AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'amour.... C'est nul [PV Evenichounet<3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Aline D'el Mrozowicz





Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: L'amour.... C'est nul [PV Evenichounet<3]   Mer 8 Aoû - 22:23

L'herbe verdoyante ondulait sous le vent frais qui balayait les plaines. La jeune fille avait toujours apprécié cet endroit. Elle me souvenais avec une exactitude effarante de la première fois que ses parents l'avaient amené ici. Elle était alors agée de 5 ans et sa mère, qui expérimentait un nouveau filtre pour le compte d'Omois, avait besoin d'un ingrédient qui ne se trouvait que dans la cabane. Par la même occasion, ils décidèrent que cela pourrait leur faire du bien à tous quelques jours de vacances. Ils prirent un tapis volant qui les déposa à l'entrée du territoire des licornes; celles-ci n'ayant pas bonne réputation, peu de personnes saine d'esprit osent s'y aventurer.
Au bout de quelques heures de marche, ils arrivèrent à la cabane. Son père déploya l'escalier en l'y ajoutant comme personne pouvant entrer. En effet, le système d'auto-défense élaboré par ses ancêtres était et est toujours d'une grande efficacité, il ne vaut donc mieux pas le provoquer sous peine d'être tetraplégique sans remède possible.
D'apparence extérieur petite, seule la terrasse est pareil d'en bas comme d'en haut. Il existe cinq pièces à l'intérieur; une réserve comprenant les ingrédients de mes parents ainsi qu'une large collection de boites de thé instantané, deux chambres, une grande salle de bain et une énorme pièce à vivre. Sur le balcon, il n'y a qu'une petite table de bois et quatre chaises souvent inoccupées. Le reste est totalement à l'effigie de la famille, fou, déjanté, multicolore, "D'el Mrozowicz" quoi.

Par cette fin d'après-midi, il n'y avait que très peu de licornes près de l'arbre, un géant d'acier repérable à des kilomètres. Elle n'avait jamais vraiment pensé à une quelconque intrusion. La cabane étant construite au milieu du pays, il fallait traverser maintes épreuves avant de l'atteindre. Par chance, ses ancêtres avaient réussi à tisser des liens (par on ne se souvient plus quelles maguoilles) avec les licornes, ce qui permettaient à sa famille de voyager à travers les plaines sous la protection de ses habitants.
La curiosité de la jeune fille n'en était pas moins qu'elle se souvenait à présent qu'on ne lui avait jamais réellement expliqué avec quelles manières on avait amadouer les farouches bêtes. C'est tout en buvant une gorgée de thé qu'elle y réfléchissait ardemment, laissant ses yeux noisettes se perdre au loin.

La quiétude qui règnait n'allait pas durer. Au pied de l'arbre avançait un sombre individu en chaise roulante. On ne savait pas comment il avait trompé la vigilance des licornes, ni réussi à arriver jusque là mais cela n'annonçait rien de bon.

Spoiler:
 

_♣ _______________ ♣_

Spoiler:
 


↑Choupie, ça c'est pour toi ↑

....


Dernière édition par Aline D'el Mrozowicz le Mar 14 Aoû - 22:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Even Castle

Adorateur du chocolat ♥
Adorateur du chocolat ♥



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: L'amour.... C'est nul [PV Evenichounet<3]   Lun 13 Aoû - 14:42




Il avait passé les trois dernières années de sa vie sur un fauteuil... Trois ? Ou plus peut-être... ? Il n’en avait plus rien à cirer en fait... Le même pendant trois ans (ou plus) ça créait des liens (eh faut pas croire !) il l’avait amélioré et en avait fait un fauteuil roulant inimitable. Avec ça, impossible de le battre à la course mais voilà... Depuis deux mois ce fauteuil tant chéri avait des problèmes. Even c’était alors penché dessus (sur le problème... Ha ha...). Et s’était aperçu qu’il lui manquait un boulon... Et pas n’importe quel boulon ! Un boulon qu’on ne trouvait plus nulle part, un boulon qui valait les yeux de la tête...

Alors il avait réfléchit... Réfléchit intensément aux raisons pour lesquelles le boulon n’était plus à sa place et était arrivé à plusieurs hypothèses :

1- Le boulon était partit tout seul.
2- Il l’avait enlevé sans y faire attention la dernière fois qu’il avait fait une vérification du système.
3- On le lui avait volé.

La troisième solution lui paraissant la plus plausible il avait donc cherché qui avait bien pu le lui voler sans même qu’il s’en rende compte. Là aussi il avait dressé une liste et les trois personnes arrivant en tête était :

1- Un/e de ses abrutis/es de sous fifres
2- Un savant fou
3- Aline D'el Mrozowicz

Ayant « torturé » ses sous fifres il savait désormais que ce ne pouvaient être eux, il ne connaissait qu’un seul savant fou capable de lui voler le boulon... Et il se trouvait qu’elle voyageait à des kilomètres de lui depuis trois mois... Par élimination il lui restait donc cette chipie...

Ainsi donc il fit ses bagages avant de commencer à chercher par l’intra net (quel joujou hyper pratique tout de même :kiwi:) quelle pouvait bien être l’adresse de cette jeune et jolie blondinette qu’il avait croisé deux mois plus tôt au sacre de l’impératrice.
Après plusieurs heures de recherches infructueuses il commençait à désespérer lorsque, Ô miracle, Ô joie ! Un bip salvateur lui annonça que sa recherche avait aboutit...

« NAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAOOOOOOOOOOON ! PAS AU MENTALIR, PITIEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE T^T »


Son cri avait résonné dans les couloirs de la forteresse grise et avait rameuté un certains nombre de curieux...

« BARREZ-VOUS ! » ordonna t-il d’une voix autoritaire (:kiwi:)

Le problème voyez vous (pour expliquer ce cri empreint d’une détresse effroyable :kiwi:) c’est que le Mentalir, en plus d’être peuplé de sales licornes agressives, c’est aussi un pays plein d’herbe... Et les roues, dans l’herbe, et ben ça marche pas très, très bien si vous voyez ce que je veux dire...

Après une légère crise, il se calma, souffla un bon coup et... entama une posture zen... (Nan j’rigole :kiwi:)

« Bon Teddy Bear... Nous allons au Mentalir. »

Le gros Vrrrir noir regarda son âme soeur comme s’il avait perdu la tête, souffla un « Groumph... », secoua sa tête et se mit en route en pensant que les anges vrrrir qui veillaient sur lui depuis sa naissance avait vraiment fait du sale boulot...

