AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Error 404 Not Found...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Even Castle

Adorateur du chocolat ♥
Adorateur du chocolat ♥



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Error 404 Not Found...   Sam 29 Déc - 20:17




« Qui c’est qui va prendre un bain avec le joli canard ? C’est Helen !
-Nan j’veux paaaaaaaaaas ! Il fait peur ton nanard Papaaaaaaaa. ii

-Heleeeeeen. Tu vas prendre un bain que tu le veuille ou non. Regarde tout ce chocolat que tu t’es mis partout ! J’arrive pas à croire que tu aies réussi à convaincre Stan de te laisser manger la pâte du gâteau… »


Un cri de protestation s’éleva du salon et Even secoua la tête. Son père ne faisant plus attention à elle Helen détala en direction de la cuisine les fesses à l’air. Elevant la voix Even pris sa suite en lui intimant de ‘revenir ici tout de suite !’

« Staaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan, rattrappe cette chipie !
- Hihihihihihihihi, Chipie, chipie, chipie ♪ »


La petite qui avait désormais atteint la cuisine tournait autour de la table laissant son pauvre père la poursuivre en fauteuil…. Et excusez-moi mais attraper une gamine qui court en rond autour d’une table quand son fauteuil n’est pas tout à fait électrique (de toute façon pour tourner en rond autour d’une table c’pas pratique.) ben c’est pas une mince affaire. Even roulait toujours après elle quand Stan surgit la laissant s’emplafonner dans ses jambes ce qui fit qu’elle tomba sur les fesses en se frottant le nez… Et commença à pleurer. Devant la mine désolée du jeune homme, Even secoua la tête récupéra la petite sur ses genoux et s’en alla vers la salle de bain en lançant un merci reconnaissant.

Vous connaissez le truc… Un enfant au départ il veut jamais aller au bain et quand on veut l’en faire sortir c’est le drame assuré. Helen n’échappait pas à la règle aussi lorsqu’elle fit une énième crise Even sortit son atout secret : la robe de princesse.

« Si tu sors du bain tu auras le droit de mettre la robe que tu préfères.
- Celle d’Arielle ? **

- … Oui celle-là :’D »
(<< Ceci est un père au bout du rouleau :kiwi:)

D’un bon la gamine se leva ce qui eut pour effet de projeter de l’eau partout autour d’elle et la faire glisser dans la baignoire. Tandis qu’Even la rattrapait de justesse plongeant ainsi lui-même dans le bain la serviette toute propre et sèche se noya dans l’eau….

« … STAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN ! »

___________________________________________________________
__________________
Le ‘bain’ avait bien duré une heure. Aussi il était maintenant l’heure du goûter. N’ayant plus de thé pour reprendre sa zénitude, Even laissa Helen en compagnie de Stan et partit chez un ami sangrave ayant les mêmes opinions que lui pour prendre du thé de Noël qui sentait l’amande et le chocolat. Il raconta un peu ses malheurs puis repartit vers son appartement où il savait qu’Helen piaffait d’impatience.
Le thé mit dans l’eau chaude il attendit quelques minutes avant de s’en servir une tasse. Puis pris le gâteau en coupa trois part et attendit avant de donner la sienne à sa fille.

« Tu promets de pas faire de tâche ? , demanda-t-il plein d’espoir.
- Vouiiiiiii **»


Comme si un enfant de 4 ans n’aurait pas dit oui à n’importe quoi s’il avait eu un gâteau sous le nez. Bizarrement Helen ne tenu pas sa promesse et si elle ne se fichu pas de chocolat partout dans les cheveux (qui avait été relevés au préalable permettant ainsi d’éviter la lourde tâche de devoir les relaver.) Elle s’en mit partout sur le visage…. Autour de la bouche, sur le nez, le front, autour des yeux… Mais aussi sur les mains… Le plus dangereux chez les enfants c’est leurs mains. Si elles sont propres ça va encore… Les vases risquent toujours d’être cassés mais avec un bon vieux réparus ça passe… Non le pire c’est quand elles sont taché, dans leur têtes ça fait genre ‘Oooooooooooooooh, c’est tâché je vais m’essuyer Papa sera content. » Et la BAM le premier tissu que les mains rencontrent c’est généralement le joli tee-shirt tout blanc qu’on vient de lui passer. Helen faisait tout dans les règles mais Even avait tout prévu au moment même où elle avançait les mains vers le joli plastron noir de sa robe la télé en face s’alluma ce qui permit au paraplégique de lui débarbouiller le visage et les mains en de temps trois mouvements. Il l’a fit ensuite descendre de sa chaise et la laissa vagabonder vers le labo-bureau tandis qu’il savourait son thé.
C’est alors (remarquez le suspens What a Face), c’est alors qu’il entendit le grincement si familier de la porte d’entrée et compris… Mais un peu trop tard que sa fille s’était échappée.

« Ouh putain. »

Even ne jurait pas souvent, mais lorsqu’il le faisait c’était mauvais signe….

« MAIS C’EST PAS VRAI MAIS KESKEJEFEAUBONDIEU , BON SANG ?! » hurla-t-il en se précipitant derrière Helen qui elle avait bien sûr déjà disparue.

Il pila net à la sortie de l’appartement cherchant par quel côté il pouvait aller, Stan arriva derrière lui.

« Toi tu vas à droite moi je vais tout droit. Prend ça, c’est une klick si tu la retrouve tu m’préviens. Idem pour moi. Et tu m’donne des nouvelles si t’entend parler d’une fillette brune qui se ballade dans les couloirs. »

Ne laissant pas au petit brun le temps de protester il partit a toute allure dans le couloir qu’il s’était attribué, espérant qu’elle ne tomberait pas sur un enfoiré de sangrave.


Dernière édition par Even Castle le Lun 31 Déc - 17:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Error 404 Not Found...   Dim 30 Déc - 0:42

BROMPTON COCKTAILAvenged Sevenfold
I'm not running away, been fighting this so long (so long)
Je ne fuis pas, j'ai combattu si longtemps (si longtemps)
Such a price that we pay, we gotta be so strong
Comme un prix que nous payons, nous devons être fort
In a lie...
Dans un mensonge...

Eyleen était dans une sorte de geôle, plutôt pas mal, elle aurait pu tomber sur bien pire. Cependant, elle était désespérément seule, voyant les sangraves passer devant elle, la daignant du regard. La jeune femme fixait ses Vans Noires et Bordeaux, très jolies d'ailleurs. mais un peu crades et noircies. Enfin, bref. La brune entendit un bruit de clef qui se tournait, et elle se leva d'un coup, sur ses gardes. Ewhay, nan mais, elle allait pas se laisser faire comme ça la petite Lou. Ilsl'attrappèrent par le bras assez... sauvagement, a vrai dire et la conduit en dehors de la cellule, lui passant des menottes (Femme, je ne veux aucuns commentaires pervers :'D) terriennes, a l'ancienne. Awhay,a l'ancienne les sangraves? Sauf que défaire des menottes pour Eyleen, c'était aussi facile que sourire. D'ailleurs, un sourire narquois s'afficha sur ses lèvres, la tête baissée, poussée par les Sangraves, défaisant doucement et sans bruit les menottes. La jeune femme sentit l'engrenage se défaire et elle s'arrêta d'un coup, avant de se faire pousser par les deux Sangraves, apparement Novices. Eyleen releva la tête et sourit encore plus, avant de leur montrer la paire de menottes et de leur donner un violent coup a la tête a chacun d'eux. Elle les traina jusqu'a une cellule et les attacha aux barreaux, une menote chaqun. La tête des gars quand ils allaient se réveiller... Elle riait interieurement et continua sa marche. Enfin, son mini-jogging.

La jeune femme était stressée et avait son coeur qui battait a tout allure, priant presque pour que personne n'arrive d'un coup et la chope. La, elle était juste morte. Mais genre vraiment morte. Elle continuait d'avancer dans les couloirs, les mains tremblantes, la peur régnait dans son corps, oh oui. Sauf qu'avancer a l'aveuglette en terrain inconnu, réserve des fois des surprises. Et ici, une très gosse surpise. Enfin, grosse , pas dans la taille ni le poid, mais on ne s'attendpas franchement a voir ça ici.

Un rire cristalin de petite fille retentit, faisant sursauter Eyleen. des bruits de pas rapides et certainement d'enfant qui courrait s'entendais dans le couloir. Et résonnait, fortement a vrai dire. La brune ferma les yeux et soupira, mais que foutait un enfant chez les Sangraves ? La était bien la question. Une petite brune au visage rayonnant d'un magnifique sourire angélique apparut au début du couloir, en face d'elle et avait la tpete tournée, regardant a moitier derrière elle. La brune l'attrappa quand elle passa a côté d'elle, attendrie. Un petit rayon de soleil apparaissait comme ça, redonnant le sourire a Eyleen. La petite la regardait avec des grands yeux, des petites étoiles scintillait dans ses deux éclats verts, qui lui rappellait tant Stan. D'ailleurs, elle n'avait toujours pas de nouvelles de lui. Etait-il mort ? Peut petre, peut être pas. En tout cas, pour le moment, elle s'en contre fichait, et la petite commença a parler

« - T'es joliiiiie **
- Tu est une adorable petite chose, tu sais ? Mais y a personne qui te cherche ? C'est dangereux de te promener toute seule comme ça, tu sais ?
- Papa et Stan me cherchent, je suis une chipiiiiiiie »
dit-elle en riant.

Mais Eyleen était d'un coup tendue. Son père était certainement un sangrave. Et... Stan ? Stan était vivant... Nan. Pas possible. Eyleen lui caressa doucement les cheveux, l'air un peu pensive.

« - Tu viens me les presenter ma petite chérie ?
- Uiiii ** »


La petite brune montra du doigt ou il fallait aller, avant de se retrouver nez a nez avec Stan. Eyleen était choquée et baissa les yeux.

« - Stan... »

Spoiler:
 

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stanley A. Dyson

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Error 404 Not Found...   Dim 30 Déc - 22:57

RELENTLESSLita Ford

Helen était une petite fille. Comme toutes les filles, elle savait être adorable … Autant qu’affreusement casse pied. Stan était déjà content, le fait qu’il s’incruste dans la famille ne causait aucun problème. Maintenant, c’était « Staaan tu me passes la pââte à gâââteau et du chocolaaat ** ? ». A chaque fois, il voulait dire non, il savait qu’il devait le dire sinon Even allait l’engueuler. Mais comment résister aux yeux suppliants d’une gamine de quatre ans, le doudou dans la main et la tête penchée sur le côté ? Peut – être un insensible aura pu rester de marbre, mais le petit brun était un hypersensible au fond. A chaque fois, il la regarda en disant d’une petite voix « Elle est troooop adooooorable ** » et lui passait tout ce qu’elle voulait. Je vous jure, même à quatre ans, si on sait déjà comment mener les hommes à la baguette, je vous parle pas de son état dans vingt ans 8D.

« Je te passe la pâte à gâteau mais tu dis rien à papa, sinon je vais me faire gronder par papa et il va être très en colère contre toi et moi d’accord Helen ?

- D’accord ! »


Stan passa en douce un peu de pâte à gâteau à la petite. Le problème avec les enfants, c’est qu’ils ne savent pas manger proprement sans s’en mettre partout. Helen est une enfant. Donc Helen se retrouva avec le haut blanc taché de chocolat. A ce moment là, Stan avait envie de se tirer une balle.

« Heleeeen … »

Et bien sûr, la petite, toute fière d’elle, alla voir son père, les mains pleines de chocolat. Pourquoi les enfants étaient aussi fiers de leurs bêtises ?

« Qui c’est qui va prendre un bain avec le joli canard ? C’est Helen !
-Nan j’veux paaaaaaaaaas ! Il fait peur ton nanard Papaaaaaaaa. ii
-Heleeeeeen. Tu vas prendre un bain que tu le veuille ou non. Regarde tout ce chocolat que tu t’es mis partout ! J’arrive pas à croire que tu aies réussi à convaincre Stan de te laisser manger la pâte du gâteau…
- Elle m’a forcé D8 ! »


Il finit vite fait le gâteau, mettant le tout dans un plat pour ensuite mettre le tout au four, attendant que ça cuise. Fatigué, il s’affala sur une chaise de la cuisine. Le travail de baby sister était beaucoup plus épuisant qu’il ne l’aurait pensé, puis Helen était fourbe. Helen était adorable. Helen usait de son adorabilité enfantine pour l’attendrir et ainsi réussir à faire ce qu’elle voulait de lui. Les petits, ça se voyait pas comme ça, mais c’est mesquin. Alors que le brun restait dans ses pensées, un cri le ramena à la réalité.

« Staaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan, rattrappe cette chipie !
- Hihihihihihihihi, Chipie, chipie, chipie ♪ »


Visiblement, Helen n’avait pas fini de martyriser son pauvre père. Il vit une petite de quatre ans débouler nue dans la cuisine, courant autour de la table en criant à qui veut l’entendre qu’elle était une chipie. Stan se leva au mauvais moment et elle entra en collision avec ses jambes, tombant à terre. Le problème des enfants, c’est qu’à chaque chute, ça les désoriente tellement qu’ils pleurent. Helen n’échappait, une nouvelle fois, pas à la règle. Le brun leva les yeux vers Even, ne sachant pas quoi faire, puis le laissa gérer. Tandis que la petite prenait son bain, Stan préparait le gâteau, la table, le jus de fruit, les verres et les serviettes.

Une heure après, Helen arriva dans la robe d’Arielle de Disney. C’est mignon les petits *^*. Il laissa le paraplégique gérer le goûter, étant bien plus qualifié que lui. En attendant, il alla ranger la salle de bain, séchant les gants et remettant les serviettes à leur place. Un petit grincement se fit entendre, suivit d’un majestueux et très convaincant :

« MAIS C’EST PAS VRAI MAIS KESKEJEFEAUBONDIEU , BON SANG ?! »

Stan tendit l’oreille, essayant de deviner qu’est – ce qu’avait fait encore Helen. Se mettre plein de gâteau sur sa robe de princesse ? Impossible, le père n’aurait pas crié aussi fort. Il était relativement calme. Il décida de se lever pour aller vérifier par lui-même, puis vit un Even totalement paniqué, énervé, à bout.

« Toi tu vas à droite moi je vais tout droit. Prend ça, c’est une klick si tu la retrouve tu m’préviens. Idem pour moi. Et tu m’donne des nouvelles si t’entend parler d’une fillette brune qui se ballade dans les couloirs.
- Une … klick ? »


T
rop tard, le paraplégique était déjà parti à la recherche de sa fille. Stan restait là, la boucle d’oreille dans la main, se demandant en quoi ça pourrait l’aider. Le brun savait juste qu’il vivait sur une planète voisine de la Terre mais que la NASA terrienne n’était même pas fichue de découvrir après tant d’années. L’organisation pouvait découvrir des étoiles à des systèmes solaires de leur planète mais leur planète voisine, ah ça non. Je vous jure, quelle bande d’incapables. Il déambulait dans les couloirs, appelant de temps à autres Helen, mais rien. Un enfant ça court pas forcément vite, mais ça sait très bien se cacher … Au bout de dix minutes de recherche, il entendit les rires de l’enfant et sourit, envoyant un message sur la boule de cristal d’Even, ne sachant pas se servir d’une klick. Quand il leva les yeux de l’écran, il tomba … Nez à nez avec Eyleen … Eyleen … PUTAIN EYLEEN QU’EST – CE QUE TU FOUS LAAA ?

« Stan... »

Stan sourit timidement, se passant la main dans ses cheveux en signe de gêne.

