AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 One night in Paris ~ [Pv : Vegas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Keira L. Jones





Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: One night in Paris ~ [Pv : Vegas]   Mer 5 Sep - 22:35


Keira soupira. Encore une soirée à bosser, super. Elle n’avait pas arrêté ces temps-ci, elle avait enchaîné les shows, assurer les danses, encaisser les heures supplémentaires. Mais pourtant, son patron ne l’appréciait pas pour autant. Elle ne savait pas exactement pourquoi, mais en tout cas, elle le sentait. Il le lui faisait bien comprendre, il était doué pour cela. Même si elle était amie avec son fils, qui grâce auquel elle travaillait ici, cela ne semblait pas le déranger de lui en faire voir de toutes les couleurs. A part ceci, elle s’entendait avec tout le monde. Du moins, ses collègues de boulot, les danseuses et serveuses. Voilà quatre ans qu’elle bossait ici. Si elle s’écouterait, elle serait bien partie mais bon, pleins de choses la retenait ici. Ses amies, qui ne voulaient absolument pas qu’elle les laisse, son pote Justin qui serait sûrement déçu en apprenant sa démission, son besoin d’argent à cause des nombreuses dettes qui l’encombraient encore. Et aussi, car Kei ne voulait pas faire plaisir à Steven, son patron, en laissant tomber. Ce n’était pas son genre de renoncer pour si peu. Au contraire, cela la motivait à s’impliquer davantage. Lorsqu’elle faisait quelque chose, elle allait jusqu’au bout. Sans un regard en arrière.

La jeune femme sourit à l’adresse d’une amie à elle, Lindsay, qui passait sur scène. Elle lui tourna le dos pour essuyer le comptoir. Ce soir, elle occupait le rôle de serveuse. Elle n’assurait pas le show, contrairement aux autres soirs. A force, il était vrai qu’elle commençait à être fatiguée. Une heure de danse tous les soirs non-stop, ce n’était pas des plus reposants. Surtout que les services extra qu’elle effectuait en plus, en partie à cause de son patron qui avait réduit son salaire. Il lui avait dit qu’ils devaient se serrer la ceinture. Mais visiblement, ce n’était pas le cas de tout le monde. La danseuse avait interrogé ses collègues, et personne n’avait reçu la moindre diminution au niveau de leur salaire. Mais bon, elle préférait laisser couler. Quelques années à tenir à ce rythme, et elle serait libre. Libre, enfin. Rien que ce mot, cela avait le don de lui redonner le sourire. Un mot qui ouvrait la porte sur ses rêves. Des rêves qu’elle n’était pas proche de voir à l’œuvre.

-Keira ! Appela une voix familière.

Super, je me disais aussi c’est bizarre de ne pas l’avoir déjà aperçu, c’était trop suspect, se dit-elle avec exaspération.

Steven Greg, le patron du club dans lequel elle travaillait, était un homme de la quarantaine, aux cheveux gras en broussailles. Il avait une carrure baraquée, avec des épaules larges, et une tête carrée. Sa tenue était composée d’un jean et d’une chemise noire. Il la regardait en fronçant les sourcils, avec un air hautain. Cet homme était ravi d’être au plus grand poste, car il adorait exercer ses droits sur tout le monde.

-Tu dois assurer le show suivant, Rosalie n’est pas en état de le faire ce soir. Donc tu la remplaces.

Keira écarquilla les yeux, avant de fusiller son interlocuteur du regard. Quoi ? Mais c’était une blague ?

-Quoi ? Mais je l’ai déjà fait toute la semaine dernière. Jasmine ne peut pas le faire ?

-Elle s’occupe d’autre chose, rétorqua Steven. Tu ne discutes pas, et tu fais ce que je te dis. Clair ?

Furieuse, Keira se fit violence pour ne pas lui montrer son indignation comme il le fallait. De ce fait, elle se contenta de tourner les talons, renversant un verre dans son mouvement brusque sans faire exprès. Elle se dirigeait déjà vers les coulisses quand la voix de son patron résonna derrière elle :

-Ce verre sera relevé de ton prochain salaire !

Gros con va, jura-t-elle.

Elle ouvrit la porte d’un coup de pied rageur. Il n’y avait personne dans les coulisses. Tant mieux, elle ne voulait voir personne. Cet abruti de Steven …

Une fois qu’elle n’aura plus besoin d’argent, elle lui balancera ses quatre vérités en face à celui-là. Le plus dur était d’attendre, le moment venu. Mais bon, Keira savait se montrer patiente lorsqu’elle désirait quelque chose.
Penser à autre chose. Le show, tant pis. Elle improvisera. Et s’il n’était pas content, tant pis.

La danseuse troqua son mini short noir et son petit haut blanc en une brassière et un shorty rouge. Sa tenue lui allait parfaitement grâce à ses longs cheveux roux ondulés et à son corps digne d’un félin. Elle avait souligné ses yeux gris par un trait de crayon noir, approfondissant son regard. C’était le minimum que l’on demandait. Les clients appréciaient cela. Enfin, il ne regardait souvent pas leur visage … Mais bon. Elles le faisaient quand même, surtout pour elles. Et Kei ne faisait pas exception. Elle qui s’en fichait purement et simplement de l’opinion des autres, elle suivait ses propres règles. Tant pis si cela déplaisait à certains. Elle enfila vite fait une mini robe noire fendue sur le côté.

Elle soupira en s’asseyant sur une chaise. Quelle vie pourrie elle menait. Elle passa une main sur son front, alors que la porte s’ouvrait sur une Lindsay essoufflée. Sa tenue bleue faisait ressortir divinement ses cheveux blonds et ses yeux clairs. Elle s’assit sur une chaise en face de sa camarade, avant de boire une bonne gorgée d’eau.
-Rosalie n’est pas là ? C’est à son tour.

-Non, à moi plutôt. Elle est indisposée apparemment.

-Jasmine ne peut pas le faire ? Rétorqua Lindsay, surprise.

-Non, c’est à moi de le faire ce soir. Tu connais Steven …

Elle soupira, compréhensive. Son amie lui tapota l’épaule, lui donnant par la même occasion un sourire encourageant.

-Aller courage, ils sont nombreux ce soir, épate-les.

Keira haussa les épaules, indifférente. Elle répondit un « ouais » peu convaincant avant de sortir de la salle, direction l’estrade.

**
*

Une fois sur scène, Keira balaya les personnes présentes d’un regard imperturbable. Elle ne perdit pas de temps. Dès que la musique Gimme More, de Britney Spears retentit, elle entama son show improvisé. La lumière de l’éclairage illuminait toutes les silhouettes des danseuses, variant des couleurs et des tons selon les mouvements, les faisant ressortir à merveille. Tous les regards des clients étaient vrillés sur elle. Ce qui était le but de la manœuvre. Elle enchaînait les mouvements, se servant de la barre métallique installée sur l’estrade. Ses muscles ondulaient, sa peau de porcelaine luisait de sueur, elle bondissait et se lovait avec agilité, comme si sa vie en dépendait. Elle jouait avec son regard, regardant le public avec attention, en continuant son show. Elle se dévêtit bientôt de sa robe noire, la jetant sur le sol. La danseuse se retrouvait uniquement habillée de la brassière et du shorty rouge.

Une bonne dizaine de minutes plus tard, elle arrêta. Des cris de protestation fusèrent d’une part, et d’autre part des sifflements et des applaudissements se firent entendre. La rouquine passa une main dans ses cheveux avant de descendre de scène.

**
*

Keira sortit des coulisses, une fois après avoir remis son mini short noir et son haut blanc. Elle savait qu’elle aurait droit à une remontrance pour son spectacle écourté. Mais bon, il ne fallait pas abuser non plus. Elle était épuisée, la seule chose qu’elle avait envie, maintenant, c’était de dormir. Mais sa demande devra attendre que son service soit fini. C’est-à-dire minuit. Et il n’était que vingt-trois heures et demie. Encore une demi-heure.
La jeune femme se dirigea vers le bar, où Zayn occupait son poste de barman. Il savait se servir des bouteilles à bon usage lui. Elle croisa Steven, qui ne semblait pas content. Bon dieu lâche moi, pensa-t-elle, exaspérée.

-C’était court, se contenta-t-il de lui dire.

-J’ai fait le show comme vous l’avez demandé, vous ne m’avez pas précisé la durée exacte.

Sur ces paroles prononcées avec sarcasme, elle s’éloigna vite de lui. Elle ne comptait pas prolonger cette conversation inutile.

Un client lui siffla, elle tourna la tête. Un homme l’appelait. Elle se dirigea vers lui. C’était un homme âgé, dans la soixantaine. Il la déshabillait du regard avec un sourire aguicheur.

-Hey, mademoiselle, vous assurez quel genre de service ?

Elle fronça les sourcils.

-Pardon ?

-Eh bien … (Il la regarda de haut en bas) Vous êtes comme vos copines ou pas ? Vous pouvez vous montrer aussi excellente sur scène qu’au lit ? Si vous voyez ce que je veux dire …

Keira écarquilla les yeux, totalement désarçonnée. Hein ?! L’étonnement prit vite place par l’énervement. Il croyait que c’était une …

-Allez-vous faire voir, assena-t-elle en se retournant, prête à partir.

-Hey ! Soyez pas vulgaire voyons … Lui dit-il d’un air ennuyé en la retenant de force par le bras. Enfin, quoi que … Ca peut être amusant.

_♣ _______________ ♣_




Dernière édition par Keira L. Jones le Jeu 27 Sep - 19:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vegas Lewis Snyder

$$$ Plus riche que Crésus $$$

$$$ Plus riche que Crésus $$$



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: One night in Paris ~ [Pv : Vegas]   Ven 7 Sep - 22:17

One night in Paris

Keira & Vegas
Theme Song :
Prince Charmant


La Terre. Planète natale d’Ashray. Et oui, le mal du pays c’était dévastateur. Même s’il s’était plus ou moins stabilisé avec Ellie, Vegas avait toujours le mal du pays. Il avait passé quelques jours à New-York et maintenant était en France. Avant de descendre sur la côte d’Azur, dans son passipetitqueça chez lui, il avait décidé de faire un tour à Paris. Pas pour voir sa mère ou son petit frère, loin de lui une telle idée. Il voulait juste quelques potes qu’il n’avait pas vu depuis plusieurs années. Voir ce qu’étaient devenus les gens de son entourage. Il râla lorsqu’il eut droit pour la cinquième fois de suite à un « oh, moi je suis marié et j’ai des enfants. Et toi ? ». Mais par tout ce qui coûtait cher en ce monde, pourquoi est-ce que les gens avaient des enfants ? Pourquoi ? Ca coûte de l’argent, ça pleure, ça chie tout le temps, ça t’empêche de dormir, ça râle, ça énerve et encore plein d’autre chose. Tout ça pour quoi ? Hein ? Qu’on lui explique. Parce que pour Vegas, un enfant c’était une source d’ennuis totalement inutile. A peu près aussi plaisant qu’un oiseau qui vous chie sur la tête. Mais bon, visiblement les gens « normaux » ça leur plaisait de se faire chier dessus … euh … d’avoir des enfants. Il préférait passer sa vie à voyager, à jouer dans les casinos, à se taper des filles un peu connes et voilà. C’était assez rare les relations plus ou moins sérieuses pour lui. Là, il risquait d’en commencer une. Ce n’était pas qu’il n’en n’avait pas envie. Mais c’est qu’avoir la corde autour du coup ça ne lui plaisait pas tant que ça. Toutes ces histoires de fidélité, d’amour éternel qui dure toujours ( :kiwi: ), de couple harmonieux c’étaient des conneries pour lui. D’accord, on peut rester avec une même personne très longtemps. Mais de là à tomber dans des clichés amoureux, non merci. Vegas n’était pas vraiment le style prince charmant qui emmène une jolie princesse sur son cheval blanc pour l’épouser et lui faire plein d’enfants. Nan, lui c’était plutôt riche qui emmène une jolie fille à l’arrière de sa voiture pour la baiser et qu’elle se tire juste après. En fait, la chanson Prince Charmant de Keen’v avait dû être écrite pour lui.


Ce fut donc après avoir dégoûté tous ces couples et leur bonheur à deux balles, il décida d’aller dans un bar de quartier sur Paris pour penser à autre chose. Au moins, il pourrait se détendre pendant un moment et qui savait, peut être passé une bonne nuit sans Ellie. Il s’assit sur une table au milieu. C’était la technique. Devant il n’y avait jamais autre chose qu’une bande pervers en manque ou alors des puceaux qui cherchent juste un divertissement sans jamais oser toucher. Tandis que dans le fond, c’était généralement pour échanger quelques substances que Vegas s’était promis de ne pas toucher depuis le passage de Lili en prison. Il demanda donc une bière et s’installa seul. Il avait une excellente vue sur la scène et comptait bien en profiter.


Les lumières se colorèrent et la musique commença. Les danseuses entamèrent leur chorégraphie, dansant et ondulant sensuellement autour de leur barre. Elles se débarrassèrent de leurs robes mais pour être honnête, Vegas ne fixait qu’une seule danseuse. Une magnifique jeune femme à la longue chevelure noire comme la nuit n’attirait pas que le regard de Vegas. Quasi tous les hommes de la salle la fixaient et il y avait de quoi. Sa peau légèrement luisante scintillait sous les lumières. Son regard fixe défiait presque chaque personne présente dans la salle. Son corps fin qui ondulait sur le rythme de la musique devait donner des frissons à plus d’un. Et Vegas n’était pas une exception. Il la regardait se déhancher et s’enrouler autour de la barre telle un serpent. Le genre de serpent qui vous hypnotisait d’un seul regard.


Sans qu’il ne s’en rende compte, le show était déjà finit. A l’image de trois-quarts des hommes de la salle, il protesta à la disparition de la danseuse sexy. Sauf que si eux restaient assis, Vegas comptait bien la retrouver. Il fit le tour de la scène et arriva près du bar où il la repéra. Elle s’était changée mais semblait vraiment importunée par un genre de momie mâle. Il y en avait vraiment qui se croyait tout permis. Mais il devrait y avoir des lois contre les petits vieux qui oublient qu’ils ont plus de cheveux dans les oreilles que sur la tête. Il s’approche, offrit un grand sourire à la jolie danseuse et poussa le papi sans ménagement. Celui-ci faillis tomber à la renverse et partit en maugréant que les jeunes n’avaient plus aucun respect. Vegas l’ignora totalement et s’adressa à la jeune femme :



« Vous étiez exceptionnelle sur scène mademoiselle. Puis-je vous offrir un verre maintenant ou après votre service ? »


Que ce soit l’un ou l’autre, il s’en moquait. Vegas avait tout son temps. Mais, ça serait mentir de dire qu’il n’aimerait pas qu’elle choisisse la première option.