Even pris la donc la première porte de transfert jusqu’au Mentalir et avança dans l’herbe, difficilement, lentement mais sûrement. Les licornes avancèrent jusqu’à lui et celle qui paraissait être leur chef parla en premier :

« Humain, que faites vous sur notre territoire ? »

« Je cherche quelqu’un. » répondit-il le plus arrogamment du monde

D’habitude Even était quelqu’un de particulièrement joyeux et rieur mais il détestait les licornes par-dessus tout. Ces êtres qui gardaient jalousement leur herbe pour leurs besoin personnels alors que d’autre en auraient certainement eu besoin. Ce n’était évidemment pas son cas maybon... Faut pas chercher... Even était un défenseur des imbéciles opprimés.

« Et peut on savoir pourquoi vous le chercher sur NOTRE territoire ?»

« Parce qu’elle se trouve sur votre territoire ? »

« Toi... Tu vas pas faire long feu si tu continue, mon vieux... »

« Je suis pas vieux... J’ai à peine 32 ans ! »

« Bon les filles il commence à me gonfler l’handicapé... »

...

« Pardon ? Vous avez dit quoi là ?? »

________________________________________________________________
________________________

On ne sait et l’on ne saura probablement jamais pourquoi les licornes le laissèrent passer à l’issue de leur « conversation » toujours est-il qu’elles le firent en lui offrant par la même occasion un petit paquet d’herbe bleue.... (Là il a gagné sa journée :kiwi:).
Au bout de quelques heures de « marche » et de passage d’épreuve il s’avança au pied d’un énorme géant d’acier (pléonasme :kiwi:) épuisé il avait la tête de quelqu’un qui avait passé une trèèèèèèèèèèèèès mauvaise journée (ce qui était le cas...) et était par conséquent trèèèèèèèèèèèèèèèès effrayant. Se forçant à adopter une tête plus avenante il continua à avancer, dans l’herbe, vers la cabane.
Arrivé en bas de la cabane il décida de crier pour annoncer sa visite (étant déjà paraplégique il n’avait plus grand-chose à craindre à propos des technique d’auto défense de la cabane cependant craignant que la jeune fille ne soit pas seule il préférait s’annoncer histoire de paraître un tant soit peu courtois : )

« Bonjour ! Je me nomme Even Castle et je souhaiterais parle à Mlle Aline D’el Mrozowicz. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aline D'el Mrozowicz





Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: L'amour.... C'est nul [PV Evenichounet<3]   Lun 13 Aoû - 21:04

« Bonjour ! Je me nomme Even Castle et je souhaiterais parle à Mlle Aline D’el Mrozowicz. »

Voilà; tout le court de ses pensées venait de s'effacer au son d'une voix, en fait cette voix particulièrement. Les recherches si ardemment recherché au fond de sa petite tête avait soudainement disparu. Des heures de sa vie (j'exagère à peine) qu'elle venait de gâcher à ne rien faire. Comment ne pas ressentir un petit désagrément alors? Et bien on le ressent et puis c'est tout.

Aline tenait entre ses mains sa tasse de thé instantané et les sourcils froncés, elle la reposa sans délicatesse sur la petite assiette avec un creux drôlement serviable pour faire tenir en place les tasses et tout (oui je viens de me taper un délire sur un dessous de tasse, et alors?). Cette voix, elle aurait pu la reconnaitre entre mille (contrairement au nom et prénom), c'était LE truc qui avait gâché son sublime plan de voler la couronne au sacre il y a deux mois de celà. C'était un moment de sa vie qu'elle n'oublierait sûrement jamais. Elle s'était fait chopé par un garde et son amie Pétronelle était venue la sauver sauf qu'évidemment, il avait fallu que monsieur le poseur de bombes se la ramène.

Il était peut-être beau gosse et plus vieux qu'elle, mais il n'avait pas la classe d'être son père pensait-elle en se levant dans un soupir. Elle s'approcha vers l'escalier qui se déplia jusqu'aux pieds du bon monsieur. D'un pas léger et d'une moue arrogante elle arriva près de son invité, restant quelques marches au-dessus.

- Bonjour ! Mais que me vaut votre visite par une si belle journée; enfin, une journée qui était belle jusque là.

Le ton y était. Elle n'aimait pas être dérangé lorsqu'elle pensait et surtout lorsqu'elle buvait du thé seule. D'ailleurs comment se faisait-il qu'il l'avait trouvé dans un coin reculé et censé être à l'abris des personnes comme lui.

- Oh mais excusez-moi mon cher monsieur, elle insista sur le "cher" comme si elle avait dit "vieux", je suis une mauvaise hôtesse, vous voulez monter peut-être? Arriver jusqu'ici n'a pas du être une mince à faire, je me trompe?

Oui il était en chaise roulante, oui elle le savait, elle était tombé sur ses genoux il y a peu alors le siège, elle l'avait remarqué mais elle n'était pas d'humeur à essayer de ne pas dire de conneries avec un "handicapé".

_♣ _______________ ♣_

Spoiler:
 


↑Choupie, ça c'est pour toi ↑

....


Dernière édition par Aline D'el Mrozowicz le Mar 14 Aoû - 22:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Even Castle

Adorateur du chocolat ♥
Adorateur du chocolat ♥



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: L'amour.... C'est nul [PV Evenichounet<3]   Mar 14 Aoû - 15:19


La Blonde c’est toi... Le Brun c’est moi... ! //BAFFE//


Even commençait à s’impatienter… Il en avait besoin de ce boulon ! Presque au comble de l’exaspération (... Il lui en faut peu parfois :kiwi:) il allait se mettre à hurler (finit la courtoisie... Faut pas pousser //PAN//) quand un escalier se déplia jusqu’à ses pieds. En sortit la jeune blondinette qui lui lança un regard qui, pensait-il, semblait vouloir dire qu’elle le défiait.

- Bonjour ! Mais que me vaut votre visite par une si belle journée; enfin, une journée qui était belle jusque là.


Ouuuuuuh... De son temps on osait pas parler à ses aînés avec une telle arrogance. Il se contint cependant puisque ses seules chances de retrouver l’objet qu’il cherchait étaient d’entrer dans les bonnes grâces de mademoiselle. (Oui, il réfléchit vite, en fait :kiwi:).