« Oh tiens … Le monde est petit pas vrai ^^’ ? Et non je suis pas mort, c’est une bonne chose non … ? non ? non … ? »


C’était bien le cas de le dire. Y a des endroits où on s’attend pas forcément à rencontrer des gens qu’on connait. Surtout que le brun ne pensait vraiment pas rencontrer Eyleen … Chez les Sangraves. Helen s’accrocha à sa jambe, essayant de le faire tomber en tirant dessus. A vrai dire, le jeune homme s’en fichait bien, il venait de retrouver la jeune militaire et il ne savait pas s’il devait voir ça comme une bénédiction ou un enchaînement d’emmerdes, même au sein des Sangraves. Pour l’instant, il voyait plus ça comme quelque chose de positif, se disant qu’avec un peu de chances, Nick ne s’était pas fait prendre et il pourrait en profiter pour se rapprocher d’elle.

« … On a beaucoup de choses à se dire je pense … Bon Helen arrête je vais tomber là D:
- Oh regarde y a papa là bas ** »


Stan se retourna et vit Even arriver sur son fauteuil. Il soupira, espérant que ça décontracterait un peu l’ambiance :’D.

Spoiler:
 

_♣ _______________ ♣_
A quoi tu sers je t'aime encore
bataille déjà perdue une histoire déjà entendue c'est pas qu'je crois en rien j'crois plus tout court ça me convient chez moi j'vote pas, j'suis pas chez toi y fait trop froid j'ai perdu mon drapeau j'crois plutôt qu'j'l'ai brûlé j'ai oublié d'trouver ça beau j'ai oublié qu'c'était sacré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Even Castle

Adorateur du chocolat ♥
Adorateur du chocolat ♥



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Error 404 Not Found...   Lun 31 Déc - 16:57

Si il y avait une chose de certaine c’est qu’Even adorait sa fille. A ce moment précis de sa vie il était donc totalement paniqué s’il la perdait il n’imaginait même pas les conséquences que cela aurait sur son quotidien. Pire encore il s’imaginait très bien que la petite tombe sur le maître et qu’il en fasse de la chair à pâté pour ses vriiir domestiques. Teddy Bear (non, je ne l’avais pas du touuuuuuuut oublié :kiwi:) lui fit comprendre que tout vriiir bien constitué, c’est-à-dire comme lui, ne mangerait jamais de la pâtée. Loin d’être rassuré et imaginant sa petite fille dévorée vivante par les vriir il continua pourtant sa route appelant Helen dans tous les couloirs.
Une sonnerie se fit entendre. Surpris il farfouilla dans ses poches à la recherche de sa mini-boule.

« Ah… J’ai oublié de lui donner le mode d’emploi… »

Faisant demi-tour il se dirigea donc vers les geôles… Incroyable comment une fillette de cet âge pouvait se fourrer dans des endroits aussi incongrus.
Le paraplégique s’arrêta quelques instant en entendant des voix provenir de derrière une porte. D’après ce qu’il pouvait comprendre une fille s’était échappée. Tout se savait chez les Sangraves. Même quand on était discret. Il fronça les sourcils espérant que l’otage réussirait à trouver la sortie. Ou au pire à le trouver, lui.

« Oh regarde y a papa là-bas **
- Helen Reese Castle,
commença-t-il d’une voix grondante, plus jamais tu refais ça tu m’entends ?»

La fillette chercha du réconfort chez les deux autres mais apparemment le regard furieux que leur lança Even les dissuada de la réconforter. Elle baissa la tête et acquiesça doucement puis releva la tête les yeux larmoyants.

« Bon tu viens me faire un câlin maintenant?
- Ouiiiiiiiiiiiiiiiiii TT^TT »


La petite dans les bras son regard navigua de la brune au brun. La fille avait l’air fatiguée et ses habits était dans un sale état aussi Even imagina-t-il que c’était elle dont il avait entendu parler à travers la porte.

« Hum… Bonjour. Even Caste. Ma fille Helen. Mon baby sitter, Stan. Mais apparemment vous vous connaissez déjà vu les regards 8D. Et vous c’est quoi ?
-Elle est beeeeeeeeelle. Elle ressemble à Maman ** »


Et là Even buga. Depuis que Stan était arrivé dans leur vie Helen n’avait plus parlé de sa mère et voilà maintenant qu’elle projetait son image sur une inconnue qu’elle venait à peine de rencontrer. Il grimaça. Et regarda la jeune femme. Il ne pouvait décemment pas lui dire de partir comme ça. Surtout que la pauvre n’avait rien fait. C’était pas sa faute si la petite trouvait qu’elle ressemblait à Harper.
Des bruits de pas précipité se firent entendre et il décida de faire bouger la petite troupe. S’ils les trouvaient devant les geôles en compagnie de la fugitive ce serait une catastrophe. Surtout que Stan aussi aurait dû s’y trouver.

« Bon on dégage de là. Les sangraves vous cherchent ma chère.
- Elle vient avec nous la jolie madame ? bril

- Oui. Elle vient. Vous venez ?»


Question idiote personne ne pouvait rien refuser à Helen. Cette dernière par ailleurs s’accrocha à la jambe de la jeune femme l’empêchant ainsi d’aller où que ce soit sans la prendre avec elle… Même en la gardant accroché à sa jambe elle ne serait pas allée bien loin de toute façon.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Error 404 Not Found...   Mer 2 Jan - 15:12

Strength of the WorldAvenged Sevenfold

« Oh tiens … Le monde est petit pas vrai ^^’ ? Et non je suis pas mort, c’est une bonne chose non … ? non ? non … ? »

Oh oui, le monde est tellement petit qu'Eyleen avait réussit a trouvé un glandu de première en face d'elle. Mais que c'était supeeeer. Et d'ailleurs, ce même glandu était amoureux d'elle. Mauvaise chose en sachant que son petit copain était également chez les Sangraves et que si Stan l’apprenait... Ouch. Elle voulait même pas savoir ce qu'il allait lui arriver en fait, ouai, ça pouvait être gore en fait. La brune se retint de grimacer et regarda la petite s'accrocher a la jambe de Stan, un peu attendrie.

« … On a beaucoup de choses à se dire je pense … Bon Helen arrête je vais tomber là D:
- Oh regarde y a papa là bas ** »


En effet, un ... homme, d'environ 35 ans arriva. En fauteuil roulant, ce qui fit un choc a la brune. Comment... Woh, chaud. Franchement, chez les sangraves, elle s'attendrait a tout, sauf a ça.

« - Helen Reese Castle, commença-t-il d’une voix grondante, plus jamais tu refais ça tu m’entends ?»

La petite chercha de l'aide du regard, et surtout du réconfort a vrai dire, mais vu l'air de son père, vallait mieux pas aider la petite brune, au risque de se faire taper sur les doigts.

« Bon tu viens me faire un câlin maintenant?
- Ouiiiiiiiiiiiiiiiiii TT^TT »


Eyleen soupira, c'était cute a souhait, vraiment. Helen était réfugiée dans les bras de son père, les fixant Stan et elle. Le brun ne disait trop rien d'ailleurs, les yeux fuyant légèrement le regard de la militaire. Il était bizare, vraiment. En même temps croiser..... la-fille-qu'on-aime-mais-qui-vous-a-aimé-mais-qui-ne-vous-aime-plus-et-qui-a-un-petit-copain-dans-le-QG-des-gris, c'est un peu normal, non ? :kiwi: M'enfin, bref.

« Hum… Bonjour. Even Caste. Ma fille Helen. Mon baby sitter, Stan. Mais apparemment vous vous connaissez déjà vu les regards 8D. Et vous c’est quoi ?
-Elle est beeeeeeeeelle. Elle ressemble à Maman ** »


La brune réfléchit. Bof, a quoi bon ? Tout les Sangraves allait bientôt savoir son prénom, un de plus un de moins après tout... Cependant, l'homme semblait avoir un énorme beug la. Mais genre puissant. Ce qui perturba légèrement Eyleen, qui fit quand même sa présentation.

« Lou-Eyleen Manson Ildryl, vice commandante des SSO, prisonnière depuis quelques temps et non infectée par la magie démoniaque...»

Simple, rapide, efficace. Méthode Eyleen *BAM*. La jeune femme resta la fixant ses Vans, avant d'entendre des bruits de pas étouffés et des jurons. Les sangraves, et meeerde.

« Bon on dégage de là. Les sangraves vous cherchent ma chère.
- Elle vient avec nous la jolie madame ?
- Oui. Elle vient. Vous venez ?»


Et plutôt deux fois qu'une! La jeune femme regarda derrière elle et suivit Stan qui avait prit Helen dans ses bras et qui marchait rapidement en direction de... elle-ne-savait-ou-les-bains et entrer, suivie d'Even, qui la fixait... bizzarement. C'était presque génant en fait, mais bon. Elle resta debout avant de voir les fauteuils qui lui tendait presque les bras. Les jambes en guimauves, elle alla s'asseoir, sentant encore les quelques bouts de verres dans ses bras. Temps pis, elle les enlèverais après.

« Merci, beaucoup au fait, Even. »

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stanley A. Dyson

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Error 404 Not Found...   Ven 4 Jan - 23:01

QUICKSAND JESUSSkid Row
Cherchez pas le rapport .___.
« Lou-Eyleen Manson Ildryl, vice commandante des SSO, prisonnière depuis quelques temps et non infectée par la magie démoniaque...»

Il sourit discrètement, c’était déjà ça. Elle était non infectée pour le moment, et si elle venait avec eux, elle avait encore moins de chances de se faire contaminer. Il sentit qu’on tirait sur une de ses chaînes et baissa la tête avant de voir Helen qui le regardait avec des yeux suppliants. Elle savait bien l’avoir, en effet, suffisait de faire ce regard là et Stan obéissait aveuglement à la petite. Je vous jure les gosses. Il prit l’enfant dans ses bras, tandis qu’elle commença à jouer avec ses cheveux en riant. Stan était un habitué à la force, elle s’amusait à enrouler ses doigts autour de ses mèches, tirer doucement dessus parce que visiblement, ça l’amusait. Stan évita le regard d’Eyleen, tout simplement. Intérieurement, le fait qu’il ait recroisé la militaire l’attristait plus que ça le réconfortait. Il tenta d’oublier deux minutes et regarda Even qui ouvrait la porte de l’appartement. Tandis qu’Eyleen s’asseyait sur le canapé, Stan alla s’installer à côté d’elle d’un air timide, Helen sur ses genoux.

« Merci, beucoup au fait, Even.
- On allait quand même pas laisser les autres Gris te chopper aussi … »

Certes, on avait parlé au paraplégique, mais le brun sentait cette nécessité de dire quelque chose, juste pour détendre un peu l’atmosphère parce que pour l’instant, tout le monde se regardait en chien de faïence. Autant vous dire que l’ambiance était … Pesante. Au bout de dix minutes, l’Omoisien se leva et tendit la petite à Even.

« Tu t’en occupes … ? Je reviens. »

Il alla dans la cuisine, nettoyant la table couverte de nutella, miettes de gâteaux et jus de fruit. Lançant l’éponge dans l’évier –tel un basketteur raté :kiwi:-, il commença à prendre des dosettes de café, les posant sur un plan de travail. Il ouvrit une porte d’un placard, se réjouissant de pas revoir sur la pointe des pieds pour les atteindre, la cuisine étant adaptée pour les personnes en fauteuil roulant et bien sûr, à sa taille.

« C’EST QUI QUI VEUT DU CAFE ?! »
demanda – t – il en criant, histoire qu’on l’entende de la cuisine.

Bien sûr, il n’entendit pas les réponses donc par précaution, il prépara trois tasses, histoire de pas se faire gueuler dessus et insulter d’égoiste au cas où les autres en voulaient. Tout en regardant le café couler dans les mugs, il se mit à réfléchir de ce qu’il pourrait dire à Eyleen, notamment, puis il pensa à Even qui devait être un peu paumé dans l’histoire. Le monde était petit, très petit. Des fois, Stan aurait préféré qu’Autremonde fasse deux fois sa taille, mais il se dit qu’au final, même avec ça, il croiserait toujours des gens qu’il connaissait. Diantre. Il tenta de prendre les trois tasses qu’avec ses doigts mais au final, l’opération relevait de l’impossible. Il entendait les discussions entre Eyleen et Even et se rassurait de voir que de l’autre côté, l’ambiance était moins … Electrique. Le brun tira un plateau et mit tout dessus, prenant les petits gâteaux au passage, attrapant la boîte à sucre, puis il prit le plat, fermant la lumière de la pièce (la cuisine n’était pas très lumineuse) au passage en se baissant un peu, appuyant sur l’interrupteur avec son front. Arrivé dans le salon, il posa le tout sur la table basse et la voix d’Helen tarda pas à se faire entendre.

« Oh Stan, je peux avoir du café comme les grands ?
- Non Helen, tiens regarde t’as du jus de fruit toi ! »

Vu la mine de la petite, elle semblait pas ravie du jus d’orange, mais donner du café à une enfant, c’était peut – être pas la meilleure chose à faire vous voyez ?

« Tiens si tu veux tu peux prendre ce gâteau.
- Merci Stan ** »


Il lui tendit l’espèce de cigare en gâteau gaufré qu’il y avait dans les packs de gâteaux à café et commença à boire.

« N’empêche Eyleen t’as eu du bol qu’Helen t’ai tombé dessus, sinon tu serais aux geôles à cette heure ci. Qui sait, tu serais peut – être déjà infectée par la magie démoniaque … »

_♣ _______________ ♣_
A quoi tu sers je t'aime encore
bataille déjà perdue une histoire déjà entendue c'est pas qu'je crois en rien j'crois plus tout court ça me convient chez moi j'vote pas, j'suis pas chez toi y fait trop froid j'ai perdu mon drapeau j'crois plutôt qu'j'l'ai brûlé j'ai oublié d'trouver ça beau j'ai oublié qu'c'était sacré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Even Castle

Adorateur du chocolat ♥
Adorateur du chocolat ♥



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Error 404 Not Found...   Dim 13 Jan - 14:35

Comptine d'un autre été: L'après midiYann Tiersen
J'avais envie d'écouter des trucs tristes :'D

Even connaissait les dédales de la forteresse grise comme sa poche maintenant c’était aussi pour ça que si il partait il y avait de fortes chances que les gris le cherche longtemps pour lui faire passer l’envie de parler mais ce serait déjà trop tard. Si il devait trahir les sangraves autant le faire dans les règles de l’art. La jeune femme avait l’air étonné et découvrait ce qui l’entourait. Peut-être le fait qu’Helen et Stan soient là l’aidait à avoir plus confiance en lui. Qui sait. Il ne pensait pas avoir une tête très accueillante de prime abord. Enfin ils arrivèrent dans l’appartement sans encombre et la jeune femme se dirigea directement vers le canapé… Elle avait de l’instinct quand même savoir où se trouvait le salon foutu comme était son appartement nul doute qu’elle faisait effectivement partit des SSO :kiwi:. Ce qui fit penser à Even qu’Harper en faisait aussi partie.

« Merci, beaucoup au fait, Even.
- On allait quand même pas laisser les autres Gris te chopper aussi …
- Il a raison… Ce n’est pas dans mes principes.»

Il regarda quelques instants Stan et Helen sur le canapé puis tourna la tête vers la jeune femme qui venait de grimacer. Il allait s’avancer vers elle quand Stan lui déposa la petite sur les genoux.

« Tu t’en occupes … ? Je reviens.
- Mmmmh ? Ah oui, bien sûr. Qu’est ce que je voulais faire moi déjà… ? Awi c’est vrai !»


Il s’approcha de Lou-Eyleen et pris son bras délicatement.

« Permettez ? »

S’enquit-il en levant des yeux interrogateur sur la jeune femme. Soulevant la manche légèrement déchirée il vit les bouts de verres plantés dans son bras.

« C’est la même chose sur l’autre ? Mmmmh bon je reviens. Je vous laisse avec la petite… Si elle vous embête vous hurlez au secours. »

Avec un sourire il se dirigea vers la salle de bain pour prendre ce dont il avait besoin et revint peu de temps après. Il déposa tout son matériel sur la table basse et entreprit d’enlever les bouts de verres des bras de la jeune femme. Et prit un coton qu’il imprégna de produit désinfectant puis qu’il appliqua sur les égratignures de la jeune femme.

