AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 2700 années, c'est mieux que 31 petites années humaines. (TERMINEEEE!!!)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Valkandre A. Kahl Ylegosh

Parce que vous ne valez rien
Parce que vous ne valez rien



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: 2700 années, c'est mieux que 31 petites années humaines. (TERMINEEEE!!!)   Ven 1 Mar - 22:44




Valkandre Arkaniel Kahl Ylegosh

▬ Bonjour à tous, chers téléspectateurs ! Aujourd'hui nous accueillons parmi nous Valkandre Arkaniel Kahl Ylegosh mais vous pouvez l'appeler Val' car on est entre nous !
▬ Et oui Jim, cette nouvelle recrue fraîchement débarquée de la Porte de Transfert d'Omois est on ne peut plus vampyr et nous fait l'honneur de sa présence du haut de ses 2700 belles années.
▬ Et encore John, vous n'avez pas tout vu, car ayant déjà interviewé notre invité, je peux vous certifier que ce nounours a une magie de couleur pourpre est d'une puissance incommensurable . Il va falloir s'accrocher John ! Mais la question qui vous brûle sans doute les lèvres...
▬ ….est : mais à quel camp notre lascar appartient il ? La réponse est le camp neutre , il appartient donc logiquement au groupe Très Haut-Mage ...
▬ Mais nous ne le jugeons pas, John, bien au contraire, les autres membres de ce groupe vont l'accueillir à bras ouverts, lui et son familier ! En fait...
▬ ... Notre ami a un familier, qui se trouve être Encéphalophage, basilic  .
▬ Oh que c'est bouleversant John ! Pour finir avant de passer à la météo lancovienne, nous devrons ajouter que ce kiwi a un mot à vous dire : Code validé par Evangeline :kiwi:
▬ Quelle bonne parole Jim ! Nous l'aimons déjà !









Caractère & Physique

Je hais par dessus tout les fleurs, en particulier les pâquerettes. J'éprouve en outre une haine sans borne envers les lapins, les écureuils et tout ce qui pépie, volette et a l'air MIGNON. Après avoir passé un demi-millénaire dans ma grotte à scruter les reflets chatoyants de ma personne dans les profondeurs de ma psyché, je suis certain d'avoir acquis les notions principales nécessaires à l'épanouissement d'un être équilibré dans ce monde vaste et coloré. Ainsi, je sais que ma splendeur sans pareil est indéniable et que quiconque a un avis contraire à cette vérité est indigne de respirer le même air que moi. Avide d'hygiène et de perfection, j'ai l'habitude de me laver les mains une bonne dizaine de fois afin d'éliminer tout nuisible ayant élu domicile sur les étendues immaculées de mon épiderme. En outre, j'ai coutume d'exterminer colporteurs, quêteurs et mendiants lorsque ceux-ci se présentent à ma porte. Quelle audace de seulement imaginer avoir le droit de la souiller avec leur immonde contact!





Histoire

Je suis né dans les profondeurs ombragées des forêts de Selenda. Enfant humain, trouvé au milieu des restes d'une réfugiée terrienne arrivée là nul sait trop comment, j'entrai dans l'Existence "grâce" au décès de ma génitrice. Voilà de quoi donner le ton à la valse de ma vie, rythmée çà et là par la mort que je devais semer à chaque pas de danse. Tout ceci peut sembler augurer des aventures trépidantes, passionnantes, pleines de dangers, de dragons, de princesses, de haricots et jenesaistropquoiencore. En résumé, ce n'est pas vraiment le cas (à part pour les haricots), du moins... Pas pour l'instant. A l'heure où j'écris ces lignes, je suis assis devant mon bureau de basalte noir, au fin-fond de ma caverne, dans les profondeurs enténébrées de la Krasalvie centrale.

