AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Stanley A. Dyson

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Sam 4 Fév - 14:51

    It kills me no to know this but
    I've all but just forgotten
    What the color of her eyes were
    And her scars or how she got them
    As the telling signs of age rain down
    A single tear is dropping
    Through the valley of anaging face
    That this world has forgotten...
    Savior • Rise Against


« On est des fouteurs de m*rde...
- Non, on est des "voyouuuus" ! » dit - il avec une imitation exagérée de la pauvre dame.

Il regarda autour de lui, la femme s’énervait, piétinait. Bref, elle était énervée. Il regarda Eyleen avec un petit sourire et fit le pari fou de voir combien de temps l’autre tenait avec lui en face de lui. Arrivé à la hauteur de la vieille dame, il fut empli d’une sorte de satisfaction : Il ne devait pas se faire un torticolis à lever la tête pour regarder l’autre mais devait légèrement la baisser. Gros moment de tension, personne ne bougeait. Les yeux de la soixantegenaire (Petit mot inventé en passant) –plus ?- semblai animé de cette envie que Stan connaissait beaucoup à la force : L’envie de le frapper. Mais vu son âge, un instinct de survie et de santé existait en elle. Elle commença à parler, mais soit elle mâchait beaucoup ses mots sous la colère, soit elle parlait d’une langue étrangère. Les mains dans le dos d’un air calme et patient, le jeune homme la regardait s’énerver sous son nez sans bien comprendre, puis dans un léger soupir il agita la tête lentement de droite à gauche d’un air désespéré.

« Madame … Regardez vous … Vous ne parlez plus, vous mugissez. Vous êtes rouge, c’est pas bien pour votre rythme cardiaque. On dit de la jeunesse qu’elle ne s’inquiète pas de ces ascendants, je m’inquiète là. Si vous continuez, votre cœur va lâcher. » La revanche du cœur volant, attention ça fait mal un cœur en pleine tronche. « Vous devriez arrêter, vous calmer, rentrer vous occuper de … La pièce d’un crédit mut bronze … »

Il continua à lui balancer des phrases d’un air calme et posé, comme on parlait à un attardé mental pour qu’il comprenne ou comme un professeur enseigne à ses élèves pour qu’ils comprennent bien. C’était très pénible à écouter, pour ne pas dire carrément chiant et barbant. Devant lui, à la place de la faible petite dame se tenait la représentation d’Hulk en plus petit, moins vert et moins impressionnant, bien évidemment. D’un geste sans surprise, Stan tourna sur ses talons, sous les éventuelles insultes de l’autre –d’ailleurs qui ne semblait être des insultes que pour elle- et il partit vers Eyleen.

« C’est une malade. Une vraie, une dure. Elle c’est une forte, faut qu’on la garde … »

Petit sourire de sadique. Quand il disait ça, c’était généralement mauvais signe pour le concerné. La première version de tentation de les décrire par la nouvelle brune était bien, ils étaient de vrais fouteurs de m*rde, et Stan l’assumait pleinement. Il aimait faire ça, s’il aurait pu, il en aurait fait son métier.

« On va encore la faire hurler un peu … »


Petit rire de sadique pour accentuer le tout. Les cartes étaient lancées, tout n’était qu’une question de temps. Le clandestin savait quoi faire pour plonger son entourage dans une envie de meurtre total envers sa personne. Le nombre de claques qu’il s’était reçu n’empêche … Il mit ses mains dans les poches, le temps s’était lentement obscurci et le froid s’était lentement installé. Il commença à chercher … Une rue. Sombre. Glauque à souhait avec un escalier à larges espaces entre les marches. Il savait que ça existait, il en avait déjà vu d’ailleurs. Au bout de quelques minutes de recherches, il trouva sa perle, dans un recoin perdu du centre ville. Parfait. Il lança un regard amusé à son amie –héhé 8D *PAN*- du genre « Maintenant, c’est là où tout commence. »
Et surtout que tout finit.
Il fit signe à l’Omoisienne de venir et il se cacha derrière les escaliers. Il tira une poubelle devant eux et cria un truc inaudible et indéterminé pour faire venir la victime du jour. Deux minutes plus tard, sur sa canne et d’un air frêle ou effrayée, la vieille dame avançait d’un air craintif dans le noir. Oui, cette rue n’était presque pas éclairée. Elle regardait autour d’elle, tournait sa tête vers des bruits anormales, elle semblait ne pas oser parler. Quand elle s’approcha d’un point précis qu’avait décidé Stan dans sa tête, il se mit à jubiler mentalement. Tentant un peu de télépathie, il regarda Eyleen –même s’il était dans le noir quasi complet- d’un air « A trois on gueule ». Il compta dans sa tête le compte à rebours, et d’un coup …

« MOUAHAHAHAHAHA ! »
fit - il en parfait stéréotype du sadique

Inutile de préciser qu’elle venait de faire un saut énorme de trois mètres de haut. Elle venait même de lâcher sa canne et de tomber par terre. Vu comment elle hurlait sa haine envers la jeunesse, Stan jugeait suicidaire d’aller la relever. Elle était devant la poubelle, ils étaient cachés derrière et bloqués par l’escalier. Comme les marches étaient bien espacées d’au moins soixante dix centimètres –il se demandait encore l’utilité de la chose, autant dire que c’était pour des géants-, il s’accrocha à une des marches, attrapa le bas de la rampe, passa au dessus de la poubelle et atterrit calmement sur le côté, à quelques mètres de la victime. Il n’était peut – être pas une bête en combat physique, mais dans l’agilité, l’escalade et la vitesse il trouvait qu’il « gérait ». Il attendit Eyleen qui revint rapidement, vu son entraînement aussi … Il avait vu que son métier n’était pas tout repos et comprenait ses pétages de câbles très fréquents. A sa place, il ne serait pas mieux. Comme tout à l’heure il ne faisait pas spécialement ensoleillé, là il se mit à pleuvoir. Quelle bonne idée d’avoir pris un long manteau sans capuche. Mais au lieu de se préoccuper de la pluie qui allait bientôt devenir un vrai problème, Stan remarqua l’heure : 19h30, heure terrienne. La faim s’installe.

« On va se commander une pizza ? J’aime pas trop les restaurants trèèès chics avec trois petits pois qui se battent en duel dans ton assiette et des prix énormes. »

Oui, les restaurants chics cinq étoiles, il savait quelle tête ça avait. Les hôtels restaurants ça existe … Il regardait Eyleen tandis que la pluie s’intensifiait. Pour la première fois de sa vie, il adorait l’averse qui déferlait sur Omois.

_♣ _______________ ♣_
A quoi tu sers je t'aime encore
bataille déjà perdue une histoire déjà entendue c'est pas qu'je crois en rien j'crois plus tout court ça me convient chez moi j'vote pas, j'suis pas chez toi y fait trop froid j'ai perdu mon drapeau j'crois plutôt qu'j'l'ai brûlé j'ai oublié d'trouver ça beau j'ai oublié qu'c'était sacré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Sam 4 Fév - 23:58

Holiday~Green Day.

Stan, imitateur abusé de vieilles dames. Il regarda la vieille femme puis Eyleen dans les yeux, qu'avait-il derrière la tête? Il se retourna vivement et alla vers la vieille. Non...Il allait pas oser quand même ?Ey' se rapprocha pour entendre mieux ce qu'il se passait...

«...¨Pas bien pour votre rythme cardiaque. On dit de la jeunesse qu’elle ne s’inquiète pas de ces ascendants, je m’inquiète là. Si vous continuez, votre cœur va lâcher.Vous devriez arrêter, vous calmer, rentrer vous occuper de … La pièce d’un crédit mut bronze … »

Eyleen du se mordre les lèvres presque jusqu'au sang pour ne pas exploser de rire... Il la prenait pour une trisomique c'était marrant a voir. Stan parlait d'un ton calme, posé...trop posé ce qui eu le don d'énerver encore plus la sexagénaire-Hein Lucie-fer? /PORTE/- Elle parla ,vite en mâchant ses mot, on comprenait 1 mot sur 15. Stan attendit qu'elle finisse sa phrase puis continua a parler sur son ton (baptisé par Eyleen) "psychologue". Le visage de la dame devenait de plus en plus méchant, elle se transformait en Dark-Mémé... Ça faisait peur a voir. Il finit son discourt et revint vers Eyleen qui était a la limite de se rouler par terre.

« C’est une malade. Une vraie, une dure. Elle c’est une forte, faut qu’on la garde … »
_On dirait un jeu télévisé la, arrête tu me fait peur avec ta tête de motivé...

Il fit un petit sourire sadique qui fait hausser le sourcil a Eyleen. Il préparait un truc et ça sentait pas bon... Pas bon du tout. Enfin pour le concerné .