« Voilà. Ça ira pour l’instant au moins jusqu’à ce que vous preniez une douche pour les autres blessures on verra après. Je vais tacher de ne pas reproduire la même erreur avec vous qu’avec Stan. Hum… Je peux vous appelez comment dites-moi ? Parce que votre nom, sans vouloir vous offusquer, il est un peu long.»

Sourire. Il se recula et repris tout son bordel qu’il remit dans sa boite de soin et regarda Stan installer le café sur la table.

« Dis-moi. Vous en avez d’autres des amis que je vais devoir soigner ? Parce que sinon je peux laisser la boite dans le salon ce sera plus pratique o/
- Oh Stan, je peux avoir du café comme les grands ?
- Non Helen, tiens regarde t’as du jus de fruit toi ! »
[/b]
Helen fit la moue et regarda son père avec des yeux suppliants mais Even fit les gros yeux et la petite se résigna finalement avec un adorable petit soupir.

« Tiens si tu veux tu peux prendre ce gâteau.
- Merci Stan ** »


Even sourit, attendrit une nouvelle fois. Stan leur simplifiait la vie mais qu’en serait-il lorsque le jeune homme ne serait plus là ? Il préférait ne pas y penser.


« N’empêche Eyleen t’as eu du bol qu’Helen t’ai tombé dessus, sinon tu serais aux geôles à cette heure-ci. Qui sait, tu serais peut – être déjà infectée par la magie démoniaque … »


Le paraplégique frissonna. Penser qu’il y avait autant de jeune gens comme eux dans la forteresse qui allait ou avait déjà été infecté par la magie démoniaque lui donnait froid dans le dos il bu une gorgée de café. Il était évident qu’il ne pourrait pas tous les sauver de cet enfer mais pourtant il espérait toujours. Peut-être pourraient-ils organiser la résistance au sein même de la forteresse. Mais avec Helen… Non, impossible.

« Qui vous a enlevé ? Je veux dire. Je ne veux pas vous remettre aux mains de cet enfoi… De celui qui l’a fait mais… C’est important pour moi de savoir avec qui nous allons avoir des ennuis. »

Il n’aurait plus manqué que ce soit avec cet abrutit de Sight… Déjà qu’ils pouvaient pas se blairer mais alors si en plus il apprenait qu’il avait aidé son butin à s’enfuir. Enfin… Il pourrait toujours prétexter qu’il ne savait pas. Sight le prenait déjà pour un crétin finit… Un peu plus un peu moins qu’est-ce que ça changerait ?

« Bon sinon la salle de bain est au fond à droite et je peux vous prêter des vêtements d’Harper… J’ai pas fini de les trier… Enfin j’ai pas le courage de les trier surtout… »


Dernière édition par Even Castle le Sam 9 Fév - 19:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Error 404 Not Found...   Dim 3 Fév - 21:10

COME AS YOU ARENirvana
Je me suis passé l'album COMPLET 5-6 fois pendant que je rp, je m'en lasse pas **]

« Permettez ? »

Ce simple mot tira la jeune femme de ses pensées profondes, se réveillant a moitié . Dur dur de vivre dans l'angoisse, a la fin tu fini par dormir les yeux ouverts. Bref. Even prit délicatement son bras et regarda les bouts de verres quasi incrusté dans son bras, ce qui la faisait souffrir, car ça touchait sa veine, et la coupait un peu plus a chaque mouvement. Vih, ça piquotte.

« C’est la même chose sur l’autre ? Mmmmh bon je reviens. Je vous laisse avec la petite… Si elle vous embête vous hurlez au secours.
- D'accord... »

Un peu réservée, pas très réveillée, ça donne une Lyleen Amorphe comme c'est pas possible, oh oui, c'est assez puissant de remarquer le contraste entre la brune d'y a environ 30 minutes et la brunette maintenant. On voit un.... changement radical de comportement qui est assez troublant, je l'avoue. La jeune femme prit Helen sur ses genoux, posant sa tête contre la sienne, ayant juste envie de dormir.

« Dis ... Pourquoi tu connais Stan ?
- Oh... Ma petite princesse, c'est compliqué... C'est pas une histoire pour les petits...
- Mais je suis grande ! D:
- Certes... Mais pas encore assez, c'est des histoires d'adultes. »

Vraiment, elle n'avait pas envie d'en parler. Pas envie de se remémorer tout ça, au fond, ça lui faisait mal, même si elle s'auto flagellais presque en se maudissant, se disant qu'elle devais pas souffrir pour lui. surtout pour lui en fait. Eyleen vit le paraplégique arriver vers elle, une boite sur les genoux, avec toutes sortes de pincettes, de cotons, de bandages. Super, opération chirurgicale en vue :kiwi:. La petite Helen partit dans les bras de Stan qui arrivait, des tasses de café a la main, lui faisant a gros câlin tout mignon tout doux.

*Adorable....*

Even s'affaira a enlever les bouts de verre qu'elle avait dans ses bras, lui arrachant des grimaces quand les morceaux de verres était trop profondément plantés, bref, du verre quoi.

« Voilà. Ça ira pour l’instant au moins jusqu’à ce que vous preniez une douche pour les autres blessures on verra après. Je vais tacher de ne pas reproduire la même erreur avec vous qu’avec Stan. Hum… Je peux vous appelez comment dites-moi ? Parce que votre nom, sans vouloir vous offusquer, il est un peu long.
- Eyleen, Leen ou Lou, mais… pas Manson, ce prénom me sors par les yeux, vous imaginez pas. A croire que mes parent pensait que j'étais une folle a lier psychopathe et que mon métier plus tard serait tueuse en série... M'enfin. »

« Dis-moi. Vous en avez d’autres des amis que je vais devoir soigner ? Parce que sinon je peux laisser la boite dans le salon ce sera plus pratique o/
- Oh Stan, je peux avoir du café comme les grands ?
- Non Helen, tiens regarde t’as du jus de fruit toi !
- Tiens si tu veux tu peux prendre ce gâteau.
- Merci Stan ** »


Eyleen soupira et vit la petite venir vers elle, faisant bien attention de pas renverser son verre en le tenant a deux mains, avant de s'asseoir a côté de le brunette. Helen bu son verre en regardant Eyleen avec de grands yeux admiratifs, pendant qu'elle buvait un café, les yeux fermés. Quand elle rouvrit les yeux, la jeune femme esquissa un léger sourire, essuyant la bouche d'Helen pleine de jus d'orange avec un sopalin, propre, bien sûr.

« N’empêche Eyleen t’as eu du bol qu’Helen t’ai tombé dessus, sinon tu serais aux geôles à cette heure-ci. Qui sait, tu serais peut – être déjà infectée par la magie démoniaque …
- Certes, certes. Je lui doit la vie a cette petite... »

Eyleen soupira, infectée par la magie démoniaque. Brrh, ça lui donnait froid dans le dos, mais genre vraiment. Elle se voyait bien avec une cape de gris et un masque... Ah non, même pas la peine d'y penser, sérieusement. Elle reprit une gorgée de café.

« Qui vous a enlevé ? Je veux dire. Je ne veux pas vous remettre aux mains de cet enfoi… De celui qui l’a fait mais… C’est important pour moi de savoir avec qui nous allons avoir des ennuis.
- Ehh... C'est très flou, car j'ai été assommée a plusieurs reprises, a croire que ces conn... sales choses de gris savent pas ce que c'est la délicatesse, mais je me rappelle avoir parlé a Widow et a un certain Luka... Go... Gojesaisplusquoi. C'est flou, j'ai l'impression de me réveiller d'un lendemain de cuite. »

Eyleen esquissa un sourire et fini sa tasse de café, lessivée comme jamais. Elle ne pensait a qu'une chose, prendre une douche et aller dormir, mais on n'était que le rébut d'après- midi. Que voulez-vous, l'horloge est déréglée.

« Bon sinon la salle de bain est au fond à droite et je peux vous prêter des vêtements d’Harper… J’ai pas fini de les trier… Enfin j’ai pas le courage de les trier surtout… »

La jeune femme se retint de faire des louanges a Even et hocha la tête en se levant, regardant Stan avec un sourire affectif, attendrie. La scène qui se déroulait devant elle était juste... adorable, vraiment. Soupirant, elle se retourna et se dirigea vers la salle de bain, commençant a faire couler l'eau en regardant les cartons au sol, pleins d'affaires. Harper... Harper. Elle connaissait ce prénom. Elle le connaissait bien même. C'était une de ses filles dans le groupe Omega. Elle était morte. et Even... C'était son mari, amant ou copain... Enfin, elle ne savait pas trop, mais ce n'était pas ses affaires. La jeune femme chercha dans les affaires et trouva quelques tee shirts de groupes (Ramones, Rolling Stones, Gun's N' Roses, Iron Maiden...) qui c'était égarés entre les tailleurs, les pantalons militaires et les chemisiers stricts que portait si souvent Harper. Elle dénicha aussi quelques slims noirs que Eyleen lui avait offert. Ses Vans et ses chaines, elle les garderait. La jeune femme se déshabilla et entra dans l'eau chaude, glissant sa tête dans l'eau, a peu près apaisée. La jeune femme se lava les cheveux et le corps, laissant l'eau chaude délasser ses muscles endoloris. Elle était pleine de bleus, sur les côtes, les jambes, dans le dos, elle les sentait. Eyleen vida l'eau et regarda autour d'elle. Merdasse. Pas de serviettes.

« Staaaaaaan ? Tu peux me rapporter deux serviettes s'il te plait... ? ^^' »

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stanley A. Dyson

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Error 404 Not Found...   Mer 6 Fév - 20:26

SACRIFIED SONSDream Theater

Stan s’étira, regardant Helen avec Eyleen d’un air attendri. Visiblement, cette petite avait le don de se lier d’amitié avec tout le monde. D’un côté, il avait peur de ce que ça pourrait engendrer si elle était si sociale avec tout le monde … Peut – être que ce surplus de socialisation allait la blesser un jour … Ou la mettre en danger. Il secoua la tête de droite à gauche, se maudissant de penser à des choses du genre alors qu’il venait de retrouver Eyleen. La revoir, c’était doux et affreux à la fois. Il avait de sourire parce qu’à la fois, c’était bon de retrouver une amie, c’était amer parce qu’il savait qu’il n’aurait plus rien à espérer d’elle, et que leur relation était passablement tendue en ce moment.

« Qui vous a enlevé ? Je veux dire. Je ne veux pas vous remettre aux mains de cet enfoi… De celui qui l’a fait mais… C’est important pour moi de savoir avec qui nous allons avoir des ennuis.
- Ehh... C'est très flou, car j'ai été assommée a plusieurs reprises, a croire que ces conn... sales choses de gris savent pas ce que c'est la délicatesse, mais je me rappelle avoir parlé a Widow et a un certain Luka... Go... Gojesaisplusquoi. C'est flou, j'ai l'impression de me réveiller d'un lendemain de cuite. »

Hmm … Eyleen était donc une connaisseuse des lendemains de cuite. Chose bonne à savoir tiens. Stan ne répondit pas tout de suite, soufflant sur son café pour le refroidir, puis parce que ne pas répondre tout de suite ça donne un air mystérieux vous voyez :kiwi: ? Il cessa son mutisme quand il sentit le regard d’Even sur lui et releva la tête, plaçant ses doigts astucieusement sur sa tasse pour éviter de se brûler les doigts.

« Moi je sais pas, mais alors pas du tout. J’étais avec une Jezabel quand j’ai été enlevé … D’ailleurs je sais pas ce qu’elle est devenue … J’espère juste qu’elle a trouvé un type pour l’accueillir, histoire qu’elle ne soit pas infectée … »

Il soupira, stressé. Mon dieu, si Jeza était infectée … Comment Billie réagirait ? A ce qu’il avait bien voulu comprendre, le jeune homme avait une relation avec elle, même si c’était tendu.

« On m’a juste mit un mouchoir plein de gaz endormant sur le nez en me mettant une main sur les yeux et sur la bouche. Je crois qu’il était plusieurs, deux pour chacun de nous déjà. J’ai pas pu entendre leurs voix, ils étaient vachement silencieux … Ils étaient juste assez violents. Y avait peut – être l’autre Kevin dans le lot, et un autre, va savoir … A moins que Kevin s’occupait de Jeza et les autres de moi … Bref, je sais pas. Qui sait, les Gris feront peut – être une liste des disparus avec leurs responsables et leurs kidnappeurs. On m’a fait passé un interrogatoire avant de me confier à toi … -cette phrase ne veut rien dire-. Tu pourras certainement avoir tes infos de toute façon, les rumeurs passent vite ici, à ce que j’ai pu comprendre … »

Leur course de fauteuils roulants n’étaient visiblement pas passée inaperçue au sein de la Forteresse, en une journée tout le monde savait à quoi il ressemblait et que, diable, il perturbait et faisait la misère à Even, que c’était un vrai bouffon qui savait pas utiliser un fauteuil roulant –d’un côté il n’avait jamais eu à en utiliser un, faut être un minimum logique-. Eyleen se leva, sûrement pour aller prendre sa douche. Comme tous les enlevés, elle était dans un état pitoyable, alors que Stan semblait en meilleure santé qu’il y a quelques jours. Il avait déjà l’hygiène d’une personne civilisée, et pas d’un animal : la technique des Sangraves était le rabaissement. En ne se lavant pas, on retirait une part d’humanité à l’homme, le rabaissant. Mine de rien, les Gris avaient un certain sens de la psychologie. Il finit son café, faisant boire une petite gorgée à Helen qui voulait absolument goûté mais qui regrettait vite, dégoûtée à cause du goût amer de la boisson.

« Staaaaaaan ? Tu peux me rapporter deux serviettes s'il te plait... ? ^^' »

Il posa Helen par terre, lui demandant de rester calme en attendant, s’aventurant vers la salle de bain. Une fois l’armoire trouvée, Stan se hissa à la pointe des pieds, attrapant deux grandes serviettes. Il entrouvrit la porte de la salle de bain, regardant dehors tandis qu’il tendait son bras à l’intérieur, histoire de pas se faire passer pour un gros pervers qui veut juste se rincer l’œil vous voyez :kiwi: ? Il entendait Eyleen lui hurler des « J’arrive pas à l’attraper ! » ou des « Allez tu m’as déjà vue à poil fait pas ton gêné ! »

« Oui mais c’était dans d’autres circonstances tu vois … »

Il l’entendait râler et pester contre lui, mais le truc c’est qu’il avait la joue collée contre le mur et le bras tendu au maximum, à moins de faire le balancier sur un pied ou d’ouvrir la porte … Il prit une grande inspiration, ferma les yeux et entra dans la salle de bain, marchant à l’aveuglette vers la baignoire. Toute façon, il saura bien assez vite si il était arrivé jusqu’à elle. Il lui donna les serviettes (une pour les cheveux et une pour le corps, quand je vous dis qu’il est pas con) et s’en alla, refermant la porte en soupirant.

Une fois la mission Eyleen accomplie, il décida d’aller parler à Even qui faisait la vaisselle avec un évier à sa hauteur. Sa dextérité dans le geste le surprit, et il se demandait jusqu’à où le paraplégique allait l’impressionner avec ses aptitudes malgré son handicap. Chaque geste était millimétré, et durant un moment, le brun se mit à sa place. Être sur un fauteuil roulant devait vraiment être gênant dans la vie de tous les jours, sans parler de tout le mobilier à refaire et des services qui vous viennent en aide, des services qui appuient souvent sur le fait que vous n’êtes plus « normal » pour eux. Que vous avez besoin d’aide. Que vous êtes un assisté en fait. Even brisait toutes ses images sur les handicapés, et au fond, Stan trouvait ça presque attendrissant. Il s’approcha, commençant à nettoyer les tasses avec lui, avant de soupirer et le regarder.

« Even … Tu comptes vraiment sauver tous les otages de la forteresse … ? »

Il se reconcentra un instant sur une cuillère à café, l’essuyant d’un air pensif.

