AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Du côté obscur, on a des cookies. Viens. - Stan/Sight -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Sight Once

Darkness is Heaven
Darkness is Heaven



MessageSujet: Re: Du côté obscur, on a des cookies. Viens. - Stan/Sight -    Ven 28 Déc - 22:17

Pourquoi héritait-il des pires missions ? Pourquoi toujours lui, par la barbe de Trebidus ? Récupérer ce que demande le Maitre dans n’importe quel endroit passe encore. Mais aujourd’hui, il devait s’occuper d’un nouvel arrivant. Enfin, pas de n’importe qui. Un des plus gros boulets qu’il eut jamais vu. Et en plus, c’est Even qui l’avait pris sous son aile… Le fameux Even Castle, celui qui accumulait gaffe sur gaffe et que Sight avait envie de frapper dès qu’il ouvrait la bouche, à toujours dire des conneries. Il allait y avoir un mort, voire deux.

Sight se frappa le front du plat de sa main. La journée promettait d’être longue, très longue. Ayant les faveurs du maitre, bien qu’au prix de nombreuses années passées dans les rangs des masqués, ce dernier avait entendu des rimeurs signifiant que tout ne se déroulait pas comme prévu pour Even.

En même temps, à bien y réfléchir, si Even se comportait de la même manière avec son otage qu’en communauté sangrave, ce n’était pas bien étonnant. Un peu de recadrage ne serait pas de refus d’après le maitre. Et bien sûr, ce n’était pas à Luka, qui lui n’avait plus de mission depuis une semaine, qu’il avait confié la tâche mais bien au barman alors qu’il rêvait de vacances depuis tellement longtemps… Ce métier le tuerait de fatigue si ce n’était en mission.
C’est donc avec une bonne humeur fracassante qu’il se rendit au lieu de rendez-vous dicté par Magister. Sa colère semblait terroriser les autres Sangraves. Qu’ils s’écartent de son chemin, ils n’auraient pas à subir son courroux démoniaque mouhahahahaha sa rage. Bref.

Il parvint donc à la salle de conférence, là où le maitre faisait habituellement ses discours. Beaucoup de Sangraves étaient là, à discuter. Ce qu’aimait Sight du côté obscur de la force, c’était la diversité de chaque homme et femme qui s’y trouvaient. Tous étaient vêtus de gris, tous étaient masqués, tous discutaient, bref, tous étaient semblables. Seul un être n’était pas comme les autres, et d’une certaine manière, c’était sa différence qui le rapprochait des Sangraves environnants. Tous ne venaient pas ici par choix mais par défaut. La vie vous a marqué ? Venez du côté obscur, on a des cookies. Vous êtes seul, sans famille, sans amis ? On a des cookies. Marre des Omoisiens ? Cookies. Marre de tout le reste ? Cookies. Bref, venez chez nous, on a des cookies. Mais le jeune homme qui se dressait devant lui avait l’air… sauvage. Oui, c’est le mot, sauvage.

Avec ses cheveux corbeau pleins d’épis et ses yeux bleus-verts, Sight n’avait pas encore fait attention aux habits du bohème. Bohème en effet. Alors que lui-même était toujours impeccablement habillé, les vêtements repassés de près, la coupe de cheveux étudiée, le jeune n’était pas… vraiment ainsi, c’était le moins que l’on pût dire. Un keffieh autour du cou, un pantalon informe qui trainait par terre, des chaussures – si l’on pouvait appeler ça des chaussures – de militaires noires qui lui faisaient des pieds comme des paquebots. Et il allait devoir parler avec ça. Joie et bonne humeur.

Contrairement aux autres, notre Sangrave ne portait pas de masque aujourd’hui. Il ne craignait pas qu’on le reconnaisse une fois dehors, il serait capable de dénoncer juste avant de mourir pour complot tous les Sangraves qu’il avait rencontrés jusqu’alors, tel le chasseur dans le jeu du Loup-Garou de Tiercelieu pour ne pas le citer. Il leva les yeux au ciel.
De sa démarche féline mais priant cependant qu’aucune peau de banane n’interrompe son avancée, il se dirigea vers le nouvel arrivant. Il ne lui tendit pas la main mais le jaugea de son regard bleu ciel une fois arrivée à sa hauteur. Enfin, il le dominait largement puisqu’il lui arrivait à l’épaule.

