passer ma vie ici. On va dire que j'ai d'autres choses à faire.

Je lui tournai le dos et commençai à marcher dans la rue sombre, éclairée par un lampadaire tous les 20 mètres. Quelque chose clochait mais je ne voulais pas m'en mêler.

_♣ _______________ ♣_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Laana Equen

la rose noire



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Deux assassins, une cible ? On coupe en deux ? [Laana & John]   Mar 24 Juil - 0:31

- Oui, de toute façon, je ne vais pas passer ma vie ici. On va dire que j'ai d'autres choses à faire.


Sur ces mots, il se retourna et se dirigea vers une rue isolée. La rue était vide de gens et de toute sorte de fenêtres et de portes. A peine éclairée par quelques lampes à l’éclairage douteux. C’était le genre de rues qu’on préférait éviter même en plein jour.
« Le genre de rue sans témoins » souffla une voix dans sa tête. C’est vrai que retrouver un cadavre vide de son sang au petit matin ne devait pas être surprenant. Une situation parfaite pour un crime nocturne.
L’idée qu’elle n’aurait aucun problème à le saigner à blanc fit réapparaître sa soif. Elle se tourna pour résister à l’envie de le suivre et se trouva face à tous ces corps recouverts de sang. Là, elle perdit le contrôle se retourna et commença à le suivre. Elle se fit la plus discrète possible, laissant toujours une trentaine de mètres entre elle et sa cible. Elle grimpa sur le toit pour avoir une meilleure vue et surtout vérifier qu’il n’y avait personne dans les environs. Elle s’assit au bord du toit et le regarda avancer, confiant. Quel idiot, il n’avait pas la moindre idée de ce qui allait lui arriver. Elle passa sa langue sur ses dents et saliva à l’idée du délicieux repas qui allait être le sien. A ce moment, quelque chose attira son attention, quatre personnes sortirent de l’ombre. Elle demanda à Slypher d’aller voir. Il revint avec une nouvelle qui terrifia Laana : c’était quatre agents de la brigade noire. Les vampires qui traquaient les BSH comme elle. Tout d’un coup, elle n’avait plus soif. Normale, une soif générée par une vision s’estompait lorsque cette vision cessait. Et si quelque chose d’autre la faisait flipper suffisamment fort, c’était suffisant. Laana tremblait. Elle ne voulait pas être capturée et finir par mourir de soif dans d’atroces souffrances. Elle observa les quatre hommes se séparer, chacun allant dans une direction différente. Bien évidemment ils allaient tomber sur l’humain. « Bonsoir monsieur, avez-vous quelque chose d’étrange ? » « Bah à part une fille qui a commencer à se comporter vraiment bizarrement quand elle a vu du sang, rien ». Elle devait le trouver avant eux. Elle fonça et sauta sur le toit suivant aussi silencieusement que possible et le traversa. Une fois au bord, elle sauta et arriva sur le sol juste derrière lui. Elle lui plaça une main sur la bouche et l’attira dans le fond d’une toute petite ruelle sombre. Elle reculant, elle faillit écraser un rat qui après un petit couinement s’enfuit à toute vitesse. Elle le lâcha et s’accroupit avant de lui faire signe de faire pareil. Elle expliqua donc la situation en chuchotant le plus bas possible :


« -Quatre membres de la brigade noire. Ils ont repéré un vampire BSH dans les environs. S’ils me tombent dessus, c’est la fin. S’il te plaît, ne dit rien. Ils me tueront. Je ferais ce que tu veux mais pitié, ne fait rien qui pourrait me condamner. »


Elle avait honte d’elle tellement elle devait faire pitié là sur le moment. Tapie dans l’ombre à se cacher sans oser sortir. Des bruits de pas résonnèrent dans la rue principale et s’amplifièrent. L’un d’eux arrivait. S’il tournait la tête à droite et la voyait, il comprendrait directement qu’elle était une BSH. Elle ne pouvait plus fuir. Elle n’avait ni le temps ni aucune possibilité. La ruelle était fermée et il n’y avait ni porte ni fenêtre. Pour atteindre les toits, il lui faudrait de quoi grimper mais il n’y avait rien. Chaque pas qui résonnait donnait l’impression à Laana que la mort elle-même sonnait son heure.