« On va encore la faire hurler un peu … »

Le rire sadique termina de convaincre la brune de bien embêter a vieille. Elle lançât un regard plein de gourmandise a Stan qui mit les mains dans les poches et regarda autour de lui. Pendant ce temps notre ancienne blonde descendait ses manches sur ses mains et se les mit dans les poche. Le temps avait vraiment refroidit. Au bout de quelques minutes , Stan se mit a marcher vers une rue...Glauque a souhait. Noire avec un escalier ,une rampe et de grandes marches. Pas bon ça...Pas bon du tout. Stan la regarda et lui jetta le regard : Maintenant-on-lui-fait-faire-une-crise-cardiaque.
A ce moment précis, Eyleen eu envie de hurler de rire. Ce qu'elle ne fit pas.
La brune suivit Stan qui s'engouffra dans la ruelle et qui se cacha derrière une poubelle qui était dans un coin sombre de la rue. Eyleen le suivit, il allait la tuer la pauvre. Il cria un truc...non identifié, la grand mère arriva et commença a avancer très craintivement dans le noir. Stan la regarda enfin ,elle cru qu'il la regarda. Il cria d'un coup:

« MOUAHAHAHAHAHA ! »

En parfait stéréotype du rire sadique et machiavélique.La vielle fit un bond de 2-3 mètre et laissa tomber sa canne tellement elle eu peur. Stan, avec un instinct de survit plus développé qu'a l'hôtel, ne la releva pas et sortit du trou a rat dans lequel ils c'était mit. Les deux "Anarchistes" commencèrent a descendre les marches et il se mit a pleuvoir. Elle, avait une capuche mais pas Stan... Et puis m*rde hein c'est que des cheveux et un peut d'eau ça fait du bien, ça rafraîchit !

« On va se commander une pizza ? J’aime pas trop les restaurants trèèès chics avec trois petits pois qui se battent en duel dans ton assiette et des prix énormes. »
_Ouai, je suis d'accord je commence a crever la dalle...

Elle n'essaya même pas de se mettre a l'abris et passa en plein milieux de la rue, tous le monde avait sortit son parapluie sauf aux deux. Elle tira Stan par la manche et alla se bloquer contre un mur. Eyleen sortit sa boule de cristal et chercha un numéro de livreur de pizza... Qu'elle trouva.

_Stan, tu veut une pizza comment?

Elle attendit la réponse et commanda, une quinzaine de minute plus tard, la nourriture arriva et les deux morfales mangèrent sous la pluie. Eyleen avait les cheveux et les habits trempés et elle grelottait. Mais elle s'en fichait royalement, Stan était dans le même point qu'elle. Elle leva la tête et laissa s'écraser les gouttes d'eau sur le visage. La jeune femme inspira un grand coup... Et commençât a escalader le mur pour aller sur le toit -AC m'influence ...- La brune arriva en haut et s'assit en tailleur sur le toit. Elle regarda Omois sous la pluie battante, les lampadaires allumés, les lunes qui brillait faiblement et les bruit de la pluie lui donnait envie de fermer les yeux et de s'endormir... Par l'opération su Saint-Esprit, Stan la rejoignit. Elle le regarda et sourit, simplement.

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stanley A. Dyson

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Dim 5 Fév - 14:20

    No time to search the world around
    Cause you know where I'll be found
    When I come around
    When I Come Around • Green Day


« Stan, tu veux une pizza comment ? »

Le concerné, qui était en admiration de la pluie, rebaissa la tête vers son interlocutrice qui semblait attendre son choix. Il soupira, flemme immense de réfléchir … Enfin, flemme ou ras le bol général de réfléchir ? Les deux sûrement. Stan était un flemmard sélectif, il s’intéressait à ce qu’il voulait et ne se donnait pas vraiment de mal pour ce qu’il jugeait inutile. Ca, qui ne l’avait pas remarqué.

« Prend au pif. »

Quand on est sous la pluie en train de se cailler et qu’on crève la dalle, on est pas trop difficile en fait. Quelques minutes d’attente sans rien faire d’intéressant –piétiner sur place en disant « il fait froiiiid » c’est pas intéressant non …-, la pizza tant attendue arriva. Même si la corniche de l’espèce d’immeuble qui les abritaient –abriter … C’était un grand mot …- n’était pas super grande, et la pluie tombait plus à l’horizontale qu’à la verticale. La pluie, c’est sensé tomber droit, les chutes en 50° n’était faite que pour emm*rder un peu les gens. A moitié trempé, ils mangèrent comme les morfals qu’ils étaient. Eyleen fit une chose absolument … Insensé : Elle grimpa sur un toit (Ouais vive AC *__*). Cette action tira un sourire à Stan. Venait – elle de comprendre l’utilité de son escapade dehors ? Si il lui avait fait prendre une journée de repos, c’était pour qu’elle fasse des trucs insensés, stupides mais qu’elle profite à fond de la vie. La meilleure façon de vivre d’après le clandestin, c’était bien « vivre au jour le jour ». Il ne se préoccupait pas de son avenir et se disait qu’il pouvait mourir du jour au lendemain. Il suivit Eyleen dans son escalade, comme dit plus précédemment, l’escalade, il adorait ça et trouvait enfin une utilité à la force physique des gens. Se taper dessus comme des abrutis, c’était stupide, ok, supposons et croyons les conn*ries de Darwin qui dit qu’on descend du singe, certaines brutes avaient hérités de la mentalité et de l’intelligence de cet animal. Il regarda en bas, l’immeuble n’était pas très grand et il allait tester la théorie de Newton. Il prit un truc au hasard et le laissa tomber. Le « truc » n’était qu’un petit caillou, rien de bien douloureux, et il compta le nombre de parapluies sur lequel il semblait avoir rebondi.

« Attend j’vais faire un ricochet … »

L’imagination débordante de Stan, qui étonnera toujours les gens. Il remua la terre pour trouver un caillou plat et le lança à l’horizontale. La pierre fit quatre parapluies et finit sa course dans une fontaine (fontaiiiine 8D). Il se dit qu’il pouvait faire mieux et fit un petit tas de cailloux plats à lancer, il en prit un et le lança. Trois parapluies dont un qui finit transpercer.

« M*rde … Tu veux essayer ? »

Vu le regard insistant qu’il lui lançait, c’est pas comme si elle avait le choix aussi …

« Tiens, tu prend entre ton index et ton pouce et tu lances à fond à l’horizontale. Tant qu’à faire on met un système de point. Un parapluie égal cent points, si tu touches une tête t’as mille points en plus. »

Mine de rien, Stan était méchant avec les gens. Aujourd’hui, c’était sa journée d’emm*rdement massif de la populace. Il ne supportait pas grand monde, mais il n’allait pas jusqu’à dire qu’il était asocial. Quand il y réfléchissait, il était même plutôt social, sa masse d’amis excédait largement celle de ses ennemis. C’est fou ce qu’on pouvait s’amuser sous la pluie.

_♣ _______________ ♣_
A quoi tu sers je t'aime encore
bataille déjà perdue une histoire déjà entendue c'est pas qu'je crois en rien j'crois plus tout court ça me convient chez moi j'vote pas, j'suis pas chez toi y fait trop froid j'ai perdu mon drapeau j'crois plutôt qu'j'l'ai brûlé j'ai oublié d'trouver ça beau j'ai oublié qu'c'était sacré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Dim 5 Fév - 22:05

Waiting~Green Day ♥.

Liberté! Quel doux mot qui sonnait bien aux oreilles d'Eyleen. Liberté... Une des seules chose que son travail ne pouvait lui offrir... Elle revint a la réalité quand Stan commença à parler.

« Attend j’vais faire un ricochet … »
_Sur quoi? Il pleut OK mais on a pas un lac en face de nous quand même...

Stan avait une imagination...Fluctuante. Elle faisait n'importe quoi et le commandait avant toute chose. Il jeta le cailloux qui ricochât sur quatre parapluies et finit sa course dans une fontaine... Vive les fontaines. C'est ce qui avait permis de commencer une relation -Prenez le pas comme ça -___- - avec Stan... Bref, il fit un tas de cailloux plats et en jeta. Un troua un parapluie et Stan la regarda.

« M*rde … Tu veux essayer ? »
_Heeeu... (elle le regarda dans les yeux)Ouai.
« Tiens, tu prend entre ton index et ton pouce et tu lances à fond à l’horizontale. Tant qu’à faire on met un système de point. Un parapluie égal cent points, si tu touches une tête t’as mille points en plus. »
_Je suis c*nne mais pas au pont de pas savoir le faire Stan!!

