AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 charlotte-nirvana •• the fire that was starting to spark

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Charlotte-Nirvana Fawkes





Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: charlotte-nirvana •• the fire that was starting to spark   Ven 8 Mar - 12:31




Charlotte-Nirvana Fawkes
« i'd tell you that i loved you before i ever knew you, 'cause i loved the simple thought of you. »



who i am

▬ Bonjour à tous, chers téléspectateurs ! Aujourd'hui nous accueillons parmi nous Charlotte-Nirvana Fawkes mais vous pouvez l'appeler Charlie ou Nirva car on est entre nous !
▬ Et oui Jim, cette nouvelle recrue fraîchement débarquée de la Porte de Transfert d'Omois est on ne peut plus humaine et nous fait l'honneur de sa présence du haut de ses vingt-deux belles années.
▬ Et encore John, vous n'avez pas tout vu, car ayant déjà interviewé notre invité, je peux vous certifier que ce nounours a une magie de couleur bleue est d'une puissance nulle. Il va falloir s'accrocher John ! Mais la question qui vous brûle sans doute les lèvres...
▬ ... est : mais à quel camp notre lascar appartient il ? La réponse est le camp omoisien, il appartient donc logiquement au groupe omoisien...
▬ Mais nous ne le jugeons pas, John, bien au contraire, les autres membres de ce groupe vont l'accueillir à bras ouverts, lui et son familier ! En fait...
▬ ... Notre ami n'a pas de familier.
▬ Oh que c'est bouleversant John ! Pour finir avant de passer à la météo lancovienne, nous devrons ajouter que ce kiwi a un mot à vous dire : Code validé par Evangeline :kiwi:
▬ Quelle bonne parole Jim ! Nous l'aimons déjà !


this my story


OCTOBER — BROKEN BELLS
through the give and take you've had to learn
how to cross the coals and not get burned
but you're really just a little girl
playing in the park til the sun goes down
Charlotte-Nirvana est née dans une famille riche. Pas un peu riche sur les bords, pas ceux qui pouvaient se permettre des petites folies, non. Les riches à cinq-cent pour-cents, que ce soit dans le portefeuille ou dans l'esprit. Imaginez le tableau : la mère est à droite, vêtue d'un long manteau en fourrure et un sac d'une célèbre marque sur un bras, adoptant la posture communément appelée chez moi la « théière », et l'autre tenant une toute petite man appartenant à une non moins petite fille. Celle-ci était vêtue d'une robe d'un rose fuchsia absolument ignoble, d'un diadème en strass et de ballerines en velours. Son deuxième poignet était retenu prisonnier dans une sorte de monstre énorme qui s'avérait être la main de son père. En remontant, on découvrait un costume noir, impeccable, des chaussures cirées à la perfection et une cravate ornée de petits canards cousus de fils d'or. Cette joyeuse compagnie se dirigeait vers son immense jardin, situé un peu plus loin, avec le vague espoir d'y retrouver dans l'étendue verte sa maison, que dis-je, son manoir. Nous arrêterons ici le portrait de famille, mais vous avez sûrement compris le principe. C'est dans cette vénération absolue de l'argent que Nirvana a grandi, ce qui ne lui déplaisait pas au début. C'est sûr qu'être gâtée et vêtues de robes qui, pour elle, parfaite daltonienne, étaient d'une jolie teinte (tu parles.) n'est a priori pas un cauchemar récurrent chez les petites filles. Seulement, la rencontre d'Arie et de Drew a littéralement changé cette vie.



WE ARE YOUNG — FUN
and i know i gave it to you months ago
i know you're trying to forget
but between the drinks and subtle things
the holes in my apologies
you know i'm trying hard to take it back
so if by the time the bar closes
and you feel like falling down
i'll carry you home tonight
Charlotte avait à l'époque une douzaine d'années, Arie en avait 14 environ, et pourtant la différence entre eux deux paraissait énorme. Quand à Drew, n'en parlons même pas. Elle était en train de jouer tranquillement dans le jardin avec ses peluches, prenant le thé avec elles, installant la table, les tasses et là. Révélation. Elle se rendit compte qu'il manquait une cuillère pour Princesse, son énorme nounours rose. Elle entreprit un pèlerinage à travers le jardin à la recherche de la cuillère perdue et c'est là qu'elle tomba sur eux. Deux monstres avec une cigarette dans la bouche, qu'elle regarda avec fascination. Ils étaient deux intrus dans son univers de contes de fées et n'avaient rien de princes charmants, surtout qu'ils ne l'avaient pas remarquée le moins du monde. Cependant, les paillettes s'arrêtèrent de tomber du ciel, les anges de chanter, les licornes dans le background de danser lorsque la grosse voix de papa Fawkes retentit depuis la maison. Charlotte se retourna vers l'origine du massacre et vit la figure rouge du troll à la fenêtre, qui disparut puis réapparut dans l'encadrement de la porte quelques secondes plus tard. Elle vit son père s'approcher au ralenti, en hurlant des choses incompréhensibles et grossières (pour elle à l'époque, c'est-à-dire : « Vils marauds » ou quelque chose d'une égale violence). Le plus ridicule fut quand les deux frères et le père se retrouvèrent les uns en face des autres, ce dernier étant plus petit de vingt centimètres qu'eux. Drew semblait très amusé par le fait de se faire crier dessus par un nain, et Arie toisait cedit nain avec mépris. Le père de Charlie hurla encore un moment jusqu'à perde son souffle, acheva sa tirade sur un « Partez et ne revenez jamais » et rentra à l'intérieur avec une démarche d'éléphant.

