AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 No one can live in sorrow. ▬ pv.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Faith L.R. Dyson

let yourself be silently drawn by the strong pull of what you really love.
let yourself be silently drawn by the strong pull of what you really love.



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: No one can live in sorrow. ▬ pv.   Lun 14 Jan - 16:04


Green Day ▬ No One Knows.
La chaîne hi-fi en blast sur Avenged Sevenfold, la poêle pétillante en cramant les pancakes et la bouilloire sifflante pour dire que c'était l'heure de servir le café formaient l'ambiance matinale d'un weekend bien commencé. La rouquine du loft était assise sur le comptoir, le pied se balançant en rythme avec Critical Acclaim, les yeux fermés et une tasse vide entre les doigts. Elle s'était couchée tard la veille après avoir passé la soirée avec Elijah, mais s'était pourtant levée plus tôt que tout le monde. Le loft était silencieux quand elle était descendue dans la pièce principale, et personne ne dormait dans les canapés-lits. Pourtant, l'un d'entre eux était déplié, et quelques draps et une couverture reposaient en boule dessus. Par terre étaient des vêtements chiffonnés et en boules aussi. Pas ceux que Levy.. Faith soupira en pensant que celle-ci avait dû passer la nuit avec Stan. Mais après tout, si ça les amusait de se foutre dans des situations délicates. Pendant un moment elle pensa à Billie, pauvre Billie, trahi par sa copine et un de ses meilleurs amis, puis après tout elle se dit que, c'est ça la vie, au fond. Elle avait fixé les vêtements sombres au pied du lit, une douleur à la poitrine. Ça ne pouvait pas être ceux d'Arie. Son propre frère ne lui aurait jamais fait ça, elle ne voulait pas croire qu'il soit autorisé à loger ici avec eux, mais au fond elle savait qu'il était là, quelque part autour d'elle, vivant, et que ça ne servait à rien de se mentir. Elle soupira, rouvrant les yeux et arrêtant son pied en entendant le début de Scream. Elle avait mit son seul CD d'A7X, ne voyant personne, pensant que ça les réveillerait. Elle avait pris cet album parce qu'il était là, dans les premières boites parce qu'il était sous la lettre A, et parce qu'elle ne l'avait pas écouté depuis un moment. Mais elle ne s'était pas aperçue qu'il y avait une autre raison pour qu'elle ai choisi ce CD. Peut-être avait-elle oublié ? C'était Drew et Arie qui l'avait fait découvrir ce groupe. C'était en quelque sorte son inconscient, peut-être, qui avait vu l'album et voulait se souvenir de ces moments passés avec eux. Elle descendit du comptoir et arrêta la bouilloire, posant sa tasse à côté. Elle sortir un sachet de Maxwell House, croyant entre ses voix et des gloussements à l'étage. Levant les yeux au ciel elle se servit le café et posa sa tasse sur le comptoir. Après avoir mis la musique, elle était remontée pour se coiffer et enfiler un jean, laissant es tartines dans le grille-pain, et avait entendu du bruit et des murmures dans la chambre de Stan, suivis de "Shhh" et de gloussements. Ils étaient au moins deux là-dedans, c'était clair. Sauf si Stan avait déjà déconné à 27 ans, ce qu'elle doutait. Elle était redescendue avec un pas lourd, se disant que la journée allait être longue, surtout en compagnie de l'autre. Elle beurra deux tartines, oubliant qu'elle avait horreur du beurre, et prit une gorgée de son café. Celui-ci n'était pas aussi bon que d'habitude, plus amer peut-être, avec moins de goût, moins de saveurs. Elle reposa sa tasse en pendant subitement à Drew. Son visage lui apparut nettement, et elle entendit sa voix comme si elle l'avait entendue hier. C'était un peu comme si elle l'avait vu et entendu hier , puisque les deux frères se ressemblaient comme des clones. La seule différence physique était que l'un était plus grand que l'autre, à l'époque.
Elle soupira. Revoir Arie c'était bittersweet, attristant à agréable à la fois. Mais elle ne supporterait pas de passer plus de deux heures en sa compagnie. Derrière elle, les enceintes de la chaîne était défoncées par la guitare d'Afterlife, et elle n'entendit pas tout de suite le bruit de l'autre qui coulait, mais vers la fin de la chanson elle s'en aperçut, et elle se doutait qu'il était évident que quelqu'un utilisait la salle de bain du bas. Elle hésita à aller voir, qui c'était, peut-être dire bonjour aimablement même, tellement elle avait besoin d'humanité. Puis elle se dit qu'elle avait aucune envie de tomber sur un inconnu, qu'elle ne dirait même pas bonjour, même agressivement, tellement elle était lassée et de mauvaise humeur. Elle reprit une petite gorgée de son café pas bon, et finit par le vider dans l'évier. Finalement, l'eau s'arrêta de couler, et les premiers accords de Gunslinger retentirent dans le salon. Un bruit de poignée puis d'ouverture de porte se fit entendre et une ombre se forma doucement à gauche du buffet. Faith ferma les yeux en reconnaissant la silhouette si familière, un pincement au coeur. Lorsqu'elle ouvrit les yeux il était devant elle, mais elle avait la tête baissée et ne voyait que ses pieds nus. Posant la main sur la table de l'évier derrière elle, elle releva doucement le regard, enregistrant tous les détails de sa structure au passage :kiwi:. C'était la deuxième fois qu'elle le voyait en dix ans. Lorsque ses yeux rencontrèrent les siens, son coeur partit se réfugier dans ses chaussettes, lui donnait le vertige. Il la regardait avec une tendresse qu'elle ne parvenait pas à comprendre, et au coin de ses lèvres se formait en sourire affectif, qui disparut lorsqu'il (le garçon)) aperçut le regard hostile de la rouquine. Il la chercha des yeux, cette manière presque adorable qu'il avait de scruter son visage avec un air limite inquiet, pendant un petit moment qui sembla interminable. Après l'éternité, il abandonna et baissa le regard, sa passant une main dans ses cheveux, qui ressemblaient à un champ de bataille. La jeune fille le fixa avec des yeux ronds. Il regarda le sol un moment, puis, semblant se réveiller, regarda son lit. Il avait un tshirt, un caleçon, mais pas de pantalon, ce qui ne semblait pas le déranger plus que ça.