Elle lui fit un regard angélique et pris une pierre et se leva sr le toit. Elle tira... un, deux...et trois parapluie. Pas mal pour un premier lancer ...300 points. Elle allait faire un headshoot ,elle allait en faire un... Eyleen visa une tête de gens et tira. En plein dans le mille

_HEEEAAAAAADSHOOOOOOOOT !!!!!

1300 points.La brune se raclât la gorge et se gratta l'arrière de la tête... Quelle discrétion... Ce fut au tour de Stan de tirer...Un, deux,trois,quatre parapluies et ...Un headshoot !

_Héééé !S'pas juste !

Elle pris un caillou ,craqua ses doigts et visa une série de parapluies... 5 a la suite et un troué !

_Les trous ça fait combien? 200? (a)

Elle fit une tête angélique et regarda Stan qui tirait... Les cheveux et le reste du corps mouillé... Il était franchement beau. Enfin beau au goût d'Eyleen. La plupart de ses amies aurait dit qu'il était moche a gerber... Enfin... Elle se retint de se lever et de faire une chose inscencée qui n'aurait pas plus a Stan. Elle le fixa, dans les nuages et se rappela qu'il aimait sa soeur... C'était une peine perdue derrière la quelle elle courait désespérément. Elle se rassit, le coeur en miette et ramena ses genoux contre son menton en regardant ailleurs. Peine perdue...Cause perdue... Elle essuya une larme qui coulait de toute façon Stan n'aurait rien remarqué la pluie battait sur son visage et il faisait presque totalement noir. Il se doutât quand même de quelque chose car il s'approcha et s'accroupis a côté d'elle. Il posa sa main sur son arrière bras droit. Les larmes coulait, toujours se fondant avec la pluie fraîche. Déprimée, elle était déprimée mal-grès l'em*rgage qu'ils avait crées... Déprimée a cause de pas grand chose. Comme quoi, c'est con l'amour.

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stanley A. Dyson

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Dim 5 Fév - 23:50

    Choreographed and lack of passion
    Prototypes of what we were
    Went full circle 'til I'm nauseous
    Taken for granted
    Now I waste it, faked it, ate it, now I hate it
    Redundant • Green Day


C’était l’éclate. C’était les deux mots qui pouvait tout résumer. Eyleen venait de faire le headshoot du siècle, encore mieux que celui de Stan aux SSO, et le jeune homme continuait à lancer des cailloux à l’aveuglette qui rebondissait habilement sur les parapluies des passants. Il regarda le ciel où des gouttes continuaient à tomber en crescendo. Les averses, c’était toujours fait avec le même schéma : Ca commence lentement puis d’un coup on voit plus rien. Un moment donné, Stan remarqua (enfin) qu’elle avait arrêtait de faire des ricochets sur les parapluies. En bon psychologue qu’il était, il avait remarqué qu’elle avait souvent ses moments de déprime. Le fait qu’ils soient sur un toit n’arrangeait rien, un petit saut et boum. Les Réparus existaient, mais par expérience, le clandestin serait traumatisé par cette vision d’horreur qui aurait vu, cette impression douloureuse de déjà vu. Drew s’était suicidé d’un toit aussi, et les suicides l’avaient toujours marqués. Autant éviter un tel destin pour la jeune brune.
Un être normal aurait remarqué qu’elle l’aimait, sauf que Stan devait soit être aveugle, soit obnubilé par sa personne. Il n’était pas égoïste et ne le faisait pas exprès, son but ultime n’était pas de faire souffrir les gens. Il n’était pas sadique avec les gens qu’ils appréciaient tout court, il était tellement son délire à aimer sa sœur et avait tellement d’illusions sur ce sujet sensible pour lui qu’il ne voyait pas grand monde à part elle. C’était dur pour les autres, de parler à quelqu’un de partiellement aveugle. Oui, Stan était réellement aveugle des ressentis des autres. Le pire dans cette histoire est le fait qu’il n’y pouvait rien y changer, on ne peut changer un défaut qu’en sachant son existence, or il ignorait les autres autour. Ca allait lui jouer des tours, mais il s’en fichait, il était ignorant et n’en faisait pas une maladie.
Le silence avait beau être quelque chose de très agréable des fois, là ça stressait carrément d’après Stan. On entendait juste la populace d’en bas et la pluie qui se fracassait par terre ou dans les gouttières qui encadrait la toiture. Il cherchait quelque chose à dire, et il se souvenait de cette phrase incompréhensible et toute faite que tous les psychologues savait dire, et qu’ils touchaient une paye à se faire suicider un SDF pour juste quelques mots.

« Dis moi ce qui va pas … »

Le ton implorant à souhait, +10000… Les psy ne faisaient pas ça. En attendant, c’était avec une phrase dans le genre qu’ils étaient bien rémunérés. C’était comme les profs de sports, ils étaient engagés mais on cherchait encore leur utilité, si ce n’était de servir de poteau à celui qui racontait sa vie et ses problèmes. Stan connaissait les problèmes potentiels d’Eyleen et sa vie, une nuit dans un hôtel à essayer de dormir et à se raconter sa vie en détail avait payé. Intérieurement, le cas Eyleen Ildryl avait toujours une question pour lui. C’était ce genre de jeunes femmes qui pouvait rire et déprimer quelques minutes après en te hurlant tes défauts dessus et en t’insultant de tous les noms. Les insultes, les rabaissements, les déclarations de haine après un bon sauvetage de vie, Stan y avait gouté plus d’une fois, entre les paires de claques et les hurlements, il avait de quoi fuir et effacer toute trace de passages dans sa vie de la jeune femme. Pourtant, il revenait, tout le temps. Il était peut – être un peu masochiste, il aimait peut – être les gens qui lui hurlait dessus et qui le faisait réfléchir sur la nature humaine. Peut – être après tout qu’il était cinglé. Il soupira, la vie, c’est comme la peinture, c’est beau mais c’est chiant. (Je le pique ça (aa)) Il fixait les parapluies noirs qui dansait au rythme des pas de leurs propriétaires. La vie, on se battait pour la garder mais des fois on aimerait que il y est un bouton veille. Les gens qui arrivaient à passer du rire aux larmes sans transitions avait ce préjugé qui leur collait à la peau et qui ne portait qu’un nom :
Dépressif.
Eyleen était – elle en déprime ? Long débat en prévision. Elle arrivait à s’éclater puis de déprimer d’un coup en disant qu’elle avait une vie pourrie. Stan soupira une deuxième fois d’un air lassé, pourquoi tout le monde se rajoute des complications là où il en faut pas ? En fait, c’était le monde entier qui était totalement sadomasochiste.

« Eyleen, t’es dépressive ? »


Ça avait le mérite d’être direct. Il la regardait en attendant une réponse … Si elle allait lui en donner une déjà.
Spoiler:
 

_♣ _______________ ♣_
A quoi tu sers je t'aime encore
bataille déjà perdue une histoire déjà entendue c'est pas qu'je crois en rien j'crois plus tout court ça me convient chez moi j'vote pas, j'suis pas chez toi y fait trop froid j'ai perdu mon drapeau j'crois plutôt qu'j'l'ai brûlé j'ai oublié d'trouver ça beau j'ai oublié qu'c'était sacré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Lun 6 Fév - 21:37

She Went Quietly~Charlie Winston.

« Dis moi ce qui va pas … »

Six mots...Six mots qui résonnait dans sa tête. Six mots prononcés d'une petite voix douce qui cherchait a la réconfortait. Il lui forçait la main en rajoutant des yeux de chien battu que la brune voyait tout de même dans le noir... Eyleen lui jeta un regard déprimant et triste puis, elle se décidât a répondre:

_Toi...

Elle n'arriva pas a dire un mot de plus, ses sanglots lui montèrent a la gorge et elle pleura en silence. Une poussée suicidaire voulut la faire lever et la faire sauter du toit. La main de Stan posée sur son bras l'en empêcha. Elle le regarda dans les yeux qui mi-insistant pour qu'elle continue a parler mi dans ses pensés. Il posa une question qui lui porta un coup au coeur...

« Eyleen, t’es dépressive ? »
_...Je...pense. A cause de rien...en plus...Enfin...Presque rien...

Elle détourna la tête des yeux verts de Stan qui la fixait avec un rictus choqué. Elle disait ce qu'elle pensait et puis point. En miette, voilà comment il l'avait transformée... Elle voulait partir, partir pour ne plus revenir et oublier sa vie. Sa courte vie.Partir de se monde et rejoindre Outremonde... Plus aucune envie rythmait sa vie, si la simple envie de mourir. Juste une envie de...Partir discrètement
Ne pas faire un bruit Partir discrètement Avec le souhait de ne pas être trouvée Partir discrètement Sans une parole disant où Juste un mot ou il est écrit "Oublier est plus facile"...