_♣ _______________ ♣_

kit from bazzart

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fartheraway.creer-forum.com
avatar
Keira L. Jones





Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: One night in Paris ~ [Pv : Vegas]   Sam 8 Sep - 19:15

Puis le vieux finit par la lâcher, poussé par quelqu’un. Il la laissa tranquille en maugréant quelque chose dont Keira ne prit même pas la peine de prêter attention. Elle fut satisfaite d’avoir récupéré son poignet. Elle se tourna vers le nouveau venu. C’était un jeune homme, de son âge environ, grand aux épaules larges. Ses cheveux blonds étaient bien coiffés, et ses yeux bleus clair ressortaient bien dans l’obscurité de l’endroit. Il était pas mal dans son genre, il fallait avouer.

-Vous étiez exceptionnelle sur scène mademoiselle, la complimenta-t-il. Puis-je vous offrir un verre maintenant ou après votre service ?

C’était la meilleure proposition qu’elle avait entendu de toute la journée. Peut-être que cette soirée n’allait pas être si pourrie que ça, finalement. Une chance de rattraper. Une très belle occasion d’ailleurs.

Elle lui offrit un sourire. Il venait de la sauver du vieux, c’était la moindre des choses.

-Eh bien, je suppose que je ne peux pas refuser un verre après ce que vous avez fait, fit-elle avec un clin d’œil. Il faut juste que j’aille prévenir mon supérieur, je vous rejoins.

Elle tourna les talons, direction les coulisses. Une fois à l’intérieur, elle se changea, laissant sa tenue de travail pour un short en jean, un top bustier noir et des bottes de la même couleur. Elle ne croisa pas Lindsay, qui devait sûrement être encore dans la salle à servir les clients. La danseuse sortit de la pièce après avoir pris son sac, et se mit à la recherche de son patron. Elle le trouva bien vite, en train de boire un coup au bar. Il tapait la discute avec Zayn, sûrement pour raconter sa vie. Elle se faufila jusqu’à lui, et le prévint qu’elle arrêtait son service. En réponse, il regarda sa montre et se contenta de lui déclarer qu’il lui restait encore vingt minutes. Elle arqua un sourcil en lui rappelant qu’elle avait amplement remplit sa part de boulot. Sur ce, elle s’éloigna de lui. Moins de temps elle passait avec lui, mieux elle se porterait.

La jeune femme retrouva bien vite le blond qui lui avait proposé un verre, qui semblait l’attendre, assis à une table au milieu de la salle. Quelques clients tournèrent la tête vers eux, ils devaient peut-être la reconnaître. Mais elle les ignora purement et simplement. Elle s’assit en face de l’inconnu, les jambes croisées sous la table.

-Eh bien voilà,fit-elle en le regardant dans les yeux, enfin libérée de mes fonctions. Je suis toute à vous.

Elle lui adressa un sourire enjôleur tout en remettant une mèche de ses cheveux derrière son oreille.

Keira aurait peut-être de la chance, ce soir.

_♣ _______________ ♣_




Dernière édition par Keira L. Jones le Jeu 27 Sep - 19:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vegas Lewis Snyder

$$$ Plus riche que Crésus $$$

$$$ Plus riche que Crésus $$$



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: One night in Paris ~ [Pv : Vegas]   Jeu 20 Sep - 22:18

One night in Paris

Keira & Vegas
Theme Song :
Prince Charmant


-Eh bien, je suppose que je ne peux pas refuser un verre après ce que vous avez fait. Il faut juste que j’aille prévenir mon supérieur, je vous rejoins.


« Pas de problèmes », répondit-il.


Elle s’éloigna sans doute vers les coulisses. Il avait presque envie de la suivre mais il décida de retourner s’asseoir à une table. Elle le rejoint quelques minutes plus tard avec une autre tenue. Elle s’assit face à lui avant de déclarer en le fixant dans les yeux :


-Eh bien voilà, enfin libérée de mes fonctions. Je suis toute à vous.


Elle ponctua sa phrase d’un sourire enjôleur. Cette fille avait des airs de fille facile, de proie idéale pour Vegas. D’un autre côté, que trouver d’autre dans ce genre d’endroit ? Il lui rendit son sourire et la fixa d’un regard carnassier. Elle était vraiment séduisante et il ne cherchait pas vraiment plus. Et à notre époque, qui était contre l’histoire d’une nuit ? Personne d’assez intelligent pour comprendre que la vie passait trop vite pour se limiter à de stupides valeurs.

Il demanda à boire et trinqua avec elle avant de boire quelques gorgées. Il reposa son verre et lui demanda :



« Vous travaillez depuis longtemps ici ? »


Toujours commencer par une question banale, passe-partout. Il avait quand même une certaine classe. Il avait été bien élevé.

A ce moment, il repensa à Ellie. Ce n’était pas vraiment très correct ce qu’il faisait. Surtout après le cirque qu’il lui avait fait au sujet du demi-elfe. D’un autre côté, ça n’aurait pas été un demi-elfe, il ne l’aurait sans doute pas si mal pris. Maintenant, ils étaient plus ou moins ensemble mais bon, ce n’était pas le genre de chose qui empêchait Vegas de faire ce qu’il voulait. Rien ni personne ne pouvait empêcher Vegas de faire ce qu’il voulait. Et là, ce qu’il voulait c’était cette jeune femme plus que charmante.

Il n’avait pas son familier avec lui. Il était resté à l’hôtel et dormait. Il pouvait rester à peu près vingt-quatre heures éloigné de son familier et là ça ne faisait que quelques heures. Donc tranquille la vie. Et puis, un petit renard polaire n’était pas vraiment discret. Il aurait eu limite un chien, il l’aurait emmené. Mais un renard polaire ça passait moins bien.

Il la fixa à nouveau et avant qu’elle réponde, se rappela qu’il ne connaissait pas son nom. Elle ne connaissait pas le sien non plus d’ailleurs.



« Je m’appelle Vegas. Et vous ? » lui demanda-t-il avec un sourire en coin.


Il s’attendait déjà aux remarques sur son prénom. Il avait tendance à répondre « j’ai un père con qui écoute les conseils d’Hilton. Que veux-tu ? ». Mais bon, là, il dira peut être autre chose.

_♣ _______________ ♣_

kit from bazzart

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fartheraway.creer-forum.com
avatar
Keira L. Jones





Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: One night in Paris ~ [Pv : Vegas]   Jeu 27 Sep - 19:08

Il lui rendit son sourire et la fixa d’un regard carnassier. Elle était vraiment séduisante et il ne cherchait pas vraiment plus. Et à notre époque, qui était contre l’histoire d’une nuit ? Personne d’assez intelligent pour comprendre que la vie passait trop vite pour se limiter à de stupides valeurs.

L’homme qui l’avait invité commanda à boire à Haylie, qui passait par-là. Keira lui sourit innocemment en croisant son regard lourd de sous-entendus. Ce n’était pas de sa faute si elle avait l’occasion de rattraper sa journée pourrie d’une jolie façon. Ce genre de chose n’était pas inhabituel pour autant, mais elle savait apprécier ces moments lorsque cela arrivait à leur juste valeur.

-Vous travaillez depuis longtemps ici ? Lui demanda-t-il naturellement.

Beaucoup trop à son goût. L’éternité serait plutôt juste. Mais bon, ce n’était pas une réponse très correcte. Quatre ans. Sans vacances, sans pose, en continue. Non-stop de travail acharné qui était d’ailleurs loin d’être fini. Cela faisait quatre années qu’elle exerçait son métier dans ce club. Mais pour elle, c’était déjà énorme. Un travail qui nécessitait beaucoup d’implications et de conséquences. Mais bon, c’était nécessaire dans sa vie. Si elle souhaitait ramener de l’argent, il n’y avait pas énormément de solutions à son problème. Elle se fit la réflexion, avec lassitude, que c’était encore loin d’être fini. Plusieurs années encore l’attendaient. Sa liberté n’était pas prête de voir le jour.

Elle n’eut pas le temps de répondre que son interlocuteur lui demanda en la regardant :

-Je m’appelle Vegas. Et vous ?

Accompagné d’un sourire en coin, cela voulait tout dire.
Son nom était particulier. Mais original. Après tout, ce n’était pas tous les jours de croiser un homme répondant au nom d’une ville connue d’Amérique. Elle n’en n’avait jamais rencontré. Mais bon, c’était l’occasion.

-Mon nom est Keira, se présenta-t-elle à son tour avec un petit sourire. Et oui je travaille depuis longtemps ici, quatre ans en fait.

Elle s’adossa contre son siège, sa main droite sur la table, tenant son verre, et l’autre sagement posée sur sa cuisse. La jeune femme replaça une mèche derrière son oreille. Elle releva la tête afin de croiser son regard.

-Vegas n’est pas un nom courant je dois dire. Mais cela ne peut que vous rendre unique, en quelque sorte, lui dit-elle avec un sourire en coin, son regard brillant de curiosité mêlé à de l’espièglerie.
Sa soirée serait peut-être effectivement sauvée, finalement …

_♣ _______________ ♣_


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vegas Lewis Snyder

$$$ Plus riche que Crésus $$$

$$$ Plus riche que Crésus $$$



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: One night in Paris ~ [Pv : Vegas]   Lun 29 Oct - 15:07

One night in Paris

Keira & Vegas
Theme Song :
Prince Charmant


-Mon nom est Keira. Et oui je travaille depuis longtemps ici, quatre ans en fait. Vegas n’est pas un nom courant je dois dire. Mais cela ne peut que vous rendre unique, en quelque sorte.

Il sourit. Ça commençait très bien. Elle commençait avec les compliments. En quelque sorte. Il se devait donc de continuer sur ce chemin. Peut-être sur son prénom. Rien ne lui venait directement à l’esprit. Autant se servir de phrases passe-partout.


« Les prénoms révèlent souvent beaucoup sur les gens. Il ne me reste qu’à découvrir ce qui se cache derrière les lettres de votre délicieux prénom. »


Bon, c’était fait. Vegas avait une presque une liste avec des compliments à sortir tout cuits, tout prêts. Le mieux, c’était que généralement, ces compliments touchaient les filles. D’un autre côté, il ne leur fallait pas vraiment plus. Une fille était contente quand on lui disait qu’elle était belle et qu’on sortait tout un tas d’âneries qui allaient avec. D’ailleurs il ne l’avait pas encore complimenté sur son physique. Erreur à vite rattraper. Il but quelques gorgées d’alcool avant de lui dire :


« Quatre ans quand même. Vous devez avoir beaucoup d’expérience. En plus, avec un corps parfait comme le vôtre, vous devez faire partie des meilleures. »


Il n’avait pas précisé de quelle expérience il parlait. Vegas préférait attendre de voir ce qu’elle allait voir à travers ce mot. Histoire de voir s’ils étaient sur la même longueur d’onde. Peut-être que la mettre sur la voie serait une bonne idée. Il prit sa main et baisa tendrement sa douce peau pâle sans rompre le contact visuel. Il éloigna sa main de ses lèvres mais garda ses doigts entrelacés dans les siens. Vegas afficha un sourire carnassier en la fixant. Bon, c’était un indice qu’on ne pouvait ignorer. C’était peut-être un peu cavalier mais il était persuadé qu’elle avait déjà vu pire. En plus, ce n’était peut-être pas pour lui déplaire.

Ellie apparut dans son esprit. Ouais, peut-être qu’il ne devrait pas faire ça. Techniquement, ce qu’il était en train de faire on appelait ça « tromper sa copine ». D’un autre côté, elle lui avait sauté dessus à la pizzeria ce qui ne lui avait pas déplu, ils avaient continués chez elle mais sans plus. Donc, inutile de s’en faire, ce n’était pas sa copine. Même si ça lui aurait plu de la « posséder ». Vegas était possessif mais il refusait que sa copine ou son éventuelle copine le soit envers lui. La liberté restait la chose la plus importante pour lui.

_♣ _______________ ♣_

kit from bazzart

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fartheraway.creer-forum.com
avatar
Keira L. Jones





Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: One night in Paris ~ [Pv : Vegas]   Mer 20 Fév - 13:41

L’homme en face d’elle esquissa un sourire. De son côté Keira l’observait, amusée. Il n’était pas difficile de comprendre son petit manège. Il était comme les autres hommes. Toutefois cela ne la dérangeait pas vraiment. Après toute cette journée il n’y avait rien de mieux pour se détendre qu’un bel homme. Et Vegas ne faisait pas exception. Elle ne pouvait pas nier le fait qu’il devait être l’objet de la convoitise de nombreuses femmes. Elle s’interrogea un peu sur la raison de sa venue. Mais peut-être n’y avait-il rien à creuser, après tout, c’était un homme.

« Les prénoms révèlent souvent beaucoup sur les gens. Il ne me reste qu’à découvrir ce qui se cache derrière les lettres de votre délicieux prénom. »

Keira arqua un sourcil, avec un sourire en coin. Quel beau parleur. Elle sirota un peu sa boisson, et il en fit de même de son côté. Elle n’avait pas de problème avec l’alcool ; elle en buvait souvent, certes, mais pas nécessairement à fortes doses. Elle temporisait de ce côté-ci. Ce qui n’était pas pareil sur tous les aspects…

« Quatre ans quand même. Vous devez avoir beaucoup d’expérience. En plus, avec un corps parfait comme le vôtre, vous devez faire partie des meilleures. »

Son sourire s’élargit. Elle appréciait la tournure des choses. Il savait se montrer dragueur sans paraître insistant ni lourd. C’était bien tourné. Décidément, cette soirée n’allait pas si mal terminée au final. Pour ajouter un peu plus de cran à ses paroles il osa s’emparer de sa main et de la baiser. Tout ceci sans rompre le contact visuel qu’il avait malicieusement installé entre eux. Il ramena leurs mains sur la table sans casser le lien. Un sourire carnassier naquit sur ses lèvres. La lueur qui allumait son regard ne faisait que confirmer l’hypothèse de la danseuse. Il se montrait sûr de lui et direct ; elle appréciait. C’était nettement mieux que tourner autour du pot pendant des heures. Il savait ce qu’il voulait, et elle également. Les sous-entendus bien choisis qu’il glissait dans ses phrases l’amusaient. Autant poursuivre sur ce terrain. Elle caressa le dos de sa main avec son pouce, sans enlever son regard du sien.