« Yeah, you've been alone, I've been gone for far too long, but with all that we've been throught, after all this time I'm coming home to you. »

La jeune fille avala avec peine en entendant les paroles du morceau et cligna des yeux pour chasser les larmes qui commençaient à troubler sa vie. Le brun le vit et se mordit la lèvre inférieure.
Il portait un tshirt noir avec écrit en blanc "J'ai un incendie à bord" et un boxer rayé noir et blanc, qui appartenait à Stan. Elle-même portait un tshirt de son frère, noir avec écrit Death Records, effigie à un de ses films préférés, qu'elle lui avait offert pour son anniversaire. Elle se rendit compte que maintenant c'était plus ceux de son frère vu le nombre de fois qu'elle les avait utilisés comme pyjama, et qu'il ne les portait plus. Donc le garçon débarquait dans son loft, dormait dans son salon, dans son canapé-lit, dans ses affaires (prochainement dans son lit What a Face ? *out*)
Elle plissa les yeux, le regardant traverser la pièce pour rejoindre son lit dépliant. Elle ramassa son jean, l'air du type qui n'en avait rien à foutre d'être à moitié à poil devant la soeur d'un vieil ami (elle ne s'avouait même pas à elle-même la légère affection qu'elle lui portait), ce qui ne fit qu'énerver la rouquine davantage. Il enfila son froc le plus lentement du monde, une jambe après l'autre, posant les bords sur ses hanches et serrant sa ceinture, plaçant les chaînes et les bretelles le long de ses jambes. Il roula en boule son tshirt Ed Hardy et ses chaussettes, puis réajusta ses draps, toujours avec cette lenteur atrocement patiente. Elle soupira et crut le voir sourire, un sourire amusé, comme s'il ne pouvait pas s'empêcher de relever la tête et de la taquiner, le genre de mec à qui on a juste envie de foutre une claque ♥️. Ça avait dû se voir dans les yeux de la jeune fille puisque son sourire dédoubla de volume lorsque le brun passa une deuxième fois la main dans ses cheveux décoiffés.
Il releva rapidement la tête, plongeant son regard dans le sien, puis la tourna, presque immédiatement et marcha jusqu'à la chaîne hi-fi. Il attendit un petit moment, peut-être la fin de la chanson de la chanson puisqu'il soupira avec un sourire qui lui était habituel.