 Je pense pouvoir deviner la question qui, en ce moment-même, vous brûle à tous la gorge: "Comment un pauvre péquenot d'humain peut-il demeurer en la glorieuse terre des vampyrs?" C'est bien simple, j'ai rejoint leurs rangs il y a exactement 2669 ans par un prodige... que je ne m'explique pas. En effet, en temps normal, il est impossible aux mortels d'atteindre l'immortalité. Cependant, par un concours de circonstances mystérieuses, je me retrouve doté d'un teint de nacre chatoyante, d'yeux plus scintillants qu'une étoile filante et d'une vie tellement longue qu'elle en devient parfois ennuyeuse. Tout ce que je sais des événements qui ont amorcé mon changement d'état tient en quelques lignes.

Après avoir atteint la trentaine en tant que mortel, bercé des chants irréels des elfes sous les frondaisons enchantées des sous-bois selendiens, je fis la rencontre de deux êtres qui changèrent ma vie... et lui donnèrent ce goût de mort. Lylith et Ethelian Ylegosh, unis par le lien fraternel et, à mon insu à cette époque, par celui de l'éternité, croisèrent ma route lors d'une douce soirée de Moincho. Alors que les derniers rayons solaires embrasaient le ciel, deux silhouettes éthérées vinrent à ma rencontre. Nous fîmes connaissance et, jours après jours, nous liâmes d'amitié. Cette compagnie réchauffa mon âme, alors rendue vide et froide par une vie de solitude immense dans ce pays où les non-elfes sont méprisés. Après trois mois d'existence commune, attaché à eux par un lien plus fort et plus étroit que la simple amitié, tout bascula. Nous nous étions donné rendez-vous dans une clairière brumeuse, au sud du pays, pour observer la conjonction des deux pleines lunes Madix et Tadix. Alors que je les attendais patiemment, je crus deviner le bruit de leur pas, puis apercevoir leurs ombres argentées sur le tapis d'aiguilles qui parsemait le sol de la forêt. Animé de cette douce excitation qui me parcourait avant chacune de nos entrevues, je me précipitai vers la source de ces fugaces impressions et appelai mes deux compagnons. Seul le silence de minuit me répondit. Dépité, je retournais vers le centre de la clairière quand une main d'albâtre, celle de mon cher ami, reconnus-je après l'avoir tant effleurée, me masqua la bouche. Je n’eus que le temps de voir cette lumière, aussi aveuglante qu'obscure, envahir la clairière lorsque je sombrai dans les ténèbres. Juste avant de perdre conscience, je pus sentir deux baisers glaciaux effleurer mes lèvres, aussi doux et froids que les neiges éternelles de Tador.

 A mon réveil, la nuit et le jour avaient une saveur toute nouvelle. Ma magie, qui était alors restée en sommeil au plus profond de moi, prit la teinte de ce cri que mon ravisseur avait tu. Contrairement à mes congénères qui vivaient du sang des autres vivants, je pouvais puiser ma subsistance directement dans leur énergie vitale, par une simple étreinte (non pas que j'envisage de faire des câlins aux arbres, hein...). Bref, j'avais embrassé l'immensité de la nuit, mais pas de ma propre initiative. On m'avait volé mon humanité, mon identité en tant qu'exilé.

 Les premiers visages que je vis lorsque j'ouvris les yeux furent ceux d'Ethelian et de sa sœur. Cependant, ils m'apparurent transfigurés, déformés par une lumière mauvaise;  affamés et hantés par un désir vorace de mort. Leurs cheveux, plus blancs que jamais, tels les rayons de la lune de Walpurgis, inondaient la pénombre de la salle de l'éclat incarnat de leurs yeux cruels. Encore groggy, je ne pu que pousser un faible gémissement et esquisser un léger mouvement de recul. Lylith laissa éclater son rire cristallin qui s'envola jusqu'aux voutes de la salle, répercuté à l'infini dans le néant austère. C'est alors que je remarquai les barreaux des cages derrière lesquels il étaient tous les deux retenus prisonniers (au fait, moi aussi, tout compte fait!), à quelques mètres de là. Je jetai un regard interrogateur à Eth' qui me répondit par son doux sourire habituel.