- Ainsi, c’est toi le jeune qu’Even a enrôlé. De force ? Tiens, il est plus fin que ce que je ne pensais. Comment tu t’appelles ? Je suis Sight. De nombreuses rumeurs courent sur toi, puisqu’apparemment, tu fais la misère à Even. Sache que je ne suis pas comme lui. Du tout.

Et avant qu’il ait pu répondre quoi que ce soit, Sight avait déjà frappé le jeune enrôlé.

_♣ _______________ ♣_
I Will Dream of You
Turn into winter lights. Keeping your strength when it gets dark at night.
What are you made of water and glass. Keep it in your sights   now. It’s keeping you up
TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stanley A. Dyson

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Du côté obscur, on a des cookies. Viens. - Stan/Sight -    Mar 1 Jan - 21:59

REBEL YELLChildren of Bodom

Être chez les Sangraves nécessitait du sérieux. Stan ne s’estimait pas totalement chez les Gris, mais dans une espèce de mix entre la Forteresse et le Club Med. Even s’en fichait bien, ce mec était la tolérance incarnée et le fait d’avoir un jeune homme qui ne voulait que s’amuser et déconner avec lui semblait le ravir. Le paraplégique entrait dans son jeu, donc à deux ils faisaient les couloirs, entraînés dans une course effrénée de fauteuils roulants où Stan râlait à chaque fois car l’autre homme était beaucoup plus expérimenté que lui.

L
es amusements ne semblaient pas être bien vus du côté sérieux des Gris. En effet, dans la Forteresse, le jeune Omoisien n’aurait jamais pensé qu’il y aurait deux camps à l’intérieur d’un camp. Il y avait ceux qui était Sangrave par choix, et ceux par contrainte. Ceux qui avaient eu le choix étaient impassibles, avec la capacité sentimentale d’une cuillère et une adoration prononcée pour Magister. Les autres étaient plus fêtards, se fichaient assez de leur rang mais savaient s’arrêter aux limites du raisonnable pour ne pas être virés. En d’autres termes, l’organisation des Gris était plus étrange qu’il ne l’aurait cru.

L
e petit brun avait passé la matinée à chercher la liste des disparus lors de l’attaque du Splendide. Il voulait savoir si Billie, Eyleen, Jezabel, Faith ou d’autres de ses amis avaient été pris en otage. Après quelques heures de recherche à faire le tour de la Forteresse, il trouva la fameuse liste, placardé sur de grands panneaux dans un couloir est. Les Sangraves le prenaient pour une nouvelle recrue qui avait été sage comparée aux autres, donc il pouvait se promener librement sans être ramené aux geôles. Malgré tout, il sentait les regards plein de dédain en son égard, visiblement on ne lui faisait pas confiance. En son for intérieur, Stan souriait : Ils avaient raison. Dès qu’il allait avoir l’occasion, il allait tout faire pour partir d’ici, ne supportant pas être enfermé entre quatre murs. Il s’était promis d’une chose, s’il partait, c’était avec Even et Helen. Ca faisait presque quatre jours qu’il n’avait pas écouté de musique, et en tant que drogué aux décibels, il s’était autorisé une dose le matin. Il était donc devant l’affiche, le casque sur les oreilles, bougeant doucement la tête. Eyleen avait été capturé, Billie aussi, Jezabel aussi, mais aucune trace pour Faith ou les autres. Il chercha Nick des yeux, priant pour qu’il soit resté libre histoire de se rapprocher d’Eyleen et d’expédier le rouquin de ses pensées. Ses yeux se posaient sur la lettre L quand il sentit une présence derrière lui. Il détestait qu’on soit à moins de deux mètres de lui. Il détestait qu’on entre dans sa « bulle d’intimité » selon lui. Il détestait que quelqu’un soit derrière lui. Il détestait se sentir observé ou espionné. Il serra les dents, faisant glisser son casque autour de son cou en tournant les talons en appuyant sur le bouton pause de son MP4.

L’homme en face de lui était grand. C’était la première chose qu’il vit. La seconde était deux yeux bleus glacés qui le fixait, le mettant mal à l’aise. S’il pouvait comparer l’homme à un animal, ça serait d’aigle, ou de félin. Grand, l’air menaçant, et surtout qu’il avait l’impression d’être la proie d’un prédateur. Il prit un bout qui pendait de son keffieh, l’entortillant autour de son doigt en regardant l’inconnu, le défiant du regard. Si l’autre semblait être un Sangrave par choix, il ne supportait pas qu’on le regarde de haut –même si c’était très rare qu’on le regardait de bas, vu sa taille-.