"Peut-être bien, insinua-t-elle, prenant un ton enjôleur, mais vous ne pouvez pas savoir à quel point."

Là elle jouait la carte de l’audace et de l’assurance. Elle n’était pas du genre à se rabaisser ou à jouer les timides. Elle fonçait directement, à savoir s’il le prendrait mal ou pas. Dans les deux cas elle s’en fichait un peu. S’il répondait positivement à son approche, tant mieux, sinon, tant pis. L’étincelle de défi qui illuminait son regard accentuait les insinuations. L’air de rien, elle changea de sujet.

"Je crois que je ne vous ai jamais vu ici. Si c’était le cas, je m’en souviendrais je pense. J’en conclu que vous n’êtes pas un habitué."

Elle se pencha un peu vers lui, un sourcil arqué, feignant l’innocence et lui demanda « C’est votre première fois ? ». Elle parlait du fait de venir dans un club dans ce genre-là. La brune se recula, s’adossant de nouveau contre sa chaise et croisa ses jambes. "Je serai surprise si vous me répondez oui, je ne vous vois pas comme quelqu'un de réservé de ce côté-là. Peut-être que je me trompe ?".

_♣ _______________ ♣_


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vegas Lewis Snyder

$$$ Plus riche que Crésus $$$

$$$ Plus riche que Crésus $$$



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: One night in Paris ~ [Pv : Vegas]   Mer 20 Fév - 16:57

"Peut-être bien, insinua-t-elle, prenant un ton enjôleur, mais vous ne pouvez pas savoir à quel point."


Oh, c’était légèrement provocateur ça mais ce n’était pas pour lui déplaire. A tous les coups, ils avaient tous les deux le même but, passer la soirée ensemble. Oui, ce n’était pas du tout correct vis-à-vis d’Ellie mais voilà. En plus, il avait une excuse, il testait la marchandise. A Las Vegas, il avait un beau casino qui avait besoin de distraction, cette fille ferait l’affaire. Elle était belle, dansait bien et attirait le regard de tous les hommes.


"Je crois que je ne vous ai jamais vu ici. Si c’était le cas, je m’en souviendrais je pense. J’en conclu que vous n’êtes pas un habitué. C’est votre première fois ? Elle parlait du fait de venir dans un club dans ce genre-là. La brune se recula, s’adossant de nouveau contre sa chaise et croisa ses jambes. Je serai surprise si vous me répondez oui, je ne vous vois pas comme quelqu'un de réservé de ce côté-là. Peut-être que je me trompe ?"


Ce genre de bar minable n’avait pas souvent sa compagnie. Mais des fois, il y trouvait quelques perles comme ce soir, alors, ça méritait le déplacement. En fait, il se dit à ce moment que tous les hommes du bar devaient le jalouser. Ah, ça, il n'y avait rien de meilleur.


« Je possède un casino à Las Vegas avec une distraction comme celle que tu offres. Le genre d’endroit luxueux où les danseuses sont payées plusieurs milliers de dollars. Mais, revenons à nous. »


Il sortit à ce moment son portefeuille et posa sur la table un billet un cinq cent euros et le fit glisser vers elle.


« Celui-ci, c’est parce que tu es sublime. »


Il en sortit un deuxième billet et le fit rejoindre le premier en annonçant que celui-ci c’était parce qu’elle se déhanchait divinement bien. Et, un troisième fit son apparition avec un sourire en coin


« Et, celui-là c’est au cas où tu accepterais les shows privés. Voir plus, si affinité. Mais les trois billets vont ensemble. »


Il fit glisser le dernier billet vers elle. De cette façon, il allait voir si elle avait les compétences pour danser dans son casino et en même temps, si elle pouvait assurer sous les draps. Aucune des filles qu’il ramassait dans les bars ne lui disait non, c’était impossible. Pourquoi celle-ci serait différente. Il prit sa main et embrassa ses doigts.


« J’ai une magnifique voiture qui nous attend dehors. Nous irons dans ma suite à l’Impérial, c’est très luxueux tu verras. »


Oui, il ne pouvait vraiment pas refuser. En plus, avec 1500 euros, c’était bien plus que ce qu’elle devait toucher en un mois dans cet endroit minable.


_♣ _______________ ♣_

kit from bazzart

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fartheraway.creer-forum.com
avatar
Keira L. Jones





Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: One night in Paris ~ [Pv : Vegas]   Mer 20 Fév - 18:42

"-Je possède un casino à Las Vegas avec une distraction comme celle que tu offres. Le genre d’endroit luxueux où les danseuses sont payées plusieurs milliers de dollars. Mais, revenons à nous. "

Keira était étonnée ; pourquoi un homme d’affaire dans son genre viendrait dans ce style de bled ? Elle était certaine qu’il disposait de personnel qualifié et de danseuses hors pairs qui devaient sans doute lui tenir compagnie la nuit selon ses envies. Son interlocuteur déposa alors un beau billet de cinq cent euros sur la table avant de le faire coulisser dans sa direction. Elle ne leva pas les yeux, surprise de sa démarche. Il était riche, elle le savait, mais où voulait-il en venir ? D’autant plus que la vue de ce billet la tentait horriblement. Elle n’en n’avait jamais vu de sa vie.

« Celui-ci, c’est parce que tu es sublime. »

Un deuxième billet arriva, justifié par son déhanchement, apparemment « divin ». C’est ce moment-là qu’elle choisit pour lever les yeux vers lui. Bientôt un troisième s’ajouta à l’addition, accompagné d’un sourire en coin.

« Et, celui-là c’est au cas où tu accepterais les shows privés. Voir plus, si affinité. Mais les trois billets vont ensemble. »

Keira détailla ce qui avait été mis sur la table. Intéressant. En tout cas il allait droit au but celui-là. Cela ne la dérangeait pas. Et puis, vu ce qu’il proposait, elle n’avait pas d’autre choix que d’accepter. Ce n’était qu’un show privé ce qu’il demandait, rien de malsain. Son charme n’ajoutait que plus de tentation. Et l’argent était la récompense à la clef. Ce dont elle avait terriblement besoin. De toute façon, si c’était un psychopathe, elle aurait les moyens de le mettre hors d’état de nuire, étant donné ses capacités magiques. Le pseudo psychopathe super sexy lui prit la main et baisa ses doigts.

« J’ai une magnifique voiture qui nous attend dehors. Nous irons dans ma suite à l’Impérial, c’est très luxueux tu verras. »

Non franchement, il n’y avait aucune raison pour refuser sa proposition. De ce fait Keira esquissa un mince sourire en coin et souffla un « Je n’en doute pas ». Enfin elle récupéra les billets et les fourra dans son sac, tout en se levant de sa chaise. Son sourire s’élargit lorsqu’elle le vit lui tendre le bras, décidément il l’étonnait de plus de plus. Elle se saisit de son bras et le suivit jusqu’à l’extérieur. En chemin elle croisa le regard de Lindsay qui écarquilla les yeux avant de lui lancer un clin d’œil. Son amie lui répondit par un sourire, avant de quitter les lieux. Une fois dehors elle constata qu’il avait dit vrai, une superbe voiture les attendait. Le genre de voiture qu’elle n’avait pratiquement jamais vu de sa vie, à part sur internet, ou à la télévision. Elle se laissa guider et rentra dans le véhicule. Cette soirée promettait d’être intéressante.

_♣ _______________ ♣_


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vegas Lewis Snyder

$$$ Plus riche que Crésus $$$

$$$ Plus riche que Crésus $$$



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: One night in Paris ~ [Pv : Vegas]   Mer 20 Fév - 21:17

Keira fixa les billets puis esquissa un petit sourire. Il avait bien vu, elle n’avait jamais eu de billets pareils devant ses yeux. L’avoir cette petite sera un jeu d’enfant.


« Je n’en doute pas »


Elle prit les billets et les mit dans son sac. A ces mots, il se leva et lui tendit son bras qu’elle prit avec un sourire. C’était évident que les garçons qu’elle fréquentait ne devaient pas forcément avoir la même classe que lui. Il la conduisit dehors et elle fut surprise par la voiture qui était sienne. C’était sûr que des bolides pareils, on n’en croisait pas souvent. Il l’installa sur la place passager avant de s’asseoir à la sienne et de démarrer. En chemin, il lui demanda un peu de parler d’elle, son âge, où elle habitait, ce qu’elle aimait faire dans la vie, etc.

Une fois dans sa suite d’hôtel, il la laissa admirer la décoration stylée et luxueuse, la carte des menus sur le bureau, le grand écran plat, la salle de bain immense pleine de lumière qui donnait à l’endroit un style très high-tech. Le lit était grand et encadré de table de chevet lumineuse qui changeait de couleur. Dans un coin de la pièce, Dollars son petit renard polaire dormait dans un panier. C’était un attrape fille ce petit animal. Déjà, elles n’en voyaient pas souvent et en plus, il était absolument adorable et joueur. Il croisa le regard de son invitée et lui dit :


« Ne cherches pas, les milliardaires sont souvent excentriques. Les autres ont un chien, moi j’ai un renard polaire. »


Vegas posa sa veste sur un cintre et ôta celle de Keira pour la ranger elle aussi. Ensuite, il la détailla entièrement, franchement, elle était encore plus belle là. Lui, il n’avait plus que sa chemise blanche dont il ouvrit quelques boutons. Ensuite, il s’assit simplement sur le canapé et étendit ses bras sur les rebords avant de lui dire avec un sourire séducteur :


« Vas y, montres-moi ce que tu sais faire »


Pendant tout le show, il se fit élève attentif. D’un autre côté, vu les mouvements provocateurs de la jeune danseuse, il ne pouvait pas faire autrement. Elle avait vraiment trouvé de quoi faire son métier. Lorsque ce fut finit, il applaudit.


« Pas mal, vraiment pas mal. »


Ensuite, il lui demanda de venir près de lui et la prit à califourchon sur ses genoux. Elle lui avait donné très envie d’elle. Vegas tata donc la marchandise même s’il ne doutait pas de la qualité. Ses mains descendirent de son cou à ses cuisses en passant sur sa poitrine, sa taille fine et ses hanches. Il la fixa avec le sourire en coin qui voulait tout dire.


« Dis-moi ma belle, tu prends combien pour aller sous les draps ? Ton prix sera le mien. »


En plus, ce n’était pas comme s’il était un vieillard libidineux. Il avait vingt-neuf ans et n’avait aucun problème à se trouver une fille. Et, après une démonstration pareille, elle devait se douter qu’il aurait envie d’elle, c’était quasiment fait pour. Elle refusa, prétextant qu'elle ne s'occupait pas de ce genre de services à la personne. Il la déposa sur le côté, se leva, entra la combinaison du coffre fort et en sortit une mallette en métal qui avait l'air ultra solide et entra les deux combinaisons à 4 chiffres qui empêchaient l'ouverture. A l'intérieur, il y avait cent mille dollars en liquide. Il prit une liasse de cinquante billets et rangea la mallette après l'avoir correctement verrouillée dans le coffre fort. Rapidement, il ôta l'élastique divisa la liasse en deux et lui tendit vingt-cinq billets après avoir rangé les vingt-cinq autre dans son portefeuille.


« Deux-mille-cinq-cent dollars maintenant, la même somme demain matin. Enfin, peut-être plus si affinité. »


En fait, il était même prêt à augmenter la mise de départ. Tout ce qui était cher était de qualité pour lui. Donc, logique qu'il la paye cinq mille dollars.

_♣ _______________ ♣_

kit from bazzart

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fartheraway.creer-forum.com
avatar
Keira L. Jones





Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: One night in Paris ~ [Pv : Vegas]   Mer 20 Fév - 22:16

Keira prit place du côté passager tandis que le conducteur prenait place également. Pendant le trajet il la questionna sur un peu tout. Elle lui répondit évasivement, ne voulant pas se confier à un inconnu, aussi riche soit-il. Lorsqu’ils arrivèrent sur les lieux elle ne mit pas longtemps avant de se mettre à admirer les décors. C’était un endroit classe et luxueux. Le genre d’endroit auquel elle n’avait jamais mis les pieds. Elle admira l’écran plat, la salle de bain juste sublime, et la carte des menus posée sur le bureau. Le mobilier était bien choisi. Le grand lit était encadré de table de chevet qui changeait de couleur, ce qui intrigua la jeune femme. Qu’elle ne fut pas sa surprise de découvrir un renard polaire dans un coin de la pièce. Il était juste trop magnifique. Elle caressa son pelage du regard, fascinée. Elle n’en n’avait jamais vu mais elle avait toujours éprouvé de l’intérêt envers ce genre d’animal. Elle en vint à se demander s’il n’était pas un Autremondien aussi. Quasiment aucun Nonsos se baladait avec un renard polaire. Le fait de savoir qu’il avait une particularité en plus l’inquiéta un peu. Etant donné qu’elle n’habitait pas sur Autremonde ses connaissances magiques étaient plutôt limitées. Elle espérait ne pas avoir d’ennuis.


« Ne cherches pas, les milliardaires sont souvent excentriques. Les autres ont un chien, moi j’ai un renard polaire. »

Kei ne répondit pas. Vegas, après avoir posé sa veste sur un cintre, prit celle de son invitée et la rangea. C’est à ce moment-là qu’il se mit à la détailler, plus qu’intéressé. Il ouvrit quelques boutons de sa chemise, et elle suit ses gestes du regard, immobile. Au final il s’installa dans le canapé et posa ses bras sur les rebords, affichant un sourire volontairement enjôleur

« Vas-y, montres-moi ce que tu sais faire »

Elle ne se fit pas prier et fit en sorte de mériter l’argent qu’il lui avait donné. Ce n’était pas la première fois qu’elle faisait ça, et sûrement pas la dernière. En plus elle voulait l’épater. Et visiblement elle avait plutôt bien réussi. La preuve : il l’applaudit même à la fin.

« Pas mal, vraiment pas mal. »

Un sourire satisfait naquit sur ses lèvres. Il lui proposa alors de venir près de lui et elle ne fit pas demander deux fois. Il ne manqua pas de la prendre sur ses genoux à califourchon directement. Son sourire s’élargit lorsqu’elle sentit ses mains se balader sur son anatomie, descendant de son cou jusqu’à ses cuisses, passant par sa poitrine et ses hanches. Un sourire en coin passa sur ses lèvres.