- "Tu te demandes probablement ce que nous faisons tous trois ici, enfermés comme des rats dans un égout terrien? chanta-t-il de sa tendre voix de basse. C'est bien simple. Ma sœur et moi, identifiés par ces chiens des Brigades Noires comme des "Vampyrs déviants", des BSH, allons être exécutés sous peu pour avoir obéi à notre vraie nature. Quant à toi, créature inédite, ton sort sera fixé sous peu par nos geôliers. Après tout, tu es devenu un vampyr sans contracter la dégénérescence. C'est pour le moins inhabituel.

- Un vampyr? bégayai-je. Qu'est-ce-que tu racontes? C'est impossible! Et comment pourrais-je en être devenu un, je n'ai jamais vu le moindre vamp...

Lylith, qui s'était tue jusque là, poussa un ricanement terrible qui me glaça jusqu'aux os.

- Il ne connait pas de vampyr? Tu as entendu ça, Eth'? Il ne connait pas de vampyr! hurla-t-elle.

- Calme-toi, milady. Excuse-la mon cher mais il faut la comprendre. Après tout, ça fait des jours que nous ne nous sommes pas nourris et même moi, je commence à en ressentir les effets. Comme je te l'ai dit, nous sommes tous deux des vampyrs et ce depuis quelques centaines d'années. D'ailleurs, c'est aussi ton cas depuis peu. S'il-te-plaît, ne me regarde pas comme ça, nous ne nous l'expliquons pas, c'est un fait. C'est probablement lié à la conjonction des deux lunes, au lieu où nous nous trouvions - tu es bien placé pour savoir que les forêts de Selenda regorgent d'une magie ancienne parfois méconnue de ses propres habitants - , à tes pouvoirs en sommeil ou je ne sais trop quoi encore. Ne fais pas cette tête d'enterrement, ce n'est pas si terrible et tu t'en tires à bon compte: tu vas bénéficier d'une vie extraordinairement longue et de pouvoirs fascinants, à moins que tu ne sois gentiment charcuté par nos chers amis avant. "

Il peut sembler évident au lecteur doté d'un minimum de capacités cognitives que je ne fus point charcuté et à celui doté desdites capacités dans une mesure plus importante que mes deux ... amis? (pardonnez ce moment d'intense doute) ne le furent pas non plus. Alors trempé de ma... sueur ?(non, les vampyrs ont beaucoup trop de classe pour suer comme des bœufs, contrairement à vous!) tétanisé par la stupéfaction et la peur, je vis tout-à-coup un pan du mur s'ouvrir et déverser dans la pièce des torrents de lumière. Leur source, une sublime et élégante créature , la chevelure chatoyante, venait de faire irruption dans la salle. La température sembla chuter de plusieurs dizaines de degrés lorsque son regard se posa sur moi. Je ne pu réprimer un frisson, non pas causé par un quelconque changement climatique mais plutôt par l'aura létale qui émanait de cette Érinye. Elle s'adressa à moi par ces mots:

- "Tu cherches quelque chose? Non parce que tu peux arrêter de me regarder comme une pièce montée ambulante, lapin. Je ne suis pas comestible, et de toute façon tu t'étoufferais. Si ça ne suffit pas à calmer tes ardeurs, dis-toi que je peux toujours décider de te faire exécuter quand bon me semble. Quant à toi, le traitre, arrête de LE dévorer des yeux. C'est pas une maison de passe, ici. Un claquement de doigts et vos têtes roulent au sol, il s'agit tout de même de ne pas l'oublier. Me regardant à nouveau, elle ajouta: Non mais c'est bon, tu n'as pas besoin de te faire dessus, nous ne comptons pas t'éliminer. Vois-tu, tu es un cas assez spécial. Habituellement, nous nous faisons une joie de passer au fil de l'épée chaque vampyr créé par les BSH puisqu'ils en deviennent toujours à leur tour. Après tout, les Brigades Noires sont là pour ça. Cependant, cette fois-ci, vu que tu as échappé à la déviance, nous allons te laisser une chance. A vous aussi, d'ailleurs! lança-t-elle aux deux autres cages. Nous allons vous étudier pour comprendre comment le phénomène a eu lieu. Bien entendu, s'il se révèle que vous n'y êtes pour rien, chères anomalies, nous nous débarrasserons de vous. Après tout, vous êtes des criminels. Se retournant vers moi, elle dit: Tu pourrais même nous être utile, les tests ont révélé que ton potentiel magique était assez intéressant. se rapprochant de moi, elle chuchota: il n'y a pas que ça qui m'intéresse, d'ailleurs."