« Ainsi, c’est toi le jeune qu’Even a enrôlé. De force ? Tiens, il est plus fin que ce que je ne pensais. Comment tu t’appelles ? Je suis Sight. De nombreuses rumeurs courent sur toi, puisqu’apparemment, tu fais la misère à Even. Sache que je ne suis pas comme lui. Du tout. »

Stan sourit d’un air ironique. Ces quelques phrases confirmaient ce qu’il pensait. Cet homme était un Gris pure souche.

« La misère ? C’est une drôle de façon de voir le fait de sourire un peu. Ca ne doit pas vous arriver souvent pour appeler cela de la sorte … »

A
u final, il ne s’étonnait plus du fait qu’il y est des cellules psychologiques dans quelques coins de la Forteresse. Tuer des gens à longueur de journées, faire des attentats et détruire des familles ne devait pas être très réconfortant, si on oublie le fait que la majeure partie de Sangraves étaient de violents psychopathes totalement sadiques et dénudés de tout sentiment. Il commença à marcher, jetant un dernier regard à la liste des disparus. Fichtre, il n’avait toujours pas trouvé les N.

« Vous n’êtes pas comme Even ? Vous me direz, j’aurais été étonné … Au passage moi c'est Stan, faut croire que les rumeurs zappent quelques informations essentielles ... »


Nouveau sourire ironique, la journée allait être longue. Seulement, Stan ne supportait pas qu’on rabaisse ceux qui avaient compris, sous défaut qu’on ait su s’adapter à un moule d’une société, celle des Sangraves en l’occurrence.

_♣ _______________ ♣_
A quoi tu sers je t'aime encore
bataille déjà perdue une histoire déjà entendue c'est pas qu'je crois en rien j'crois plus tout court ça me convient chez moi j'vote pas, j'suis pas chez toi y fait trop froid j'ai perdu mon drapeau j'crois plutôt qu'j'l'ai brûlé j'ai oublié d'trouver ça beau j'ai oublié qu'c'était sacré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sight Once

Darkness is Heaven
Darkness is Heaven



MessageSujet: Re: Du côté obscur, on a des cookies. Viens. - Stan/Sight -    Jeu 3 Jan - 18:20

Il se retenait pour ne pas lui mettre une paire de claques. Il détestait que l’on critique ce qu’il disait. Comprenez, Sight n’est pas égocentrique. Il aime simplement que tout le monde soit d’accord sur tout ce qu’il dit. C’est tout.
Le dénommé Stan souriait un peu comme lui. Ironiquement, c’est-à-dire. Tout ce qu’il disait était servi avec ce sourire à se taper la tête contre les murs. Il exécrait également qu’on l’imite. Il n’était pas n’importe quel malandrin, personne n’avait à le copier ainsi sans aucune honte. Grrrr.

- La misère ? C’est une drôle de façon de voir le fait de sourire un peu. Ca ne doit pas vous arriver souvent pour appeler cela de la sorte …
- Tais-toi, jeune insolent. Nous n’avons pas à rire ici. Encore moins à s’amuser. C’est un travail comme un autre, alors ne t’imagine pas pouvoir semer le trouble ici.

Il saisit l’épaule de Stan, qui s’était détourné de lui, et le força à se retourner vers lui. Vraiment tout petit à côté de lui. Et tellement pas mignon. Luka était vraiment tout chou à côté, comme quoi ce n’était pas la taille qui donnait le côté nounours. En parlant du loup, sa boule de cristal sonna et le visage de son amant apparut. Finalement, il s’éloigna de Stan, le laissant à son observation de la liste des enlevés.

- Mais pourquoi tu m’appelles, mon amour ? Je dois m’occuper du gars d’Even là. Il est pas génial, comme on l’avait dit…

- Ah bon ? Oh, je suis désolé mon chéri. Je voulais juste te rappeler d’aller acheter une brique de lait pour le chat et deux kilos d’orange… Bon courage, mon Sightounet !

- Mais attends, tu voulais pas me parler plu… BIP BIP BIP. Et merde.