_Stan...j'ai envie de crever...

Ca avait le mérite d'être clair. Mourir. Avec une personne qu'elle aimait bien. C'était égoïste mais bon... A voir la tête de Stan on aurait dit...Bah qu'elle avait dit qu'elle avait envie de crever >.<. Bref, elle se leva et déminiaturisa Narë qui sauta direct sur Stan et lui tira sur le manteau pour qu'il se lève et aille faire quelque chose pour aider Eyleen qui regardait le bas de l'immeuble et respirait fort. Elle pleurait puis ,elle tourna sa tête vers Stan qui c'était levé et qui avançait prudement...

_Plus la peine,Stan oublie moi...Désolé

Elle se retourna vers le vide, ses cheveux tourbillonnait avec le vent et la pluie battait toujours son visage... La vie est cruelle,il n'y a pas vraiment grand chose à dire...

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stanley A. Dyson

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Lun 6 Fév - 22:18


Ce qu’il redoutait le plus arriva. Il s’en était douté, avec les airs tout triste de la jeune femme et ses envies suicidaires très fréquentes, il aurait du réagir, la tirer en arrière et l’empêcher de bouger pour qu’elle ne soit pas tenter de faire the grand saut.

« Stan … J’ai envie de crever … »

Il déglutit et la regarda avec de grands yeux. Elle n’allait pas oser … Elle se leva et Narë qu’il n’avait pas vu depuis le début lui bondit dessus. Il était choqué, réellement. Il restait de marbre, comme s’il avait vu un fantôme. Un ami s’était suicidé d’un toit, un semblable, une vision d’horreur se dessinait devant lui, son rythme cardiaque s’accélérait et il sentait cette courbe qui passait lentement dans la colonne vertébrale pour martyriser votre cœur qui ne demande qu’une chose : Exploser et vous faire hurler. Cette peur sans nom avait un nom, c’était une crise d’angoisse. Il entendait encore ses cris d’enfants désespérés, voyait sa sœur sur le toit qui essayait de raisonner le mec, qui se prenait un coup de pied dans le ventre, sa double angoisse qui naissait, votre esprit s’embrouille, vous avez peur de mal agir. Vous vous demandez qui est bien, vous êtes perdus, et vous vous tyranniser tout seul.
Elle s’avançait, il se leva machinalement.

« Plus la peine, Stan oublie moi...Désolée »

Il serra les poings et cessa de regarder Narë qui piquait une crise lui aussi. Cette lueur dans ses yeux dorés l’effrayait … Il sentit une vague froide lui arriver dessus, une prise de conscience qui naissait en lui.

« Non. »

Un vrai non, appuyé, pas question d’oublier une personne qu’on ne comprend pas. Inconsciemment, Stan était attaché à Eyleen. Etrangement, il ressentait une relation de frère et sœur avec elle, et ça l’agaçait un peu. Pas question de l’abandonner, le suicide était une façon indigne de mourir à son avis. Elle allait sauter, il voyait ses tendons se tendre, ses muscles se plier et une sorte d’aura de détermination s’émanait de la jeune brune. Il s’approcha et quand elle allait sauter. Finalement, il comprit qu’il devait avoir un ton pour prévoir les actions des gens, ses pieds venaient de décoller du sol quand il la prit par les hanches pour la tirer en arrière. Il était choqué, il avait voulu la tester pour voir si elle aurait été capable de sauter, elle venait de lui prouver son cran, ça le laissait stupéfié.

« Tu dois être malade pour avoir fait ça … » fit – il avec une voix mêlant la peur et le soulagement.

Il ne savait pas quoi faire, ses mains tremblaient, il éprouvait ce besoin d’hurler ce qu’on avait sur le cœur.

« MAIS T’ES TAREE D’AVOIR FAIT CA ! Tu sais pas comment j’ai eu peur là ... ! »


Les gens d’en bas semblait avoir tout entendu et levèrent la tête en chœur. Stan se pencha pour affronter leur regard et ils eurent à leur déluge d’énervement aussi.

« QUOI ? Qu’est – ce que vous regardez ?! Voir deux gens sur un toit vous étonne mais voir le dernier des cons qui fait des pouces de victoire pour aller sur Matix ou Tadix en espérant qu’il deviendra un de ses pigeons riches et célèbres vous choque pas ?! »


Il avait réellement envie de faire un ricochet à cinq mille points là. Juste pour se défouler. Il se retourna vers Eyleen puis soupira.

« Et toi … Tu pouvais pas éviter de nous faire faire des crises cardiaques v.v ? On a tous envie de crever des fois, mais c’est pas une raison de le faire. C’est bien la vie tu sais, des fois tu t’éclates, des fois c’est chiant. C’est comme la peinture, c’est beau mais c’est chiant (je la recase <3). Faut savoir faire la part des choses des fois. »


Vivons la vie en mode Livre de la Jungle pendant qu’on y est. Il en faut peu pour être heureux … Comme elle était à quelques mètres du ravin, il était pas vraiment rassuré non plus, et il avait de quoi. Quand une amie a failli se foutre en l’air sur un coup de tête, essayez de rester zen et détendu après. Après, on a peur et on devient un stressé de la vie. Bienvenue dans le monde actuel chers gens. C’est cool le toit, mais ça te dirait pas de descendre … ?. La terre ferme, ça allait aussi bien. C’est fou les pensées qu’on peut lancer en un regard. On dit souvent que la chose qui parle le plus chez un être était les yeux. A ce moment là, il avait envie de fêter sa vivacité actuelle (WTF comme phrase) et de prendre la jeune femme dans les bras. Mais il voulait pas que ça devienne une habitude, c'est sûr qu'à la force ...

_♣ _______________ ♣_
A quoi tu sers je t'aime encore
bataille déjà perdue une histoire déjà entendue c'est pas qu'je crois en rien j'crois plus tout court ça me convient chez moi j'vote pas, j'suis pas chez toi y fait trop froid j'ai perdu mon drapeau j'crois plutôt qu'j'l'ai brûlé j'ai oublié d'trouver ça beau j'ai oublié qu'c'était sacré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Mar 7 Fév - 21:30

Gloria,Viva la Gloria
You blast your name
In graffiti on the walls ...
~.Green Day.~

Le saut de votre vie...Le saut qui finira votre vie...Et qui vous enverra voir vos ancêtres. Eyleen avait voulut le faire. Stan l'avait retenue en l'attrapant par les hanches et en la tirant vers lui. Il l'avait sauvé d'un acte irréversible...

« Tu dois être malade pour avoir fait ça … »
_Ouai... Je sais.

Stan avait les mains qui tremblait, Eyleen elle, était complètement amorphe. Elle n'avait aucunes réactions a ce que disait Stan. Le choc peut être... Elle ne se rendait pas compte de ce qu'elle avait fait... Elle avait faillit crever quoi !

« MAIS T’ES TAREE D’AVOIR FAIT CA ! Tu sais pas comment j’ai eu peur là ... ! »
_T'a eu aussi peur que ça? Ah...

Les passant d'en dessous entendait la conversation et Stan poussa une joulie gueulante


« QUOI ? Qu’est – ce que vous regardez ?! Voir deux gens sur un toit vous étonne mais voir le dernier des cons qui fait des pouces de victoire pour aller sur Matix ou Tadix en espérant qu’il deviendra un de ses pigeons riches et célèbres vous choque pas ?! »
_Zen Stan, zen...

Oui, Eyleen était complètement ramenée a l'était de légume...Le brun se retourna vers elle et la jeune femme se réveilla enfin...

« Et toi … Tu pouvais pas éviter de nous faire faire des crises cardiaques v.v ? On a tous envie de crever des fois, mais c’est pas une raison de le faire. C’est bien la vie tu sais, des fois tu t’éclates, des fois c’est chiant. C’est comme la peinture, c’est beau mais c’est chiant. Faut savoir faire la part des choses des fois. »
_Désolé ,c'est bon j'ai craqué c'est tout on va pas en faire un fromage sérieux 'tin la vache tu verrait j'en ai fait plus d'une de tentative -_-. Fait pas ch*er OK, merci.

Elle sentait qu'elle l'avait blessé mais bon... Elle marcha pendant quelques minutes sur le toit, le parcourant de long en large sous l'oeil inquiet de Stan. Elle trouva un endroit ou quelques briques était déchaussée et elle entama sa descente sur la terre ferme. La jeune femme attendit le brun aux yeux verts quelques minutes. Elle s'adossa au mur en attendant, elle prenait conscience de son geste a la seconde. Elle avait fait une chose incontiement... Stan posa a peine son pied a terre qu'elle alla lui faire un CALINOUUU -Amical, le prend pas comme ça toi la! U_U- pour se faire pardonner..