« Dis-moi ma belle, tu prends combien pour aller sous les draps ? Ton prix sera le mien. »

Elle fronça les sourcils. Apparemment il y avait un malentendu sur sa personne. Il croyait qu’elle faisait le service complet apparemment. Bien qu’elle l’ait souvent pensé, Kei avait toujours refusé. D’abord ce n’était pas quelques centaines de dollars qui allait la pousser à vouloir vendre son corps. C’était quelque chose qu’elle s’était toujours refusé. Aussi belle bouche que sorte cette demande. C’est pourquoi la brune lui expliqua clairement qu’elle n’offrait pas ce genre de service, sans se vexer pour autant. Avant elle l’aurait sans doute fait, mais plus maintenant. Elle comptait trop sur la clientèle pour renflouer ses fins de mois. A sa réponse il la posa sur le côté avant de se lever et d’entrer la combinaison dans un coffre-fort. Le genre de chose qu’on ne voyait que dans les films. Elle découvrit ce qu’il cachait : Des tas de billet. Leur vue lui procura le tournis. Elle écarquilla les yeux, se demandant ce qu’elle ferait avec tout ce blé… Sûrement pas le cacher dans un coin ! Le jeune homme s’empara d’une liasse de billets avant de refermer le tout. A sa grande surprise il lui donna un bon baquet. Elle compta, se surprenant de seconde en seconde. Ce n’étaient pas des centaines dont il était question !


« Deux-mille-cinq-cent dollars maintenant, la même somme demain matin. Enfin, peut-être plus si affinité. »

Elle se mordit la lèvre inférieure, méditant son offre. C’était un bon paquet d’argent. Dont elle avait cruellement besoin. Elle ne pouvait pas se permettre de refuser. C’était impossible. De ce fait elle changea son visage pensif contre un petit sourire. Après un « D’accord » elle leva et se mit à l’embrasser. Il le lui rendit bien. Seulement, c’était à elle de jouer. Elle déboutonna le reste des boutons tout en approfondissant le contact. Pour finir elle avança, le forçant à reculer. Quand il tomba net sur le lit elle passa directement sur lui. Elle balada ses mains sur l’entièreté de son corps, favorisant d’abord la tendresse avant de passer à l’audacieux. Pour finir elle entama un baiser fougueux. Elle le laissa faire lorsqu’il s’attaqua à son haut, la laissant seulement vêtue d’un soutien-gorge en soie noire comme haut. Alors qu’il comptait s’en débarrasser également elle l’arrêta en immobilisant ses poignets et le distraie en lui mordant la lèvre. Une fois libéré de son jean elle s’attaqua au plus intéressant. D’après lui, elle se débrouillait vraiment bien. La tâche terminée, le laissant dans une phase plus que fiévreuse, elle attendit la récidive qui ne tarda pas à survenir. Elle se laissa faire le temps qu’il se plaise à dominer la situation. Il fallait bien satisfaire un peu son égo. Pour finir, une fois les dernières remparts jetés, elle scella le moment une bonne fois pour toute. Quelques minutes plus tard, ils arrêtèrent de jouer, le souffle court. Cela continua une partie de la nuit avant qu’ils ne se rendent au sommeil.

_♣ _______________ ♣_


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vegas Lewis Snyder

$$$ Plus riche que Crésus $$$

$$$ Plus riche que Crésus $$$



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: One night in Paris ~ [Pv : Vegas]   Mer 20 Fév - 23:16

Keira compta les billets et son étonnement était visible.


« D’accord »


Et oui, l’argent pouvait vraiment tout en ce monde. Alors qu’il y avait deux minutes, elle prétendait ne pas manger de ce pain, là elle se levait et vint près de lui. Directement, elle se mit à l’embrasser. Bien évidemment, il lui rendit sans perdre un instant. A ce prix, chaque seconde valait de l’or. Avant qu’il ne s’en rende compte, sa chemise était totalement ouverte et elle ne se gênait pas pour le caresser sous toutes les coutures. Elle avança sans briser le contact jusqu’à ce qu’il se retrouva allongé sur le lit. Les caresses se multiplièrent sur les deux partenaires. Ses baisers se firent plus ardents et il la débarrassa à son tour de son haut. Keira fit les choses bien, vraiment bien. En fait, c’était encore mieux que ce qu’il espérait. Pendant des heures entières ils prirent du bon temps.

Le lendemain matin, il se réveilla le premier. Il avait une belle vu sur sa dernière conquête, elle était blottie contre lui. Vegas laissa un peu de temps à son corps pour se réveiller puis décida d’arracher sa compagne au soleil par un long baiser. Lorsque ses paupières s’ouvrirent sur ses yeux gris, il lui offrit un large sourire.


« Hello mon ange de Paris, alors, bien dormit ? »


Il ne lui laissa pas le temps de répondre qu’il balada ses lèvres sur tout son visage en un geste assez tendre. A l’oreille, quelques compliments sur la nuit passée ensemble lui furent glissés et il se détourna pour prendre son portefeuille sur la table de chevet. Une trentaine de billets à l’intérieur. Elle ne s’était pas servie pendant son sommeil, bien. Il lui donna les dollars restant ainsi que deux autres billets de cinq cent euros.


« C’était mieux que ce que j’espérais », expliqua-t-il en lui tendant le pourboire plutôt généreux.

D’un autre côté, Vegas ne connaissait pas la valeur de l’argent. Sur cette nuit, cette fille avait gagnée 2500 euros et 5000 dollars. Pas mal. Quant à lui, il avait passé une excellente nuit. Les remords ne l’envahirent pas vraiment, il n’était pas fait pour ça. Il avait une copine, enfin, plus ou moins et Ellie devait sans doute également profiter de son absence. Et puis, ils n’étaient pas mariés. Alors voilà.

Le milliardaire se réinstalla confortablement dans son lit, Keira dans ses bras. Doucement, il l’embrassa puis lui proposa :


« Je suis d’humeur généreuse aujourd’hui. Tu passes la journée avec moi ma belle ? Petit-déjeuner, balade en ville, grand restaurant et on revient ici. Ça te tente ? Par contre, je pense qu’on passera t’acheter une robe sur les champs Elysées pour le restaurant. »


Ce n’était pas méchant. Juste qu’elle ne pouvait pas mettre les pieds dans un des restaurants les plus classes de Paris en jeans et basquettes. En plus, il était absolument certain qu’elle serait vraiment sublime dans une jolie petite robe noire avec une belle paire de talons et quelques bijoux. Il lui dit d’ailleurs ce qu’il pensait. Lui décrivant une belle robe noire sans bretelles.

_♣ _______________ ♣_

kit from bazzart

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fartheraway.creer-forum.com
avatar
Keira L. Jones





Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: One night in Paris ~ [Pv : Vegas]   Jeu 21 Fév - 15:13

Un long baiser parvint à la faire sortir du sommeil qui l’enveloppait. Lorsqu’elle ouvrit les yeux elle tomba sur le visage de Vegas qui lui souriait. C’est là que Keira se rendit compte de leur position : elle, carrément étalée sur lui. Ce qui visiblement ne le dérangeait pas le moins du monde.

« Hello mon ange de Paris, alors, bien dormit ? »

Elle n’eut pas le temps de répondre qu’il l’embrassait déjà. Un mince sourire s’étira sur ses lèvres alors qu’il baladait les siennes sur son visage. C’était loin d’être désagréable. Il lui souffla quelques compliments sur sa performance de la nuit dernière. Enfin, il se recula et se détourna d’elle pour pouvoir s’emparer de son portefeuille. Cette contestation lui remit en mémoire les circonstances de la veille. Elle avait accepté de l’argent pour ce genre de service. Une grimace apparut sur son visage. Elle espérait franchement qu’elle ne risquerait pas de recommencer. En tout cas, avec ce qu’il lui donna à l’instant, il y avait de quoi rembourser pas mal de choses. Posséder autant d’argent entre ses mains la satisfit. En plus de cela, c’était nettement plus que ce à quoi elle pensait.

« C’était mieux que ce que j’espérais », expliqua-t-il.

Malgré la situation peu orthodoxe, elle ressentit une pointe de fierté en entendant ses mots. Elle prenait tous les compliments qu’il lui servait, c’était mieux qu’un comportement hautain et dédaigneux. Ce dont elle avait l’habitude chez quelques autres clients. Au final il se recala dans le lit, en veillant à la prendre contre lui dans son élan. Un baiser plus tard, il lui demanda :

« Je suis d’humeur généreuse aujourd’hui. Tu passes la journée avec moi ma belle ? Petit-déjeuner, balade en ville, grand restaurant et on revient ici. Ça te tente ? Par contre, je pense qu’on passera t’acheter une robe sur les champs Elysées pour le restaurant. »


L’offre était plutôt généreuse, très généreuse. Si ça pouvait lui faire plaisir, elle n’allait pas s’y opposer. Toutefois elle devait garder à l’esprit que c’était un homme affluent, riche, et par-dessus tout, un client tout de même. Elle devait faire attention à son comportement. De toute façon elle y faisait tout le temps attention. Au début dans son métier elle avait rencontré plusieurs problèmes. Son indiscipline et son tempérament n’avaient fait que compliquer la situation. Quand un homme lui mettait la main aux fesses ou se montrait trop lourd ou insolent, elle lui faisait entendre sa façon de penser. D’ailleurs une fois elle avait même donné un coup de poing dans le nez d’un mec un peu trop insistant. Elle avait subi les représailles pendant plus d’une semaine. C’était son problème majeur, son impulsivité et son caractère rebelle. Elle avait dû sérieusement les corriger avant de se faire une bonne réputation dans le club. Maintenant, ça allait beaucoup mieux. La jeune femme touchait parfois plus de pourboires que les autres et en était satisfaite. Personne ne se plaignait de ses interprétations. A part un patron vraiment con, non, il n’y avait pas de problème. Elle aurait pu tomber sur pire. Vachement pire. Dorénavant elle n’avait plus de raison de se plaindre. C’était sa vie. Alors si pour une fois, elle tombait sur un gars réglo qui se montrait « sympathique », elle avait bien le droit d’en profiter.

« Ca me va » répondit-t-elle avec un sourire.

Sur ces mots, elle l’embrassa tendrement. Cependant, la tendresse n’était pas vraiment son fort. Cela ne mit pas longtemps avant de virer à quelque chose de plus, fougueux, disons. Elle se positionna au-dessus de lui et perdura le contact. Cela ne déplut pas à son partenaire. Ses mains caressèrent son torse. En fait il n’y avait pas que lui qui avait trouvé compensation dans cette nuit. Elle y avait trouvé son compte également, en plus de la récompense à la clef. Finalement elle se recula, assise à califourchon sur lui. En regardant l’heure elle se rendit compte qu’il était déjà dix heures. Elle tourna la tête vers lui et lui lança un mince sourire en coin.

« Et si on le prenait ce petit déjeuner ? » Proposa-t-elle.

Enfin elle se retira du lit et s’étira. La brune passa une main dans ses cheveux et une autre devant sa bouche, vu qu’un bâillement menaçait d’en sortir. Elle espérait que ses cheveux n’étaient pas trop en bataille au moins. Elle se mit en quête de ses vêtements, afin que celui qui ramènerait le repas ne soit pas trop embarassé. Uniquement vêtue de sa culotte et de son débardeur, elle revint dans le lit. Elle avait raison ; elle ne regrettait nullement la nuit passée.

_♣ _______________ ♣_


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vegas Lewis Snyder

$$$ Plus riche que Crésus $$$

$$$ Plus riche que Crésus $$$



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: One night in Paris ~ [Pv : Vegas]   Ven 22 Fév - 18:04

« Ca me va » répondit-t-elle avec un sourire.


Vegas était satisfait de sa réponse mais il ne s’attendait absolument pas à un refus. Qui serait suffisamment stupide pour refuser une offre pareille ? Peu de gens. Keira l’embrassa tendrement puis se rallongea sur lui pour rendre le baiser plus fougueux. Ah, elle voulait quelque chose en plus. D’habitude, les filles qu’il payait pour une nuit repartaient dès le matin voir plus tôt. Elles n’agissaient comme ça que lorsqu’elles voulaient quelque chose de plus. A son avis, celle-ci devait essayer de lui plaire pour ne pas qu’il décide d’annuler leur programme de la journée. Lorsqu’elle se recula, ce fut pour dire :


« Et si on le prenait ce petit déjeuner ? »


Ouais, ça pouvait être une bonne idée. Elle se leva et s’étira, lui permettant –volontairement ?- d’admirer son corps nu. Elle enfila sa culotte et son débardeur avant de revenir près de lui dans le lit. Vegas avait demandé un petit déjeuner continental qui leur serait monté dans une dizaine de minute. Sous les draps blancs, il la reprit contre lui. Vegas discuta un peu avec elle l’interrogeant principalement sur ses projets de vie et les raisons qui la poussaient à travailler dans ce bar. Lorsqu’on frappa à la porte de la chambre, il demanda à Keira d’aller l’ouvrir et d’apporter le plateau sur le lit. Une fois, qu’elle fut réinstallée près de lui, il posa un bras sur ses épaules et mangea avec sa belle du jour. Des fois, il lui soulevait le menton pour l’embrasser. Les questions continuèrent et une fois qu’elle fut de nouveau près de lui après avoir été poser le plateau sur le bureau, il lui proposa :


« Tu veux travailler pour moi ? J’ai un casino à Las Vegas. 3000 $ par mois, logement dans les suites du casino, tenues de scène créées par des couturiers professionnels. Et, bien sûr, la green card, ta seule chance de vivre un jour aux USA. »


Ce n’était pas une proposition lancée comme ça. C’était tout à fait sérieux. Il la voyait très bien sur scène pour divertir les richissimes clients. En plus, les filles qui travaillaient là-bas se faisaient des pourboires énormes en raccompagnant des joueurs. Et, Las Vegas ce n’était pas une ville commune, tout était génial là-bas, enfin pour lui. Soudain, son petit renard vint se loger près de lui réclamant des caresses. Son maître répondit à ses attentes alors que le renardeau regardait l’étrangère avec ses grands yeux, attendant qu’elle fasse un geste pour lui pour pouvoir juger.