Suite à cet incident, la jeune fille resta enfermée dans sa chambre, sans comprendre pourquoi (soi-disant pour avoir été insolente, alors qu'elle n'avait pas ouvert la bouche du tout), passant des heures à la fenêtre, regardant Arie et Drew fumer dans le jardin. Ils revenaient évidemment par pur esprit de provocation, certainement pas pour elle. Pourtant, elle en vit un regarder dans sa direction, tapoter sur l'épaule du l'autre et la pointer du doigt. Ils lui sourirent et lui firent de grands mouvements de bras, un sourire aux lèvres. Elle leur sourit en retour, ouvrit la porte-fenêtre et descendit dans le jardin. Ils vinrent à elle, elle lança un timide : « Salut. » Drew lui répondit un « Salut », montra Arie du bras : « Lui c'est Arie, moi c'est Drew. Et toi ? Cunégonde-Gertrude De La Prairie Enchantée ? » plaisanta-t-il. Vexée, elle rétorqua un « Charlotte-Nirvana. En y repensant, j'ai un peu de mal à voir d'où ils ont trouvé l'idée, étant donné que je n'ai jamais entendu de musique autre part que dans ma chambre ici... » La discussion devint musicale, et ces trois-là devinrent rapidement amis, bien qu'ils se disputaient souvent sur le fait que la jeune fille n'avait rien à faire capitonnée dans une maison comme la sienne, prisonnière comme un oiseau en cage. Quelques mois plus tard, c'est donc une Charlotte rouge d'excitation, une valise à la main qui arriva vers eux et leur dit : « Je pars avec vous. »



BAD BLOOD — BASTILLE
we were young and drinking in the park
there was nowhere else to go
and you said you always had my back
oh but how were we to know
that these are the days that bind you together, forever
and these little things define you forever, forever
Le changement de milieu était radical mais elle n'en était pas plus affectée que cela. Elle préférait vivre dehors avec Arie, Drew et leurs amis Faith, Stan et toute cette joyeuse compagnie plutôt qu'au chaud avec des parents qui l'ignoraient comme leur première chemise. Elle aurait pu affirmer sans mentir que ce fut les plus belles années de sa vie, ses glory days. Elle s'entendait bien avec à peu près tout le monde, sauf avec Faith. En effet, Arie et Drew n'avaient tous d'eux d'yeux que pour elle, et Charlotte se sentait parfois exclue, seule, mais elle pouvait le supporter car elle tenait réellement à eux. La petite fille modèle avait disparu, celle-ci ne se souciait plus de grand-chose, à part de ne pas perdre Arie. Contrairement à Faith qui avait jeté son dévolu sur Drew, elle préférait Arie. Elle aimait ses blagues foireuses, son réconfort des les moments difficiles, sa discrétion, ses yeux. Il avait bien des défauts, mais ses qualités les effaçaient. La seule ombre au tableau était que lui ne voyait pas les choses de la même façon. En y repensant, elle se demandait si elle lui avait jamais plu, et même s'il l'avait considérée comme une de ses meilleures amies.

Le temps passait vite, trop vite, jusqu'au jour où Drew se suicida. Elle aurait de la peine à le raconter, car tout s'était déroulé en un éclair. Elle se rappelait simplement s'appuyer contre un mur, tremblant de tous ses membres, les yeux rivés sur le corps sans vie du jeune homme. Le lendemain, plus d'Arie, plus de Faith, plus de Stan. Elle était seule. Tellement désespérée qu'elle retourna chez ses parents, qui l'accueillirent à bras ouvert. Elle continua sa vie, sa scolarité, et plus tard ses études pour devenir agent des SSO, mais sans jamais oublier Arie et Drew.