_Pardon...Je voulait pas ,excuse moi...Je recommencerait pas, promis!

Elle se retira et lui sourit, simplement. La jeune brune se retourna et se mit a marcher sans but préçit. La pluie battait toujours sur les pavés et le noir envahissant du soir prenait de plus en plus de place et qui rendait une ambiance glauque a souhait. Elle jeta un regard a Stan qui fixait le ciel et du se mordre la lèvre pour ne pas lui sauter dessus, avec son air de paumé de la vie qui faisait pitiés, on avait constamment envie de lui faire des câlins. Elle s'adossa contre le mur et l'attendit ...

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stanley A. Dyson

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Mer 8 Fév - 14:37

    What if I say you're not like the others?
    What if I say you're not just another one of your plays
    You're the pretender
    What if I say I will never surrender?
    The Pretender • Foo Fighters


Toujours un peu choqué, Stan sursauta quand Ey lui sauta limite dessus pour lui faire un groos « câlin amical » (*PAN*). Elle lui promit qu’elle ne recommencerait pas, c’est sur que les tentatives de suicides, c’était bien con. On a une vie, faut assumer des fois.

« J’dis ça pour toi hein v__v »

Si elle se suicidait, après tout c’était pas son problème … C’était bien horrible comme façon de pensée, mais Stan avait sa vie. Doucement, il se rendait que la brune prenait de plus en plus de places dans son estime, et ça l’agaçait. Il avait peur en fait, peur de leur relation. On disait que l’amitié entre les hommes et les femmes était impossible, il voulait prouver le contraire. Pour l’instant, il jugeait Eyleen comme sa meilleure amie, mais il ne pouvait pas ignorer ce choc quand il l’avait vu à la limite de la mort, ses mains qui tremblaient, cette envie de sauter pour sauver quelqu’un, le fait qu’une présence vous satisfait et vous donne envie de tout faire avec cette personne, de révolutionner un monde, une idéologie ... Oui, ça devenait vraiment horripilant comme sensation.
Sinon, il pleuvait encore (*Crève*). Comme toutes les averses au monde, elle avait sûrement atteint son point de chute le plus haut, et Stan devait baisser la tête tandis qu’il était absolument trempé.

« Il faisait pas aussi moche tout à l’heure non ? »


Un couple totalement niais passa, jusqu’à là, pas trop de problèmes. A quelques mètres d’eux se trouvait une énorme flaque d’eau, je pense qu’il est inutile de préciser ce que Stan avait en tête. Il se baissa rapidement pour prendre un caillou –encore- et le jeta sur un mur au hasard. Le duo se retourna pour voir ce qui se passait et … Plouf, ils avaient de l’eau jusqu’aux genoux quasiment.

« J’aime emm*rder mon monde et je l’assume (a) »

Omois était connu pour ses fonctionnalités en toute épreuve. Le clandestin ne mit pas longtemps à trouver un abri, et s’insultait mentalement pour ne pas avoir de capuche. Il jeta un regard à Eyleen pour lui dire de venir. Le coin était pas très chaud malgré tout, mais on avait plus de pluie qui nous tombait sur la tronche, c’était déjà ça.

« A propos comment on fait pour ne pas vouloir se suicider et essayer de le faire quand même :DD ? »

A la force, elle devait sûrement le connaître et savoir qu’il se foutait un peu de sa tête. En attendant, il était content qu’elle soit là, et pas six pieds sous terre.

« Si tu veux tout savoir, j’ai sûrement eu la peur de ma vie. Et Narë était un psychopathe quand tu t’étais apprêter à sauter. Je te promet il m’a sauté dessus j’ai fais une double crise cardiaque. J’aime pas les suicides, je supporte pas même. Je trouve ça un peu lâche … Je te traite pas de lâche, ‘tention … Juste que je pense aux autres, qui ont rien demandés et qui vont s’en vouloir toute la vie pour le suicide de l’autre, se demandant pourquoi cette personne a fait ça, souffrir aussi de son absence … Tu m’as fait très peur, en plus te connaissant maintenant je sais que tu serais un peu de tout et n’importe quoi. En plus t’avais décollé du sol, c’est ce qui m’a achevé. »

Il baissa la tête un moment, allait – il lui déballer sa vie … ?

« Un pote s’était suicidé, pourtant il avait l’air d’aller bien. Il rigolait tout le temps, même quand l’autre avait dit un truc pourri et qu’on le regarde avec une tête de blasé. J’ai jamais vu un mec aussi euphorique, il sautait tout le temps c’était hallucinant o__o Puis d’un coup il est monté sur un toit et a sauté. Ce mec, au début, je m’en contrefichais un peu. Maintenant, je me dis qu’il était un peu lâche d’avoir fait ça, parce que tout le monde en avait gardé des séquelles. Que t’ais voulu te suicider ça m’a fait trop rappeler … C’était … Horrible. J’arrivais plus à bouger, je me rappelais les pleurs des autres qui hurlait « IL EST MOOORT ! ». A l’époque, j’avais un sacré sang froid quand même … »


Il la releva et un léger sourire s’esquissait sur ses lèvres.

« En gros, tu m’as fais peur. Je te déteste :3. Bon bref, maintenant t’as envie de faire autre chose pour ta journée de défoulage total ? »


Après tout ce qu’ils avaient fait en une journée aussi …

_♣ _______________ ♣_
A quoi tu sers je t'aime encore
bataille déjà perdue une histoire déjà entendue c'est pas qu'je crois en rien j'crois plus tout court ça me convient chez moi j'vote pas, j'suis pas chez toi y fait trop froid j'ai perdu mon drapeau j'crois plutôt qu'j'l'ai brûlé j'ai oublié d'trouver ça beau j'ai oublié qu'c'était sacré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Mer 8 Fév - 17:00

21st Century Break Down~Green Day ♥.

Il y a toujours une phrase qui veut dire: Franchement tu fait bien ch*er... Et qui est censé vous réconforter... Censé, seulement au fond elle vous blesse...Mais pour Eyleen ce n'était qu'une égratignure parmi d'autres bien plus profondes...Stan pris la parole, ce qui la tira de ses pensés.

« Il faisait pas aussi moche tout à l’heure non ? »
_C'est parce qu'on est trempés il faut toujours aussi moche...


Un couple de jeunes gens passèrent et Stan, en bon emm*rdeur pris un gros caillou et le lançât dans la flaque d'eau juste devant eux qui les trempas jusqu'au genoux. Ils hurlèrent contre eux puis reprirent leur chemin, plus rapidement cette fois...

« J’aime emm*rder mon monde et je l’assume (a) »
_Comme si j'avais pas remarqué Stan ...


Le brun chercha un abri et Eyleen jura qu'il était en train de rager parce qu'il n'avait pas de capuche. Il lui fit signe de le rejoindre , ce qu'elle fit avec empressement

« A propos comment on fait pour ne pas vouloir se suicider et essayer de le faire quand même :DD ? »
_Gné! Je voulait pas te faire peur a ce point gros boulet va...



Son ton mielleux l'énervait a un point ...Phénoménal.

« Si tu veux tout savoir, j’ai sûrement eu la peur de ma vie. Et Narë était un psychopathe quand tu t’étais apprêter à sauter. Je te promet il m’a sauté dessus j’ai fais une double crise cardiaque. J’aime pas les suicides, je supporte pas même. Je trouve ça un peu lâche … Je te traite pas de lâche, ‘tention … Juste que je pense aux autres, qui ont rien demandés et qui vont s’en vouloir toute la vie pour le suicide de l’autre, se demandant pourquoi cette personne a fait ça, souffrir aussi de son absence … Tu m’as fait très peur, en plus te connaissant maintenant je sais que tu serais un peu capable de tout et n’importe quoi. En plus t’avais décollé du sol, c’est ce qui m’a achevé. Un pote s’était suicidé, pourtant il avait l’air d’aller bien. Il rigolait tout le temps, même quand l’autre avait dit un truc pourri et qu’on le regarde avec une tête de blasé. J’ai jamais vu un mec aussi euphorique, il sautait tout le temps c’était hallucinant o__o Puis d’un coup il est monté sur un toit et a sauté. Ce mec, au début, je m’en contrefichais un peu. Maintenant, je me dis qu’il était un peu lâche d’avoir fait ça, parce que tout le monde en avait gardé des séquelles. Que t’ais voulu te suicider ça m’a fait trop rappeler … C’était … Horrible. J’arrivais plus à bouger, je me rappelais les pleurs des autres qui hurlait « IL EST MOOORT ! ». A l’époque, j’avais un sacré sang froid quand même … »
_Narë est toujours un peut spontané en fait... Un peut beaucoup...Et je suis capable de pire... Je peut de tirer une balle dans la tronche si on me met au défit de le faire... T'a rien a avoir peur c'est mon mental c'est tout aller jusqu'au bout...Et désolé pour ton pote, je savais pas...