_♣ _______________ ♣_

kit from bazzart

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fartheraway.creer-forum.com
avatar
Keira L. Jones





Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: One night in Paris ~ [Pv : Vegas]   Ven 22 Fév - 19:09

Une fois assise sur le lit le jeune homme ne perdit pas de temps pour la reprendre contre lui. Une fois encore, il remit un interrogatoire sur le tapis. Keira se demandait bien pourquoi il se montrait si curieux. Elle était persuadée qu’il n’en n’avait rien à faire. Il venait de lui proposer de l’argent pour coucher, ce n’était certainement pas pour avoir une discussion sur la vie le lendemain. Quelqu’un frappa à la porte. Encore une fois, elle manqua de se montrer désagréable. Vegas lui demanda d’aller ouvrir et de rapporter le plateau. Avant elle lui aurait direct balancé : « T’as des jambes, vas le chercher toi-même ». Maintenant, elle était bien obligée d’agir dans son sens sinon elle risquait d’avoir des ennuis. Lorsque sa tâche se termina elle se réinstalla sous les draps. Il ne fallut que quelques secondes avant qu’il n’entoure ses épaules avec son bras. Quelques fois il lui soulevait le menton pour l’embrasser. C’est ce moment-là qu’il choisit pour balancer :

« Tu veux travailler pour moi ? J’ai un casino à Las Vegas. 3000 $ par mois, logement dans les suites du casino, tenues de scène créées par des couturiers professionnels. Et, bien sûr, la green card, ta seule chance de vivre un jour aux USA. »

Sa dernière phrase aurait pu la vexer, mais ce n’était pas le cas. Elle était habituée à pire. Beaucoup plus pire. C’est pour ça qu’elle avait pris certaines… habitudes, disons.
Sa proposition la laissait abasourdie. Les yeux ronds, elle le regardait, sincèrement surprise. C’était une occasion en or. Du moins, pour les filles de sa condition, évidement. C’était trop beau pour être vrai. En plus il s’agissait d’un autre pays. D’accord, Keira se débrouillait bien question langues. Elle maîtrisait couramment le français, le russe et l’anglais. Pourtant cela n’évitait pas le plus gros problème. Son père, que devait-elle faire au juste ? Elle pouvait toujours demander de l’aide à son oncle. Ce dernier avait toujours essayé d’aider sa nièce au mieux, il pouvait bien s’occuper de son beau-frère. Mais grâce à ce salaire elle parviendrait à rembourser ce qu’ils devaient plus facilement. Fini le travail de stripteaseuse, les bars minables, les mauvaises fréquentations. Elle pourrait être libre. Totalement libre. Un rêve devenu réalité. Elle redescendit d’un étage en se rappelant quelque chose.

« Mais … Je ne suis pas la meilleure, il y a sûrement des personnes plus qualifiées que moi pour ce job »

C’est vrai, ses employées devaient appartenir à une autre catégorie de danseuses. Elle faisait pâle figure à côté. Vachement pâle figure. Elle risquait d’être ridicule.

« Et puis, t’as bien vu dans quel bled tu m’as trouvé. Je ne pense pas que je serais comme les autres » avoua-t-elle, franche.

Elle ne se rabaissait pas, ni ne prenait un ton morne, elle constatait juste la réalité.

_♣ _______________ ♣_


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vegas Lewis Snyder

$$$ Plus riche que Crésus $$$

$$$ Plus riche que Crésus $$$



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: One night in Paris ~ [Pv : Vegas]   Dim 3 Mar - 17:47

« Mais … Je ne suis pas la meilleure, il y a sûrement des personnes plus qualifiées que moi pour ce job »


Ah, l’humilité, quel don inutile.


« Et puis, t’as bien vu dans quel bled tu m’as trouvé. Je ne pense pas que je serais comme les autres »


Il fronça les sourcils à cause du tutoiement. Vegas était un de ces hommes d’affaire qui méprisait le monde et se savait supérieur. Du coup l’idée qu’une prostituée – ou danseuse peu importe – lui parlait comme s’il était son ami ou son copain ne lui plaisait pas vraiment. Déjà qu’il l’avait payée plus qu’il ne fallait et qu’il lui offrait un travail. Et elle, elle se permettait de le tutoyer. N’importe quoi.


« Premièrement, je ne me souviens pas t’avoir autorisé à me tutoyer. Je te conseille de ne pas oublier où est ta place. Ça serait mieux pour tout le monde. Deuxièmement, je sais ce que je fais. Tu n’es pas la première que je recrute de cette façon. Etrangement les gens prônent un retour au naturel. C’est rare de trouver une belle fille qui n’est pas emplie de silicone et ne se prend pas pour une diva. C’est pour ça que tu conviendras parfaitement. Et si tu penses ne pas être à la hauteur, tu peux essayer une semaine, non-payée bien-sûr, et tu juges toi-même. »


S’il lui proposait ça, c’était parce qu’il savait très bien qu’elle finirait par accepter. Refuser serait totalement stupide et, dangereux. Vegas n’appréciait pas du tout qu’on lui dise non. Si elle choisissait de tenter l’expérience, elle s’en mordra les doigts jusqu’au sang.


« Tu as la journée pour réfléchir, tu me donneras ta réponse au soir. Je vais me doucher, habilles-toi, on part. »


Sur ces mots, il écarta le plateau et sortit du lit. Direction, la douche. La salle de bain était luxueuse, très luxueuse. Il y avait même une carte pour prendre un bain de champagne. Visiblement le petit côté excentrique de certains hôtels londoniens avait gagné Paris. Peut-être au soir pourquoi pas. Une fois sortit de la douche, il se rasa et se demanda sérieusement s’il n’y avait pas de l’acide dans les aftershaves. Il se brossa les dents et se coiffa. L’avantage d’avoir les cheveux courts, c’était que ça allait vite. Dans la chambre, Keira était déjà habillée. Comme l’autre soir. Il y avait plus classe comme tenue mais il comprenait qu’ils n’avaient pas les mêmes moyens. Vegas hésita entre un costume et une tenue moins stricte. Il finit par enfiler un pantalon beige, un tee-shirt blanc, une veste brune aux manches remontées et des lunettes de soleil. Il prit ses affaires, ouvrit le coffre, pris la valise à la main et sortit de la chambre en compagnie de Keira.

Une fois dans la voiture, il tendit la valise pleine à craquer à sa « compagne » pour qu’elle la garde pendant le trajet. Il expliqua qu’il devait passer à la banque pour déposer la valise. Dans le parking du bâtiment propice, il descendit de sa voiture, fit le tour pour ouvrir la porte à Keira. Dans le hall de la banque, il demanda à la réceptionniste de lui appeler le directeur. Celui-ci apparut environ cinq minutes plus tard et salua le milliardaire. C’était un homme au ventre rond, au crâne dégarni et à l’œil vif. Vegas l’arrêta d’un geste de la main et lui dit qu’il était pressé, que cette valise devait rejoindre le coffre, qu’il la viendra bientôt la chercher et qu’elle n’avait pas intérêt à se perdre en chemin. Sur ce, il lui mit la valise dans les mains et s’en alla suivit de Keira. Elle avait su se faire muette et discrète. Bon point pour elle. Ca rattrapait son tutoiement du matin. Une fois dehors, il inspira l’air frais et se détendit. Il tendit son bras à Keira et lui offrit un sourire.


« On va te trouver une robe ? », proposa-t-il en lui tendant son bras.


Pendant la balade, ils discutèrent un peu et Vegas fut satisfait qu’elle ait appris le vouvoiement. Il la conduisit jusqu’à une boutique haute couture où les prix comportaient au moins trois chiffres. Il n’y avait pas beaucoup de monde, c’était réservé à une certaine élite. Doucement, il lui dit au creux de l’oreille.


« Prend la robe que tu veux, et les accessoires qui vont avec. C’est moi qui offre. »


Il avait envie de lui dire de ne pas regarder au prix mais, sur ces robes, il y n’y avait tout simplement pas d’étiquette.

_♣ _______________ ♣_

kit from bazzart

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fartheraway.creer-forum.com
avatar
Keira L. Jones





Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: One night in Paris ~ [Pv : Vegas]   Sam 27 Avr - 23:33

« Premièrement, je ne me souviens pas t’avoir autorisé à me tutoyer. Je te conseille de ne pas oublier où est ta place. Ça serait mieux pour tout le monde. »


L’expression de Keira se ferma lorsque ces mots sortirent de sa bouche. Elle avait l’habitude maintenant, cela ne voulait pas dire qu’elle digérait ce fait à chaque fois. Au début, les gifles et les remarques cinglantes avaient plu. Maintenant, c’était différent. Elle avait appris à se taire et à faire ce qu’on lui disait si elle souhaitait obtenir ce qu’elle voulait. De plus, elle avait appris qu’à certains moments, avec une certaine ruse, elle pouvait exploiter toutes les ressources d’un homme. La jeune femme était devenue manipulatrice avec le temps et l’assumait totalement. Malgré tout, elle ne disposait pas d’un cœur de pierre. Elle savait apprécier l’intérêt qu’on lui portait quand l’occasion se présentait et aimait l’idée qu’on l’appréciait pour ce qu’elle était, et non ce qu’elle faisait. Malheureusement, tout le monde n’était pas de cet avis.


« Deuxièmement, je sais ce que je fais. Tu n’es pas la première que je recrute de cette façon. Etrangement les gens prônent un retour au naturel. C’est rare de trouver une belle fille qui n’est pas emplie de silicone et ne se prend pas pour une diva. C’est pour ça que tu conviendras parfaitement. Et si tu penses ne pas être à la hauteur, tu peux essayer une semaine, non-payée bien-sûr, et tu juges toi-même. »


Il était hors de question qu’elle travaille sans quelque chose en retour. Si elle n’aimait pas l’endroit, rien ne l’empêchait de partir au bout d’un moment. Elle était libre et le resterait. Sa liberté restait la seule chose qui lui tenait à cœur aujourd’hui. Si on lui enlevait, elle n’aurait plus rien. Sa fierté, oui, elle s’était vantée autrefois de la posséder encore. Maintenant, cette fierté n’avait plus lieu d’être. De quoi pouvait-elle être fière ? De coucher avec un homme pour son argent ? De se laisser faire par un gosse de riche afin de s’assurer un repas digne de ce nom ? Non, il n’y avait pas de quoi être fier. Le fait qu’elle ne soit pas la seule recrutée de cette façon ne l’étonnait guère, c’est pourquoi cela l’indifférait. Habituée, elle prenait les choses moins à cœur qu’une femme quelconque.


« Tu as la journée pour réfléchir, tu me donneras ta réponse au soir. Je vais me doucher, habilles-toi, on part. »


Evidemment, elle n’avait pas son mot à dire. Un soupir lui échappa une fois qu’il se fut glissé sous la douche. Dans quel merdier elle s’était embarquée cette fois-ci. Elle passa sa langue sur ses lèvres en se disant que cette fois-ci, cela risquait de s’avérer moins pire. Quoi que, c’était à vérifier en temps et lieux. Elle fut bien obligée de remettre les vêtements de la veille. N’ayant rien d’autre à faire, elle s’assit sur le lit et attendit. Lorsqu’il sortit, rasé, coiffé, douché, il se mit en quête de vêtements. Une fois vêtu d’un tee-shirt blanc, d’un jean et d’une veste il récupéra ses affaires. En l’occasion il avait même mit des lunettes et avait remonté les manches de sa veste. Les gosses de riche avaient beau être en grande partie des salauds finis, ils avaient la classe. Après avoir pris sa valise dans son coffre, ils sortirent de la chambre. Stoïque, Keira paraissait aussi impassible qu’une armoire à glace. Dans la voiture, il lui passa même sa valise, dans l’attention qu’elle lui garde. Elle avait la désagréable impression d’être reléguée au rang de chienne. Sur cette pensée, elle se mordit la lèvre et fit de son mieux pour rester de marbre. Pendant le trajet il lui raconta ses attentions, qu’elle écoutait d’une oreille. Elle se fichait bien de son emploi du temps, en vérité. Ce qu’il lui importait c’était ses intentions la concernant.Une fois arrivés, il fit le tour de la voiture avant de lui ouvrir la porte pour qu’elle sorte. Au moins, il était galant. Enfin « galant » était un bien grand mot pour présenter la chose. Dans la banque, la danseuse se préoccupa le moins du monde de ce qui se déroulait en sa présence. Avec un air blasé, elle attendait que les choses se terminent. A l’extérieur, Vegas semblait se « détendre ». Elle eut même droit à un sourire, même si elle était pas dupe. Ces gens-là changeaient d’humeur comme de chemise, il valait mieux ne pas s’attarder.


« On va te trouver une robe ? », proposa-t-il en lui tendant son bras.


La jeune Jones ne pouvait rien faire d’autre qu’acquiescer. Elle accepta son bras et fit de son mieux pour se comporter « correctement ». Ce n’était pas difficile, elle était habituée à prendre le rôle de quelqu’un d’autre, de jouer comme une actrice. La démarche droite, elle se laissait conduire et se comportait docilement, bien qu’intérieurement c’était tout autre.