 Je ne pus retenir un soupir.

 Ainsi, je découvris peu à peu les joies de l'immortalité au sein des Brigades Noires. On me forma à utiliser mes dons, on m'observa, on m'étudia mais jamais je ne fus laissé sans surveillance plus d'une seule seconde. J'appris que, pour ma propre sécurité et afin de me garantir une certaine tranquillité d'esprit, toutes mes connaissances de ma vie passée avaient disparu, trouvé la mort dans de mystérieuses circonstances ou même tout simplement oublié jusqu'à mon existence, comme par magie. On m'a dit qu'il était préférable pour tous que l'affaire ne s'ébruite pas et que personne ne pose de question. Lylith et Ethelian purent cependant survivre et intégrèrent après plusieurs années les rangs de mes ravisseurs, apparemment déjà composés d'un bon nombre de buveurs de sang humain, dont les instincts de prédateurs étaient contrôlés et endormis grâce à un étrange philtre qui leur était administré chaque jour. Il leur avait été clairement indiqué qu'une mort assez inconfortable - par bronzage intensif, je crois - serait la seule chose qu'ils pouvaient espérer obtenir si jamais l'envie d'aller trinquer autour d'un verre d'hémoglobine elfique ou humaine les prenait. Bien que décidé à ne plus adresser la parole à ces êtres qui semblaient ne m'avoir fréquenté que parce que j'avais des airs de garde-manger ambulant, leurs visages, leurs rires, le souvenir de nos longues discussions à la lumière des étoiles hantaient mes songes. Je crois que s'il m'avait été encore possible de rougir, j'aurais adopté des teintes grenadine, fraise ou cerise (au choix) à peu près toutes les fois où mon regard croisa celui d'Ethelian (qui ne quittait d'ailleurs jamais longtemps mon champ de vision...) .

 Comme pour ajouter à mon embarras, leur nom fut associé au mien. C'était, selon Ekhate (ma sympathique gardienne aux avantages physiques précédemment décrits), un moyen de me donner une identité et un statut social auprès de mes congénères afin d'éviter que je ne vive en tant que paria asocial - tant pis - . Ainsi, à "Valkandre", fut ajouté le prénom "Arkaniel", soit "arcane sanglante", (référence raffinée à la couleur de ma magie, j'imagine) et le nom "Kahl Ylegosh", afin de bien montrer, en toute discrétion bien entendu, que je ne suis pas originaire de ladite lignée mais que je l'ai intégrée dans de mystérieuses circonstances.

 C'est durant mon séjour en vampirique compagnie, alors que nous chassions dans les bois krasalviens, que je fis la connaissance de mon Encéphalophage. Non, ce nom n'est pas des plus banals. Non, il n'est pas non plus tous les jours facile ni à porter ni à présenter. Vous n'imaginez d'ailleurs pas comme les huiles de la bonne société immortelle me toisent lorsqu'ils l'entendent: je pourrais aussi bien me mouvoir à l'aide de tentacules, être doté de cinq paires d'yeux et cracher du venin pas les aisselles que le résultat serait le même. Ainsi, alors que notre groupe vagabondait gaiment dans la nature au milieux des senteurs boisées de cadavres en décomposition, nous tombâmes nez-à-nez avec une créature des plus insolite: un basilic. Le pauvre petit était tout occupé à savourer amoureusement les subtilités des parfums de la cervelle elfique de sa proie (d'où son prénom: "mangeur de têtes") lorsque nous le dérangeâmes par notre présence. Il releva la tête, cracha celle qu'il mâchouillait et... ce fut le coup de foudre. J'eus l'impression que mon esprit s'étirait pour rencontrer le sien, plein de cruauté, d'intelligence, de narcissisme et d'amour. Nous nous correspondions à merveille.  Au départ accueilli avec méfiance, il fut vite apprécié au sein des Brigades Noires et finit même par en devenir la mascotte.