« Il y a tout un hôtel à sauver. Son personnel. Les gens dedans. Les Omoisiens qui étaient dans la rue … On … Enfin tu pourras jamais les héberger tous ici … »

Stan ferma les yeux, d’un coup stressé. Il s’imaginait bien la scène de transformation dans sa tête, s’imaginant des enfants et des jeunes qui ne rêvaient que d’un avenir normal. Il se tendit, c’était affreux. Inhumain. Les Sangraves avaient retirés chaque trace d’humanité à ses otages, si ça se trouvait.

« Et si les Sangraves ont tous ses gens en plus dans ses effectifs … J’ose même pas imaginer ce qu’ils pourraient faire ensuite. »

La dernière phrase était dite d’un ton neutre, sans la moindre inquiétude. Au fond, il savait bien ce qu’il ferrait. Sa seule crainte restait sur leur jugement, comment les Gris allaient prendre le fait qu’Even ait hébergé des otages clandestinement sans autorisation, et sans les transformer. Inquiet sur les bords, il se mordit la lèvre inférieure, yeux fermés tandis qu’il posait une tasse sur le coin du plan de travail.

_♣ _______________ ♣_
A quoi tu sers je t'aime encore
bataille déjà perdue une histoire déjà entendue c'est pas qu'je crois en rien j'crois plus tout court ça me convient chez moi j'vote pas, j'suis pas chez toi y fait trop froid j'ai perdu mon drapeau j'crois plutôt qu'j'l'ai brûlé j'ai oublié d'trouver ça beau j'ai oublié qu'c'était sacré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Even Castle

Adorateur du chocolat ♥
Adorateur du chocolat ♥



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Error 404 Not Found...   Ven 8 Fév - 21:10

NO LIGHT, NO LIGHTFlorence & The Machine

« Ehh... C'est très flou, car j'ai été assommée a plusieurs reprises, a croire que ces conn... sales choses de gris savent pas ce que c'est la délicatesse, mais je me rappelle avoir parlé a Widow et a un certain Luka... Go... Gojesaisplusquoi. C'est flou, j'ai l'impression de me réveiller d'un lendemain de cuite. »

Et meeeeeeeeeeeeerde, Luka Goran. Even se frappa mentalement. Si jamais Luka apprenait ça nul doute qu’il en ferait un rapport à son cher et tendre. Il ne pouvait pas plus mal tomber. C’était vraiment pas de pot. Enfin il allait quand même pas la [sans le 'la' cette phrase fait vraiment enfoiré de première :kiwi:] mettre à la rue… Enfin dans les couloirs. A vrai dire il se fichait un peu de ce que pouvait penser les autres de lui. De toute façon ils s’étaient déjà grillés avec Stan. Et puis paraître plus imbécile que vous ne l’êtes en réalité c’est quelque chose d’assez pratique. Even se tourna vers Stan pour avoir sa version. Même si ça faisait un peu plus d’une semaine qu’ils vivaient ensemble tous les deux il ne s’était jamais vraiment inquiété de savoir qui l’avait enlevé puisque c’était Kévin qui le lui avait ramené. A la pensé de ce prénom Even grimaça. Qui pouvait en vouloir autant à son enfant pour l’appeler comme ça ?

« Moi je sais pas, mais alors pas du tout. J’étais avec une Jezabel quand j’ai été enlevé … D’ailleurs je sais pas ce qu’elle est devenue … J’espère juste qu’elle a trouvé un type pour l’accueillir, histoire qu’elle ne soit pas infectée …
- Une Jezabel, c’est un pokémon, Stan ? ** »


[Pardon la tournure de la phrase ma tenté, j’ai pas pu résister :kiwi:]Even leva les yeux au ciel et chatouilla les côtes de sa fille.

«T’as avalé un clown, toi ?
-Hihi.
- On m’a juste mit un mouchoir plein de gaz endormant sur le nez en me mettant une main sur les yeux et sur la bouche. Je crois qu’il était plusieurs, deux pour chacun de nous déjà. J’ai pas pu entendre leurs voix, ils étaient vachement silencieux … Ils étaient juste assez violents. Y avait peut – être l’autre Kevin dans le lot, et un autre, va savoir … A moins que Kevin s’occupait de Jeza et les autres de moi … Bref, je sais pas. Qui sait, les Gris feront peut – être une liste des disparus avec leurs responsables et leurs kidnappeurs. On m’a fait passer un interrogatoire avant de me confier à toi … -cette phrase ne veut rien dire-. Tu pourras certainement avoir tes infos de toute façon, les rumeurs passent vite ici, à ce que j’ai pu comprendre …
-Oui, le téléphone arabe chez les gris c’est un peu la seule occupation qui ait un tant soit peu d’intérêt…»


Jezabel… Ce nom lui disait quelque chose mais impossible de savoir où il l’avait déjà entendu… Enfin bref, là n’était pas vraiment le sujet.

« Bon j’vais faire la vaisselle, moi. Occupe- toi d’Helen tu veux.»

Récupérant le plateau sur les genoux il les laissa dans le salon et entendit les pas de la petite qui se carapatait vers sa chambre. Helen était sa raison de vivre. Elle l’avait toujours été depuis sa naissance. C’était aussi elle qui le motivait dans sa décision de partir. De partir loin de cette forteresse avec ces gens austères et sans âme. Ici en dehors d’eux 4 et des nouveaux arrivants tous étaient infectés. Il existait pourtant quelques exceptions. Des personnes à qui il faisait confiance et qui ne cautionnaient pas plus que lui ce que les sangraves faisaient.

« Staaaaaaan ? Tu peux me rapporter deux serviettes s'il te plait... ? ^^' »

Le paraplégique se mit à sourire. Ces deux-là étaient mignons ensemble mais ça n’avait pas vraiment l’air de se passer très bien. Une fois qu’ils seraient revenus à la vie normale il s’assurerait que tout se déroule bien pour eux deux. Il hocha la tête, pensif et continua la vaisselle. Stan le rejoignit bientôt et s’installa silencieusement à ses côtés. Even savait qu’il voulait lui parler de quelque chose. Le petit brun restait rarement silencieux. De fait, il soupira avant de se tourner vers lui.

« Even … Tu comptes vraiment sauver tous les otages de la forteresse … ? »

Le paraplégique laissa échapper une assiette de ses mains et détourna son regard vers Stan. Il lui semblait que jamais ils n’avaient parlé de ça ensemble. Mais peut-être le temps était-il venu….

« Il y a tout un hôtel à sauver. Son personnel. Les gens dedans. Les Omoisiens qui étaient dans la rue … On … Enfin tu pourras jamais les héberger tous ici … »

Evidemment il avait raison les héberger ici serait une folie. Mais ce nombre qu’il pouvait aisément imaginer lui faisait froid dans le dos. Si résistance il y avait, il allait falloir s’organiser au plus vite.

« Et si les Sangraves ont tous ses gens en plus dans ses effectifs … J’ose même pas imaginer ce qu’ils pourraient faire ensuite. »

Even repris sa vaisselle silencieusement. Mais pris la parole d’un ton sans émotion.

« Ils ont tué Harper. »

Il posa une petite assiette dans l’évier de rinçage et repris.

« Comprends-moi bien. Je n’aimais plus Harper. Ce qu’elle était devenue, ce qu’elle m’avait fait, ce qu’elle m’avait pris. Mais ce que ma femme m’avait donné c’est aussi tout ce qu’un homme censé peut espérer pour l’accomplissement de sa vie. Bien sûr que je suis heureux d’avoir récupéré Helen. Mais la façon dont ça a été fait n’aurait pu être pire. Ils ont tués Harper. Ils ont tués la maman d’Helen. Aucun enfant ne devrait avoir à connaître ça. Jamais. Si je ne fais rien ça veut dire que je cautionne ce qu’ils vont faire aux otages. Et si je cautionne ce qu’ils vont faire aux otages ça veut dire que je cautionne aussi ce qu’ils ont fait à Harper. Ça veut dire que je cautionne ce qu’ils ont fait à Helen. Et je ne pourrais jamais vivre avec ça sur la conscience. Mais si je veux qu’on s’en aille d’ici, c’est aussi pour toi et pour Eyleen et pour tous ces autres jeunes qui ont toute la vie devant eux. Tu comprends ? C’est pour que vous ayez tous un avenir. Pour que vous ayez tous ma chance. Pour que vous ayez la chance de choisir ce que vous voulez faire de votre vie. Peu m’importe que certain se tournent vers les sangraves après que l’on soit tous retourné à une vie normale. Pourvu que ce soit leur choix. Et ce que je trouve le plus horrible dans ce que les sangraves ont fait, en dehors de la mort d’Harper, c’est de vous avoir privé de ce choix.
C’est pour ça qu’on va les sauver. Pas pour que je me sente mieux mais parce que ce qu’ils ont fait n’est pas acceptable.
Ce que je regrette, c’est qu’on ne puisse pas tous les sauver. »


Even leva une main et ébouriffa l’arrière de la tête du petit brun avec un sourire.

« Fais pas cette tête. Tout va bien se passer. Et puis tu n’aurais jamais voulu partir sans les autres, toi non plus. Tous les deux ont se ressemble un peu. »

Le paraplégique fit demi-tour et trouva Eyleen dans l’encadrement de la porte. Un peu surpris il se stoppa mais lui fit un sourire engageant et la prit par la main.

« On va aller soigner ses vilaines blessures si ça te dit. Je peux te tutoyer au fait ? Fais la même chose. Je t’en prie. »

La faisant s’asseoir dans un fauteuil du salon il s’occupa de bander les bras de la jeune femme toute propre. Tout en faisant la causette.

« J’ai une chambre de libre si tu veux… Enfin pour l’instant elle sert de débarra mais si tu peux faire la lessive et le repassage je t’offre le gîte et le couvert. Bon c’est vrai que ça va te changer des SSO mais… C’est mieux que rien et puis en dehors de la lessive tu pourras t’occuper d’Helen. De toute façon cette chipie te traînera dans les pattes même si tu ne le veux pas. »

Il leva les yeux vers la jeune femme. Et esquissa un nouveau sourire.

«J’ai fini. Si ça te dérange de vivre sous mon toit et accessoirement celui de Stan je ne t’y oblige pas. J’ai un ami en qui j’ai toute ma confiance qui a lui aussi une chambre de libre. Tu pourras revenir ici quand tu le voudras. En attendant je vais te montrer la pièce… Que tu as déjà vu en fait… »

Even entraîna Eyleen dans le couloir et la mena à la chambre où était entreposées non seulement les affaires d’Harper mais aussi celles d’Helen, les siennes et quelques trucs qu’il avait passé à Stan. La petit brun s’était habitué au mode de fonctionnement de la maison en un rien de temps se dit-il soudain.

« Voilà. Bon je ne te cache pas qu’il y a du boulot avant qu’on puisse voir le lit mais… Enfin à toi de choisir ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Error 404 Not Found...   Mar 12 Fév - 21:34

BAT COUNTRY ▬ Avenged Sevenfold
pas de rapport, osef.

après l'épreuve "Stan", Eyleen s'habilla rapidement, a l'aise dans ce tee shirt un peu trop large, et dans ce slim pas trop slim *... je sais.*. Bref, même si elle portait les affaires d'une morte (dit comme ça, c'est glauque hein ?), elle se sentait mieux. Un bon bain chaud et des affaires propres, ca lui remontait le moral plus que jamais, surtout en ce moment, vu qu'elle avait le moral légèrement dans les chaussettes. De un, elle n'avait pas vu Nick, et elle avait entendu parlé d'un Weatherfield dans les couloirs, ce qui l'inquiétait. Est ce qu'il avait été infecté? Seulement... Etait-il encote en vie en ce moment ci? Elle n'en savait rien, et rien que de penser qu'il pourait être mort, ca lui faisait froid dans le dos. Deuxièmement, elle n'avait pas fumé depuis au moins 3 ou 4 jours, et était devenue accroc a ca a cause de Nick, elle était légèrement en manque. Et enfin, troisièmement, les techniques des sangraves pour lui faire avouer les plans des SSO était... violents, elle en gardait encore quelques traces de brulures de cigarettes offertes par Mr. Widow. Bref. Eyleen se passa une main dans les cheveux et alla voir les deux goyos dans la cuisine, se mettant dans l'encadrement de la porte, elle les écouta parler.

« ... je veux qu’on s’en aille d’ici, c’est aussi pour toi et pour Eyleen et pour tous ces autres jeunes qui ont toute la vie devant eux. Tu comprends ? C’est pour que vous ayez tous un avenir. Pour que vous ayez tous ma chance. Pour que vous ayez la chance de choisir ce que vous voulez faire de votre vie. Peu m’importe que certain se tournent vers les sangraves après que l’on soit tous retourné à une vie normale. Pourvu que ce soit leur choix. Et ce que je trouve le plus horrible dans ce que les sangraves ont fait, en dehors de la mort d’Harper, c’est de vous avoir privé de ce choix.
C’est pour ça qu’on va les sauver. Pas pour que je me sente mieux mais parce que ce qu’ils ont fait n’est pas acceptable.
Ce que je regrette, c’est qu’on ne puisse pas tous les sauver. »

Le paraplégique ébouriffa les cheveux de Stan, ils étaient vraiment adorable ces deux la.

« Fais pas cette tête. Tout va bien se passer. Et puis tu n’aurais jamais voulu partir sans les autres, toi non plus. Tous les deux ont se ressemble un peu. »

Even se retourna et vit Eyleen qui les regardait depuis quelques temps, pensive. alors, ils voulait monter une sorte de rebellion ici, a la forteresse grise. Ca relevait plus du suicide collectif que de l'acte héroïque, mais bon...

« On va aller soigner ses vilaines blessures si ça te dit. Je peux te tutoyer au fait ? Fais la même chose. Je t’en prie. »

La jeune femme hocha la tête et prit la main tendue d'Even, souriant a Stan avant de suivre le paraplégique qui la conduisait aux canapés. Eyleen s'assit et regarda Even bander ses bras sanguinolents, avec une légère grimace, car ça ne faisait pas franchement du bien, et a vrai dire, ca lui faisait même très mal aux niveau des brulures de cigarettes.

« J’ai une chambre de libre si tu veux… Enfin pour l’instant elle sert de débarra mais si tu peux faire la lessive et le repassage je t’offre le gîte et le couvert. Bon c’est vrai que ça va te changer des SSO mais… C’est mieux que rien et puis en dehors de la lessive tu pourras t’occuper d’Helen. De toute façon cette chipie te traînera dans les pattes même si tu ne le veux pas.
- Je vis pas aux SSO de toute façon, et ça me rappelle l'appartement de mon meilleur ami, je suis pas trop dépaysée du coup.... et, cette petite chipie peut compter sur moi, elle donne bien du fil a retordre a Stan, et ça, ça se voit...

Un petit rire accompagna le tout, et un léger sourire s’empara de ses lèvres, apportant une ambiance un peu plus légère.

«J’ai fini. Si ça te dérange de vivre sous mon toit et accessoirement celui de Stan je ne t’y oblige pas. J’ai un ami en qui j’ai toute ma confiance qui a lui aussi une chambre de libre. Tu pourras revenir ici quand tu le voudras. En attendant je vais te montrer la pièce… Que tu as déjà vu en fait… »

Eyleen suivit Even, les yeux rivés sur ses Vans, réfléchissant. Ici, elle serait certainement bien, avec un enfant, Even qui était gentil... Mais Stan. Stan ça faisait blocage. Dans son cerveau, Stan = emmerdes, malheur, déception, chieur, briseur de couilleseur.... Et depression, qui mène au suicide, évidement (mais de qui cette fois ? :kiwi:). La jeune femme ferma les yeux, après tout, c'était aussi suicidaire de se déplacer dans la forteresse grise sans être infecté par la magie démoniaque. Mwé. Bon, dans tous les cas, elle préfèrerais être ici, même si elle devrait crever a la fin.

« Voilà. Bon je ne te cache pas qu’il y a du boulot avant qu’on puisse voir le lit mais… Enfin à toi de choisir !
- Je reste, avec ta permission, ça m'a l'air plutôt confortable...»

Et chaleureux.