Luka avait raccroché, sans plus de précisions. Juste histoire de casser l’ambiance sombre de sa rencontre avec Stan. Il soupira alors qu’il remettait sa boule de cristal à l’intérieur de son jean, lui-même sous sa cape de Sangrave. Il se retourna vers Stan pour finir ses explications.


EDIT LUKA : oui je sais c'est une incruste totale, mais c'était trop tentant....je ne le referai plus promit ! mais le coup de fils de Luka quoi....collector !
Allez, ciao, travaille bien mon Sightounet ! <3

_♣ _______________ ♣_
I Will Dream of You
Turn into winter lights. Keeping your strength when it gets dark at night.
What are you made of water and glass. Keep it in your sights   now. It’s keeping you up
TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stanley A. Dyson

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Du côté obscur, on a des cookies. Viens. - Stan/Sight -    Sam 5 Jan - 16:06

ROCK ME LIKE A DEVILCrucified Barbara

Sight le regardait. Stan le regardait. C’était le genre de scène qu’on voyait dans un de ses films terriens, avec des lumières stressantes à mourir et le bruit d’une machine sous tension en guise de fond. La seule différence entre la réalité et la fiction était que cette fois, le bruit de fond était une gentille sonnerie qui cassait royalement l’image stricte et autoritaire du Sangrave. Stan se mordit les lèvres d’un air amusé et baissa les yeux sur la boule de cristal. L’interlocuteur du Gris était un autre homme, accompagné d’un charmant surnom affectif. L’homme se retira pour aller parler et l’Omoisien tendit l’oreille pour capter des morceaux de conversation. Charmant en effet. Quand Sight revint, le petit brun le regardait avec un grand sourire. Ce n’était pas vraiment un sourire amusé, mais un sourire ravi, car il avait de quoi se foutre de sa tronche, lui lancer des piques.

« Oh que c’est mignon … Ton amoureux t’attend, allongé dans la plus haute salle de la plus haute tour de la Forteresse mon trésor :kiwi: ? »


Cette après midi s’annonçait longue, malgré que Stan n’allait pas le lâcher avec ça. Le brun était profondément homophobe. Il ne comprenait pas vraiment l’intérêt qu’avaient deux personnes du même sexe à s’aimer, puis ils ne pouvaient jamais avoir d’enfants. Les préjugés qu’ils se recevaient, le regard de leurs proches … C’était vraiment un gâchis pour l’espèce humaine en fait. Certes, sur Autremonde, avec la magie et les progrès technologiques, on savait un peu tout faire, changer le sexe des gens ou les faire changer d’apparence, mais … Même. Puis le sexe gay, c’était vraiment un truc qui lui semblait ennuyant à mourir, sans aucun plaisir. Pour lui, l’homosexualité état le symbole même de l’inutilité et de l’ennui, un trou à préjugés et à débats pour, au final, pas grand chose.

Il continua à le fixer dans les yeux, un sourire narquois aux lèvres, plein de dédain. Il ne supportait pas ce type, il ne savait pas pour qui il se prenait en fait. Un Sangrave ? Certes. Les Sangraves étaient loin d’être les maîtres du monde et étaient considérés par beaucoup comme de pauvres mégalomanes avides de pouvoir et de sang. Mais pour l’instant, l’attentat était la seule opération Sangrave qui avait réussi depuis des années. Il mit ses mains dans ses poches tandis qu’il entendait l’introduction d’une de ses chansons préférées des Crucified Barbara dans son casque. Il fut bien tenté de remettre ses écouteurs dans ses oreilles et de retourner à son observation de la liste des disparus, n’ayant aucune envie d’entendre les explications de Sight ou de rester une après midi avec un homme envers lequel il n’avait aucun respect. Oui. Il n’avait pas à avoir un respect envers ce type. Soi disant froid, arrogant, puis tout doux quand son cher chéri appelle. Qu’il est beau le Sangrave. Le seul Gris qui arrivait à avoir l’entier respect de Stan restait Even. Le seul qui restait dans ses valeurs, et qui vivait sa vie sans obéir aveuglement aux ordres à Magister. Le seul qui avait une sorte de vie ici.

« Sinon quand tu veux pour me donner les explications, à moins que t’ai envie qu’on se regarde en chiens de faïences toute une après midi. »


Dans son cas, c’était très peu pour lui, il avait bien mieux à faire. Après tout, il ne faisait pas la misère à Even, les Sangraves avaient un sens très large de la misère, ou ne voyait pas forcément les choses à sa façon. Intérieurement, il comptait bien montrer à Sight ce qu’il faisait réellement quand il comptait « faire la misère » à quelqu’un.