- "Arrête, Encé! J'ai encore besoin de ma tête!"

 Excusez-moi pour cette interruption. Bref, cette situation idyllique aurait pu durer indéfiniment, mais toutes les bonnes choses ont une faim fin (désolé, je n'ai pas encore mangé). Un soir, après avoir sommeillé la journée entière pour me remettre de la fatigue harassante occasionnée par une traque, j'eus la surprise de trouver le palais vide. Aucun bruit, aucun chant, aucun murmure. Tout le monde s'était tu et un silence sépulcral régnait. Méfiant, je m'avançai à pas de velours vers la grande salle et incantai un sortilège de bouclier. Je tentai de contacter Lylith avec ma boule de cristal, puisqu'elle était censée être de garde cette nuit-là. J'eus beau attendre environ trois minutes, je n'obtins nulle réponse. Arrivé devant les portes d'ébène que je trouvai entrebâillées, j'eus la certitude que quelque chose clochait. Je passai tout doucement la tête dans l'embrasure pour me retrouver face à une scène cauchemardesque. De partout gisaient des corps mutilés, déchiquetés et exsangues (oui, ça arrive même aux vampyrs, arrêtez de faire cette tête). Au milieu de ce carnage, quelques silhouettes blafardes se mouvaient, tels des ivrognes au sortir d'une taverne après une nuit de beuverie, se penchant parfois sur les restes de mes compagnons pour s'y nourrir. Parmi elles, je reconnus nombre de mes geôliers des Brigades, et tous arboraient une chevelure blanche caractéristique. Au fond de la salle, sur l'estrade, je vis avec stupeur Ekhate, entourée d'Ethelian et de sa sœur, trôner tel un conquérant dans une cité assiégée. Personne ne sembla se rendre compte de ma présence, je pus en profiter pour me reculer et rendre mon déjeuner à côté de l'entrée. Ceci fait et les ablutions nécessaires accomplies, je cherchai un moyen de me glisser au milieu des "fêtards" pour en apprendre un peu plus sur les événements. Empruntant une capuche noire dans la laverie, je m'introduisis en toute discrétion parmi eux. Je fus choqué de voir de près leurs visages cadavériques, semblables à ceux de mes anciens amis lorsque nous nous étions tous trois retrouvés enfermé ici, quelques années auparavant, leurs yeux hantés de cette même lumière de mauvais augure. Je fis mine de me pencher sur le corps d'Oktalio et j'en profitai pour observer le traitement qui avait été infligé à la section défunte. Ils avaient été abominablement déchiquetés, les os broyés, le cœur parfois arraché. Je commençai alors à me diriger vers la sortie, déambulant de-ci de-là afin de ne pas attirer l'attention. Alors que j'allais atteindre le pas de la porte, une main agrippa brusquement mon bras. Mon sang ne fit qu'un tour et je restai là, paralysé, me demandant de quelle manière j'allais trouver la mort. C'est alors que j'entendis sa voix à mon oreille, fragment d'étoffe, broderie de velours et de soie. "Avance, calmement! me souffla Ethelian. N'attire pas leur attention." Au prix d'un effort de volonté qui me parut surhumain, je fis avancer mes jambes, pas à pas, dans un mouvement saccadé et mécanique qui me mit bientôt hors de portée des regards menaçants de mes ex-collègues. Je me retournai alors pour faire face à la source de la voix. Avec difficulté, j'ouvris la bouche et lui demandai:

- " Tu cherches encore à te jouer de moi?

- Non, je n'ai jamais essayé de faire une telle chose.

- C'est pourtant bien à cause de toi que je suis comme ça, non?

