AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Shut Your Mouth Cuz' You Talking So Much And I Don't Give A Fuck Anyway ! ► PRIO.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Billie Lewis Iero

isolated soul ▬ So gimme coffee and TV...
isolated soul ▬ So gimme coffee and TV...



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Shut Your Mouth Cuz' You Talking So Much And I Don't Give A Fuck Anyway ! ► PRIO.   Dim 26 Aoû - 2:55




Billie voyait bien que ça faisait plusieurs jours que Stan n'allait pas forcément supra bien, et il avait décidé de lui remonter légèrement le moral, il en avait grandement besoin. Et pis, les potes, c'est fait pour ça nan ? Billie était chez lui, callé dans on fauteuil a chercher quelque chose pour changer l'humeur de Stan... Il avait bien une idée en tête mais... Bof et pis, autant s'éclater non? Le jeune homme se leva et alla mettre ses Vans noires, il enfila sa chemise a manche courte, accrocha ses chaînes de ceintures bah... a sa ceinture cloutée :kiwi: et enfila sa veste en cuir. il se passa une main dans les cheveux, prit ses clefs et sortit de son appartement, prenant bien soin de refermer la porte a clef, ne sait-on jamais. Le vampyr descendit rapidement les escaliers, presque euphorique de voir son pote et de lui dire ce qu'il avait en tête pour lui changer les idées. Stan serait soit complètement pas d'accord soit... D'accord, mais a cause du désespoir. Ah, les filles, j'vous jure. Une fille avait quand même réussit a le mettre dans un état pas possible. Ah les filles ah les filles, elles vont nous rendre marteaux ♪. Bref. Stan quoi. Marchant dans les rues d'Omois, il se remémora les choses qu'il lui avait dit sur elle, et surtout, la tentative qu'elle avait essayé de faire, en sa présence. Il passa devant l'immeuble ou ça c'était passé et mit sa capuche noire sur sa tête, car les gouttes tombait, et un orage s'amoncelait droit devant lui. Billie accéléra le pas, histoire de pas finir complètement trempé non plus quoi.

Arrivant devant le seuil du loft, il toqua plusieurs fois, avant d'appuyer sur la poignet de la porte et de remarqué qu'elle était ouverte. Il entra et vit Stan affalé dans son fauteuil, la musique a fond, une tasse de café dans la main et la cafetiere sur la table basse en face de lui. Son pote allait pas bien. LA JOIE BORDEL, LA JOIE. Billie le regarda quelques temps, il n'avait même pas remarqué son arrivée. Le jeune homme alla éteindre la musique et s'asseoir sur l'acoudoir du fauteuil de Stan, il c'était endormi. Posant une main sur son genou, il se réveilla en sursaut, regardant Billie comme si il était une illumination de dieu... Puis recommença a le regarder avec son air blasé et se rallongea. Il avait cru que c'était quelqu'un d'autre... Pauvre petit.

- C'est comme ça qu'on dit bonjour a son meilleur pote... J'aurais été con je me serait véxé... Enfin, bref. T'as pas la forme... Et c'est une meuf qui te met dans cet état? Mon dieu, mon pauvre...

Billei était tout a fait sérieux, il plaignait réellement son meilleur ami, déprimer comme ça pour une simple meuf... Fallait le faire. Ou il était complètement fada d'elle... Ou il... était complètement fada d'elle en fait. C'était la mouise.

- Bref. je suis la pour te changer un peu les idées, donc, si tu veux bien te bouger le cul, ça serait laaargement plus sympa... ALLER! On se moove le popotin!

Le jeune homme attrapa par les pieds Stan et le traîna hors du fauteuil, celui-ci était étalé de tout son long par terre et fixait le plafond. Billie sortit donc l'arme ULTIME... Les chatouilles :kiwi:. Sur le ventre, dans le cou et sur les pieds. Stan fut vite sur pied.

- Aller, vas te fringuer correctement, on sort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stanley A. Dyson

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Shut Your Mouth Cuz' You Talking So Much And I Don't Give A Fuck Anyway ! ► PRIO.   Ven 31 Aoû - 23:17

Well I could sleep forever
But it's of her I dream
If I could sleep forever
I could forget about everything
If I could sleep forever ...