Il releva la tête et esquissa un sourire. Eyleen fit de même avec son sourire en coin de d'habitude...

« En gros, tu m’as fais peur. Je te déteste :3. Bon bref, maintenant t’as envie de faire autre chose pour ta journée de défoulage total ? »
_Heey !T'a pas le droit de me détester comme ça toi, dit-elle en tirant la langue. Et je sais ce que j'ai envie de faire... On va faire ravaler leurs fierté a ceux qui se croivent supérieurs aux autres... Mais ou...Je sais pas ,voilà le 'belm


Elle pinça ses lèvres et se mit a marcher, sans avoir un but préçit... Il y aurait bien un pète-sec a freiner dans son élan de Jesuislemaîtredumondeetjesuisleplusbeau,leplusfort,etj'aitouteslesmeufsdumondeamespapattes... Elle n'aimait pas ces mecs, ils était ...Comme Vayley quoi. Des c*n finis...

_Faut trouver des c*ns comme Vayley en fait... Non Stan ne me regarde pas comme ça, je suis pas une suicidaire -enfin...- je veut juste m'amuser !

Elle fit un regard angélique et continua son chemin...Et la...le choc, Vayley, dans la rue.

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stanley A. Dyson

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Mer 8 Fév - 22:54

Scène épique, Vayley avançait le long de la rue, il pleuvait, il avait l’air très énervé et ressemblait encore plus à un buffle que d’habitude. Vu son état, Stan voyait mal comment encore plus l’agacer, il semblait franchement excédé, comme si une chose, quelqu’un (oui quelqu’un, deux gens 8D) l’avait poussé à bout et qu’il allait en ville en espérant cogner tel la brute qu’il était quelque chose. Pour tout avouer, le brun était un peu à court d’imagination pour le pousser encore plus au point culminant de l’énervement. Il partait du principe que, pour excéder quelqu’un, il fallait faire le contraire de ce qu’il attendant ou troubler son mode de vie actuel, or vu la situation, il ne voyait pas comment perturber encore plus le vétéran. La logique lui disait donc de faire l’exact contraire de ce qu’il attendait, il attendait à qu’il le frappe ou à qu’il l’agace, bon là … Frapper et agacer était des verbes pour ennuyer quelqu’un, ou était relatif à la violence. Faire le contraire, c’est … Montrer son affection à son pire ennemi o__o ? What the fuck ? Mais comme Stan était à peu près prêt à tout pour lui faire perdre son calme –même s’il l’avait déjà perdu-, il décida de faire une chose totalement … Insensée.

« Eyleen, ce que je vais faire ne croit pas du tout que c’est volontaire. C’est juste pour l’emm*rder je ne suis pas gay. »


Il fit un grand sourire en direction de Vayley et prit une posture chaleureuse et une voix bien féminine.

« VAYLICHOUNET D’AMOUUUR ! »


Sans vraiment que l’intéressé puisse comprendre le pourquoi du comment de sa phrase, il se glissa devant lui, se mit sur la pointe des pieds –différence de taille oblige- et le prit par le col pour l’attirer vers lui et osa l’impossible … Il lui roula un patin. Ca le dégoûtait sûrement autant que un peu tout le monde autour mais là, il venait d’énerver le soldat à son plus haut point sûrement. Il voulait sa mort, quand il le voyait il ne pouvait s’empêcher de le taper et il venait d’oser l’embrasser –enfin c’est plus vraiment un bisou là *Crève*-.
Même si Stan venait de signer son arrêt de mort, il se retira tranquillement de Vayley et fit un grand sourire.

« T’as une haleine de chacal mec … »

Il se retourna vers Eyleen et fit une grimace du mec totalement écœuré. Il mit ses mains en coupelle pour récupérer de l’eau de pluie et se nettoya bien les lèvres. Vayley ne bougeait pas et restait là, comme un poisson rouge dans un bocal qui vient de dépasser ses trois secondes de mémoires et qui découvre la connerie et la taille de son aquarium. Quand il se mit en action, Stan comprit qu’il allait crever.

« Alors mon chéri on fait la gueule <3 ? »


T
oujours la voix qui fait bien pouf, il recula de trois pas et garda son grand sourire. Il comptait pas crever maintenant, il était trop jeune pour mourir en fait. Comme Eyleen avait deux flingues, il se dirigea vers elle et en prit un qui était sur elle et le mit bien en valeur en regardant l’autre militaire. Viens, ose seulement me toucher et tu verras ♪. Grande tension, un moment donné Stan commençait à s’y habituer. Il regarda la jeune femme et se retenait de rire. Même s’il y a quelques secondes il était au bord de l’écœurement avec ce qu’il venait de faire, là, il avait juste envie d’hurler de rire. Comme quoi, on peut s’éclater avec nos pires ennemis qui nous veulent la mort. Il savait, qu’au fond, l’autre était venu encore pour Ey, ce type était un obsédé de la jeune femme et allait tout faire pour l’avoir. Mission protection go o/.

_♣ _______________ ♣_
A quoi tu sers je t'aime encore
bataille déjà perdue une histoire déjà entendue c'est pas qu'je crois en rien j'crois plus tout court ça me convient chez moi j'vote pas, j'suis pas chez toi y fait trop froid j'ai perdu mon drapeau j'crois plutôt qu'j'l'ai brûlé j'ai oublié d'trouver ça beau j'ai oublié qu'c'était sacré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Jeu 9 Fév - 21:59

American Idiot~Green Day.

Stan, le seul et unique mec capable d'énerver le mec qui ne faut vraiment pas énerver avec ...peut de choses...Enfin...Tout est relatif...

« Eyleen, ce que je vais faire ne croit pas du tout que c’est volontaire. C’est juste pour l’emm*rder je ne suis pas gay. »
_Je suis censée répondre quoi ?
« VAYLICHOUNET D’AMOUUUR ! »
_How p*tain ...Ce mec ,je ne le connait pas...

Il a fumé quoi la sérieux?

Si Eyleen, tu connait ce mec 8D et tu l'aime... La jeune femme étouffa la petite voix qui venait de lui dire ça -imaginez un peut le cerveau *Porte*- Stan s'approcha rapidement de Vayley, se mit sur la pointe des pieds, le pris par le col, l'attira vers lui et ...Lui roula une énorme galoche... A ce moment la Eyleen aurait aimé être a la place de Vayley... Tout le monde autour d'eu les regardaient se rouler un énorme patin... C'était vraiment hard. Stan se retira et elle crut entendre:

« T’as une haleine de chacal mec… »

Le brun se retourna vers Eyleen et fit une grimace dégoûtée en tirant la langue. Il prit de l'eau de pluie ,s'en mit dans la bouche et la cracha. Pendant ce temps la Vayley était en mode Pichon choqué et bougeait pas, la bouche grande ouverte... Quand il recommença a bouger, elle vit que Stan avait compris qu'il avait signé son arrêt de mort...

« Alors mon chéri on fait la gueule <3 ? »

Voix de pouf boooonsoiiiiir -/o\- Il se recula de quelques pas et fit un graaand sourire.Il pris une arme d'Ey' et la colla contre son torse pour que Vayley la voie biiiien... Stan lui lançât le regard: Viens un peut ,touche moi et tu te fait éclaté nabot... Vayley était encore venue pour voir Eyleen... A croire qu'il lui avait foutu un traceur sur les vêtements... Bref.Sran regarda la jeune femme, hilard, il avait envie de lui rire au nez mais il avait quand même un minimum d'instinct de survit -En fait j'aurait du mettre Welcome to the Junggle...- Vayley se rapprocha des deux fouteurs de bardiel -♪- et regarda Stan qui tenait l'arme avec son sourire c*n de d'habitude -Il a un sourire con accroché au lèvres, oui deathy,oui...- Et Eyleen tenait son arme qui était en dessous de son manteau, au cas ou on ne sait jamais... Vayley se tourna ,toujours sans dire un mot et Eyleen serra encore ses doigts sur l'arme... Le boeuf lui dit un sourire sadique et le jeune femme fit un pas en arrière. Elle lança un regard a Stan du genre HEEEEEEEEEEEEEEEEEEELLLLPPPPPPPPPPPPPP MEEEEEEEEEEEEE et reporta ses yeux sur Vayley qui la reluquait méchamment, encore une fois. Ce mec était onnibulé par la poitrine de la jeune femme et cela insuportait Eyleen qui craqua... Et lui envoya un magnifique coupe de poing dans la gamelle. Digne de Rocky -No comment- et qui fit tituber le gros Vayley.