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stanley A. Dyson

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Error 404 Not Found...   Dim 17 Fév - 17:03

COFFEE AND TVBlur

« Ils ont tué Harper.
- Harper … ? »


Il se tut, sachant bien qu’Even ne comptait pas en rester là. L’homme n’était le genre à rester sur une explication sans continuer, c’est une qualité qu’appréciait beaucoup Stan, d’ailleurs.

« Comprends-moi bien. Je n’aimais plus Harper. Ce qu’elle était devenue, ce qu’elle m’avait fait, ce qu’elle m’avait pris. Mais ce que ma femme m’avait donné c’est aussi tout ce qu’un homme censé peut espérer pour l’accomplissement de sa vie. Bien sûr que je suis heureux d’avoir récupéré Helen. Mais la façon dont ça a été fait n’aurait pu être pire. Ils ont tués Harper. Ils ont tués la maman d’Helen. Aucun enfant ne devrait avoir à connaître ça. Jamais. Si je ne fais rien ça veut dire que je cautionne ce qu’ils vont faire aux otages. Et si je cautionne ce qu’ils vont faire aux otages ça veut dire que je cautionne aussi ce qu’ils ont fait à Harper. Ça veut dire que je cautionne ce qu’ils ont fait à Helen. Et je ne pourrais jamais vivre avec ça sur la conscience. Mais si je veux qu’on s’en aille d’ici, c’est aussi pour toi et pour Eyleen et pour tous ces autres jeunes qui ont toute la vie devant eux. Tu comprends ? C’est pour que vous ayez tous un avenir. Pour que vous ayez tous ma chance. Pour que vous ayez la chance de choisir ce que vous voulez faire de votre vie. Peu m’importe que certain se tournent vers les sangraves après que l’on soit tous retourné à une vie normale. Pourvu que ce soit leur choix. Et ce que je trouve le plus horrible dans ce que les sangraves ont fait, en dehors de la mort d’Harper, c’est de vous avoir privé de ce choix.
C’est pour ça qu’on va les sauver. Pas pour que je me sente mieux mais parce que ce qu’ils ont fait n’est pas acceptable.
Ce que je regrette, c’est qu’on ne puisse pas tous les sauver. »


Stan grimaça et baissa la tête. Après tout, il avait raison, mais son idée était impossible. S’il était trois, et Helen, face à une organisation gigantesque telle les Sangraves … C’était du suicide oui. C’était comme s’il essayait de faire un coup d’état à Omois, puisque les Sangraves étaient l’alter-ego de la capitale. Le jeune homme soupira et le regarda, Harper était donc la mère d’Helen, hm hm … Even lui ébouriffa les cheveux et il secoua la tête en riant, se disant que vu son état ça pouvait pas l’empirer.

« Fais pas cette tête. Tout va bien se passer. Et puis tu n’aurais jamais voulu partir sans les autres, toi non plus. Tous les deux ont se ressemble un peu.
- C’est sûr … Mais je m’en … Oh tiens Eyleen t’as fini de te doucher ? »
fit – il un peu gêné.

Le paraplégique alla la soigner et en attendant, il vidait l’évier et finissait d’essuyer les derniers plats, regardant par la fenêtre d’un air terriblement pensif. Il essayait d’imaginer sa vie s’il aurait fait un autre métier, et au final elle aurait été largement plus calme. Il n’aurait certainement pas rencontré Eyleen, n’aurait jamais été enlevé, n’aurait jamais été dans des situations pas possibles comme finir assommé par un lancer de tête … Mais d’un côté, il n’aurait pas été heureux parce que Stan avait besoin de se sentir comme quelqu’un de différent pour vivre. S’il ne lui arrivait rien, il sombrerait dans l’ennui, à pester comme le rythme « métro boulot dodo ». Le petit brun se baissa pour ranger les tasses dans les placards, au final il était certainement l’otage le plus heureux et chanceux au monde, paradoxalement. Il mit le torchon (c’est pas beau comme mot, je tenais à le souligner) à sécher et alla dans la salle à manger où Eyleen était en pleine souffrance du aux soins d’Even.

« Oh t’inquiète pas je suis passé par là aussi, prend ça comme un rituel de bienvenue. » fit – il avec un petit sourire.

Le trentenaire proposa à la jeune femme de vivre avec eux, après tout ça pouvait être une bonne idée, mais au fond de lui, Stan appréhendait sa décision. Si elle disait oui, il tenait vivre avec son … Bon disons son « ex », quand on aime quelqu’un, et qu’on a couché avec, c’est potentiellement son ex. Donc nous disions, vivre avec son ex c’est un peu bittersweet. Pour Stan ça pouvait être une occasion de récupérer Eyleen, pour elle, ça devait être assez déstabilisant, certes il ne vivait pas dans sa tête et ne savait pas ses pensées, mais il le devinait. Au fond de lui, il lui en voulait encore, pour la dernière fois qu’ils s’étaient vus, les engueulades et tout.
En fait, si elle vivait avec eux, ça allait être nostalgie 24h/24, donc il avait intérêt à mettre un mouchoir sur ses sentiments et faire comme si rien n’était. Il enfonça ses mains dans les poches de son sweat et regarda ses pompes, prenant inconsciemment la même position qu’Eyleen.

« Voilà. Bon je ne te cache pas qu’il y a du boulot avant qu’on puisse voir le lit mais… Enfin à toi de choisir !
- Je reste, avec ta permission, ça m'a l'air plutôt confortable...
- Si vous voulez, allez faire connaissance et je m’occupe de virer quelques trucs en attendant. »


Soit « Je peux m’isoler quelques temps et balancer des cartons dans le couloir tout seul :kiwi: ? ».

« Je prend Helen avec moi au pire, je suis sûr qu’elle trouvera ça amusant de porter des cartons vides. »

Oh vous savez, les enfants s’amusent avec tout. Il s’étira et n’attendit pas la réponse des autres qui partaient dans le salon. Il prit Helen par la main et s’accroupit à sa hauteur.

« Tu vois les cartons là ? T’en prend un, puis tu le met dans le coin là bas. » dit – il en indiquant un pan de mur. « Par contre fais attention tu prend les cartons les plus hauts, sinon il y a une pile de cartons qui va se tomber dessus, tu peux prendre les vêtements aussi mais fais attention aux ceintres, pointe le bout loin de toi, ne te le met pas dans l’œil, dans la bouche … Bref, reste calme … »

La petite lui répond par un hochement de tête et il la porta jusqu’à la chambre en question. Stan la reposa dans la pièce et ouvrit la lumière.

« Bwaah … Y a beaucoup de choses …
- Oh tu sais Helen, quand on a pas de cave on s’arrange toujours … »


Et tous les deux, ils faisaient plein d’aller retours entre le couloir et la chambre, plein de vêtements et de cartons dans les bras. Helen s’en sortait relativement bien, ce qui impressionnait Stan, parce que généralement, les petites de son âge ne savaient pas faire grand-chose. Logique. Mais pour une gamine de quatre ans, l’enfant se débrouillait très bien. Il se demandait si le fait qu’Harper soit morte influençait son subconscient, mais il ravala son idée en se disant qu’après tout, il n’était pas pédiatre pour sortir de telles thèses. Au bout de vingt minutes, Helen était à bout de forces donc Stan lui dit d’arrêter et la prit dans ses bras en mode « princesse » (quelqu’un voit ce que je veux dire ou bien … °° ?). Arrivant dans le salon où Even et Eyleen parlaient de tout et de rien en regardant un album photo, Stan s’installa à côté, mettant Helen sur ses genoux.

« Oh c’est maman là *-* ! » s’extasia la petite.

Stan sourit et posa son menton contre ses cheveux, regardant l’album photo avec eux.

_♣ _______________ ♣_
A quoi tu sers je t'aime encore
bataille déjà perdue une histoire déjà entendue c'est pas qu'je crois en rien j'crois plus tout court ça me convient chez moi j'vote pas, j'suis pas chez toi y fait trop froid j'ai perdu mon drapeau j'crois plutôt qu'j'l'ai brûlé j'ai oublié d'trouver ça beau j'ai oublié qu'c'était sacré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Error 404 Not Found...   Sam 2 Mar - 23:48

NOTHING ELSE MATTERSMetallica

Eyleen suivait doucement Even vers le salon, toujours aussi pensive et contrariée. Stan était affreusement mal à l'aise, et ça se voyait comme le nez au milieu de la figure. La brune était une gêneuse. Une chieuse. Un genre de boulet fini qui c'était accroché au fauteuil d'Even, comme si il n'avait pas besoin d'un troisième boulet. Bah ouai, Helen, qui était déjà un poids a assumer, Stan, qui était sous sa protection, et maintenant, Eyleen, qui se ferrait arracher la tronche a grands coups de magie démoniaque si Luka saurait ça. Elle savait qu’aux rythmes des "interrogatoires", elle ne tiendrait pas le coup tellement longtemps. Et ses lacérations lui rappelait bien qu'elle n'était utile que pour des informations, et que, si elle crachait le morceau, soit il la tuerais, soit ils l'infecterait. La deuxième option était légèrement plus probable, vu son niveau de magie élevé. Cependant, la première option lui paraissait assez facile, et aux yeux des Sangraves, ça serait pas une grande perte. Elle avait seulement 26 ans, et franchement, elle voulait vivre sa vie, alors, a moins qu'elle fasse une amnésie ou qu'elle perd la tête, elle ne voyait pas vraiment de solutions de se casser d'ici.

A moins que. À moins qu’Even réussisse vraiment à monter la révolution chez les Sangraves. Elle serait sauvée, Stan, Nick, Billie, les autres prisonniers non infectés aussi. Ça serait la libération, et les Sangraves serait dans la merde. Profond. pourquoi ? Parce qu'ils pourront se faire attaquer a la Forteresse grise, la-forteresse-qu'on-a-jamais-découvert-depuis-qu'on-sait-qu'elle-existe. Bref. Vous voyez le bordel deux minutes ? Les Sangraves serait réduis a néant, Magister peut-être mort (c'est pas possible de le tuer ce gars-là, et pis, J'entends Chami hurler, ON TOUCHE PAS A MAGI, maybon). Et pis, après tout, pourquoi pas les aider, elle servirait a quelque chose, elle et ses talents de stratèges. Elle a l'air fonce dans le mur comme ça, mais au fond, elle peut élaborer des trucs vachement puissants niveau plans. Et, a moins qu'elle finisse complètement légume avant la fin de la semaine, elle pourrait définitivement, servir a quelque chose. Bref, c'était le moment je réfléchis du rp 8D.
La jeune femme sortit de ses pensées profondes et vit que Even la fixait assez intensément, non pas que c'était gênant mais, on croyait qu'il lisait ses pensées. Pourquoi ? Son sourire voulait tout dire. Eyleen sourit aussi, s'asseyant dans le fauteuil de cuir noir, décidément bien a son gout. La brune se demandait bien comment il avait pu trainer une aussi belle pièce ici, dans .. La Forteresse Grise. Se dire qu'elle était la lui flanquait la chair de poule. A cause de quoi ? Les histoires qu'on raconte sur ce que font les Sangraves (le premier qui me sors un truc coquin je l'épouse) aux prisonniers ou a ceux qui vont se faire infecter. Apparemment, se faire infecter, c'était assez gore, maybon... Eyleen pris la parole, se souvenant de quelque chose.

- Et... Harper... Elle était des SSO n'est-ce pas ?

La douceur avait imprégné sa voix, essayant de ne pas être trop brutasse. Elle savait à quel point le décès d'un proche faisait mal, horriblement mal. Surtout quand c'était votre "camp" qui l'avait presque commandé. Harper, elle était avec elle quand ils se sont fait attaqués. Elle se souvenait de son corps, a terre, sans vie. Le Carbonus qu'on lui avait lancé faisait encore grésiller son visage, défiguré. La jeune femme soupira et reprit la parole.

- Je vais... Eviter de parler de ça, je la voit encore en train de... de...

La jeune femme sentit sa gorge se serrer et elle baissa la tête, sentant une larme rouler quelques centimètres sur sa joue et s'écraser sur sa main, serrée sur sa cuisse. La main d'Even se posa sur son dos et le caressa doucement, histoire de la réconforter un minimum. La main partit, et elle entendit des bruits de roues qui roulent (merciiii) sur le parquet, pendant quelques mètres. Un arrêt, de quelques longues secondes. Environ 50, puis le même bruit de roue, revenant vers elle. Eyleen leva la tête et regarda Even, un peu interloquée. Un... Album photo ? mais pourquoi ? ... Even l'ouvrit et ils commencèrent a regarder les photos. Il lui expliquait ou ils étaient, qu'est-ce qu'il faisait, les bêtises d'Helen etc... Eyleen riait de bon coeur, oubliant un peu ses problèmes. Stan arriva avec la petite dans les bras, ils s'assirent a côté pour regarder l'album photo ensembles, voyant Harper et Even un peu partout sur la Terre, en train de se faire des câlins a Paris, de l'embrasser a Venise, de la faire danser a Madrid, de se tenir par la main a Londres. C'était adorable, franchement. Cependant, elle sentait un regard sur elle. Celui de Stan, qui regardait les photos puis elle, un sourire mi triste mi joyeux sur les lèvres. Ca lui faisait mal au coeur de le voir comme ça. Il... Devait passer a autre chose, se rendre compte qu'elle n'était pas pour lui, en gros... qu'il aille mettre son nez ailleurs. Elle ne voulait pas être méchante, mais... Elle voulait qu'on la laisse tranquille, vraiment. Elle visait sa vie avec Nick, enfin, plus ou moins, vu les évènements précédents, et voulait juste... rester avec lui, peut-être se mariée et faire des gosses... M'enfin, ceci était assez loin. Eyleen soupira et fixa ses mains. Son vernis était quasi totalement partit, il restait quelques écailles de noir sur ses ongles, d'ailleurs ceux-ci était dans un piètre état, d'habitudes longs, il était courts et arrachés, laissant quelque fois le sang couler de la chair tendre. Eyleen recommença a fixer les photos et posa sa tête sur l'épaule de Stan, fermant les yeux, complètement extenuée. Elle était bien la, tranquillement installée contre lui, une main dans celle d'Helen, l'autre a moitié retournée, sur la cuisse de Stan.

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pétronelle H. Fox

Sopalin Okay
Sopalin Okay



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Error 404 Not Found...   Ven 15 Mar - 16:20

Even
(la flemme de changer de compte >.>)


« Je reste, avec ta permission, ça m'a l'air plutôt confortable...
- Si vous voulez, allez faire connaissance et je m’occupe de virer quelques trucs en attendant. Je prend Helen avec moi au pire, je suis sûr qu’elle trouvera ça amusant de porter des cartons vides. »


Even hocha la tête et sourit, un peu. Il s’en voulait de penser que l’attentat l’avait rapproché de personnes aussi bien. C’était aussi pour ça qu’il voulait partir, en fait. La culpabilité.
Even ramena Eyleen au salon et l’étudia. Il voyait que la jeune femme était inquiète… Et qui ne l’aurait pas été à sa place ? Bref Even regardait donc Eyleen et essayait de trouver quelles ressemblances il y aurait pu avoir entre elle et Harper. Pour l’instant à part leur taille et leur couleur de cheveux il voyait pas trop maybon (On sent le manque profond d’inspiration 8D).

Bref. Even détourna finalement les yeux vers la porte lorsqu’il entendit un bruit de carton qui dégringole et se demanda si ce n’était pas Helen. Mais comme il n’entendait ni cris, ni pleurs il laissa passer. Stan savait ce qu’il faisait à priori.

« Et... Harper... Elle était des SSO n'est-ce pas ? »

La question surpris un peu Even qui ne répondit pas tout de suite. Oui Harper était des SSO mais sa vie était devenue légèrement débridée d’après ce qu’il avait pu entendre. Enfin elle aimait Helen et l’avait protégé. C’est tout ce qui l’avait incité à ne pas donner les éléments compromettants qu’il avait pu récolter sur elle au juge.