SLEEPThe Dandy Warhols.
Il détestait son état.
C’était pour ça qu’il essayait de penser positif. Il y a quelques jours, Eyleen l’avait envoyé balader, mais violemment. Elle l’avait lâché, elle ne l’aimait plus. Il avait du mal à s’en remettre, mais il essayait de sourire malgré tout, se disant que c’était plus loyal de sa part de faire ça que de l’aimer faussement, juste pour lui faire plaisir. Il ne savait pas s’il préférait se faire lâcher mais qu’ils restent réglos ou qu’il préférait vivre avec des illusions … Au final, il préférait peut – être la dernière solution, qu’elle lui mente et qu’il soit heureux, profiter de son bonheur artificiel en se disant qu’il n’était pas vraiment réel. Malgré sa tristesse, il en riait quand même, se tournant des fois à la dérision pour se dire qu’au final, il ne devait pas rester focaliser là-dessus. C’était ce qu’il essayait de se dire, en vain. Il s’insultait, pensait souvent des « si t’aurais pas fait ça … », se remémorait le moment sur la Terre, ils avaient été heureux pour quelques heures. C’était peut – être ça l’essentiel. Elle avait réussi à l’oublier, et ça le détruisait de se penser qu’une sombre connaissance pour elle.
Stan positivait, évitant de se morfondre de trop dans le désespoir et la tristesse. Il détestait qu’on le prenne avec des pincettes, et les regards inquiets des autres l’agaçaient. Qu’on le prenne pour une pauvre petite chose toute détruite l’énervait. Il restait neutre quand les autres étaient là, se forçant à rester celui qu’il était vraiment et s’écroulait comme une masse dans le canapé quand ils étaient partis, se sentait terriblement seul, à réfléchir sur le mal qu’il avait fait. Il ne songeait cependant pas au suicide, il trouvait ça si lâche. Il ne voulait pas faire souffrir d’autres gens par son absence, il imaginait Ellie, Faith, les gens du loft, Billie, ses potes et les autres, il ne voulait pas pourrir dans un cercueil maintenant.
Il passait donc ses journées avec sa cafetière devant lui, à écouter de la musique planante, rien à voir avec les autres trucs qui écoutait quand il allait « bien ». Ca arrangeait pas son cas, mais écouter des chansons tristes avec des paroles dégoulinantes d’amour blessé ça le faisait sourire, il essayait de se persuader qu’il n’était pas le plus malheureux et que quelqu’un sur Autremonde était dans un pire état que lui.

Aujourd’hui, il était dans le même état, les gens le prenaient de plus en plus par pitié et il avait envie de tout casser à plusieurs reprises. Il ne pouvait plus appeler Faith sans tomber sur le « Eyleen » d’en dessous, il ne pouvait regarder une blonde aux yeux bleus ou une brune aux yeux bleus, il ne pouvait plus passer dans le parc d’Omois sans regarder les toits en soupirant, il ne pouvait plus s’allonger dans un canapé sans sentir son cœur se compresser ou s’attendre à une présence. Il se sentait hanté. Il mit sa chaîne hi-fi en route pour se passer Still Loving You de Scorpions, la tête posée sur un coussin, le regard vide et une tasse de café dans la main. Certains disparaissaient dans l’alcool dans ses moments, Stan n’était pas de ce genre, il trouvait la méthode de l’alcool, de la drogue ou du suicide vraiment pathétique. Si un ami venait à crever dans un suicide, il irait cracher sur sa tombe il penserait. Il se sentait partir dans un sommeil profond, fatigué de ses insomnies. Il ne dormait plus trop, se nourrissant de café ou de sucre en morceaux, sentant la fatigue s’accumuler sur ses muscles. Fixant la cafetière d’un même regard vide, il laissa son bras pendre du canapé et il s’endormit lentement.