Spoiler:
 

_♣ _______________ ♣_
A quoi tu sers je t'aime encore
bataille déjà perdue une histoire déjà entendue c'est pas qu'je crois en rien j'crois plus tout court ça me convient chez moi j'vote pas, j'suis pas chez toi y fait trop froid j'ai perdu mon drapeau j'crois plutôt qu'j'l'ai brûlé j'ai oublié d'trouver ça beau j'ai oublié qu'c'était sacré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sight Once

Darkness is Heaven
Darkness is Heaven



MessageSujet: Re: Du côté obscur, on a des cookies. Viens. - Stan/Sight -    Sam 23 Fév - 14:38

Il sentit une vague de rage qui déferlait en lui. Le brun le fixait d’un air ironique. Sight lui adressa un sourire mi-figue mi-raisin.

- Quoi, t’es jaloux ? En même temps, avec une gueule pareille, y a pas grand monde qui doit s’intéresser à toi. Avoue, tu aimerais bien que jem’occupe de toi.

Il rangea sa boule de cristal dans la poche de son grand manteau corbeau et réajusta son écharpe que Luka avait tricotée. Stanley continua de parler.

- Sinon quand tu veux pour me donner les explications, à moins que t’aies envie qu’on se regarde en chiens de faïences toute une après-midi.

Sight haussa un sourcil et ne releva pas l’expression. Il s’approcha du jeune homme de sorte qu’il ne se trouvait qu’à un mètre de lui. Sa voix était désormais doucereuse mais ne laissait rien présager de bon. Du tout.

- Je sais pas ce que tu veux savoir. En gros, on va vous infecter avec de la magie démoniaque. Pas la peine de t’agiter, t’as pas le choix de toute façon. Fallait faire plus attention, petit. Tout petit même.

Il regarda l’otage et ne fut pas surpris de retrouver une étincelle de révolte. Pas de chance, les révoltes ne servaient à rien chez les Sangraves. Si on était pas content, on pouvait toujours essayer de s’enfuir. On était libre jusqu’à ce que le Chasseur retrouve notre trace. Cette sentence était bien pire que de rester dans les rangs ennemis de la couronne. Il suffisait donc de se taire ou alors tout simplement de ne pas parler trop haut. Les autres ne s’occupaient que de ce qui pourrait servir leurs intérêts. Aussi, quand le grand Sangrave décocha un crochet du droit en direction du ventre de Stanley, personne n’esquissa un mouvement de retraite ou d’incompréhension. A vrai dire, on s’en contrefichait royalement.
Il bloqua ses poignets d’une main et plaqua son otage contre un mur, les bras relevés au-dessus de leurs têtes.

- Ne redis jamais rien contre Luka. Ni contre moi d’ailleurs. T’as quoi contre les gays ? Ils sont plus heureux que toi, c’est ça ? Je peux te rendre heureux si tu veux What a Face Enfin, au moins pour quelques minutes de ton insignifiante vie.

Spoiler:
 

_♣ _______________ ♣_
I Will Dream of You
Turn into winter lights. Keeping your strength when it gets dark at night.
What are you made of water and glass. Keep it in your sights   now. It’s keeping you up
TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stanley A. Dyson

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Du côté obscur, on a des cookies. Viens. - Stan/Sight -    Sam 23 Fév - 18:41

MARY ANN'S PLACEVolbeat

Même si physiquement ça ne se voyait pas, Stan jubilait. Plus que d’habitude. En effet, quelle jouissance de voir un mec qu’on ne peut pas d’emblée se blairer s’agacer du à vos paroles. Quelle montée d’estime … Le petit brun ne comptait pas s’arrêter là, et même s’il savait pertinemment qu’il allait se faire frapper s’il continuait, il s’en fichait. L’idée d’avoir le nez cassé ou la main retournée ? Peu importe, tant qu’on réussit à pousser jusqu’à la violence un maître d’armes qui se dit insensible.