Finalement ils déboulèrent dans une boutique où tout ce qui était entreposé avait l’air de coûter une fortune. Le genre de vitrine où Keira admirait ce qu’elle ne pourrait jamais avoir. Alors qu’elle balayait son regard sur les rangées, aussi impassible que possible, celui qui l’accompagnait se pencha vers elle et lui souffla :


« Prend la robe que tu veux, et les accessoires qui vont avec. C’est moi qui offre. »


Elle n’avait aucun scrupule avec ce genre de personne. Ils la traitaient comme une moins que rien, sachant très bien qu’elle n’était pas en position de répliquer quoi que ce soit, et pour se déculpabiliser, certains lui offraient des cadeaux dans leur moyen. Mais, jusque-là, personne ne lui avait proposé une robe. Des bijoux, des fleurs, oui. Elle ne se retourna pas pour lui dire : « Bien ». Ensuite, elle arpenta les rayons à la recherche d’une tenue au hasard. Elle se fichait d’être belle, de toute façon, ce qu’il pensait d’elle avait peu d’importance. Ses mains trouvèrent une robe tout simplement moche. Voilà, là il allait être servi. Oh non puis ça serait con de gâcher une occasion à à cause de son égo. Elle reposa la robe et se mit en quête d’une robe digne de ce nom. Elle nota que les prix n’étaient pas exposés. Bien, il ne l’accuserait pas de vouloir prendre la plus cher alors. Vu l’argent dont elle disposait, elle ne pouvait pas se permettre de gâcher cette occasion. Elle en avait besoin. Ce qu’il lui proposait promettait d’être la chance de sa vie. Enfin, une chance un peu ironique, mais peu importe. Au bout d’une dizaine de minutes, la jeune femme trouva une robe convenable et.. à sa taille. Alors qu’elle l’examinait, manquant de s’extasier sur la matière qui la composait, celle qui gérait le magasin vint à leur rencontre pour leur proposer son aide. Quand elle détailla la tenue de Keira, son enthousiasme s’effaça. Oh, elle n’était pas fringuée comme il fallait. Navrée. Fort heureusement, quand la rouquine –oui en plus elle était rousse- tourna son regard sur Vegas, elle reprit son sourire si hypocrite. Oui, maintenant elle devait penser que c’était la pute du jour. C’était connu, les mecs offraient plus de cadeaux à leurs maîtresses qu’à leurs femmes. Sur cette pensée amère, son visage se ferma de nouveau, tandis que l’autre s’enflammait, lui conseillant des tas d’autres robes, toutes aussi superbes les unes que les autres. Lorsqu’elle lui dit qu’une robe ne lui convenait pas parce qu’elle était trop proportionnée, Keira manqua de lui en coller une. Les sourcils relevés, l’expression dédaigneuse. Heureusement pour la rouquine, elle n’en vit rien. Après une énième proposition, la danseuse roula des yeux, véritablement exaspérée, tandis que la femme s’enthousiasmait de nouveau « OH ! celle-ci là serait par-faite pour vous ». Quand Keira pointa son regard sur le nouveau chef d’œuvre (ça quoi), elle manqua de se décrocher la mâchoire. Voyant la réaction de la cliente, la propriétaire des lieux afficha un grand sourire satisfait.


« Une robe faite en crepe de sapin, avec un buste plissé au décolleté profond qui accentue la sensualité de celle qui la porte, de votre épaule au sol, elle mesure 155 cm en tout. Parfaite pour l’occasion, un dîner, m’avez-vous dis ? Parfait, allez l’essayer, il faut mieux que vous voyez de vos propres yeux »


Keira cueillit la robe comme si c’était un vase précieux qui risquait de se casser au moindre geste brusque. Son prix devait être proportionnel à sa beauté. Elle échangea un coup d’œil avec Vegas lui demanda si cela le dérangeait. Suite à sa réponse, elle suivit la conseillère jusqu’aux cabines et s’isola dans l’une d’elles pour l’essayer. Avec sa chance, il manquerait plus qu’elle déchire un bout… Non, ne pas penser au pire. Avec une inspiration, elle s’habilla. Il s’avérait qu’elle était plutôt confortable, bien qu’elle n’ait pas du tout l’habitude de porter ce genre de chose. Elle vérifia s’il n’y avait pas de défaut apparent, arrangea ses cheveux et répondit à la caissière qu’elle arrivait. La brune inspira un bon coup avant de sortir. Elle ne s’attendait pas à se retrouver nez à nez avec ce cher Vegas qui la détaillait, assis sur un fauteuil. La rouquine non loin lâcha un hoquet approbateur, disant que c’était celle-là qu’il fallait. Keira ne sourit pas, légèrement gênée et se tourna vers le jeune homme.


« Elle vous plaît ? »

_♣ _______________ ♣_


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vegas Lewis Snyder

$$$ Plus riche que Crésus $$$

$$$ Plus riche que Crésus $$$



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: One night in Paris ~ [Pv : Vegas]   Dim 28 Avr - 0:42

Keira ne semblait pas dans son élément ici. Vegas la suivait, laissant quand même entre eux une distance respectable pour ne pas l’oppresser. Une vendeuse vint l’aider à faire son choix. Le fils de riche esquissa un sourire en voyant que l’employée semblait plus ennuyer Keira qu’autre chose. Vint alors le moment du saint graal. Une robe dont Vegas ne comprit pas vraiment les détails techniques. Mais visiblement ça plaisait aux deux femmes. Sa compagne d’un soir alla l’essayer dans une cabine alors que lui alla se poser dans un fauteuil en face. Il attendit qu’elle sorte et ne fut pas déçu du résultat. Elle était magnifique. Un peu gênée, la jeune femme lui demanda si la robe lui plaisait. Vegas se leva et s’approcha. Il posa ses mains sur sa taille et la fixa dans les yeux avant de lui dire :


« Ce qui me plaît sur tout c’est la demoiselle qui est dedans. Mais c’est vrai que la robe rend plutôt bien sur toi. »


Sur ce compliment, il l’embrassa tendrement avant de se reculer. Il n’avait pas menti, elle était radieuse dans cette robe. Ce qui manquait peut-être c’était quelques bijoux éclatants. C’était ça la différence entre les compagnes des autres et la sienne. Celles des autres avaient besoin des bijoux pour être belles, la sienne rendait les bijoux étincelants. Voilà toute la différence. Keira alla se changer et Vegas discuta un peu avec la caissière.


« Elle n’a pas l’air très habituée au luxe. Peut-être n’est-ce pas une bonne idée de l’emmener avec vous », fit-elle remarquer.


« Dans trois jours, elle sera habituée, ne vous en faîtes pas. Vous par contre, dans trois jours vous ne le serez plus. »


« Pardon ? » demanda-t-elle offusquée.

Vegas eut un sourire mauvais et lui dit toujours très calmement :


« Faîtes encore la moindre remarque et vous finirez à faire la queue à la soupe populaire. »


« Mais je … je … » bégaya-t-elle.


« Vous allez vous taire et déguerpir de ma vue, oui c’est une bonne idée. »


Les choses se passèrent comme il le souhaitait et la vendeuse disparue. Vegas espérait tout simplement que Keira ne l’avait pas entendu. Il ne manquait plus qu’elle imagine qu’il était gentil. N’importe quoi. D’ailleurs elle sortit une trentaine de seconde plus tard. Le jeune homme lui tendit son bras et signa un chèque à la caisse avant de sortir avec sa belle au bras. Comme il était galant, il portait le sac contenant la robe. Ce n’était pas finit, il voulait que tout soit parfait pour le dîner de ce soir, une envie comme ça. Il l’emmena donc chez un bijoutier où les parures qui défilèrent devant le miroir sur son cou, ses poignets et ses oreilles coutaient excessivement cher. Mais peu importe. Vegas aimait plus que tout montrer à quel point il avait de l’argent, c’était son petit plaisir personnel. Une fois le passage chez le bijoutier, il laissa folâtrer chez Dior. Elle put faire le plein de parfum et de maquillage comme bon lui semblait sous les conseils avisés de spécialistes. Vegas, peu intéressé par les dilemmes du style « vôtre gloss, goût pamplemousse ou fruit de la passion ? », resta assis sur un fauteuil, son IPhone en main à passer le temps. Une fois toutes ces emplettes terminées, il passa le reste de la journée à flâner sur les champs Elysées avec sa belle. Il la conduisit aux pieds de la tour Eiffel et lui expliqua que ce soir ils mangeaient au restaurant Jule Verne. De retour à l’hôtel, il s’allongea sur le lit et regarda la télévision alors qu’elle était occupée dans la salle de bain. L’envie de la rejoindre ne manquait pas mais, ça n’aurait pas été très convenable et les aurait sans doute mis en retard. Lorsqu’elle sort de la salle de bain, il écarquilla les yeux de surprise. Elle était magnifique, véritablement métamorphosée. Mais, son idée de base était la bonne, c’était elle qui mettait les bijoux en valeur. Il la complimenta, enfila un costume avant de l’attirer contre lui pour l’embrasser. Ensuite, il lui dit :


« T’es magnifique. Aucun homme ne pourrait résister. »


Et il l’embrassa de nouveau avant de lui tendre son bras et de lui proposer d’y aller.


_♣ _______________ ♣_

kit from bazzart

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fartheraway.creer-forum.com
avatar
Keira L. Jones





Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: One night in Paris ~ [Pv : Vegas]   Mar 30 Avr - 17:15

Visiblement, la robe plaisait beaucoup à celui qui comptait l’acheter. Keira se demandait pourquoi il se faisait tant de peine à lui faire plaisir alors qu’avec un contrat comme il le lui proposait, il était quasiment sûr de l’attraper dans ses filets. Elle ne savait que trop bien les drôles de manières des gens riches : ils achetaient et aimaient posséder. Elle avait eu l’occasion de voir un des cas et là, elle voyait l’autre. Elle devinait bien qu’elle devrait la lui rendre une fois les choses terminées. A cette idée, une humeur morose finit naître en elle. La jeune femme avait tellement peu l’habitude de voir des jolies choses que maintenant, elle ne voulait plus quitter ce vêtement. Elle changea d’humeur une fois que son client ? boss ? posa ses mains sur sa taille. Elle n’avait pas besoin de se forcer à lever les yeux vers lui, c’était systématique. Il valait mieux éviter de contrarier ces gens-là.


« Ce qui me plaît sur tout c’est la demoiselle qui est dedans. Mais c’est vrai que la robe rend plutôt bien sur toi. »


Un vieux disque raillé, probablement. Qu’avait-il dit ? « Tu n’es pas la première que je recrute de cette façon ». Ce qui voulait dire qu’il avait déjà payé de belles choses aux autres, de manière à les rendre plus dociles, plus réceptives à cette idée. En général, les personnes de ce milieu se montraient comme des pros de la manipulation, de l’hypocrisie et du mensonge. Keira ne commettait pas l’erreur d’oublier ces faits. Elle se permettait peut-être de juger trop sévèrement et de façon généralisée, mais il ne fallait pas oublier qu’elle en avait vu des vertes et des pas mûres avant cela. Elle avait déjà eu l’occasion d’en côtoyer par le passé. De plus, recommencer les mêmes erreurs n’était pas au programme. Alors qu’elle commençait à défaire la fermeture disposée sur le côté, elle entendit la conversation qui se déroulait en dehors.

« Elle n’a pas l’air très habituée au luxe. Peut-être n’est-ce pas une bonne idée de l’emmener avec vous » Fit comprendre la caissière.

Keira arrêta subitement son geste, inspira un bon coup et continua.


« Dans trois jours, elle sera habituée, ne vous en faîtes pas. Vous par contre, dans trois jours vous ne le serez plus.» Répliqua Vegas.


« Pardon ? » demanda-t-elle offusquée.

Keira venait d’enlever la robe au moment où sa voix résonnait. Elle commença à se rhabiller.

« Faîtes encore la moindre remarque et vous finirez à faire la queue à la soupe populaire. »


« Mais je … je … »


« Vous allez vous taire et déguerpir de ma vue, oui c’est une bonne idée. »


Quelques secondes plus tard, Keira apparaissait, l’air de rien. Cette petite scène ne faisait que confirmer son idée. Il aimait contrôler, l’argent, les femmes. Ce genre de chose. Apparemment il n’appréciait pas qu’on aille à l’encontre de ce qu’il avait choisi. Car si on la critiquait elle, on le critiquait lui. Seulement de l’intérêt, tout simplement. Oui, Keira savait à quoi s’attendre avec lui.

De nouveau en short et en top, elle accepta le bras que lui tendait son futur employeur. Il paya et ils sortirent de la boutique. A sa grande surprise, il tenait le sac qui contenait la robe. Kei ne pipa mot sur ce fait, préparant agir à l’aveugle. Prochaine destination : Bijoutier. Ce qu’il défila devant ses yeux était encore plus beau que dans ses rêves. Elle ne montrait aucun remord intérieurement, alors qu’en apparence elle faisait celle super contente de tout ce qu’il faisait. En réalité, cela la laissait de marbre, étant donné qu’elle connaissait les intentions qui suivaient. Cette journée, au fond, se résumait à ça : tirer un coup, obtenir un travail et d’après-vue. Voilà. Il n’y avait que ça. Alors pourquoi irait-elle râler ? Il fallait être con. Donc, autant faire profil bas et faire comme si rien n’importait. Ensuite, ils firent le plein de parfum et maquillage. C’était le bouquet. Néanmoins, elle suivit les conseils des spécialistes sur place. Elle s’estima satisfaite de ne pas croiser de regards méprisants, mais plutôt … hésitants ? Oui parce qu’elle était la compagne de machin. C’était une fausse pensée, après tout, elle n’était rien d’autre qu’une catin à ses yeux. Comme tant d’autres. Le reste de la journée ils la passèrent aux champs Elysées. Au pied de la Tour Eiffel à un moment, il lui confia qu’ils dînaient dans le célèbre restaurent Jule Verne. Elle savait que tout le gratin de la ville se regroupait ici. Cette idée lui donna la boule au ventre. Elle n’était jamais allée dans un restaurent, à vrai dire. Plus tard, elle eut l’occasion de se préparer convenablement. Vêtue de sa nouvelle robe, parée de bijoux superbes et préparée à l’aide de maquillage géniaux, elle fit son entrée en scène sous le regard attentif de son patron. Il l’accueillit avec un compliment qu’elle reçut d’un sourire tout préparé. Keira avait l’habitude des compliments tout faits. Après s’être préparé à son tour, il la prit contre lui afin d’embrasser ses lèvres.


« T’es magnifique. Aucun homme ne pourrait résister. »


Sur ces mots, il l’embrassa encore une fois, lui proposa son bras de façon à se mettre en retour. Elle accepta et le suivit sans un mot. Oui, elle était devenue « magnifique » avec une robe haute couture, des bijoux, du maquillage et un parfum hors de prix. D’accord, elle était peut-être têtue à force de voir le mal derrière chaque élément. Mais c’était instantané, non volontaire. Durant le chemin, ils discutèrent un peu. Sur place, Vegas refit exactement le même schéma qu’à la banque. Ils entrèrent au sein du lieu, tel un couple. Aussitôt Keira se mit à détailler les environs, les yeux brillant à la fois d’admiration et de méfiance. Peu habituée à ce genre d’environnement, elle zyeutait les lieux. De manière discrète toutefois, mais tout de même. Elle laissa à Vegas le soin des banalités nécessaires en cet endroit jusqu’à ce qu’on leur montre leur table. Elle s’assit et fut encore une fois surprise de découvrir enfin l’argenterie servie dans ce genre d’occasion. Le genre qu’elle ne verrait qu’une seule fois dans sa vie. Cependant elle veillait à garder un air digne, impassible. On vint auprès d’eux pour leur donner les cartes et proposer un apéritif. Par réflexe elle comptait demander un coca, mais une pensée comme quoi ce genre de boisson était réservé pour un public enfant la laissa dans son envie. De ce fait, elle se contenta de demander du vin, alors que Vegas faisait la sienne. Une fois le serveur éloigné, elle se détendit quelque peu.