_♣ _______________ ♣_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Inico





Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Deux assassins, une cible ? On coupe en deux ? [Laana & John]   Mar 24 Juil - 23:27

Je sentais que j'étais suivi mais j'avais tellement envie de rentrer chez moi que je en pris aps la peine de me retourner. Je m'en occuperai si vraiment c'était persistant. Les yeux fixés sur le sol, je marchai tout droit d'un pas rapide.

*On aurait pas dû la laisser comme ça, elle avait peut-être besoin d'aide, tu ne crois pas ?*

Je fronçai les sourcils et marmonnai un petit "je m'en fous". Ce n'était pas mes affaires et je n'avais de toute façon aucune envie de m'en mêler. Elle était grande, elle pouvait se débrouiller toute seule. Je n'étais pas gratuit et encore moins généreux. Je n'eus pas le temps de râler qu'une main se plaqua sur ma bouche et m'attirait dans une ruelle des plus sombres.
Je haussai les sourcils, c'était elle. Qu'est-ce qu'elle me voulait encore ?
Je m'accroupis et attendit des explications.

-Quatre membres de la brigade noire. Ils ont repéré un vampire BSH dans les environs. S’ils me tombent dessus, c’est la fin. S’il te plaît, ne dit rien. Ils me tueront. Je ferais ce que tu veux mais pitié, ne fait rien qui pourrait me condamner.

Ce que je veux, hein ? Et depuis tout à l'heure, j'étais avec une vampyr BSH. Ah bah bien, c'est pour ça qu'elle avait un comportement bizarre donc. Je n'avais pas envie de poser plus de questions. Si la Brigade Noire me trouvait avec elle, j'étais aussi accusé de complicité. Bon, j'étais bien obligé de l'aider pour ma propre sécurité. Que par intérêt, il fallait que je garde ça en tête. Il fallait s'enfuir d'ici. Je regardai autour de moi, aucune issue. On était condamnés. Utiliser la magie était trop risqué, ça ne pouvait qu'informer notre position et d'après les bruit de pas, il était tout proche. En regardant mon environnement, j'eus un déclic. On allait grimper sur les toits.
Un sourire menaçant se fit sur mon visage. J'étais très intelligent, il fallait l'avouer.
Je me relevai tout en restant penché et marchai rapidement vers une caisse derrière la jeune femme, je la collais contre le mur et grimpai dessus.
Je tendis la main vers elle.

- Dépêchez-vous.

J'avais dit ça sur un ton totalement neutre, sans émotions. Je la portai au-dessus de mes épaules pour qu'elle puisse grimper.
Quand elle fut enfin sur le toit, je m'agrippai à la gouttière et me portai jusqu'en haut pour me caler sur le toit. Je me mis le dos à plat et regardai les étoiles, le temps qu'il fallait pour que les bruits de pas se dirigent plus loin.
Ensuite, je chuchotai doucement :

-Je vous avais dit qu'on ne pouvait pas se passer de moi.

J'étais même un élément indispensable mais après avoir aidé une personne, je me sentais souillé, je ne sais pas si je pouvais encore me regarder en face.

_♣ _______________ ♣_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Laana Equen

la rose noire



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Deux assassins, une cible ? On coupe en deux ? [Laana & John]   Mer 25 Juil - 15:12

Il poussa une grosse caisse contre le mur et fit grimper Laana sur ses épaules jusqu'à ce qu'elle atteigne le toit. Il s'allongea et elle s'assit au bord, fixant le vampyr de la brigade noire qui s'en allait. Elle avait eut la peur de sa vie. Elle tremblait encore. Elle vit les quatre hommes se rejoindre et partir dans un transmitus. Son coeur reprit un rythme normal et elle put enfin se calmer. Un chuchotement parvint alors jusqu'à ses oreilles.


-Je vous avais dit qu'on ne pouvait pas se passer de moi.


Quoi? Comment osait-il? Il n'aurait pas été là, elle n'aurait eu personne pour risquer de la dénoncer et n'aurait pas faillit se faire tuer. Si avant elle le supportait encore parce qu'elle ne le connaissait pas et ne pouvait pas juger, là, c'en était trop. Il était froid et méchant, imbu de lui-même et narcissique. Elle n'était pas dans le genre tendre ou modeste mais elle n'était qu'une amatrice comparée à lui. Ce n'était pas étonnant qu'il passe ses nuits avec des filles différentes, aucune ne pourra jamais le supporter plus longtemps. C'était l'homme le plus immonde qu'elle n'avait jamais vu. Un monstre d'égoïsme et de narcissisme. Sans aucun doute incapable d'éprouver de l'amour pour quelque chose d'autre que son reflet. Le pauvre, il faisait presque pitié. Enfin, pitié pour quelqu'un d'autre. Elle, ce n'était pas son style d'avoir pitié des malchanceux de la vie.