- Oh mais excusez-moi mon cher monsieur, je suis une mauvaise hôtesse, vous voulez monter peut-être? Arriver jusqu'ici n'a pas du être une mince à faire, je me trompe?


Monter ? Mais bien sûr. Il adorait testé ses joujou. Il avait d’ailleurs installé il y a peu une fonction très intéressante sur son fauteuil lui permettant de monter les escaliers. Il appuya sur un bouton en dessous de l’accoudoir de son fauteuil et les roues se transformèrent. De ronde elles passèrent en mode rectangulaire. Il passa à côté de la jeune fille à qui il avait apparemment couper le sifflet puisqu’elle gardait la bouche ouverte et des yeux ronds.


« Fermez la bouche jeune demoiselle... Vous aller finir par gober des mouches. »


Une fois arrivé en haut il remit ses roues sur le mode « normal » et commença à observer la cabane. Un joli agencement. Il s’y sentait à l’aise. L’odeur du thé y était peut être pour quelque chose d’ailleurs...


« Je veux bien une tasse de thé... Si vous n’y voyez pas d’inconvénient... Avant de répondre à vos questions... »


Vu le regard noir et furieux qu’elle lui lança il se ravisa finalement et se décida à redemander une tasse de thé APRES avoir répondu aux questions de la jeune fille.


« Rrrhuuuum... En efftet cela n’a pas été une mince affaire, pour reprendre vos termes, d’arriver jusqu’ici. L’herbe et les roues en caoutchouc ne font pas bon ménage... Mais l’important c’est d’y être arrivé,
dit-il d’une voix qui avait repris un accent joyeux.
Pour répondre à votre première question je suis là pour un boulon... »


La jeune fille fronça les sourcils et Even soupira...


« Le boulon que vous avez pris sur ma chaise roulante ma chère... Ne faites pas l’étonnée. J’aimerais le récupérée. Voyez vous c’est une série limitée et... »


Le regard assassin que lui lança Aline le dissuada de continuer. Cependant il reprit d’une toute petite voix :


« Alors... Euh... Dois-je en déduire que ce n’est pas vous qui détenez mon boulon ? »


Teddy bear, qui s'était allongé aux pied de la chaise roulante souleva sa grosse tête et soupira en la secouant...




Dernière édition par Even Castle le Mar 4 Sep - 16:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aline D'el Mrozowicz





Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: L'amour.... C'est nul [PV Evenichounet<3]   Mar 14 Aoû - 21:59

Et là, après la phrase monstrueusement méchante, ingrate et égoïste qu'elle avait sortit elle s'était imaginé quelques hypothèses de réactions:

  • Premièrement : Une moue renfrognère suivit d'une remarque désagréable
  • Deuxièmement : Un regard-de-la-mort-qui-tue et un silence de plomb
  • Troisièmement : Un regard-de-la-mort-qui-tue et une demande d'aide
  • Quatrièmement : Un mélange de la 2 et 3
  • Cinquièmement : Un mélange de la 1 et 2
  • Sixièmement : Un mélange des trois pour une explosion des plus resplendissantes
Ouai, on est pas obligé de s'arrêter à trois ou cinq |P

La réplique fut bien au delà de n'importe quelle imagination la plus imaginative qui soit. Le vieux pervers lui lança un regard malicieux avant de bouger sa main droit pour actionner un bouton quelque part sur sa chaise roulante. Là, la magie (nan pas la vrai magie, la magie nonsos quoi!) s'éxécuta et les roues du carrosse si belles et rondes devinrent carrés. D'une manière des plus fières, le fauteuil et son occupant grimpèrent l'escalier, l'air hautain. La jeune fille aux yeux exhorbités dont la machoire venait de se décrocher dut se coller contre la rambarde pour le laisser passer.

« Fermez la bouche jeune demoiselle... Vous aller finir par gober des mouches. »

Elle lui aurait volontier tiré la langue mais il venait de lui clouer le bec avec une telle délicatesse qu'elle ne pu que le suivre jusqu'en haut. Tandis qu'il retransformait sa machine (qu'elle avait fortement envie d'examiner sous toutes les coutures), son invité détailla son intérieur.

« Je veux bien une tasse de thé... Si vous n’y voyez pas d’inconvénient... Avant de répondre à vos questions... »

La blonde lui lança un regard foudroyant tel qu'il n'osa pas directement reprendre la parole. Elle lui aurait servi une tasse de thé car elle était bien élevée ELLE mais la situation ne lui donnait pas vraiment l'envie de montrer sa bonne éducation à un veillard de sa trempe.

« Rrrhuuuum... En efftet cela n’a pas été une mince affaire, pour reprendre vos termes, d’arriver jusqu’ici. L’herbe et les roues en caoutchouc ne font pas bon ménage... Mais l’important c’est d’y être arrivé. Pour répondre à votre première question je suis là pour un boulon... »

Le joli minois, déjà froncé, se fronça encore plus qu'elle ne l'avait imaginé. Elle ne connaissait pas encore certains de ces muscles mais elle se coucherait moins bête ce soir, enfin si elle avait l'occasion de toucher à son lit.

« Le boulon que vous avez pris sur ma chaise roulante ma chère... Ne faites pas l’étonnée. J’aimerais le récupérée. Voyez vous c’est une série limitée et... »

Il se foutait d'elle. On ne pouvait pas la déranger, elle, une voleuse plus patentée, pour un stupide boulon. Avait-elle vraiment l'air de s'y connaitre en mécanique? L'expression qu'elle avait avait du couper court au long discours sur le magnifique boulon qui manquait au veillard.

« Alors... Euh... Dois-je en déduire que ce n’est pas vous qui détenez mon boulon ? »

Ce qui adoucit la gamine ce fut la petite voix que venait de prendre l'intrus. Non elle n'avait pas son stupide boulon mais elle consentait presque à le pardonner pour sa bétise. Avalon entra dans la pièce en baillant, ayant entendu la douce voix inconnu qui l'avait réveillé dans une tirade brisant ses beaux rêves d'un blanc neigeux. La panthère se coucha à côté de sa maitresse, en face du vrrrir qui secouait la tête tout en lachant un semblant de soupir. Les deux familiers se croisèrent du regard et posèrent d'un même mouvement leur tête à terre. Pour eux, l'entente était déjà faite: "je ne fais rien, tu ne fais rien. Tu ne fais rien, je ne fais rien". La difficulté serait d'un level supérieur pour les humains.