« Vous venez souvent ici ? » Engagea-t-elle, sur un ton de banalité.

_♣ _______________ ♣_


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vegas Lewis Snyder

$$$ Plus riche que Crésus $$$

$$$ Plus riche que Crésus $$$



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: One night in Paris ~ [Pv : Vegas]   Jeu 9 Mai - 12:52

Ils se rendirent jusqu’au Jules Verne et s’y présentèrent comme un couple. Vegas était habitué aux décors luxueux, à une compagnie snob, à une façon d’être et de se tenir mais, visiblement, ce n’était pas le cas de sa compagne. Une fois qu’ils furent installés à table, un serveur vint leur proposer un apéritif. Keira choisit du vin et Vegas commença par un petit alcool léger. Sa belle lui demanda s’il venait souvent dans ce genre d’endroit et il répondit franchement :


« Pas vraiment. C’est trop rempli de bourgeois qui se vouvoient entre frères et sœurs et qui méprisent la couleur et la modernité, s’enfermant dans leurs châteaux et n’ayant aucune idée de ce qui se passe dehors. »


Vegas aimait bien qu’on le vouvoie mais, ça dépendait des cas. Jamais il n’avait vouvoyé son frère ou ses parents, ni même ses amis. Avec elle, c’était différent, c’était presque un jeu où il voulait tout maîtriser. Une fois leur apéritif servit, ils entamèrent une discussion assez normale et Vegas lui parla de Las Vegas, là où elle allait bientôt pouvoir vivre. Il lui montra quelques photos des lieux sur son Smartphone. Il n’avait pas posé la question de la langue. Même si elle ne parlait pas anglais, elle se débrouillera facilement et puis, ce n’était pas comme s’il l’engageait en tant que porte parole. Quand ils durent choisir pour le reste du repas, Vegas demanda un Château Mouton-Rothschild 1985, appréciant les vins de bonne qualité. Pendant, le reste de la soirée, il se fit compagnon modèle. Après tout, il n’était pas du genre à faire des remarques méchantes du genre « tu devrais être heureuse d’être ici avec moi ». Ce matin, c’était juste pour bien fixer les bases de leur « relation ».

Quand la soirée se termina, il lui proposa de nouveau son bras et ils se baladèrent un peu aux pieds de la tour Eiffel. La soirée était douce et plutôt belle. C’était assez valorisant de se dire qu’il avait offert à une fille de rien une soirée qu’elle n’aurait sans doute jamais vécue sans lui. D’un autre côté, il n’était pas non saint. Son but était une autre nuit. Gratuite cette fois. Il fallait bien lui reconnaître un certain don dans cet art. Vers deux heures du matin, il la ramena à l’hôtel. Là, ses yeux glissèrent sur ses anciens vêtements. Un banal top et un short abîmé. Ce n’était pas courant. Oui, elle était pauvre mais, les filles pauvres qui travaillent comme elles étaient des femmes objets qui voulaient plus que tout plaire aux hommes. Elle, ce n’était pas le cas. Ou alors, elle s’y prenait très mal. Après tout, c’était peut-être bien la première fois qu’elle acceptait de l’argent pour ce genre de services. C’était rare. A ses yeux, les femmes étaient presque toutes hypocrites, cherchant toujours à plaire aux hommes, à se dénuder pour attirer les regards mais s’offusquant d’être des femmes objets. Là, il avait face à lui, une des rares femmes libres. Mieux valait ne pas l’abîmer. C’est pour ça qu’une fois déshabillée, il ne la toucha pas et se contenta de dormir près d’elle, laissant quand même un bras autour de sa taille. Le lendemain matin, il se réveilla le premier et la regarda dormir. Elle était belle, très belle même. Doucement, il caressa son visage et ses cheveux. Lorsqu’elle se réveilla, il lui sourit tendrement. Pour l’aider à sortir du sommeil, il l’embrassa doucement.

Pour la journée, il n’y avait pas grand-chose de prévu mais, ses vacances à Paris n’étaient pas encore terminées. Et, c’était plus agréable de les passer avec une agréable compagnie.


« Tu as une idée de ce qu’on pourrait faire aujourd’hui ? », demanda-t-il.

_♣ _______________ ♣_

kit from bazzart

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fartheraway.creer-forum.com
avatar
Keira L. Jones





Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: One night in Paris ~ [Pv : Vegas]   Jeu 9 Mai - 14:40




« Pas vraiment. C’est trop rempli de bourgeois qui se vouvoient entre frères et sœurs et qui méprisent la couleur et la modernité, s’enfermant dans leurs châteaux et n’ayant aucune idée de ce qui se passe dehors. »


P
our une fois, Keira était d'accord avec lui. A dire vrai cela l'étonnait l'entendre parler ainsi. Après tout, elle pensait bien qu'ils appartenaient au même milieu social et que donc, il se sentait dans son élément. Visiblement, ce n'était pas le cas. L'apéritif fut servit où au même moment ils entamaient une conversation banale. Le jeune homme lui fit voir de nombreuses photos sur son portable, tout en lui parlant de la ville de Las Vegas où il souhaitait l'emmener. Elle en avait entendu parler, évidemment. Cette ville vivante, pleine de vie, où tout le monde était certain de s'amuser comme il leur semblait. Tentatrice, c'était certain. Au fur et à mesure, sa résistance envers cette idée s'effritait. Elle savait déjà qu'elle allait accepter. L'oseille qu'elle avait reçu aujourd'hui lui avait soufflé la puce à l'oreille. Décidément, elle n'avait aucune raison de refuser. La langue ne posait pas vraiment de problème. Elle se débrouillait en langue étrangère. Elle maîtrisait parfaitement le français et le russe, l'anglais un peu moins, mais mieux que la plupart.

L
a soirée finit par se terminer. Une fois dehors, elle accepta le bras qu'il lui proposait et ils vagabondèrent aux pieds de la tour Eiffel. Elle avait toujours aimé ce monument. Grand, imposant, d'une fitness soignée. Une légère et agréable brise soufflait. Les rayons lunaires éclairaient le domaine avec majesté. D'après une pendule accrochée au coin d'une rue, il était deux heures du matin lorsqu'il la raccompagna à l'hôtel. A sa grande surprise, il ne fit aucune approche pour coucher une nouvelle fois avec elle. Il osa même l'entourer de son bras une fois couchés. Bientôt elle se laissa bercée par le sommeil de Morphée. Le lendemain matin, il se réveilla le premier et la regarda dormir. Elle était belle, très belle même. Un doux baiser l'aida à se réveiller. Elle frissonna légèrement en sentant ses mains qui caressaient encore ses cheveux. Elle n'était pas habituée à ce genre de chose. Comme beaucoup d'autres, en fait.


« Tu as une idée de ce qu’on pourrait faire aujourd’hui ? », demanda-t-il.


A
dire vrai, aucune sur le coup. La jeune femme n'était pas portée sur les discussions sérieuses dès le réveil. Elle inspira et reposa sa tête sur l'oreiller, encore endormie. A ce stade, elle devait avoir les cheveux en bataille mais peu importe. Certains disaient qu'elle était la même au réveil que le soir. Une gifle aurait très bien pu sonné comme une bonne réponse. Quand on la complimentait, elle recevait cela avec hypocrisie, limite. Elle savait bien que chaque compliment était déguisé et qu'une intention bien plus sombre se dessinait à l'horizon. Parano ? Du tout.


N
éanmoins, elle aurait bien accepté une autre journée avec lui. Mais le devoir l'appelait. Ky'da devait s'impatienter de sa présence. De plus, la distance n'était pas très supportable pour un Sorcelier et son Familier. En temps normal, Keira ne s'éloignait pas d'elle sur une longue durée. Maintenant, le manque se faisait ressentir. Elle y était très attachée, la tigresse cheminait à ses côtés depuis plusieurs années. Un lien solide s'était installé entre elles, comme bon nombre de Sorcelier avec son compagnon d'âme. Elle releva la tête et regarda Vegas.

« J'aurais bien voulu répondre si je ne devrais pas partir maintenant »

E
lle solda ces mots par un baiser rapide avant de redresser le haut de son corps et de chercher après ses sous-vêtements. Une fois habillée et debout, il lui laissa son numéro, histoire qu'elle l'appelle lorsqu'elle serait prête à prendre le large. Elle s'empara du bout de papier et le glissa dans la poche de son short en jean. Ensuite elle fila en direction de la sortie et lorsqu'elle entrouvrit la porte, elle se donna le temps de lui lancer par-dessus son épaule.

« Merci pour la proposition d'essai, mais ça ne sera pas nécessaire. J'accepte l'offre »

S
ur ces mots, elle sortit et rentra chez elle. Sa vie prenait un autre tournant désormais.


_♣ _______________ ♣_


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vegas Lewis Snyder

$$$ Plus riche que Crésus $$$

$$$ Plus riche que Crésus $$$



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: One night in Paris ~ [Pv : Vegas]   Dim 12 Mai - 19:56

La réponse de Keira l’étonna au plus haut point.


« J'aurais bien voulu répondre si je ne devrais pas partir maintenant »


Elle l’embrassa et se redressa pour se rhabiller. Bien sûr. Vegas aurait dû s’en douter. Elle n’avait pas travaillé cette nuit donc, elle allait rattraper ça la journée. C’était stupide, en restant avec lui, elle gagnerait dix fois plus. Keira devait s’en rendre compte. Elle avait donc sans doute d’autres obligations. Il se redressa, lui note son numéro de téléphone et lui tendit pour qu’elle puisse l’appeler une fois qu’elle serait prête à s’envoler vers Las Vegas.

« Merci pour la proposition d'essai, mais ça ne sera pas nécessaire. J'accepte l'offre »

Ca ne l’étonna pas. Une fille de sa condition ne refuserait jamais une offre pareille, c’était juste impossible. Sur ce, elle s’en alla. Il remarqua qu’elle n’avait pas pris les affaires qu’il lui avait payées. Etrange. Normalement, elle y aurait pensé directement. C’était comme si elle n’en voulait tout simplement pas. Vegas ne chercha pas plus loin et se rendormit. Ce ne fut que vers midi qu’il se décida enfin à sortir de son lit. Après s’être habillé, il joua avec son familier pendant une bonne demi-heure avant de se faire monter un bon repas. Ellie lui trottait dans la tête et il décida de mettre fin à leur relation. Après tout, s’il avait voir ailleurs c’était que dans le fond, elle ne lui convenait pas. Vegas ne fut pas surpris par le torrent d’insulte. L’après midi passa lentement devant la télévision. Dollars avait envie de bouger alors, il l’emmena se balader. Bien sûr, il lui fit prendre l’apparence d’un chien avant. Il était sur Terre après tout. Le soir, après avoir mangé seul, il ne trouva rien d’autre à faire. Evidemment, Keira ne l’avait pas appelé. Il en venait presque à se demander s’il ne lui avait pas donné un mauvais numéro. La nuit, il ne la passa pas seul mais Vegas ne dépensa pas autant d’argent.

Les jours coulèrent doucement et le sortcelier profita de ses vacances pour s’éclater comme il le voulait et aussi se reposer. Trois jours plus tard, il reçu un appel de Keira. Elle avait bien fait d’appeler, il avait presque finit par l’oublier. En fait, il l’aurait oubliée si elle n’avait pas laissée les affaires qu’il lui avait gracieusement payées. Vegas lui donna un jour et une heure à l’aéroport pour partir et, elle s’y trouva bien le jour J. Il ne prit pas la peine de chercher après elle et laissa le pilote aller la chercher au point de rendez-vous. Vegas avait déjà été bien gentil de lui apporter ses affaires qu’elle avait laissées. Elles étaient dans un coin du jet. Quant à lui, il était confortablement installé dans un fauteuil en cuir, Dollars sous sa forme originale à ses pieds. Quand Keira arriva, il eut quand même la politesse de se lever pour l’accueillir. Elle aussi était accompagnée d’un chien, un animal totalement banal sauf par la couleur de ses yeux. Ils étaient dorés comme ceux des familiers. De là, ce n’était guère difficile de deviner que c’était son familier et qu’elle était également une sortcelière. Un petit sourire étira ses lèvres et il prit la main de sa compagne et la guida jusqu’à un fauteuil. Les deux animaux s’approchèrent l’un de l’autre pour faire connaissance et Vegas se demanda si son familier était véritablement un chien. Il resta muet le temps du décollage puis ensuite lui demanda de venir sur ses genoux. Une fois qu’elle fut bien installée il lui demanda :


« Comment ça se fait qu’une belle sortcelière comme toi sois forcée de travailler dans un bar minable pour gagner sa vie ? Au fait, je t’ai amené les affaires que tu as laissées. »

Il savoura la surprise sur son visage et pour lui faire comprendre, il activa sa magie dorée puis caressa son beau visage avant de l’embrasser.

_♣ _______________ ♣_

kit from bazzart

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fartheraway.creer-forum.com
avatar
Keira L. Jones





Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: One night in Paris ~ [Pv : Vegas]   Mar 14 Mai - 19:11


T
rois jours s’écoulèrent avant que Keira prenne la peine d’appeler son nouveau patron. Dorénavant, elle se devait bien de le voir tel quel, non avec un mec avec qui elle avait couché. Bien qu’elle ne doutait pas que les autres, enfin ses futures collègues, avaient dû tester ses capacités dans ce domaine. Il l’avait avoué lui-même. Cela n’avait fait que confirmer ses soupçons. Cet aveu ne l’avait même pas vexée. Habituée, elle prêtait guère attention à l’intérêt qu’on lui portait. De toute manière, il s’agissait seulement d’un intérêt quelconque. Ils voulaient quelque chose d’elle, alors, autant qu’elle en prenne une quelconque partie. Autrefois, elle se serait sentie insultée. Quand elle constatait ce genre de chose, elle se rendait compte de la transformation chez elle qui s’était opéré.