« Ouais, c’est ça. En parlant de malchanceux de la vie, comment il va ton ex schizophrène, drogué et alcoolique ? Il est toujours en taule? » Sliffla Slypher dans son esprit en rigolant.


« Toi si tu ouvres encore la gueule je te transforme en paire de bottes. »


Elle avait envie de fracasser la gueule de cet humain à grands coups de pieds mais bon. Il l’avait quand même aidé et son père lui avait quand même appris les bonnes manières. En plus, elle avait promis de faire ce qu’il voulait. Et il y avait peu de chances qu’il souhaite se faire défoncer la gueule à grands coups de pieds. Dommage.

Elle serra les points et essaya de se calmer les nerfs. En plus, elle craignait qu’il ouvre la bouche, elle ne savait pas ce qu’il allait lui demander et imaginait déjà le pire. Non, en fait le pire aurait été sa capture, sa fin. Elle tourna la tête et jeta un œil à l’humain. Il fixait les étoiles. Pourquoi ? Y cherchait-t-il quelque chose ? A ce moment, elle se rendit compte qu’elle ne connaissait toujours pas son nom et qu’à part l’appeler « l’humain », elle ne pouvait rien faire. Elle se leva pour aller s’asseoir près de lui, ramenant ses jambes sous elle.


-Dis-moi, commença-t-elle doucement, comment tu t’appelles ?


Par contre, s’il l’envoyait se faire foutre cette fois encore, il finirait dans son jardin avec les autres cadavres. Elle voulait bien être gentille et éviter de lui refaire la face à grands coups de pieds mais il ne fallait pas pousser non plus. Slypher se déroula de sa taille et descendit de l’immeuble, partant chasser, à la recherche d’un rat ou d’une souris.

_♣ _______________ ♣_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Inico





Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Deux assassins, une cible ? On coupe en deux ? [Laana & John]   Jeu 26 Juil - 0:16

Je continuai de regarder les étoiles. Elles, qui étaient si loin. De petits soleils quié clairaient la nuit sombre. Comment ne pas être fasciné ?
Je tournai la tête et la regardai, je sentais comme une colère contenue. Je préférai ne pas y faire attention et continuai à regarder les petites lumières au-dessus de moi. Elle allait bien se calmer, elle n'avait pas besoin de moi pour ça. Enfin, je supposai. Au pire, je m'en foutais.

*Au lieu de penser ça, tu devrais plutôt te concentrer sur le fait de ne pas te faire tuer justement, je te rappelle que c'est une personne dangereuse.*

C'est bon, je l'avais aidé, elle n'allait pas me tuer. Enfin, j'espère, je ne voulais pas mourir sur un toit tout pourri. Cela serait la honte totale.
Je la regardai en coin se lever et s'assoir près de moi.

-Dis-moi, comment tu t’appelles ?

Elle avait parlé tellement doucement que je n'arrivai pas à faire le rapport avec la personne que j'avais vu contenir sa colère, il y a quelques minutes.
Je me redressai et pliai les genoux, c'est vrai que depuis le début, elle ne me connaissait pas en fait. Je fis un petit sourire et lui répondit :

- John. Tu n'as pas besoin de te présenter, je te connais déjà, tu as une très grande réputation.

Ce n'était pas un compliment ni autre chose, juste une affirmation. Autant dire la vérité, je la connaissais déjà.

*Continues comme tu as commencé, pour une fois que tu ne parles pas de toi, ça fait du bien à tout le monde.*

Je soufflai pour la millième fois de la soirée et je regardai Irla descendre le long de bras pour jouer entre mes doigts. Je ne pus m'empêcher de dire ça :

Ah mais tais-toi ! J'avais bien compris merci.

Les sourcils froncés, je me rendis compte que j'avais dit ça tout haut. Je regardai la jeune femme à coté de moi et me rattrapai :

- Je ne te parlais pas à toi, je m'adressai juste à Irla.