- Ta transformation n'était pas quelque chose que Lylith et moi avions prévu. Si nous avions voulu t'utiliser comme nourriture, tu n'aurais pas pu résister, même une seule seconde. De plus, jamais la moindre goute de ton sang ne fut versée par notre faute. Je suis désolé pour tout ce qui t'est arrivé.

- Les Brigades, tous ces morts, tu en es en partie responsable, non?

- Oui. Tu sais que nos rangs sont constitués de vampyrs "sains" et de BSH. Il fallait nous débarrasser des éléments réfractaires pour mettre Ekhate à la tête de notre faction. Elle seule saura nous donner la place qui nous revient en Autremonde, en tant que groupe indépendant d'influence. Toi, tu n'es ni un BSH ni l'un des leurs. De ce fait, Tu n'es ni notre ennemi, ni notre allié; tu une anomalie parmi les anomalies qui l'ont créée. D'ailleurs, tu es quelqu'un d'unique et tu l'étais même avant de devenir ce que tu es devenu.

- Que veux-tu? Tu imagines bien que je ne peux pas aussi facilement t'accorder ma confiance et ce n'est pas avec quelques compliments que tu l'obtiendras.

- Ekhate te craint pour ta nature indéfinie et tes dons. Pour ta sécurité, fuis. Fuis aussi loin que tu le peux et ne reviens jamais dans la région.

- Pourquoi t'écouterais-je? Tu es à ses ordres et tu me tends probablement un piège! De plus, tu as profité de ma confiance, sans jamais m'accorder la tienne. Tu as quelque chose à répondre à ça?

- Je t'aime, imbécile."

J'allais protester vigoureusement mais il m'en empêcha. Il me saisit par l'épaule, scella mes lèvres des siennes et m'embrassa. Follement, avec une fougue et un désespoir tels que je crus que mes jambes se dérobaient sous moi, balayées par un raz-de-marée invisible. Une chaleur étrange, intense comme le cœur d'un soleil, envahit mon corps depuis un point situé au milieu de ma poitrine; ma peau me brûla et se glaça alors qu'un entêtant parfum de chèvrefeuille emplissait mes narines. Mon cœur battait à tout rompre lorsqu'il relâcha enfin son étreinte. Je le regardai alors, hébété, comme foudroyé, et me perdis dans les profondeurs bleu anthracite de ses yeux. Je décidai alors d'abandonner, de cesser de lutter et, à mon tour, j'unis mes lèvres aux siennes. Nous restâmes ainsi sept longues minutes, minutes pour lesquelles chaque seconde s'étirait sur une éternité. Sur nous, qui ne faisions alors plus qu'un, la lune sembla répandre une brume argentée.

- "Fuis! me dit-il, doucement. Je ferai tout mon possible pour qu'on ne te poursuive pas. Seul face à elle, tu aurais une chance mais pas contre nous tous, et je ne pourrais me résoudre à te blesser. Reste à l'écart jusqu'à ce que je t'envoies un message t'annonçant que tu peux revenir. Surtout, ne te montre pas avant. Si tu m'aimes, essaye de m'oublier. C'est un amour stérile qui nous lie et la seule issue possible réside dans la douleur et la mort."

Ainsi, la solitude au cœur, je fuyais la forteresse des Brigades, enfin libre mais enchaîné par un poids plus lourd que jamais. Quelle ironie... Après tant d'années enfermé là-bas, ma libération avait un goût plus âpre que toute ma captivité. Ainsi, le cœur vide, j'arpentais le monde durant plusieurs centaines d'années, fis la connaissance des futurs Très-Hauts Mages et les rejoignis... Pour les quitter quelques années après suite à certaines divergences d'opinion. Déçu, je me reclus dans cette caverne jusqu'à aujourd'hui; en occupant mes journées par la méditation, la pratique magique et la peinture. Cependant, cette période arrive à son terme.En effet, ce matin, mille cinq-cent ans après mon évasion des Brigades, j'ai reçu une lettre cachetée du sceau des Ylegosh portant une écriture qui m'est des plus familière. En quelques mots, "Tu peux revenir", mon isolement prend fin, je retourne vers la société des êtres pensants. Par souci de discrétion, je pense que je m'établirai comme peintre auprès d'une maison noble aux membres acceptant d'offrir au monde la possibilité de profiter pour l'éternité de leur resplendissante image. J'aime travailler pour les grandes âmes.