Il sentit un poids sur sa jambe, d’un coup il sentit son cœur faire un bond dans sa poitrine, il se retourna, espérant que ce soit … Il perdit son sourire quand il vit que c’était Billie et soupira. Encore quelqu’un qui venait parce qu’il avait pitié de son état …

« C'est comme ça qu'on dit bonjour a son meilleur pote... J'aurais été con je me serais vexé... Enfin, bref. T'as pas la forme... Et c'est une meuf qui te met dans cet état? Mon dieu, mon pauvre... »


Stan le fusilla du regard, d’où il lui disait lui ? Qui avait sûrement aucune expérience personnelle ? Même si c’était son meilleur ami, il avait juste envie de lui envoyer son poing dans la gueule à ce moment là.

« Visiblement toi t’as pas attendu une meuf pour faire chier ton monde donc … J’ai pas besoin de ta pitié Billie casse toi. »

I
l se relaissa tomber sur le fauteuil et regarda vite fait l’heure. Il avait dormi quatre heures. Génial, quatre heures de sommeil par semaine … Voyons s’il pouvait tenir le rythme, sans vrai repas. Challenge accepted.

« Bref. Je suis la pour te changer un peu les idées, donc, si tu veux bien te bouger le cul, ça serait laaargement plus sympa... ALLER! On se moove le popotin! »

Stan le regarda avec une tête de blasée. Il en avait pas marre de causer lui ? C’est bon s’il voulait motiver les gens qu’il se foute en prof de gym, des gens à booster c’était pas ça qui manque. Le brun n’avait aucune motivation, donc que son ami n’essayait pas de chercher le peu d’entrain qu’il avait. Il sentit une pression au niveau de ses chevilles et se retrouva par terre. Nouveau soupir, il le faisait exprès de l’emmerder ou quoi ? Il le sentit lui sauter dessus pour le chatouiller et Stan se crispa. Il venait d’entrer dans sa bulle d’intimité, il venait de le toucher, il allait morfler :kiwi:. Par réflexe, il lui éclata son poing dans la tronche et le tua du regard. Sur les nerfs, il se releva, il essayait de ne pas faire trop lavette, se cachant derrière la colère.

« Allez, vas te fringuer correctement, on sort. »


Le brun soupira, il allait pas le lâcher de toute manière.

« Tu parles trop … »

Nonchalant, il se traîna dans la salle de bain et regarda son reflet dans la glace. OK, c’est vrai que vu sa gueule on voyait qu’il allait pas bien. Des cernes énormes, un regard totalement vide, il avait bien maigri aussi. Il s’habilla d’un t shirt large, un pantalon à chaînes, ne cherchant pas à faire une tenue assortie ou autre. Il prenait ce qui lui venait sous la main, en fait il serait capable de sortir en pyjama dans la rue avec ses pantoufles aux pieds donc … Il redescendit en bas, mettant plus de khôl que d’habitude pour cacher ses cernes, avec l’air le plus dynamique du monde

« T’as intérêt d’avoir une bonne idée parce que tes idées de merdes je commence à saturer. »


L
a démarche qui allait avec l’humeur. Fantastique. Il regarda son ami avec un regard mi inquiet mi blasé. Avec lui, il fallait vraiment s’attendre à tout et n’importe quoi … Surtout n’importe quoi en fait. Il mit ses mains dans ses poches, fermant un moment les yeux. Ses potes étaient dangereux.

_♣ _______________ ♣_
A quoi tu sers je t'aime encore
bataille déjà perdue une histoire déjà entendue c'est pas qu'je crois en rien j'crois plus tout court ça me convient chez moi j'vote pas, j'suis pas chez toi y fait trop froid j'ai perdu mon drapeau j'crois plutôt qu'j'l'ai brûlé j'ai oublié d'trouver ça beau j'ai oublié qu'c'était sacré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Shut Your Mouth Cuz' You Talking So Much And I Don't Give A Fuck Anyway ! ► PRIO.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» MAKAROV▲ just wipe your own ass and shut your mouth.
» Shut up and drive — LIBRE
» [Cinéma] Eyes wide shut
» Shut up and take my money! [with Onyx and Cloud]
» Talking to the moon ◎ 12/07 | 01h25

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AutreMonde :: AutreMonde :: Omois-