Je tendis la main pour qu'elle puisse la voir et tournai les yeux, c'était vraiment pitoyable ce que je venais de faire. Depuis quand je me justifiai ? Cela ne me ressemblait pas du tout. Je n'osai même plus parler maintenant. De toute façon, elle m'avait juste posé une question alors pourquoi je parlerai plus ? Soyons logique.

_♣ _______________ ♣_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Laana Equen

la rose noire



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Deux assassins, une cible ? On coupe en deux ? [Laana & John]   Jeu 26 Juil - 16:39

Il esquissa un petit sourire, le genre qu'elle aimait bien. Le genre suffisait à refroidir sa colère.

- John. Tu n'as pas besoin de te présenter, je te connais déjà, tu as une très grande réputation.

Oh ! Etait-ce un compliment ? En tout cas, elle le prit comme ça. Alors qu'elle allait ouvrir la bouche il dit :


-Ah mais tais-toi ! J'avais bien compris merci.


Hein ? Mais elle n'avait encore rien dit. Pourquoi lui demandait-elle de se taire? 


- Je ne te parlais pas à toi, je m'adressai juste à Irla.


Il tendit sa main et elle pu voit la salamandre qui jouait entre ses doigts. Ah d'accord. Et bien, ça ne devait pas être facile d'être le familier de ce gars. Entendre toutes ses pensées narcissiques et égocentriques, ça devait être la joie. Elle prit Irla sur ses mains et joua quelques instants avec elle. Pauvre petit animal. Elle ne dit pas ce qu'elle pensait. Il risquait de mal le prendre et elle n'avait pas envie de l'avoir lui et son égo sur le dos. Mais bon, quelque chose lui disait qu'il devait être sympa quand il ne faisait pas une crise de mégalomanie. 


-Tu peux m'appeler Laana. 


Bah ouais, c'était quand même plus court et plus simple que la rose noire qui était juste un nom qu'on lui avait collé sur le dos et auquel elle s'était habitué. Elle lui rendit Irla et reçut des images de Slypher qui avait trouvé de quoi manger. Elle aussi se rendit compte qu'elle avait faim. Sa soif de sang et l'apparition de d'agents de la brigade noire l'avait distraite. 


-Je commence à avoir faim moi. Dit-elle.


Puis, elle croisa son regard et précisa :


-Faim de nourriture normale, pas de sang, tu me comprends quoi.


Enfin, elle espérait. Elle n'avait pas envie de rentrer chez elle. Elle devrait encore aller dans une porte de transfert puisqu'elle n'habitait pas sur Tingapour. Elle avait bien un appartement dans la ville mais bon, elle n'avait pas envie de traverser toute la ville juste pour déjeuner. Conclusion, le premier café du coin ferait l'affaire. Slypher réapparut près d'elle. Elle le miniaturisa et le mit dans sa poche. Elle ne comprenait jamais pourquoi les gens avaient peur d'un serpent de deux mètres de long. Il était pourtant gentil. Enfin, en temps normal. 

Elle se leva et se dirigea vers le bord du toit avant de se retourner vers John :


-Tu veux venir ou tu as autre chose à faire ?


Autour d'eux, le soleil se levait déjà. Il devait être sept ou huit heures.

_♣ _______________ ♣_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Inico





Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Deux assassins, une cible ? On coupe en deux ? [Laana & John]   Ven 27 Juil - 0:33

Elle avait pris Irla dans ses mains, cela ne me dérangeait pas, j'étais même plutôt fier d'avoir un familier comme ça maintenant.

*Tu vois, je suis utile, même plus que toi, je suis sûre.*

J'inspirai et expirai longuement. Il fallait que je me contrôle avant de l'étriper sur place et devenir fou par la même occasion.

-Tu peux m'appeler Laana.

Laana. Fallait que je m'en souvienne maintenant. Enfin aucun moyen d'être sur qu'elle se souvienne du mien mais c'était presque impossible qu'elle l'oublie. Je le savais.
Savoir le prénom de quelqu'un, ça fait tout de suite plus personnel. Surtout que la Rose Noire, ça fait bien trop professionnel.

-Je commence à avoir faim moi.

Mon coeur loupa un battement. Comment ça, elle avait faim ? Ça n'allait pas le faire mais alors pas du tout. Je n'avais pas envie d'être le prochain repas d'une BSH avec qui je venais de faire une tuerie un peu plus loin.