Puff

Quatre consonnes et trois voyelles, mon prénom est bien Raphaël. Oui, j'aime cette chanson et je l'assume. Âgé de 16 courtes années, j'aime les musiques lentes de vieux ou moins vieux, l'opéra, il m'arrive souvent de danser nu dans ma chambre en chantant plus ou moins justement mes "tubes" du moment alors que la pleine lune brille, que ma fenêtre est ouverte et que les voisins déjeunent tranquillement sur la terrasse voisine. J'aime les araignées, surtout les plus grosses, noires et poilues (éteignez cette lueur perverse au fond de vos yeux, s'il-vous-plaîtmerci). Je connais déjà certains des tarés qui écument les pages de ce forum et j'ai l'audace de me croire assorti à la "masse". Demoisellejetaime  I love you ! Je n'ai jamais fait de RP avant cela, je me suis échoué sur les rives exotiques de ce site emporté dans la tempête provoquée par ma modette, à bord du Ste Elise. J'aime ce lieu, cette faune (la bande de rigolos), cette flore (les textes qui le parsèment, aussi nombreux que les feuilles d'un arbre), le temps qu'il y fait (la neige, c'est bien!). Je remercie la rédactrice du modèle de cette page de présentation pour m'avoir laisser le champ libre pour brouter. Okjesors.


Codage par Deathy, avatar par White Rabbit, icônes trouvées sur Bazzart.

[b]


Dernière édition par Valkandre A. Kahl Ylegosh le Jeu 4 Juil - 11:26, édité 47 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jake / K.E.Y





Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: 2700 années, c'est mieux que 31 petites années humaines. (TERMINEEEE!!!)   Ven 1 Mar - 23:29

Oh yeah ! Toi je t'aime déjà ! Bienvenue :3 Bonne chance pour la suite ;D

_♣ _______________ ♣_
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Evangeline Imaginearium

The purpose of life is a life of purpose ☿
The purpose of life is a life of purpose ☿



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: 2700 années, c'est mieux que 31 petites années humaines. (TERMINEEEE!!!)   Ven 1 Mar - 23:44

Bienvenue I love you
Si tu as besoin d'aide, hésite pas à nous demander et bon courage pour la suite bril

_♣ _______________ ♣_
Echoes of History
Mais faut pas que tu désespères, perds pas espoir. Promis juré qu'on la vivra notre putain de belle histoire. Ce sera plus des mensonges, quelque chose de grand, qui sauve la vie, qui trompe la mort, qui déglingue enfin le blizzard.
(code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chamidontrachiva





Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: 2700 années, c'est mieux que 31 petites années humaines. (TERMINEEEE!!!)   Sam 2 Mar - 11:11

Hellloooo
Grand personnage dans la vie, grand personnage sur AM CQFD.
Je vais être dans l'obligation de t'enlever pour rp avec toi malheureusement Valkandre http://r14.imgfast.n (je suis en pleine recherche de surnom)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autremonderpg.forumgratuit.org
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: 2700 années, c'est mieux que 31 petites années humaines. (TERMINEEEE!!!)   Sam 2 Mar - 12:02

VAche qui ritL *w*. T'écriiiiis biiieeeen :kiwi:. je réclame un rp D:

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Evangeline Imaginearium

The purpose of life is a life of purpose ☿
The purpose of life is a life of purpose ☿



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: 2700 années, c'est mieux que 31 petites années humaines. (TERMINEEEE!!!)   Sam 2 Mar - 12:20

Moi de même d'ailleurs :kiwi: C'est beau, à peine arrivé, il a déjà une horde de rp à écrire What a Face