_AÏÏÏÏÏEÏÏAAAA p*tain ça fait mal!
_C'était le but gros lourdeau...
_Je suis pas gros !-Obélix powaaaa /PORTE/-
_Si ,tu est gros gros c*n...


Bouffe çaaaaaaaaaaaa Vayluchounet !Sbifrl dans tes dents. Vayley se rapprocha de Stan. Dans quelle m*rde allait ils se foutres encore une fois ?

Spoiler:
 

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stanley A. Dyson

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Sam 11 Fév - 16:14



La gentillesse envers Vayley dévoilée au grand jour, Eyleen lui balança son poing en pleine tronche. Vu le bruit que ça avait fait, Stan eut mal pour lui là … Il se rappela qu’il avait failli le tuer deux fois –enfin, plus …- et oublia vite sa pitié envers lui. L’autre se tourna vers lui et le brun se contenta de sourire d’un air pas naturel du tout, très forcé où on remarque que vous le faîtes à contre cœur pour vous foutre d’une personne. Bah voilà … Décidé à pousser Vayley à bout, il s’approcha lui aussi de l’autre et lui retira son manteau. Avec un air de pouf, ça faisait juste énorme, suffit d’imaginer le truc … Avec le vêtement, il alla vers Eyleen et lui tendit.

« Planque toi avec ça, il est peut – être con mais pas au bout de reluquer son manteau. »


Quoique … En attendant, ça allait un peu cacher la jeune femme. Il mit ses mains dans ses poches et s’approcha d’un air tout sourire vers le soldat qui devait sûrement le prendre pour un suicidaire. Il n’était pas ce genre de types qui ne demande qu’à être taper, un espèce de masochiste qui vit que pour se faire violenter, il voulait juste énerver son pire ennemi, même s’il devait se prendre quelques coups de poings et claques au passage, il s’en foutait. Rapidement, il sentit que ses pieds quittaient le sol et sa gorge se serrer. L’autre venait de le prendre par le col et maintenant, Stan savait ce que ça faisait de faire un mètre quatre vingt dix. Le soldat semblait le prendre un peu pour une machine de musculation, il le faisait monter, descendre, monter, descendre, et l’idée faisait sourire le clandestin.

« Ecoute Vayley, je sais que t’as le potentiel intellectuel d’une poule, pas la peine de me prendre pour une haltère pour me le montrer. »


Le concerné le regardait avec cette lueur assassine qui le caractérisait bien. Stan avait juste envie de rire un bon coup, imaginez Vayley avec une tête de poule l’avait tué sur place. Comme Vayley était de dos à Eyleen et Stan pouvait la voir, il lui jeta un regard amusé et complice.

« Non mais sérieux Ey, c’est pas con une poule ? » fit –il d’un air moqueur

L
à, il venait peut – être d’atteindre les bornes des limites car il se prit une beigne magnifique. A la force, il commençait à connaître l’élan que le soldat prenait, la forme de son poing, sa force, etc … A la force, ça devenait un habitué de ses frappes. Le truc qui faisait mal, c’est qu’il lui avait envoyé bien dans l’œil, pour se venger, Stan lui envoya son pied … Là où ça faisait mal. Prenez vous un coup de Doc Martens là, chers messieurs, ça fait très mal. Sûrement sous la douleur, le Beta lâcha le brun et vit une fille qui passait. La première qu’il avait vu dans la rue quoi –la nuit, les rues sombres c’est pas super fréquenté non …-.

« Salut :3. Dis, tu vois le mec là bas ? Il t’aime, il a eu un coup de foudre pour toi. Je te promet il fait que parler de toi depuis tout à l’heure, il veut son numéro de boule de cristal, ton nom, et tout et tout …
- … Vous êtes qui o__o ?
- Un de ses potes, allez viens je vais te le présenter. Il a l’air un peu paumé comme ça mais au fond il est cool. Par contre l’option cerveau est en rupture de stock. »


Sous l’œil suspect de la jeune femme, il l’a fit approché de Vayley qui semblait avoir de plus en plus envie de l’assassiner de la pire manière qu’il soit. Il fit un grand sourire provocateur au militaire.

« Je vous laisse faire connaissance je suis sûr que vous avez pleins de choses à vous dire 8D. »

Il fit volte face sans un regard vers le futur couple et alla voir Eyleen.

« Maintenant on se tire avant que Vay réagisse. »


Imaginez, un type totalement taré de vengeance qui arrive pour vous tuer. Stan l’avait juste … Lui avait roulé une pelle, l’avait bien humilié, l’avait castré et venait de lui mettre une fille sur le dos. Il était fier de lui, il venait de bien lui pourrir sa soirée. En attendant, il faisait bien noir et marcher dans une rue bien sombre, sous la pluie et encadrés par des espèces d’immeubles, ç’aurait pu être charmant, joli … Mais sans l’espèce de psychopathe qui était justement dans cette rue.
Une fois sortis, la pluie commençait doucement à s’arrêter, au grand bonheur du clandestin et une énorme horloge d’un marchand affichait bientôt dix heures du soir.

« … Il est parti te chercher alors qu’il était bientôt dix heures o__o ? Ce type est cinglé ! En plus il doit se balader avec un GPS, Omois c’est énorme et il te retrouve direct. »

Spoiler:
 

_♣ _______________ ♣_
A quoi tu sers je t'aime encore
bataille déjà perdue une histoire déjà entendue c'est pas qu'je crois en rien j'crois plus tout court ça me convient chez moi j'vote pas, j'suis pas chez toi y fait trop froid j'ai perdu mon drapeau j'crois plutôt qu'j'l'ai brûlé j'ai oublié d'trouver ça beau j'ai oublié qu'c'était sacré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Sam 11 Fév - 23:28

Stan en mode pouf, c'était...assez énorme....

« Planque toi avec ça, il est peut – être con mais pas au bout de reluquer son manteau. »
_Mais je met pas ça moi, c'est dégeu'...c'est a Vayley quoi D:

Dégoutée, elle tint le manteau du bout de l'index. Stan se rapprocha de Vayley, les mains dans les poches et avec un sourire qui vous enfonce et qui vous agace bien profondément. Vayley l'attrapa par le col et le souleva pou l'avoir en face de sa tête. Stan avait un aperçut de la vie a 1m90...

« Ecoute Vayley, je sais que t’as le potentiel intellectuel d’une poule, pas la peine de me prendre pour une haltère pour me le montrer. »

Eyleen rigola en imaginant le corps de vayley avec une tête de poule affolée en train de caqueter. Stan lui jeta un regard complice...

« Non mais sérieux Ey, c’est pas con une poule ? »
_Et encore, une poule a côté de Vayley... c'est plus intelligent.

Braaaoukrm...Stan venait de se prendre une belle beigne dans la tronche. Ils avait poussé le militaire aux bornes des limites a respecter. Le nez de Stan avait craqué avec un méchant bruit. Stan se dégonfla pas pour autant, il lui envoya une belle paire de Doc dans les parties. Vayley le lâchât et il alla vers une fille qui passait dans la rue:

« Salut :3. Dis, tu vois le mec là bas ? Il t’aime, il a eu un coup de foudre pour toi. Je te promet il fait que parler de toi depuis tout à l’heure, il veut son numéro de boule de cristal, ton nom, et tout et tout …
- … Vous êtes qui o__o ?
- Un de ses potes, allez viens je vais te le présenter. Il a l’air un peu paumé comme ça mais au fond il est cool. Par contre l’option cerveau est en rupture de stock. »
L'option cerveau est en rupture de stock... Un vrai marchand.

Il la fit approcher de Vayley qui lui lançât le regard du killeur.

« Je vous laisse faire connaissance je suis sûr que vous avez pleins de choses à vous dire 8D. (Il fit volte face vers elle) Maintenant on se tire avant que Vay réagisse. »
_Non, sans blague, je suis pas complètement c*nne non plus Stan...

Ils partirent de la rue, STan prenait compte de ce qu'il avait fait... et regarda une vitrine d'hologier ,il était 10h ,déjà

« … Il est parti te chercher alors qu’il était bientôt dix heures o__o ? Ce type est cinglé ! En plus il doit se balader avec un GPS, Omois c’est énorme et il te retrouve direct. »
_Ha non mais une fois il est venu me voir chez moi... et Omois, quand on connait bien c'est facile de s'y retrouver bouleto va!