-Faim de nourriture normale, pas de sang, tu me comprends quoi.

Oui bien sur, je préférai comprendre ça qu'autre chose. Je secouai la tête doucement pour affirmer ce qu'elle venait de dire.
On avait plus qu'à trouver le prochain d'ouvert qui proposerait à manger. Enfin, je ne sais même pas si je devais l'accompagner, je n'avais pas été invité à la base.
Je l'observai se lever et se tourner vers moi :

-Tu veux venir ou tu as autre chose à faire ?

Je me levai et lui sourit.

- Je viens, t'as de la chance, je n'ai rien à faire et puis j'avoue que j'ai faim aussi.

Je regardai au loin le soleil qui submergeait la nuit, tout c'était tellement passé vite. La tuerie, la Brigade Noire et maintenant sur ce toit. Je m'approchai du bord du toit et mesurai la distance entre la gouttière et le sol, bon, ça pouvait le faire. Je m'accrochai à la gouttière avec les mains et sautai habilement sur la caisse. Je me relevai et attendait que Laana descende.

_♣ _______________ ♣_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Laana Equen

la rose noire



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Deux assassins, une cible ? On coupe en deux ? [Laana & John]   Sam 28 Juil - 21:54

Il semblait assez sur les nerfs. Laana mettrait sa main à couper que c’était à cause de son familier.


- Je viens, t'as de la chance, je n'ai rien à faire et puis j'avoue que j'ai faim aussi.


Pff, c’était aussi bizarre, il ne s’était pas comporté comme le plus lourd des égocentrique qu’il était pendant presque deux minutes. Elle le retint : record actuel : 2 minutes. Il s’accrocha à la gouttière arriva sur la grosse caisse et sauta sur le sol. Laana sauta directement sur le sol. Elle se redressa et lui dit :


-On a la classe ou on ne l’a pas.


Et vlan, ça c’était fait. Avec un peu de chance la salamandre enfoncerait le clou. Il y avait peu de chance qu’il ouvre la bouche, s’il ne voulait pas être traité comme ça, il n’avait qu’à pas être un idiot point. « Je viens, t’as de la chance ». En quoi c’était de la chance, elle allait devoir se le coltiner plus longtemps. Elle avait juste proposé ça pour être polie en espérant qu’il décline l’invitation et aille continuer sa vie de looser loin d’elle.
Ils marchèrent quelques minutes avant d’arriver devant un petit café qui venait d’ouvrir. Ils entrèrent. Le café n’avait pour l’instant que deux clients : elle et John. Ils s’assirent à une table et Laana commanda un café et un croissant. Elle mangea son croissant silencieusement. Qu’il ne compte pas sur elle pour parler. Elle savait bien comment ça allait finir. Elle allait parler d’un sujet totalement normal, il allait parler de lui ou ramener tout à lui, elle allait s’énerver, balancer la table et tenter de le lapider à coup de cafetières ou de croissants. Nan, elle ne pouvait pas le blesser avec des croissants. Hum, quels objets avait-elle à sa disposition pour une lapidation dans les règles en dehors des cafetières. Les couverts et autres projectiles courants dans une cuisine lui seront très utiles. Mais bon, pour justifier ce meurtre à la cafetière, il faudrait quand même qu’il l’ouvre. Conclusion : ne pas parler lui évitera de finir en prison pour lapidation à coups de cafetières sur égocentrique.

Elle resta ainsi muette pendant une bonne partie du déjeuner en espérant pour lui qu’il fasse pareil. Elle n’avait pas dormit de la nuit mais n’était pas fatiguée pour autant. Elle était presque insomniaque en fait. Elle jeta un œil à John. Avec un peu de chance il était fatigué et ne tarderait pas à rentrer chez lui pour dormir et aller voir ses blondasses la nuit.

_♣ _______________ ♣_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Deux assassins, une cible ? On coupe en deux ? [Laana & John]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Deux assassins, une cible ? On coupe en deux ? [Laana & John]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Deux assassins pour une seule cible [PV: Larme Pourpre/Haven Do'orst]
» Deux assassins,ca donne quoi ? (Law et Robin)
» Moins deux, moins deux, moins deux, moins deux , font que nous somme plus que deux. [Matthias et Artémis]
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AutreMonde :: AutreMonde :: Omois :: Tingapour-