« A Little Piece of Heaven ... »

Elle cligna des yeux, ,se rendant compte que pour les trois dernières minutes elle avait été autre part, regardant tous les gestes que faisait Arie, pendant à Drew. Elle hocha doucement la tête et sentit quelque chose de chaud couler sur sa joue, s'apercevant qu'elle avait commencé à pleurer. Heureusement, le garçon ne la regardait pas. Soit il n'avait pas remarqué ses larmes, soit il les avait vues mais jugeait inutile de ses faire remarquer. Elle se retourna et les essuya rapidement, rinçant sa tasse pour trouver quelque chose à faire en attendant. Elle eut vite fini et ne savait pas quoi faire pour rester occupée, elle avait limite envie de sortir tout ce qui était dans le lave-vaisselle pour le faire elle-même. Mais elle se dit qu'il était temps d'affronter la vérité en face, et que s'il voulait parler, ils parleraient. Elle se retourna doucement. Il était toujours au même endroit, penché sur l'enceinte de gauche, chuchotant pour accompagner la musique. Elle marcha lentement vers lui et il se redressa, et le voyant comme ça, une main sur le bord du meuble de télé, la tête levée et les yeux ouverts comme s'il attendait qu'elle dise quelque chose fit exploser ses cerveaux.
Elle s'arrêta et se mordit la lèvre, ne sachant que fait. Il n'était pas trop tard pour s'enfuir mais ça semblerait suspect. Vite, trouver quelque chose. Elle prit une profonde inspiration et marcha jusqu'à l'Homme-Debout c'est un meuble hein :kiwi:)
Elle se baissa ensuite avec délicatesse pour en sortir une assiette en céramique. Elle referma les portes et se leva rapidement, et son coeur loupa un battement lorsqu'elle le vit de dos, la main sur le mur, la tête baissée, et ses pieds se frottant l'un à l'autre, et crut lâcher son plat lorsque les sanglots s'emparèrent d'elle. Quoi qu'elle fasse, elle ne pouvait que voir Drew à travers les cheveux noirs, les manières, le regard et les traits symétriques de son frère.

Spoiler:
 
Milka:
 

_♣ _______________ ♣_
in the cold november rain
When I look into your eyes, I can see a love restrained … but darlin' when I hold you, Don't you know I feel the same ? 'Cause nothin' lasts forever, And we both know hearts can change … And it's hard to hold a candle, In the cold November rain. ∆ belladone.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Arie J. Camden

lonely boy ▬ Oh god I'm tired of sleeping alone...
lonely boy ▬ Oh god I'm tired of sleeping alone...



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: No one can live in sorrow. ▬ pv.   Mar 15 Jan - 22:28


nightmare ▬ avenged sevenfold

Arie courait, soufflant à s'arracher les poumons, fermant les yeux pour garder ses larmes, sachant qu'Il allait le faire. Encore une fois, il arriverait trop tard. Encore une fois, il verrait ces taches de sang quelque part sur lui, encore une fois, il entendrait le cri de rage de celle qu'il aime. Encore une fois il reverrait ses années en prison, encore une fois sa fiancée crachant du sang, lui dire qu'elle l'aimerait, qu'il devait vivre pour elle. Encore une fois il verrait son corps sans vie dans ses bras. Il sentait toutes ces sensations dans son corps, ayant ses horribles sueurs froides. Et à chaque fois, il ne savait pas se réveiller. Comme si son conscient voulait le faire souffrir, en lui refusant d'échapper à ce cauchemar. Et c'était comme ça depuis qu'il été repassé devant l'Immeuble. Une torture. Il pensait à Stan, Faith, Charlotte, Drew, les autres... Une torture permanente. Et pis la, hier soir a un bar, Stan. Imaginez le choc que ça lui avait fait. Bref. Le grand tatoué ne se réveillait toujours pas et d'un coup, il vit son frère, en filigrane  devant lui. Un léger filigrane blanc qui contrastait avec le fond noir, complètement noir. Il le voyait, sentait son odeur, voyait dans ses yeux bleus cristallins, légèrement cachés par ses cheveux noirs.  Son regard cristal le perçait de part et d'autre, se sentant comme un gosse qui revoit son père partit au service depuis 3 ans. Sa peau pâle comme la mort commençait a apparaitre, dévoilant son corps marqué d’hématomes bleus. Tel qu'il était lorsqu'il l'avait vu tomber. Arie le prit dans ses bras (In his Nightmare.) et le serra, sentant de grosses larmes rouler sur ses joues.

« Drew.... Putain Drew....
- Arie.... Veille bien sur Faith...
- Faith… ? Mais ... NON!
- Je t’aime frérot..
- Me laisse pas Drew...Pas encore une fois ... »


Trop tard. Il était tombé, encore une fois, comme il était tombé de l'Immeuble. Arie entendit un cri et se réveilla en sursaut, sa tête dans l’oreiller, entendant les premiers accords de Scream. [Raccordement de ouuuuf].