Eyleen lui sourit et marcha dans la rue, vayley ne les suivait pas , pour l'instant, et c'était très bien comme ça. Elle n'avait pas envie que ce malade mental s'approche encore une fois d'elle aujourd'hui. Quelle fou furieux ce type. Un psychopathe de premier genre, obsédé par Eyleen. Bref, la vie est belle, les poney sont rose et ils chient des papillons. Elle était sérieusement épuisée et elle n'en pouvait plus. c'est sur que faire des conneries ça crève. Les deux jeunes gens arrivèrent sur la place centrale d'Omois , il pleuvait toujours des cordes et ils n'avait toujours pas de parapluie. Elle s'assit sur un banc et attendit que Stan vienne. Eyleen regardait le place centrale avec la fontaine -FONTAAAAAAAIIIIINEEEEEEU♥_♥- quand elle vit une chose bouger. Une chose grise, massive et ... qui se déplaçait avec rapidité vers eux... Elle donna une arme a Stan qui sourit, comme un con et elle pris la sienne. Cela pouvait être un Sangrave. C'était un sangrave. Quand il fut a 2-3 mètres d'eux, Eyleen tendit les bras et visa la chose grise...puis rabaissa les bras...

_Monsieur le Sangrave, c'ets juste un peut pas le moment de nous faire chier parce que la on est crevés et que si tu te casse pas dans les 10 secondes a venir je t'explose la tronche et ça va pas être jojo, je te promet. Donc ,si tu veut bien retourner dans ton QG et dégager d'ici...c'est cool :3

Elle se rassit sur le banc enfin, asseoir est un bien beau mot... Elle s'affala sur le banc plutôt oui...

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stanley A. Dyson

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !

COME TOGETHER FOR LUCIFER'S SON !



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Dim 12 Fév - 16:44

Malgré la réponse trèès développé d’Eyleen qu’il avait à peine compris, Stan restait quand même étonné de la connaissance de Vayley sur Omois. Le truc, c’est que le monde ne semblait pas vouloir les laisser tranquille, un Sangrave leur tomba dessus –façon de parler hein …-.

« Monsieur le Sangrave, c'est juste un peu pas le moment de nous faire chier parce que la on est crevés et que si tu te casse pas dans les 10 secondes a venir je t'explose la tronche et ça va pas être jojo, je te promets. Donc, si tu veut bien retourner dans ton QG et dégager d'ici...c'est cool :3 »


Stan la regarda d’un air faussement désespéré, genre agiter légèrement la tête de droite à gauche avec un regard amusé. Eyleen, ou la fille qui croyait faire peur aux Sangraves.

« C’est vrai que les Sangraves font souvent « Bah oui d’accord je rentre tranquille » alors qu’ils sont venus vous saouler un bon coup. »

En tout cas, si y en a un qui a fait ça un jour, Stan voulait son numéro, son adresse, tant qu’à faire son nom avec et une photo de son vrai visage et pas de l’atrocité qui leur servait de masque. Le Gris semblait un peu étonné, depuis quand on lui donnait des ordres à lui … A part Magister, personne n’osait donner des directives aux Sangraves. On s’appelle pas tous Eyleen quoi … Il s’étira, vu comment la situation avançait, il pouvait s’assoir et attendre que les choses passent. C’était affreusement stagnant comme situation, il hésita entre balancer un Transmitus sur lui et la jeune femme, histoire d’être tranquille et lancer un bon sort genre Destructus à la tronche de l’autre et s’en débarrasser un bon coup. Il ne fit ni l’un ni l’autre et se contenta de lui tirer dans la jambe avec l’arme qu’il avait en main.

« Les dix secondes sont passés, casse toi s’il te plaît on est crevés, la patience aussi. »

Il pouvait se barrer lui, ça arrangerait tout le monde. Stan s’étira d’un air détendu et se frotta les yeux sous la fatigue … Soit la pire chose à faire quand on s’est mit d’un khôl plein les yeux v_v. Il prit la décision de l’enlever après, aller vers la fontaine en faisant « Attendez vous fightez pas maintenant je vais me rincer les yeux » ça fait carrément c*n en fait. Il gardait son pistolet à la main et fixait … Fixement (admirez la richesse de mon vocabulaire *__*) le Gris. Sa jambe saignait, mais elle ne semblait pas suffisamment blessée pour ralentir le Sangrave. Slurk … Il retira donc sur l’autre jambe, histoire que son corps devienne à peu près symétrique niveau blessures.

« Eyleen, à toi l’honneur. Grouille toi par contre j’ai envie de dormir là o/. »

Il lui envoya un espèce de sourire un peu sadique, pour la peine c’était très flippant à voir. Il venait de passer du sourire bien abruti à celui du psychopathe et du tueur récidiviste. Il se mit contre une barrière et attendit, tandis que le Sangrave semblait peiner à mettre un pas devant l’autre. C’est sûr qu’avec un trou dans chaque jambe, ça ralentit. Il sentait sa tête lui tourner, il manquait de sommeil. Leur journée avait été très remplie, allez dans des services secrets, puis vous sortez après avoir failli vous faire tuer, faîtes vous traumatiser par un coiffeur, emm*rdez une personne du troisième âge bien comme il faut, montez sur un toit, faîtes des ricochets tandis que votre amie a envie de faire le saut d’la mort qui tue, empêchez la de le faire, redescendez et faîtes la misère à votre pire ennemi, pour croiser un Sangrave a dix heures du soir … Comment ne pas avoir envie d’endormir debout, là, maintenant tout de suite ?
Oui, essayez. Juste pour voir.

_♣ _______________ ♣_
A quoi tu sers je t'aime encore
bataille déjà perdue une histoire déjà entendue c'est pas qu'je crois en rien j'crois plus tout court ça me convient chez moi j'vote pas, j'suis pas chez toi y fait trop froid j'ai perdu mon drapeau j'crois plutôt qu'j'l'ai brûlé j'ai oublié d'trouver ça beau j'ai oublié qu'c'était sacré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou-Eyleen M. Ildryl

haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home
haunted by demons ▬ There's hell over me, show me the way back home



Par Le Revelus :
Accréditation:
Moi et les autres Autremondiens:

MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   Dim 12 Fév - 22:15

Feeling Good|~Muse♥.

« C’est vrai que les Sangraves font souvent « Bah oui d’accord je rentre tranquille » alors qu’ils sont venus vous saouler un bon coup. »

Eyleen jeta le regard qui tue a Stan qui sourit et s'étira et tira dans la jambe du Sangrave.Tranquille quoi /o\

« Les dix secondes sont passés, casse toi s’il te plaît on est crevés, la patience aussi. »

Il se re-étira et se frotta les yeux, la chose a pas faire quand on a du khôl plein les yeux. Il re-tira dans le deuxième mollet du gris

« Eyleen, à toi l’honneur. Grouille toi par contre j’ai envie de dormir là o/. »
_Bienvenue au club...

Elle tira dans le dos du Sangrave qui tomba et fut agité de spasme. Il mourut et Eyleen incanta un Transmitus pour faire disparaître le corps. Stan était appuyé contre une barrière et avait l'air en intense réflection ou il dormait les yeux grands ouverts, c'était possible ça aussi. Eyleen s'approcha et s'appuya aussi contre la barrière.

_Bon,c'est pas tout mais on va peut être y aller? Parce que je marche au radar...

Et encore, le radar était un grand mot elle marchait au touché ,c'était limite si elle avait pas les yeux fermés. Elle réussit a lancer un regard avec ses petits yeux presque complètement fermés a Stan et lui sourit béatement. Elle soupira et s'avnça pour lui faire la bise et lui dire au revoir lorsque soudain, Vayley arriva derrière eux. Eyleen était désespérée...

_Dégage Veyley je veut puls voir ta sale gueule aujourd'hui. Transmitus.

Elle avait prononcé ça d'un ton morne et sans couleur, pas comme la Eyleen habituelle. Elle se retourna vers Stan qui était autant dans un sale état qu'elle, crevés et complètement crevés... Elle lui fit la bise et sourit

_A la prochaine, en espérant que ça soit dnas pas longtemps :3

Il hocha la tête un incanta un transmitus. Elle se retrouva chez elle , bu un verre d'eau se brossa les dents dit bonne nuit a sa famille et mit en pyj et alla se coucher. Elle était sur les rotules. Eyleen s'endormit dès qu'elle eu poser sa tête sur l'oreiller .

[Fin de ce rp génialissime présenté par Kef♥&Keff]

_♣ _______________ ♣_
I wish that we could make amends
And turn the page...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un paradis... Vite tourné en enfer. ▬ pv ▬

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Terrae: Portail de l'Enfer ou du Paradis?
» BANSHEE ▲ « On ira tous au paradis foutre l’enfer. »
» Pollux et le manège de l'enfer! [mission]
» DEREK (+) Tu es mon paradis, mais je suis peut-être ton enfer...
» Chine: Amérique, va en enfer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AutreMonde :: AutreMonde :: Omois-