- Bien, maintenant que l'affaire est réglée car non, en effet, je n'ai pas votre boulon qui m'a l'air d'avoir une valeur inestimable à vos yeux et seulement aux vôtres, les miens préfèrent ce qui brille plus, elle avait murmuré sa dernière phrase. Mais je crois me souvenir que vous vouliez une tasse de thé, froide ou chaude? Chaude, vous êtes trop vieux pour apprécier le thé froid de tout façon, et PAF, encore une pique ! Je vous apporte ça tout de suite, prenez place à la terrasse, il fait encore jour.

Elle se dirigea vers la cuisine, l'abandonnant au salon. Parmis tous les placars, un renfermait le trésor de la famille, une immense réserve de thé en tout genre et du monde et d'Autremonde entier. De ce qu'elle voyait de lui, elle choisit un thé fort et doux à la fois, avec une note de fruits touges sucrés. Elle déposa avec délicatesse la tasse de porcelaine française fumante sur la petite table de bois devant son hôte pour prendre place face à lui.

- De quoi parlions nous déjà? Ah oui, j'aimerais bien savoir comment les licornes ont pu vous laisser traverser leur territoire, ce n'est pas vraiment dans leur habitude, dit-elle tout en observant le début du coucher de soleil.

_♣ _______________ ♣_

Spoiler:
 


↑Choupie, ça c'est pour toi ↑

....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Even Castle

Adorateur du chocolat ♥
Adorateur du chocolat ♥



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: L'amour.... C'est nul [PV Evenichounet<3]   Mar 4 Sep - 18:20


« Bien, maintenant que l'affaire est réglée car non, en effet, je n'ai pas votre boulon qui m'a l'air d'avoir une valeur inestimable à vos yeux et seulement aux vôtres. »

Elle fit une petite pause puis repris la parole puis murmura

« Les miens préfèrent ce qui brille plus. Mais je crois me souvenir que vous vouliez une tasse de thé, froide ou chaude? Chaude, vous êtes trop vieux pour apprécier le thé froid de toute façon! Je vous apporte ça tout de suite, prenez place à la terrasse, il fait encore jour. »

Il se retint de lui dire qu’il N’était PAS vieux... Il avait SEULEMENT 32 ans et cela faisait donc de lui un bon parti... Enfin pas pour une gamine de son âge, certes... Cela dit il était évident que le thé froid n’avait aucun intérêt à ses yeux... Aussi il se retint de tous commentaires et se contenta de suivre la jeune fille des yeux... Qu’avait-elle dit déjà ? Ah oui... Qu’elle préférait ce qui brillait plus. Et bien elle se trompait lourdement.... Ce boulon était de loin plus brillant que n’importe quel joyau de la couronne. Enfin.... Il se dirigea vers la terrasse et sentit un petit vent frais ébouriffer ses cheveux bruns qui commençaient à grisonner aux tempes... La petite avait peut être raison. Il se faisait vieux et le fauteuil n’arrangeait rien à l’impression d’ensemble. Pourtant sans vouloir se flatter il se trouvait encore plutôt séduisant. Et même capable de séduire des jeunettes de dix ans sa cadette. Même si ces filles là n’avaient généralement pas grand-chose dans la cervelle... Et puis il faut un certain grain de folie pour accepter de sortir avec un handicapé...

Il ferma les yeux un instant essayant de ressentir le calme de la plaine. Il se souvenait des mots du chaman qu’il avait vu la dernière fois pour son rendes vous semestriel « Mr Castle... Ce qu’il vous faut c’est du calme, de la plénitude... Vous devez rester Zeeeeeeeeeeeeeeeeeen » avait-il dit en prenant lui-même une grande bouffée d’air... Il lui paraissait un peu allumé ce type... Enfin il avait pas la lumière à tout les étages quoi... Un adepte des plantes, sans doute...

Aline posa sa tasse fumante sur la petite table en face du fauteuil et il rouvrit les yeux presque brutalement. Il ne fallait pas qu’on le voit comme ça... Question de respect... Déjà qu’il ne se sentait pas très respecté par la morveuse alors si en plus elle se laissait aller à un élan de compassion pour lui il n’était pas sortit de l’Auberge... Enfin bref... Elle prit place en face de lui

« De quoi parlions-nous déjà? Ah oui, j'aimerais bien savoir comment les licornes ont pu vous laisser traverser leur territoire, ce n'est pas vraiment dans leur habitude. »

Il esquissa un sourire et bu un gorgée de thé... C’était un excellente question que celle-ci... Très pertinente. Malheureusement il avait promis. Il tata discrètement sa poche et perçu la rondeur du sachet d’herbe bleue qu’il avait obtenue gracieusement avec son passage...

« Eh bien... C’eut été volontiers que je vous l’aurais dit ma chère Aline si seulement elle ne m’avait pas fait promettre... Elles doivent tenir à leur... Comment dit-on déjà ? Ah oui... Réputation de dure à cuire. » Dit-il sur le ton de la confidence et le plus sérieusement du monde. [HS : J’avais réellement perdu le mot :kiwi:]

Il bu une nouvelle gorgée de thé réfléchit un instant en observant le coucher de soleil puis reposa sa tasse.

« Que fait une jeune fille tel que vous dans un endroit aussi reculé et aussi loin de tout ? Vous n’avez pas de famille ? Enfin ça m’intrigue... Pas que vous soyez obligé de répondre mais... Au fait... Vous verriez un inconvénient à ce que je dorme ici et que je reparte demain ? Parce que là je crois que je ne me sens pas la force de faire tout le chemin à l’envers... »
]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aline D'el Mrozowicz





Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: L'amour.... C'est nul [PV Evenichounet<3]   Dim 9 Sep - 11:33



Avant je t'aimais bien, mais ça, c'était avant /PAN/


« Eh bien... C’eut été volontiers que je vous l’aurais dit ma chère Aline si seulement elle ne m’avait pas fait promettre... Elles doivent tenir à leur... Comment dit-on déjà ? Ah oui... Réputation de dure à cuire. »

Les licornes, des sales bêtes, oui. Pas méchantes au fond, mais tout au fond alors. Certaines étaient plus bêtes que leurs sabots et d'autres plus intelligente qu'un géni; agaçante sans répit ou idiotie et sans amis, bref, elle, elle aimait ses ancêtres parce qu'ils géraient de la fougère même longtemps après leur mort. Elle continuait à divaguer lentement en regardant le coucher du soleil quand:

« Que fait une jeune fille telle que vous dans un endroit aussi reculé et aussi loin de tout ? Vous n’avez pas de famille ? Enfin ça m’intrigue... Pas que vous soyez obligé de répondre mais... Au fait... Vous verriez un inconvénient à ce que je dorme ici et que je reparte demain ? Parce que là je crois que je ne me sens pas la force de faire tout le chemin à l’envers... »

C'est dingue comme on peut perdre rapidement son divaguement lorsque quelque chose d'inhabituel nous se produit. Aline tourna des yeux exorbités vers lui, un quart de seconde, avant de se reprendre et de sourire d'un sourire qui aurait fait frissonner n'importe quels êtres humain à ce moment là. Elle en avait des petites pics qui venaient de défiler dans sa tête. Mon dieu, s'il restait, qu'est-ce-qu'elle allait s'amuser. D'un autre côté, sa mère n'aurait pas apprécié qu'un tel pervers dorme avec elle... Mais sa mère n'était pas là alors quelle importance !

- Dormir ici? Écoutez, je ne suis pas une mauvaise hôte alors je ne vous renverrais pas chez vous mais, dite-moi, vous dormez dans votre chaise comme un vampyr dans son cercueil ou ce n'est qu'un stéréotype?

Oui, clairement, il allait regretter amèrement ce qu'il venait de demander. Elle rit un petit instant puis lui sourit franchement avant de prendre un ton d'excuse:

- Je ne pouvais pas m'en empêcher, excusez-moi. Puisque vous restez ici ce soir, je vais vous faire le tour du propriétaire et puis je vais peut-être aussi vous tutoyer parce que chacun de ces « vous » m'arrache la bouche, enfin oui je vais te tutoyer de tout façon.

Elle se leva et rentra à l'intérieur de la bâtisse. La cabane n'était pas bien grande donc la visite ne dura pas longtemps. Elle passa d'abord dans le salon/salle à manger puis devant la salle de bain qui ressemblait presque à une salle de terme romaine vu la taille du bassin qui servait de baignoire (ici on aimait l'eau comme si leurs vies antérieurs à tous avaient été d'être des poissons). Arrivée à la porte suivante, elle ne l'ouvrit pas.

- Voici LA porte que vous n'aurez en aucun cas le droit d'ouvrir sous peine de mourir dans d'atroces souffrances, dit-elle en lui lançant un regard plein de sous-entendus, sachant pertinemment qu'il allait lui désobéir.

Ils continuèrent à faire le tour de la pièce circulaire pour arriver aux deux dernières portes côte à côte.

- C'est la chambre dans laquelle je dormirais et vous, vous dormirez dans celle-ci.

La première porte donnait sur une luxueuse chambre comprenant un grand lit double capable d'accueillir quatre personnes à leur aise et la deuxième n'était rien d'autre que son ancienne chambre jamais rénovée depuis son enfance. Un petit lit trônait au milieu de ton rose et fushia qui éblouissait carrément les yeux. Ses parents étaient un peu grave sur les bords et lorsqu'ils avaient su qu'ils auraient une petite fille, ils avaient du arpenter tout Autremonde pour trouver les plus moches couleurs de peintures du monde. Aline se retourna vers son invité et lui sourit malicieusement.


Dernière édition par Aline D'el Mrozowicz le Sam 2 Mar - 19:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Even Castle

Adorateur du chocolat ♥
Adorateur du chocolat ♥



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: L'amour.... C'est nul [PV Evenichounet<3]   Mer 17 Oct - 15:53

« Dormir ici? Écoutez, je ne suis pas une mauvaise hôte alors je ne vous renverrais pas chez vous mais, dite-moi, vous dormez dans votre chaise comme un vampyr dans son cercueil ou ce n'est qu'un stéréotype? »

… Ah la bonne blague. Mais c’est qu’elle avait un humour noir la petite. Even se renfrogna. Certes il n’avait aucun complexe quant à son fauteuil roulant… Dumoins plus maintenant mais ce n’était pas pour autant qu’il appréciait les blagues du style. Mais bon elle eut l’air de se repentir et puis elle avait un rire si mignon qu’on pouvait pas lui en vouloir éternellement (cela dit il allait falloir qu’il trouve comment se venger :kiwi:)

« Je ne pouvais pas m'en empêcher, excusez-moi. Puisque vous restez ici ce soir, je vais vous faire le tour du propriétaire et puis je vais peut-être aussi vous tutoyer parce que chacun de ces « vous » m'arrache la bouche, enfin oui je vais te tutoyer de tout façon. »

Et c’était partit pour une visite en bonne et du forme : Salon, salle à manger, salle de bain, salle fermée… Salle fermée ?

«- Voici LA porte que vous n'aurez en aucun cas le droit d'ouvrir sous peine de mourir dans d'atroces souffrances »

« Trop cooooooooooool ** » fut la seule pensée qu’il eut avant d’aquiescer gravement comme l’enfant sage qu’il se donnait l’air d’être. Et puis finalement ils arrivèrent devant deux autres portes, l’une donnait sur une superbe chambre spacieuse avec un grand lit. Bref la chambre rêvée et l’autre… « OHMONDIEUMECEPAVRAIELLESEFOUTDEMOI °° ». L’autre était tout de rose peinturlurée. Tellement moche qu’on aurait dit qu’Aline elle-même, à deux ans, avait décidé de peindre à la main, littéralement, les murs de sa chambre.

« C'est la chambre dans laquelle je dormirais et vous, vous dormirez dans celle-ci. »

Les couleurs lui piquaient tellement les yeux qu’il dû s’y reprendre à deux fois avant de comprendre que c’était bien de la bonbonnière qu’elle parlait. Si il ne prononçait pas immédiatement son désaccord il allait faire des cauchemars toute la nuit. Aussi il s’exprima dans un langage tout aussi non fleuri que la forteresse grise l’était.

« NAN MAIS CA VA PAS ?! Je ne dormirais certainement pas là-dedans… On dirait la chambre de ma fille et elle à 4ans D8 ! »

Quoiqu’il ne saches absolument pas à quoi ressemblait la chambre de sa fille n’ayant pas été convié dans la nouvelle demeure d’Harper qui abritait la dite chambre.
Sur ce il tourna les roues et se dirigea vers la cuisine… Cuisine dont il n’avait aucune idée d’où elle se trouvait. Il refit donc le tour de la pièce circulaire en ayant tout à fait conscience qu’il devait paraître ridicule et ouvrit toute les portes… Sauf celle qui lui était strictement interdite (pas devant Aline voyons :kiwi:) Et trouva finalement l’objet de ses recherches. Il claqua finalement la porte et la ferma à clé. Bon et maintenant : cuisiner.