« Je vais... Eviter de parler de ça, je la vois encore en train de... de... »

Il se tut afin de respecter son chagrin et posa une main compatissante dans son dos. On ne pouvait pas oublier 10 ans de sa vie comme ça. C’est vrai Harper avait été une partie de sa vie. Oh bien sûr il avait vécu son départ comme une trahison mais qui aurait pu en vouloir à une femme vivant les plus belles années de sa vie de quitter son mari devenu paraplégique. C’aurait été s’enterrer vivante dans quelque chose qui n’est pas vivable. Quelque part Even préférait qu’elle soit partie à ce moment parce que s’il se rappelait bien les premiers mois avaient été invivables. Et leur couple n’aurait eu très peu de chance de s’en sortir. Du moins c’est ce qu’il s’imaginait… Peut-être pour se rassurer. Il se rappela des albums photos qu’il avait gardé, de leur vie commune et décida de les montrer à Eyleen.

« Ça c’est Harper quand elle était enceinte… Quand je l’ai appris j’étais excité comme une puce. J’ai toujours voulu avoir des enfants. C’est adorable les gamins. Si tu en a un jour je peux déjà te dire que c’est l’une des pires et des meilleures choses qu’il peut t’arriver. Enfin bref j’avais pris plein de photos d’elle et un jour elle m’a piqué l’appareil et elle a pris une photo de moi… J’avais tellement grossi… On aurait dit que c’était moi qui étais enceinte. On avait bien ri… Bref… Sinon ça c’est quand Helen a commencé à marcher… Tu les a vues celle d’avant ? C’est vrai que je suis passé un peu vite dessus… Maybon… Regarde comme elle est mignonne là-dessus ! Pour se lever elle tendait les jambes et elle poussait sur ses mains par terre, adorable *-* »

Il tourna une page, puis l’autre, lui racontant tout de leur vie de famille. Puis Stan arriva finalement avec Helen et ils s’assirent tous pour regarder les albums. Even les avait pris à l’envers du coup ils regardèrent les photos de lorsqu’il avait encore ses jambes valides, de leurs voyages, à lui et Harper. Avant qu’un mariage puis une petite fille ne vienne bousculer leur vie.

D’aussi loin qu’il se souvenait Harper n’avait jamais vraiment voulu d’enfants. Ca il n’en avait parlé à personne. D’abord parce qu’il estimait qu’Helen n’avait pas besoin de savoir que sa mère ne l’avait pas désirée de prime abord et qu’il n’avait pas du tout envie de salir la mémoire de sa mère. Lorsqu’Eyleen posa sa tête sur l’épaule de Stan et se laissa aller à fermer les yeux il se sentit heureux… Puis secoua la tête avant qu’Helen ne saute des genoux de Stan et vienne lui réclamer un câlin. Elle pencha la tête comme elle le faisait si souvent, de cette façon qui lui faisait penser à Harper au tout début de leur relation. Even eut un sourire attendrit et prit la petite sur ses genoux.

Il regarda sa montre… poussa un soupir et décida qu’il était temps de sortir un peu…

« Bon qui vient se balader ? On va aller voir les jardins de la forteresse grise ! »

On le regarda avec des grands yeux et il se souvint qu’ils venaient de se faire kidnapper et que les non-sangraves avaient beaucoup d’idées toutes faites à propos de la forteresse.

« Contrairement à ce que l’on pourrait penser Magi est un flower power dans l’âme…. Du coup il y a effectivement des jardins. Et puisque vous risquez de passer un peu de temps ici autant vous montrer des endroits gai. Par ailleurs un grand bol d’air frais me permettra de détendre mes jambes » ajouta-t-il d’un ton où perçait l’ironie joyeuse :kiwi:

Spoiler:
 
[center]

_♣ _______________ ♣_
Exercices gives
you
endorphins.
Endorphins
make you
happy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stanley A. Dyson

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Error 404 Not Found...   Dim 17 Mar - 22:55

Remember when you were young, you shone like the sun.
Shine on you crazy diamond.
Now there's a look in your eyes, like black holes in the sky.
Shine on you crazy diamond.

SHINE ON YOU CRAZY DIAMONDSPink Floyd

Even en photo sans son fauteuil. Stan ne savait pas si c’était le fait de l’avoir toujours vu paraplégique qui agissait, mais ça lui faisait drôle. Il avait l’impression que cet homme n’était pas Even sans les jambes inactives. Il regardait les photos, pensif, avant de voir des photos de l’homme et Harper à différents endroits, tantôt en train de rire, tantôt en train de s’enlacer. C’était mignon, et à regarder les photos, il avait du mal d’imaginer Harper comme une femme qui l’ait abandonné à cause de son handicap. Sur quasiment toutes les photos, il avait l’impression qu’on lui crachait leur bonheur à la gueule, ça lui faisait du bien mais il ne pouvait s’empêcher d’avoir une référence mentale à Eyleen à chaque fois.
Même s’il savait que son côté borné et obsessionnel agaçait la jeune brune, il pensait constamment à eux en regardant les photos, donc forcément son regard se levait vers elle. Il était mal à l’aise tout de même, parce que vivre avec quelqu’un que vous aimez mais qui en a rien à foutre de votre personne et qui préférerait que vous soyez une autre personne, c’est assez gênant. Stan détourna un moment ses yeux de l’album photo et regarda le sol, avant de sentir Eyleen qui posait sa tête sur son épaule. Il sourit et posa sa main sur la sienne, collant sa tête à la sienne en soupirant. Il regarda un œil l’album photo avant de se faire attaquer par Helen qui lui sauta littéralement dessus pour réclamer un câlin. Il se décala un peu d’Eyleen et fit un gros câlin à la petite.

Sur cette scène débordante de pralines, Even prit en charge Helen et Stan le regarda un moment en souriant, réfléchissant à toute allure sans vraiment savoir de quoi, le regard vide.

« Bon qui vient se balader ? On va aller voir les jardins de la forteresse grise ! »


Stan le regarda avec de grands yeux et prit un air interrogateur. Des jardins ? Dans la Forteresse Grise ? Un jardin ?! C'est-à-dire d’abord ? Le coin d’herbe avec les fleurs et tout ? Avec Magister il fallait s’attendre à tout vraisemblablement.

« Contrairement à ce que l’on pourrait penser Magi est un flower power dans l’âme…. Du coup il y a effectivement des jardins. Et puisque vous risquez de passer un peu de temps ici autant vous montrer des endroits gai. Par ailleurs un grand bol d’air frais me permettra de détendre mes jambes. »


Pendant un moment il s’imaginait Magister en train de s’arroser avec amour des plants immenses de fleurs multicolores en sautillant. Il se mordit l’intérieur des joues pour pas rire et aida Even à ranger un peu l’appartement avant de partir.

« Magister ? Un flower power dans l’âme ? Ce mec m’impressionnera toujours … Tu l’as déjà vu d’ailleurs ? »

Il remit un livre à sa place et revint dans le salon où Eyleen et Helen faisaient un coloriage. Dans ces moments là, il avait envie de mettre ses poings sur ses joues en gémissant un « OOOOUH C’EST TROP MIGNOOOON » mais resta neutre, implosant intérieurement. Il décida d’aller les aider en attendant Even, s’occupant du vert et du bleu tandis qu’Helen barbouillait joyeusement une girafe de violet. C’est adorable les enfants pour ça, ils colorent les éléphants en vert, les dauphins en orange et d’autres inversions de couleurs du genre. Stan ne fit aucune remarque, parce qu’après tout une girafe violette c’était très esthétique aussi. Quand le paraplégique arriva, tout le monde alla dans le couloir, faisant le moins de bruit possible pour éviter d’attirer l’attention des Sangraves. C’est vrai quoi, voir une troupe avec un Sangrave, une fillette et deux otages, c’était susceptible d’avoir plein d’ennuis.

Les jardins de la Forteresse Grise étaient grands. La première chose qui frappa Stan était la variété de fleurs. Il n’était pas botaniste et se fichait bien des fleurs, mais il pouvait distinguer à l’œil des centaines de différentes espèces de végétaux. Magister était imprévisible et il se demandait quel genre d’homme il était réellement. Etait – il un vrai mégalomane ? Ou en réalité un incompris avide de vengeance ? Le petit brun se contenta de sourire et d’agiter doucement la tête de gauche à droite, si on commençait à réfléchir sur le cas de l’ennemi et de celui qui a commandité votre enlèvement, c’est que vous êtes décidément tombé bien bas.

« Mais c’est trop génial ici ** ! Y a même des bancs ! DES BANCS QUOI ! Des trucs en bois en plus ! Genre je m’attendais à un truc limite médiéval et bah putain ! »
s’extasia – t – il d’un air hystérique.

Il alla sur le premier banc qui vit et regarda autour de lui. Le point négatif était la faune. Beaucoup de bestioles qui vous collaient, du genre des gendarmes, des papillons, des fourmis qui sortaient de ne vous savez pas où. Le problème des parcs, c’est qu’on peut toujours être assis sur une fourmilière. En gros, ses insectes là, ils envahissent tous, vos maisons, vos bancs, vos parcs, bientôt les villes, les régions, les pays, voir même la planète toute entière, puis même le monde qui sait !
… En attendant il n’y en avait pas sur le banc, et Stan était content.

« Tu dois passer ta vie ici, non ? Je veux dire, ça change tellement des idées qu’on a de la Forteresse … »
fit – il en regardant Even.

Son regard se reporta sur Eyleen et il fit un sourire mi – gêné mi – totalement amical.

« On joue au frisbee tous ensemble *-* ? Ou on fait un château dans le bac à sable *-* ? Ou des colliers en pâquerettes *-* ? Ou des élevages d’insectes *-* ? »


Invasion d’adorabilité avec Helen dans 3, 2, 1 …

_♣ _______________ ♣_
A quoi tu sers je t'aime encore
bataille déjà perdue une histoire déjà entendue c'est pas qu'je crois en rien j'crois plus tout court ça me convient chez moi j'vote pas, j'suis pas chez toi y fait trop froid j'ai perdu mon drapeau j'crois plutôt qu'j'l'ai brûlé j'ai oublié d'trouver ça beau j'ai oublié qu'c'était sacré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Arie J. Camden

lonely boy ▬ Oh god I'm tired of sleeping alone...
lonely boy ▬ Oh god I'm tired of sleeping alone...



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Error 404 Not Found...   Dim 24 Mar - 22:39

Eyleen
flemme de changer de compte aussi

« Contrairement à ce que l’on pourrait penser Magi est un flower power dans l’âme…. Du coup il y a effectivement des jardins. Et puisque vous risquez de passer un peu de temps ici autant vous montrer des endroits gai. Par ailleurs un grand bol d’air frais me permettra de détendre mes jambes »

Wait... Wait what ? Flower Power ? Magister? M...MON DIEU ! Eyleen se retint d'exploser de rire, s'imaginant Magi en robe blanche de fille avec un petit tablier vert pomme devant, tennant un arosoir robe bonbon dans les mains en mode "tasse de thé", une main devant la bouche en train de rire comme une fille en faisant des "Hihihihi" avec une main devant sa bouche et un grand sourire aux lèvres, avec des pâquerettes dans les cheveux. La scène était en mode Epicness, reconnaissez le. Eyleen arborait un sourire complètement con, voir abruti, et c'était très rare chez elle, surtout en ce moment. La jeune femme soupira et prit Helen avec elle, l'installant sur une petite chaise qui était mise la a côté de la table basse. La jeune femme rapprocha on cahier de coloriage et donna les crayons de couleurs a la petite brunette, laissant son crayon valser sur le papier. Eyleen vit Stan arriver, en fait, elle vit surtout qu'il eu un énooorme moment de beug et une tête en mode mix de ** et de :3. C'était assez magique :kiwi:. La jeune femme soupira et le laissa s'installer près d'elle, restant a bon cinq minutes ainsi, a colorier \o/. Even arriva et leur demanda de le suivre pour sortir. Eyleen prit Helen dans ses bras et suivit Even qui roulait rapidement, essayant de ne pas se faire remarquer. la petite troupe arriva dans le jardin et... Woah. C'était juste... Magnifique. mais vraiment.

« Mais c’est trop génial ici ** ! Y a même des bancs ! DES BANCS QUOI ! Des trucs en bois en plus ! Genre je m’attendais à un truc limite médiéval et bah putain ! »

Stan et ses réfléctions a la con. mais bon, on l'aime bien comme ça non ? :kiwi:. La jeune Femme posa la petite par terre et la laissa vagabonder avec Stan, elle préférant rester seule, a regarder les plantes de son côté. Sa mère était une herboriste, donc elle connaissait bien tout ce qui touchait aux plantes et a leur bienfait. A leurs méfaits aussi. Oui, la plus inoffensive des plante peut devenir mortelle. C'est joyeux tout ça. La jeune femme s'assit sur un banc et regarda l'arche de plantes/fleurs/arbres au dessus d'elle. Elle était comme dans un cocon, a son aise, calme, reposée. La nature avait toujours était une source de bien être chez elle, parce qu'elle avait grandit avec sa mère qui adorait les plantes, et, avait réussit a faire pousser un jardin en forme de sphère sur son balcon. En été, ça protégeait de la chaleur et laissait le vent passer, et en hiver, ça apportait un peu de chaleur et une protection contre les intempéries. Elle se sentait juste bien, a l'aise, dans son bain. C'est alors qu'elle sentit quelque chose arriver a côté d'elle, lui faisant rouvrir les yeux. Stan était la, devant elle, la fixant depuis au moins quelques longues secondes.

« Oh... Stan...»

Spoiler:
 

_♣ _______________ ♣_

BUT I'LL SOON FORGET THE COLOR OF YOUR EYES
AND YOU'LL FORGET MINE.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Even Castle

Adorateur du chocolat ♥
Adorateur du chocolat ♥



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Error 404 Not Found...   Lun 29 Avr - 10:51

Even adorait les jardins c’était sans doute ce qu’il allait le plus regretter en partant de la forterresse. Ja mais il n’avait vu des jardins comme ceux-là sur Autremonde ou sur Terre. Et ce malgré tous les voyages qu’il avait pu faire. On retrouvait par-ci, par-là des reproductions de certains jardins célèbres mais le mélange formait un tout assez extraordinaire. De plus Magister avait non seulement importé des centaines d’espèces de fleurs mais aussi d’insectes tels que les papillons, les abeilles, les fourmis, tous ces insectes terriens qui existaient dans une forme souvent très mutée en Autremonde.

Oh bien sûr c’était à peu près la seule chose que Magi avait pu faire de bien ici mais… Quelques part il l’admirait pour avoir pu faire pousser un tel parc en étant si… Si mégalomane. Un mégalomane se fiche pas mal, en général, du bien être des autres… Enfin au fond peut être que Magister s’en fichait comme de sa première couche aussi mais… Pourquoi autoriser l’accès au jardins dans ce cas ? Bref… Donc Stan, Eyleen, Helen et Even se trouvaient dans un parc. Stan s’extasiait sur des bancs en bois, Eyleen observait les fleurs, Helen courait dans tous les sens et Even réfléchissait sur la vie :kiwi: Trop coooooooooooool !

Au bout d’un moment Helen qui en avait certainement marre de vagabonder revint vers le groupe d’adulte susnommé et avec une petite voix toute mignonne demanda :


« On joue au frisbee tous ensemble *-* ? Ou on fait un château dans le bac à sable *-* ? Ou des colliers en pâquerettes *-* ? Ou des élevages d’insectes *-* ? »


Even avait juste envie de lui pincer les joues et de dire « Quelle est trognooooooooooonne *-* » d’ailleurs c’est quoi cette manie qu’ont les adultes de pincer les joues ? Nan mais c’est vrai… Ça fait mal et puis en quoi ça nous prouve qu’on est mignon ? D : Bon contrairement à la plupart des adultes, Even savait, néanmoins, se contrôler mais c’est énervant, nan ? Hum, hum, je m’égare :kiwi:

Donc voilà. Even prit la petite dans les bras et lui montra les insectes laissant Eyleen et Stan un peu seuls parce qu’il avait vaguement l’impression qu’ils avaient des choses à se dire… Ceci dit il se trompait souvent. Après tout la race humaine n’est pas infaillible. Au bout d’un moment Helen en eut marre des insectes alors du coup Even sortit une mini balle et lui proposa de faire un jeu avec.