« Quoi, t’es jaloux ? En même temps, avec une gueule pareille, y a pas grand monde qui doit s’intéresser à toi. Avoue, tu aimerais bien que je m’occupe de toi.
- Oh t’inquiète pas je t’en voudrais pas si tu me laisses entre les mains du « Ô diabolique Even ». Après tout, il est tellement méchant et mesquin cet homme, d’une violence répugnante … »


Il se mordit les lèvres, ses yeux illuminés par une lueur amusée. Mon dieu, il adorait cette situation, et le fait de voir le Sangrave se décomposer peu à peu accentuait ce plaisir. Le Gris lui annonça qu’il allait se faire infecter par la magie démoniaque. Stan rit intérieurement, mais bien sûr, mais bien sûr … Dans ses pensées, il ne remarqua pas le magnifique coup de poing que Sight lui envoya en plein dans le ventre. Le brun eut un moment la respiration coupée et il gémit, appuyé au mur, toussant. En une fraction de seconde, il se retrouva collé au mur, les mains en haut de sa tête. Super, manquait plus que ça. Prochaine étape Sight ? Lui passer les menottes et le bâillon ? Nouveau rire intérieur.

« Ne redis jamais rien contre Luka. Ni contre moi d’ailleurs. T’as quoi contre les gays ? Ils sont plus heureux que toi, c’est ça ? Je peux te rendre heureux si tu veux What a Face. Enfin, au moins pour quelques minutes de ton insignifiante vie.
- C’est sûr qu’être condamné à obéir à un supérieur qu’on voit seulement quand « Monsieur » le veut, c’est nettement plus gratifiant. »
fit – il en levant les yeux au ciel.

Il tapota du pied contre le mur. Un moment il voulut lui balancer sa chaussure entre les jambes, mais il se dit que vu son orientation sexuelle, il devait en avoir besoin d’une fois sur deux, donc ça ne l’handicaperait pas trop. Stan se détendit entièrement, totalement insensible à l’idée qu’il pourrait se faire fracasser le crâne par un mec d’une tête de plus que lui. Après tout, ce n’était pas comme si il n’était pas habitué aux gens plus grands que lui.

« Puis vu comment tu vois les gens avec des enfants et que tu envisages l’impossibilité d’en avoir, je suis bien heureux d'avoir une vie insignifiante et misérable, je prend presque ça comme un compliment venant de toi. C’est vrai quoi, rester enfermé entre quatre murs et sortir que par autorisation ou grâce à une mission, c’est le pied ! »


Il envisagea ce qu’il pourrait faire, comme lui cracher à la gueule, planter ses ongles dans ses doigts, lui défoncer le ventre à coup de pieds, mais au final, s’il réagissait par la force, il s’abaissait à son niveau. Or, dans l’esprit de Stan, Sight avait atteint un niveau inférieur aux One Direction aux cailloux.

« Oh, sinon, tu comptes faire quoi maintenant ? M’apprendre la vie heureuse avec ton petit copain What a Face ? Sans façon merci. »

Nouvelle pique sur les gays, de rien, Stan.

_♣ _______________ ♣_
A quoi tu sers je t'aime encore
bataille déjà perdue une histoire déjà entendue c'est pas qu'je crois en rien j'crois plus tout court ça me convient chez moi j'vote pas, j'suis pas chez toi y fait trop froid j'ai perdu mon drapeau j'crois plutôt qu'j'l'ai brûlé j'ai oublié d'trouver ça beau j'ai oublié qu'c'était sacré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sight Once

Darkness is Heaven
Darkness is Heaven



MessageSujet: Re: Du côté obscur, on a des cookies. Viens. - Stan/Sight -    Mar 26 Fév - 19:39


- « Oh, sinon, tu comptes faire quoi maintenant ? M’apprendre la vie heureuse avec ton petit copain ? Sans façon merci. »

Sight soupira. Il savait pertinemment que quoiqu’il lui dise, le stupide brun ne partagerait jamais son point de vue. Après tout, peu de gens saisissaient qu’avoir des enfants n’était pas son principal but dans la vie. Surtout que Luka ne lui en avait pas encore touché mot. Et puis les enfants… Ce sont des enfants quoi. Un peu synonymes de mignons mais beaucoup plus analogue d’emmerdeurs. Un peu comme Stan en fait. Sauf qu’il était pas mignon. Il avait juste de très beaux yeux. Moins beaux que les siens, qui après tout étaient d’un azur magnifique.