*****************************************************************

2 heures plus tard…

La bonne odeur de riz au chorizo, au poivron et à la sauce tomate s’était propagée dans toute la maison cachant la surprise du dessert à la propriétaire. Cuisiner avait des vertus calmantes sur Even et ainsi maintenant il se sentait prêt à affronter l’affreuse chambre rose… Cela dit il accepterait illico si Aline lui proposait la grande chambre en échange du repas. Le chantage parfois ça marchait bien.
Il déverrouilla la porte de la cuisine récupéra assiettes, couverts et verres sur ses genoux. Disposa le couvert sur la table. Prit le plas de riz et l’installa sur la table. Il suréleva sa chaise roulante de façon à être à la bonne hauteur et :

« A TAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAABLE ! » :kiwi:
[/color]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aline D'el Mrozowicz





Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: L'amour.... C'est nul [PV Evenichounet<3]   Sam 3 Nov - 13:55


I am the best, I cooked pasta



Aline était tranquillement allongée sur le canapé qui trônait au centre de la pièce circulaire. Il était noir, usé et d'un confort sans égal, c'est pour cela qu'elle était étalée dessus dans une position plus ou moins indescriptible mais qu'elle affectionnait particulièrement car elle se sentait bien ainsi. Un livre était posé devant ses yeux, sur un bout du canapé. Il était ouvert à la page 326 depuis bientôt plus d'une heure. C'était une veille édition de Roméo et Juliette de Shakespeare qui trainait sur les étagères de la bibliothèque. Elle s'était prise d'affection pour ce petit livre qui contenait un tas de détails sur la pièce en elle-même ainsi que des commentaires des critiques de l’œuvre, de l'époque à nos jours. Elle ne s'était jamais lassée de le lire et bien que ce fut la quatorzième fois qu'elle le relisait, elle se laissait toujours transporter par les lignes poétiques et romantiques du texte. Elle rêvait secrètement d'aller, un jour peut-être, le voir sur Terre, dans un grand théâtre, comme une vrai dame.

Pourtant à ce moment, elle ne pensait pas à la pièce, ni à la tirade de Roméo à sa Juliette, ni non plus à l'odeur enivrante du plat qu'avait préparé son invité. Non, son esprit était tourné vers un instant qui s'était produit quelques temps auparavant. Elle ne savait pas pourquoi cela l'avait interpellé, presque choqué. Cette phrase lui tournait et retournait l'esprit:

« NAN MAIS CA VA PAS ?! Je ne dormirais certainement pas là-dedans… On dirait la chambre de ma fille et elle à 4ans D8 ! »

La contradiction avec l'invitation dans son ancienne chambre avait été vive, elle s'y était attendu mais contrairement au sourire qui aurait du transparaitre à ce moment, elle beugua (Comme Cyprien, oui, oui, avec le message, si je te jure). Heureusement pour elle, son invité n'avait rien remarqué car il avait directement fait demi-tour pour partir à la recherche de la cuisine. Une fois la porte trouvée et claquée, elle était restés à la même place pendant un certain temps puis se rendant compte que son invité ne ressortirait pas de sitôt, elle décida de faire quelque chose de plus utile. Bien que la recherche de "l'utile" fut un échec, elle préféra s'occuper l'esprit et cela ne fonctionna pas très bien. Elle perdit vite le fil de sa lecture, gardant les yeux dans le vide.

"Si tu continues à penser à lui de cette manière, on pourrait s'imaginer des choses."

La voix de son familier venait de résonner dans sa tête, la sortant sa réflexion. Elle leva les yeux vers la bête qui était couchée sur le tapis à côté du familier du vieux. Leur queue remuait en cadence décalé tandis qu'elle essayait tant bien que mal d'en fixer une.

"Tu racontes n'importe quoi."


Elle se leva d'un bond, faisant tomber le livre à terre. Ne prenant pas la peine de le ramasser, elle fixa l'animal d'un air mauvais avant de se retourner vers la source de la voix qui venait de crier:

« A TAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAABLE ! »

Le vieux avait disposé le couvert avec simplicité et elle s'assit sur la seule chaise en face d'une assiette. Il revint avec un grand plat fumant et lorsqu'il l'ouvrit, elle remarqua enfin l'odeur qui avait embaumé la pièce depuis une heure. Le riz au chorizo avait l'air délicieux et bien qu'il lui servit une grosse part, elle ne toucha presque pas à son assiette pendant le repas. Le silence n'était brisé que par quelques coups de fourchettes sur les assiettes.

- Vous avez une petite fille alors ...?

_♣ _______________ ♣_

Spoiler:
 


↑Choupie, ça c'est pour toi ↑

....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Even Castle

Adorateur du chocolat ♥
Adorateur du chocolat ♥



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: L'amour.... C'est nul [PV Evenichounet<3]   Mar 13 Nov - 15:54


« Vous avez une petite fille alors ...?»

Sa fourchette s'arrêta à mis chemin entre son assiette et sa bouche. Il posa sa fourchette puis regarda Aline. Une réplique cinglante lui était venue à l'esprit presque immédiatement un truc du genre "Alors comme ça je suis vieux mais je n'ai pas de progéniture... Tu croyais que j'avais une vie minable ou quoi?!". Cela dit il ravala ce qu'il voulait dire devant la tête d'Aline et sourit en pensant à sa fille.

« C'est exact. Elle s'appelle Helen. Mais je ne la vois pas souvent. C'est sa mère qui en a la garde. Et... Enfin mes histoires t'ennuie.»

Il repris une fourchette de riz et recommença à manger de le silence lourd et pesant.

« Écoutes Aline. Si ça te dérange que je reste je comprendrais. Mais il faut me le dire. Et arrête de faire cette tête bon sang! On dirait que tu es à un enterrement!»

Avec un soupir il repartit dans la cuisine chargé des assiettes et des couverts puis revint avec une tarte au sucre.

« Ça te surprend que j'ai une fille?»