_♣ _______________ ♣_
Echoes of History
Mais faut pas que tu désespères, perds pas espoir. Promis juré qu'on la vivra notre putain de belle histoire. Ce sera plus des mensonges, quelque chose de grand, qui sauve la vie, qui trompe la mort, qui déglingue enfin le blizzard.
(code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Valkandre A. Kahl Ylegosh

Parce que vous ne valez rien
Parce que vous ne valez rien



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: 2700 années, c'est mieux que 31 petites années humaines. (TERMINEEEE!!!)   Sam 2 Mar - 12:44

Je succombe à la pression de mes tous nouveaux fans. Enfin, pour l'instant, je me contenterai de la partie histoire de la fiche de présentation ici ... présente. Je vous laisse saliver, chers enfants.
What a Face
Pupuce (Elise), j'imagine que je dois prendre ça pour un compliment ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stanley A. Dyson

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: 2700 années, c'est mieux que 31 petites années humaines. (TERMINEEEE!!!)   Sam 2 Mar - 13:00

    Et déjà un adepte du What a Face, si c'est pas beau ça :kiwi:.
    Bienvenue :B.

_♣ _______________ ♣_
A quoi tu sers je t'aime encore
bataille déjà perdue une histoire déjà entendue c'est pas qu'je crois en rien j'crois plus tout court ça me convient chez moi j'vote pas, j'suis pas chez toi y fait trop froid j'ai perdu mon drapeau j'crois plutôt qu'j'l'ai brûlé j'ai oublié d'trouver ça beau j'ai oublié qu'c'était sacré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chamidontrachiva





Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: 2700 années, c'est mieux que 31 petites années humaines. (TERMINEEEE!!!)   Sam 2 Mar - 13:56

Si tu m'appelles "pupuce" ça va pas le faire...il faut que je préserve ma réputation quand même !

PS : prends le comme tu veux.

Tu as 15 jours pour poster la fin de ta fiche, et une fois validé tu pourras commencer à rp avec tous tes fans ! enjoy !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autremonderpg.forumgratuit.org
avatar
Nalya Aldaríon

Elfe narcissique et sanguinaire
Elfe narcissique et sanguinaire



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: 2700 années, c'est mieux que 31 petites années humaines. (TERMINEEEE!!!)   Lun 4 Mar - 14:20

Je te l'es déjà dis un demi million de fois mais je suis juste trop fan de ta façon d'écrire ♥️
A ce que je vois tu es devenu le nouveau chouchou du forum :D
Allez amuse toi bien avec nous, et bonne chance pour la fin de ta prez' et pour tes futurs RP.
Oh ! et Bienvenue :kiwi:

_♣ _______________ ♣_
Regarde moi en face si l'envie te prend, mais ne pleure pas ensuite.

"On ne vit pas pour manger, mais on mange pour vivre"


Moi je fais les deux et ça ne me gène pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Luka Goran

~ hello, I’m Bruce from Nemo ~
~ hello, I’m Bruce from Nemo ~



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: 2700 années, c'est mieux que 31 petites années humaines. (TERMINEEEE!!!)   Lun 4 Mar - 19:54

Tu indiqueras dans ton titre quand ta fiche sera terminée, Val' !

_♣ _______________ ♣_
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chamidontrachiva





Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: 2700 années, c'est mieux que 31 petites années humaines. (TERMINEEEE!!!)   Mer 6 Mar - 9:52

En fait c'est un grand romantique :--:
je lock' !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autremonderpg.forumgratuit.org

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: 2700 années, c'est mieux que 31 petites années humaines. (TERMINEEEE!!!)   

Revenir en haut Aller en bas
 

2700 années, c'est mieux que 31 petites années humaines. (TERMINEEEE!!!)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Booker de l'année
» Ma resolution pour la nouvelle année
» [Inscriptions partie 156] Dessins animés des années 80
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Pour mieux comprendre la crise alimentaire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AutreMonde :: Papiers :: Accréditations :: Accréditations en règles-