Ses muscles se tendirent sous l’effort de raison que fournissait le Sangrave. Même s’il avait envie de prendre le brun par les narines, de crier victoire par les doigts – genre Churchill – et de l’envoyer valser contre le mur le plus proche. Ah, que c’est beau la violence. Quand la violence ne résout rien, c’est que vous avez pas tapé assez fort. Si seulement…

- J’espère que tu ne le seras jamais alors. Heureux. Tu es juste trop jeune et encore plus ignorant pour saisir qu’il n’y a pas d’intérêts à percevoir à l’amour. Tu es méprisable, j’espère que tu le sais en tout cas, gamin. Et je sais également que tu te contrefiches de savoir que je te méprise. Aussi, je ne vais plus m’occuper de toi, donc démerde toi.

Il tourna le dos à l’andouille pas fraîche et siffla les autres Sangraves. Ils se retournèrent vers lui et vinrent à sa rencontre. Sight passa ses bras autour des épaules des plus proches, Smulkie et Khrizsztopfv von Edelbarn. Malgré la taille du nom du second, c’était bien le premier qui était le plus important. Les deux compères n’avaient pourtant pas inventé la poudre ou le couteau à couper le beurre.

- Messieurs, voyez-vous le brun là ? Vous devez l’infester de magie démoniaque. Je sais que vous êtes tous deux très puissants et je ne manquerai pas d’en rendre compte au Maître.
Les cinq Sangraves, menés par ceux désignés, se dirigèrent vers Stan plus ou moins furtivement. Quoi de mieux que de la vile flatterie pour arriver à ses fins ?

- Merci de votre coopération, leur cria t-il. Au revoir Stan.

Et il abandonna ce dernier à ses tortionnaires. Concrètement, il ne faisait rien de mal, il déléguait juste son pouvoir.
Mais... C'était très lâche tout ça. Il ne s'était pas défendu des attaques de Stan. C'est pas bien. Sight = mauviette ? Non. Sight = vil, sadique, méchant. Bref Sight = Sight.

Il courut vers le petit groupe et haussa le ton de sa voix.
- Excusez-moi, en fait, je change d'idée. Désolé, les gars. Vous en faites pas, j'en parlerai à Magister, de votre loyauté, de votre soutien etc.

Une fois qu'ils furent partis, il fixa Stan.
- Ah, ça fait du bien What a Face

Il commença par lui asséner un crochet droit dans le ventre - bis - puis, le voyant se replier sous le choc, lui donna un coup de genou dans la tête.
Bim. Nez cassé. C'est bien fait.
Deux gentilles gifles de rien du tout et c'était parfait. Merci Sight.




Spoiler:
 

_♣ _______________ ♣_
I Will Dream of You
Turn into winter lights. Keeping your strength when it gets dark at night.
What are you made of water and glass. Keep it in your sights   now. It’s keeping you up
TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stanley A. Dyson

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Du côté obscur, on a des cookies. Viens. - Stan/Sight -    Ven 1 Mar - 23:52

BODOM AFTER MIDNIGHTChildren of Bodom
« J’espère que tu ne le seras jamais alors. Heureux. Tu es juste trop jeune et encore plus ignorant pour saisir qu’il n’y a pas d’intérêts à percevoir à l’amour. Tu es méprisable, j’espère que tu le sais en tout cas, gamin. Et je sais également que tu te contrefiches de savoir que je te méprise. Aussi, je ne vais plus m’occuper de toi, donc démerde toi.
- Tu m’en diras tant, mon cher Sight … »
fit – il avec un rictus malsain.

Certes, l’amour provoquait pas mal de dégâts. Inutile de se lancer dans un long monologue sur la souffrance amoureuse qui poussait Stan à se bourrer la gueule et à se lancer dans des actions plus stupides les unes que les autres pour attirer l’attention de l’être aimé, ce sentiment n’aura absolument aucune place dans ce rp basé sur la haine de deux protagonistes opposés. Monsieur se retourna, pour appeler deux autres Sangraves. Un sourire mesquin s’afficha sur les lèvres du brun, alors comme ça le Grand Sangrave appelait d’autres Sangraves à l’aide ? Il avait peur ? Le grand ? Le vil Sight ? Comme c’était mignon …

« Messieurs, voyez-vous le brun là ? Vous devez l’infester de magie démoniaque. Je sais que vous êtes tous deux très puissants et je ne manquerai pas d’en rendre compte au Maître. »


Stan ne put s’empêcher de se mordre les lèvres et se sentit ses muscles se tendre. Si les deux masqués tentaient quoique ce soit, il se mettrait à courir jusqu’à chez Even. Le petit brun n’était pas fort pour un sous, mais il était rapide et agile.