La question était légitime vu la tête de 6 pieds de long que tirait Aline. Cela dit il redoutait une remarque du genre "Ouais mais pas que votre femme vous ai quitté". Plutôt blessant dans les circonstances où Harper l'avait quitté. Bizarrement depuis Harper il n'avait pas eu idée d'essayer d'entrer dans une relation avec une autre femme. Pourtant il adorait la gent féminine mais voilà... C'était plus fort que lui dès que ça commençait à devenir sérieux. Avant même qu'on essaye de le déshabiller il prétextait quelque chose de superimportant à faire et partait. Qui sait peut-être qu'un jour meilleur... :kiwi:


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aline D'el Mrozowicz





Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: L'amour.... C'est nul [PV Evenichounet<3]   Mar 13 Nov - 20:48



« C'est exact. Elle s'appelle Helen. Mais je ne la vois pas souvent. C'est sa mère qui en a la garde. Et... Enfin mes histoires t'ennuie.»

Elle le va les yeux vers l'homme qui lui faisait face, souriant tendrement, les yeux perdus dans le passé où devait se mélanger souvenirs et bonheur. Bien que cette expression ne dura pas, elle sourit intérieurement, il était beau lorsqu'il était dans cette état là. Attendez, elle avait dit "beau" ? Mais n'importe quoi ! Elle était vraiment trop fatiguée et après un mouvement de la tête, elle replongea les yeux vers son assiette, se disant qu'elle ne tarderait pas à aller au lit après cet excellent diner.

« Écoutes Aline. Si ça te dérange que je reste je comprendrais. Mais il faut me le dire. Et arrête de faire cette tête bon sang! On dirait que tu es à un enterrement!»

Avant qu'elle n'eut le temps d'ajouter quelque chose, bien qu'elle n'avait, pour une fois, pas de réponse, il avait déjà disparut de la pièce avec son assiette pour se réfugier dans la cuisine.

« Ça te surprend que j'ai une fille?» dit-il lorsqu'il revint.

Alors qu'il installait encore une fois le couvert, pour le dessert cette fois-ci, Aline se leva pour se diriger vers la salle de bain. Laissant la porte ouverte, elle fouilla un instant dans les tiroirs du meuble le plus important de la pièce avant de trouver un élastique convenable pour ses cheveux. Ça lui prenait, par moment, de ressentir le besoin d'avoir le visage libre. D'un coup de main qui se valait à celui d'un professionnel, elle remonta ses cheveux blonds en un chignon simple dont aucune mèche ne dépassait (avantage d'avoir des cheveux lisses héhé). Lorsqu'elle revint à table, elle paraissait moins tendu qu'avant, plus... Calme.

- En vérité je me sens bête, j'aurais du me douter que vous aviez des enfants et par ailleurs je suis désolé pour vous et votre femme... Enfin votre ex-femme et... et....

Elle beugua un instant alors qu'elle venait de reporter ses yeux vers la table.

- Mais... Mais c'est une tarte au sucre !?!, s'écria-t-elle. J'adore tout simplement ça ! Je peux en avoir un bout s'il-te-plait ? Steuplaiiiiit !

Okay, elle ne maitrisait pas encore très bien le tutoiement / vouvoiement mais avec les yeux de biche qu'elle lui faisait, il ne devait pas avoir vraiment remarqué ce détail. D'ailleurs en parlant de ses yeux, ils avaient recouvert une lueur enfantine et ils brillaient d'excitation face à ce met sucré qu'elle affectionnait particulièrement. Bien trop absorbé par le morceau de gâteau qui arriva dans son assiette tendu, elle ne fit pas attention à sa réaction, un rire du arriver à ses oreilles mais il ne fit qu'être étouffé par son agitation. Avant qu'il n'ait eu le temps de penser à prendre une part pour lui-même, elle avait déjà engloutie la sienne.

- Encore une ?


Spoiler:
 

_♣ _______________ ♣_

Spoiler:
 


↑Choupie, ça c'est pour toi ↑

....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Even Castle

Adorateur du chocolat ♥
Adorateur du chocolat ♥



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: L'amour.... C'est nul [PV Evenichounet<3]   Ven 21 Déc - 20:32

Elle s’était levé sans un mot et il se disait que jamais il ne comprendrait les personnes du sexe oppose. C’est vrai quoi... Il avait 32 ans [HRP :.... Ou plus ? Oo] qu’il ait une fille n’était pas étonnant et voilà qu’elle boudait sa tarte en plus....

« En vérité je me sens bête, j'aurais du me douter que vous aviez des enfants et par ailleurs je suis désolé pour vous et votre femme... Enfin votre ex-femme et... et....
-Bah... Harper et moi... C’était pas vraiment fait pour durer je pense. Même si c’est une femme magnifique elle est aussi assez superficielle... »


Aline avait remonté ses cheveux en un chignon serré assez strict. Peut-être que c’était le fait qu’aucune mèche ne dépassait qu’il parraissait stricte à notre Evenichounet d’amour :kiwi:

« Mais... Mais c'est une tarte au sucre !?!, s'écria-t-elle. J'adore tout simplement ça ! Je peux en avoir un bout s'il-te-plait ? Steuplaiiiiit ! »


Un peu surpris par la soudaine réaction de la jeune fille qui avait, je le rappelle à tout hasard, boudé sa tarte juste quelques minutes auparavant pour aller se coiffer, il ne réagit pas tout de suite mais éclata de rire un millième de seconde plus tard. Coupant la tarte il en mit un bout dans l’assiette d’Aline qui ressemblait beaucoup à une fillette avec ses yeux qui brillaient. Le fait qu’elle l’avait vouvoyer puis tutoyer, puis re-vouvoyé et re-tutoyé n’avait pas échapper à Even mais il avait décidé d’être un peu moins taquin à présent c’est pour cette raison qu’il ne fit aucun commentaire.

« Encore une ? »

Lui demanda t-elle avant même qu’il ne se soit servit une part. Il eut un nouveau sourire et se servit une part avant de la re-servir.

« Alors comme ça tu aimes la tarte au sucre ? Helen aussi adore ça. Oh tiens c’est elle sur cette photo. »

Tendant l’image à Aline il continua de manger tranquillement.

« Elle est belle, hein ? Elle tient de sa mère. Heureusement d’ailleurs parce que si elle tenait de moi on aurait de quoi la plaindre... »

Teddy lui envoya un soupir exaspéré puis replongea la tête dans ses pattes. Il considérait son frère d’âme comme un beau partit malgré tout ce que ce dernier pouvait dire sur lui. Et il était vrai qu’Even était encore plutôt pas mal. Malgré l’accident, et sa diminution de taille assez énorme. Parce que quand on passe d’1m80 à 1m20 ça fait une sacré baisse de taille, oui, oui...