IT'S YOUR FUCKIN' NIGHTMARE !

the forgotten ▬ green day
Padam padam, touditouditoudidaaa padam padam. Scream, Avenged Sevenfold Il la connaissait par coeur et savait la jouer les yeux fermés. Mais... Ou est ce qu'il était? Et pourquoi il était sous une grosse couette, les yeux coulants de larmes ? encore, les larmes pouvait se justifier ( Nightmare) mais la couette, le lit et cette putain d'odeur qu'il connaissait si bien (je parle de Faith I love you). Arie bougea discrètement la tete, la sortant des couvertures, voyant son petit oisillon roux devant elle, une tasse de café a la main, qu'elle posa sur le comptoir, passant devant le lit pour monter finir de s'habiller certainement. Arie prit ses affaire (A poil dans le loft, nan mais ici.... *Tend des mouchoirs a Low et a Milka pour essuyer leurs bave*)et fila a la salle de main du bas, fermant a clef. le jeune homme laissa tomber ses affaires et alla mettre du chauffage et commença a faire couler l'eau, se regardant dans la glace : Il avait l'air d'un mort maquillé qui venait de faire la guerre et pleurer. Imaginez le résultat quoi.

Le tatoué enleva son caleçon (*double dose de mouchoirs*) et entra dans l'eau chaude, fermant les yeux, coupant l'eau. Il s'allongea dans l'eau chaude et pensa, a tout, a rien mais surtout a Faith et a son cauchemar. Elle était devenue une fille parfaite, franchement et pis, elle n'avait pas l'air d'avoir changer niveau caractère. Un peu lunatique sur les bords, pas bien réveillée de matin vite lassée, spontanée... Celle qu'il avait toujours connu. Il soupira et renifla, plongeant la tête sous l'eau. Il ouvrit les yeux et les laissa ainsi, fixant le vide. Il voulait juste oublier ce qu'il c'était passé.Repartir a zéro. Mais ca, c'était pas possible. Pourquoi ? Parce qu'il y avait Faith, Stan, Nirvana. La vie est injuste. Arie remonta sa tête et frotta ses yeux, laissant les guttes d'eau noire couler sur ses mains. Il enleva une grande partie du khôl et soupira, repenssant a ces mots qu'un vieil homme lui avait dit un jour, après avoir hurlé  « La vie est un chemin qui se parcourt dans un seul sens. La reprendre à zéro est impossible. On peut choisir sa destination, réfléchir quand on arrive à une intersection, ralentir, accélérer, décider de ne plus refaire les mêmes erreurs, on ne revient jamais en arrière. » C'était vrai, mais dieu, bon dieu qu'il aurait aimé revenir en arrière, des années et des années avant, pouvoir refaire le même chemin, recommencer sans faire ces erreurs fatales pour lui et ceux qu'il a connu. Mais c'était le passé. Arie se lava les cheveux et se lava tout court, avant de se lever de la baignoire et de s'entourer le bas du corps d'une serviette, laissant ses muscles a l'air (et ses tablettes de  chocolat dégoulinant d'eau claire et ce sourire ravageur qui va faire tomber Milka si j'arrête pas tout de suite de le décrire... :'D). Le jeune homme fini d'enlever le noir autour de ses yeux et se sécha les cheveux, avant de passer la serviette sur son corps (D'athlète What a Face). Le brun mit un caleçn et mit du khôl, avec un des crayons de Stan, certainement. Ou de Faith. Car il avait remarqué des traces de noir pas bien démaquillées sur ses yeux. Le jeune homme fini de se maquiller et mit un tee shirt, car il avait juste oublié le sien sur le lit. « J'ai un incendie a bord.» Bien sur. Arie soupira et sortit de la salle de bain, voyant Faith de dos. Quelque chose c'était brisé en lui et il sentait son cour bruler en lui, et vous savez, quand une flamme est au dessus de la cire, ça fond. C'est exactement ce qu'il se passait avec le coeur d'Arie. Sur terre, on appellait ça « Heart Sinking » Une façn bizzare de dire que ton coeur coule. Et ces petites gouttes de cires qui retombe au creux de ton vetre et qui se fond mal. Qui te donnent envie de pleurer toutes les larmes de ce putain de corps...

You're dragging on, your heart's been broken

a little piece of heaven ▬ avenged sevenfold

UNDERCO.

_♣ _______________ ♣_

BUT I'LL SOON FORGET THE COLOR OF YOUR EYES
AND YOU'LL FORGET MINE.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

No one can live in sorrow. ▬ pv.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» Live your life to death (Featuring Nayki)
» In the twilight (PV Sorrow Life)
» Vive le Naheulband en live !!!!
» XBOX LIVE NHL12

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AutreMonde :: AutreMonde :: Omois :: Loft-