« Merci de votre coopération. Au revoir Stan.
- Sieg heil, Sight ! »
hurla – t – il en faisant le salut nazi.

Il sourit et regarda les deux autres. Grands. Forts. L’air dangereux. Sangraves. Et merde. Il grimaça quand Smulkie et Khrizsztopfv von Edelbarn se regardèrent. Stan prit une grande inspiration, se mordant les lèvres. Si les Gris décidaient de l’attaquer rapidement, il pourrait éventuellement se jeter à terre puis se relever pour partir en courant. Après tout, il savait pertinemment qu’il n’avait aucune chance au corps à corps avec un Sangrave entraîné, donc il préférait fuir intelligemment que se battre comme une brute en manque d’existence. C’était sans compter sur Sight qui revenait, certainement pour finir son travail. Oh tiens, comme quoi ce mec avait un minimum d’estime pour finir ce qu’il avait commencé, bien Sighty.

« Excusez-moi, en fait, je change d'idée. Désolé, les gars. Vous en faites pas, j'en parlerai à Magister, de votre loyauté, de votre soutien, etc ...
- Avec un peu de chance vous aurez le droit à une sortie à moins dix mètres de la Forteresse les mecs, souriez. »


Ils partirent, enfin de l’air. Le grand Sangrave le regarda d’un air ... Peu rassurant. Stan se reçut un deuxième magnifique coup de poing dans le ventre, au même endroit que tout à l’heure. Il étouffa un juron et se plia en deux sous la douleur, gémissant. Le Gris n’allait certainement pas s’arrêter là, il ne serait pas revenu pour si peu, voyons. Le temps que le brun mit pour faire ce rapprochement, il se prit le genou de Sight dans le nez, le faisant crier de douleur et partir en arrière. Stan atterrit contre le mur, une main sur son nez où coulait du sang. Mortel, nez cassé, il manquait plus que ça. Faut dire que le Sangrave savait taper fort, c’était déjà ça. Sa tête se fit relever, en même temps que son corps visiblement puisqu’il passait de la position assise repliée à celle d’être à moitié debout –phrase qui veut rien dire-, puis il reçut deux magnifiques gifles en pleine tête.
OK. Sight ne l’avait pas loupé. Stan avait eu ce qu’il voulait. Au fond c’était la fête tout le monde était content.

L’Omoisien se laissa tomber par terre, toussant car il avait un mal fou à respirer. Sight devait jubiler intérieurement, mais dieu qu’il s’en fichait.

« Au moins ça prouve que tu sais frapper pour un pédé, c’est déjà ça. »

Ce mec était masochiste. Tandis que le Sangrave partait, Stan restait à terre, la tête en l’air pour éviter de saigner encore plus du nez. Il se leva doucement, une main sur son ventre, s’aidant du mur pour marcher. Sight ne l’avait pas loupé. Certes. Il se demandait quelle réaction Even allait avoir en voyant son protégé rentrer parce qu’il s’était fait tabassé par son pire ennemi. Il l’a devinait, le paraplégique allait s’énerver. Stan ne voulait pas affoler le jeune père, il avait trop de respect pour lui pour ça. Il allait juste tenter de le calmer, même si c’était tâche impossible.
C’était dur d’avoir des idéologies différentes des fois.
Spoiler:
 

_♣ _______________ ♣_
A quoi tu sers je t'aime encore
bataille déjà perdue une histoire déjà entendue c'est pas qu'je crois en rien j'crois plus tout court ça me convient chez moi j'vote pas, j'suis pas chez toi y fait trop froid j'ai perdu mon drapeau j'crois plutôt qu'j'l'ai brûlé j'ai oublié d'trouver ça beau j'ai oublié qu'c'était sacré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Du côté obscur, on a des cookies. Viens. - Stan/Sight -    

Revenir en haut Aller en bas
 

Du côté obscur, on a des cookies. Viens. - Stan/Sight -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rosgann l'Obscur
» Come to the Dark Side... we have cookies ! [PV Tom]
» Et si Obi-Wan était passé du Côté Obscur ?
» Obscur le démon de l'obscurité
» Agent Red, ou l'art d'engloutir un paquet de cookies en quelques secondes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AutreMonde :: AutreMonde :: La Forteresse Grise-