V
egas la renseigna sur le lieu et l’heure auquel elle se doit d’être présente si elle tenait à sa place. La jeune femme s’y trouvait, comme convenu. Elle avait rempli les papiers qui convenaient, dit au revoir à ses amis, ainsi qu’appeler son oncle pour qu’il s’occupe de son frère. Elle ne fut pas surprise de découvrir un inconnu qui venait à sa rencontre. Elle le suivit sans un mot. Elle n’avait jamais pris l’avion. Se doutant des goûts de son employeur, il devait s’agir d’une première classe. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, elle n’avait pas pris beaucoup de choses. Ses affaires se répartissaient dans deux sacs de voyage, rien de plus, rien de moins. Enfin si, le seul écart à sa conduite demeurait son Familier. Familier qui n’avait pas l’air emballé par sa nouvelle condition. Car oui, elle s’était vue obligée de changer son apparence, étant donné qu’un tigre n’était pas très… domestique. Les Nonsos risquaient de mal réagir à sa vue. Et, de ce fait, pour éviter tout incident, il avait mieux fallu qu’elle le transforme en un simple chien. Kei voyait bien que cela ne la satisfaisait pas du tout, elle grognait et jetait des regards mauvais autour d’elle. On aurait dit qu’elle était frustrée. Elle la comprenait, passer d’une forme de tigre à un vulgaire chien pouvait s’avérer, d’une certaine manière, comme une chose insultante. Durant le vol, elle aurait toute l’occasion de le lui faire oublier. Comme d’habitude, elle n’avait rien revêtu d’exceptionnel. Une jupe en jean, un débardeur pourpre, une veste en jean et des bottines. Ces dernières étaient des répliques d’un modèle d’une grande collection. Elle se disait que plus tard, un jour, elle pourrait éventuellement acheter le modèle original.


A
rrivée sur les lieux, elle découvrit qu’en vérité il ne s’agissait pas d’un avion, mais d’un jet privé. Cette constatation eut le mérite de l’étonner quelque peu, sans qu’aucun commentaire ne franchisse la barrière de ses lèvres. Il était riche, autant qu’il en profite. Elle s’occupa de ses affaires avant de s’occuper du propriétaire. Ce dernier était assis sur un fauteuil en cuir, son renard polaire à ses pieds. Elle concentra son attention sur le maître qui s’approcha d’elle pour lui servir un accueil des plus neutres. Il prêta de l’attention à Ky’da, ce qui lui valut la naissance d’un sourire sur ses lèvres. Elle espérait qu’il ne s’était pas posé de questions sur ses yeux dorés, caractéristique des Familiers. La jolie brune se laissa entraîner une fois qu’il se fut saisit de sa main pour la guider jusqu’au fauteuil. Les deux Familiers firent connaissance de leur côté. Aucun d’eux n’échangea un mot avant que l’avion ne décolle. Cela fait, il lui demanda de s’asseoir sur ses genoux. Elle s’exécuta, les jambes croisées.

« Comment ça se fait qu’une belle sortcelière comme toi sois forcée de travailler dans un bar minable pour gagner sa vie ? » Lui demanda-t-il.

E
lle vrilla des yeux surpris dans sa direction. Comment était-il au courant ? Il répondit indirectement à sa question muette en activant sa magie. Oh, elle n’était pas la seule. Au moins, il y avait cela en moins qu’elle pouvait négliger. Comme d’habitude, elle se laissa faire lorsqu’il l’embrassa en lui caressant sa joue. Elle lui rendit et glissa une main le long de son torse. Une fois reculée, elle prit conscience qu’il avait dit quelque chose avant. A propos des affaires qu’elle avait laissées la veille. Oh. Elle avait cru qu’elle n’avait pas le droit de les prendre. Dans son idée, il devait les garder pour une future employée. Elle se sentit légèrement stupide. Il avait suffisamment d’argent pour en acheter à toutes. Du moins, il s’agissait d’une supposition.


« Merci de me les avoir ramené » Le remercia-t-elle en l’embrassant une nouvelle fois.


E
nsuite, elle prêta de l’attention à Ky’da qui devait s’impatienter de retrouver sa forme originelle. Elle formula un sort qui lui rendit sa véritable apparence. Ky’da demeurait une tigresse adulte dans sa plus grande forme. Une fois elle, elle s’étira longuement, contente de retrouver son corps, et échappa à ce qui semblait à un grognement satisfait. Quand le renard blanc fit mine de s’approcher davantage, elle gronda à son encontre. Keira fronça les sourcils et lui lâcha « Останавливает ». L’équivalent en russe de « arrête ». Elle avait pris l’habitude de parler russe à Ky’da, c’était devenu une habitude. Toute sa famille maternelle habitait en Russie, dans la ville de Moscou. Elle n’avait pas beaucoup de famille proche dans les alentours de Paris. D’ailleurs on le remarquait tout de suite chez Keira. Ses traits du visage marquaient ses origines étrangères. Son accent russe s’entendait clairement dans sa voix. C’était en partie pour cela qu’elle jouissait d’un certain succès. Puis, elle enchaîna sur la question qu'il avait posé juste avant cela.

"La vie peut prendre des tournures incertaines" Laissa-t-elle échapper, en haussant légèrement les épaules.

L’air de rien, par la suite, elle demanda quelques précisions sur l’endroit dans lequel ils allaient débarquer.





_♣ _______________ ♣_


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vegas Lewis Snyder

$$$ Plus riche que Crésus $$$

$$$ Plus riche que Crésus $$$



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: One night in Paris ~ [Pv : Vegas]   Mar 14 Mai - 20:17

« Merci de me les avoir ramené »


Elle accompagna son remerciement d’un baiser qu’il savoura à sa valeur. Ensuite, la jeune femme utilisa un sort pour rendre son apparence originelle à son familier. Vegas fut un peu surpris de voir un tigre dans son jet. Plutôt atypique. Dollars s’approcha du fauve qui grogna. Le renard s’enfuit et se cacha derrière un fauteuil alors que sa maîtresse lu dit :


« Останавливает »


Vegas reconnu du russe. Il ne parlait pas un mot mais certains de ses partenaires commerciaux étaient russes. Keira avait étudiée cette langue ou était-ce celle qu’elle avait apprise dans son enfance. Vu l’accent qu’elle avait en français, c’était sans doute la deuxième hypothèse. Le milliardaire n’avait rien remarqué du tout. Peut-être que s’il s’était plus concentré sur son visage et sa voix au lieu de ses seins, il s’en serait rendu compte. Keira lui répondit ensuite :


"La vie peut prendre des tournures incertaines"


Comme pour changer de sujet, elle lui demanda des détails sur l’endroit où ils allaient arriver. Vegas lui parla de la ville dont il portait le nom, du casino qu’il possédait, des horaires et d’un peu tout ce qui lui passait par la tête. Quant à Dollars, il s’approchait de la tigresse et chercha à jouer avec elle pour se distraire. Malheureusement, ses tentatives restaient vaines. Quant à son propriétaire, il craignait sérieusement que le fauve voit son familier comme un gigot sur quatre pattes. Mais, il ne pouvait pas empêcher Dollars de jouer, c’était mission impossible. Il se concentra sur la belle sur ses genoux et caressa son visage tendrement et se mit à réfléchir sur les possibilités d’avoir une traductrice voir carrément une interprète anglais-russe-français aussi séduisante. Sur le coup il l’imagina avec le petit tailleur décolleté, les petites lunettes, le chignon assise sur le coin de son bureau les jambes croisées et sourit. Il lui demanda si elle maîtrisait aussi bien l’anglais que le français et la réponse lui plut particulièrement. Pour vérifier qu’elle ne lui racontait pas de mensonges, il discuta un peu en anglais avec elle et fut satisfait du résultat. Il la laissa choisir le film et resta sage pendant la projection. Dollars avait grimpé près de lui et la tigresse s’était déplacée jusqu’aux pieds de sa maîtresse. Pendant le film, le renardeau embêta un peu Keira avec sa truffe. Ce n’était pas méchant, il l’aimait bien et voulait juste un peu d’affection. Les deux humains s’appliquèrent à le caresser et à jouer un peu avec en gardant tout de même un œil sur le film. Une fois qu’il fut terminé, Vegas lui dit, comme pour répondre à sa phrase sur les tournures incertaines de la vie :


« J’espère pour toi que la vie sera plus clémente à l’avenir. »


Il était sincère. C’était une fille bien, elle méritait bien mieux que devoir travailler dans un bar minable. Vegas se dit alors qu’elle devait sans doute ne pas être du genre à se vendre pour de l’argent mais que la vie l’y avait forcée. Doucement il caressa ses cheveux et l’embrassa dans le cou avant de lui dire à l’oreille un peu comme si c’était un secret :


« Si ça te tente, une fois que tu seras installée et que tu te seras habituée au décalage horaire, je te montrerai les plus beaux endroits de Las Vegas. Et après, on pourra peut-être aller faire un tour du côté de New-York un soir. »


En fait, il avait bien envie de voir comment elle était quand elle se sentait libre, de voir ce qui se passerait si elle lui disait non. Pour casser un peu la glace entre eux, il lui dit :


« Tu peux me tutoyer au fait. Je n’étais pas vraiment de bonne humeur l’autre matin. Excuses-moi. »


Et comme pour se faire pardonner, il l’embrassa tendrement.

_♣ _______________ ♣_

kit from bazzart

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fartheraway.creer-forum.com
avatar
Keira L. Jones





Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: One night in Paris ~ [Pv : Vegas]   Mer 15 Mai - 14:15


I
l lui parla de la ville dans lequel ils allaient se retrouver, du casino où elle allait prochainement travailler, les horaires à savoir, etc. Keira veillait bien sur les deux Familiers du coin de l’œil. Elles n’avaient que rarement rencontré d’autres Sorceliers avec d’autres Familiers. Ceci étant donné qu’elles n’allaient pratiquement jamais sur Autremonde. Ky’da paraissait plus observer le renard polaire d’un regard moqueur qu’autre chose. Elle ne broncha pas lorsque Vegas passa sa main sur sa joue, l’air réfléchi. Elle ne tarda pas à savoir de quoi il réfléchissait. Il lui demanda si elle maîtrisait couramment l’anglais et elle lui répondit par la positive. Pour vérifier ce qu’elle avançait, il la testa sur le terrain. Le résultat parut le satisfaire, suffisamment pour la laisser choisir un film, le temps du vol. Cela fait, ils s’installèrent confortablement. C’était étrange de faire une activité aussi normale avec quelqu’un qu’elle connaissait à peine. Enfin, « normale », vu qu’ils étaient dans un jet privé, chose qu’elle n’aurait jamais imaginé. Pendant la projection, rien ne se passa d’exceptionnel, hormis que leurs Familiers respectifs s’étaient rapprochés d’eux. Ky’da somnolait à ses pieds pendant que celui de Vegas reposait près de lui. Malgré elle, elle fut attendrie par la bouille du petit renard quand il réclama de l’attention. Il était trop beau. Comme son maître, évidemment. Qui se ressemble s’assemble, comme on dit ! Cela terminé, elle entendit sa réponse sur ses propos de tantôt :


« J’espère pour toi que la vie sera plus clémente à l’avenir. »


U
n coup d’œil dans sa direction la renseigna sur le fait qu’il avait l’air sincère. Soit. C’était étrange de remarquer le contraste qui s’opposait quand elle le regardait maintenant et comment il s’était conduit dans la boutique, avec cette femme. Une réponse nette s’imposa dans son esprit : Intérêt. Il cherchait quelque chose en retour. Après l’avoir embauchée, qu’est-ce qu’il chercherait ? Hum, vraiment, c’était difficile à deviner. Il lui caressa les cheveux en l’embrassant dans le cou. Kei manqua de fermer les yeux pour profiter. Il ne se rendait pas compte de l’endroit stratégie sur lequel il opérait ce qu’il voulait à l’instant précis. A l’oreille, il lui souffla, manquant de la faire tressaillir :


« Si ça te tente, une fois que tu seras installée et que tu te seras habituée au décalage horaire, je te montrerai les plus beaux endroits de Las Vegas. Et après, on pourra peut-être aller faire un tour du côté de New-York un soir. »


I
ntérêt ou plaisir personnel ? Va savoir. En tout cas, elle doutait de l’authenticité de son doute maintenant. Emmenait-il tous les filles ? Sans doute. Mais pourquoi faisait-il tant d’effort au juste ? Pour être sûr qu’elle ne partirait pas ? Il s’agirait d’une perte de temps inutile, elle avait besoin de cet argent. De ce sentiment de liberté qui l’envahirait une fois posée sur la surface du terrain des Etats-Unis. Ce n’était pas pour rien que son deuxième prénom était Liberty.

« Tu peux me tutoyer au fait. Je n’étais pas vraiment de bonne humeur l’autre matin. Excuses-moi. »



U
n baiser tendre s’ensuivit. Une fois reculée, elle se perdit un instant dans ses yeux bleus avant de se reculer. Elle se demandait dans quoi elle s’entraînait. Une chose était sûre : Il aurait été plus raisonnable de refuser. Ce genre de relation était trop… compliqué. D’autant plus sachant le comportement de ce genre de type. Pour autant, elle n’avait pas envie de savoir pour le moment comment il réagirait si on lui refusait ses caprices.


« La balade me plairait » répondit-elle avec un sourire mécanique.


E
lle souriait tout le temps, elle avait appris à sourire de force, si bien que désormais personne ne remarquait la tromperie. D’un côté elle aurait été hypocrite de dire que cette proposition ne l’intéressait pas du tout. Pour autant, elle pensait à ce qui ce cachait derrière. Du moins elle appréhendait cela.


« Vous allez être mon patron, dans peu de temps, alors, il serait mieux de prendre les bonnes habitudes »


I
l répondit qu’elle pouvait tout aussi bien le tutoyer en privée. Blasée, elle haussa les épaules d’un geste désinvolte. Peu importe. Elle savait que cela ne changerait rien. Elle passa une main dans ses cheveux avant de tourner son visage vers lui.


« Inutile de vous… de t’excuser » Corrigea-t-elle au dernier moment. « Si on devrait être vexée par tout ce qu’on me dit de ce type, il y a longtemps qu’on serait mise dehors »



_♣ _______________ ♣_


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: One night in Paris ~ [Pv : Vegas]   

Revenir en haut Aller en bas
 

One night in Paris ~ [Pv : Vegas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Affaire de vente de passeports/visas a l'Ambassade de Paris
» Wednesday Night Raw # 60
» Le salon du chocolat à Paris
» Lucky mâle type Beagle (paris)
» Notre Dame de Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AutreMonde :: Les Autres Planètes :: La Terre-