ICU — LOU DOILLON
i find myself walking back to all the places we knew
dreaming and wishing to somehow run into you
and of course i wonder does it happen to you ?
does my ghost ever come looking for you ?
'cause all that's left now are my dreams and memories
but i'm glad you came through my life and put your stain on me

Charlotte se refit rapidement des amis, mais ils l'énervaient souvent. Si elle avait pu les échanger, tous, contre Arie et Drew, elle l'aurait fait sans une arrière pensée. Son regard se fixait parfois dans le vide, elle n'entendait plus les discussions autour d'elle, et le plus simplement du monde, ils lui manquaient. On dit souvent que le bonheur est une sorte de grand puzzle, deux petites pièces étaient parties. Pour l'une, en réarrangeant les pièces différemment, on pouvait obtenir un puzzle complet, mais l'autre était irremplaçable. Elle espérait qu'un jour, elle sortirait de son cours de latin et qu'elle verrait Arie adossé au mur, qu'il lui sourirait et lui dirait bonjour le plus naturellement du monde, comme si rien ne s'était jamais passé. A cette simple pensée, elle ne pouvait s'empêcher de sourire, sans aucune trace de regret ou d'amertume. Malgré tout, elle n'eut aucune autre nouvelle qu'une première page de journal, épinglée au panneau d'affichage du lycée, qui hurlait en énormes capitales d'imprimerie : « IL SE FAIT PASSER POUR SON FRÈRE APRES SON SUICIDE ».

Quelques années après, elle obtint son diplôme et commença à travailler aux SSO - services secrets omoisiens. Un jour, lors d'une mission, elle eut un accident de voiture et se cogna violemment la tête contre le tableau de bord. Quand elle se réveilla à l'hôpital, tout ce qu'il lui restait des années passées avec Arie et Drew et du manque qui en découlait était un vague souvenir. Des rêves, où elle se revoyait, plaisantant avec un jeune homme, et d'où elle se réveillait, perplexe et sans comprendre. Elle continua son travail malgré tout car cela n'altérait pas ses capacités physiques et de jugement mais se sentant encore moins complète qu'auparavant.


behind the screen

Moi c'est Carole, 13 ans, aussi appelée par des surnoms tous plus idiots les uns que les autres : Milka, Milkyway, Jazz, Yaojazzie, Yurijazzie (parce que je suis passée du côté obscur de la force :kiwi:) et nous nous arrêterons là car ensuite ça devient gênant (comment ça, ça l'était pas déjà ?). J'aime écrire, écouter de la musique... Bonne journée :kiwi:

FICHE PAR ROMANE


_♣ _______________ ♣_
⊹ dying like a shooting star in the valley...
Pick a personality for free, When you feel like nobody. Born with a void, hard to destroy with love or hope. Built with a heart, broken from the start. And now I die slow. In the valley of the dolls, we sleep. Got a hole inside of me. Living with identities That do not belong to me.


Dernière édition par Charlotte-Nirvana Fawkes le Dim 24 Mar - 13:19, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Evangeline Imaginearium

The purpose of life is a life of purpose ☿
The purpose of life is a life of purpose ☿



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: charlotte-nirvana •• the fire that was starting to spark   Sam 23 Mar - 18:33

Je te valide ! I love you

_♣ _______________ ♣_
Echoes of History
Mais faut pas que tu désespères, perds pas espoir. Promis juré qu'on la vivra notre putain de belle histoire. Ce sera plus des mensonges, quelque chose de grand, qui sauve la vie, qui trompe la mort, qui déglingue enfin le blizzard.
(code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Charlotte-Nirvana Fawkes





Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: charlotte-nirvana •• the fire that was starting to spark   Sam 23 Mar - 20:07

C'EST PAS FINI XDDD
*epic fail*

_♣ _______________ ♣_
⊹ dying like a shooting star in the valley...
Pick a personality for free, When you feel like nobody. Born with a void, hard to destroy with love or hope. Built with a heart, broken from the start. And now I die slow. In the valley of the dolls, we sleep. Got a hole inside of me. Living with identities That do not belong to me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stanley A. Dyson

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: charlotte-nirvana •• the fire that was starting to spark   Dim 24 Mar - 19:27

    NIRVANAAAAAAAAAA **
    J'avais rien posté ici ... Damne moi Milka \o/
    Bref re-bienvenue :B

_♣ _______________ ♣_
A quoi tu sers je t'aime encore
bataille déjà perdue une histoire déjà entendue c'est pas qu'je crois en rien j'crois plus tout court ça me convient chez moi j'vote pas, j'suis pas chez toi y fait trop froid j'ai perdu mon drapeau j'crois plutôt qu'j'l'ai brûlé j'ai oublié d'trouver ça beau j'ai oublié qu'c'était sacré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: charlotte-nirvana •• the fire that was starting to spark   

Revenir en haut Aller en bas
 

charlotte-nirvana •• the fire that was starting to spark

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Juliette Charlotte de Bourgogne ; Demandez votre sujet
» Seul sur la plage,pas vraiment{Délire Charlotte
» Recherche open : Fire & Shadow
» Un article intéressant de Régine Chassagne du groupe Arcade fire
» Fear To Fire II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AutreMonde :: Papiers :: Accréditations-