Even se trouvait donc petit et pas très beau ce qui n'était pas l'avis des nombreuses femmes qu'il pouvait côtoyer mais apparemment celui d'Harper.

Enfin bref. Revenons à nos moutons. Décidant qu'il était grand temps d'y revenir lui aussi, à nos moutons, il posa LA question. Celle qu'il avait éviter depuis le moment où il avait intégrer la cuisine jusqu'à maintenant:

« Euh.... Du coup je dors où ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aline D'el Mrozowicz





Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: L'amour.... C'est nul [PV Evenichounet<3]   Sam 2 Mar - 23:21

La tarte lui faisait face, lui lançant un regard de défi: "viens me manger si tu l'oses". Elle la regardait, se contenant, elle voulait apprécier le goût subtil et parfumé qu'elle dégagerait dans sa bouche car elle avait engloutit la première en trois bouchées. Son envie était terriblement imposante mais elle essayait de se calmer, voulant se délecter de chaque bouchée.
C'était une pure merveille, un dégradé de crème et de pâte cuite qui fondait en bouche. Le sucre qui parsemait sa croûte la rendait juste ce qu'il fallait de croustillante et l'odeur délicieuse qui s'en dégageait la faisait saliver du plus profond de sa conscience et même de son inconscient qui se révélait être à demi-conscient par moment (c'était la minute philosophique du jour ;D). La crème faites maison était parfaite et... et... et son assiette était vide. Elle avait acquit la capacité, dès son plus jeune âge, de dissocier son corps de son esprit. En effet, il laissait son esprit vagabonder dans ses réflexions comme bon lui semblait tandis que son corps s'actionnait pour exécuter quelques sombres desseins... Oui comme engloutir son bout de tarte, effectivement. La jeune fille releva la tête vers son interlocuteur qui semblait vouloir lui parler et elle revint à la réalité après ce court interlude sur la tarte au sucre.

« Alors comme ça tu aimes la tarte au sucre ? Helen aussi adore ça. Oh tiens c’est elle sur cette photo. »

Aline détestait purement et simplement qu'on la compare à quelqu'un d'existant comme à quelqu'un de mort et enterré. Chaque personne était unique et on ne pouvait pas la catégoriser simplement parce qu'on avait besoin d'un modèle pour placer ce qu'on ressentait à l'égard de quelqu'un. Il fallait innover ! Elle n'appartenait plus au monde des enfants et il n'avait pas à l'apparenter à sa fille.

« Elle est belle, hein ? »

D'une main, elle récupéra la photo qu'il lui tendait. On pouvait y voir deux personnes, une petite fille et un homme. Tous deux riaient à pleines dents. La petite, dont les cheveux bruns brillaient sous le soleil, avait de magnifiques yeux de couleur noisette qui scintillait d'un éclat de malice qu'elle tenait de son père. Son petit nez légèrement retroussé aurait fait fondre n'importe quel humain. A côté d'elle, Even paraissait adorable et sa complicité avec sa fille paraissait évidente. Elle ne comprenait pas pourquoi il n'en avait pas la garde.

« Elle tient de sa mère. Heureusement d’ailleurs parce que si elle tenait de moi on aurait de quoi la plaindre... »

Il se trompait complètement, cette petite avait par bien des aspects, les traits de son père. Sa mère ne devait pas forcément beaucoup l'apprécier... Elle reposa l'image près de l'assiette de son voisin avant de se lever et de commencer à débarrasser la table.

« Euh.... Du coup je dors où ? »
- Dans le garage... Non je déconne, dans la même chambre que je vous ai montré avant, oui la rose.

Ce n'était pas en l'amadouant qu'il réussirait à obtenir une autre chambre. Elle ne changerait pas d'avis, ils n'allaient quand-même pas dormir ensemble, si ? Ce n'est pas parce que le lion est en cage qu'il n'est pas sauvage. Elle s'avança vers le désordre que représentait la cuisine et après avoir déposé tout son butin, elle récura le tout d'un mouvement de main. La magie avait ses bons côtés quand elle voulait. Elle se mit à ranger la vaisselle puis passa sa tête dans l'entrebaillement de la porte:

- Oh fait, vous avez des vêtements de rechange ? Il faudrait aussi que vous puissiez prendre une douche... Du coup je devrais vous prêtez des affaires et tout... A moins que vous ayez amené avec vous sachant pertinemment que vous alliez rester dormir ici, dit-elle en lui lançant un regard suspicieux.

Pour toutes réponses, il lui fit son sourire le plus angélique et innocent. Elle retourna à son rangement en marmonnant qu'on apprenait pas au vieux singe à faire la grimace. une fois qu'elle eut fini, elle pensa à aller récupérer une serviette pour son invité. Alors qu'elle sortait de la cuisine, elle remarqua que le salon était complètement vide à l'exception de son familier qui lui indiqua d'un mouvement de queue sa chambre. Elle s'avança d'un pas conquérant jusqu'à l'encadrement de la porte et s'arrêta bouche-bée.
Even avait enfilé son pyjama et était dans SON lit, avec SA couverture qui remontait jusqu'au bas de torse et dont sa tête reposait sur SES DEUX coussins. Elle n'en revenait pas alors qu'il lui faisait un excellent sourire goguenard. Plusieurs sentiments se succédèrent alors dans sa tête: surprise, colère, angoisse, calme, plan sadique...

- Par le lévitus, que ce gros boulet sorte de mon lit et qu'il soit virer sans ménagements jusqu'au sol tout gris.

Le squatteur vu posé sans ménagements au sol tandis que la blonde alla s'assoir sur le lit en face de lui, un air sadique sur le visage.

- Je vous avais bien dit que vous ne dormirez pas dans cette chambre, mais si vous préférez le sol à un lit rose, qu'il en soit ainsi.

Spoiler:
 

_♣ _______________ ♣_

Spoiler:
 


↑Choupie, ça c'est pour toi ↑

....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: L'amour.... C'est nul [PV Evenichounet<3]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'amour.... C'est nul [PV Evenichounet<3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)
» la faim plus fort que l'amour
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» L'amour dans Bilbon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AutreMonde :: AutreMonde :: Le Mentalir :: Cabane d'Aline-