« Vouiiiiiiiiiiiiiiiii *^* On fait une balle au prisonnieeeer ? Mais il faut être plus que deux… Mmmmmmh… Je vais demander à Stan et Lyleen *-* »

Impuissant il regarda la petite vagabonder jusqu’aux deux ‘prisonniers’ et les attaquer de toute avec toute la mignonitude dont elle était capable…. Ils se retrouvèrent donc à 4 pour faire une balle au prisonnier… Fille contre Garçon. Sachant qu’il avait été instauré en début de partie qu’étant petite Helen n’était soit : 1- pas touchée, 2- pas éliminée. Au final Even et Stan, malgré une bataille sans merci finir par être vaincus :kiwi:

Helen ayant les yeux qui se fermaient et l’heure ayant bien avancé Even décida qu’il était temps de rentrer pour faire à manger. Et prit la petite sur ses genoux.

« Bon on se fait une partie Crêpe ce soir ? »

____________________________Petite ellipse qui veut tout dire :kiwi:___________________________
____________________________________________
Even lança la première crêpe qui alla se coller au plafond déclenchant les rires d’Helen… Bon il n’avait jamais été très bon lanceur de crêpes… Autant dire ce qu’il fallait dire mais… Il adorait ça… Et puis c’est toujours sujet à rire… Un peu comme les fondues. On peut faire des gages et tout… Là actuellement Even sautait autour de la table dans son fauteuil… Bawai ._. Les gages c’est toujours assez ridicules et allez faire sauter un paraplégique à cloche pied, vous :kiwi: (Oui, oui, oui, j’y ai pensé avant de me rendre compte qu’il était en fauteuil :’D *Milietusors*).

Au bout du troisième essai il réussit finalement à présenter un crêpe digne de ce nom dans l’assiette de sa fille qui la badigeonna de nutella (Hanwai ! Chez Even les crêpes elles sont sucrées o/ *BOUM*).

Au final il laissa la poële à Stan et Eyleen parce qu’un gage ça va, deux ça passe, mais à trois il commence à être mauvais perdant… Ce qui n’est ABSOLUMENT pas le but…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stanley A. Dyson

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Error 404 Not Found...   Sam 25 Mai - 19:16

CROCODILE ROCKElton John
« Oh... Stan...»

A ce moment, Stan eut une espèce de crise mentale. Il était entre le « Oh elle fait attention à mes sentiments c’est trop bien » et le « Oh la pétasse elle me prend pour un faible. ». Il se contenta de la regarder avec une expression absolument neutre, c'est-à-dire le regard totalement éteint et un petit sourire de coin parce que oui, ça, c’était son expression neutre.

« C’est bien, tu te souviens de mon prénom, c’est une avancée. »


Il mit ses mains dans ses poches et joua avec l’inclinaison de la semelle de sa chaussure, allant légèrement en avant pour revenir à son point initial en soupirant. Visiblement, l’ambiance était au beau fixe, et soit Eyleen avait peur de lui parler, craignant qu’il prenne mal chacune de ses phrases, soit Stan avait perdu son côté « je parle sans arrêt pour rien dire parce que les blancs m’angoissent ». Or là, il était bien angoissé et il se sentait presque oppressé par ce silence.

« … Sinon toi ça va ? T’as été enlevée comment par les Gris … ?
- Stan, Eyleen, vous venez jouer à la balle au prisonnier avec papa et moi *-* ? »


Stan sourit, amusé. La balle au prisonnier, vu leur situation, il trouvait presque la demande ironique, bien qu’Helen n’était ni au courant de leur prise en otage et du fait que normalement, ils ne devaient pas ici mais plutôt en train de se faire infecter par la magie démoniaque. Le brun grimaça et chassa ces images de ses pensées, évitant de penser à sa vie au cas où il serait infecté et qu’il deviendrait Sangrave.

« Bien sûr Helen » dit – il avec compassion en la prenant dans ses bras. « Tu viens ? » fit – il en regardant Eyleen.

A vrai dire, Helen avait un véritable pouvoir de persuasion qui faisait qu’on ne pouvait que lui dire oui, sinon on se sentait mal et coupable. Peut – être que tous les enfants l’avaient, cette espèce de « pouvoir ».
Les équipes vite fait, c’était Helen et Eyleen contre lui et Even. Sachant qu’Even était paraplégique et Helen petite, la partie était digne d’une émission de vidéos de ratés. Le pire, c’est qu’au final, les garçons perdirent, et Stan mit sa défaite sur le fait qu’Eyleen soit militaire donc entraînée à viser juste, histoire de ne pas se sentir trop nul.

« Bon on se fait une partie Crêpe ce soir ? »

Il sourit, comme si quelqu’un allait contester.

________________________
ELLIPSE HUHU.

« HAHA TU SAIS TROP PAS T’Y PRENDRE :’DDDD »


Stan, 27 ans, totalement inexpérimenté en matière de fabrication de crêpes. A vrai dire, certains diront qu’on a besoin d’avoir de l’expérience en une matière pour juger, mais prenez quelques concours comme les dégustations de vins : Combien de juges de vins font du vin au juste ? De même pour les télés crochets musicaux, bien que le soucis de ces derniers n’est pas l’expérience du jury mais bien leur talent (Mais où va-t-on sérieusement ? Bientôt on verra Jenifer juge de The Voice, non mais n’importe quoi … Oh wait). Après avoir donner des multiples défis infaisables pour un paraplégique, il se disait que les vannes de ce genre là, c’était franchement de mauvais goût, mais qu’après tout, il s’en foutait parce qu’au fond, c’était bien drôle. Au bout de trois crêpes loupées, Even donna la poêle à Eyleen et Stan, malgré l’air consterné de ce dernier. Il jeta un regard à la jeune blonde et se souvint d’une fois, dans un certain hôtel d’Omois, où elle avait fait des crêpes justement. Il n’était donc pas condamné à galérer pour en faire mais pouvait juste prendre exemple sur elle pour les premières puis suivre bêtement son exemple.

« Tu sais en faire toi non ? » fit – il d’un air amical avec un sourire, histoire de ne pas s’en prendre une.

Oui, demander quelque chose avec un grand sourire, ça donne toujours des points en plus. Il commença à mettre un peu d’huile sur la poêle pour éviter que la crêpe ne colle et la tendit à Eyleen tandis qu’Even était occupée à tartiner les « déjà faites » de Nutella, sucre, cassonade, confiture …

_♣ _______________ ♣_
A quoi tu sers je t'aime encore
bataille déjà perdue une histoire déjà entendue c'est pas qu'je crois en rien j'crois plus tout court ça me convient chez moi j'vote pas, j'suis pas chez toi y fait trop froid j'ai perdu mon drapeau j'crois plutôt qu'j'l'ai brûlé j'ai oublié d'trouver ça beau j'ai oublié qu'c'était sacré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Error 404 Not Found...   Mar 18 Juin - 21:11

UP IN THE AIR30 Second To Mars
[je rigole toute seule, j'ai vu le titre et pis j'ai ris. je suis vraiment con des fois]

« HAHA TU SAIS TROP PAS T’Y PRENDRE :’DDDD »

Stan c'est toi qui dis ça. Alors que tu n'a jamais eu une poêle entre tes dix doigts. A part peut être pour faire une «bataille». Très sympa, vraiment. Et pis faut pas lui en vouloir, il n'a que 27 ans le petit. Enfin, physiquement. Dans sa tête il a du rester au stade de « J'ai quatorze ans et je suis liiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiibre ». M'enfin, on lui en voudra pas, on l'aime bien comme ça le petit Stanounet :kiwi:. Even en eu certainement marre de laisser les crêpes collées au plafond et tendit la poêle aux deux zigotos qui riait assez... fortement, sous le regard consterné d'Helen, qui les regardait tout les deux en mode « Mais ils ont bouffé quoi avant d'arriver dans la cuisine ? °° ». M'enfin, on lui en veut pas non plus a la petite (a croire qu'on en voudrait a tout le monde dans ce pays de tarés :'D). Stan lui tendit la poêle.


« Tu sais en faire toi non ?  fit – il d’un air amical avec un sourire
- Euh. Oui je sais :kiwi:. D'ailleurs si je me souviens bien, t'avait bien aimé a l’hôtel, Stan :kiwi:. »

Eyleen attrapa la poêle et sourit, versant un peu de pâte dans celle-ci, puis la répartissant dans le fond, histoire de former un beau cercle bien rond. elle retourna la crêpe et la fit sauter en l'air, la rattrapant in-extremis avant qu'elle ne tombe, évitant la catastrophe.

« J'ai un peu perdu la main... » dit-elle, déposant la crêpe dans une assiette, retournant aux fourneaux
.

Eyleen repeta l’opération plusieurs fois reprenant doucement le maniement de la poëlle, warning Stan, ça peut être dangereux, un coup de poëlle est si vite partit %)Enfin, bref. Le jeune femme réussissait désormais a faire sauter les crêpes sans trop de problèmes... Et subitement, Eyleen s'entit un truc sur sa tête, puis elle n'eut plus qu'un quart de sa vision normale. La crêpe qui était collée au plafond venait de lui retomber sur la tête. C'était... Sympatoche dirons-nous Elle entendait déjà la rire cristallin de la petite Helen qui résonnait dans la pièce, bientôt rejoint par celui de Stan et d'Even.


« Mais... Mais c'est pas drôle i^i »
, dit-elle d'un air dépité, ayant un regard de chien battu,  enlevant la crêpe de sa tête, la jetant sur la tête de Stan qui fit une tête... Juste épique. « Aller toi, aux fourneaux! »

Eyleen tendit la poêle a Stan, un grand sourire aux lèvres. Elle s'assit a sa place et se servit de crêpes, entendant son estomac crier famine.

Spoiler:
 

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stanley A. Dyson

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Error 404 Not Found...   Dim 30 Juin - 11:17

LIVE TO WINPaul Stanley (BWAHAHA *out*)


Stan jeta un regard consterné à Eyleen. Non seulement il avait un talent culinaire qui s’arrêtait à la préparation de sandwich, mais il avait cette constante peur de faire brûler quelque chose et que son erreur dégénère en incendie. Il passa sa main dans ses cheveux et eut un sourire gêné.

« … Réellement ? Even, t’es assuré contre les incendies ? Quoiqu’Eyleen pourra toujours incanter un jet d’eau au cas où. »


Non seulement le jeune homme était nul en cuisine, mais il était encore plus mauvais en magie. Son talent magique s’arrêtait aux Réparus et, allez, soyons fous, aux Transmitus qui fonctionnait une fois sur dix les jours de pleine lune lorsque que Saturne et Jupiter étaient parfaitement alignés sur la ligne de Pluton. Autant vous dire qu’il y avait une probabilité d’un sur un million qu’un de ses Transmitus fonctionne, et qu’il pratiquait l’art magique de manière aléatoire, sauf sur les Réparus.
Il s’empara de la poêle et soupira. C’était avec un certain étonnement qu’il remarqua qu’il savait à peu près répartir équitablement de la pâte à crêpe sur une poêle, si on excluait les coins qui avaient légèrement plus de relief que les autres, mais Stan mit cette erreur sur la quantité de la pâte. L’étape de la mise sur le feu fut légèrement plus compliqué, et loin de vouloir se donner en public, il se contenta de poser gentiment la poêle sur le feu et attendre qu’une partie cuise avant de la retourner pour faire l’autre face. Minimaliste ? Non, il n’avait pas envie que sa crêpe reste collée au plafond, il avait donné trop d’énergie à essayer d’en faire une, et l’idée d’y arriver le rendait étrangement euphorique. Tout content, il mit fièrement sa crêpe sur une assiette et mit de la pâte pour en préparer une deuxième. Les autres, pendant ce temps, mangeaient (sans lui, les ingrats), mais le brun vit rapidement arriver Even sur son fauteuil. Le jeune homme sourit, heureux de voir quelqu’un arriver pour lui tenir compagnie dans cette dure épreuve.

« Regarde, j’ai réussi à faire une crêpe, c’est trop puissant hein ? »

A ce moment précis, la ressemblance de Stan avec un enfant de six ans qui avait fait un « joli » dessin aurait frappé un aveugle, pour vous dire. Il finit d’en préparer une seconde et regarda attentivement la cuisine. Elle était toute équipée mais malgré tout, on pouvait remarquer par certains rayures ou usures qu’Even habitait ici depuis un certain temps.

« Even, ça fait depuis combien de temps que t’es ici, sans vouloir être indiscret ? »


L’Omoisien ne put réprimer un frisson à l’idée de rester plus d’un an ici. Il estimait que sa prise en otage n’était pas une catastrophe monumentale mais malgré tout, le fait de rester ici un petit moment le terrifiait. Il était un otage et il était sensé être infecté par la magie démoniaque depuis quelques jours, de même pour Eyleen. Le fait de se sentir oppressé et plus libre de ses mouvements dans une forteresse l’affolait, parce qu’au fond, être otage ne le dérangeait pas, mais être obligé de faire quelque chose l’effrayait.
De plus, il se demandait ce qu’était devenu les autres comme Jezabel, si Faith ou Billie avaient été pris lors de l’attaque des Sangraves au Splendide (mais il en doutait), et surtout, si Nick était là. Plongé dans ses réflexions, il écoutait Even en même temps, étonné de pouvoir penser à plusieurs choses à la fois en tenant une conversation. Il s’imaginait croiser Nick dans les couloirs, le regard assassin et le sourire narquois, cette envie irrépressible de lui sauter dessus pour lui montrer qu’il ne fallait pas toucher à ce qui (selon lui) lui appartenait, lui hurler qu’il le haïssait, puis se faire certainement battre à plates coutures vu la carrure bien plus sportive du rouquin.
Il secoua la tête, préférant penser à autre chose qu’à son tendre rival, regagnant un sourire compatissant au visage aux mots d’Even.

De toute manière, les Sangraves seront bien obligés de relâcher des personnes. Même des infectés n’étaient pas suffisamment stupides pour se faire traiter comme des animaux par leurs supérieurs.

_♣ _______________ ♣_
A quoi tu sers je t'aime encore
bataille déjà perdue une histoire déjà entendue c'est pas qu'je crois en rien j'crois plus tout court ça me convient chez moi j'vote pas, j'suis pas chez toi y fait trop froid j'ai perdu mon drapeau j'crois plutôt qu'j'l'ai brûlé j'ai oublié d'trouver ça beau j'ai oublié qu'c'était sacré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Even Castle

Adorateur du chocolat ♥
Adorateur du chocolat ♥



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Error 404 Not Found...   Mar 9 Juil - 13:51


Even laissa son esprit divaguer un peu tandis que les jeunes gens prenaient sa relève pour les crêpes il aurait bien voulu que ce soit dans d’autres circonstances mais avec ce qu’il prévoyait, ce serait bientôt possible. Puis les crêpes qu'il avait collé au plafond par inadvertance se confrontèrent aux lois de la gravité et se décollèrent du plafond atterrissant pour l'une dans l'évier et pour l'autre sur la tête d'Eyleen. Et après un moment de stupéfaction la petite tribu éclata de rire.

« Mais... Mais c'est pas drôle i^i »

La tête qu'elle arbora ne fit que redoubler le rire d'Even et elle balança la crêpe dans la figure de Stan qui parut tellement choqué qu'Even faillit mourir d'une crise de rire.

« Aller toi, aux fourneaux!
- … Réellement ? Even, t’es assuré contre les incendies ? Quoiqu’Eyleen pourra toujours incanter un jet d’eau au cas où.
-Oui, oui c'est bon.»

Il essaya de re prendre son souffle puis finalement  repartit dans un grand rire qu’il communiqua à Helen qui le regardait avec de grands yeux étonnés depuis le début. Puis il entreprit finalement de nourrir sa fille qui foutait de la confiture de fraises partout. En fait, et plus il y pensait plus il le voyait, Helen ressemblait vraiment à sa mère. Les mêmes yeux légèrement en amande, la même bouche toute mignonne, les mêmes expressions. Et plus il la regardait plus il se demandait comment il réagirait lorsqu’elle serait le portrait craché de sa mère qui plus est à l’adolescence lorsqu’elle se liguerait contre lui il reverrait sans doute Harper en train de lui cracher au visage et serait d’autant plus déçu… Il secoua la tête, il racontait vraiment n’importe quoi. Helen serait toujours son petit bébé d’amour.

En regardant Stan on avait l'impression que la poêle était un monstre avec des grandes dents pointues qui allait lui bouffer le visage si il faisait pas gaffe. Retournant précautionneusement sa crêpe il donnait l'impression de découvrir un monde nouveau... Et ce n'est pas l'expression qu'il arbora par la suite qui détrompa ce que pensait Even.

« Regarde, j’ai réussi à faire une crêpe, c’est trop puissant hein ? »

Les yeux brillants de fierté envers lui même on ne lui donnait plus vraiment 27 ans mais plutôt 5. Ce qui fit sourire Even.

« Tout à fait! -o- Quand j'ai préparé mes premières crêpes... ._. Mon dieu quelle horreur, un carnage O_O Harper, ta maman, ajouta t'il pour Helen, m'a enguirlandé en voyant le brodel que j'avais fichu dans sa cuisine flambant neuve. Il y en avait partout. La cuisine était couverte de pâte à Crêpe du sol au plafond. Et sur la table trônait fièrement 6 crêpes qu'on aurait dit bouffée par des mites... »

Il rit à la remémoration de ce souvenir. Helen, elle, avait écouté avec attention l'anecdote. Depuis quelques semaines elle avait compris qu'elle ne reverrait jamais sa maman. Et même si elle ne se souviendrais probablement pas de cette soirée lorsqu'elle serait plus grande, elle ouvrait tout de même grand ses oreilles.

« Even, ça fait depuis combien de temps que t’es ici, sans vouloir être indiscret ? »

Le paraplégique s'arrêta de rire sans pour autant cesser de sourire.

« Depuis deux ans. Mais j'ai pas mal voyagé, je n'aimais pas être ici trop longtemps alors je faisais en sorte de partir souvent. Je me suis installé ici après être sortit de l’hôpital ce qui explique les traces, et les éraflures ici et là. Il a fallu que j'apprenne à me servir d'un fauteuil.»

Il commença à se balader dans la pièce et ébouriffa les cheveux d'Helen.

« Mais ça va, tu sais. C'est pas si terrible que ça. Même si depuis que j'ai Helen je n'aspire qu'à partir d'ici. Je veux pas qu'elle grandisse ici. Certainement pas. C'est aussi pour ça que j'ai laissé sa garde avec Helen. Tant que je n'avais pas un domicile autre que celui là je ne pouvait décemment pas prétendre a sa sécurité. Les choses se sont un peu précipités, cependant. Mais on va se sortir de là tout les quatre. Et tout ceux qu'ont pourra emmener par la même occasion.»

Le tout serait de trouver un plan pas trop suicidaire ce qui risquait d'être un peu compliqué en peu de temps. Pour sauver le maximum de personnes il fallait s'y prendre tôt sinon ils seraient déjà tous infectés avant même qu'ils puissent tenter quelque chose. Il leur faudrait donc s'organiser dans les prochaines semaines. Il avait quelques amis dans la forteresse qui, il le savait, accepteraient de les couvrir. De toute façon il fallait bien tenter quelque chose.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Error 404 Not Found...   Ven 25 Oct - 23:25


« Depuis deux ans. Mais j'ai pas mal voyagé, je n'aimais pas être ici trop longtemps alors je faisais en sorte de partir souvent. Je me suis installé ici après être sortit de l’hôpital ce qui explique les traces, et les éraflures ici et là. Il a fallu que j'apprenne à me servir d'un fauteuil.»

Eyleen, une crêpe dans la bouche, grimaça. Deux ans ici, elle n'aurait pas pu, même en voyageant beaucoup. C'était beaucoup trop pour elle. Et puis, pour une Omoisienne, être enfermée avec des sangraves, c'était l'un des pires cauchemars qu'on pouvait lui faire subir (ceci ne veut rien diiire). Mais au fond, elle savait, ou plutôt, espérait vraiment profondément, qu'elle partirait d'ici rapidement, et avec un niveau mental potable, car oui, les Sangraves pouvaient bien la faire finir en légume. Mais bon, pourquoi se morfondre pour le moment, elle s'amusait bien pour le moment, elle n'avait pas a avoir peur de quoi que ce soit, jusqu'au lendemain matin.

« Mais ça va, tu sais. C'est pas si terrible que ça. Même si depuis que j'ai Helen je n'aspire qu'à partir d'ici. Je veux pas qu'elle grandisse ici. Certainement pas. C'est aussi pour ça que j'ai laissé sa garde avec Helen. Tant que je n'avais pas un domicile autre que celui là je ne pouvait décemment pas prétendre a sa sécurité. Les choses se sont un peu précipités, cependant. Mais on va se sortir de là tout les quatre. Et tout ceux qu'ont pourra emmener par la même occasion.»

Eyleen avala de travers l'eau qu'elle était en train de boire et toussa, assez fortement. Quoi ? C'était quoi ces plans foireux que Even se mettaient en tête sur le coup ? Pour vous expliquer plus franchement la situation dans la tête d'Eyleen, le plan le moins heureux et ce que quelques personnes meurent, qu'ils ne s'en sortent pas, et que Omois se fasse complètement envahir par les Sangraves. Yay, autant dire que c'était la joie dans la tête d'Eyleen. Après avoir failli cracher ses poumons q cause d'une quinte de toux assez puissante, la blondinette regarda Stan qui continuait a prendre de plus en plus d'assurance avec les crêpes. Elle n'attendait presque que le moment ou il prendrait tellement d'assurance qu'il lancerait la crêpe et qu'elle lui retomberais en plein sur la tête, puis la face toute déconfite qu'il aurait après avoir entendu les rire de la troupe derrière lui. Oui, elle voulait qu'il ai la même chose qu'elle. Même si ce n'était pas sa crêpe mais une crêpe qu’Even avait fait collé au plafond. NA.
Pour être plus sérieux, la jeune femme se calla dans sa chaise et regarda Stan a la cuisine. Il n'était pas heureux, et ca se voyait. E partie a cause d'elle, elle le savait et l'avouais totalement. Mais il y avait quelque chose de plus... mélancolique. Il voulait partir, et tout lui indiquait. Mais elle ne savait pas si elle arriverait a les suivre, vivante en tout cas.

Spoiler:
 

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stanley A. Dyson

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Error 404 Not Found...   Dim 15 Déc - 16:52

« Et si pour une fois tu me faisais une tête de croque-vie ? »



« Depuis deux ans. Mais j'ai pas mal voyagé, je n'aimais pas être ici trop longtemps alors je faisais en sorte de partir souvent. Je me suis installé ici après être sortit de l’hôpital ce qui explique les traces, et les éraflures ici et là. Il a fallu que j'apprenne à me servir d'un fauteuil.»

Stan le regarda avec de grands yeux étonnés. Deux ans. Bon sang. Tenir deux ans entre ces quatre murs, à voir toujours ces mêmes visages familiers, ne pas pouvoir lever la tête sans voir un autre ciel, passer les saisons à courir après n’importe qui sans raison. Il n’aurait tellement pas supporté, déjà que quelques semaines l’étouffaient. Il sentait son cœur battre dans sa cage thoracique. Deux ans. Deux ans dans cet enfer, il semblait éprouver une profonde admiration envers Even, si bien qu’il ne parvenait plus à trouver les mots pour s’exprimer. Il se contentait de rester là, l’air béat d’attention et d’admiration, deux ans.
Stan avait plusieurs phobies, comme celles des hôpitaux parce qu’il trouvait ça oppressant et terrifiant vu de loin. C’est vrai quoi, ce bloc de béton, se tenant fièrement sur une colline, avec des centaines de mourants dans ses entrailles, il avait vécu un certain traumatisme en visitant des couloirs d’anatomie, et il trouvait ça tellement malsain. Ses corps déchiquetés, ses patients attendant une greffe sans aucun espoir, ses yeux creux et ses visages trop minces pour être en bonne santé. Non vraiment, les hôpitaux étaient des choses trop sales pour lui. Cet excès d’hygiène aussi, ces interminables attentes, ce vieux fantasme de l’infirmière alors qu’elle ne fait que son travail en se promenant en chaussures en plastique. Il frissonnait, tout ce qui touchait au corps médical l’effrayait. Il parlait bien sûr des locaux, mais aussi la peur d’être handicapé.
Il n’avait pas peur de la mort, car tout le monde mourait à un moment de sa vie. Sa seule peur était de se dire que parfois, il ne pourrait plus jamais revoir des personnes qu’il aime, mais la mort pourrait lui prendre tout ce qu’elle veut, il refuserait par fierté de s’abaisser, par pure fierté vous dis-je. Cependant la peur d’être handicapé était bien présente. Imaginez vous êtes heureux, vous marchez sur vos deux jambes, la gravité bien réglée et votre tête bien saine sur vos deux épaules, d’un coup un chauffard tout à l’envers arrive, ses pédales inversées par l’alcool et les mains entortillées par la fête, il vous rentre dedans et vous devenez un être désarticulé, un peu bancal, la tête sur le côté et les pieds en angle droit. Les jambes séparées du reste. Le buste déchiqueté. L’autre ne sourit pas non, il vous regarde sans un mot, trop saoul pour réfléchir.
Au fond il aura détruit chaque parcelle d’habitude de votre vie, vous devrez emmerder votre monde dans le bus en prenant trois fois plus de place que tout le monde, attendre que la plaque handicapée ne se déploie, sous l’œil agacé des valides, vous ne savez pas comment marche votre fauteuil. Oh oui, mes frères !, Stan avait un grand respect pour Even, un si grand respect qu’il s’abstint de prononcer un mot suite à ses paroles, ne voulant pas troubler ses paroles limite prophétiques pour le jeune homme.

« Mais ça va, tu sais. C'est pas si terrible que ça. Même si depuis que j'ai Helen je n'aspire qu'à partir d'ici. Je veux pas qu'elle grandisse ici. Certainement pas. C'est aussi pour ça que j'ai laissé sa garde avec Helen. Tant que je n'avais pas un domicile autre que celui là je ne pouvait décemment pas prétendre a sa sécurité. Les choses se sont un peu précipités, cependant. Mais on va se sortir de là tout les quatre. Et tout ceux qu'ont pourra emmener par la même occasion.»


Eyleen toussa, sous le regard noir de Stan. Oh, bien sûr, madame préférait peut – être se faire péter la rondelle en prison histoire de satisfaire ses fantasmes tordus et sa sexualité en vrac avec son petit copain rouquin ? Bien à elle, mais Stan ne comptait pas rester ici. Il était comme un quetzal qui mourait si on l’enfermait : Il était trop jeune pour rester dans un tel endroit si froid, si gris et si cruel. Il prenait cet air désabusé devant tout le monde, en se disant qu’il savait mieux la vie que quiconque mais au fond, il ne connaissait rien. Il était un de ses bouffons qui avaient une vie, qu’on lui disait que son existence était fantastique et qui répondait sur un ton monocorde « C’est pas la mienne je l’ai achetée comme ça ». Des fois, il se sentait pousser des ailes de philosophe raté et retombait sans réfléchir, car penser sérieusement était une torture pour lui.
Seuls les gens qui pensaient étaient malheureux après tout. Le beauf de base qui mate les télé réalités et qui se lustre l’asperge tous les soirs devant des films aux japonaises parfaites aux seins refaits sans se soucier de la femme qui a porté ses gosses à bout de bras, il est heureux. Il se fout des valeurs, de l’existence d’autrui, son rêve est d’écraser les autres sans rien penser, il agit et point barre.
Prenez un type qui réfléchit. Il ne fera aucune action sans penser aux conséquences, n’agira point, et ne supportera pas les obscénités gratuites. Il éteindra sa télé devant les abruticités télé-ludiques et crachera sur ses mannequins aux jambes de cure dents. Il sera malheureux car il pensera à sa société, sa propre société où le physique prime, où si vous n’êtes pas une fille parfaite à grosse poitrine et à la chevelure conforme, vous êtes qualifiée de laide et par conséquent, cette fille va se sentir mal aimée car elle réfléchira sur la cause de son rejet. Prenez la blondasse de base, stupide et sans intérêt avec le rouge à lèvres rose bonbon sur les lèvres, elle ne se préoccupera que de son physique et elle sera aimée. Point barre. Les gens qui réfléchissent à cela seront tristes de voir que la société marche ainsi, et que les hypocrites sont les rois.

Stan secoua la tête de droite à gauche comme pour chasser ses pensées et focalisa sur sa crêpe brunie. Lui et les arts culinaires, ça faisait deux en général, il haïssait faire la cuisine mais excellait dans la préparation de sandwichs. Généralement c’était Faith qui s’occupait de la bouffe, mais là, mes frères !, cette chère Faith n’était pas là. Après quelques crêpes il prit de l’assurance et les résultats devenaient comestibles et esthétiquement appétissants. Il sentit le regard d’Eyleen sur lui et soupira. Il la haïssait autant qu’elle le rendait malade. Oui, son côté simplet désormais l’agaçait, elle suivait ce que les autres faisaient, mon copain fume ? Oh je fais pareil tiens. Si son copain était un connard d’emo elle sera devenue emo aussi, elle se conformisait sur les autres et se jugeait différente, voir même, attention grosse hilarité, rebelle ! La blague. D’un côté Stan ne pouvait s’empêcher de se demander pourquoi elle était devenue comme ça, des fréquentations ? Ou avait – il trop changer d’un coup ? Il soupira et tira une tête inexpressive de la personne blasée, il se haïssait d’une certaine manière. Il ne pouvait nier que Nick avait ce « truc » en plus qu’il n’avait pas, mais il se retenait de s’auto-modifier pour plaire à Eyleen. Pas question de se conditionner pour elle, il y perdrait sa fierté et sa personnalité, et ça, c’était impensable.

Une détermination l’anima, sa mission actuelle était de s’échapper de ce foutoir, et ce avec tous les moyens possibles, pas de se faire aimer par la grognasse du coin bon sang. Il finit son tas de crêpe et versa le reste de la pâte dans la poêle pour en faire une dernière.

« Servez vous, j’suis pas sûr que la qualité soit géniale mais j’aurais tenté. »

Il mit l’ultime crêpe sur le sommet de la pile et rejoint les autres à table. Le petit brun se plaça à côté d’Even et étala de la pâte à tartiner au chocolat sur sa crêpe, pensif.

« Tu as déjà tenté de t’évader de ce bordel avant ? Je veux dire, avant l’attentat du Splendide ? »

D
es fois, il haïssait sa fonction de responsable d’accueil. Il avait ce don de se mettre dans la merde peu importe ce qu’il faisait : Il travaillait, il se faisait enlever. Joie, pire qu’un journaliste embauché à France 3 ce type !

_♣ _______________ ♣_
A quoi tu sers je t'aime encore
bataille déjà perdue une histoire déjà entendue c'est pas qu'je crois en rien j'crois plus tout court ça me convient chez moi j'vote pas, j'suis pas chez toi y fait trop froid j'ai perdu mon drapeau j'crois plutôt qu'j'l'ai brûlé j'ai oublié d'trouver ça beau j'ai oublié qu'c'était sacré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Error 404 Not Found...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Error 404 Not Found...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 06. you found me lying on the floor
» Enlevez l'homme devant le labo de recherche
» Fatal error system.
» Send Error Chapel
» « Now I've finally found someone to stand by me. » Albus&Nara - terminé.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AutreMonde :: AutreMonde :: La Forteresse Grise-